Différentes méthodes testées pour suppléer à la perte du safran

www.yachtingmonthly.com[...]g-30065

c'est en anglais mais il y a des photos !

:mdr:

L'équipage
27 jan. 2017
27 jan. 2017
0

T'es sûr de ton lien ?

27 jan. 2017
0

j'ai réservé un chambre mais mon boat ne vire toujours pas, qu'ai je loupé ?

27 jan. 2017
0

comment ça marche, c'est une espèce de routeur ?

On donne l'heure à laquelle on veut arriver, par exemple l'apéro, et le truc cherche la route optimale qui fait arriver ni trop tôt, ni trop tard ?

27 jan. 2017
0

un skipper quoi ... :mdr:

27 jan. 2017
1

Un safran de rechange qu'on peut installer sur tableau arrière me semble la solution la plus adaptée. Sinon il existe un dispositif intéressant que j'ai vu chez Seatex et qui a l'avantage de prendre peu de place une fois rangé.

27 jan. 2017
1

MDR !!perdre un safran sans voie d'eau est un cas de figure exceptionnel.....se retrouver avec seulement le tube de jaumière a boucher aussi; pour les inquiets, prévoir un local barre étanche pourvu d'un moyen d’asséchement avant de s'encombrer avec un safran de rechange, surtout si ils ont aussi une quille de rechange :reflechi:

28 jan. 2017
0

Sans oublier un mât de rechange. La perte d'un safran c'est le plus souvent la perte de contrôle de celui-ci. Il ne tombe pas au fond de la mer mais devient incontrôlable, il suffit que quelques ferrures bien placées lâchent et le tube de jaumière tourne à vide ou peu s'en faut. En ce qui concerne ledit tube de jaumière, celui que j'ai à bord de mon coursier sans prétention se trouve intégré dans un tube de même matière que la coque 100% solidaire et donc étanche. Je serais bien surpris d'être le seul :scie:

29 jan. 2017
0

Je ne sais pas sur quel genre de bateau tu navigues mais sur le mien le haut du tube de jaumière est à environ 70 à 80 cm au-dessus de la ligne de flottaison , avec quatre grands goussets pour le tenir.

27 jan. 2017
0

Tout le monde comprendra, je l'imagine.
"With the drogue, the effect was remarkable and instant.

She would hold any heading, showing great directional stability, and give you plenty of time to balance the sails. Suddenly, for the first time, we had complete control.

In directional terms, the drogue is the best option, but speed upwind was reduced to 1.5 knots at best and even fetching at 50°, we never managed more than 2 knots. This may affect its suitability for longer distances but it’s certainly the most relaxing of the three methods tried."

Et aussi, en français:
karibario.blogspot.fr[...]15.html

27 jan. 2017
2

Bonjour,
Je me suis permis d'apporter quelques précisions à l'article du blog de karibario, qui a repris la traduction de l'article de Michaël Keyworth.
Voici ce que j'ai écrit:
""Bonjour,
Etant l'auteur de la traduction que vous avez reproduite, je me permet de préciser qu'il s'agit bien de cm et non de mètre et qu'il s'agit des diamètres des trainards du type "gale rider" qui ont été utilisés pour les essais de Chasseur.
Par ailleurs il ne me semble pas qu'il y ait une confusion en anglais entre les trainards traduit par "drogues" et les ancres flottantes appelées "sea anchors"
Il y a sur ce sujet un excellent ouvrage qui traitre de façon exhaustive les questions relatives aux trainards et aux ancres flottantes.
Bonne lecture
Alain SV UHAMBO""
Alain

27 jan. 2017
0

Merci pour le lien...
Effectivement les photos parlent.
:pouce:

27 jan. 2017
1

MOAAAA, si je perd mon safran,MOI, j'utilise un seau, et comme MOI, je ne suis pas sot, MOI,je fait un trou dans mon seau. MOI je traîne mon seau avec une grosse ficelle, et il va ou je veut,Alors MOI j'ai raison, J'ai pas regardé ton truc , de toute façon c'est nul !
Inutiles de dire le contraire ou MOI je vous met dans MA cale !
Ainsi parle celui qui sait, et comme dit le poète... Voilà,!

27 jan. 2017
0

up car c'est un sujet clé qui devrait intéresser plus de monde !

28 jan. 2017
27 jan. 2017
0

Il parait même qu'on trouve le même principe quand t'es en avion et que tu as perdu ta dérive, mais bon, faut pas être "sot" Pierrot :-D :-D
Pascal :alavotre: :alavotre:

27 jan. 2017
3

Un DC-10 de United Airlines, un appareil tri-réacteur, reliant Denver à Chicago rencontre une grave défaillance du moteur 2 (central). La défaillance non-contenue du moteur endomagge les 3 circuits hydrauliques redondants de l'appareil. Les pilotes ne disposent plus alors de commandes de vol. Ils arriveront à contrôler l'avion uniquement en variant la poussée des 2 moteurs restant, mais au prix d'énormes difficultés. Ils décident de tenter de se poser en urgence à l'aéroport régional de Sioux City en jouant uniquement sur le différentiel de puissance des 2 moteurs restants. Mais ils perdent le contrôle de l'appareil quelques secondes avant l'atterrissage, qui s'écrase sur la piste. 111 morts, 184 survivants.

Ce miracle a pu être accompli car le pilote s'était entraîné au simulateur sur ce type de panne.

L'intérêt de ces fils est de susciter une prise de conscience sur ce type de panne et une réflexion sur les moyens que nous avons à bord et que nous allons tester cet été pour y remédier...

Il est (IMHO in my humble opinion) dommage que les chantiers (ceux qui sont généralement dirigés par des financiers) ne soient pas plus éclaboussés.

27 jan. 2017
0

merci excellente contribution, je propose que les voiliers hanse soient rétrogrades en catégorie C avant qu'un enquête clarifie s'il s'agit d'une faiblesse de conception ou un problème particulier

en aéronautique les HAnse seraient "grounded" pendant l'enquete

et pourtant j'ai trouvé qu'ils étaient plutôt jolis et performants, légers avec ce foc auto vireur

mais là, stop

28 jan. 2017
3

Bonjour,
Heureusement que je suis rentré de mon tour du monde à temps!!!! Je courrais donc le risque d'être déclassé!
Plus sérieusement c'est la première fois que je vois le qualificatif léger donné aux voiliers Hanse!
Par ailleurs, auriez vous des éléments nouveaux concernant l'avarie de barre de Dove permettant d'expliquer, sinon de justifier, votre "Hanse bashing"*? Je serais évidemment très heureux de les connaître.
Merci d'avance
Alain
*Hanse bashing: dénigrement de la marque Hanse

27 jan. 2017
0

Oui, mais là, va y avoir du boulot, permis obligatoire, inspecteur, bateau école adéquat et tout le tralala, va falloir sortir les roros les gôôs .... :policier:
C'est une bonne idée, comme celle de mettre au sec tous les "Hanse", merci pour eux, mais c'est pour leur bien, même si pour les cigarettes on préfère les augmenter que de les retirer ... :whaou:
Moi je m'en fous, j'ai une construction amateur et en plus ma femme ne traverse jamais avec moi et ça m’arrange bien.... :-p :litjournal:
Je sais, mauvaise contribution :tesur:
pascal :alavotre:

28 jan. 2017
0

AMHA = à mon humble opinion en franzouse :-))

27 jan. 2017
0

Bonsoir jeanlittlewing, j ajoute le lien sur Novak que j avais precedement mentionne . Nous avons tous des experiences differentes (j ai deja evoque nos propres experiences sur des bateaux differents de celui evoque dans les fils precedents donc inutile de vous ennuyer avec). Novak n est pas un novice et au moins il est clair
www.yachtingworld.com[...]ues-256
Ces remarques sont plutot instructives.

27 jan. 2017
0

Je serais pas aussi radical, seulement un peu plus pragmatique comme nos voisins anglo-saxons qui affiche une plus grande transparence à l'instar des chirurgiens américains qui se doivent d'afficher leurs opérations ratées.
Les détracteurs objecteront que ces derniers ne veulent plus opérer les cas difficiles.
Il n'y a pas de monde parfait, mais moi je préfère savoir.

27 jan. 2017
0

Combien de Hanse on perdu leur gouvernail, en naviguant (ce qui déjà limite fortement le nombre), en croisière hauturiere(ce qui descend ce chiffre a la dizaine!!), maintenant, combien de voilier perde leur safran, par année et en hauturier!!! Je penche pour un nombre équivalent qui perde leur quille,(pour ce qui en on encore une).

27 jan. 2017
2

il y en a eu un du coté de l'Irlande, je pense depuis 15 ans au moins qu'un gouvernail suspendu n'a pas sa place au large.
et mon petit 30 pieds qui n'a pas peur des gros au large a un solide aileron

30 jan. 2017
0

Tant mieux, garde le

27 jan. 2017
0

Il serait très intéressant que le BEA Mer nous dévoile leurs statistiques.

Les mêmes noms reviennent toujours sur des incidents ou accidents et jamais concernant les chantiers de qualité.

Et hélas la qualité ne semble pas la préoccupation majeure mais plutôt les dividendes versés aux actionnaires au détriment de passionnés désabusés.

27 jan. 2017
0

Et dans tous les domaines nous avons les mêmes dérives.
Savez-vous que certaines compagnies aériennes pratiquent le P2F (pay to fly)
Cette pratique consiste à faire payer le Copilote une certaine somme ( jusqu'à 100.000€ ) pour effectuer des heures de vol ( environ 500).
J'évite de monter dans ce genre de compagnie, car j'estime que la sécurité n'est pas respectée.

27 jan. 2017
2

on voit souvent apparaître sur ce forum des fils récurrents où il est question de la longueur minimale acceptable pour transater. La question, on le sait, n'est pas dans la longueur mais bien dans les caractéristiques du bateau (je ne parle pas de l'équipage).
Il est en effet hasardeux de s'aventurer avec un safran suspendu non protégé par un aileron. C'est le béaba ! Cela ne dispense évidemment pas de prévoir une avarie de l'appareil à gouverner mais cela écarte de beaucoup le facteur de risques.
Ainsi, dans le choix d'un bon canote transatlantique, le bon sens (marin) recommanderait d'éviter tous les First sauf le 30 premier du nom, à cause de la vulnérabilité des safrans suspendus (cf Vendée globe).
Conclusion : si vous recherchez les ennuis, embarquez-vous sur un bateau aux appendices fragiles (vous risquez la crise d'appendicite).
Pour transater tranquille, choisissez un modèle où les concepteurs ont privilégié la solidité plutôt que l'efficacité hydrodynamique du safran ou l'esthétique. cela vous évitera d'appeler au secours.

28 jan. 2017
2

Il est vrai que les pertes de safran et autres appendices mobilisent beaucoup les secours en mer :heu:

28 jan. 2017
0

plusieurs cas par an, pas toujours au large heureusement

27 jan. 201727 jan. 2017
0

Bonsoir,
Je pense que le fil précédent sur ce sujet a du échapper à la vigilance des lecteurs. :poucettes:
"// bord"

27 jan. 2017
0

@mickey mouse
Je ne peux qu approuver sur le glorieux First 30 mais en plus il est beau et rapide pr sa taille
Chercher l erreur!

28 jan. 2017
0

Peut être qu'une grume de 3 t a 8 nds pourrait scalper l'ensemble aileron safran en moins de temps qu'il ne faut pour se retirer une crotte du nez .
La solution un Joshua en acier épais avec un safran dans le prolongement me semble la seule digne de ce nom pour aller en mer....Encore une fois il faut relativiser tout ça .

28 jan. 2017
1

Je n ai jamais compris comment un ofni peut détruire un safran, la quille est la pour arrêter l intrus

30 jan. 2017
0

Choc sur safran suspendu egale grosse voie d eau non ?

30 jan. 2017
2

Bonjour,
Et pourtant, la réalité qu a été la mienne : ofni qui touche quille et coque, puis BOUM !!! Aileron et safran peté..... Depuis je me suis rendu compte que dans un gros choc, aileron ou pas, tout dégage, quelque soit le bateau ( oyster, Dufour 35, aloa 29 )
Il y a un avantage au suspendu, on peut espérer sans débarrasser en pleine mer si tordu, par contre avec une crapaudine qui tient le safran en bas de l aileron, pas la peine de l envisager...

30 jan. 201730 jan. 2017
0

Sur safran sur aileron pareil ( arrachage ou brèche de l aileron ), en tout cas sur mon cognac, mais aussi oyster et aloa 29
Il s avèrerai que sur certains alu, il y ai eut des soucis aussi ( brise de mer 31 par exemple et bien d autres aussi )
Le problème d un safran qui dégage ou casse est très souvent lie a des vitesses plus ou moins soutenu.

28 jan. 2017
0

Dans ce cas là quel intérêt de prôner un aileron en plus du safran ?
Moi je ne suis pas le Bea local, mais je m'autorise a penser que cela est fort possible . Comment ? il faut laisser place à la réflexion .

28 jan. 2017
0

Ceinture et bretelle!
Sinon les pbs de safran sont plutôt des safrans fragilisés ou en Cp sur jeanneau anciens

30 jan. 2017
1

AH tiens ,il est donc possible de percuter une saleté malgré une quille en avant d'un safran ,,ho j'aurais pas cru . Je pensais que mathématiquement cela n'était pas possible, car toutes ces dites saletés ,ont une forme géométrique parfaite et une densité adéquate. Ça m'est arrivé aussi avec moins dégats, je passerai sur les détails, je cherche plus à comprendre. Et que les pontes du bea local ne me demandent pas si j'ai un aileron ou pas . Merci takari.

29 jan. 2017
0

Safran en contreplaqué sur Jeanneau ancien bien bouffé aux tarets arrive aux marquises malgré la peinture

29 jan. 2017
0

La conception des RM (béquille)est à ce titre assez surprenante, si une grume passé entre les quilles c'est payé cash par le saildrive ou le profond safran suspendu. C'est juste une remarque que je m'étais faite en observant les dessous de l'un de ces bateaux.

29 jan. 2017
1

"Bi-quille"...pas béquille ! Ah les correcteurs ...

29 jan. 2017
1

Bonjour,
perso j' aime bien les montages "à l' ancienne" des safrans suspendus, précédés d' un solide aileron descendant jusqu' en bas de la mèche, avec une crapaudine et le tube de jaumière allant de la voûte jusqu' au pont (Armagnac MK2, Brise de mer 31 etc...).
Je pense (peut-être à tord) qu' il faudrait vraiment un sacré choc pour créer une voie d' eau et le safran me paraît convenablement protégé.
Avec un tel montage + une dame de nage à poste en permanence, un aviron de 3m50 et deux ancres flottantes de tailles différentes me semblent un compromis sécurisant pour faire sereinement du hauturier en conditions difficiles!
Gorlann

29 jan. 2017
0

Et il fait combien de pieds ton canot pour se faire diriger par un aviron de 3.50m ? :reflechi:
pascal :alavotre:

29 jan. 2017
1

Salut Pascal,
31 pieds, et comme il m' arrive fréquemment de faire des entrées-sorties de port à la godille, je suis sûr de pouvoir barrer avec l' aviron (je n' ai pas dis que je pourrais le faire des journées entières par mauvais temps), en le fixant bien-sûr à la dame de nage avec un bout ou une sangle.
Gorlann

29 jan. 2017
0

les trainards semblent mieux car ça semble stable et ça perme tde se reposer !

30 jan. 2017
2

J'étais équipier sur un magnifique Giraglia, on a perdu le safran suspendu en allant aux Hébrides. La mèche 35 mm en bronze était cassée juste à la sortie de coque, cause probable: corrosion sous tension. On a fait 300 mn dans tous les types de temps avec un grand aviron. C'est assez physique...

30 jan. 2017
0

un giraglia
www.annonces-marine.com[...]ia.html
un plan de forme peu lisible mais ça évoque bien un safran suspendu
www.leclere-mdv.com[...]che.jsp

30 jan. 2017
0

Giraglia: Ce qui m'étonne est que le Giraglia, plan Mauric des années 60 avait un safran suspendu.

30 jan. 2017
0

Effectivement, c'était surement l'un des premiers voilier conçu sans aileron.(1965)

29 jan. 2017
0

Oui, mais ça fait pas 52 pieds, et t'as intérêt à être en forme surtout avec une houle de 4-5m et 30 n de vent et avoir un bon aviron et surtout une dame de nage en "béton" ;-)
Pascal :alavotre:

29 jan. 2017
2

Oui,
mais je te répète que j' envisage la solution parfaitement fiable de l' aviron par temps maniable (j' entend par là jusqu' à 20-25 nds et environ 2m de creux).
çà a l' avantage d' être opérationnel en moins d' une minute, et si les conditions sont plus dures, j' ai ce qu' il faut à bord pour installer le dispositif des traînards repris au maitre-baud.
Sinon, concernant la taille du canot, mes 31 pieds me suffisent largement et ne sont en aucun cas un frein pour mes navigations lointaines et je n' envie pas ceux qui choisissent des bateaux plus grands, ma devise étant LIBERTE et AUTUNOMIE, et par conséquent incompatible avec un bateau de 52 pieds, que je serais bien incapable de rentrer tout seul dans un port sans moteur par ex...
Gorlann

30 jan. 2017
0

De 1973 aux années 80, l'école de voile de Granville possédait deux Brise de Mer 31 (n°3 et 4) Beaubriand Lévèque et Pléville le Pelley qui naviguaient sans moteur toute l'année.

L'aviron ne mesurait pas 3.5 m mais était long (3 m peut être).
Pour ma part, avec l'aviron et en jouant sur l'assiette, j'ai ramené un Ghibli de cette même école de Jersey à Granville ( 28 milles ) avec le safran bloqué.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

juste après l'orage dans le petit port irlandais

Après la pluie...

  • 4.5 (86)

juste après l'orage dans le petit port irlandais

mars 2021