Diamètre de chaîne

Bonjour
Je compte remplacer ma chaîne pas encore très usée mais destinée à des mouillages "tout temps"
Actuellement c'est une chaîne de 10 mais les tableaux officiels indiquent un diamètre 12 à partir de douze tonnes (le Hood 38 fait 14tonnes en charge)
J'ai fait le tour du port et je n'ai trouve qu'un bateau avec une chaîne de douze (15 m et un gros fardage)
On trouve même des quarante pieds avec de la chaîne de 8 et une ancre de 16 kg !
50 m de chaîne de douze c'est plus lourd que 60 m de chaîne de 10
Dans la foulée je change aussi le guindeau tigres, il marche bien mais a l'âge de ses artères
Votre avis ? En particulier ceux qui ont eu un Hood 38

L'équipage
22 août 2014
22 août 201422 août 2014
0

Sur le cata ou j'étais cet été , 48 pieds 15 tonnes c'était de la chaine de 14 et 70m et bien avec l'orage que l'on a eu, et bien c'est bien d'avoir confiance, attentif mais confiant, et vu ce qui c'est passé pour d'autre, la tranquilité à un poids.

22 août 2014
0

J ai un Douze tonne depuis 30 ans chaine de 10... c est parfait.... l ancre est importante surtout

22 août 201422 août 2014
0

Bonsoir,
J’ai eu le plaisir de posséder un Hood 38 pendant 7 ans dans les années 90 (N°13, 1979). Beaucoup de mouillages le weekend en toutes saisons et pendant les croisières estivales d’abord en Méditerranée puis en Atlantique et Manche. Le bateau était équipé d’une chaine de 10 et d’une ancre de 25kg. Mais nous n’avons pas été confrontés à des conditions de mouillage particulièrement mauvaises. Le Hood donné pour 10T de déplacement atteint 14T armé en croisière ?
Si l’on considère le déplacement comme référence, nous avons réalisé récemment un voyage de plus de 3ans à bord d’un Santorin sloop, 14m, 10T théorique, évalué à 13,5T en charge grande croisière. Fardage plutôt faible pour un voilier de 14m, pas de portique. Nous étions équipés d’une chaîne de 10mm et d’une ancre Delta 32kg. Ce poids est supérieur au “standard“ pour ce déplacement mais le choix en avait été fait afin d’améliorer le mouillage sans augmenter le diamètre de la chaîne et donc le poids embarqué près de l'étrave. Ce mouillage nous a donné satisfaction. Il est vrai que partout où nous sommes allés, la météo a été clémente. Pas plus de 35nds au mouillage. Nous avions 2 autres mouillages en chaine de 10 + 1 Spade de 25kg et 1 Britany 25kg.
Bonnes navigations
Philippe

0

@ Solbad
j'ai gruté sans le mât et bateau à peu près vide : 13 tonnes au peson de la grue, le grutier avait hésité étant en limite de sa grue.
Pour la remise à l'eau il est venu avec une grue plus grosse qui donnait la même mesure à 200 kgs près

23 août 2014
0

La force de traction statique pour un bateau de 11.6 m serait de 630 kg pour un vent de 60 nœuds selon la formule d’Alain Fraysse.
La force de traction dynamique maximale pour une ligne de mouillage en chaîne de 50 m serait de 3150 Kg (5 fois la force de traction statique).
La force de traction statique pour un bateau ayant une surface frontale de 15 m² serait de 900 à 1400 kg pour un vent de 60 nœuds selon la valeur des coefficients de trainée.

23 août 2014
0

Bonjour,
Sur Uhambo, 12,5 t en charge, fardage important, nous utilisons comme mouillage principal 80m de chaine de 10 et une ancre Delta de 20Kg.
Maximum 70knt à Baïa Buen Sucesso en Terre de Feu: l'ancre et la chaine on tenu...mais est ce reproductible aveuglement?
Dans les cas de très mauvaise tenue nous utilisons une ancre type Delta de 32kg avec une Spade de 9kg empennelée.
AJS

0

je vous remercie de vos réponses
mon bateau est lourd mais le fardage est plutôt réduit.
je pense que je vais rester en 10 mm le 12 est vraiment très lourd et je serai obligé d'en prendre moins long.

En allant voir ce qui se faisait sur d'autres bateaux j'ai vu pas mal de 40 pieds volumineux avec de la chaîne de 8 et une ancre de 16 kg. ...
cela semble être le pack standard vendu avec le bateau.
c'est bien sur suffisant pour une après midi de baignade mais c'est aussi s'interdire un mouillage de nuit dans une zone avec par ex du courant ou un vent un peu fort...

23 août 2014
0

"On trouve même des quarante pieds avec de la chaîne de 8 et une ancre de 16 kg ! "

Sur mon bateau ! mais je ne sais pas si je suis une référence :) c'est même une 10 kg Delta avec 40 m de chaine de 8.

Sur sable avec 40-50 nds et un bon amortisseur ça tiens très bien. Le bateau est léger mais le gréement présente une grosse exposition au vent.

J'ai un Fortress comme ancre de secours mais, je touche du bois, je n'ai jamais eu besoin de l'utiliser.

0

mais tu peux avoir un 40 pieds de moins de 8 tonnes
Dans des zones à fort courant (Herm près de Serk) cela serait peut-être un peu juste.
Mais l'important est de savoir quel équipement on a et ce que l'on peut ou ne peut pas faire avec.

23 août 2014
0

Sur un Idylle 15,50 chaine de 12 et Brake 32 kg. Avec un tel poids il est impossible sur le guindeau de passer de la chaine à l'aussière, trop dangereux. Donc il a fallu mettre 80 m de chaine de 12 sans aussière, donc adieu l'amortissement du textile. Dans un autre sens, j'ai eu un dehler 38, chaine de 8, 35 m de chaine et 35 m d'aussière de 18, jamais de problème y compris rafale de plus de 50 kn.

23 août 201423 août 2014
1

Chaîne de 10 pour ton application, c'est bien suffisant ; l'essentiel est de ne pas hésiter à en lâcher assez : 3 à 5 fois la hauteur d'eau, y compris la marée éventuelle.

Quant au mouillage chaîne + bout, tu oublies : as-tu déjà vu un pro équipé comme ça ? c'est une invention de plaisancier, pour plaisancier ; en plus, ça passe très mal dans les barbotins....

Quant au guindeau, choisir exclusivement un guindeau à axe horizontal, si tu veux que la chaîne s'écoule sans problème dans la baille ; de nouveau : as-tu déjà vu un pro équipé d'un guindeau à axe vertical ?

0

à peu près d'accord pour le diamètre dix, même si les tableaux des affaires maritimes disent diamètre 12 à partir de 12 tonnes, mais pas d'accord pour la rallonge textile : cela amorti considérablement les à coups mais il en faut au moins trente mètres et cela ne marche pas dans un mouillage encombré en plus il faut éviter que cela rague au fond.
De quels professionnels parles-tu ? les anciens grands voiliers avaient des cabestans (axe vertical) et les matelots chantaient "H & H" !
mon guindeau est à axe horizontal de modèle tigre 1500 w et le moteur est intégré au bloc alu, ceux qui ont le moteur sous le pont se dégradent assez vite.
Je vais changer le mien par précaution mais il peut sans doute servir encore longtemps pour des mouillages que l'on peut éventuellement quitter pour aller s'ébriter dans un port, ce qui n'est pas toujours mon cas.

0

Il a parfaitement fonctionné tout l'été en Ecosse (beaucoup) aux Feroe (moins)
le couvercle est assez oxydé, bien sur cela se change ... mais j'ai été échaudé récemment par des frais importants sur un viel inverseur ... à fonds perdus et bloqués deux fois dix jours un peu loin de tout.
Je préfère le vendre à petit prix, libre à l'acheteur d'éventuellement le démonter et faire quelques frais si nécessaire, je n'ai plus envie de faire cela ...
De plus l'âge avançant il faudra bien un jour revendre le bateau et dans le climat actuel, un bateau qui n'est pas au top ne se vend pas.

0

je sais que tu as raison ! mais c'est comme les voitures : j'ai toujours tout fait, mais maintenant je n'en ai plus envie.
C'est ballot car je sais que je gaspille des sous, mais voilà, il y a encore beaucoup de choses que je fais sur le bateau, mais je n'ai pas envie de me lancer sur ce guindeau.

23 août 201423 août 2014
0

ce que je prohibe, c'est le guindeau moderne à axe vertical que l'on voit sur les voiliers de plaisance : blocage de la chaîne au plus mauvais moment, en raison de l'angle de pénétration dans la baille

Le guindeau à axe horizontal est l'idéal ; au passage, pour quoi veux-tu changer ton LOFRANS TIGRE, qui est reconnu comme excellent . je suis sûr qu'en plusieurs décennies, son fonctionnement cumulé n'a pas excédé deux heures ; quelle boîte d'engrenages serait fatiguée au bout de deux heures ?

J'ai démonté certains LOFRANS ; ce qui fatigue le plus, ce n'est pas la mécanique, c'est le moteur électrique et particulièrement les charbons et le collecteur ; tout ça se nettoie et se répare très facilement ; et à la rigueur on peut changer le moteur ; on en trouve sur le net.

Pour la mécanique, tu refait le plein avec de l'huile synthétique 140 (extrème pression) , celle que l'on met dans les ponts de 4 x 4 très chargés ; et ton LOFRANS sera éternel...

Autre défaut des LOFRANS à corriger : l'eau pénètre quelquefois par en dessous sur certains modèles, et elle atteint le moteur électrique : très mauvais ! Il faut boucher tous les orifices en dessous par du silicone, et bien veiller aussi à l'étenchéité du couvercle du moteur (joint bleu)

23 août 2014
0

Je comprend que tu ais été échaudé par ton inverseur ; mais c'est une mécanique qui travaille en permanence, et qui recèle un embrayage
Un guindeau, au contraire, c'est une vis sans fin qui tourne sur un engrenage, le tout supporté par des roulements ; et encore une fois, son temps cumulé de fonctionnement est sans comparaison.
Quant à faire du "cosmétique" extérieur pour qu'il soit présentable, rien de plus facile.
C'est le genre de travail que je fais ordinairement en hiver, bien au sec dans mon atelier

23 août 2014
0

Je ne partage pas ce point de vue. Après avoir utilisé les deux sur Uhambo, ma préférence va nettement à l'axe vertical. C'est le seul qui assure une prise sur 180° sur le barbotin évitant à la chaine de sauter; quand à l'écoulement de la chaîne c'est plutôt le problème du dessin de la baille à mouillage. L'inconvénient du montage avec le moteur sous le pont est l'ambiance humide saturée en sel qui n'est pas très bonne pour les contacts.
Quand aux référence "pro" reconnaissons que ce qui fait leur qualité de "pro" réside surtout dans le fait qu'ils sont payés pour le faire. Ce n'est en tout pas pour moi une vérité d'évangile! :pouce:

23 août 2014
0

"...Quand aux référence "pro" reconnaissons que ce qui fait leur qualité de "pro" réside surtout dans le fait qu'ils sont payés pour le faire...."

Pour moi, des pros sont ceux qui travaillent tous les jours à la mer, exemple les marins-pêcheurs, et qui ne transigent jamais avec la fiabilité de leurs équipements. Ils peuvent aisément dire ce qui est pérenne et ce qui ne fonctionne pas.

Et je vois pas bien le rapport à être payé ou pas avec ce fait

23 août 2014
0

bonsoir,
pour ta chaine prends de la HR chez LEVAC en 10mm
la résistance est double de la chaine normale .
sur mon ancien hood le propriétaire a changé l' inverseur cet été ,il avait vu trois moteurs ,deux 4108 et maintenant un solé 44cv .
je vais reconditionner l'ancien cet hiver s'il me le ramène il est en turquie pour cet hiver
et je le vendrais d'occase
alain

23 août 2014
0

Attention : refaire un inverseur n'est pas toujours rentable : Un ZF Hürth, par exemple :
Le kit de réparation (disques,accessoires, etc... ) coûte près de 500 Roros , et il faut y ajouter le temps passé, et il faut posséder le plan ; un inverseur neuf, le même pour un 50 CV, en G-B, je l'ai payé l'an dernier 900 €
Cela pose question !

24 août 2014
0

le hbw 150vdrive coute 3700€ ça vaut le coup de le refaire surtout que ce doit être la butée de marche avant qui doit être HS
les roulement par SKF
et c'est tout bon
alain

23 août 2014
0

Je n'ai évidemment pas le tableau des charges en tête, mais lors d'une formation, j'avais retenu que pour mon cas, 30 pieds 4.6t, le mouillage ripait à 2T de traction, et ça représente une sacrée puissance.
Entre-temps, j'ai testé avec 10m de 6 sur câblot de 10, à la pointe de Flamanville et dans la Déroute, et à 20 nœuds de vent ça ne bougeait pas.

23 août 2014
0

OUI, mais mouiller par 20 nds , tout le monde sait faire ; c'est ce qu'on appelle "un temps de curé"

En croisière hauturière, il arrive quelquefois de mouiller par 40 nds, soit des efforts 4 fois supérieurs, sans compte la houle qui va avec et qui donne des à-coups sur la ligne de mouillage.

Autant la chaîne de 8 commence à m'inspirer confiance (je l'utilisais sur un 34' acier de 10 T.) , autant une chaîne de 6 me semble douteuse.

23 août 2014
0

Ce ne sont pas les 20 noeuds de vent qui sollicitent la chaîne, mais les 3 nds de courant.
Sur du 6, ça va riper bien avant de casser.

23 août 2014
0

Si ça dérape, c'est avant tout à cause de l'ancre (bien entendu aussi la longueur et le poids de la chaîne)

Quand je mouille, je teste moteur à fond en arrière ; et ça, ça tire autrement plus qu'un courant de 3 nds ; si ça tient, OK ; sinon on refait la manip ; à l'extrème, on fait un empénelage.

le mois dernier, j'ai tordu une plate FOB de 16 kg ; la chaîne de 8 n'a pas cassé, et pourtant les efforts étaient de plusieurs centaines de kg. Avec une chaîne de 6, j'aurais laissé tout au fond...

23 août 2014
0

La charge de rupture d'une chaîne de 6 est de plusieurs tonnes.
Aucune chance que tu atteignes cette force avec un moteur de voilier.

24 août 2014
0

Hum, pour la CR, je dirais 4T, pour une CMU d'1T.

24 août 2014
0

exact, le CR de 4t, c'est pour nos chaînes.... de travail. Je ne pensais pas qu'on pouvait commercialiser du matériel plus fragile sous prétexte que ce n'est pas destiné à un usage professionnel.
Concernant les exactitudes, je pourrais te reprendre, mais j'ai d'autres occupations.
J'ai tout comme toi de la chaîne de 6 pour mon annexe, que j'ai testé sur mon voilier. La chaîne n'a pas cassé, je ne peux pas en dire autant du grappin....

24 août 2014
0

Tout à fait d'accord, Hubert
Pour ton boat (taille et poids), je pense qu'une 20 à 25 kg serait bien adaptée.
Sur le type d'ancre, c'est une question de religion ; il suffit de voir tous les fils sur le sujet ; pour ma part, j'ai réussi à trouver en ancre de secours un type qui croche bien sur les fonds rocheux ou gros cailloux

24 août 2014
0

20 kg (et pas 20 kHz !) ta langue a fourché et tu es tout excusé....

24 août 2014
0

Hum plusieurs tonnes ?

c'est autour de 2t mais guère plus d'après les vendeurs, mais cela suppose une chaine parfaite donc sans maillon faiblard ou avec un léger défaut de soudure . . .

24 août 2014
0

Dis-moi, frablo, il serait temps d'arrêter les inexactitudes, car tu risque d'induire les autres en erreur sur une question qui touche sérieusement à la sécurité :
la chaîne de 6 en qualité marine pour guindeau (pas la HR) est donnée pour une charge à la rupture de 1800 kg, et une charge d'utilisation de 560 kg (soit moitié de ce que tu mentionnes).
Alors il serait temps de faire profil bas et de s'abstenir ; d'ailleurs, ta chaîne de 6, apparemment tu es le seul à y croire ; j'en ai, mais sur le grappin de mon annexe....

Source : www.levac.fr[...]nes.pdf

1

Il ne faut pas confondre chargé de travail et charge de rupture
Avant d'arriver à la rupture, la chaîne sera déformée et affaiblie pour les usages suivants.
Il faut aussi adapter la chaîne à la taille de l'ancre
Ainsi avec une chaîne de 12 il faut une ancre de sans doute plus de 25 kg
Sur une ancre plus petite une chaîne de 10 sera suffisante pour atteindre la limite de tenue de l'ancre (sauf coincée dans un rocher !)

24 août 201424 août 2014
1

J'avais une cqr de 20 kHz qui se mettait à chasser au delà de 25 nœuds
Je l'ai remplacée par une deltas de 24 kgs cela va beaucoup mieux
L'autre jour en Écosse elle s'enfouie à Tél point que le guindeau à presqu cale au moment de l'arrachement exerçant une force nominale de 1,5 tonnes qui est la charge de travail maxi d'une chaîne de 10 mm

0

Désolé ! Mais ma tablette propose des corrections automatiques, il faut avoir l'oeil, sinon à la frappe c'est validé

23 août 2014
0

On peut très bien avoir un mouillage mixte sans enlever la chaîne du guindeau, avec une main de fer ou mieux une manille, quelques mètres de textile augmentent de beaucoup la résistance, surtout dans la houle où quand la chaîne se tend, il faut que quelque chose casse...

24 août 2014
0

Pour la souplesse, la courbe de la chaîne (à condition d'en lâcher suffisamment) , appelée en mathématique "chaînette" (ça ne s'invente pas) , assure la souplesse par le fait que le dispositif ne peux pas être mis en tension tendue

Et c'est cette souplesse qui assure la non-rupture. Encore une fois, les pros, les marins-pêcheurs, n'emploient jamais la combinaison textile-chaîne qui passe mal dans les barbotins.

24 août 2014
1

Les pros (les marins-pêcheur n'utilisent que rarement de la chaîne) emploient uniquement de la chaîne, car du fait de leur poids et leur fardage, les tailles de chaîne ne sont pas comparables avec celles employées en plaisance, interdisant les manutentions liées à un mouillage mixte chaine/cordage.
D'autre part, les longueurs embarquées ne sont pas comparables, la souplesse est alors compensée par la longueur.

24 août 2014
0

Jusqu'à la chaine de 10 c'est faisable, mais j'ai fait une fois la manoeuvre avec du 12 et là, c'est vraiment trop dangereux : les efforts sont très importants, la moindre erreur, tu y laisses la main . Et bien sûr, tout était pourtant assuré etc...

0

Je suis surpris des piètres qualités des chaînes dites "marine"
Par ex sur le site Levac il est dit de la chaîne marine : "ne pas utiliser pour levage"
Avec de la chaîne grade 80 on pourrait réduire considérablement le diamètre à qualité égale et cela ferait moins de poids à l'avant, mais il est vrai aussi qu'une qualité de la chaîne pour un mouillage, c'est son poids ....
Et le prix de la chaîne HR est très élevé.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (108)

mars 2021