Disparition du Firecrest.

Bonjour,

Le 27 juillet 1931, le bateau d'Alain Gerbault en remorque d'un batiment de la Marine Nationale coulait en Manche. Ayant repéré la culture phénoménale des participants de ce forum, je pense que les questions que je me pose trouveront des réponses. 1 - Quel bateau avait pris le Firecrest en remorque ? 2 - Quelle était la route suivie ? 3 - Y a t'il eu des incidents qui se sont succédés aucours de la manoeuvre ? 4 - quelle est la cause de la perte du bateau ? enfin, je cherche tous renseignements sur le sujet.
Merci

L'équipage
11 mar. 2007
11 mar. 2007
0

j ai eue
la chance de trouver deux ouvrages , "a la poursuite du soileil" et sur "sur la route du retour " edition grasset 1929

11 mar. 2007
0

Gerbault
Est ce que dans un de ses livres, on peut trouver des renseignements à ce propos ?

11 mar. 2007
0

Aviso Ailette
Lors de son arrivée au havre, en 1929, l'Aviso Ailette avait pris le Firecrest en remorque. Est-ce le même navire qui le perdit lors du remorquage de 1931 ?

11 mar. 2007
0

Disparition du Firecrest
Oui, je me souviens d'avoir lu tous les ouvrages de Gerbault et je crois me souvenir que c'est dans le 2ème (à moins que ce soit dans le suivant), qu'Alain Gerbault raconte le naufrage de son navire lors du remorquage. Il était furieux par la manière dont ce remorquage fut exécuté, une remorque et une vitesse du remorqueur trop élevée pour son vieux Firecrest qui était bien "fatigué", donc fragile. En même temps il fut soulagé de la fin de son navire, voyant d'un mauvais œil que son Firecrest était destiné à être utilisé en navire école de voile, à moins que ce soit en musée, là je ne me souviens plus très bien.
Malheureusement, je n'ai plus ses ouvrages, égarés au cours de mes différents déménagements, or je les avais lu avec passion, il y a plus de vingt cinq ans maintenant.

Désolé pour la longueur du post.

@+

Joël (ex-Jadan13)

12 mar. 2007
0

Firecrest
Alain Gerbault a décrit la disparition de son bateau au chapitre 9 de son livre O.Z.Y.U. Il cite in extenso la lettre du ministre de la marine qui lui explique les circonstances du naufrage.

Le Firecrest était remorqué par Le Réville entre Cherbourg et Brest. Le 25 juillet, le convoi s'arrêtait à Saint-Pierre (Jersey) à cause de l'état de la mer. Le lendemain, en route pour Brest, la bateau coulait à 8 h 15 au large des Roches Douvres, par 49° 17' 30" N et 2° 45' 12" W. Il n'y avait personne à bord. Explication officielle : les amarres de la barre avait lâché, le gouvernail s'était mis à battre violemment, disloquant l'étambot et toute la partie arrière du bateau.

12 mar. 2007
0

Le Reville

Merci pour le renseignement. Quel type de bateau était le Réville. Remorqueur ou autre ?

12 mar. 2007
0

Le 26 ou le 27 juillet
Il y a un petit problème. Dans la lettre, on fait mention d'une escale à Saint Pierre à cause des conditions de mer le 25 juillet et le convoi reprend la mer le lendemain, donc le 26. Dans les biographies de Gerbault, le Firecrest aurait coulé le 27...
alors, le 26 ou le 27 ?

12 mar. 2007
0

Mea culpa
C'est bien sûr à Guernesey, et pas à Jersey comme je l'ai dit à tort, que le second-maître pilote Le Bitoux décida de mouiller le Réville et le Firecrest le matin du 25 juillet 1931. Pardon pour cette confusion.
En revanche, il semble bien que les deux bateaux soient repartis le 26 juillet au matin, et que le Firecrest ait coulé quelques heures plus tard, d'après les informations dont je dispose. Je ne connais pas de biographie d'Alain Gerbault où il soit question du 27. Mais bon, quelle importance ?
Quant à la remorque qui casse à 7 heures 30, elle sera remplacée aussitôt par une nouvelle aussière à 7 heures 37, et le Firecrest ne coulera que trois quarts d'heure plus tard. C'est du moins ce que je comprends à la lecture de la lettre du ministre.

12 mar. 2007
0

Le Réville
Le ministre Charles Dumont parle d'un "remorqueur de la marine militaire." Je n'ai rien trouvé d'autre au sujet de ce bateau.

A noter qu'Alain Gerbault, même s'il en a voulu à la préfecture maritime de Cherbourg d'avoir selon lui commis plusieurs erreurs - remorque en fil d'acier trop rigide, absence d'un homme à la barre par mer houleuse, inexpérience de l'équipage s'agissant du remorquage d'un petit voilier, principe même du remorquage plutôt qu'un convoyage - considéra toujours que le Firecrest s'était en quelque sorte "suicidé." Il écrit : "Mon cher compagnon préféra disparaître plutôt que de naviguer sans moi." C'est du Gerbault tout craché.

12 mar. 2007
0

le 27
Avec l'âge et les difficultés qu'il avait affrontées, le Firecrest s'avérait maintenant trop vieux pour reprendre les mers. Alain Gerbault se refusait de le vendre. L'idée qu'un autre que lui puisse manoeuvrer son complice de tant d'aventures lui paraissait inconcevable. Il l'offre alors à la marine nationale et le conduit à Cherbourg en mai 1931.
Le 27 juillet, un remorqueur de la marine se charge du voilier pour le déplacer. La remorque casse, et en quelques minutes, le "Firecrest" coule à pic.
source google :-D

12 mar. 2007
0

Sans doute le 26 juillet.
En fait de biographie, il s'agit de sites internets (par exemple: www.lavoile.com[...]ult.htm .)
C'est sans doute le 26. Les faits relatés sont clairs et précis. Quant au Reville, est ce qu'un matelot aurait des précisions sur ce navire ?

16 mar. 2007
0

Le Réville (suite)
J'ai fini par obtenir des renseignements sur Le Réville, le bateau qui a remorqué le Firecrest d'Alain Gerbault les 25 et 26 juillet 1931, grâce à la gentillesse des marins de netmarine.net.

Pour résumer, il s'agissait d'un remorqueur à vapeur de 180 t et 300 cv, de type Ar Men, construit en Allemagne en 1930. Il avait été armé deux mois avant sa mission de remorquage. Il fut saisi par les anglais en 1945, puis restitué et condamné en 1949. Il a été démoli à Cherbourg en 1951. Je n'ai pas de photos.

(Le lieutenant de vaisseau Jean-Michel Roche, de la frégate Courbet basée à Toulon, me demande de citer la source : www.netmarine.net[...]dex.htm )

12 mar. 2007
0

Article sur Gerbault et le naufrage dans V et V
Il me semble que Voiles et Voiliers avait sorti un article sur Gerbault et la perte (avec photos) de son bateau lors du remorquage.

Il faudrait les contacter pour se faire envoyer une copie ou un exemplaire du numero concerne.

12 mar. 2007
0

Gerbault dans Voiles et voiliers
Une idée de l'année de parution ?

12 mar. 2007
0

Je vais prendre contact
Merci pour le tuyau, je vais les contacter.
Merci aussi à ceux qui m'ont renseigné. Je pense que je vais m'inscrire à ce forum, il est particulièrement riche et convivial.

12 mar. 2007
0

Non, desole jopic
j'ai pas une bonne memoire...entre 5 et 10 ans, c'est pour dire.

Mais en leur demandant ils trouveront facilement, ils ont un service pour ca.

encore une fois desole.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'enfer ou le paradis….

Après la pluie...

  • 4.5 (93)

L'enfer ou le paradis….

mars 2021