Discussion libre sur l'impression 3D (Partie 2)

Suite de ce fil :
www.hisse-et-oh.com[...]sion-3d
hisse-et-oh.com/discuss/sailing/discussion-libre-sur-limpression-3d

NB : Si vous voulez une liste de pièces liées à la voile à imprimer en 3D, c'est ici (et pour en discuter, revenez sur ce fil, merci!)
www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d

L'équipage
15 sept. 2020
15 sept. 2020
0

bonjour a tous j aurai une pièces a faire imprimé dans la régions de Lorient ces une pièces pour mon feu de nav car je veut garder mes feu d origine si vous avez une adresse et une idée de prix cdt


yannbis:@heriona team : je pose la question rituelle : as-tu le plan 3D de la pièce que tu veux imprimer?·le 15 sept. 21:52
Hériona-team:non du tous mes j ai un model de pièces a reproduire ·le 15 sept. 22:12
yannbis:Donc il faut d'abord trouver quelqu'un pour dessiner la pièce, et ça c'est du temps et du boulot!Imprimer ensuite c'est facile. (relire ce fil pour les détails...)·le 15 sept. 23:33
15 sept. 2020
0

Noel, y'a un gars qui fait ça à Locmiquélic, un petit labo 3D


Hériona-team:cool ça Christophe a tu le non du gas stp . cdt ·le 15 sept. 21:29
15 sept. 2020
0

Je reposte ceci en tête de ce second fil :
petite explication (très simplifiée) sur l'impression 3D
Il faut bien dissocier 2 choses :
1- dessiner une pièce en 3D
2- imprimer en 3D

Imprimer en 3D, c'est exactement comme imprimer un texte ou une photo. tu as un fichier, tu cliques, et ça imprime (en quelques heures). Il y a bien sûr des subtilités (choix de matière...)pour fignoler mais en gros c'est ça.

En revanche, dessiner en 3D, c'est carrément autre chose, je dirais que c'est un métier! Et reproduire une pièce en prenant les bonnes cotes ce n'est pas simple.
Oui, les scanner 3D ça existe, mais c'est encore rare et pas si simple non plus.

Il ne faut pas croire qu'on peut facilement dupliquer une pièce avec une imprimante 3D.
C'est comme demander à quelqu'un : "tu peux m'imprimer le plan de ma maison?"
Oui, je Peux, mais si tu me fournis le plan !
sinon il faut demander : "tu peux prendre les mesures et me dessiner le plan de ma maison?"...
Et ce n'est plus pareil!


yannbis:et pour compléter, il y aussi une autre voie, c'est de trouver la pièce dans un annuaire de pièces STL de type thingiverse. dans cas, téléchargement puis impression (voir le modeste "annuaire" dédié nautisme sur le fil cité en haut de cette page)·le 16 sept. 17:41
16 sept. 2020
0

@Heriona Team : quelle est la référence de ta pièce en question ? (si c'est une pièce connue...)


Hériona-team:ma pièces ces la parti du dessous de mon feu de nav de marque hella qui est malheureusement introuvable , ces une pièces qui emboite dans le feu en inox par un car de tour ces la pièces qui tiens l ampoule et sont culot , mon bateau est des années 1978 et je veut absolument conservé ces feux ·le 16 sept. 20:00
16 sept. 2020
-1

voici la fameuse pièces


Ponic:Hmm d'accord. J'étais tenté d'essayer de la remodéliser en 3D pour le fun mais là avec ces indications c'est peine perdue.·le 16 sept. 20:54
16 sept. 202016 sept. 2020
1

je réponds ici pour les futurs lecteurs de ce fil.
le besoin de heriona-team n'est pas d'imprimer une pièce en 3D mais de :
- prendre des cotes précises sur une pièce relativement complexe (surtout si la photo est floue ;-))
- dessiner cette pièce dans un logiciel de CAO 3D
Tout cela n'a que peu à voir avec l'impression 3D qui n'est qu'une méthode de fabrication, pas de conception.
Et malheureusement pour ceux qui ont ce genre de besoin, cette phase de pris de cotes/conception est bien plus complexe et gourmande en temps que celle de l'impression (qui est relativement simple).
De plus, la prise de cotes doit se faire avec la pièce dans les mains, pas à distance.

Autant en impression 3D il existe des solutions associatives (type fablab) ou commerciales (y compris en ligne) pour réaliser des pièces à peu de frais, autant la partie conception ça se compte en heures de technicien ou d'ingénieur, et ça grimpe vite.

C'est seulement une fois que ces étapes sont effectuées, que l'on a donc un modèle numérique en 3D de la pièce, que l'on peut songer à l'impression 3D et demander "qui peut m'imprimer une pièce en 3D"

Cette confusion est courante, sur ce fil et ailleurs.... Même si la techno est séduisante, ce n'est pas aussi simple qu'il n'y parait!


Hériona-team:ces pas très grave de toutes façon j ai prit contact avec une personne qui va me la faire . pour infos il va avoir ma pièces dans ces mains et me la reproduira la pièces je demande juste la forme extérieur car l usinage intérieur ces moi qui vais la faire . ·le 16 sept. 21:38
yannbis:parfait si il y a une solution qui convienne au besoin!·le 16 sept. 23:04
24 sept. 2020
0

Bonjour,
je pratique l'impression 3D depuis plusieurs années. J'ajoute pour l'anecdote, en réponse à l'un des commentaires qui parlait des risques d'incendie, que ce risque est bien réel et j'ai un modèle qui a été détruit, heureusement
sans autres conséquences.
Nouveau propriétaire d'un first 210, je vais tenter l'impression en PETG de cette piece qui fait partie du
mécanisme de relevage de quille (celle en place a cassé).
www.thingiverse.com[...]3564717
Hélas le concepteur de la pièce n'ajoute pas de feedback sur son impression, ni d'avis après utilisation
en conditions réelles.
Tous les avis sont les bienvenus ! Merci


24 sept. 202024 sept. 2020
0

Bonjour,

@tbultel, Je me pose la question de l'intérêt d'imprimer cette pièce en deux parties. Y a-t-il une raison particulière ? Car sinon, elle serait beaucoup plus solide en un seul morceau. Comme c'est un palier pour butée, je conseille d'imprimer avec au moins 4 périmètres et 30 à 60% de remplissage.

Au sujet des imprimantes qui prennent feu. Déjà, il faut redire que ces machines n'ont pas de cerveau, donc elles ont besoin du vôtre à proximité en permanence. Une CNC, il faut un opérateur à côté. Maintenant, les machines actuelles ont quasi toutes une fonction "thermal runout" ce que l'on pourrait traduire par "absence de chauffe". Cette fonction, normalement activée dans le firmware de la machine (son logiciel interne), détecte si elle alimente un élément chauffant de manière anormale, et stoppe l'impression le cas échéant. Cela s'ajoute aux protections classiques de température minimum et maximum qui s'activent lorsque la sonde de température renvoie des informations délirantes. Ce qui arrive techniquement sur les machines non protégées, c'est que la sonde de température qui mesure les parties chauffantes est déplacée et ne mesure plus la température de l'élément, mais la température à distance de ce composant. Et bien entendu, à distance, la température mesurée est moindre qu'elle ne l'est en réalité. Les lits chauffants offrent peu de risques car ils ne sont pas capable de monter beaucoup au dessus de 110°C (150°C pour les plus performants). Le risque se situe dans le corps de chauffe de la buse ou la résistance de chauffe qui normalement l'habite. Le firmware voit que la température est basse et il alimente davantage la résistance pour atteindre la température voulue. Sauf que, sans protection, la résistance sortie de son logement ou le bloc de chauffe sans sonde devient extrêmement chaud, jusqu'au rouge. Cela évidemment peut déclencher un incendie. Donc :

AVANT D'ACHETER une imprimante 3D, vérifiez auprès du vendeur que l'option "Thermal Runout" est bien proposée par la machine, et qu'elle est bien activée. Sinon, fuyez pour une machine plus sérieuse.

APRÈS L'ACHAT vous vérifierez à vide que la machine dispose bien de cette fonction, en éloignant la cartouche chauffante ou la sonde du bloc de chauffe, le doigt sur le bouton d'arrêt au cas où. Si vous décidez de déplacer la cartouche, vérifiez qu'elle est à bonne distance de tout. La machine doit s'arrêter dans les 10s. Si cette fonction n'est pas active, modifiez le firmware si vous êtes à l'aise avec ça (les tutoriels sont légions), demandez au vendeur une mise à jour, et/ou rapprochez-vous d'un fablab proche de chez vous pour vous aider dans cette tâche. Si, au contraire, la fonction est bien active, remontez votre cartouche ou votre sonde en place et vérifiez qu'elles sont solidement arrimées. C'est une opération qu'il faut régulièrement vérifier, au cas où. Toute machine, comme tout bateau, profite avantageusement de maintenance préventive.


24 sept. 2020
0

@Jambedebois:
2 parties ? Vous voulez dire, le lien que j'ai posté, + cette pièce-ci :www.thingiverse.com[...]3564728 et qui contient le roulement ?
Je n'ai pas l'intention de refaire cette deuxième pièce, qui est encore en bon état.
Si votre question est bien "pourquoi ces 2 pièces", c'est parce que la vis de relevage pivote dans un plan longitudinal au bateau pendant la remontée/descente de quille, d'où la liaison de type 'rotule' avec les 2 demi-sphères.

Au sujet du remplissage, je pensais effectivement mettre 4 à 5 lignes de 'wall', voire tenter un remplissage à 100%,
je ne sais pas si le matériau va le permettre, ce sera une expérience, je posterai les résultats.

Je pense qu'aujourd'hui la plupart des imprimantes doivent avoir l'option "Thermal Runaway" activée.
Pour ceux qui reflashent leur firmware Marlin, c'est l'option THERMALPROTECTIONHOTENDS.
J'avais activé cette option mais en toute logique, je devais avoir un THERMALPROTECTIONPERIOD trop élevé
par le feu est parti avant que le soft ne le détecte.
En tous les cas, la moindre des choses c'est d'éloigner l'imprimante de tous objets inflammables, certains utilisateurs, lorsqu'ils ne peuvent pas rester à côté (ce qu'on peut concevoir aisément pour des pièces dont la durée d'impression dépasse allègrement 8 heures ...) vont jusqu'à y ajouter une webcam ainsi qu'un interrupteur piloté.

Un extincteur automatique (35 à 40 €) peut également rassurer.


27 sept. 202027 sept. 2020
0

Bonjour, je partage avec vous la première vidéo convaincante sur la re-cuisson de pièces imprimées en 3D dans du sel. Cela permet d'avoir des pièces d'une résistance homogène, très proche de pièces injectées, avec une déformation minime. C'est à la portée du bricoleur moyen.
.
Petite réflexion en passant : plutôt que de remoudre du sel de table, peut-être du bicarbonate de soude voire du sable de fonderie fonctionnerait tout aussi bien. (EDIT: Bicarbonate de Sodium, mauvaise idée: il fusionne à 270°C et peut se trasformer dès 50°C si traces d'acides)
.


gregs:Bonjour Jambe de Bois,Des retours de cette technique de traitement "Post-cuisson" ?J'ai fait mes premières pièces pour réparer les extrémités d'un chariot à bille pour la circulation des billes, en ABS, un peu déçu de la solidité; des indexeurs et centreurs (de quelques mm of course) ont rapidement cassés.Par contre on m'a donné un traitement impression 3D: www.makershop.fr[...]3d.html A base d'époxy, transparent, plus épais que de la résine, cela donne une belle finition brillante, et cela semble dur (dureté annoncée 80D): www.atome3d.com[...]e-shore On va tester sur le chariot !·le 29 juil. 10:46
JambeDeBois:La recuisson, après de nombreux tests a un souci majeur : on perd la forme originale d'une manière ou d'une autre. C'est majoritairement en raison de la densité de plastique trop faible de l'impression 3D, même à 100% avec un recouvrement de folie. En clair, on perd 5% de volume quand la pièce est recuite. Donc l'orientation est très importante car le plastique va couler au fond. Mais si la pièce a une géométrie compliquée comme des rainures, un filetage, etc. Ces détails seront majoritairement abîmés. La surface de la pièce est granuleuse, sauf si l'on utilise du plâtre à la place du sel, mais avec des risques de bulles. Bref, je pense que les applications de cette technique sont très limitées. Certes les pièces sont (beaucoup) plus solides, mais on perd niveau géométrie. A réserver aux pièces grossières dont la géométrie importe peu, comme un taquet.·le 29 juil. 19:46
yannbis:il faut inventer une machine pour faire tourner la pièce à360 sur 3 axes dans le four ;-)Seul problème...on ne pourra pas l'imprimer en 3D !!·le 29 juil. 20:18
yannbis:Et merci pour ce retour d'expérience!·le 29 juil. 20:18
JambeDeBois:C'est sûr ! C'est vrai que de posséder cette mini usine à produire tourne un peu la tête et l'on voudrait produire tout en impression 3D. Mais chaque technique a ses limites. Actuellement le prix des imprimantes à résine fond, tandis qu'il existe déjà des résines haute résistance, et franchement c'est assez impressionnant, même si le processus reste assez empirique (ça en fout partout, rinçage, ré-insolation, suppression des supports, finition...) force est de constater que les résultats sont assez impressionnants, niveau précision et résistance. Dans de nombreux cas, la résine surpasse le filament.Cela dit, la résistance et la durabilité des plastiques et résines seront toujours en dessous d'autres matières pour certaines applications. Donc cela contraint à voir plus loin que l'impression 3D, mais pas pour autant l'abandonner. Il est possible de se servir d'une pièce imprimée en 3D comme moule ou comme matrice de fonderie. J'ai renforcé des pièces à la fibre de verre, en me servant de l'impression 3D âme de composite, avec d'excellents résultats. Je pense qu'on gagne à ne pas s'arrêter à la pièce utilisable juste sortie d'impression.·le 31 juil. 11:59
27 sept. 2020
0

Super technique !
Je note pour nos usages nautiques que cette technique apporte plus de résistance mécanique, mais aussi de l'étanchéité, et même une tenue en pression.
Merci du partage !
Ça peut fonctionner sur de l'ASA (245-260°?), qui- si j'ai bien compris les échanges précédents - est l'un des bons matériaux pour usage extérieur (tenue UV/eau/sel)?


01 jan. 2021
0

sur l'annuaire de pièces 3D, à noter d'excellentes nouvelles contributions de darkvador81 et surtout JefdAvon qui a conçu de nombreuses pièces
www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d

JefdAvon détail la conception des pièces 3D sur son site
aventuretanteal.blogspot.com[...]/2020/
Merci!


01 jan. 2021
0

Désolé, je n'avais pas lu suffisamment attentivement l'en-tête avant d'ajouter le lien vers tec-nautic. Comme j'avais passé un peu de temps à envoyer et échanger des plans avec eux pour mettre au point la pièce, je me suis dit que ça pouvait être utile à quelqu'un qui aurait le même problème.


01 jan. 2021
0

Pas de souci Fransoi, merci de ta contribution.
C'est toujours intéressant de voir ce que font les autres, même si le but n'est pas de casser le business, tout le monde n'a pas accès à une imprimante 3D!


02 jan. 2021
0

Pourquoi nous ne ferions pas un groupe avec les liens des pièces sur Thingiverse.

Je dois mettre encore des pièces que j'ai dessiné et imprimé sur le site (j'ai vu que certaines sont déjà en lien ici)


JambeDeBois:Bonjour, c'est très facile, il suffit de créer une collection HEO marine. ·le 02 jan. 14:41
02 jan. 202102 jan. 2021
0

je ne maitrise pas thingiverse suffisamment, mais excellente idée!
tiens nous au courant ici!


JambeDeBois:Je n'ai pas assez de temps libre pour gérer ça, mais c'est très simple. On se met au dessus d'un objet, on choisit "collect thing" pour l'intégrer à une collection. Il est proposé d'en créer une si inexistante.·le 02 jan. 15:56
yannbis:on peut "collaborer" sur une même liste, ou chaque liste est "privée"?·le 02 jan. 22:21
JambeDeBois:Hélas non, une personne fait sa liste, mais ensuite elle est publique et on peut partager le lien.·le 02 jan. 23:33
Tosamdy:Si vous voulez, je fais le lien, car il faut que j'ajoute encore pas mal de pièces que j'ai dessiné pour mes bateaux·le 04 jan. 12:45
yannbis:et créer un compte "partagé" avec un mail dédié?·le 04 jan. 13:57
Tosamdy:Tu n'a pas tort, si ont crée un compte spécifique sur Thingiverse que pour le partage, cela devrait pouvoir permettre aux membres de le mettre a jour. Je ne sais pas si l'ont peut avoir un mail spécifique par le forum, je vais demander·le 04 jan. 16:45
03 jan. 2021
0

Bonjour,
Qu'utilisez vous comme matière qui résiste aux UV et eau de mer pour la réalisation de vos pièces ?


volubilis3:Pour la mise au point des pièces j'utilise de la PLA mais pour la version définitive j'aimerais des conseils.·le 03 jan. 13:19
JambeDeBois:ASA, si l'imprimante le permet, sinon PETG.·le 03 jan. 13:36
Tosamdy:Avant, j'imprimais en ABS, car il tient bien dans le temps (sauf les couleurs), maintenant, je ne m’embête plus je les fais en PLA (de bonne qualité)·le 04 jan. 12:44
J-Marc:Du nylon Taulmann 645 qui est très solide et un peu souple pour les pièces critiques (réparation d'engoujure de GV du mât en carbone, articulation d'échelle de bain, supports divers très sollicités, butées, etc ...). C'est cher mais c'est indestructible.Sinon de l'ASA pour les pièces un peu moins sollicitées ou devant être un peu plus rigide. Je travaille les deux avec la buse à 245°C·le 12 fév. 20:13
volubilis3:Merci pour ton retour d'expérience.·le 12 fév. 20:22
J-Marc:Important : pour le nylon, il faut impérativement une fine première couche de quelques dixièmes de mm qui dépasse largement de la pièce pour éviter qu'elle se décolle du plateau dans les angles. L'imprimante peut être paramétrée pour cela mais je le prévois directement lorsque je dessine les pièces à faire en nylon. l'excédent se coupe ou s'arrache facilement.·le 12 fév. 20:38
07 jan. 2021
0

Pour la paravanne, dans la boule, il faut mettre du poids ?
Je viens de l'imprimer.


sunzoo:j'ai mis un gros écrous que j'ai noyé dans un mélange de grenaille et d'araldite ·le 09 avr. 22:48
08 jan. 202108 jan. 2021
0

Le mieux est rappeler le lien (mais merci de ne pas avoir posté la question dans l'annuaire)
www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d

le concepteur indique sur www.thingiverse.com[...]4597445 :

need to assemble two parts with epoxy glue.
before insert lead or some bolt for ballast

besoin d'assembler deux parties avec de la colle époxy.
avant, insérer du plomb ou un boulon pour le ballast


12 jan. 2021
0

salut a tous*
quelqu'un aurais un fichier pour imprimer une écope en 3d ?


12 jan. 2021
0

Rien trouvé sur Thingiverse avec les mots clés bailer-scoop-boat. J'ai trouvé ça sur Grabcad :
grabcad.com[...]ailer-1

Sinon à modéliser soi même un modèle comme celui en photo doit prendre quelques minutes, et sans doute doute peut on se passer de supports en imprimant en vertical ;)


12 jan. 2021
0

Merci pour ce fichier toutefois effectivement je pense que le faire sur le modèle de ta photo c’est pas plus mal 😉


12 jan. 2021
1

RFabrice,du coup je viens de poster une écope toute simple sur le fil annuaire : www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d


12 jan. 2021
2

Sans polémiquer, je cherche à comprendre : une écope comme ça, ça vaut 3€ chez Décathlon (et ailleurs). C'est quoi l'intérêt de l'imprimer soi même : c'est disponible partout et pas cher ?
Pour moi, l'intérêt de l'impression 3D, c'était d'imprimer des objets qu'on ne trouvait pas ailleurs ou alors très cher : qu'est-ce que j'ai loupé ?


JambeDeBois:D'accord avec SailingFroggy, mais je rajoutterai également les pièces qui existent certes, même pas cher, mais que l'on doit adapter. Dans le cas d'une écope, une forme qui rentrerait nickel dans le petit recoin qui reste dans l'annexe, par exemple.·le 12 jan. 19:28
Tosamdy:En plus, il faut de la souplesse pour une écope, je suis du même avis pour faire des pièces que l'ont ne trouve pas ailleurs. Là, je suis en train de faire un support de pompe de cale a coller car, cela ne se trouve pas)·le 13 jan. 09:25
Ponic:Là il y en a pour environ 4€ rien qu'en filament de matière première donc c'est sur que l'intérêt est pas forcément évident, après chacun peut avoir ses raisons..... je sais pas par exemple coincé à l'autre bout du monde sur un voilier de voyage MAIS avec une imprimante et du filament à bord... :DPour la souplesse de l'écope, avec du PETG d'1mm d'épaisseur il y en a certainement un peu mais là comme ça impossible de me rendre compte si elle est suffisante ou pas.·le 13 jan. 12:16
RFabrice:Sans aucunes polémiques effectivement cela ne coûte pas chère mais dans mon cas je cherche à en faire une un peu particulière pour la fixer sur une toute petite barque c’est en plus sans grand intérêt pour l’utilisation de l’embarcation mais obligatoire de plus je suis à la campagne ne pouvant me déplacer et le prix plus les frais de ports mémé si pas excessif font doubler le coût de plus j’ai un restant de fils abs à finir plusieurs couleurs mises bout à bout encore une fois c’est juste une histoire de réglementation là où vas évoluer cette petite barque (insubmersible) n’est profond que de 1m70 environs donc c’est un gadget et puis le faire sois même c’est bien aussi·le 13 jan. 12:34
12 jan. 2021
0

Déjà posté?
Vous en pensez quoi?


JambeDeBois:Déjà vu, mais pas ici. Objectivement, il y a peut-être du temps/de l'argent à gagner en imprimant un moule de coque, mais imprimer la coque elle même me semble dangereux car l'impression 3D n'est pas isotrope. Et il y aura toujours un cas de figure ou la coque ne forcera pas dans le sens prévu, et là ça va couler...·le 12 jan. 20:52
Ponic:C'est probablement plus adapté pour un canot à moteur qu'un voilier vu les efforts en jeu. Après les composites qui font les coques de voiliers ne sont pas isotrope non plus, mais depuis 50 les retours d'expérience et la r&d ont fait leurs preuves, à voir si ça sera le cas pour l'impression 3D ou pas.·le 13 jan. 12:19
Ponic:Pour s'avancer un peu, on pourrait dire que si ils faisaient ça avec du filament fibré, et en impression "vraiment 3D" (c'est à dire pas en 2D couche par couche comme c'est surtout le cas aujourd'hui en fait), ça pourrait vraiment devenir intéressant mais d'ici là toujours pareil ça fait du boulot en r&d ^^ .·le 13 jan. 12:25
13 jan. 2021
0

Bonjour à tous,

Je suis avec beaucoup d’intérêt ce fil de discussion.

A une toute autre échelle de la nôtre (nous, plaisanciers), Naval Group communique aujourd’hui sur sa récente impression 3D d’une hélice pour le compte de la Marine Nationale.

Voici leur communiqué :

Il s’agit ici d’un « Procédé de dépôt de matière par fusion de fils métalliques ».

L’ énorme potentiel de l’impression 3D est un petit peu plus démontré.

Le prochain cap serait sans doute des imprimantes directement embarquées (navires, plateformes oil&gas, station ISS…) avec des ingénieurs à terre qui envoient les fichiers .STL qui vont bien !


13 jan. 2021
0

Les armées utilisent déjà l'impression 3d pour faire des pièces sur le terrain ( su barkhane notamment)


13 jan. 2021
0

Et pas que sur le terrain, l'armée de terre a acquis il y a pas très longtemps une ferme d'impression d'une soixantaine de machine vers Bourges je crois.


12 fév. 2021
0

Bonjour,
suite à une proposition faite sur ce fil (ou sur l'annuaire?)
j'ai crée une "collection" sur thingiverse, disponible ici.
www.thingiverse.com[...]ing-heo

Continuez à partager vos trouvailles sur l'annuaire
www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d
et à en discuter ici


12 fév. 2021
0

Bonsoir,

est-ce que les capots pour écrans de radar Furuno 1621 existent en impression 3d?

Gorlann


12 fév. 2021
0

@Gorlann, je n'ai pas trouvé mais envoie moi photos (face, profil, 3/4AV, 3/4AR) et schéma coté (bien repérer les gorges pour clips) je regarderai si je peux le dessiner


17 fév. 202117 fév. 2021
0

en réponse à Yhello (sur l'annuaire, pas bien... ;-) )

En fait, toutes les réalisations de ce post n'ont pas été mises dans la collection thingiverse, c'est normal ?
L'idée est très bonne en tous cas, merci

J'ai intégré ce que j'ai pu dans la collection thingiverse , il y a peut être des trous dans la raquette :
- Les STL publiés ici directement (merci!) et pas sur thingiverse n'y sont pas
- Les STL publiés ailleurs que sur thingiverse
- ceux listés ici et publiés dans thingiverse que j'ai oublié

En tout cas les bonnes volontés sont bienvenues pour compléter la liste, me contacter en MP


18 fév. 2021
0

Bonjour,
J'ai mis à www.thingiverse.com[...]4766802
Le capteur d'angle de barre raymarine.
JP


18 fév. 2021
0

Bonjour Aura,
ici c'est pour discuter ;-)
tu peux mettre ta création dans l'annuaire ici :
www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d
Merci


09 avr. 2021
1

Bonjour,
je réagis ici (pour ne pas trop polluer l'annuaire) à cette publication dans l'annuaire de pièces 3D d'une embase de chandelier
www.hisse-et-oh.com[...]mees-3d

un pied de chandelier c'est une pièce structurelle et de sécurité, donc en impression 3D plastique, ça me pose question...
Si l'embase casse le chandelier se "tord", les filières se détendent et...


Ponic:C'est une remarque qui peut ouvrir sur un sujet intéressant : les différences de conception en fonction des avantages et inconvénients des moyens de mise en forme. Quitte à devoir redessiner la pièce en CAO, autant en profiter pour l'optimiser en fonction des possibilités offertes par l'impression 3D (exemple: remplissage personnalisable), et s'affranchir des contraintes de l'injection (au premier rang duquel l'épaisseur de paroi uniforme).Dans le cas cité ici, je n'arrive pas à trouver la pièce originale, ce qui serait bien pour comparer, mais il est dit qu'elle était en plastique de base. Alors lequel ? nylon peut être, qui est certainement plus résistant que le PLA en impression 3D, surtout dans la géométrie pour lequel il a été conçu. Mais concrètement, si lors de la CAO on garde les fonctionnalités (emplacements des trous pour les vis et chandelier), mais qu'on adapte le reste en mettant plus d'épaisseur, pas d'angles vif, etc... Hmmm je serai vraiment curieux de voir lequel résiste le mieux ;) !·le 09 avr. 16:01
schoonerjpm:L'échantillonage a été revu à la hausse par rapport à la pièce d'origine, par ailleurs en impression 3D on joue sur le nombre de coques de la pièce et son remplissage. Cette pièce est à coup sur plus résistante qu'une vielle pièce d'origine qui a passé 50 ans au soleil. Après, c'est sur qu'il faut un certain savoir faire pour fabriquer avec soin une pièce comme ça. ·le 09 avr. 18:57
09 avr. 202109 avr. 2021
09 avr. 2021
0

Bonsoir,

Il vaut mieux que ce soit l'embase de chandelier qui casse que le pont.

Les normes prévoient une tenue statique de 560 daN (Article 240-2.58
Caractéristiques des pavois, filières, chandeliers et balcons) sans préciser comment c'est mesuré !
JP


Ponic:Merci pour l'info ! (c'est vrai que ce genre de précision ne serait pas superflue!) ·le 10 avr. 00:34
09 avr. 2021
0

@Yannbis, en fait, tout dépend de la matière utilisée et des paramètres d'impression. Le modèle ou sa disponibilité n'est pas le problème en soi. La pièce peut être tout aussi résistante qu'une pièce en injection si elle est réalisée en PC ou en Nylon à haute température et avec de bons paramètres d'impression.
.
Mais je te rejoins sur le fait que faire la copie exacte d'une pièce injectée dans le but de l'imprimer en 3D n'est pas idéal. Normalement on cherchera à renforcer la pièce en épaississant les zones de fragilité, etc. Quand on imprime soi même, la quantité de plastique n'est pas un facteur, on ne recherche pas l'économie. Autre solution, laminer sur la pièce une ou deux couches de fibre de verre, ce qui en fera une pièce encore plus résistante que la pièce d'origine.
.
Dans tous les cas, il ne faut jamais oublier qu'une pièce imprimée en 3D reste un prototype qu'il convient de tester avant de la mettre en service.


09 avr. 202109 avr. 2021
0

En fait mon questionnement porte surtout sur le concept d'embase de chandelier en "plastique", imprimé ou pas... Il y a 60 cm de bras de levier, on tire dessus pour monter à bord (même si il ne faut pas) et c'est censé nous empêcher de tomber à l'eau

Comme si on me disait "j'ai pété mon vit-de-mulet, je l'ai refait en impression 3D...."
Ça me parait étrange, mais je me trompe peut être puisque la pièce précédente a tenu 50 ans!

merci à schoonerjpm du partage néanmoins ;-)


10 avr. 2021
0

Une idée comme ca, est-ce que, pour les pieces structurelles (ou presque, style pied de chandelier justement) , il ne serait pas interessant d'imprimer un moule femelle en PLA, et de réaliser ensuite la pièce en fibre de verre? On profiterait ainsi de la précision de l'impression pour la conception du moule, et d'une pièce finie quasi indestructible.


JambeDeBois:En fait, l'impression 3d fait un excellent "core material" pour une lamination par dessus. C'est même plus résistant que la mousse. Je ne suis pas certain que faire un moule fasse beaucoup mieux : ce sera plus lourd, plus cher (plus de fibre et de résine), et pas forcément plus résistant.·le 10 avr. 21:12
10 avr. 2021
0

bonsoir tous, pour info voici la pièce d'origine Goiot qui est remplacée par la nouvelle certes imprimée en 3D mais beaucoup plus épaisse.


Ponic:Merci ! Quels paramètres de périmètres et de remplissage as tu utilisé ? ·le 10 avr. 18:40
schoonerjpm:4 couches périmétriques et 40% de remplissage cubique avec une buse de 0.8mm et des couches de 0.28mm·le 13 avr. 22:11
Ponic:Dacc 👍. Je n'ai jamais essayé avec autre chose que du 0.4mm comme buse pour l'instant. Peut être devrai je essayer... ·le 14 avr. 10:56
schoonerjpm:sur une pièce comme ça ou c'est la solidité qui compte plus que l'aspect c'est intéressant d'avoir une plus grosse buse, plus l'impression est grosse et plus c'est solide parce que les couches refroidissent plus lentement et du coup elles se collent mieux les unes aux autres. De plus les cloisons de remplissage sont plus épaisses. Enfin on divise le temps d'impression par 2 (6h au lieu de 12 dans ce cas là) . Par contre il faut une imprimante qui supporte ça car la puissance de chauffe de la buse augmente fortement.·le 16 avr. 17:40
JambeDeBois:@schoonerjpm : attention, le plus gros trait de filament qui est plus solide est une légende. Ou plus exactement, cela n'est vrai que pour les pièces imprimées en mode vase. Je te renvoie à l'excellente vidéo de CNCkitchen sur la question : www.youtube.com[...]/watch En réalité, c'est l'épaisseur des parois, et donc la quantité de plastique, qui est le principal facteur de résistance, indépendamment de la largeur de la buse ou de l'épaisseur des couches. ·le 16 avr. 18:57
schoonerjpm:Merci pour ce lien qui traite le sujet de manière complète. Effectivement la hauteur de couche ne semble pas déterminante dans la solidité des pièces. Par contre une hauteur de couche insuffisante par rapport à la largeur du trait, en dessous de 1/4 de la buse (réelle ou virtuelle) donne de mauvais résultats.·le 19 avr. 17:53
JambeDeBois:Dans la video, ce que Stefan dit c'est qu'il obtient un mauvais aspect, en surextrusion , avec une hauteur de couche de moins de 25% de la largeur de buse ;) .Il y a des règles à suivre en cas d'extrusion normale :- couche pas plus haute que 66% du diamètre de la buse, sinon le trait de filament n'est pas assez écrasé- couche pas plus basse que 12.5% du diamètre de la buse, sinon le dépot de filament est trop fin pour être consistant.Pour la surextrusion, là c'est de l'expérimental. Ce qu'il a noté n'est pas forcément transposable sur toutes les buses et avec tous les filaments. Le PETG risque de moins bien se comporter sur les couches les plus fines, l'ABS ou l'ASA à l'inverse se comportera mieux. Les buses "pointues" genre Geeetech risquent de donner un résultat très sale en surextrusion, tandis que les buses type E3D lisseront la surextrusion jusqu'au diamètre 0.8 à priori. .En tous cas, je conseille plutôt de rester dans les paramètres d'impression que chacun maîtrise. L'expérimental produit pas mal de ratés avant d'obtenir (peut-être) un résultat correct. Mieux vaut intervenir sur le dessin, épaissir les points de fragilités, etc. Cela est beaucoup plus maîtrisable que les techniques expérimentales. ·le 19 avr. 21:06
10 avr. 2021
0

C'est peut être le genre de pièce pour laquelle la technique de refusion au sel/sable exposée ici ( par jambedebois?) Serait utile?


JambeDeBois:Tout ce que j'ai essayé avec la refusion au sel, il y avait quand même de légères déformations. Là comme le chandelier doit aller dedans, il faudrait réaléser la pièce avant usage. Ca commence à être compliqué et chronophage. Déjà que des embases de chandelier il y en a un paquet autour du bateau, là il y en aurait pour des dizaines d'heures d'impression, puis des dizaines d'heures de préparation et de cuisson, et enfin le réalésage compliqué puisque à angle. A mon humble avis, mieux vaut passer quelques heures à prototyper, affiner le modèle, puis imprimer dans une matière bien résistante, comme du polycarbonate.·le 10 avr. 21:17
yannbis:merci d ece retour (je n'ai pas essayé la refusion).Et dans ce cas précis une refusion avec un tube du bon diamètre dans la pièce lors de la refusion, ça pourrait marcher? (Juste une idée comme ça...)·le 13 avr. 22:19
JambeDeBois:Difficile à dire, il faut essayer. Peut-être la pièce peut coller au tube ? Peut-être le tube peut se dilater à la chauffe et laisser trop de jeu ?·le 16 avr. 18:43
29 juin 202129 juin 2021
0

Bonjour à tous,

J'ai une bobine non entamée d'ABS blanc (1 Kg) qui ne me sert pas si quelqu'un est intéressé je la donne.
Je dois aussi avoir un reste de bobine entamée que je peux donner avec (je vérifierais si ça vaut le coup selon ce qui reste).
Je n'en connais pas la marque, c'est des bobines que j'ai eu en achetant une imprimante.
Les bobines sont assez anciennes, mais encore emballées et j'ai la possibilité de les passer au séchage avant de les donner pour être sur que ça sera utilisable.

a retirer sur Toulon, je ne pense pas que ça vaille la peine d'expédier.


29 juin 2021
0

J'ai imprimé des capots en PLA mais après 2 mois ça gondole un peu.Est-ce qu'une couche de peinture les protègerai ?


JambeDeBois:Bonjour, Mauvaise matière pour l'usage. Le PLA va ramolir à partir de +-50°C et donc gondoler. Il faut une matière pouvant résister aux variations climatiques et notamment au plein soleil. Donc PETG, ABS, ASA, etc. mais pas PLA.·le 29 juin 18:34
alcatorda:Je vais imprimer le prochain en PETG , des conseils pour la température du plateau et de la buse ?·le 29 juin 19:42
JambeDeBois:J'aime imprimer assez chaud : 225°C et je laisse le plateau moins chaud (70°C) car j'ai un plateau en PEI, mais pour un plateau en verre, mieux vaut 80°C.·le 29 juin 20:32
JambeDeBois:J'oubliais, pour éviter que ça gondole, il faut aussi avoir une épaisseur suffisante, je dirai 0.8mm minimum.·le 29 juin 20:34
30 juin 2021
0

Bonjour à tous,

Super sujet et merci de partager vos expériences ! Cela fait un moment que je lorgne de ce côté là et je comptais m'inscrire au fablab de Nantes pour voir avec eux, faire mes premieres armes.. Mais ils sont en pause l'été ;(

Donc si vous connaissez une machine disponible du côté de Nantes ? J'achète du filament fibré, une buse acier, voir du iglidur pour faire des paliers de safran.. Je termine mes modélisations et Zhou ! Et pourquoi pas des essais de traction pour documenter ?

Peut-être créer un lien vers une carte interactive pour y placer les ressources/boutiques impressions 3D en France ?

Greg


JambeDeBois:Bonjour, c'est pour un petit dériveur ou pour un habitable ? Parce que l'impression 3D n'est pas forcément la bonne technologie si le safran est lourd. Et puis il y a l'aspect sécurité, perdre son safran en navigation c'est une des pires choses qui peuvent arriver. Mieux vaut les faire tourner dans du POM ou du PTFE dans un atelier de mécanique. ·le 02 juil. 09:42
gregs:Bonjour Jambedebois, entre les deux, un croiseur côtier ;) Et puis deux safrans, un pour chaque coques.. Et j'ai déjà une platine qui est HS.. Non ça va la configuration n'est pas critique. Et le safran est compensé, je n'imagine pas une sollicitation monstre, pour l'instant c'est le soleil et le temps qui ont agi.. ·le 02 juil. 16:48
02 juil. 2021
1

Bonjour,

Je rejoins JambeDeBois à propos des paliers de safran.
Je refais pas mal de pièces en impression 3D pour le nautisme, de simple capots d'instruments mais aussi des pièces assez techniques comme des bagues de winch self tailling ou encore des coulisseaux de GV Marco Polo par exemple, ça permet aux utilisateurs de ne pas changer tout le matériel, mais j'ai récemment refusé de faire des paliers de safran parce que d'une, je pense que la fabrication additive n'est pas bien adapté pour ça, quel que soit le matériau et le soin que l'on donne au design, les efforts sur les paliers de safran sont très importants dans la mer, il est probable que ça lâche au plus mauvais moment et de deux, il est très facile de faire tourner ces paliers en Ertalite par exemple, pour un prix compétitif.


18 juil. 202118 juil. 2021
0

Bonjour à tous,
J'ai cherché sans succès un modèle 3D de barbotin. En français ou anglais (gypsy)... Et je n'ai pas trouvé.
Est-ce que quelqu'un aurait eu plus de chance ou d'astuce que moi ?
Ou est-ce que l'un de vous voudrait se coller à la dessiner (paramétrique tant qu'à faire pour qu'elle s'adapte aux différentes tailles de chaîne usuelles 6 - 8 - 10) ?
Mon idée est de l'utiliser pour réaliser l'astuce vue dans (idée que je trouve géniale et qui résoudrait mon problème)...
Selim


JambeDeBois:Peut-être trouveras-tu quelqu'un qui s'investira dans la recréation d'une pièce, c'est à dire plusieurs heures, voire dizaines d'heures de conception, puis de prototypage, comme ça, à la demande. Personnellement je ne le ferai pas, pour plusieurs raisons. La première est que je n'ai pas suffisamment de temps libre pour cela, lequel étant suffisamment absorbé par mes propres projets. La deuxième, plus importante à mon sens, est celui de la responsabilité. Reproduire le dessin d'une pièce existante est chronophage, mais assez aisé. Cependant, c'est ne s'attacher qu'à la forme de l'objet et non à sa fonction qui est pourtant prépondérante. L'impression 3D, on le sait, n'est pas isotrope et la matière utilisée et les paramètres d'impression font qu'une pièce imprimée n'est pas l'équivalent d'une pièce d'injection plastique niveau résistance mécanique. Donc dessiner une pièce sans aucune validation de son adéquation à la fonction est irresponsable. Et nous savons qu'en nautisme, une pièce de piètre qualité conduit tôt ou tard à une catastrophe. Or la responsabilité incombera au dessinateur, non au commanditaire.Mon conseil est d'apprendre à dessiner, puis de prototyper toi même ta pièce, de la tester et enfin de choisir de l'exploiter au long cours si sa qualité te semble suffisante. Et enfin de prendre la responsabilité de la publier pour les autres si tu es suffisamment brave. Personnellement, je ne le fais pas, sauf pour des pièces n'ayant aucune conséquence sur la sécurité des personnes. Car il viendra forcément un moment où un avocat viendra chercher la responsabilité d'un dessinateur et prouvera que quelque soit la matière, quels que soient les paramètres d'impression, il était impossible que l'objet puisse remplir correctement sa fonction. Et il aura raison, et le droit abondera en ce sens.·le 18 juil. 12:34
lebarbichu:Bonsoir JambeDeBois, je comprends et respecte ton point de vue sur la création de pièces. Ce n'est pas le mien. Si je demande de l'aide, c'est que je n'ai pas le temps, là, de le faire. Sinon je conçois et imprime, généralement. Je crois à l'Open Source et à la mutualisation. Le projet, en lien, où cette pièce servirait peut aider bon nombre d'entre nous. Dont pas mal qui ne savent/peuvent pas dessiner.Belle journée ;)·le 19 juil. 01:12
JambeDeBois:Le Thingiverse est plein de pièces mal conçues, non testées, qui font perdre leur temps et leur argent à ceux qui les impriment. Il y a un point que j'ai peut-être mal évoqué : c'est le prototypage et le test qui sont deux étapes indispensables et qui permettent de valider l'usage d'une pièce et d'avoir une idée de son champ d'application. Pour un cache interrupteur l'impact se limite à des désagréments mineurs, mais pour un barbotin c'est le naufrage que l'on risque, avec un danger bien réel pour l'équipage.
.Sinon, j'aime ton concept de "je n'ai pas le temps, là, de le faire". C'est vrai que de mon côté je n'ai pas ce déclic. Donc du coup : j'ai l'antifooling de mon 52 pied à faire, mais je n'ai pas le temps, là. Donc si une bonne âme pouvait me le faire, ça m'arrangerait... ;)·le 19 juil. 10:49
18 juil. 2021
0

Bonjour
qui a deja fait cette piece ?
MErci


19 juil. 2021
1

@JambeDeBois : C'est vrai que les annuaires en ligne sont pleins de pièces pas finalisées. Et j'admets que si je gagne le temps du dessin, je peux prendre un peu plus en prototypage et tests.

Pour revenir à ma demande, attention, je dis barbotin mais je ne compte pas remonter ma chaine avec un barbotin en "plastique" (quel qu'il soit) sur mon guindeau...
Si tu as bien vu le lien (que j'ai inclus dans mon post) il s'agit d'une pièce accessoire pour mieux ranger la chaine dans des bailles à mouillage mal conçues. C'est donc un élément accessoire et sa rupture n'entraine que peu de conséquences... La modification de la baille est au programme cet hiver.

Maintenant pour ton antifouling, si tu es pas loin de Leucate, je peux te consacrer quelques heures, le temps d'une couche peut-être. Parce que, là, je peux prendre ce temps :)
Mon ordi de dessin et mon bateau ne sont pas au même endroit !!! C'est l'explication !


Ji76:Leucate ! On est voisin 😜·le 20 juil. 00:28
19 juil. 2021
1

Bonjour à tous,
je reviens sur le petit débat ci dessus
JambeDeBois, tu as montré ici ta grande expérience de l'impression 3D et tes remarques sur les défauts de conceptions sont tout à fait justifiées.
Néanmoins il ne faut pas dramatiser me semble-til.
Ton expérience semble t'avoir amené a faire des pièces structurelles en 3D, je pense que c'est le cas de peu d'amateurs.
Il a plein de pièces sur Thingiverse qui sont utilisables sans se poser trop de questions (Aïe...non c'est pas bien il faut se poser les questions...mais pas trop!)

c'est le cas de bon nombre des pièces listées sur la collection HEO, des capots, caches, bouchons... : www.thingiverse.com[...]ing-heo

heureusement tout de même qu'on peut imprimer plein de pièces issues de thingiverse pour un usage standard, en acceptant un certain taux de déchets.

dans le cas du "barbotin" cité en exemple, je n'ai pas l'impression qu'il y ait un souci, car ce n'est pas le barbotin du guindeau, mais un second barbotin qui ne voit passer que de la chaine sans tension. Au pire ça pète, mais pas de risque associé.

Enfin, pour l'aspect collaboratif, vaste sujet ...
c'est certain que "là, j'ai pas le temps est ce que quelqu'un peut le faire à ma place", c'est pas le mieux!

mais il faut souligner l'entraide qui existe sur ce forum et ailleurs, y compris autour d' l'impression 3D.
Pour ma part j'ai pu trouver des personnes qui m'ont imprimé des pièces, et d'autres qui m'ont aidé (et même fait une CAO de pièce qui dépassait mes capacités).
je ne leur ai pas demandé de certificat du bureau Veritas sur la tenue mécanique dans le temps ;-))

Qu'elles en soient d'ailleurs ici remerciés!


0

Hello,
Le numéro de voile magazine de ce mois ci contient le 1er article d'une série sur l'impression 3d pour le nautisme.
Amicalement.
FX


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (146)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021