Dispositif d'alimentation de secours pour GPS/VHF

Les nouveaux système de navigation comme le GPS ou encore la VHF ne peuvent fonctionner qu'avec une source d'énergie.

Si certains équipements possède encore l'option d'un bloc piles pour suppléer un défaut d'alimentation du bord, ce n'est pas le cas pour tous les matériel.

Voici mon montage que je propose pour alimenter en secours vos équipements.

L'équipage
28 mai 2008
28 mai 2008
0

parasites ...
dans un autre fil on parlait de remède aux parasites : le montage décrit dans cet article est parfait aussi pour éliminer la parasites sur les récepteurs radio ou musicaux divers du bord ;-)

28 mai 2008
0

pourquoi
montage intéressant. Je vais l'installer à bord de Pegase.

Mais une question quand même pour ma compréhension. sur ton schémas, il y a un fusible de 10 A sur le + de la VHF et un fusible de 1 A sur le + et le - du GPS.

Pourquoi un fusible sur le - du GPS ou pourquoi n'y en a-t-il pas sur le - de la VHF ?

30 mai 2008
0

Fusible sur le - du GPS
Bonjour,
Il y a un fusible sur le - du GPS car le mien (Furuno GP37) en était déjà pourvu à l'origine comme tout les instruments Furuno ou les deux lignes d'alimentations sont protégées.
Ce fusible n'est pas à mon avis indispensable mais comme il existait, je l'ai laissé et je l'ai donc mentionné sur mon shéma.

30 mai 2008
0

ce montage ....
est classique et obligatoire sur tous les bateaux en NUC....et pas seulement ceux de gros tonnage....
Dom

01 juin 2008
0

je suis dubitatif, Robert
J'ai fait le montage décrit. Une batterie (12V, 7Ah)en parallèle avec les autres, et sa diode anti retour. Je branche la VHF a ses bornes, et j'ai autant de parasites que si je branchais la VHF directement sur les +12V et 0V du bord. Dans le schema de l'article, est-ce la diode qui est sensé supprimer les parasites qui voyage sur l'alimentation de bord ? Qu'aije fait mal ?

01 juin 2008
0

Antiparasitage
Bonjour,
Vous avez raison en effet d'être dubitatif. Ce montage est destiné uniquement à un usage d'alimentation de secours.
Je ne pense pas qu'il aie une quelquonque fonction d'antiparasitage et n'a pas été conçu pour ça. En effet la diode ne procure aucune fonction d'isolation en MF et HF du circuit principal. Son unique objet est de permettre à la batterie de secours de se charger par le circuit de bord et de ne pas se décharger dans celui-ci en cas de défaillance du dit circuit.
Tout au plus ce montage pourrait permettre le lissage de pics de tension éventuels, la batterie présentant une impédance très faible; ce n'est de toute façon pas sa fonction première.
Pour un antiparasitage éventuel (Et sans doute imparfait) il faudrait ajouter une self de forte valeur en série avec la diode et tenant 10A.
Mais inutile de compliquer les choses...

01 juin 2008
0

Interrupteur ?
Si les parasites ont un spectre de fréquence très élevé, la petite batterie ne les filtre pas en bout de ligne, cela peut se comprendre. Si absolument aucune atténuation n'est constatée c'est tout de même bizarre ...

Dans ce cas, il faut essayer avec la petite batterie coupée de la grosse pendant que l'on s'en sert (c'est la fonction de l'interrupteur d'arrivée sur la petite batterie du schéma donné dans cet article, le récepteur étant branché directement sur la petite batterie)

Mais toujours dans ce cas, si le spectre est si large, la grosse batterie du bord ne filtrera pas non plus les parasites, et aller tirer une ligne spécifique depuis la grosse batterie ne sera peut-être pas efficace non plus.

08 juin 2008
0

Mode d'emploi
Comme la plupart des gens, vous n'avez pas lu le mode d'emploi.
Il s'agit d'alimenter des équipements en cas de défaillance de l'alimentation principale.
Le filtrage des parasites relève d'autres montages.
Si vous ne demandez pas au liquide de refroidissement d'assurer la lubrification de votre moteur, n'attendez pas qu'une alimentation de secours serve de filtre.
Une self dans le + alimentation sera plus efficace.

08 juin 2008
0

Ah ... enfin la bonne solution
Merci, depuis le temps qu'on cherchait :heu:

01 juin 2008
0

jusqu'à présent
je coupais le frigo lorsque j'utilisais la VHF, mais je ne pouvais pas avoir une ecoute de veille. Avec la petite batterie et un interrupteur, ou un coupleur/separateur (j'en ai un de rab),ou les deux, je pourrais me mettre en veille, a condition de recharger la batterie de temps en temps. En attendant de changer de frigo ! ou de VHF! et encore sans garantie de résultat. Je ne sais pas si il y a un rapport entre la frequence des EMI et ce que j'entend dans le haut parleur; mais c'est comme un bruit de crecelle assez rapide (quelque centaines de Hz).
Merci de votre analyse et de vos conseils

01 juin 2008
0

une rermarque il me semble
sur le schema, l'interrupteur coupe la petite batterie de l'alimentation de bord, alors que la VHF y reste branchée , or c'est le contraire que l'on veut. Il faudrait mettre l'interrupteur avant la diode. Si j'ai bien compris. En fait, je ne comprend pas à quoi sert cet interrupteur.

01 juin 2008
0

interrupteur ...
bien entendu, il faut brancher comme tu dis l'interrupteur avant la diode dans ton cas.

Avec 7 Ah cela doit tout de même faire une centaine d'heure de VHF en veille ? ... et 1 à 2 heures en émission.

03 juin 2008
0

Interrupteur
Pour améliorer les choses du point de vue de la protection vis à vis des interférences, le mieux est d'installer un interrupteur bipolaire dans le + (Avant la diode) ET le - de l'alimentation . Le système est alors completement isolé. La protection en sera d'autant plus efficace.
Reste aussi la possibilté d'installer deux selfs de choc en série dans le + ET le - (Une trentaine de spires de fil de cuivre émaillé 15/10 bobinées sur un tore de ferrite) mais attention à la saturation du tore aux intensités élevées qui rendrait le filtrage inefficace. Celà dit cette "forte" intensité (5A environ) n'est atteinte qu'en émission or c'est en réception que le problème se pose donc ca devrait aller. On trouve souvent ce genre de self sur la plupart des cartes mères d'ordinateur (Il y en a plein les poubelles) ou dans les alimentations de PC ou encore dans les variateurs pour halogènes.
Si ca peut aider...

01 juin 2008
0

Interrupteur
Bonjour,
J'enfonce le clou: Ce montage n'a aucunement de fonction d'antiparasitage mais d'alimentation de secours. Désolé d'insister mais le fil dévie un peu.
J'ai mis cet interrupteur à ce point du montage pour deux raisons:
1)Il permet d'isoler la batterie de secours au cas (Improbable) où celle-ci aurait un problème. En le coupant, on permet alors à la VHF et au GPS de continuer à fonctionner sur le circuit de bord.
2)Le GPS, en tout cas le GP37 a une conssomation résiduelle même à l'arrêt. L'interrupteur permet ainsi de ne pas vider la batterie lors de longue période d'inutilisation, circuit de bord hors tension.

Si on veut absolument se servir de ce circuit comme antiparasite, ce pour quoi il n'est pas fait, on peut en effet placer l'interrupteur avant la diode. Lorque cet interrupteur est ouvert, en effet, VHF et GPS sont alors totalement isolés galvaniquement du reste et on a quelques chances de limiter les perturbations. Celà dit, il ne faut pas oublier que les EMI peuvent très bien contaminer un dispositif même isolé galvaniquement par les lignes d'alimentation du dispositif perturbateur qui jouent le rôle d'antenne emettrice et les lignes d'alimentation du dispositif victime qui joue le rôle d'antenne réceptrice. Je ne pense pas que Robert me contredira mais la seule approche vraiment efficace en matière de protection EMI est de traiter le problème à la source donc du coté du perturbateur avec selfs, condensateurs (Filtrage en fait) et blindages appropriés.

Maintenant on peut parler d'antiparasitage mais il faudrait à mon sens pour éviter de mettre de la confusion y consacrer un article spécifique. C'est une approche radicalement différente. Je peux m'y atteler...

02 juin 2008
0

Oui
Totalement d'accord avec toi.

01 juin 2008
0

heuuu ....
:heu: bien sûr je ne te contredirai pas :heu:

Un petit essai gratuit ne coûte rien, et le problème des parasites étant souvent difficile à prévoir avec certitude, si Girouette a sous la main un petit accus de 7Ah, un interrupteur et une diode, pourquoi ne pas s'en servir si cela marche ?

Cela n'empêche pas d'essayer aussi de traiter le problème à la source, ce qui est l'idéal bien entendu ... mais le succès n'est pas garanti non plus avec un "filtre bricolage maison" si l'appareil n'a pas été blindé et filtré à l'origine par le constructeur.

02 juin 2008
0

Question à 100 balles pour savoir ...

...par où rentrent les "parasites" , si tu débranches l'antenne de la VHF ( mais ne passe pas en émission sans l'antenne , bien sûr ) est-ce que les parasites changent où disparaissent , si il n'y a aucun changement je mettrai ma cravate à couper( ça fait moins mal :-) )que ça passe par la ligne d'alimentation .
Fais attention à la ligne - , retourne-t-elle au plus direct sur le - batterie ?

Phil.

03 nov. 2008
0

Questions
Suite à l'installation d'une VHF ASN , je vais monter ce circuit de secours , mais je me pose ces questions :

1) la batterie de secours ne va t 'elle pas être déchargée plus vite que la batterie de bord du fait de la perte dans la diode et donc n'offrir , dans la plupart des cas en navigation , qu'une sécurité très relative , en tout cas très inférieur à l'exemple ? De plus ne va t 'elle pas vieillir très vite du fait d'une décharge plus profonde que la batterie de bord et d'une recharge insuffisante (toujours la perte ) ?

2) Y a t 'il un risque de connecter le GPS qui est branché sur la batterie de secours au PC (via RS232) qui lui est directement sur la batterie de bord via un régulateur DC/DC ?

04 nov. 2008
0

Réponses
1) La chute de tension dans la diode est négligeable surtout qu'il s'agit d'une diode Schottky. La batterie est donc en permanence chargée à la tension de bord (A peu près 14V en charge, moteur en route) moins les 0,3V perdus dans la diode, donc 13,5 à 13,8. Les essais ont bien sûr été faits en tenant compte de cette chute de tension (Batterie chargée à 13,5 V).
La batterie de secours n'est pas sollicitée en fonctionnement normal, n'est donc jamais déchargée et n'a donc aucune raison de vieillir. Elle est à la même tension que la batterie principale moins les 0,3V de la diode.
Bien sûr si la batterie principale est totalement déchargée, la batterie de secours prendra le relais et se déchargera alors, mais c'est justement sa fonction.
Elle a uniquement un rôle de tampon.
2)Il n'y a aucun risque à connecter le GPS au PC à condition que la référence 0V (Masse) de la liaison RS232 soit la même pour les deux ce qui est forcément le cas, cette référence étant connectée via le cable RS 232.

10 nov. 2009
0

Ce fusible 0V peut être supprimé
En effet mais ce fusible 0V du GPS peut être supprimé sans problème. En fait je l'ai mentionné car j'ai un GP37 qui a d'origine deux fusibles sur le + et sur le - Je l'ai donc mentionné "bêtement" sur mon schéma mais je n'en vois pas à vrai dire l'utilité.
Je n'aurais sans doute pas du car celà prête à confusion.

09 nov. 2009
0

Fusible sur le 0V GPS
Bonjour,
Pour répondre au 2), je m'inscrit en faux!
Dans la mesure ou, dans le montage, le fusible de 0V peut sauter, c'est le 0V(masse) de la liason RS232 qui devient une source d'alimentation! et là.....si vous n'avez pas d'entrée NMEA isolée (c'est le cas de la plus part des interface RS232/USB pour PC et même de répétiteurs de navigation) Ca fume! au choix coté GPS ou PC......
Le problème de batterie deviendrait assez secondaire!
&ltA href=" d'ancien MLR!&lt/A&gt&lt/FONT&gt&lt/DIV&gt

10 nov. 2008
0

questions
Merci pour la réponse , mais je me permet d'insister :
Je quitte le port , mes deux batteries sont chargées... très bien .
Je lance les voiles et m'éloigne des cotes . Consommation 2A environ (radio,GPS,Instruments,un coup de pompe à eau de temps en temps etc.) au bout de 10H , j'ai consommé 20 AH , la tension est tombée à ? mettons 12,5V pendant le conso . quelle est l'état de la batterie de secours ? j'ai le sentiment qu'elle est partiellement déchargée , au moins autant que la batterie de bord et peut etre plus du fait justement de la diode ( 0,2/0.3 V mini ça reprente quand meme prés de 20% de decharge non ? )
Autrement dit , dés que la tension de la batterie principale va baisser du fait des consommateurs , la radio et GPS vont consommer la batterie de secours qui va voire sa tension diminuer progressivement et toujours inférieur de 0,2/0,3v à la batterie de bord et donc une décharge de 20% plus profonde
Est ce que je me trompe ?

28 jan. 2009
0

autre question
Bonjour,

En étudiant ce montage, je me dis que j'ai peut etre trouver la solution a un autre problème : A bord, est installé un auto-radio CD . Cet appareil perd tous les reglages en memoire ( station, balance etc...) lorsque le 12 Volts est coupé. Il n'est pas question de relier en permanence le + acc du poste en direct de la batterie du bord ( fuite, décharge) . Avec un tel montage et une batterie plomb 7 ah, combien de temps pourrait on espérer garder les memoires ?

Maurice

10 nov. 2009
0

Il faudrait mesurer
La consommation de l'autoradio pour le maintien des mémoires sur le +acc, à mon avis pratiquement négligable. Donc celà pourrait tenir plusieurs mois mais, je le répète, il faudrait mesurer...

10 nov. 2009
0

En effet
La batterie de secours va se décharger en même temps que la batterie principale et elle aura une tension inférieure de 0.3V. Il est donc certain que l'autonomie sera moins grande si le système électrique principal lache completement alors que la batterie principale est déjà déchargée en partie.
Par contre la relation entre la tension d'une batterie au plomb et sa capacité restante n'est pas linéaire donc -0.3V n'est pas forcément une indication que la batterie est déchargée plus profondément de 20%. La mesure de la tension ne donne qu'une indication très approximative du taux de décharge sinon quelle serait l'utilité des gestionnaires de batteries.
Solution: Réponse très bête sans doute mais il faut éviter de laisser la batterie principale se décharger trop profondément de toute façon (Utilité là encore du gestionnaire).
Une autre solution plus futée mais un peu plus complexe serait de monter un petit relais dont la bobine serait alimentée par le circuit principal et qui commuterait sur la batterie de secours en cas de défaillance du circuit principal ce qui éviterait de décharger la batterie de secours en même temps que celle du circuit principal. Un schéma serait le bienvenu, il faudrait que je le publie... Ce serait à peine plus complexe et résoudrait ce problème en effet.

10 nov. 2009
0

Le relais
Le contact du relais doit être ouvert lorsque le relais est alimenté par le 12V du bord (Montage NO (Normalement Ouvert))

10 nov. 200916 juin 2020
0

Le schéma
Voici le shéma avec relais et sans ce stupide fusible inutile dans le -12V du GPS.
Relais si possible étanche 12V 10A
Diode D2 identique à D1

29 nov. 2009
0

ce fameux relai :
j'aimerais en connaître sa fonction exacte. quand le contact est-il ouvert ?, quand-est-ce qu'il est fermé ? cette question peut vous paraître idiote, mais la réponse me sera utile. merci à vous

29 nov. 2009
0

à vrai dire ...
je crois bien que le relai et D2 sont inutiles. La connexion directe de la batterie annexe sur la sortie de la diode D1 sera tout aussi correcte.

30 nov. 2009
0

En fait
J'ai utilisé une autre solution plus manuelle :
J'ai ajouté un interrupteur ON/ON qui isole la batterie de ses consommateurs radio et GPS. Donc en position normale la batterie 7Ah peut se charger mais pas se décharger . Si je tombe en panne de batterie principale , il me suffit d'inverser l'interrupteur pour alimenter radio et GPS par la batterie de secours
Ce n'est pas automatique mais au moins je suis sur que ma batterie de secours est toujours chargée quelque soit l'état de la batterie principale

30 nov. 200916 juin 2020
1

merci, Robert et Ptizef mais encore,
si, Ptizef, je traduis ta dernière intervention par le dessin ci-joint, est-ce que je l'interprète correctement, ou bien n'ai-je rien compris ?

30 nov. 200916 juin 2020
0

plutôt comme ça ...
=======&gt&gt&gt&gt&gt

30 nov. 2009
0

oui !
le début était bon, fallait juste enlever le fusible malencontreux sur la ligne négative.

30 nov. 2009
0

ah !! ben oui,
bien sûr. Je l'ai fait sans réfléchir. C'est vrai que, alimenter les 2 appareils uniquement par la batterie de secours, c'est pas très futfut. Si j'étais de mauvaise foi, j'oserais écrire que je l'ai fait exprès, histoire de voir si les lecteurs lisaient scrupuleusement les schémas...

30 nov. 2009
0

non, Gilletarom
car dans ton schéma tu ne charges jamais la batterie de secours.

30 nov. 2009
0

explication ...
Gilletarom, c'est dans la diode que réside l'explication ...

29 avr. 2021
0

Ça date un peu ...

Comme je n'y connais rien en diodes, sur le schéma coloré, quelqu'un peut-il me dire ce qu'il faut prendre exactement en D1 ?
Merci

30 avr. 2021
0

Tu doit utiliser une diode de type schottky (faible chute de tension) capable de résister au courant de charge max
JP

30 nov. 2009
0

donc, on en revient
au 1er schéma, celui proposé par Brillot, dans son article ?

30 nov. 200916 juin 2020
0

Non, plutôt comme ça :
======= &gt&gt&gt&gt&gt

30 nov. 2009
0

noroit
je ne comprends pas ce que tu veux dire.

Dans le dessins que je propose la batterie de secours n'alimente pas les deux appareils tant que la batterie principale fonctionne.

Elle ne les aliment que lorsque la batterie principale est en panne.

C'est la diode (unique) qui assure le basculement.

30 nov. 2009
0

Mais sinon ...
la VHF et le GPS ne peuvent être alimentés par la batterie principale ...

Mais il est exact que le schéma vu avec ma proposition ne permet pas de charger la batterie de secours.

30 nov. 2009
0

pour Robert,
dans le dernier post que j'ai écrit, c'est du schéma que j'ai fait juste avant dont je parle. C'est lui qui est faux, pas le tiens. je suis entièrement d'accord avec ce que tu as fait. Qu'il n'y ait surtout pas de méprise. Je voulais juste que Ptizef me confirme que j'avais bien compris ce qu'il avait écrit. Mais, comme mon inverseur était mal implanté, mon interprétation était fausse.

30 nov. 200916 juin 2020
0

Voila
le schéma utilisé
La batterie secours est rechargée . En cas de panne il suffit de basculer l-interrupteur
JP

30 nov. 2009
0

c'est bon aussi ...
Ptizef, ça marche.

Cependant l'interrupteur enlève une fonction auxiliaire de la batterie de secours, qui est le filtrage des défauts véhiculés par le circuit de distribution principal.

Dans la version sans interrupteur, la batterie de secours est branché en permanence et va pallier à tous les défauts de courte durée de la batterie principale : parasites, chutes courtes mais fortes occasionnées par le pilote auto, le frigo, les pompes diverse, etc...

J'ai du recourir à cet artifice (batterie auxiliaire branchée en permanence) à cause de ma centrale de nav qui de temps en temps faisait un "reset" malencontreux quand un gros consommateur se mettait en route.

30 nov. 2009
0

OK et ...
en remplaçant le contacteur manuel par le contacteur à électro aimant de l'autre schéma, on a un système qui bascule automatiquement sur le circuit de secours lorsque le circuit principal est défaillant.

30 nov. 2009
0

D'accord
mais c'est pour un autre problème .Sous l'angle purement sécurité , tu n'est pas sur que ta batterie secours sera chargée a fond si un jour tu en a réellement besoin .
Peut être il existe une astuce pour remplir les deux fonction ?
JP

30 nov. 2009
0

encore
merci à Ptizef et Robert pour vos infos passionnantes concernant ce montage. J'apprends sans cesse sur ce montage qui m'intéresse. je guette vos infos.
yves

20 déc. 2010
0

C'est bon mais...
Cela fonctionnera mais la deuxième diode shottky en série dans l'alimentation normale (Celle de droite sur le schéma) est inutile.
La solution de l'interrupteur à deux positions est intéressante mais a aussi ses inconvénients:
-Perte de la fonction de filtrage des transitoires de la batterie de secours dont parle Robert
-Nécessité de basculer manuellement de "normal en "secours" ce que la diode fait de manière automatique sans cet interrupteur jouant à la fois le rôle de commutation et d'isolation d'un circuit normal amont détruit , à plat ou en court circuit. Le problème est que le GPS, lors de cette commutation manuelle peut très bien se réinitialiser à ce moment là et ainsi faire perdre quelques précieuses secondes pour un appel ASN de détresse. Enfin, dans la panique, on peut très bien oublier de basculer cet interrupteur et se retrouver sans VHF et sans GPS même avec ce dispositif. Sans lui le passage de normal sur secours est transparent et automatique. Je le supprimerais donc.
En résumé:
Suppression de la deuxième diode, du fusible en amont et de la LED de droite avec sa résistance de limitation.
Suppression de l'interrupteur à deux positions et connexion directe du + GPS/VHF sur le + de la batterie de secours.
On peut garder la première LED pour faire joli, après tout Noël approche, mais elle n'indiquera que la présence tension du circuit "normal", indication qui peut être fournie par d'autres moyens à bord.
Voilà...

21 déc. 2010
0

Tout à fait
Je comprends bien ta démarche.
Par contre je confirme qu'il est inutile de monter la deuxième diode Shottky qui elle n'apporte rien si ce n'est , en mode normal, une légère chute de tension inutile. Donc si tu décides de garder cet interrupteur "normal/secours", supprime la diode shottky et remplace la par un pont tout simplement.

22 déc. 2010
0

Limitation de courant de charge
Je pense d'une résistance en série avec D2 serait utile.
Ce pour limiter le courant de charge de la batterie de secour.

Christophe

20 déc. 201016 juin 2020
0

je reviens sur le sujet
à partir des divers renseignements récoltés sur ce fil, j'ai fait un schéma. Je pense qu'il est correct, mais je préfère m'assurer auprès des spécialistes qu'il ne contient pas d'erreur. Merci pour vos contributions
Yves

21 déc. 2010
0

merci Jean Philippe
je suis d'accord avec tes remarques. Mais je n'ai pas de gestionnaire de batterie, uniquement des voltmètres, qui ne signifient pas grand chose quand à l'état réel des batteries si j'ai bien compris les nombreuses et diverses interventions dans les différends fils consultés sur Hisse et Ho. C'est par souci de certitude de savoir la batterie de secours toujours chargée au maximum que j'ai placé cet interrupteur à 2 positions. En utilisation normale, GPS et VHH sont alimentés par la batterie de service, et en cas de pépin, en basculant l'interrupteur sur la position 2, la batterie de secours prend le relai. Les inconvénients que tu cites sont bien réels. Après, c'est une question de choix.
Yves

21 déc. 2010
0

c'est vrai que,
en regardant le schéma, cette diode n'a aucun intérêt mais seulement des défauts. je vais donc la supprimer. Merci encore
Yves

22 déc. 2010
0

juste pour dire merci
à tous les contributeurs de ce fil.
Mon GPS se coupait à chaque démarrage de moteur. J'ai réalisé le shéma (modèle de Robert) et depuis plus aucun problème, et pour un coût modique.
Merci à vous !

23 déc. 2010
0

Sur mon montage
Avec une batterie de secours de 7 A/h déchargée, je ne dépasse pas 10A en début de charge (A 13,8V) et cette valeur décroit rapidement. Je n'ai donc pas prévu de résistance de limitation.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (24)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021