différence de vitesse entre GPS et speedo

n'ayant qu'un gps, je me demande la différence de mesure entre les données gps et "réelles"

L'équipage
29 jan. 2011
29 jan. 2011
0

ça permet....
de connaitre la valeur réelle du courant....

29 jan. 2011
0

Tout dépend où tu navigues...
Si tu navigues dans une mer sans courants, les données seront identiques à une réserve près : le speedo te donne la vitesse instantanée et réagit immédiatement à toute variation de vitesse. Le GPS indique une vitesse moyenne sur une période lissée de "x" secondes, variable selon les matériels.
Dans une mer à courants, c'est une autre affaire et les indications des deux (vitesse, distance parcourue) peuvent être très différentes.

29 jan. 2011
0

OK, pour les courants
Ayant atteint 16.5 kts avec mon voilier, je me demande la marge d'erreur ou la fourchette de vitesse gps/réelle. Il m'arrive de voir mon gps (magellan), indiquait des données érronées

30 jan. 2011
0

ton Magellan indique une vitesse fond
il n'y a pas de raison pour avoir des données fausses quand les satellites accrochent. Au pire tu n'as pas de données du tout. Beaucoup de traceurs n'ont pas suffisamment de lissage à mon avis, et une lecture changeant toutes les secondes est pénible. Il faut moyenner par mémoire visuelle, ce qui est nul. Les constructeur devraient adapter leur présentation afin de lire une donnée utile.
Fermons cette parenthèse.
Ton speedo est probablement une roue à aubes sous la coque. Elle doit être correctement montée, propre ainsi que la coque. Il faut ensuite paramétrer l'instrument, généralement en évaluant un facteur de correction en comparaison avec les vitesses GPS ou sur une base de vitesse (chrono sur un parcours bien balisé).
Sans courant, ton GPS et ton loch doivent indiquer sensiblement la même vitesse autour de la vitesse de calibration qui doit être choisie, voisine de celle de nav. A plus faible/forte vitesse, le décalage peut apparaître par manque de linéarité des systèmes à aubes. 10% d'écart n'est pas rare.

30 jan. 2011
0

Le gps
te donne la vitesse par rapport au fond. Le loch te donne la vitesse par rapport à l'eau. Si le courant est nul les deux mesures doivent être équivalente ( si les instruments sont bien étalonnés). Dans les zones de navigation avec du courant, la comparaison vitesse fond et route fond (lecture gps) avec le loch et le cap compas permet de déduire le courant en temps réel si l'on a pas le temps ou le courage de faire un construction d'estime avec un atlas des courants.

30 jan. 2011
0

le speedo pardon
le loch mesure la distance parcourue

30 jan. 201116 juin 2020
0

est ce celui-ci
si oui, bien que réglé sur le même système comme le fx412, il y a une différence, en gros 200Mn en plus pour le magellan pour 2000Mn.
et je précise toujours mis en marche en même temps. lequel croire? sinon, la vitesse surface du speedo sera bien différente surtout si l'on navigue dans des coins à courants comme la Manche. trés utile pour ceux qui pêchent à la traîne.

30 jan. 2011
0

bonjour calea
je vais vérifier çà tantôt mais, je ne pense pas que celà soit des milles terrestres.
des nouvelles en soirée....si pas de coupure internet :-( comme hier encore

30 jan. 2011
0

Attention
Sur la photo du Gps de NOssi, il semble que les vitesses soint indiquées en MPH (miles per hour) ce qui est assez different (en gros 15%) de l'indication du speedo qui doit etre probablement en Kt (en miles marins à l'heure).

30 jan. 2011
0

merci calea
voilà, de retour du port ou il y règne un froid de canard, j'ai vérifié et effectivement, ce devait être des milles terrestres, j'ai donc rectifié mais pas fait d'essai, trop froid et trop de vent. toutefois, pas vu de changement sur la partie loch, donc, à voir lors d'une prochaine sortie.

30 jan. 2011
0

oui
mais l'éccart de vitesse en 'instantanné', ne peux donner la vitesse du courant, moi ce que je veux savoir c'est l'eccart de donnée entre vitesse gps et speedo, en quelques secondes.

30 jan. 2011
0

Pour comparer
vitesse gps et speedo il te faut un speedo.
La comparaison des deux te donne directement la vitesse du courant si tu navigue dans l'axe du courant. Face au courant tu retranche la vitesse du speedo et celle du gps. Courant dans le cul tu additionne les deux vitesses. Tu est dans le lit du courant quand ta route fond et ton cap compas sont identique. Il n'y a plus de dérive due a un courant traversier.
Si tu veux des mesures "réelles" tu prend une zone sans courant. Tu repéres deux balises fixes (pas des bouées) sur ta carte et tu mesures la distance entre ces deux objets. Ensuite avec un chrono tu peux établir ta vitesse fond et surface qui doivent être équivalente si le courant est nul. Idéal pour étalonner le speedo.

30 jan. 2011
0

l'écart
l'écart sera variable car le speedo enregistrera une vitesse instantannée pendant un court instant parfois et même souvent à cause d'un "petit" courant trés local venant d'une autre direction(tourbillon dans le raz blanchard par ex) alors que le gps restera moins sensible à un tel déplacement. en clair, il n'est pas possible d'établir une règle précise.

30 jan. 2011
0

Comme il a été dit
(et j'insiste) les données du GPS DOIVENT être moyennées sur une durée longue (plusieurs dizaines de seconde c'est bien) pour donner une valeur significative. Les bon GPS ont cette fonction.
Sinon, les fluctuations de vitesse sont énormes.
Cela se comprend. A 6 noeuds, en 1 seconde, un bateau fait 3 m. Or (de tête) l'imprécision du GPS pour la mesure de la vitesse (le plus souvent par mesure de l'effet doppler) peut atteindre plusieurs dizaines de cm/s, voire le m/s.

30 jan. 201116 juin 2020
0

Je suis pas sûr
que les GPS que nous utilisons font appel à l'effet doppler (qui est très précis). Ils utilisent sans doute la distance parcourue par le temps.

Voici un figure extraite d'une étude sur la précision de la vitesse pour un GPS FIXE avec mesure toutes les secondes
En noir, la variation de la vitesse par la méthode de la distance parcourue (variabilité qui peut atteindre 2 noeuds), en vert par effet doppler.

Ce qu'on observe ressemble bien à ce qu'on a en noir.

nujournal.net[...]eed.pdf

30 jan. 2011
0

Non pas Doppler mais Einstein
Le GPS tient compte de la relativité pour le décalage des horloges qui servent au calcul des distances.
Tout est là (enfin presque!) :

fr.wikipedia.org[...]_System

30 jan. 2011
0

j'ai
mesurer 7.5 kts de moyenne sur 3 heures (22.5 milles), mais en transposant les coordonnées gps sur la carte. Pour la vitesse instantannée, je vois bien la tendance, avec une pointe (par ex: 16.5 kts), mais promis les gars, j'installe un loch/speedo.

30 jan. 2011
0

il faut aussi
prendre en compte la précision des satellites volontairement dégradée. qu'en serat'il lorsque le dernier satellite européen sera opérationnel(il n'en reste plus qu'un à lancer).
nos gps actuels pourront ils toujours fonctionner...pour l'instant, ce sont les américains qui "mènent la danse". :-) :-(

30 jan. 2011
0

Les Américains
procèdent actuellement et officiellement à des tests de dégradation du GPS
Lire l'excellent Panbo (comme toujours pour tout ce qui concerne l'électronique marine)
www.panbo.com[...]ng.html

30 jan. 2011
0

En retard d'une guerre
Dès 2000, les américains (Clinton) ont fait pencher la balance du côté commercial plutôt qu'une défense hypothétique par brouillage de coordonnées sensibles qui seraient trop précises.
C'est ainsi que le secteur de l'aviation civile mondiale utilise très largement les capacités de la constellation actuelle, précise à moins de 10m.
Ce qui ne veut pas dire que les signaux ne peuvent plus être brouillés intentionnellement. Les américains savent maintenant le faire sur une zone restreinte. De là à l'appliquer...

Et comme rien n'est définitif, lire les soucis futurs :
www.aerobuzz.fr[...]pip.php

30 jan. 2011
0

oui selavie
mais quand j'ai pris ces vitesses, j'avais pas d'amer et en plus j'étais a la barre, et ça pulse un peu....

30 jan. 2011
0

surprenant
les infos données par le lien de Piep (aérobuzz).
En matière de géolocalisation, il risque d'y avoir une période de manque de quelques années (8 ans ?) pendant laquelle il vaudra mieux savoir se servir d'un compas de relèvement ...

30 jan. 2011
0

Cela gènera surtout les avions
car ils ont besoin de 4 satellites pour obtenir position et altitude exploitables. Sur mer, on peut se contenter de 3.

30 jan. 2011
0

Le canal de Caen...
entre Ouistreham et Caen, donc pas de courant, en principe.
Lorsque l'on remonte vers Caen, à partir des arbres le long du chemin de halage sur la rive ouest, il y a une série de pylones avec des lampadaires. Entre le 1er et le 7è (je crois, demander confirmation au bureau du port), il y a 1647m, soit un mille.
Facile pour étalonner loch et GPS.
En fait, sur ce même canal, je me mets à vitesse stabilisée et je compare speedo et GPS. Je règle alors le premier par rapport au second.
Petite opération annuelle.

30 jan. 2011
0

attention aux erreurs
Mile terrestre 1609 m
Mille marin 1852 m

30 jan. 2011
0

il y a aussi un repere
pour le mille marin de 1852 m

mais sur le canal il faut quand meme se mefier , il y a souvent un petit courant de surface , de l ordre de 0.2 nds donc l ideal est de faire la mesure dans les deux sens , une fois en montant et une fois en descendant .
ce courant de surface est en general lié au vent .

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

30 jan. 2011
0

Courant dans le canal
J'allais faire la même remarque.

Naturellement, j'ai moi aussi voulu profiter d'un passage dans le canal de Caen pour régler mon speedo. La correction n'était pas la même dans les deux sens. Il y donc probablement un peu de courant dans le canal.

Du coup, j'ai abandonné l'idée de régler mon speedo.
Comme il y a de toute façon toujours du courant là où je navigue, j'utilise le speedo en valeur relative pour régler le bateau et le GPS pour la nav.
Chaque instrument a son domaine d'emploi. L'idée que les indications coïncident est une vue de l'esprit.

30 jan. 2011
0

euh...écumeur...
1mille marin= 1852m,il me semble!

30 jan. 2011
0

Exact, mon doigt a fourché!!!
Il y a une distance de 1847m entre les pylones extrêmes, donc pratiquement i mille.
Il existe en effet un petit courant vers l'aval dans le canal. Avec un passage dans les deux sens comme indiqué, on peut donc être à peu près sur de son étalonnage.
De toute manière, nous ne sommes pas au 1/100 de nœud près!

30 jan. 2011
0

Attention aussi !
Pas besoin de naviguer sur une mer a courant pour que les données du gps et du loch soient différentes, si le bateau marche "en crabe" il y aura là aussi une différence !!!

30 jan. 2011
0

Validité des données du speedo
Bonjour,

j'ai un speedo de base avec une roulette qui tourne sous la coque. C'est classique.

J'ai vite appris que quelques algues pouvaient faire changer considérablement les données relevées par l'appareil.

Alors, quelle confiance faut il avoir par rapport au étalonnage que nous pouvons faire d'une manière ou d'une autre ?

Cordialement

Gilletarom.

30 jan. 2011
0

Exact, mais...
Effectivement, la mesure peut être perturbée par une petite algue, une balane qui s'est installée etc...
En fait, quand on connait bien son bateau et ses conditions de navigation, notamment courants, de nombreux indices peuvent indiquer que le chiffre indiqué devient douteux, souvent également par comparaison avec le GPS. Par exemple, je sais que je devrais subir l'influence du courant, donc une différence entre speedo et GPS et cette différence n'est pas celle escomptée.
La comparaison entre le sillage et le chiffre du speedo est également souvent révélatrice, mais certainement pas à 1/10 de N près!

30 jan. 2011
0

oui
Au allures entre le prés et le travers le bateau dérive.La vitesse surface et la vitesse fond seront différentes.Et l'écart entre la route surface (cap compas) et la route fond (donnée gps) sera l'angle de dérive. A prendre en compte dans les calculs d'estimes.

30 jan. 2011
0

Estime
sur ce forum ce mot est presque un gros mot!!!

30 jan. 2011
0

sur le mien ....
c'est la gite qui compte (le capteur est placé sur le côté de la quille) ça varie d'un demi noeud en + ou en - par rapport au GPS suivant l'amure.
Alors des pouillèmes de noeud .... ;-)

30 jan. 2011
0

Ah ben alors !!!
Si on parle de pouillème de noeuds je rajouterais alors que le loch ne donneras pas la même vitesse suivant la température de l'eau !!!

Mais bon, pour ca il faudrait qu'il affiche des millième de kn.

Par contre sur une grande distance je me demande bien de combien ca peut varier...

30 jan. 2011
0

bah! je dirais que
tous ces instruments aussi sophistiqués qu'ils soient ne seront toujours qu'une aide à la navigation et donc, soumis aux aléas divers et variés et même notre "pif" n'est pas à l'abri.

31 jan. 2011
0

HHHooouuuuuaaaaaooooouuuuuu
Vos nuits sont agitées!!!!
Pendant ce temps là je dormais profondément!!!

31 jan. 2011
0

bravo ! ....
tu viens d'inventer l'étalonnage d'un loch !!

:-D ;-)

31 jan. 2011
0

Bravo...et si on pousse le
raisonnement, pour des vitesses très grandes, on découvre l'origine du phénomène de cavitation des hélices...et le théorème de la circulation pour expliquer la sustentation d'une aile d'avion...
Bravo, c'est le début de l'hydro- et de l'aérodynamique...
Ajoutons le gradient de vitesse dû à la viscosité qui fait que l'eau est STATIONNAIRE très près de la coque (genre dizième de mm)
Oui,la mesure de la vitesse d'un fluide (sans perturber son écoulement) est un art difficile. Heureusement, nous n'avons pas besoin de mesures précises...

31 jan. 2011
0

Vitesse du bateau ou vitesse de l'eau ...
Il m'est venu une idée cette nuit ... mais ne dit on pas que la nuit porte conseil.

Bref, le speedo ne mesure pas la vitesse du bateau mais celle de l'eau qui passe à l'endroit où est le speedo.

et alors, si le chemin que doit parcourir l'eau sous la coque, à cause de la rondeur de celle ci , est plus long que le chemin que parcourt le bateau, la vitesse indiquée par le speedo devra être réinterprétée.

Cordialement

Gilletarom.

31 jan. 2011
0

Vitesse du bateau ou vitesse de l'eau ...
Il m'est venu une idée cette nuit ... mais ne dit on pas que la nuit porte conseil.

Bref, le speedo ne mesure pas la vitesse du bateau mais celle de l'eau qui passe à l'endroit où est le speedo.

et alors, si le chemin que doit parcourir l'eau sous la coque, à cause de la rondeur de celle ci , est plus long que le chemin que parcourt le bateau, la vitesse indiquée par le speedo devra être réinterprétée.

Cordialement

Gilletarom.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

Après la pluie...

  • 4.5 (149)

Mouillage devant la plage des Singing Sands, Ardnamurchan, Écosse.

mars 2021