Diagnostic sur un bateau : épave ?

Bonjour,
J’ai rencontré une personne qui souhaite, à la suite d’un décès, se séparer d’un petit voilier (un First 22) de 1978 : elle est prête à me céder le bateau pour un tout petit prix, afin de s’en débarrasser.
J’ai une certaine expérience de la voile, mais pas vraiment de recul pour évaluer cette « affaire » que je suis allé voir de plus près. Le bateau n’a en effet pas du tout navigué depuis presque deux ans, et n’a plus été entretenu : il est resté sagement à quai, dans un petit port en eau douce, et a fini par se couvrir d’une épaisse couche de crasse, assez rebutante.
A priori, si l’on oublie un instant le contexte (j’entends les mousses et les algues, la porte en bois dont le vernis s’écaille, les araignées qui ont élu domicile ici et là…), l’état de la coque et du pont semble correct. Pour autant que je puisse voir, par exemple, il n’y a sur le pont que de très rares endroits où on perçoit un faïençage de surface du gelcoat. Le seul problème serait, finalement, une fixation de chandelier un peu branlante (le gelcoat est un peu fendu au niveau des vis qui tiennent le support, et même la fibre semble un peu abîmée en dessous : cela est dû, je suppose, à une rencontre un peu sportive avec un quai !), mais je pense que c’est réparable sans trop de souci. De même, le gréement semble encore une fois bien sale mais en bon état apparent (pas de gendarmes, points de fixation des haubans OK).
Les problèmes que j’aurais souhaité soumettre à l’expertise des « héoliens » sont différents, car plutôt liés au long séjour de la coque dans l’eau douce, qui ne me réjouis pas. Je vous les soumets en toute naïveté :
1 – A marée basse, dans ce port d’estuaire, la coque se découvre quelque peu et, en frottant avec le doigt, on peut constater que l’antifouling (fait mi-2010) s’écaille avec facilité en plusieurs endroits, ce qui laisse apparaître le gelcoat. Tout cela est-il bien normal ? Ces « épluchures » ne sont-elles pas un signe un peu inquiétant quant à la « santé » de la coque que l’antifouling était censé protéger ?
2 – Quand je suis entré à l’intérieur du bateau, celui-ci m’a paru bien humide : cela m’a un peu effrayé (de nombreuses gouttes d’eau perlaient au plafond et le long des parois). Est-il possible, selon vous, que cela soit simplement de la condensation, pour un bateau qui est resté fermé aussi longtemps, en étant mal aéré ? Si c’est le cas, semaine après semaine, celle-ci a-t-elle pu produire d’éventuels gros dégâts ?
3 – Enfin, sous la table, au niveau de la quille et de la vanne de l’évier, j’ai découvert avec horreur un peu d’eau stagnante (deux ou trois litres). De même dans les coffres sous les banquettes du carré, où il y a un doigt d’eau bien marron… Et quand je tape du pied sur le « plancher » du bateau (ou plus exactement sur le contre-moule qui fait office de plancher), j’entends un « chploc chploc » qui témoigne de la présence d’eau (au moins quelques litres) depuis certainement un bon moment...
En fait, au-delà des petites réparations matérielles qui ne m’inquiètent pas trop (circuit électrique pourri, vaigrage en skaï qui tombe en lambeaux, etc.), je suis un peu préoccupé par l’idée de récupérer un bateau dont l’étanchéité serait douteuse, dont la coque serait vieille et poreuse, que j’imagine déjà, ô cauchemar, secrètement dévorée par l’osmose… Selon vous, d’où peut bien venir cette eau sale ? Dois-je la considérer comme un symptôme inquiétant ?

Je pensais sortir le bateau de l’eau pour mieux observer la coque (ce qui implique quand même un petit convoyage et la révision du moteur à mes frais) : que dois-je bien regarder selon vous, une fois le bateau sorti ? D’éventuelles cloques liées à l’osmose, c’est tout ? Comment en avoir le coeur net sur l'humidité des fonds ? Je vous remercie de tous vos conseils de vieux loups de mer…
Bien à vous, Totor

L'équipage
31 jan. 2013
31 jan. 2013
0

bonsoir ,bien grand texte mais j'ai lu ,pour se qui est de la reparation chandelier ,comme tu dit un peu de boulot mais trankil,a tu regarder les ventilation qu'il a ???
car si de la condensation sait faite sait sur qua un certain moment les gouttes tombe et n'ayant nul part ou aller ben sait la coque qui prend
l'antifouling qui pele sait demi mal ,car de toutes evidence il faudrait le refaire pour une nouvelle saison
et si petit prix comme tu l annonce ,voit le prix d'un pelage ,traitement osmose et tout se qui sent suit
mais avant tout analyse plus en profondeur l'interieur qui moi a mon avis viendrait plus d'un manque d'etancheiter sur un organe de se boat et de la condensation

mais la question premiere est se que tout sait travaux en val t'il le coup

des 3500 tu en trouve ????

www.leboncoin.fr[...]670.htm

31 jan. 2013
0

Bonsoir,
Merci de cette réponse. En effet je vais poursuivre un peu l'enquête.
C'est sûr que la ventilation était quasiment inexistante... et je me demande s'il n'y a pas eu des infiltrations bizarres. Mais surtout, j'espère que cette présence d'eau n'a pas causé de dégâts difficilement réparables. Je ne sais pas si d'autres ont été confrontés à ce type de problème ?
En tout cas l'achat serait pour moins de la moitié du prix que tu donnes...

31 jan. 2013
0

le bateau a plutot l'air etanche
aeration + verification des entrees d'eau potentielles pourraient arranger la situation
l'antifouling est efficace car pas de craquoilles ou autres
quand a l'osmose? sujet rémanent sur ce site.........

01 fév. 2013
0

Merci !

01 fév. 2013
0

Le first 22 c'est le bateau paternel depuis 30 ans. Les vaigrages ont été changés depuis belle lurette... C'est inévitable. Pas marrant à faire mais bon ce n'est pas le Titanic non plus. La sellerie d'origine aussi a été changée. Vanne et passes coques itou. Rien d'anormal pour ds bateaux de cet âge.

En sus pour le F22 c'est la maladie du safran. Celui d'origine prend l'eau et finit par casser. C'est à regarder.

Pour le reste j'ai le souvenir effectivement qu'il était assez humide à l'intérieur. Il a aussi un peu d'osmose mais rien de méchant (il est de 78 aussi).
L'entretien sur ce bateau est assez simple mais comme tous les boat il est à faire...
Le point positif c'est que c'est vraiment un bon voilier. Rapide, rassurant et habitabilité vraiment pas mauvaise.
Si celui qu'on vous propose a évolué comme celui de mon père au niveau de la coque il y a peu de chance qu'il soit " pourri". Par contre vous allez vous taper la mise à niveau inévitable pour un bateau de cet âge...

Reste à le sortir et à faire chauffer la calculette...
:scie: :scie:

01 fév. 2013
0

je sais bien qu'à "cheval donné, on ne regarde pas la bride", mais - il me semble - la question essentielle avant de conclure est de se demander "un bateau, pour quoi faire ?" ou encore "est-ce bien celui-ci que j'aimerais avoir" ?

A part ça, dans tout ce qui est dit, il n'y a pas grand chose de rédhibitoire et qui ne puisse être réparé.

01 fév. 2013
0

Excellent bateau le First 22!!!

cependant, et à l'heure actuelle c'est le genre de bateau que tu peux récupérer pour l'Euro symbolique dans cet état.

Une rénovation avec du matos d'occaz et beaucoup d'huile de coude + des voiles et un moteur fiable: soit 1 euro + 2000 à 3000 Euro + le prix de la sueur.....

Et ne pas faire de fixette sur l'osmose!!!!

01 fév. 2013
0

La bonne question ne serait pas "puis-je naviguer avec sans engager de gros frais, qui me ferait dépenser plus qu'en achetant une occasion plus fraiche" ?

  • Point 1 : Normal, l'antifouling sera à décaper au grattoir pour retrouver le gelcoat et repartir d'une base propre.

  • Point 2 et 3 : Il y a condensation, de l'humidité, c'est aussi normal, probablement lié à l'eau retrouvée dans les fonds. Peut-être un problème d'étanchéité quelque part aussi, mais c'est le lot de tous les vieux bateau qui manquent d'un peu d'entretien, pas alarmant.

Pour le reste, un vaigage sale et décollé n'empêche pas de naviguer, même si ce n'est pas vendeur, mais il faut te concentrer sur ce qui est vraiement nécessaire au bateau et qui coute cher : Etat du jeu de voiles, état du moteur, état de l'électronique.

Le First 22 quille relevable est un bon bateau, le quillard est un peu moins marin, pour ces derniers on en trouve à tellement peu cher d'occasion qu'il ne faut pas investir déraisonnablement sur le refit d'une unité comme ça.

Ceci dit, c'est un bateau qui fera le bonheur d'une petite famille pour des sorties à la journée ou quelques jours (habitabilité limitée quand même), avec un look encore sympathique et un budget très serré.

01 fév. 2013
0

Tout se répare. . . Faut bien se dire qu'avant d'être un bateau, ce n'était qu'un tas de bidons de résine ou autres produits, des montagnes de rouleaux de "tissus de verre", du bois à ne pas savoir qu'en faire, le tout perdu au milieu de tas de métaux en tous genres et formes.
La chose principale à savoir, c'est en premier lieu (comme le dit C'est Emma) le choix du bateau. Celui-ci est-il celui que j'aurais dans tous les cas de figure choisi?.

Ensuite bien fixer la limite de ses finances, de ses compétences en "Bricolages divers" et celles du temps disponible alloué aux travaux de réfection.
Quand on a la réponse à ces quelques questions, on a déjà bien avancé. . . . mais on n'est pas encore en vue de l'arrivée!.

01 fév. 2013
0

Tu ne parles que de la coque...mais comment sont les voiles, les drisses et les haubans, sans parler du mat qui représentent un coût non négligeable sur un voilier même à prix cadeau.
L'armement est je suppose à refaire entièrement aussi?

Tu en as déjà rien que pour ces postes là pour environ 2500/3000 euros pour cette taille de bateau (+++ si le mat est à changer)

01 fév. 2013
0

Merci de ces réponses. En effet ce voilier ne semble pas dans un état catastrophique, mais juste délaissé depuis 2 ans (et sans doute a-t-il été utilisé un peu "à l'économie" par ses précédents propriétaires).

En tous les cas il correspond exactement à ce que je cherchais depuis quelques mois (jeune famille avec un enfant, petites croisières à la journée, voire "voyages" de 4-5 jours au fil de l'année, surtout printemps-été).

Quand j'essaie de faire une liste des bricolages nécessaires, la facture monte assez vite (aussi bien en terme de temps à passer que de sous à dépenser). Mais je dois dire (peut-être est-ce une perversion personnelle?) que l'idée de bricoler peu à peu le bateau ferait vraiment partie du plaisir, même s'il faudrait compter sur plusieurs mois pour tout remettre en ordre. L'avantage est que cela étale aussi les dépenses... Ce dont je voudrais être sûr, c'est de ne pas passer à côté d'un gros problème structurel que je n'aurais pas vu au moment de l'achat, et qui, lui, ferait monter de beaucoup la facture.

Pour répondre à Al66 : le mât semble bien, les haubans aussi, les points d'ancrage des haubans également. Pas de traces de rouille, de bizarreries ou quoi que ce soit. Je ne sais pas trop quoi regarder d'autre concernant le gréement. Je changerais bien toutes les drisses de toute façon (elles sont devenues vertes et je me demande si leur capacité à supporter des efforts n'a pas souffert...). D'où une question : selon vous, est-ce un bon réflexe de démâter le bateau une fois celui-ci mis au sec, pour regarder de plus près la tête de mât, les poulies des drisses au sommet, etc. ?

Pour répondre également à presspuree : les voiles sont "fatiguées" mais bien blanches (peut-être n'ont-elles pas été hissées si souvent!), et le moteur est un HB assez récent et (lui au moins...) bien entretenu. En revanche, pas d'électronique, sinon un très très vieux sondeur qui ressemble à un croisement entre du matériel de sous-marin russe et un vieux minitel... (je suppose que le minimum vital en la matière - GPS, loch, sondeur - peut se trouver sur "le bon coin" pour pas trop cher?)

Voilà où j'en suis. Bref, ce n'est pas l'envie qui manque, et l'idée de pouvoir commencer à se faire plaisir avec une "mise initiale" proche de zéro me plaît bien (même si après viennent plusieurs dépenses pour l'inévitable mise à niveau). En plus, comme disaient turlupine et philovent, le First 22 est un bateau qui me plaît bien !

D'où mon ultime question : D'après vous, en comptant sur un peu de matériel d'occasion et pas mal d'huile de coude, puis-je estimer dans les 3000 Euros la somme à consacrer - sauf mauvaise surprise, bien sûr - à cette remise à niveau ? Ce serait le budget que je voudrais y consacrer (hors le prix d'achat symbolique et le stationnement à terre) dans un premier temps. Merci, encore une fois, d'avoir passé du temps à lire ce long message...

01 fév. 2013
0

Très difficile d'évaluer le montant à y consacrer.
Le problème à rajouter et ne jamais perdre de vue sera le stationnement pas trop loin de chez soi si on veut bricoler beaucoup.
Moi, j'ai 1h15' de route pour rejoindre mon bateau: autant dire que je ne fais pas cela tous les jours et qu'il ne faut pas avoir oublié quoi que ce soit si la journée de boulot doit être rentable...
Et 160 km, ça compte un peu...

01 fév. 2013
0

Deux ans sans naviguer, c'est pas mortel pour un boat. Il y a des épaves qui ne naviguent plus depuis plus de 10 ans et qui flottent encore, malgré les tonnes de moules accrochées aux oeuvres vives.

ce chandelier branlant....l'eau ne serait pas entrée par là, par hasard ?

01 fév. 201301 fév. 2013
0

Bon, moteur récent, voiles "encore blanches" (ce qui compte c'est si la toile ressemble à une toile assez rigide, craquante, ou si elle est usée, elle sera plus fluide, comme un tissus, mais dans l'absolue, pour démarrer, des voiles un peu usées avec un coup de révision en voilerie peuvent faire l'affaire (contrôle des coutures etc..)).

Ne comptes pas trop sur les occases en électronique "du bon coin" sauf pour quelques GPS ou VHF (et encore, vu le prix du neuf...), le prix est souvent trop élevé au regard de l'âge ou le matériel inutilisable... (sondes manquantes, introuvables etc..). Offre à ton bateau un joli bidata sondeur/loch, une batterie neuve, question de sécurité.

Niveau gréement, vérifie que le mât n'a pas été réparé (trace de coupure/manchonnage avec des rivets tout le tour), vérifie aussi que les ridoirs ne sont pas réglés à plus des 3/4, ça indiquerait un gréement dormant fatigué..

...et éventuellement, fait toi accompagner pour avoir un avis plus neutre sur la chose ;-) (remplis ton profil, localisation, ça peut aider).

Avec tout ça, il te reste à alimenter un petit tableau excel pour chiffrer la reprise de ce bateau, en temps et en argent, habiter à côté, c'est mieux, si les travaux s'annoncent long et le bateau trop loin, le First 22 est transportable...

...dernière chose, n'oublie pas qu'il te faut une place dans un port, un anneau quelque part... C'est plus difficile à trouve qu'un bateau !

01 fév. 2013
0

Je n'ai pas eu de First 22, ,mais un 235 un peu similaire, pendant 20 ans.
Je crois qu'un des premiers points à vérifier (si c'est un dériveur) est l'état de la quille mobile : mécanisme, butées mais surtout l'ancrage de la vis de relevage sur la quille elle-même. Souvent l'oeil de fixation s'ouvrait, et là, c'était difficile à réparer.
Un dématage est assez facile sur ce genre de bateau et te permettra de vérifier haubans, plaques de fixations de ceux-ci au mat, fixations des barres de flèches aussi, etc.
La flotte sous le contremoulage est ch... à évacuer mais à la longue, elle peut participer au processus d'osmose.
Comme dit plus haut, vérifie soigneusement safran et ses fixations.
Avec ça, tu peux partir te balader avec ta petite famille sans gros risques, le reste n'est que cosmétique (nettoyage, lavage, séchage, ventilation, huile de coude...)
Bonnes navs

01 fév. 2013
0

d accord avec bigornot je suis a 1 heure de mon canote alors je fais une preparation minutieuse pour rien oublier la journee peut couter cher! donc attention au frais dessence.les outils et les consommables ne sont pas donner.c'est vicieux, 10 roros par si 20 roros par la et le budget du mois commencent a souffrir. si ta une bonne caisse a outils des le depart sa aide. sinon je suis dans le meme cas que toi j'ai acheter mon bateau pas trop chere pour le rénover et surtout pour étaler mes dépenses.je te souhaite bon courage

01 fév. 2013
0

:mdr: Je pense que, à seulement 1 heure de ton canot, tu fais partis des "privilégiés"... (j'en fais aussi parti ;-) ).

01 fév. 2013
0

c est vrai on est des petits vénards!!

01 fév. 2013
0

pour rassurer totor mon ancien bateau un golif etait dans le meme etat que le first il n y avait pas de capot de descente quand je l ai acheter donc 50 cm de flotte ect... pas de probleme structurel particulier .

01 fév. 2013
0

nous avons acheter notre flush poker l'année dernière ca faisait 3 ans qu'il n'avait pas bouger du port

beaucoup de travail de remise en état mais rien de bien méchant, cet hiver je m'attelle au oeuvre vives et mortes, beaucoup d'huile de coude et un peu d'argent mais rien de bien méchant si tu le fait par toi meme ...

Ceci dit perso je me rend a mon bateau a pied ^^

01 fév. 2013
0

Si tu vu mon profil, je suis en train de rénover un kelt. Par chance le chantier est devant ma porte...
Dans la même idée que toi d'étaler les dépenses et le plaisir de refaire à neuf.
J'ai même un sondeur qui ressemble au tien je pense : un seafarer 4 :pouce:

02 fév. 2013
0

Merci de toutes ces remarques. J'y vois un peu plus clair. En tous les cas le bateau serait dans un premier temps à sec, à 20 mn à pieds de notre deuxième maison, où nous passons déjà beaucoup de temps. Cet aspect ne devrait pas être un problème.
Bon, je vais le bouger et le sortir de l'eau dans une dizaine de jours, et peut-être - sûrement ! - poser de nouvelles questions dans ce forum (en attendant, je vais mieux regarder mon étrange sondeur...)
Petite remarque au passage: ce site est vraiment chouette!

02 fév. 2013
0

Pour le sondeur, il y a encore beaucoup de bateaux qui ont gardé leur anciens sondeurs à éclat à la table à carte, et ajouté un bidata (sondeur + loch) plus pratique, sur la cloison, à destination du barreur.

L'utilisation est aussi simple que l'appareil est russe...tique ;-) Expliquée, entre autres, ici : www.hisse-et-oh.com[...]-notice

02 fév. 2013
0

C'est vrai que ce site est vraiment chouette. Et ce qui est chouette aussi, Presspuree l'a déjà souligné, c'est de remplier son profil. N'y vois pas de la curiosité déplacée de notre part, seulement en se connaissant mieux on est plus pertinent dans nos échanges sur le forum ... et plus si affinité.
Bonne rénovation, Thierry

02 fév. 2013
0

Bonjour, J'ai un first 22QR depuis plusieurs années. C'est un petit bateau auquel je suis très attaché, et qui ne me coûte pas cher en entretien.
Je ne suis pas inquiet en ce qui concerne la coque. J'avais enlevé l'antifouling au grattoir en deux jours, rebouché quelques impacts à l'epoxy.
Le gréement est d'origine et ne montre pas de signes de faiblesse. Comme pour toi du jeu dans la fixation des chandeliers. Je n'ai pas encore viré le vaigrage, mais il faudra que je le fasse parce que les recollages successifs ne tiennent jamais longtemps.
J'ai du remplacer le safran qui a cédé. C'est effectivement le point faible. Pour le reste que des bricoles et j'ai changé les voiles et les drisses.
En revanche je ne le trouve pas si humide que cela, en même temps il est hors de l'eau six mois dans l'année.
C'est l'eau que tu devines dans les fonds qui est un peu inquiétante. Je ne pense pas que ce soit juste du à un problème de condensation. Il faudra sans doute vérifier l'étanchéité au niveau des passes coques.
Si tu te décides à le retaper, ce sera un plaisir d'échanger avec toi.

02 fév. 2013
0

Bon, eh bien, il ne me reste plus qu'à sauter le pas ! A très bientôt, sans doute, pour quémander auprès de vous quelques "tuyaux" de remise à neuf/réparation... (en attendant, vu que cela semble important, j'ai un peu commencé à remplir mon profil. Mais je ferai plus dès que je serai effectivement "embarqué" dans l'histoire.) Merci à tous en tous les cas.
Pour l'eau dans les fonds, je me demande si un hublot latéral fendu, dont je ne m'étais pas aperçu jusqu'à hier, n'y est pas pour quelque chose...

03 fév. 2013
0

Maintenant que tu le dit je me souvient que summertime aussi avait un peu d'eau ds le fond : panneau de pont et joint des plexiglass des coté en était la source ....

03 fév. 2013
0

Bonjour. C'est la maladie de ce bateau, hublots et capot qui fuient, vaigrage qui fout le camp et safran qui casse. J'en ai deux sur mon ponton, donné un coup de main sur l'un pour recoller le vaigrage et sur l'autre, évité de justesse le démâtage suite au pataras qui ne tenait plus que par un fil, en cause le réflecteur radar placé en haut. Sinon, bon bateau et ne pas se focaliser sur l'osmose.

Celui au vaigrage à déjà cassé son safran remplacé depuis par un plus costaud fait de ses mains.

03 fév. 2013
0

pour l'eau, asséches, ventiles, et attends qu'il pleuve ou arroses abondament. Tu verras ou ca passe. si c'est sous la flotaison, il serait au fond depuis longtemps.
La question que tu dois te poser avant de te lancer dans plusieurs mois de rénovation est
est ce que ma famille ( copine, enfants,) est préte à partager le travail, ou mes absences, mes prises de tête sans pouvoir aider ( frustrant ) et ne pas vivre le chantier comme l'arrivée d'une maîtresse.
Pour ma part j'ai changé plus souvent de compagne que de bateau, ayant prévenu à chaque fois que c'était avec mon bateau ou sans moi ....................................... Mais je ne suis pas un exemple en la matière... :aurevoirdame: :non:

03 fév. 2013
0

Quand j'ai commencé ma réno le premier truc que j'ai fait a été de vider entièrement le bateau avant de faire une checklist à laquelle je me tiens chaque semaine.

Aujourd'hui à cause de l'alerte orange météo, petits travaux :
- nettoyage et préparation du fameux sondeur "russe"
- idem pour le loch (mini-shark)
- démontage des vieilles filières pourries avec récup de pièces
- préparation nouveau circuit électrique autonome (batterie + solaire)

04 fév. 201304 fév. 2013
0

Sur mon vieux Ketch (qui n'avait pas vu l’eau depuis 4 ans avent que je l'achète), l'eau dans les fonds est venue de plusieurs endroits, tous à vérifier: presse-étoupe, Waterlock, hublots mal fermés (!), étanchéité du pont, passe-coque, etc... un vrai jeu de piste, je peux te certifier! :langue2:
mais si c'est un litre ou deux tous les 15 jours...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

novembre 2021