developpement systeme (airbag)

bjr je revient sur un ancien sujet concernant la flotabiliter en cas d avarie pour la sauvegarde du bateau et personnes
je souhaite developer un systeme ( airbag) a des prix abordable merci de vos commentaires

L'équipage
04 oct. 2012
04 oct. 201204 oct. 2012
0

Il existe des ballons que l'on peut gonfler avec une cartouche, pour éviter un naufrage suite par exemple à une voie d'eau.
Il est vrai que l'on en parle peu et pourtant cela me semble une bonne sécurité donc un marché à développer.
Aujourd'hui on évoque souvent des collisions avec des ofni (containers, arbres, cétacés,...) provocant d'importantes voies d'eaux. Ce système aurait le mérite de maintenir le canot à flot.
Un tel dispositif pourrait m’intéresser à condition d'être fonctionnellement de bonne qualité et d'un prix correct.

04 oct. 201204 oct. 2012
0

L'idée est intéressante en particulier si elle permet de se substituer au BIB.

Comment l'imagines-tu ?

J'imagine :

  • juste au dessus de la flottaison pour plein de raisons évidentes,
  • réseau d'équipements sur le long, déclenchable par secteur (babord, tribord ou les 2, ça peut d'aider un bateau à se redresser s'il se vautre)

A considérer :

Un airbag ne prends pas de place car la toile est fine, l'airbag ne reste pas gonflé une fois percuté. Là, le besoin est inverse. La toile doit tenir la pression plusieurs jours, voire semaines et peut prendre plusieurs minutes à se gonfler si besoin. Pour ces raisons, la chimie faisant bien les choses, il pourrait aussi être intéressant de ne pas gonfler les flottabilités à l'air, mais avec une mousse expansée.

04 oct. 2012
0

bonjour,
ça existe ou a existé, des volumes gonflables fixés sur les couchettes, mais ça ne pouvait pas être homologué à l'époque car il fallait couler le bateau devant les affaires maritime. certains s'en sont servi en extérieur pour diminuer le tirant d'eau pour passer le canal du midi, mais ça date des années 80/90
je ne sais pas si on en trouve encore.
Cdt

04 oct. 2012
0

Pensez que pour assurer la flottabilité d'un navire de "plusieurs" tonnes les volumes gonflables doivent avoir "plusieurs" Mêtre cubes d'air, être suffisament solides et étanches........donc tenir dégonflés un certain encombrement dans un espace toujours un peu trop petit, parfois en milieu tropical chaud et humide........ c' est un peu la recherche d'un mouton à 5 pattes

04 oct. 2012
0

les glénans avaient cela sur certains de leurs bateaux, une bonne idée a recreuser.

04 oct. 2012
0

J'avais fait un stage Glénans à Paimpol à bord d'un Tonic 23, il y a, houlà....! 25 ans.
Il y avait à bord ce système de sacs gonflables sous les équipets du carré et sous la couchette arrière avec une bouteille d'air comprimé sous l'évier.
Je me souviens que les sacs étaient de marque 'Vogod'. La difficulté principale était de pouvoir les fixer à un point d'attache très solide, varangue ou attaches de tirants de haubans par exemple.
Une revue (Bateaux ou V&V, je ne me souviens plus) avait fait l'expérience de couler un Tonic 23 et de revenir à la voile à Concarneau. Pas vraiment probant quand même....

04 oct. 2012
0

Certes, la réserve de flottabilité gonflable ne manque pas d'intérêt et plusieurs expériences ont été réalisées par des chantiers afin de rendre
leurs bateaux "insubmersible "..Et effectivement ils avaient en ligne de
mire la suppression du "BIB " , mais quid en cas d'incendie à bord ?????

04 oct. 2012
0

merci du commentaire
etant issu du milieu du textile technique certaine toile etanche sont capable de rester au feu plusieur heures ( test realiser jusqua 3heures au contact d une flame)et etant petit plaisantier cette idee mais venue il et evident que ce systeme ne dispencerai pas de canot de survie

04 oct. 2012
0

J'oserais dire : manque profond de reflexion.

Je m'explique:

Mini 6.50 : mois de 1 tonne. Volume de flottabilité requis par la jauge : 1200 litres.

Classe 40 : 4.5 tonnes. Volume de flottabilité requis par la jauge : 3m cubes, plus une cloison étanche avant entre 10 15% de la longueur + une cloison étanche AR à au moins 1m de l'arrière.

ISO : volume de flotabilité : 20% en plus du déplacement maxi.

Donc sur un 9.5m classique de croisière, chargé à 5 tonnes. (Chiffres tout à faits normaux), il faudrait au moins 4 m cubes de flottabilité. Un boudin de 80cm de diamètre, 2m de long fait à peut près 1m cube.
Ca veut aussi dire qu'il genere 1 tonne de flotabilité : Il y a intérêt à le fixer très sérieusement. (Pas dans le contreplaqué des couchettes ...). L'appuyer sous le pont : mais le pont d'un bateau n'a jamais été ni conçu ni calculé pour être soulevé.

Il n'y a qu'a voir le prix d'un rajout de cadène de bas étai pour avoir une idée du cout de la fixation de ces boudins.

80 cm de diamètre, ça veut aussi dire niveau de l'eau 80 cm au dessus des couchettes pour avoir la flotabilité. En gros, le pont est au niveau de l'eau, et il n'y a que le roof qui dépasse.

Ce qui veut dire qu'il va y avoir PLUSIEURS TONNES d'eau à l'intérieur. Un bateau comme ça arrété dans des creux de 4m. Je donne quelques SECONDES avant que cette masse d'eau ne crée des dommages structurels énormes aux pauvres cloisons qui n'ont jamais été prévues pour.

C'est pour moi une stupidité pour un bateau de cette taille ou au dela.

Le seul interêt que je peux eventuellement voir aux boudins, c'est par exemple sur un bateau de 6m 7m, ou il faudrait de l'ordre de 1t, 1t5 de flottabilité. La mousse c'est bien. Mais ça a un défaut : ça bouffe l'espace de rangement.

Donc ne mettre que 500 - 750 litres de mousse. Dans les fonds. Un peu de rangements. Et 500-750 litres de flottabilité aditionnelle par boudins.

Mais ce n'est pas une solution pas chère. Puique le bateau doit être spécifiquement conçu pour : Volumes positionnés au bons endroits, fixations satisfaisantes etc etc ...

Avec le defaut de pas être considéré comme un bateau insub ni par l'ISO (bénéfice d'un éventuel surclassement de catégorie de conception), ni par les réglements de courses qui exigent l'insub.

PS. Que se passe t il quand il n'y a que les boudins d'un seul coté qui se gonflent, par ex, suite à abordage par un autre bateau sur un coté ?

PS2: La solution standard pour assurer la flottabilité en marine pro et reglement de courses OSR0 au large, c'est les cloisons étanches.

04 oct. 2012
0

deja merci de vos commentaires
le dispositif ne servirait pas a soulever le bateau mais a le maintenir en flotaison , sauf erreur de ma par la masse d eau dans le bateau et de 0 kg tant que le niveau a l interieur ne depasse pas le niveau exterieur et si le bateau ce souleve l eau qui et rentree doit ou peut resortir par ou elle est rentree

04 oct. 201204 oct. 2012
0

oui, francois2 va un peu vite en besogne, c'est oublier le principe de flottabilité, une masse donne une force différente au dessus ou au dessous de l'eau. Ballon, creuse ton idée ce n'est pas aussi farfelue que ca. Pour l'ancrage des airbag, je vois vraiment pas le probleme.

04 oct. 2012
0

Bonsoir. Ma maman (fille de l'inventeur du pneu increvable breveté SGDG) y avait déjà pensé pour moi et celà consistait en une ceinture genre chambre à air autour du bateau. L'idée vaut ce qu'elle vaut. Par ailleurs, à une époque ou je regardais les bateaux, il y en avait un de 8m pas très large(Aigue Marine) qui pouvait se prêter à une stratification sur le bordé d'un demi boudin rempli de mousse donc fixe et toutefois de taille relativement faible par rapport au bateau ce qui devait permettre d'avoir un volume suffisant pour le maintenir à flot compte tenu de son poids sans le rendre disgracieux. Je n'ai pas poussé plus loin vu que je me suis tourné vers un autre bateau. Il est clair que pour des bateaux lourds, faut pas y penser.

04 oct. 2012
0

bjr,
exellente recherche ,mais sur la quantité de naufrages de bato de plasiance ,combien on coulé à cause d'une voie d'eau provoquée par un ofni , je crois qu'il y en a beaucoup plus par incendie ou drossés à la côte et la ,air bag ou pas .....
sur un multicoque ce doit etre plus facile à realiser d'autant plus que le risque de collision a grande vitesse est plus present un container,à 5nds un voilier monocoque bien construit doit pouvoir monter dessus alors qu'un multi a 15 nds il y a des chances que ça poinçonne .
alain

04 oct. 2012
0

Pour mon challenger de 1,3 T, j'ai recherché deux grosses chambres à air de tracteur (environ 500 litres chacune) et une bombonne d'air comprimée, mais c'est resté à l'état latent.
C'est suite à des fils plus anciens, et notamment des discutions avec Vicking 35 que j'avais pensé ce truc.

ça va certainement refaire surface !

:litjournal:

04 oct. 2012
0

Tient, c'est marrant !
Sur mon ancien bateau, un Baroudeur, j'avais mis un genre de truc similaire .
Deux chambres à air de camion et deux bombes anti crevaison pour les gonfler.
Ça ne prend aucune place dans un équipet.

Bon, heureusement, je n'ai jamais testé.

04 oct. 2012
0

merci a tous de vos commentaires for interressant
certain optimiste d autre pesimiste mais c est le but du forum
l aproche que je veut faire par le biais de ce forum et technique c est une evidence mais surtout sur le "besoin"
et l'utiliter de ce systeme

j ai deja effectuer quelque test a petit echelle qui reste asser concluant
a ce jour le systeme pourait alle sur des bateaux ayant une masse de 70 tonnes
le plus gros souci c est de marier efficaciter et estetique sur des bateaux existant
je reste a "l'ecoute" de vos commentaires

04 oct. 2012
0

Bonjour,
Il existe un système d'air bag "espagnol" de marque Kafloat pour les chalutiers notamment.

www.kafloat.com[...]/
www.kafloat.com[...]ews.pdf

J'ai réalisé dernièrement une maquette d'essai de stabilité au 1/3 d'un chalutier de 23m donc un vrai bateau de ~7.80m. Sur cette dernière on a prévu les emplacements dans la coque pour 4 kafloat, mais je crois que le prix a finalement complément vacciné l'armateur... ~10k€/piece je crois + 20k€ de frais d'études pour mise à l’échelle.....
On doit pouvoir faire plus simple et moins cher.
Toutefois je suis assez convaincu du système encastré dans une échancrure extérieure étanche dans la coque et qui se gonfle à l'extérieur. Ainsi plus de pb de volume maxi, ni de dégat causés à l'intérieur lors du gonflage, de plus cela augmente considérablement la stabilité du bateau rempli d'eau et peu aussi permettre de le redresser si jamais la quille ne lui suffisait plus...

voila si ça peu aider un peu...bonne études.

04 oct. 2012
0

Turtle pack fait ca en australie je crois

04 oct. 2012
0

merci de l info mais c est un systeme manuel a mettre en place sur la voie d eau

06 oct. 2012
0

P..ain le gilet HAMMAR pour coque de bateau! A quand le bib plateforme à grue pour le récupérer en toute autonomie? :acheval:

07 oct. 2012
0

l idee ce raproche mais le concept n est pas le meme

05 oct. 2012
0

Pas que ça, regarde en milieu de page c'est exactement ce que tu veux faire :

www.turtlepac.com[...]on.html

04 oct. 201216 juin 2020
0

Vous prenez le problème à l'envers. Le but n'est pas de faire flotter un bateau plein d'eau mais de l'empêcher de trop de remplir. Il est évident que si vous voulez maintenir un bateau (de surcroît si il y a un lest conséquent) à flot avec des volumes coincés sous les équipets ou sous le roof, vous allez tout faire éclater, la structure du bateau n'est pas prévue pour ça, c'est prévu pour travailler en compression.
J'avais prévu sur mon cata des volumes de flottabilité (4 m3 pour 3tonnes à vide) intégrés dans la structure alternant avec des volumes de rangement, des réservoirs et des volumes habitables, le tout soigneusement cloisonné. J'ai eu suite à des échouages sur un corps-mort mal enterré quatre perforations des coques, une dans un volume de flottabilité (la plus grosse), une dans un rangement, et deux dans le volume habitable répartis sur les deux coques. J'ai trouvé quelques cm d'eau dans les coques. Le bateau s'était enfoncé de quelques cm, sans plus... J'ai changé les vannes des WC, puis celle de la pompe de cale avant de me rendre compte que c'étaient les coques qui étaient percées ! Et encore, je n'ai vu l'étendue réelle des dégâts que lorsque j'ai sorti le bateau pour le carénage.
Donc, sur un bateau non lesté si on prend soin de multiplier les espaces étanches et séparés dans les fonds, on peut espérer ne pas avoir à trop se soucier d'un voie d'eau.

06 oct. 201206 oct. 2012
0

Mettre des boulons de quille pyrotechique auto cisaillants?.... :acheval:

04 oct. 2012
0

Une question qui mérite une réponse :
le système sera t'il breveté ?

07 oct. 2012
0

certaine demarche on deja ete faite pour proteger le concept et le depot de brever et en cour

05 oct. 2012
0

Embarquer des boudins reste une drole d'idée!

0

c'est deja breveté :le systeme vogod surcouf date des annés 80,je crois que son inventeur s'appelle jacky destailleurs ,c'est un ancien du jog !

16 juin 2013
0

Idée bête et pourtant... pas besoin de brevets...

Des chambres à air solides du type : brouette, vélo & moto-cross, tracteur + une ou 2 bombes anti-crevaisons!!
ça doit pouvoir se glisser partout, obstruer pas mal de voies d'eau, compresser des plaques et occuper des volumes significatifs, soulager un flotteur ou servir de "survie de survie" (en eaux chaudes).

Pour un investissement minimum, avec une bonne bache, de quoi sauver un bateau...non?
Je mettrai ça dans mon bateau cet été, et puis toujours je pense...

Cordialement Didier

16 juin 2013
0

oui, l'idée est développée plus haut déjà. Sauf que "brouette ou vélo", il faudrait des centaines de chambres à air !..
Tracteur, c'est le bon volume. Gros tracteur !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bientôt fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (106)

Bientôt fini ?

mars 2021