Dilème

Toujours dans le cadre de la renov de mon sam, j´ai l´intention de changer le grement dormant , et les voiles d´avant . Alors mon dilème est de monter un enrouleur de genois ou pas ...!!! Actuelement j´ai un genois lourd, un foc nº 1 et 2 monter sur mousquetons. Ces voiles sont rincées, elles ont une trentaines d´années!! Je navigue en Med, et surtout l´hiver et je dois souvent aller faire le singe a l´avant du boat pour changer de voiles, et sur un petit bateau quand ça monte ...c´est pas très securit!!! Alors j´aimerai bien avoir l´avis de ceux qui ont fait ce changement , les plus les moins .
Merci

L'équipage
15 avr. 2012
15 avr. 2012
0

Un enrouleur vous facilitera les manoeuvre mais ne vous attendez pas à faire un tourmentin avec un genois enroulé.

L'idéal, un genois sur enrouleur et une voile plus petite (tourmentin ou autre) pour le gros temps. Cette voile peut être montée sur un étai larguable ou sur l'étai du genois.

15 avr. 2012
0

Merci pour votre reponse , pour l´etai larguable où le fixer sur un sam ?? devant ou derriere l´ecubier ??

15 avr. 2012
0

sqi tu montes un enrouleur ,il faudra changer l'etai ,donc recuperer l'ancien pour faire l'étai larguable , la bonne position pour la cadene basse c'est quand le genoa est enroulé et que les mousquetons de la voile sur l'etai ne vienne pas le grignoter
sur un petit voilier un palan six brinx suffit pour etarquer l'étai
ce qui devient insuffisant sur un voilier depassant 8m
tu peux aussi dedier une drisse mouflée pour envoyer en libre une voile plus petite sur l'avant avec une raligue en dynema tu sera toujours obligé de fixer une cadene sur le pont mais pas d'etai emm....
alain

15 avr. 2012
0

Bien cette idée de drisse mouflée, peux tu me detailler le principe ??

15 avr. 2012
0

il y a d'autre aventages.

un enrouleur + étai largueble ne coute pas plus chers qu'un jeu de voiles complet
et aussi tu gagnes pas mal de place dans ton bateau car moins de voiles à stocker ce qui est loin d'étre negligeable sur un bateau de 8m

josé

15 avr. 2012
0

Merci pour vos reponses, alors ok pour un enrouleur et un etai largable, pour l´enrouleur quel type et quel marque me conseillez vous ??

15 avr. 2012
0

pas un plastimo

15 avr. 2012
0

Les inconvénients du génois sur enrouleur sont bien connus : le près est moins bon et solution loin d'être idéale lorsqu'on doit l'enrouler de manière significative. Il ne remplacera pas en effet un TMT.
par contre, les avantages sont très importants : on réduit du cockpit en un instant sans devoir aller faire l'acrobate à l'avant, on n'est plus encombré par un stock de voiles. j'ai pratiqué les deux sur mon EdM (8m) et pas d'hésitation.
Par contre, je ne suivrais pas notre ami Calypso 2 sur la marque. j'ai un Plastimo depuis 1998, avec environ 8000 milles au compteur, sans le moindre ennui alors je ne le déconseillerais pas.

15 avr. 2012
0

oui ecumeur mais il a 14 ans , aujourd'hui sur les pontons ça me semble que ça rale sur les plus recents et on envoit de moins en moins.
mais bon...

15 avr. 201216 juin 2020
0

Bonsoir. Je vais proposer un type d'enrouleur, le Leisystème, qui à comme particularités d'éviter les problèmes récurants sur les autres à savoir, utilisation de la drisse juste pour envoyer ou redescendre la voile, après quoi, on n'en a plus besoin. Avantage, plus de compression,plus d'étais qui se détoronnent, plus de roulements qui grippent(y en a pas) etc... étarquage par le bas une bonne fois pour toutes. Bref, que des avantages mais, le plus difficile, c'est d'en trouver encore en vente. Ne pas oublier de mettre un cardan sur le capelage de l'étai en tête de mât!.

22 avr. 2012
0

oui sauf que leysystème n'existe plus et qu'il ne se trouve que d'occase et en cas de soucis pas de pièces ! à mediter

22 avr. 2012
0

Bonsoir. Ok pour les pièces mais, on peut quasiment tout refaire facilement, la pièce la plus délicate étant le hook et aucun roulement.

22 avr. 2012
0

Le fabricant fournit toujours des pièces, tout du moins celles dont j'avais besoin (en 2011)

22 avr. 2012
0

Bonjour.
Mon bateau est équipé du même enrouleur, mais l'inconvénient est qu'il est pratiquement impossible de descendre le génois sans monter en tête de mât, car le hook se bloque avec le sable et la poussière et ne se décoince pas lorsque l'on monte la pièce supposée l'ouvrir.
Une solution à proposer pour résoudre ce problème ?

Par contre, le fabricant possède toujours les pièces détachées de ses anciens modèles et est très réactif au demande de renseignements, tant pour les pièces que pour les schémas techniques.

22 avr. 2012
0

J'ai eu un leif à hook, puis sur un autre bateau un profurl, y a pas photos : la conception théorique du leif est bien supérieure, sa réalisation un peu moins. Pour le profurl en 2 ans, j'ai du envoyer 4 fois quelqu'un déméler. dés que l'on change la tension, ca foire.
Je crois qu'il y a un fabricant brésilien de ce type d'enrouleur.

22 avr. 2012
0

Bonsoir. J'ai toute la doc et pour le hoock qui coince, utiliser le bien connu wd40 plus de l'huile fine. Le seul problème que j'ai connu, c'était la drisse qui n'était pas au bon endroit empêchant le bon fonctionnement de ce hoock. J'y ai remédié en fabricant une pièce intermédiaire en pvc.

16 avr. 2012
0

bon j'y retourne
cherche dans la bibiotheque du forum un fil sur le "slootre"
c'est le systeme qui me donne satisfaction depuis bientot dix ans:
un inter sur enrouleur sur l'etai voile deja lourde et reduite donc pas de pb de ratrapage de creux
un genois envoye sur un enmagasineur en libre juste en arriere de l'etai avec une drisse moufflee.
avantages:
un vrai genois medium leger avec rien qui le gene au virement
un voile de gros temps solide performante et fiable qui ne necessite pas d'aller devant quand le vent est fort car sur enrouleur et qui n'est pas genee non plus au virement puisque le genois est alors affalé.
tu peux te passer d'enmagasineur mais c'est bien pratique pour rouler le genois en arrivant au port ou avant d'affaler car plus facile a manier.
cordialement
jpierre
ps
a ta disposition pour toutes info supplementaire si tel en mp
:pouce:

21 avr. 2012
0

merci pour toutes vos reponses !!! Maintenant une autre , mon etais mesure 9,50m et 4mm de diametre, quel enrouleur choisir ??,puis je choisir un enrouleur pour un etais plus court et le ralonger ?? ou suis je obligé de prendre un pour un etais plus long et le raccourcir ??

21 avr. 2012
0

les profils en alu sont des barres qui se coupent à longueur ...
on choisit un enrouleur en fonction du diamètre de la surface de voile et de l'étai.

21 avr. 2012
0

Bonjour
ok, unanimité pour l'enrouleur!
Cependant, considérant que le génois n'est pas indispensable et qu'on met rarement le tourmentin, un foc de brise et un foc de route peuvent suffire.
Si l'on ne veut pas changer de voile, on peut les avoir à poste : côtre ou étai double.
Alain :-/

21 avr. 2012
0

oui, voir une voile arisable, j'ai donc un génois de 44 m² + sur l'étai larguable un trinquette a ris, 18 m² -16m², en ensuite un tourmentin de 7m², vois ce que tu peux faire avec tes voiles qui ne sont pas rincées, le tourmentin est plus souvent moisi que rincé...les voiles a endrailler se trouvent aussi d'occase, chiffre bien tout avant..

22 avr. 201222 avr. 2012
0

Bonjour
Tu as, Motus je suppose un voilier de 11 m, gréement en tête ? Stefad a un Samouraï.
Alain :-/

22 avr. 2012
0

bonjour
profurl un C260 va sur le site profurl , c'est agricole et garantie dix ans , c'est fiable et il y a une campagne de promo en ce moment.
sur un sam un étais largable est facilement installé mais nécessaire pour gréer une voile de brise et un tourmentin.
car comme c'est dit plus haut , un génois enroulé n'est pas très performant au près dans la brise . le matériel souffre surtout si ça doit durer des heures.
ont peut quand même naviguer avec le génois enroulé c'est pas la question mais le rendement est moyen.
donc garde toi une de tes voiles qui semble correspondre à une trinquette ou foc n°2 et un tmt et voilà.
sinon il y a aussi la possibilité de mettre un génois léger (range réel max 15 noeuds )sur emmagasineur , de garder l'étai et de prendre un génois lourd arisable en trinquette et un tmt et ça marche aussi.

22 avr. 2012
0

ah oui j'oubliais !
l'avantage de l'emmagasineur , c'est que il n'y a pas de bande uv sur le génois alors qu'avec un enrouleur il en faut une et le poid n'est pas négligeable sur un petit bateau.
et que tu peux tout ranger le soir et rien laisser à poste très facilement pour l'hiver (exemple )

22 avr. 201216 juin 2020
0

bonjour,

Le Samouraï est un excellent bateau, que je connais bien pour en avoir possédé un pendant plusieurs années.

A l'époque pas d'enrouleur, et l'on changeait donc de voile d'avant en fonction du temps. (Génois, foc 1 et Foc 2).

Maintenant j'aurais certainement un enrouleur, et je ne m'embêterais pas à monter un étai larguable. le génois roulé, quand il est bien taillé, permet par temps frais de faire un près correct. Aux autres allures c'est bien moins important.

A quoi bon quand le vent fraîchit être obligé d' aller à l'avant, gréer l'étai larguable, puis endrailler un foc, en se passant ainsi des avantages offerts par l'enrouleur ? Autant garder la configuration actuelle avec une gamme de focs neufs !

22 avr. 201222 avr. 2012
0

J'ai un gênois sur enrouleur très bien taillé, point d'écoute très bas et rattrapage de creux efficace, mais dès 25', il ne me permet plus de faire un près correct, ou alors je dois le rouler exagérément pour l'aplatir, et dans ce cas je n'ai plus assez de puissance dans le clapot. C'est pour cela que j'ai monté un étai largable, et fait couper une trinquette. Et j'oserai dire que c'est indispensable, surtout en Méditerranée, ou Eole est capricieux et imprévisible et le clapot de face pas facile à gérer.

22 avr. 2012
0

si on tirer des bord carré pourquoi pas !

22 avr. 2012
0

Bonsoir,
Ca se voit que tu n'as pas essayé. Un génois sur enrouleur bon pour un foc 1 mais pas moins sauf au portant et on remarque très bien la différence entre les 2 bords au près. Quand à mettre l'étais, quelle différence avec un changement de voile puisqu'on anticipe toujours ?
Cette configuration quand on l'a essayée, difficile de revenir en arrière tellement ça fonctionne bien. Sauf grands bateaux avec 2 enrouleurs.
JJ

22 avr. 201222 avr. 2012
0

tous les bateaux suivent le vent

la liberté sur un voilier, c'est la qualité du prés

22 avr. 2012
0

Dilemme

22 avr. 201222 avr. 2012
0

Hello,

Si c'était à refaire, je monterais une petite voile d'un grammage assez lourd sur l'enrouleur pour la brise. A utiliser pratiquement comme un emmagasineur ou alors juste un tour ou deux, comme ça, le près est correct dans le vent frais, pas de manœuvre à l'avant quand ça bouge et pratiquement autovireur (bon faut quand même régler les écoutes au virement :heu: ).

Par contre pour le petit temps, un génoas plus grand, plus léger à monter en libre ou endraillé (a voir selon le bateau). Et la, pas de problème pour aller manœuvrer devant (petit temps).
Le tout compléter par un asy ou un gennaker si le budget le permet et c'est le top!

Je m'étais posé cette question (et posée ici même) lors du changement de mes voiles, mais j'avais finalement opté pour la solution classique Génoa sur enrouleur et Solent étai largable. Bien sur ça fonctionne très bien, mais j'avoue que la manipulation de l'étai largable n'est pas tout à fait satisfaisante.

Par contre, une chose est sur, quand on passe de voiles rincées à des voiles neuves, on a l’impression d'avoir changer le bateau!

Voila AMHA.

A+,
Now

22 avr. 2012
0

C'est sûr qu'on recommence à aller à l'avant, mais après, la bateau marche tellement bien... C'est comme un tas de choses, quand on ne l'a pas, on s'en passe, mais quand on y a goûté une fois, on est conquis. Et puis on peut remettre au goût du jour les anciennes astuces de quand les enrouleurs n'existaient pas... style le bout en retour pour affaler du cockpit.

22 avr. 2012
0

:pouce: :topla: :bravo:
c'est le principe du slootre
comme quoi...

22 avr. 201222 avr. 2012
0

D’abord un constat, c’est que 95% des voiliers de croisières sont équipés d’un enrouleur.
Les + et les – de l’enrouleur.
Grande facilité d’utilisation à l’appareillage et à l’arrivée. Toujours prêt à être déroulé et enroulé, donc immédiatement opérationnel, par exemple pour quitter un mouillage en catastrophe. Un pont toujours dégagé pour les opérations de mouillage.
Grand facilité d’adaptation de la surface de voile lorsque les conditions sont changeantes, dans les temps à grains par exemple.
Il n’y a plus l’encombrement d’un jeu de voile traditionnel.
Au chapitre des inconvénients, le poids dans les hauts est plus important. Il est souvent moins performant dans le petit temps du fait d’un grammage plus fort, et aussi d’une surface moyenne plus petite. Enfin comme dit plus haut, un gse partiellement roulé est la plupart du temps inefficace au près (encore que dans ce domaine de gros progrès ont été faits), et ce, d’autant plus qu’il y a de la brise.
Il y a un autre inconvénient pour ceux qui voyagent avec des petits bateaux à budget très réduit. Cet inconvénient est illustré par un exemple que j’ai en tête. Je me souviens d’un voisin de mouillage en Colombie qui attendait depuis longtemps des pièces pour un enrouleur défectueux, pièces qu’il a dû je suppose payer à prix d’or après une attente interminable, et les soucis administratifs qui vont avec, bref une escale gâchée, alors que la simplicité des voiles sur mousquetons permet n’importe quel bricolage.
Perso malgré tous les avantages du gse, j’ai toujours préféré des voiles sur mousquetons, je viens d’ailleurs de revendre l’enrouleur de mon nouveau bateau (9 m). Je pense néanmoins que je raisonnerai différemment pour un bateau de plus de 10 à 11 mètres. Mais pour un bateau comme le tien je n’hésiterai pas une seule seconde, ce serait des voiles sur mousquetons.Mais chacun navigue comme il veut. :-/

22 avr. 2012
0

Je suis d'accord avec Boatlover, sur un petit bateau voiles a mousquetons, un génois, un inter, un foc de brise, un tourmentin, c'est ce que j'ai sur le mien, 8 m.

22 avr. 2012
0

Je me permets d'émettre une opinion contraire.

1) Sur un petit bateau, il y a peu de volumes de rangement et stocker 3 ou 4 voiles est toujours un problème

2) quand on voit un grain arriver, on attend pour changer et réduire, donc danger. De même, on renvoie par flemme bcp plus tard, on ne sait jamais, ça peut reforcir. Et la nuit, on ne navigue plus avec la voile du temps, on réduit avant la nuit

3) changer un foc à l'avant quand le vent est monté et que la mer s'est creusée est un danger, en plus de se faire rincer sur un bateau qui fait le sous-marin.

En conclusion, c'est au contraire sur un bateau de plus petite taille qu'il prend tout son intérêt.

CaptainRV

22 avr. 2012
0

1)Comme dit plus haut, en complément d'un enrouleur il faut un étai largable + 1 foc de brise + 1 tmt. Donc, c'est vrai, cela fait 1 voile de moins a stocker.

2).3)Quand on voit un grain arriver, tout dépends de sa force et de sa direction, tu as raison, tant que l'on peut étaler en enroulant le génois. Sinon on est obligé de rouler le génois, d'installer l'étai largable et de gréer un foc. Idem quand le vent est monté et que la mer se creuse. Donc dans ces cas la pas beaucoup d'avantage avec un enrouleur. A condition d'avoir un enrouleur qui fonctionne bien et un étai largable fiable.

3° solution, GV et enrouleur et tu réduis uniquement en enroulant le génois. la c'est vrai c'est le plus simple, mais autant dans le petit temps que dans la brise cette solution ne me convient pas.

Sur un petit bateau les voiles se manipulent très facilement.

Par contre sur un gros j’installerai 2 ou 3 emmagasinneurs avec voiles dédiés, tout ou rien.

Cela étant dit chacun fait comme bon lui semble et équipe son bateau pour la navigation qu'il fait.

Amicalement

Gilles

22 avr. 2012
0

Surtout que la pointe avant d'un sam' est assez casse gueule, pas grand chose pour se tenir, filières très basses.

22 avr. 2012
0

Bonjour,

Voici mon opinion d'après expérience. Un GSE couvre une gamme de surface du génois au foc de brise. Ensuite, d'accord que c'est plutôt un chiffon inefficace. C'est dû à l'épaisseur du bord d'attaque qui crée une turbulence trop forte au niveau du guindant. Cette observation est à modérer du fait qu'elle n'est valable qu'au près serré. Plus on abat et plus cet inconvénient s'amenuise.

Pour bien choisir un enrouleur:

  • un tube de fort diamètre assure une meilleure résistance à la torsion. Ainsi les gorges d'endraillement ne se désalignent pas pendant l'enroulement.
  • les éléments du profil doivent s'assembler avec des jonctions les plus longues possible. Le mieux sont les demi profils qui s'assemblent en coulissant su toute la longueur et montés "en brique".
  • le ou les paliers de rotation sur l'étai doit(vent) être les plus longs possible. L'idéal, c'est quand le palier en teflon court sur toute la longueur et porte sur une surface maximale.
  • les roulements étanches ne le sont pas longtemps. Mieux vaut des roulements rinçables au jet d'eau.
  • si le profil a deux gorges, il faut que le tambour et l'émerillon puissent aussi recevoir une voile d'un coté comme de l'autre. C'est utile en cas de casse ou d'usure.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Arc-en-ciel Viveiro

Après la pluie...

  • 4.5 (80)

Arc-en-ciel Viveiro

mars 2021