Détection de fuites de courant, coque "conductrice" de la masse.

Bonjour à tous et à toutes,

Je viens d'acheter un bateau en acier dans lequel l'electricité demande une "petite rénovation". J'imagine donc refaire tout le circuit de puissance 12V, l'alimentation 220V, et ce qu'il faudra à partir du tableau (qui lui semble ok).

J'ai relu sur HEO un certain nombre de fils (de discussion) qui traitent du sujet électrique et j'en suis parvenu à quelques questions résiduelles. ATTENTION, je peux aussi avoir compris de grosses cnnr*es, n'hésitez pas à actionner la cloche :)

1/ Il semble acceptable que le (-) des parcs batteries soit relié à la coque (acier) pour peu que ce contact soit fait en un seul point. Est-ce exact ?

2/ Mon moteur est monté "en dur" sur son ber, sans silent bloc ni isolation. Actuellement, le (-) des batteries est frappé directement sur le moteur. Je suppose que ceci est fait ici pour que le démarreur fonctionne. Faut-il installer un relai afin de rétablir la connection "(-) &lt-&gt moteur" au moment du démarrage et couper ce contact une fois le moteur démarré ?

3/ Le point (1) semble indiquer qu'on fait le contact (-)/coque en un seul point pour éviter d'avoir des courants dans la coque. Donc on ne fait pas (volontairement) de retour de (-) via la coque. A-t-on un moyen de vérifier que ce retour ne se fait pas "accidentellement" (cable blindé dont l'emballage plastique se serait usé, mettant la tresse de blindage au contact de la coque, etc) ?

4/ J'ai vu plein de fois la notion de fuites de courant abordée. Je suppose qu'on parle ici de fuite entre le bateau (son réseau éléctrique) et le monde exterieur, via l'eau salée, avec autant de risques sur le (+) que sur le (-). Est-ce cela? Comment détecte-t-on ces fuites? Avec quel appareil qu'on branche sur quoi?

Merci infiniment à ceux qui me feront de la lumière sur ces obscures questions électriques :)

Georges

L'équipage
23 nov. 2007
23 nov. 2007
0

hello georges
où tu en es , voilà ce que je ferrais ( en fait ce que j'ai fait sur mes bateaux ;-) )

compte tenu que tu envisages la réfection de toute l'électricité, et je te parle par expérience et raisonnement technique de longue date.

1) il te faut un alternateur bipolaire garantissant l'isolement 12v masse du bateau

2) tout ton appareillage , éclairage interupteur, pris etc etc , doivent être doubme isolement ou montés de façon qu'ils soient totalement isolée de la structure de la coque

3) en fonction de l'intérieur de ton bateau , isolation ou vaigrage épais ou pas, passage facile ou pas

**** l'idéale étant le passage de fil sous fourreau électrique comme dans le bâtiment

*** ou alors faire son installation avec du câble électrique de qualité HO7 ( celui ci étant prévu pour être pincé sans permettre que les conducteurs passe au travers) et je dis bien toute l'installation avec ce câble

en faisant de cette sorte tu dormiras sur tes deux oreilles et n'auras pas besoin de te triturer les méninges avec la technique de ceci ou cela

la qualité d'installation est la garantie de ne jamais être ennuyé, et je l'ai fais aussi comme ça sur mon poly alors qu'en théorie je n'en ai pas besoin, mais quitte à faire les choses autant les faire bien,

bien faire attention où passent les câbles , par exemple le long de lisse, car si les coupes sont aussi bien ébarbés que les alu de vendéens que j'ai visité en construction les soucis arriveront tôt ou tard.

faire attention au remontage des équipements , vaigrage, et autre bricole qu'une vis ne poinçonne pas un câble ou fourreau car tôt ou tard les ferra contact,

j'ai une voiture qui a faillit prendre feu à cause d'une vis de garniture qui a été poinçonner un fil dans un montant de pare brise, montage d'origine pourtant

d'autre te ferrons les compléments que j'aurai pu omettre dans ma description

bonne montage

23 nov. 2007
0

oups
"bon montage" et non pas "bonne" :oups:

enfin c'est celle que j'ai vu,

meilleur en technique qu'en français ;-)
:mdr:

23 nov. 2007
0

Ce que j'en ai conpris,
...et rectifiez si je dis des co...ies.
le détecteur de fuite mesure le courant entre le + (ou -)de l'installation électrique (bifilaire) et la coque.
Cela permet de détecter un mauvais isolement des appareils ou des câbles.
Par contre si le - est relié en permanence à la coque, on ne peut pas détecter les défaut d'isolement sur le -.
Ne devrais on pas mettre un inter sur cette liaison ponctuelle - &lt-&gt coque, de façon a pouvoir contrôler les deux polarités avec le détecteur de fuite?

23 nov. 2007
0

Thanks!
Merci Goudspide pour ce bon conseil! En effet, je crois que je vais m'atteler sérieusement et courageusement à cette tâche pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles (très loin des côtes ou tout près du ponton il va de soit :))!

Mais qu'en est-il de mes problèmes de masse, d'isolation des circuits et des détecteurs de fuite?

23 nov. 2007
0

Debut de réponse.
Les electriciens vont surement donner un avis beaucoup plus eclairé, mais déja pour faire remonter le fil..

Tel que tu décris ton install, avec le - sur la coque, c'est donc la coque qui fait masse. Ce qui veut dire que les appareillage ne sont cablés que par le +, et le retour se fait par coque.

Je ne pense pas que cela soit une bonne idée !

C'est ce que je crois lire aussi dans l'intervention précédente qui suggère un alternateur, peut-etre voulait-t-il dire "disjoncteur" BIPOLAIRE.
Bipolaire, ça veux dire qu'il faut cabler le + et le -.

Si le retour de courant passe par la coque, C'est à mon avis un risque important de favoriser l'electrolyse.

23 nov. 2007
0

Non, je n'ai pas de retour par la coque!
Non non Alain, A PRIORI, il n'y a pas de retour par la coque: tout le monde est cablé avec un (+) et un (-) sauf le démarreur et quelques sondes du moteur. Mais il y a un cable qui est en commun avec tous les (-) et qui va au moteur, lui-même en contact avec la coque.

Mais hormis le démarreur et quelques sondes du moteur, tout le monde est en bipolaire, dont l'altenateur.

23 nov. 2007
0

Jamais de retour par la coque !
Sut Tilikum, toute l'installation 24 volts est câblée en bifilaire, y compris celles du moteur de propulsion et du GE en 12 volts.

Mais les négatifs source 12 et 24 volts sont tous reliés ensemble, et sont connectés à la coque acier.

Ça fait 41 ans que c'est ainsi et tout va bien... :-)

[color=blue]_/)[/color]

23 nov. 2007
0

Sur mon bateau
en plus de passer les cables dans de la gaine ITC, à chaque fois que celle-ci passe par un trou percé dans l'alu, je garnis celui-ci d'un passe file ce qui évite tous contacte entre la gaine et l'alu.
Toutes les gaines sont fixées aucune n'est en contacte avec l'alu, les fixations sont en plastique et servent d'isolation.

23 nov. 2007
0

Passe fil dans l'alu...
si le passe fil est en caoutchouc et si ce caoutchouc est chargé en noir de carbone c'est un remède qui peut être pire que le mal (carbone + alu + sel de mer, ça tombe pile...).

23 nov. 2007
0

Caoutchoucs noirs.
Sous réserve du contrôle des plasturgistes présents (ce n'est pas, et de loin, mon terrain de jeu technique), je crois que le noir de carbone est utilisé pour donner sa couleur aux caoutchoucs noirs.

23 nov. 2007
0

Je ne connais pas
cette composition du caoutchouc, ceux-que j'employe sont des modèles bien connus de chez Legrand, ils ont l'air de ressemblé à ceux dont tu parle.
Une autre technique consiste à récupérer l'isolent d'un file électrique et de garnire le bord d'attaque du trou.

23 nov. 2007
0

bipolaire
Démarreur bipolaire ET alternateur bipoaire aussi !

23 nov. 2007
0

courant de fuite.
Si tu choisis de ramener le "-" à la carène en UN seul endroit, le courant de fuite éventuel se voit grâce à un milliampèremètre branché dans le fil de mise au "-" de la carène.

Si tu choisis une carène isolée, alors le courant de fuite se mesure avec un milliampèremètre branché entre le "+" et la carène et un milliampèremètre branché entre le "-" et la carène.

23 nov. 2007
0

ce que tu appels
un miliampèremètre c'est le même principe qu'une dinamo que l'on entraine avec une manivelle et qui serre à tester les fuites ???

24 nov. 2007
0

Merci
AICA ;-)

24 nov. 200716 juin 2020
0

je me permet de répondre
non, ce que tu décrit est un mégohmètre à magnéto, il sert à mesurer la résistance d'isolement entre un conducteur et la terre (masse), il peut servir à tester ton isolement ,mais prend bien soin de couper l'électronique sensible car il injecte grace à la magnéto (sur les anciens modèles,maintenant c'est à pile et presse bouton)une tension de 250,500,1000V (tension d'essai en fonction du calibre).
Tu ne peux donc pas mesurer en permanence ce courant de fuite (qui dit mesure de courant, dit ampèremètre)et comme cette fuite est très faible (le mieux nulle)il faut un calibre milliampère surl'appareil ou directement un appareil qui n'a que les calibres (milliampère)et que l'on nomme milliampèremètre.

23 nov. 2007
0

Point de détail.
Comme ton moteur est monté en rigide (cela m'étonne sur le plan des transmissions de vibrations et du bruit engendré) je dirais que ton point de retour doit être sur le moteur. Lequel doit bien avoir quelques capteurs à la masse.

1 et 2 ) Pour le point 1, les batteries sont reliées au moteur. Ceci confirme le branchement du point 2 ce qui rend inutile tout autre point de "masse" ( point 1 )

3) Pour vérifier qu'un blindage est accidentellement à la masse le mieux est de débrancher pour vérifier l'isolement. Je dirais vérification de maintenance.

4) Fuites avec un branchement extérieur.
Je suppose qu'il s'agit soit d'un effet capacitif avec le réseau EDF, soit d'un retour par un potentiel de masse.

Les deux points se résolvent avec un transformateur d'isolement avec écran primaire.

le premier se résouds par l'absence de consommateurs en 230 Volts (les chargeurs à découpage ne sont pas "capacitifs"

le deuxième peut être résolu par un dispositif non conducteur pour quelques volts - 2 à 4 volts environ -)

24 nov. 2007
0

fuites de courant
bonjour,

j'ai lu les quelques message concernant les fuites de courant.
je m'etonne du fait que vous avez tous l'air de relier le - des batteries a la coque en acier. et l'electrilyse alors!! cela doit favoriser grandement le phenomene! et si jamais un pole + vient a toucher la coque...
j'ai un bateau en acier dont j'ai du refaire l'instalation electrique, et je me m'acharne pour qu'il n'y ai pas de fuite de courant dans la coque, et qu'aucun moins ne trouche la coque. ai-je tors?

24 nov. 2007
0

En aucun cas
il doit y avoir quelconque liaison électrique avec la coque.

24 nov. 2007
0

"-" à la carène
on peut mettre le "-" à la carène acier ou alu, c'est même obligatoire sur les bateaux de travail.

MAIS .... il ne doit y avoir qu'un seul point mis au "-" donc aucun courant circulant dans la carène. IL faut donc un circuit complètement isolé, et UN point de mise à la masse du "-".

Le risque n'est ni plus ni moins grand avec la carène isolée ou le "-" à la carène ... si aucun courant ne circule dans la carène dans les deux cas.

24 nov. 2007
0

Si le négatif
est déjà à la coque et qu'un positif tente de s'y connecter, cela ne fait pas de l'électrolyse mais un simple court-circuit... qui devrait être bref : ça disjoncte ou le fusible grille.

[color=blue]_/)[/color]

24 nov. 2007
0

la vous m'étonné
J'ai eu mainte fois l'occasion de discuté d'électricité sur les bateaux acier ou alu, aussi bien avec des professionnels (chantier Aliage) que des particulés, j'ai toujours entendu, aucune liaisons électrique sur la coque.

25 nov. 2007
0

Il faut sortir un peu... de France !
Ce n'est pas parce que quelques petits chantiers français ont décrété que le tout isolé serait la seule bonne solution que c'est une vérité universelle !

Il n'y a pas qu'en France que l'on construit des bateaux en acier ou en alu, et il y a quelques pays qui ont quelques longueurs d'avance, avec l'expérience qui va avec...

C'est comme l'usage des transformateurs d'isolement : quasi inconnus en France, ou alors très confidentiels, alors que cela fait partie de l'équipement standard dans d'autres chantiers d'Europe.

Il y a même un chantier français très connu pour ses voiliers en alu, chez qui le transfo d'isolement n'est même pas proposé dans les options, alors que leurs clients anglos-saxons l'exigent... et l'obtiennent ! :-D

[color=blue]_/)[/color]

25 nov. 2007
0

Eh bien... bon dimanche ! ;-)
Mais juste histoire d'en rajouter une couche, on pourrait se demander pourquoi ceux qui préconisent le tout isolé pour un circuit 12 volts négligent la solution du transfo d'isolement pour le circuit 230 volts... autrement dangereux autant pour le bateau que pour ceux qui sont à bord... :reflechi:

Ne serait-ce qu'un problème de prix ? Je n'ose y croire ! :tesur:

(je n'aborderais pas la polémique des supposées compétences) :non:

[color=blue]_/)[/color]

25 nov. 2007
0

Dans rechercher
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php
et d'autre sujet

25 nov. 2007
0

blaise ...
les normes pour les bateaux de travail métalliques, ou celles de UK ou USA précisent que la mise à la coque du circuit basse tension est obligatoire.

J'ai un bateau alu depuis longtemps, et j'ai beaucoup dicuté avec pas mal de gens. Pour le moment je n'ai rencontré aucun professionnel de plaisance qui avait les idées claires sur ces problèmes. Même pas le fabriquant de mon bateau (qui en fait des centaines par an), et qui lui aussi change de temps en temps d'idées sur des points très fondamentaux à ce sujet.

La chose qui est certaine, c'est qu'il ne faut pas faire circuler de courant dans la carène. Donc ne jamais se servir de la carène pour le retour de courant d'un appareil, donc tout cabler en bifilaire.

25 nov. 2007
0

J'allais poser la meme question :)
J'allais poser la même question mais dans l'autre sens: puisque la coque est reliée au (-) par un seul contact, il n'y a donc pas de courant. Quel est alors l'intérêt de le faire? A quoi peu servir ce contact ?

25 nov. 2007
0

carène au "-"
Quel intérêt ?

1) être conforme à la règlementation dans les pays où c'est obligatoire :heu:

2) sécurité des personnes notamment quand le chargeur de quai est en route, c'est un des appareil dans lequel le 220V et le 12V cohabitent de près : s'il y a une fuite entre la phase secteur et le 12V, on se mettra une chataigne en touchant le 12V si la carène n'est pas au "-". Si la carène est au "-" ça fera sauter le différentiel ou le disjoncteur selon la fuite avant de faire sauter le bonhomme. :reflechi:

3) ceux que Tilikum va ajouter après son café du matin (décalage horaire).

25 nov. 2007
0

avant de sortir
de France je vais déjà essayer de sortir le Dimanche et même après cette sortie je pense que je serais toujours dubitatif ;-)

25 nov. 2007
0

Un transformateur d'isolement ???
Tilikum,

Qu'est ce qu'un transformateur d'isolement, au juste ?

25 nov. 2007
0

je veux comprendre Tlikum !
J'avoue je n'ai pas de compétences particulière en élec mais j'aimerai comprendre car j'ai moi même un bateau acier que je construis, quel est la raison pour relier le négatif source à la coque, quels sont les avantages par rapport à un circuit tout isolé : aucun contact éléctrique avec la coque ?

26 nov. 2007
0

coque a la masse
bonjour,

bricologie.free.fr[...]ion.htm

voici un petit site qui nous reexplique la corosion electrolytique, et qui nous explique bien et simplement pourquoi il faut mettre son bateau en metal a la masse.
Par contre ou est le probleme en ce qui concerne les fuites de moins dans la coque? pourquoi chercher a avoir une instalation absolument nickelle (du moins pour le - ) vu que de toutes façons on met la coque a la masse.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bergen , sous le soleil

Souvenir d'été

  • 4.5 (33)

Bergen , sous le soleil

novembre 2021