Deuxième pilote ou régulateur d'allure ?

Dans l'optique d'une grande traversée ponctuelle (BZH/La Palma/FdF puis éventuellement Panama/Tahaa) je me pose la question de doubler mon vieux pilote Neco gourmand par quelque chose de plus économe en énergie qui serait peut-être revendu à l'arrivée.
Le bateau, est un plan plutôt classique à déplacement semi-leger (environ 15 tonnes en chatge pour 13m) quille semi-longue, doux et équilibré à la barre en toutes circonstances, doté d'un cockpit central et d'une barre à roue à systeme Mermaid, drosses à chaines et pilote à chaine Neco (43 ans).
Je limite mon choix entre deux options :
- un régulateur Hydrovane qui a le mérite de ne rien consommer et de fonctionner impeccablement mais:
- qui demande une installation destructive :
Trous dans le tableau arrière, destruction de l'ebenisterie en petites lattes de teck de la cabine arrière pour la pose de contre-plaques.
- est gêné par l'annexe sur ses bossoirs et par la coupée (il peut néanmoins être posé en décalé et l'annexe en traversée océanique sera peut-être sur le pont), ce qui oblige un démontage pour l'utilisation du bateau en cabotage...
- coûte horriblement cher (dans les 5000 € installé...)
Où, un pilote de barre franche neuf (600 €) à la consommation raisonnable,
Qui serait monté sur la barre franche de secours montée pour la traversée (se barre avec deux doigts je vous le rappelle)
Les plus gros pilotes que j'ai vu se limitent à 9 tonnes mais c'est pour les carenes modernes au design plus dicté par le marketing et la performance que pour le confort de barre et en mer en général. Je pense que pour ce plan Holman and Pye un Simrad CT 32 devrait faire l'affaire...
Bref, qu'en pensez vous ? Avez vous eu à faire ce choix ? Que feriez vous ?
(Je précise que je suis d'une génération de vieux c..s qui ont fait ce genre de traversée jadis avec quelqu'un a la barre le plus souvent !)

L'équipage
09 juil. 2020
09 juil. 2020
1

sans hésitation un régulateur d'allure, non seulement parce qu'il n'a pas besoin d'électricité, donc reste autonome pour une longue traversée mais qu'à ttes les allures il reste efficace, sauf au moteur
qt à un pilote automatique limité à 9t pour un 15t, j'y crois pas qu'on puisse faire confiance, par mer plate au moteur à la limite, mais par mer formée quan déjà sur un bateau plus petit on voit bien qu'il est planté lors d'une embardée, d'une méchante vague, lors de 40/50knts de vent qu'on risque de rencontrer en longue traversée je crains qu'il vaille mieux oublier
ça ne me semble pas bon de faire des économies, le bateau mérite mieux que ça à mon avis
JL.C


09 juil. 2020
1

Pour un 13T un petit PA est très limite quand les conditions de mer se dégradent (sans parler de sa fiabilité discutable). A défaut de vrai régulateur d'allure (il n'y a pas qu'Hydrovane comme régulateur), (qui peut être aussi piloté par un petit PA) on peut toujours en secours utiliser un montage connu avec un simple sandows (cf PJ). Quand on se lance en grande traversée on n'est pas à 5000e près pour la sécurité ni à de fumeux problèmes de boiseries (Un bateau c'est du consommable).
Un équipier valable (qui sait au moins lire la rose du compas de route) ne coute pas cher à nourrir, peut remplacer un PA, est moins bon qu'un régulateur d'allure mais meilleur qu'un PA ou un régulateur quand les deux sont dépassés par une mer qui vous en veut vraiment.



James :"On n'est pas à 5000 euros près "J'hallucine !!!Tu te rends compte de ce que tu écris ?On n'est pas décidément sur la même planète...Faudra dire ça à Nautigirl elle appréciera...Ce monde de friqués sur l'eau m'étonnera toujours...·le 09 juil. 2020 21:39
jdmuys:James, tu as oublié le reste essentiel: "...Quand on se lance en grande traversée [...] pour la sécurité"Si ta vie et celle de ton équipage ne vaut pas 5000€ à comparer au 40000€ que tu as investi dans un navire et son équipement pour une grande traversée, alors en effet, nous ne sommes pas sur la même planète, et je regrette que ce soit seulement au sens figuré·le 09 juil. 2020 23:11
outremer:@James: Je sais compter et mon épouse encore plus! Ce n'est pas une question d'être friqué ou pas. la Sécurité à un prix. Sur un bateau il y a des choses importantes et d'autres secondaires. Un bib c'est déjà pas donné. Le bateau de plaisance dans tous les cas c'est de l'argent complètement perdu et un gouffre sans fond permanent. Pour faire des économies surtout ne pas acheter un bateau. Dans la vie il faut savoir ce que l'on veut. Si on se retrouve à naviguer en solitaire il faut accepter d'installer le matériel fiable nécessaire pour pouvoir assurer la situation, qu'on soit coureur ou pas.. ·le 09 juil. 2020 23:23
James :Je n'ai pas dépensé 40 000 euros pour mon canote mais on dira 120 000...sauf que c'est en 12 ans...Vous ne comprenez pas que c'est dire qu'on n'est pas à 5000 euros près qui choque...Vous avez raison comparé au budget total c'est peu.En tout cas 5000 euros à sortir d'un seul coup c'est énorme pour certains...Le truc qui m'a coûté le plus cher c'est 6000 et c'etait le moteur .Moteur neuf 45cv à l'époque...Je venais de vendre le précédent bateau donc c'était possible. Accepter de lâcher 5000 euros dans un regul admettez que pour beaucoup de personnes ça fait très mal aux fesses.1200 pour moi...Acceptez que l'on puisse chercher d'occase et comme dit Rigil c'est le budget total pour certains. J'ai sûrement été excessif dans le terme et la sécurité j'y tiens.J'ai sorti 9000 pour les voiles en tout ,gv,trinquette,genois,gennaker,mais ça m'a pris des années,peu à peu...Je ne compte pas pour la qualité mais ça me coute du temps en plus que du pognon.. ·le 10 juil. 2020 03:41
Café noir:Je suis 100% d'accord avec James, j'ai aussi mis 10 ans pour construire mon voilier, ce qui permet d'échelonner les dépenses dans le temps.5000 € d'un coup, c'est une somme non négligeable !Mais aujourd'hui la construction amateur n'est même pas (plus ?) imaginable aux yeux de la plus part des plaisanciers...·le 10 juil. 2020 11:29
outremer:Pour Mon DI acier Caroff, à peine utilisé il y avait un moteur à refaire complètement (en fait de joint spi fatigué c'était un cylindre rayé; en tout la moitié du prix d'un neuf ! Dernière sortie grue 800e car il n'y avait pas d'autre bateau à sortir pour partager les frais. Resablage coque il y a 4ans, etc....·le 10 juil. 2020 11:31
09 juil. 2020
0

Oui c'est toujours ce qu'on a fait : le plus souvent du monde à la barre.
C'est pourquoi la question ne s'est jamais trop posée, mais en vieillissant, la bande de copains qui faisait un Équipage, souvent n'existe plus...

Pas mal les renvois d'écoutes...
Le plus souvent, bien réglé, le bateau se gouverne tout seul (c'est facile, c'est un ketch à la carene symétrique à la gite, et les réglages de voilure sont nombreux) et si je me posais la question du petit PA revendable, c'est parce-que la barre n'est jamais dure (moins que celle de mon vieux Farr 727!).
Quant aux 5000 € négligeables...c'est le budget total pour certains !
En tous cas, là où je vous rejoins, dans la mer mauvaise, il vaut mieux quelqu'un à la barre.


09 juil. 202009 juil. 2020
1

j'ai un vieux pilote navico un peu sous dimentionné, et donc plutot que d'en avoir un autre , j'ai opté pour le regulateur ( cap horn).
c'est +/- le meme prix qu'un pilote mais on peut en trouver d'occas ( le truc apres remise a neuf m'a couté 1000€) alors qu'un pilote d'occas ..non
*Cependant l'ennui proincipal du regul est qu'il suit le vent , et n'est pas utilisable en securité ( ou sans manips frequentes) pres des cotes, ou pour suivre un cap precis a l'atterrissage, la on repasse sur le pilote
*deuxieme embrouille : bien que le regul consomme nada et soit plus performant dans la brise, il demande de bons reglages et il faut aller a l'arriere pour les modifier..la nuit dans la piaule ca peut etre accrobatique ( ne pas se foutre a l'eau)
*Il y a le probleme de l'encombrement et de la vulnerabilité du systeme surtout en marche arriere dans les ports
*L'installation peut etre complexe et demander une modif de la jupe, si on fait pas soit meme ca risque d'etre assez couteux et pas forcement au mieux
*un regul barre tres mal ou pas du tout par petit temps surtout au vent arriere(=>pilote)
*Enfin sur un pilote on peut mettre un systeme MOB qui met le bateau en panne en cas de chute , pour le regul c'est deja plus complexe ( pas trouvé de solution simple)

en conclusion , en mer ouverte nous ne barrons jamais quelque soit la force du ventsa direction et l'etat de la mer


09 juil. 2020
0

j'aurais plus confiance en un Raymarine EV 100 Wheel neuf ou d'occasion


09 juil. 202009 juil. 2020
1

bonjour ;tout à fait ok avec Mayko si vous avez un bon pilote electrique avec verrin hydraulique,furuno fait une offre pour environ 15/2000 euros pour un pilote complet (sans le verrin)avec reprise( en theorie) d'un vieux pilote! vous installez un switch pour passer de l'un à l'autre et vous etes tranquille !le verrin ne lache jamais ; perso je ne fais que du solo(bateau 15 tonnes) c'est la solution que j'ai choisi !un regulateur quand c'est bien reglè et par vent etabli c'est super surtout dans le mauvais temps mais un pilote electrique serieux ça fait le boulot et on ne rencontre pas tous les jours du forçe 10 par contre le regulateur dans les ports pres des cotes dans le traffic et avec peu de vent c'est chiant; le choix d'un petit electrique sur la barre franche sur un bateau de 13 tonnes je ferais certainement pas


10 juil. 2020
0

Le "système Navis" (.pdf supra) inspiré des grands anciens fonctionne assez bien mais avec un effet de lacets prononcé sur des bateaux jusqu'à 11 m avec quille longue ou mi longue (j'ai essayé)
En tout cas rien n'empêche d'avoir les bouts, poulies et sandows kivonbien en solution de secours.
Au pire, il faudra être sous-toilé mais on avancera à 3 ou 4 kts libéré de la corvée de barre.

Aujoud'hui un régulateur d'allure me semble bien encombrant, handicapant pour les manoeuvres de port, souvent en concurrence avec le portique et les bossoirs, donc alourdissant la poupe, mais on peut s'en fabriquer un light façon Moitessier ou Janichon.
J'ai vu mais pas testé personnellement un stabilisateur de route fait de 2 dérives arrière implantées dans une jupe renforcée avec une angulation de 20 degrés, l'inventeur s'en disait satisfait, avec juste une voile d'avant il disait garder son cap GL

Pour ma dernière transpac en solo à 70 balais, j'avais remisé le Navik de ma jeunesse préférant tout simplement 2 pilotes auto type EV 200 l'un déjà installé à l'intérieur par le précédent propriétaire, l'autre acheté copie conforme avant de partir. Dans les 4.000 € vérin compris.
Bien m'en a pris, car entre les Galap et les Marquises, le vérin a grillé.
6 boulons à démancher, 3 fils à déconnecter, 6 boulons à resserrer, 3 fils à reconnecter. En 1/2 d'heure l'échange standard était réalisé, mais je m'étais quand même entraîné avant.


outremer:Dans il y a la description détaillée de la fabrication et l'implantation de plans stabilisateurs arrière ( l'angulation est autour de 5°). Plus le plan est arrière plus l'effet se fait sentir (cf stabilisation d'une flèche). Cet effet se sent aussi avec l'immergé du régulateur d'allure.Un principe général de sécurité est le doublement d'un système essentiel. Autant que c'est possible il faut avoir prévu une solution de secours pour ce qui parait vital. L'électronique est malheureusement vulnérable et un vérin très sollicité est à la merci d'une panne.·le 10 juil. 2020 11:15
10 juil. 2020
0

en secours de mon Nke dont le verin electrique raymarine m'a lâché une fois en milieu de traversée, j'ai mis en secours un petit pilote de barre (TP32) , il n'a qu'un mode compas mais en sous-toilant il permet de lâcher la barre au portant da.


10 juil. 2020
0

En secours de mon pilote Garmin Reactor avec vérin hydraulique, sur mon bateau de 11,5 m et 8 tonnes, j'ai installé un pilote Pelagic. Je viens de le tester une journée au portant avec 25-30 nds et de la houle : impeccable.


Patxaran:Merci du retour, c'est une solution que j'envisage : Pelagic ou Pypilot·le 10 juil. 2020 13:09
10 juil. 2020
0

bien que certains l'emploient tout le temps le régulateur d'allure ma parait indispensable en hauturier ,j'ai un gros pilote garmin avec un vérin hydraulique qui me convient parfaitement en méd
ou 200mn est la distance maxi d'une terre quand on est au milieu ,donc même en solo ce n'est pas insurmontable .
sur 4 transats la seule que j'ai effectué avec un atoms a été la seule ou je n'étais pas stressé par le pilote ,nous avons eu une panne sur un AS100 plastimo en plein milieu avec un westerly biquille ,heureusement ce n'était qu'une coupure de câble entre le pilote et le compas .nous étions 3 ,hé bien au bout de 2h on commence surtout à envisager l'avenir sombrement .
en occase on en trouve pour pas trop cher ,faire une bonne révision permet d'appréhender le fonctionnement et de confectionner quelques pièces de rechange .
avec un régul si le vent change la route change aussi ,avec un pilote si le vent change il faut régler de nouveau les voiles ,donc dans les deux cas il faut intervenir ...
alain


10 juil. 202010 juil. 2020
-1

salut
peut-être une alternative au régulateur d'allure pour ceux qui n'ont pas la place ou le budget pour un régul, le fletner sur safran.
j'étais jusqu'ici assez dubitatif sur l'efficacité de ce système mais je viens de rencontrer un ketch de 16m quille longue 20tonnes barre franche avec un fletner sur safran actionné uniquement par une tige et un petit vérin, ce voilier a fait 2 fois le tdm et navigué en arctique et antarctique (actuellement en route pour St Pierre et Miquelon) et son skipper ne navigue qu'avec ce système consommant au maxi 2Ah, son fletner peut être aussi actionné par un simple petit régulateur d'allure déporté (juste le régul avec la pale vent) ce qui peut résoudre le problème de place et positionnement du régulateur et éviter d'adjoindre un élément électronique à ce système et éviter également un chemin complexe de drosses, vos avis sur ce système ?


10 juil. 2020
0

Salut Quizas,

le système que tu décris semble être celui utilisé sur Damien et Trismus.

Sur Damien qui avait (et a toujours) un safran suspendu, une tige passait dans la mèche creuse de safran et actionnait une petite biellette commandant le fletner.

Ces systèmes fonctionnent très bien sur des carènes anciennes, peut-être moins bien sur les modernes.

Le seul inconvénient était pour les marche-arrières au moteur.

Gorlann


11 juil. 2020
0

Damien n'avait pas un safran suspendu qui risque d'être d'humeur erratique, mais protégé par un bel aileron contribuant à la stabilité de route avec la quille mi longue, et en regardant le plan je réalise que j'ai oublié un critère important : un arbre d'hélice protégé par un tunnel plus sécurisant qu'un arbre accroché à une platine qui ramasse tout ce qui traîne, ou un sail drive dont je tremble rien qu'à prononcer le nom. :-)
Mais bon, chacun est libre de partager les goûts des cost killers des chantiers.
www.gerardjanichon-damien.fr[...]bateau/


11 juil. 2020
0

Je viens de rencontrer un ami italien (mayko) la rencontré ds le passé.
Sur son Amel ,il a tjs son " pilote mustafa vieux de 30 ans.
Eternellement content.
Surtout avec vents proches de l'arriere .


11 juil. 2020
0

Du côté de chez Asmer, il y a peut-être moyen de trouver un régulateur d'allure qui nécessite moins de modification structurelle.


11 juil. 2020
2

Dans le domaine régulateur: Le CApHorn d'Yves Gélinas aune emprise externe réduite et marche bien
Scanmar petite société de Floride, réactive et fiable propose de bons régulateurs dont le Monitor
copie inox réussie de l'Ariès.


11 juil. 2020
0

le Monitor neuf : 850 euros ?


11 juil. 2020
0

Bizarre vos sources
Scanmar est du cote de san francisco , c'était le distributeur navik aux usa.
Ils ont acheté un brevet de regulateur qui s'appele monitor tout en inox qui n'est pas donné.
Ils vendent d'autres pilotes et le pelagic.


12 juil. 2020
0

monitor c'est pas tres costaud


outremer:Monitor pas très costaud ???? Alors on ne doit pas parler de celui que j'ai depuis 20ans sur mon D1 13T et toujours OK. A l'époque La Société était basée à Fort Lauderdal.·le 12 juil. 2020 13:46
lolapo:Verifies·le 12 juil. 2020 14:13
12 juil. 2020
0

T'as raison
Au debut c'était de l'inox 304
Maintenant du 316
On m'en avait proposé un. vu le prix des pieces detachees j'ai arrêté ...


12 juil. 2020
4

Naviguer sous régulateur d'allure est un vrai bonheur.


BWV 988:Ça c'est bien vrai, dès lors qu'on a un bateau adapté au fonctionnement d'un régulateur d'allure, ce qui n'est pas le cas de tous.·le 12 juil. 2020 20:00
13 juil. 2020
0

c'est une question intéressante dont je n'ai pas la réponse mais si je devais faire une grande traversée je prendrais un régulateur d'allure, un pilote électrique a toujours tendance à tomber en panne même si ça n'est pas une règle d'or. le moins possible d'électronique à bord me semble une mesure saine. j'ai usé/détruit/cassé trois pilote électriques (marque raymarine et autohelm) en 16 ans et 50 000 miles. C'est peu mais c'est toujours au mauvais moment ou quand on est crevé.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (15)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021