Différences entre tissus pour voiles

Bonjour,
Je viens de recevoir un devis du voilier chéri de 60nora (voilier très réactif, beaucoup plus que les HK team dont j'attends toujours des nouvelles :-( )

Dans le devis, il me propose un génois en tissus Dacron Contender 9,46Oz ou bien en tissu dimension Polyant DC 77 +99.
Le polyant est beaucoup plus cher. Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer la différence entre ces deux tissus ? Et où se situe l'Hydranet par rapport à tous ça (le voilier dit que c'est encore plus cher) ? Quel est votre opinion ?

Merci beaucoup !

Olivier

L'équipage
17 déc. 2009
17 déc. 2009
1

tissé ou laminé
les voiles dacron sont en fait des voiles en fils polyester tissés entre eux (comme tout textile classique) au performance moyenne et à la tenu dans le temps plustôt bonne, l'incovénient c'est que ça ne permet pas d'avoir des voiles à panneau (tri-radial) si efficace au prés, au mieux une coupe orienté dans un seul sens (cross-cut).
les voiles tissées veillissent progressivement tout au long de leur vie pour finir en sac à patate.

l'hydranet (radial) est une voile tissée de fibre polyester (comme la precedente donc) mais renforcé par des fibres spectra bi-directionnel permetant une coupe triradial, ça permet donc de faire des voiles plus performance que precedement et sensé beaucoup moins se déformer au fil des ans.

Le polyant DC est constitué de fibres polyester orientées et collé entre-elles (laminé) sur une ou plusieur couche (sandwish) entre deux film protecteur anti uv et anti raguage (taffetas), permet les voiles à panneau (tri-radial) beaucoup, beaucoup plus performant qu'une coupe de voile en dacron plus classique.
Les voiles laminés veillissent d'un coup ou presque (délaminage des fibres entre-elles) et garde une forme quasi toute leur vie.

plus performant encore les membranes mais là c'est un autre monde...

En esperant n'avoir pas trop dit d'aneries.

18 déc. 2009
0

Merci beaucoup Moluva
Donc,si mon budget le permet, cela ne parait pas idiot de prendre un génois en polyant : je devrais y gagner en performance et peut-être en longevité. C'est ça ?
Merci encore

18 déc. 2009
0

sauf si ton bateau est un fer à repasser
oui pour la performance.
Pour la longévité c'est à voir.
En fait les voiles en tissé et laminé ne semble pas vieillir du tout pareil.

tout au long de leur vie et progressivement sortie aprés sortie pour les voiles tissés (hors hydranet) elles sont de moins en moins performante mais on peut toujours utilisé un sac difforme de 15 ans si on le veut (c'est ce que je fais actuellement)...

Les laminés ne se deforment que peu voir pas du tout au fil des heures et années d'utilisation mais dés délaminage, elle sont foutus et ne pourront plus être utilisé.

l'hydranet et peut-être un bon compromis entre les deux, peu de recul encore sur leur espérance de vie, les hydranet de 3-4 ans d'age, utilisées très intensivement de clarivoile semblent encore très belle, sans comparaison de forme avec une "dacron" classique ayant subit le même usage.

Pour une utilisation réguliere et en prennant soin de tes voiles tout le monde semblent s'accorder sur 10 ans avant de devoir remplacer une voile, par obiligation pour une laminé, par soucis de retrouver une plan de voilure acceptable sur une tissé.

De mon point de vu donc, si tu peux te permetre d'y mettre quelques euros de plus, autant avoir des voiles de formes performantes et constantes tout au long de leurs vies donc ma préférence va vers le laminé.

18 déc. 2009
0

jette un oeil
la colonne de droite de cette page, quelques notions de bases, un descriptif de chaque type de fibre et un indice de durée de vie et de type de nav pour chaque type de voiles proposée.

www.incidences-sails.com[...]ns.html

19 déc. 2009
0

Très intéressant ce lien
C'est vraiment délicat de choisir le bon tissu : tissus, laminé ou membrane ? Dans un esprit hauturier, je me demande si le dacron n'est pas encore le meilleur choix car mieux vaut des voiles de faible performance mais finalement fiables et qui permettent de naviguer ... que de voir ses voiles tomber en rade et devenir inutilisable.
Il faudrait que l'hydranet se généralise et devienne moins cher.
Le D4 dynemaa ou vectran semble très bien aussi.

Je crois que je vais vraiment prendre mon temps, consulter quelques voiliers, observer les voiles des autres ... c'est un gros investissement qui mérite réflexion.

Mon voilier n'est vraiment pas un fer à repasser ;-) mais l'actuel GV toute pourrie sur enrouleur ne le rend pas très performant ...

Olivier

19 déc. 2009
0

attention aussi
si tout ton plan de voilure au complet est fatigué ou du moins moyennement performant le fait de changer une voile (celle d'avant en ce qui te concerne) risque de sacrément modifier le comportement du bateau et son équilibre sous voile.
GV bof/fatiguée + foc/génois neuf ou performant (ou les deux) = voilier qui risque de devenir mou (par rapport à l'équilibre actuel).

inversement si tu fais travaillé une GV neuve et/ou performante avec un foc/génois fatigué et/ou pas performant ton voilier risque d'être plus ardent qu'avant.

D'ou l'interet de tout changer en même temps, d'ou le fait que je doives quelques temps encore me contenter de voile un peu fatiguées pour tout remplacer de concert ;-)

19 déc. 2009
0

Petite précision...
Une voile partiellement délaminée n'est pas forcément ni définitivement H.S.
Si la surface à reprendre n'est pas trop importante, un voilier saura découper et recoller un panneau de remplacement. Cela m'est arrivé sur la chute de la GV en Pentex, sur une longueur de 80cm et sur 30cm de largeur.

19 déc. 2009
0

Changer toutes les voiles
Je suis entièrement d'accord sur la nécessité de changer toute la garde robe et mes demandes de devis comprennent GV (après avoir viré l'enrouleur) et GSE.
En fait, les tarifs annoncés sur le forum pour des commandes à hongkong m'avait fait rêver d'un remplacement plus rapide que prévu ... mais plus je creuse, plus je m'aperçois que la question essentielle, avant le prix, c'est de choisir le type de voiles : tissus, forme, lattes etc. Là dessus, il ne faut pas se tromper. Et ensuite, plus la voile est technique, plus elle est chère, moins il faut se tromper d'où l'intérêt d'une assurance "voilier local".
Je pense essayer de supporter mes vieilles voiles encore au moins un an pour économiser et pouvoir m'offrir exactement le jeu de voile souhaité ... :-D

J'avoue être très tenté par ces voiles en nouveaux matériaux, ambiance full batten, qui me semblent puissantes, plus performantes dans le petit temps (mon canot est lourd), plus performantes au près. Par contre, je m'interroge sur les problèmes d'auto-réparation, de coût de maintenance etc. (ok ça se répare mais à quel prix par rapport à une simple pièce en couture ?).

Merci encore pour vos avis éclairés,
Olivier

19 déc. 2009
0

Bonjour Tago
Pour trouver de bonnes voiles, tu peux consulter Starvoiles à Arcachon. Ils ont des prix trés compétitifs et t'expliqueront tout de A à Z pour la sélection de ce que tu pourrais choisir sur ton bateau par rapport à ton idée de croisiere et performances. Perso, je suis à Port Médoc et je ne regrette pas d'avoir fait faire mon Génoa et ma GV chez eux en composite triradial. Ils se déplacent sur le bateau pour prendre les mesures. Vas y en ce moment, c'est l'idéal pour avoir un bon prix et un service rapide. Ce n'est pas encore la haute saison.

19 déc. 2009
0

bjr tago
perso je n'utilise que des voiles en dacron
une GV full batten ne se deforme pas trop dans le temps car elle ne faceille pas dans les virements de bord associée avec un easy bag elle est bien protegée au mouillage ce n'est pas comme ces voilier en eté qui laissent leur voiles sans protection ferlée sur la bome avec des sandows.
je vais faire faire par philippe CV une nouvelle gv pour mon cata au mois de janvier en dacron
pour le genoa sur enrouleur c'est autre chose
l'acl est pas mal et permet une coupe orientée qui pour moi n'est valable qu'a partir de 30m2
pour la croisiere en dessous dacron et cross cut à moins de faire de la course .
alain
:-)

19 déc. 2009
0

Les fabricants, les concepteurs
n'ont pas l'air de vouloir se creuser pour tenter de trouver des systèmes de réparation très efficace et rapide.

Pourtant, je suis convaincu que c'est tout à fait possible.
pour l'instant le seul produit que je connais est ce tissu autocollant qu'on trouve dans les magasins d'accastillage; pas très performant. Pour ce que j'en pense.

19 déc. 2009
0

Bonjour Olivier
Je me suis posé la même question que toi il y a peu. J'ai changé l'intégralité de ma garde robe (sauf tmt) soit un GV, un GSE et une trinquette sur étai largable le tout pour un programme hauturier. Cette garde robe etait prévue dans mon budget mais celui-ci n'est, comme d'hab, pas extensible. J'ai donc fait le compromis suivant:

GSE (grand recouvrement): hydranet triradial
GV (full batten): dacron cross cut (3 ris et chariots rudgerson)
Trinquette: Dacron cross cut.

J'ai redécouvert mon bateau qui gagne en vitesse, car les voiles ne sont plus défoncées comme les précedentes je reduis donc plus tardivement, qui gagne en cap grace au profil exceptionnel du génois triradial qui conserve une super forme (ratrapage de creux intégré) jusqu'a 3 tours (ensuite je met la trinquette)

Donc on est pas obligé de tout passé dans le même tissus. Les compromis dépendent de ton bateau et de ton utilisation. ;)

19 déc. 2009
0

Viellissement du laminé
J'en suis à mon troisième jeux.

Le premier était effectivement fragile. C'était il y a 20 ans et Erendil tournait en loc. Il a de mémoire tenu 5 ans et c'est les coutures qui ont lachés en premier, puis la chute qui délaminait.

Le deuxième jeu a mieux tenu pour les coutures, mais j'avais toujours le problème de la délamination de la chute.

Je l'ai sauvé quelques années en faisant doubler d'insigna (le fameux taffetas autocollant) la chute. L'insigna était en plus cousu (sur les bords des panneaux et en croix au milieu).

Pour le troisième, j'ai donc pris les devants. Le taffetas du laminé est traité anti UV et les fils aussi. Et j'ai aussi fait double la chute par de l'insigna sur les deux faces, sur une 50aine de cm de large. Il a l'avantage de protége le laminé des UV quand la voiles est sur la bome, au mouillage, et que, comme toujours dans ce cas, je ne met pas le taud.

Elle a 7 ans, est parfaite ou quasi en terme de forme. Le problème est qu'elle est sale, et trés moisie sur les renforts en Insigna. Je vais tenter un nettoyage cet hiver.

Il est toujours possible de réparer une voile en laminé délaminé en cousant dessus un nouveau panneau. Même en dacron tissé. Cela permettra toujours de continuer sa route. Il vaut mieux ne pas attendre qu'elle explose. En fait, on remarque bien le taffetas qui part en lambeau, et c'est le début du problème. Il faut le recouvrir en cousant (puisque le support n'est plus assez costaud pour tenir l'insigna juste avec la colle.

Comme tu le dis, je n'imagine pas revenir au dacron. Je ne connais pas l'hydranet, par contre.

Enfin, j'ai depuis deux ans un génois léger en trilam, film moulé. C'est d'"vidence plus fragile. hors de question de le laisser sur le trampo au soleil. L'avantage, c'est qu'il ne pèse rien, dont facile à ranger. J'ai déja un décollement du renfort de point d'écoute, que mon voilier (all purpose) me réparera sans doute cet hiver.

Jacques

20 déc. 2009
0

pas de blems pour le génois
d'abord, je ne suis pas certain du décollage, c'est une impression. Les voiles en membranes ont des renforts collés aux trois points. J'ai l'impression que celui d'écoute fait un drole de bruit, mais je n'arrive pas vraiment à voir un décollement, les bords sont normaux. Je vais voir ce qu'en pense le voilier (enfin, son agent de St mandrier, le voilier étant à la Trinité).

Pour le jeu de voile en laminé, il date de 2000 ou 2001. 2001, je crois. Les premières années, c'était une cinquantaine de jours de sortie par an. C'est une quarantaine aujourd'hui. Je ne le ménage pas du tout (rarement des rinçages, puisque je ne suis pas au port, je n'ai pas peur du vent, et je tire dessus). Par contre, il ne fasseye jamais, et les voiles sont toujours réglées, et au moteur les lattes tiennent parfaitement la GV qui ne bat pas.

Je pense que le viellissement, s'il n'y a pas de fasseyement, vient essentiellement des UV, et mon foc est toujours soit en l'air soit sur le trampo. D'où les bandes d'insigna sur la chute. Quand il est plié sur le trampo, elles protégent le tissu.

Par contre, quand je ne navique pas, les voiles sont pliées dans des grands sacs plats et rangées au sec. enfin, dans une cabine.

Franchement, il n'y a que ce problème de moisissure sur la chute et de sallisure de toutes les voiles qui me gène. Au moins, je n'ai pas ce problème avec le génois en membranne...

Jacques

Jacques

19 déc. 2009
0

D'une maniere générale
les marins ayant franchis le pas du laminé semble avoir du mal à revenir au dacron.
Elles ont longtemps eu une réputation de voile éphémère car utilisée dans un premier temps très violement dans le monde de la régate (et souvent par des équipage ne payant pas de leur propre poche leur équipement et voiles).
Leur longévité sera bien évidement tout autre en équipage et croisière familiale.
Ici on commence même a voir des bateaux de loc en être pourvu, c'est dire...

Je suis par contre étonné que l'on t'ait dit que l'hydranet radial était plus cher que du laminée ployant DC.
Je crois que certaines voileries ne sont pas bien équipées pour la découpe des panneaux Hydranet radial et sous-traite donc, d'ou peut-être ce prix ? ou n'ont pas l'habitude d'en vendre et n'ont pas de tarif interessant vu la faible quantité commandée.
Fait faire d'autre devis, chez d'autre voileries.
L'hydranet sur ton bateau (deja grand) et pour ton programe hauturier n'est peut-être pas le plus mauvais choix.

20 déc. 2009
0

Jacques
combien de journées (à la louche) de nav par an ?
Pour me donner une idée.
Moche pour ton génois trilam je ne savais pas.

19 déc. 2009
0

Vous êtes géniaux !
En une journée, j'ai avancé sur le sujet comme personne. Vive HeO.
J'arrive à la conclusion qu'il est préférable de renouveler mes voiles, soit en hydranet (les avantages du tissé sans les inconvénients), soit en laminé (là, j'aurais plus de puissance). Il faut encore que je creuse pour déterminer mon choix, peut-être que le prix va s'en charger ...

Ensuite, en fonction des devis, il me faudra faire des concessions et la moins pire est sans doute :
- GSE en hydranet triradial
- GV fullbatten en dacron cross cut

Je vais continuer la valse des devis et faire un tour à Arcachon ...

Pour la trinquette, j'ai de la chance, elle est encore en très bon état.

Merci beaucoup à tous,

Olivier

20 déc. 2009
0

durée de vie
Pour le laminé, la durée de vie est a mon avis tres dependante des conditions climatiques.

Car elles c'est un sandwich qui tient avec de la colle. Tout le monde sait que colles et forte temperatures ne font pas bon menage.

Dans mon cas GV pentex aux antilles durée de vie 4 ans puis poubelle car delaminage généralisé. Domage car la forme etait extra.

depuis je suis repassé au dacron mais la forme meme des voiles neuve est moin performante. Cependant je m'en contente car une GV tous les 4 ans, Gloups ... :-(

20 déc. 2009
0

et le cuben fiber alors ?
ça ne doit pas être beaucoup plus cher que du trilam, c'est réputé indestructible et totalement insensible à l'humidité.

20 déc. 2009
0

C(est peut être
le duo humidité chaleur qui te pose ce problème. C'est surtout la vapeur d'eau qui, en dilatant, cause souvent des décollements.

En med, où il fait trés chaud, mais sec, ce n'est peut être pas si problèmatique. Enfin, moi, je ne l'ai pas encore vu.

Jacques

20 déc. 2009
0

Hydranet
Depuis deux saisons, j'ai un génois triradial et une GV semi lattée coupe droite, faites avec ce tissus par technique voile, et j'en suis ravi.

Au départ, j'avais demandé des devis aux voileries locales (vega, delta, ettore) et à Elvstrom et Quantum ( qui en France est depuis redevenu Technique voile).

Les prix allaient du simple (dacron coupe droite chez Vega)) au double (hydranet triradial pour les deux voiles et finition grand luxe pour Elvstrom)

Au milieu, j'avais une proposition de Delta pour des voiles laminées (genois radial et GV droite)et celle de Quantum pour le même jeu mais en hydranet.

Je confirme la réticence de certaines voileries à mettre en oeuvre l'hydranet: il faut des outils particuliers pour la découpe...

J'ai choisi l'hydranet parce que j'ai plus confiance dans tenue du tissage mixte que des collages.

20 déc. 2009
0

et
comme l'a dit plus haut Moluva, PDM est équipé depuis 2006 de voiles tri radiales hydranet.

Avec 80 sorties sans économie et sur un bateau plutôt puissant, elles sont pour l'instant encore très bien; mais elles n'ont que 4 ans.

Elles restent toujours à poste, jamais rincées, et la GV constamment sous taud

09 déc. 2013
0

Bonjour,
Pour le remplacement de mes voiles sur un Oceanis 50 j hésite entre une offre de chez North en laminé Spectra ou une offre de chez Delta en hydranet radial Spectra, donc laminé pour North et tissé chez Delta...
Je voulais passer vers un génois à 110/100, Chez Delta ils me proposent un génois Vortex ce qui me permet de réduire sans déformer ma voile et de concerner un génois 130/100.
Delta me propose également un code D existe t il qque chose d'équivalent chez North? Merci bcp pour vos réponses !

09 déc. 2013
0

Maintenant il y a y un concurrent direct de l'Hydranet, c'est le Fibercon Hybrid de chez Contender, nettement moins cher.

Concernant les voiles d'avant de North, tu trouveras un éclaircissement ici :
www.fr.northsails.com[...]lt.aspx

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (134)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021