Détecteur d'obstacles et de profondeur.

J'ai reçu et je suis en train de l'installer, un détecteur d'obstacles pouvant se trouver en AVANT du bateau ainsi que la profondeur devant le bateau.

On a sorti le voilier de l'eau et remplacé l'ancienne sonde et son passe coque par le nouveau transducteur et son passe coque adapté. J'ai posé l'écran sur la cloison du cockpit. Dès que la météo sera meilleure, je ferais des essais d'utilisation.

Ma démarche ? Je cherche à connaître la présence d'un obstacle ou d'une profondeur AVANT d'être au dessus ou de talonner !

A part deux ou trois modèles bien spécifiques et hors de prix, les sondeurs vendus couramment ne présentent aucun intérêt mis à part pour les pêcheurs car ils indiquent la profondeur qui est DERRIERE le bateau et ce qui m'intéresse c'est ce qu'il y a DEVANT.

Sur ce forum, j'ai lu quelques messages disant tout et son contraire. J'ai donc pris le risque d'en acheter un et de le tester !

Si cela intéresse d'autres "HEOnautes", je leur propose de venir le voir en conditions réelles et de se faire leur propre idée. Mon canot est basé à Arzal et les conditions sont idéales avec la présence de quais, de pontons, d'écluse et surtout du chenal dans la Vilaine !

L'équipage
05 mai 2012
0

bonjour
très bonne idée ! dommage que je sois un peu loin.
Par contre je ne comprend pas "un sondeur classique sonde derrière..."
Il sonde dessous, ce qui peut rendre beaucoup de services, en dehors de se positionner à l'ancienne (intercalaires de sonde) cela permet de gérer un mouillage.

Hubert, de Cherbourg

05 mai 2012
0

Justement non ! Le temps de réponse réel du sondeur se chiffre en secondes et pour certains jusqu'à 15 secondes. Sachant qu'en naviguant à 5 Kts, cela représente 2.5m/s, ce que l'on croit sous le bateau est jusqu'à près de 40 mètres derrière. Le seul moment où la sonde indique la profondeur sous le bateau, c'est quand il est arrêté.

05 mai 2012
0

Le son dans l'eau se déplace à peu près à 1500 m/s. Il ne faut que quelques centièmes de secondes pour que l'écho fasse un aller-retour (2/100s à 15 m de profondeur). On est très loin des secondes et des 40 mètres en arrière que vous nous assénez.
Ceci dit, je ne renie pas l'intérêt de "voir" vers l'avant, si la portée est suffisante pour avoir le temps de réagir et si c'est assez sensible pour détecter un madrier ou un bout qui flotte entre 2 eaux, sinon, c'est bien limité.

05 mai 2012
0

J'ai rarement lu une telle ineptie présentée comme une vétité quasi scientifique!

05 mai 201205 mai 2012
0

Je comprend bien l'idée de "matelot", mais je crains qu'il ne soit un peu déçu du résultat de son acquisition. En vitesse de croisière, un monocoque qui navigue à 6 kns parcours 3 m/s. Pour pouvoir sonder utilement devant l'étrave il faudrait pouvoir obtenir les sondes au moins 2 longueurs devant (l'angle sera très aigu dans les petits fonds). Et cela ne laissera que quelques secondes pour réagir !
Si j'imagine assez bien que de tels matériels très performants puissent exister sur les navires de la Marine Nationale ou pour les professionnels, j'ai par contre quelques doutes pour la plaisance. Tout au moins, à un prix raisonnable.
Le retour d'expérience n'en reste pas moins intéressant.

05 mai 2012
0

15 secondes ?histoire de ne pas tout réécrire voici une explication d'un forum technique
copier collé
Il est quand-même possible d'apporter quelques éléments de réponse sur les bathymètres à très petits fonds (<100m).
la célérité du son dans l'eau de mer est voisine de 1500 m/s, ce qui correspond à un temps d'aller-retour de 1,3 ms par mètre de profondeur.
Le signal émis par le transducteur ("ping") est généralement un court train d'onde sinusoïdale de l'ordre de la milliseconde, répété tous les dizièmes ou centièmes de seconde.

05 mai 201205 mai 2012
0

Bonjour
peut-on avoir des détails sur la façon de calculer celà ?
"Le temps de réponse réel du sondeur se chiffre en secondes et pour certains jusqu'à 15 secondes. Sachant qu'en naviguant à 5 Kts, cela représente 2.5m/s, ce que l'on croit sous le bateau est jusqu'à près de 40 mètres derrière"
PS j'ai été doublé par "Babou" mais peut-être que "matelot@25156" a des explications...

05 mai 2012
0

Bonjour,

je trouve que 15 s de temps de réponse, c'est énorme. Dans l'eau la vitesse des ondes sonores est de 1500 m/s environ et la fréquence sondeur de 200 kHz (verticaux), 455 et 83 kHz (frontal et latéral). Pour une profondeur de 10 m, l'onde de retour est captée par le sondeur en 13,3 ms. Même ,si l'on rajoute le temps de traitement on est loin de la seconde, donc le bateau aura parcouru au max 2,5 m.

Mais je n'ai jamais testé, donc... Trop loin pour participer aux essais, mais merci d'y avoir pensé. Je lirai le CR avec plaisir.

Cordialement,

05 mai 2012
0

Je note l'invitation, c'est un produit que j'hesite a acheter car pas de retour ni d'experience. Je me permet de te contacter quand je suis dans le coin car j’emménage très prochainement dans la région.

05 mai 2012
0

Pas de problème, il suffira de m'envoyer un mail ou un mp pour convenir d'un RDV. Je suis à la retraite donc souvent libre ! :litjournal:

05 mai 2012
0

Sur le Furuno LS 4100 il y une vitesse de defilement àjustable suivant la vitesse du bateau...
Je suppose donc que le sondeur sonde legeremnt en "avance" pour que la profondeur indiquée soit celle sous la quille...??

05 mai 2012
0

Soyez sympas : que ceux qui n'ont pas ce genre de matériel ou d'expérience réelle avec, gardent leurs élucubrations. Plus les gens sont incompétents, plus ils en racontent.

Beaucoup de plaisanciers ne savent même pas que ça existe. Et comme les ships ne sont pour la plupart que des vendeurs de boîtes : ils vendent ce qu'il y a sur le catalogue de leur centrale d'achat. Et tout ce petit monde ne fait que répéter des oui dires.

C'est pour ces raisons que j'en ai acheté un et que je vais l'essayer (il paraît que St Thomas a fait la même chose ?). Donc si certains d'entre vous veulent le voir en conditions réelles, ils sont les bienvenus !

05 mai 2012
0

A propos d'élucubrations : connaissant la vitesse du son dans l'eau et sachant qu'une sonde a un angle d'ouverture d'au moins 10 degrés, pouvez vous justifier le coup des 40 mètres en arrière ? Ce serait sympa de nous faire profiter de votre immense compétence.

05 mai 2012
0

Je ne polémique pas avec les fantômes. Surtout ceux qui habitent dans le Golfe de Guinée et qui n'ont pas la franchise d'afficher leur nom

05 mai 2012
0

Très intéressé aussi moi je suis! Arzal est sur ma route au mois de mai

Quel intérêt de sonder quand on surfe à 15 noeuds? Soit on est sûr du coin et on se fait plaisir en glissant et on peut attendre 15 secondes une confirmation d'un ligne de sonde comme une aide à sa navigation, soit on est fêlé du casque pour débouler à cette vitesse avec le doute devant l'étrave...
On mémorise très bien les lieux de mouillage que l'on a soigneusement exploré. Je vois l'intérêt d'une sonde HD ratissant en grand une zone, à "tête reposée" un jour de temps de demoiselle pour y revenir ensuite avec quelques doutes levés dans l'urgence de trouver un abris. Un sondeur qui voit 0-100m voit toute la Manche et la mer du Nord.
Avec un système "HD Down Imaging" la sonde diffuse apparemment en cône, ce qui permet avec "assez de fond" et une vitesse compatible de visionner le fond un peu en avant du bateau?

Je suis en transit entre ce soir et demain après midi.
Je reviens sur ce fil dans 6000km
Bonsoir à tous... :pecheur:

05 mai 2012
0

Excusez-moi d'être aussi abrupt mais quand je relis certains posts, il y a de quoi ! Mais je mord pas...

05 mai 2012
0

Bonjour
J'ai sur mon Moody un echo-sondeur FLS, il donne le fond en dessous du bateau et une vue devant entre 100 et 25 mètres suivant l’échelle. Je l'utilise dans les endroits mal pavés comme les Minquiers, les Ecréhous, Chauseys etc; J'en suis personnellement satisfaits, cet appareil m'a permis d'éviter des hauts fonds et rochers immergés. Il est vrai que dans ces conditions ma vitesse est de l'ordre de 2 Knts.

05 mai 2012
0

ah. Le mien, un Interphase Probe est un véritable impôt sur la connerie.

05 mai 2012
0

Tu peut développer et nous dire pourquoi ? C'est au moins aussi important de connaître les différentes marques et leurs possibilités.

05 mai 2012
0

C'est parce que j'ai talonné très légèrement en quittant un mouillage que je me suis décidé !
Merci à Claudio pour son retour d'expérience vécu. Au moins cela fait avancer le "schmilblic".
Les expériences négatives sont aussi sollicitées (à condition que cela ne soit pas celle du copain qui avait un copain qui avait entendu le commentaire d'un copain...)

05 mai 201205 mai 2012
1

Bonjour,

Je suis en train de finaliser le montage provisoire de deux sondes Plastimo Ecofish 300 montées une verticalement et l'autre entre 10 et 20° sous l'horizontale selon la profondeur d'immersion, sur un tube inox muni de presses pour le montage sur un balcon. C'est sûr que c'est du bricolage, on est obligé d'utiliser deux écrans, mais les essais que j'ai déjà faits démontrent que cela fonctionne. Manque plus que de la mise au point, notamment sur l'angle de la sonde horizontale, c'est là que ça coince encore, surtout s'il y a du clapot. Mais déjà, je "vois" entre vingt et cinquante mètres devant le bateau. Pour 2 x 95€, + les piles, si vraiment ça ne marche pas, ben j'aurai un sondeur pour l'annexe, et un de rechange si le premier foire. A Cadaquès, cela peut être utile, non? :doc:

05 mai 2012
0

Au moins cela prouve qu'il y a vraiment un manque et ce sont souvent les bricoleurs ou les Géo-trouve-tout qui amènent des solutions intelligentes. Un retour d'expérience est à souhaiter car c'est une solution pas chère.

05 mai 2012
0

Je suis très intéressé par tous ces essais

05 mai 2012
0

J'ai du mal à comprendre pourquoi ce type d'appareil est tant controversé. Pourtant dans les endroit à fort marnage et mal pavé c'est une bonne tranquillité d'esprit. Jetez un œil là dessus : www.ileschausey.com[...]hes.htm . Et puis pour les grands navigateurs, il y a les zones mal ou non cartographier (cela revient au même), ainsi que les OFNI (conteneurs, bille de bois, bloc de glace).

Donc merci beaucoup de nous faire part des essais de ce matériel. Dommage, pour moi je suis assez loin.
RV

05 mai 2012
0

La plupart des bateaux perchés" des Chauseys n'ont pas respecté le balisage tout simplement. Evidemment si on passe les perches à l'entrée du Sound du mauvais côté, cela se termine ainsi!
Les cailloux ne sont pas là par hasard et si on sait où on est (l'intérêt d'une navigation soignée!), on les évite.
Ce n'est pas un machin de plus qui évitera la c......e.
Par contre, cela pourrait éviter de mauvaises rencontres avec des OFNIS. mais combien de bateaux furent victime de ces objets?

06 avr. 2014
0

je ne sais pas si on peut voir des OFNIs (faudrait que ça balaye la surface) mais par contre pour éviter des patates de corails non cartographiés avec précison j'avoue que ça m'a traversé l'esprit! et là de toute façon on avance au ralenti prêt à stopper d'urgence
par contre en parlant d'argent, ça coute combien ton joujoux?
et 1 étoile pour HOOLOF car j'aime bien l'idée d'un bricolage pas cher à installer pour des situations exceptionnelles, si tu as des photos quand tu auras fini, ça peut être intéressant

06 mai 201206 mai 2012
1

c'est exactement les réflexions que je me suis faites. Je ne vois une utilité qu'en cas d'ofnis ! Ca fait cher l'éventualité.

Ceci étant chacun met son argent où il le veut.

05 mai 2012
0

Je ne polémique pas et je n'élucubre pas sur l'appareil dont il est question
mais pour les sondeurs ordinaires,
j'aimerais vraiment savoir comment matelot@25156 arrive à cette conclusion :
"Le temps de réponse réel du sondeur se chiffre en secondes et pour certains jusqu'à 15 secondes. Sachant qu'en naviguant à 5 Kts, cela représente 2.5m/s, ce que l'on croit sous le bateau est jusqu'à près de 40 mètres derrière"

05 mai 2012
0

Le lien fait froid dans le dos mais bien sûr ils devaient tous avoir un sondeur pour aller à la pêche ? Of course...

05 mai 2012
0

Ci-dessous le texte d'origine :
Simple digital sounders show historical data, they may show a depth which is 10 to 15 seconds out of date and represents the seabed your boat passed over a hundred metres ago. The digital depth on the Bronze is an average of the first one third of the screen ahead and so is far closer to the reality of what is under your boat right now.

05 mai 2012
0

Intéressant
peut-on avoir le contexte (la source) ?

05 mai 2012
0

De toute manière, j'en ai acheté un et je vais l'essayer !
On verra ce que cela donne en conditions réelle. Il y a un caillou dans le port d'Arzal que je voudrais bien retrouver. Ne serait-ce que pour pouvoir l'indiquer à la SAGEMOR et le faire baliser.
Mais c'est sûr, ça fait parler les gourous de service (et je suis poli).
Je serais curieux de savoir si un seul détenteur de sondeur classique a mesuré la distance entre ce que lui affiche son écran et son bateau...

0

pour un sondeur normal, la réponse est immédiate et montre bien ce qu'il y a sous le bateau même quand le bateau avance.
Vérifié en passant le seuil à marée haute à Guernesey.
Pour comprendre le fonctionnement d'un sondeur, rien de tel que l'ancien seafarer : une diode est fixée au bout d'un bras tournant, elle s'allume au départ de l'onde puis de nouveau quand l'écho du fonds arrive, pendant ce temps le bras a tourné.
Sur l'échelle 0-120 m le bras tourne assez vite, sur l'échelle 0-20 m il doit tourner très vite pour se déplacer de manière suffusante avant que l'écho ne revienne.

Hubert, de Cherbourg

05 mai 2012
0

Je répète ce que j'ai écris plus haut, "je ne polémique pas et je n'élucubre pas"
ayant été dans le métier pendant toute ma carrière je suis très surpris d'apprendre soudain que tout ce que
je savais et tout ce que j'ai constaté moi-même est complètement faux.
Ceci n'ayant rien à voir avoir l'appareil dont il est question et que je ne connais pas.
Je subodorre seulement que le vendeur (le fabriquant ?) utilise des arguments pour le moins louches.

J'espère que les performances de ce qu'il vend sont meilleures que ses arguments et je fais partie de ceux qui attendent sérieusement les résultats des essais réels.

PS en principe les gourous ont une grande barbe, je ne me sens donc pas concerné par le deuxième partie du message.

0

peut-être que l'usage des sondeurs modernes à écran donne l'impression que le sondeur montre ce qui est derrière le bateau ... c'est vrai pour tout ce qui est à gauche de la ligne vericale le plus à droite qui elle montre l'instantané mais va être décalée petit à petit vers la gauche, le passé (rien de politique !)et remplacée par une nouvelle donnée actualisée. Avec un sondeur qui affiche un chiffre il s'agit bien de la profondeur sous la sonde à l'instant où le chiffre s'affiche (au pouillème près nécessaire à la stabilisation de la lecture). Un sondeur anamogique n'a pas ce (tout) petit délai.

Hubert, de Cherbourg

05 mai 2012
0

Hisse-et-oh est quand même un forum formidable ! Il y a même des philanthropes, que dis-je, des mécènes qui achètent du nouveau matos pour nous le tester gratos, au risque que le dit matos s'avère être de la merde. C'est merveilleux.

Mr 25156, pourrait-on connaitre la marque, le type, le fonctionnement, les caractéristiques techniques et surtout le prix de l'engin ? Merci.

05 mai 2012
0

C'est très français comme réaction : quand on érige l'assistanat en raison d'être !

07 mai 2012
0

non, laisse. Il faut que matelot... aille jusqu'au bout de sa démarche intellectuelle et financière.

05 mai 201216 juin 2020
0

Qui vivra verra ? Je retourne au bateau demain dimanche.
Tout ce que j'espère, c'est de ne pas avoir investi à tort !
La détection en avant irait jusqu'à 200 mètres et 100 mètres de profondeur ! Avec deux rafraîchissements par seconde.

12 mai 201212 mai 2012
0

a mon avis matelot c'est du pipeau

tu auras un écho à 200m sur l'avant à CONDITION que le fond soit 100m
si tu as un fond de 5m tu auras un écho sur l'avant de 2m du transducteur ..à la grosse .

il existe deux systemes ,distinct l'un de l'autre

-le sondeur tel que on le connait nous plaisancier qui donne le profondeur verticale
-et le sonar qui donne la distance horizontale , lui le sonar pour qu'il fonctionne doit sortir sous la coque ,il s'agit donc d'une colonne coulissant dans un tube et le transducteur loin sous la coque(1,2m) sinon celle-ci renvoie l'écho.

le reste me parait du bricolage et des sous depensé

josé

05 mai 2012
05 mai 2012
0

l'initiative est intéressante, n'écoutes pas les vieux grincheux.
La vitesse du bateau risque d'influencer la mesure par effet doppler pour les grandes distances.
Il serait intéressante de pouvoir coupler ce genre de detecteur au pilote auto qui donnerait un coup de barre quand le skipper n'est pas a la barre pour détecter les OFNIs.

05 mai 2012
0

Mais ça existe déjà. Combien savent que des GPS courants peuvent commander leur pilote auto courant lui aussi. Par exemple un GPS Garmin, par l'intermédiaire de la NMEA0183, un ST1000 de Raymarine. Et comme le détecteur d'obstacle envoie la profondeur au GPS, il n'y a qu'un tout petit pas à faire... Mieux que sur une voiture, une fois que l'on a demandé au sondeur de faire la route en tenant compte des fonds, il prend la barre ! On se demande même pourquoi on monte à bord...

07 mai 2012
0

Et c'est quoi le tout petit pas à faire? Rire de l'humour trollesque?

07 mai 2012
0

Quel rapport entre l'effet Doppler et les "grandes distances"???

05 mai 2012
0

Cela s'appelle un SONAR, il voit devant la portée dépand de la profondeur? Et bien sur aussi à la vertical. C'est très pratique pour mouiller dans des endroits ou on a un doute! J ai un copain qui en a un

05 mai 2012
0

Cela s'appelle un SONAR, il voit devant la portée dépand de la profondeur? Et bien sur aussi à la vertical. C'est très pratique pour mouiller dans des endroits ou on a un doute! J ai un copain qui en a un voir Interphase, Furuno etc... Il y a d autre marque voir site Anglais

05 mai 2012
0

@ Matelot

Pour avoir testé quelques sondeurs (Nasa Clipper, Incastec, Seafarer et un ancien Raymarine), ceux-ci avaient un temps de réponse immédiat. Mais ce sont des appareils simples et indépendants de toute centrale de nav. Il serait intéressant de connaitre les modèles ayant des temps de latence aussi longs. As-tu quelques précisions à donner sur la source de l'article en anglais que tu évoques ?
Ceci dit, ta démarche de test d'un modèle avec "vue" sur l'avant est très intéressante et je suivrai tes résultats avec intérêt.

05 mai 2012
0

""""donnerait un coup de barre quand le skipper n'est pas a la barre pour détecter les OFNIs.""""
au risque d'empaner , de péter un hauban , de mettre le mat sur la tronche de sa chérie , d'ejecter le skipeur (et sans reproche) au jus , (avait gréé son harnais à une drisse (si si , je l'ai lu sur le site !)
qui sera responsable ? le propriétaire du navire , son beauf qui a plus d'éxpérience que lui , donc responsable (sisi , je l'ai lu aussi sur le site !)
ou bien Kermit qui aura eu l'idée de coupler avec le pilote , ou bien Tom qui est responsable de ce site ????

Gadloo , toi qui sais les choses , ton idée ?

05 mai 2012
0

si ca lofe ca risque pas trop. en tout cas si ca peut éviter un container...

05 mai 2012
0

On va arrêter là. Au début de ce fil j'ai proposé à ceux qui sont intéressés de venir juger par eux-mêmes lorsqu'il sera installé. Mais c'est tout. Il n'y aura pas de compte rendu. A la lecture du post de stp2, j'ai l'impression de revenir au temps des premiers trains : s'ils dépassaient les 50 km/h, le coeur de l'homme s'arrêterait ! Je n'ai pas mis ce fil pour convaincre les c..s et encore moins pour vendre quoi que ce soit !

05 mai 2012
0

""""A la lecture du post de stp2, j'ai l'impression de revenir au temps des premiers trains : s'ils dépassaient les 50 km/h, le coeur de l'homme s'arrêterait ! Je n'ai pas mis ce fil pour convaincre les c..s """"

sois rassurer , suis pas convaincu , mais si tu nous fais un petit sourire de rien du tout , voire un clin d'oeil , on peut continuer de lire ton post , il y a surement des choses à creuser
merci d'avance , et courage à tes proches
bonne soirée
alain

06 mai 2012
0

Wouaw !! La lecture de certains fil est décoiffante !
Certains, pensant œuvrer pour la communauté et proposant une démarche éminemment louable :reflechi:, se trouvent fort surpris de la tournure de la discussion (peut-être dû à une info scientifique mal maitrisée et assénée avec certitude ?)
Pour ma part, n'ayant aucunement les connaissances pour m'offusquer, et même si ce n'est pas un achat prévu dans un futur proche (il y en a tant d'autres incontournables), je suis très intéressée par l'expérience et j'espère que le matelot nous fera malgré tout (envers et contre tout ;-) ), un CR ou, au moins, l'un de ceux qui aura eu la curiosité d'aller tester le produit. :pouce:

06 mai 2012
0

Je suis d'accord. Je ne sais pas d'où vient cette agressivité. :reflechi:

Ca me donne parfois l'envie de quitter ce forum. Et puis, parfois, le contraire se produit et on rencontre des gens sympathiques.

06 mai 2012
0

+1 effectivement beaucoup d'agressivité pour pas grand chose, et qui en tout cas ne se justifie en rien, je serais moi aussi très intéressé de connaitre les résultats trouvés par matelot.

06 mai 201216 juin 2020
0

Bonjour,
Au sujet du temps de réponse d'un sondeur, je crois pouvoir affirmer que c'est quasi instantané. Ce qui me fait dire cela, c'est que nous plongions assez souvent sur un épave que nous trouvions en suivant un alignement à terre et en surveillant le sondeur. Dès que l'épave commençait à apparaitre sur l'écran, l'ordre était donné de mouiller, en battant arrière, et généralement, au fond, nous trouvions l'ancre dans l'épave.

06 mai 2012
0

Pour les navigateurs qui veulent tester le temps de réponse de leur sondeur, une solution peu couteuse. Dans sa zone de navigation, trouver un haut fond caractéristique entre 5 et 15 m avec un côté abrupte, s'il a une forme de barre c'est encore mieux. Y déposer la perche IOR avec un lest bien tendu. Refaire un passage perpendiculairement à la barre. Constater, chronomètre en main ! Pourquoi la perche IOR, car si le leste est bien tendu, une simple bouée disparaîtra avec la houle.
Merci de communiquer vos résultats.
PS : pensez à récupérer la perche après :oups: :mdr:
RV

08 mai 2012
0

Puisque tu tends la perche..., tu as l'air de trouver cela plus simple que de lire la notice ! :acheval: :acheval: :acheval:

08 mai 2012
0

Non, mais il y a tant de St Thomas que je leur donne une solution pour les rassurer ;-)
RV

06 mai 2012
0

Plus que le temps de réponse (rien à dire la dessus, voir post plus haut), dont je suis juste ravie d'apprendre qu'il semblerait très court, du moins pour certains, je trouve que l’intérêt de l'appareil est la direction du faisceau vers l'AVANT et non pas DESSOUS.
J'ai un sondeur tout simple TA que j'ai pris la précaution de coller en avant de la quille, il me donne gentiment la profondeur DESSOUS, c'est bien, mais en savoir plus sur l'AVANT, c'est mieux !
C'était, il me semble, le but recherché par le matelot dans sa présentation du projet...

06 mai 2012
0

Moi non plus, je ne comprends pas cette histoire d'afficher la profondeur 15 secondes après. J'ai acheté un sondeur NASA Clipper, dès que je l'ai branché au port il m'a indiqué immédiatement 2m40. Valeur que je me suis empressé de vérifier à l'aide du bon vieux fil à plomb, dont le fil a des repères tous les mètres. Et en plus la mesure était juste !
L'argument avancé par le fabricant du modèle cité (inconnu puisque matelot@25156 refuse obstinément de communiquer cette info) me semble donc totalement bidon.
Ceci dit, je serais quand même curieux de connaître la fiabilité des sondeurs qui voient devant le bateau, le mien ne mesurant qu'à la verticale.

Voilà, j'ai exprimé mon avis sans traiter personne de c..s !!!!

06 mai 2012
0

Pour mémoire :

Aujourd'hui, soleil et vent de demoiselle. Laissé Arzal et remontée de la Vilaine jusqu'à la Ville Aubin puis retour vent de face ! Quel plaisir de tirer des bords jusqu'au limites possibles de la berge sans crainte de talonner !

06 mai 2012
0

Au risque de me faire insulter, puisque vous ne semblez pas souffrir la moindre petite remise en cause de vos affirmations péremptoires, je vous signale que cette vidéo qui circule depuis des mois et des mois sur internet est une mise en scène pour un émission de télé, même pas un coup de pub des vendeurs de sondeurs... quoique...

07 mai 2012
0

Et maintenant que les essais sont concluants, peut-on enfin connaître la marque et le modèle de cette merveilleuse sonde ?

07 mai 2012
0

Je crois qu'il y a confusion entre le temps de réponse pour l'écho de fond (quelques ms) et la durée du balayage pour passer de la verticale (mesure du fond) à l'horizontale (mesure d'obstacle). Il faut plusieurs secondes pour un aller/retour du faisceau, d'où l'impression de manquer quelque chose. On peut aussi bloquer l'angle de ce faisceau mais on risque de passer sur quelque chose non détecté.
J'ai vraiment fait tous les essais possibles avec le Probe Interphase.
C'est inutile et dangereux parce qu'on a trop de nez dessus pour un résultat médiocre. Essayé dans les tuamotus. On voit mieux les dangers que le sondeur à balayage. Il manque en fait un balayage horizontal. On n'a jamais vu un aveugle lever sa canne de haut en bas. :reflechi:

08 mai 2012
0

Bizarre, j'ai des mp me disant que le probe Interphase ne servait à rien en pleine mer mais qu'il était parfait pour vérifier un mouillage ou passer entre deux récifs. Mais, tu l'a dit toi-même plus haut, tu a déjà payé ton impôt sur la c...e.

08 mai 2012
0

Bienvenue au club alors!

08 mai 2012
0

Sauf pour en mettre un coup sur la tête d'un autre

:acheval: :acheval: :acheval:
RV

08 mai 201216 juin 2020
0

Les italiens ne devaient pas savoir s'en servir !

08 mai 201216 juin 2020
0

C'est vrai que pour lire ce genre d'écran, faut être un pro !

08 mai 201208 mai 2012
1

Bonjour,

sans présager de l'utilité ou de la fiabilité du sonar plaisance que veut installer 25156, j'attire l'attention sur le fait que les deux images qu'il a postées sont totalement mensongères, s'il s'agit bien de ce "qu'on peut lire sur l'écran".

Bien entendu, c'est ce le type d'image qui figure dans la pub de ce genre d'appareil (toujours sans présager de leur utilité, etc.)

Elle sont le résultat d'une vue d'artiste faite en 3D avec un ordinateur, et en aucun cas des images visibles sur un écran.

Et ceux pour trois raisons au moins :

en aucun cas, un sonar ne peut montrer deux obstacles l'un derrière l'autre, comme c'est le cas sur les deux images.
Dans le cas contraire, il faut une vue binoculaire avec des sondes écartées de plusieurs mètres.
C'est la raison pour laquelle la lecture correcte d'un écran radar demande une formation professionnelle. La lecture intuitive que fait un usagé non formé à la lecture d'un écran radar ou sonar est totalement éronée...

Deuxièmement : il va falloir m'expliquer comment le sonar voit les parties émergées. visibles sur les deux images proposées. Lamentable...

troisièmement : l'image réelle est en 2D et frontale, pas en 3D vue à 45 degrés depuis un observateur à 100 m au dessus du bateau.
La lecture est un tantinet plus délicate, et comme déjà dit, avoir une formation adaptée est indispensable.

Ha oui, j'oubliais : voir une retombée des fonds derrière un obstacle est une ineptie scientifique.

Guillemot

12 mai 2012
0

Amis poètes bonjour!

12 mai 201212 mai 2012
0

Très drôle !

si la mauvaise foi se mesurait comme l'altitude, l'homme aurait déjà quitté le système solaire...

Pour cartographier un obstacle en 3D avec une seule sonde, il faut quadriller la zone et en faire...
LE TOUR.
Le SHOM le fait très bien.

Quant aux cailloux et hauts fonds, s'ils étaient aussi virtuels que les logiciels d'archi 3D,
on n'aurait pas de soucis à se faire !

12 mai 2012
2

Pendant qu'on y est je vais rajouter mon grain de sel (de mer, pour rester dans la ligne generale)
Ca fait longtemps que je m'interresse à ce "sonar" pour voilier,car je me suis deja arreté sur un container ,20t à 6n arretées quasiment pile,je ne vous explique pas les valdingues dans le bateau aussi bien du materiel que des matelots ...pas de casse mais de gros bobos...
Auusi l'engin me semblait une solution....
Mais il y a tellement de confusion de pub mal digerée voire mensongére qu'a ce jour je suis toujours à "etudier" le systeme.
"matelot..." m'a donc bougrement interressé par sa demarche et fait ce que j'aurait du faire " bien faire et laisser dire"...
De plus il nous propose de nous associer dans sa demarche et je trouve stupide de lui mettre des batons ,psychologiques s'entend, dans les roues.
Bien sur je ne suis pas d'accord avec lui sur le temps de latence du retour d'info sur la profondeur sous la quille...je me suis d'ailleurs deja exprimé en affirmant qu'il ya des sondeurs avec defilement reglables suivant vitesse du navire pour avoir la profondeur exacte,ou pas loin, sous la quille.
Mais ce n'est pas une raison pour le renvoyer dans les cordes aussi cavalierement du haut du savoir de certains...
On est tous là pour apprendre ce que l'on ne sait pas....
S'il s'est trompé ou si on l'a trompé, et la pub en connait un rayon sur ce point, faut simplement lui demontrer l'erreur sans en faire un fromage .
Soyons pragmatiques ..."matelot" nous propose un essai...que le matos soit une m...de, c'est possible,et pour ma part je le pense,mais il a fait l'effort financier,et enfin nous pourrions avoir une idée precise du materiel,debarrassée des pubs ...
Apres tout une sonde de profondeur employée horizontalement va bien renvoyer un echo s'il y a un obstacle...!!
C'est ce que fait un membre de l'honorable association en bricolant deux sondes sur un matereau immergé...merci à lui et à matelot pour leurs efforts ...
En attendant impatiemment le resultat de tous ces tests qui ne peuvent que faire avancer nos connaissances en la matiere, car faire confiance à la pub.....

12 mai 2012
0

Ce n'est pas le test en soi qui me dérange, c'est le testeur! Ce monsieur s'emporte vite et ne souffre pas la contradiction. Il tient son fusil à l'envers!
J'ai testé l'interphase pour vous, en quelque sorte, puisque j'en ai un et j'estime que c'est de l'argent perdu. J'ai un peu expliqué pourquoi. Contrairement à "matelot", je n'ai reçu aucun mp me disant que c'était super pour les mouillages mais je veux bien recevoir les mêmes. Comptez sur moi pour vous retransmette tout avis différent du mien. J'ai cette honnêteté intellectuelle. Je pense avoir aussi parlé de la confusion entre temps de latence du signal et temps de balayage. Ceci devrait me rendre au moins aussi crédible que le premier acheteur de ce genre de matériel.
Enfin, ne souhaitant décourager aucune "bonne volonté", je précise que mon expérience se limite au Probe Interphase dont on peut avoir un aperçu de l'écran en tapant ces deux mots sur le moteur de recherche. On est loin de la 3D présentée sur le fil et pour laquelle j'ai les mêmes remarques que Guillemot. Merci de préciser votre matériel si vous êtes "testeurs".

06 avr. 2014
0

bonsoir , je suis etudiante en 2 eme annee ingénierie dans mon projet de fin d annee j suis besoin d un detecteur d obstacle dans l eau ...j ai pas trouve exactement la composante que j dois l utiliser et qui remplace un ultrason mais dans l eau . si vous pouvez m aider dans ce sujet je serai tres contente .

06 avr. 2014
0

bonjour
tu peux me dire si ton sondeur ressemble à ça :

www.svb-marine.fr[...]ze.html

si oui ton expérience m'intéresse a+

06 avr. 2014
0

excusez moi mais pour nos bateaux c'est complement bidon ...

pourquoi : tout d'abord l'echo horizontal ne doit pas rencontré d'obstacle et la coque en ait un au premier chef , le capteur doit donc etre eloigné de la coque par une colonne descendant le capteur de 1 à 2m ..

par ailleurs on connait les performences des ondes dans un milieu homogene (eau) ainsi avec un calculateur on connait l'eloignement de l'obstacle ... Mais les ondes sont plus ou moins eratique et tres imprecise lorsqu'elles se deplacent dans un milieu de melange eau / air . ce qui est le cas de nos bateaux ayant un tout petit tirant d'eau et forment des bulles d'air provoqué par son avancement , et d'autant plus que les ondes sont au raz de la surface de l'eau ..

donc gros bidon a mon avis

06 avr. 2014
0

J'en ai un depuis 14 ans et j'en suis extrèmement content, comme Julio. Je n'envisagerait plus de naviguer sans. Il me sert surtout à reconnaitre les criques et les bords de quai avant de décider, et comme alarme en cas de distraction et carte pas trés bien regardée... Il m'a évité déja plusieurs incidents et son prix est je pense remboursé ltrés argement !
C'est un Echopilot FLS Silver, je navigue en Croatie ou les fonds varient trés vite (falaises sous-marines) et c'est chaque soir crique à reconnaitre pour mouillage.
Je rencontre beaucoup de gens qui ont des opinions théoriques desus mais qui n'en ont jamais vu ni utilisés !!!!

06 avr. 2014
0

c'est sûr ,mais pour ma part j'en ai installé des tas de sonar et la theorie me permettait de faire en sorte qu'ils fonctionnent correctement

06 avr. 2014
4

Bonjour

L'ensemble des gens qui font preuve de cette agressivité que je déteste tant se décrédibilisent immédiatement.
Mais pour qui vous prenez vous????

Allez courir, naviguer, un sac de boxe, voire même pétez un bon coup, mais arrêter de pourrir les post et d'avoir le melon , ça devient insupportable.Les "je-sais-tout" et les "je-suis-jamais-content", restez loin des posts d'un forum de passionnés, allez créer un forum qui s'appellera: je sais tout donc j'ai besoin de rien!!!

On peut être en désaccord tout en conservant du respect entre les gens, la langue Française le permet............

06 avr. 2014
0

Merci de ton invitation ...mais il me semble que l'intérêt d'un forum est de s'informer mutuellement sans avoir à se déplacer ...Si tu n'es pas capable de décrire et donner des infos sur ton installation,j'ai déjà un doute sur ta compétence à bâtir quelque chose de cohérent .

06 avr. 2014
0

Heuuu, si tu souhaites répondre à l'initiateur du fil, note que cela a déjà 2 ans ( déterrage de fils anciens) et que l'auteur c'est désinscrit de Hisse & Oh (c'est la signification des parenthèses de part et d'autre du pseudo )

:oups: :mdr: :mdr:

06 avr. 201406 avr. 2014
0

Rapel du deuxième post, il y a deux ans:

Le temps de réponse réel du sondeur se chiffre en secondes et pour certains jusqu'à 15 secondes. Sachant qu'en naviguant à 5 Kts, cela représente 2.5m/s, ce que l'on croit sous le bateau est jusqu'à près de 40 mètres derrière.

Alors pour son sondeur, je ne sais pas, mais pour celui du forum, il serait bien de l'etalonner car deux ans pour que l'echo de ce fil remonte du fond, c'est effectivement long.
:langue2:

06 avr. 2014
0

Merci de ton invitation ...mais il me semble que l'intérêt d'un forum est de s'informer mutuellement sans avoir à se déplacer ...Si tu n'es pas capable de décrire et donner des infos sur ton installation,j'ai déjà un doute sur ta compétence à bâtir quelque chose de cohérent .

06 avr. 2014
0

et bien dites donc ça ch.... sur ce post et il ne fait pas bon d'avoir un avis divergeant au possesseur de cet instrument miraculeux ... mais c'est finalement assez habituel , faute d'arguments on sort l'artillerie :alavotre:

06 avr. 2014
0

ces attitudes sont bien regrettables... ce site est très intéressant parfois, on y apprend beaucoup, et malheureusement on y apprend aussi sur la nature humaine, au point de faire fuir des personnes qui s'ils étaient votre voisin de ponton, vous seriez peut être dans leur cockpit pour l'apéro et comparer vos points de vue...
:alavotre:

06 avr. 2014
1

Le meilleur des sondeurs n'en déplaise aux passionnés d'électrons qui se niquent c'est de mettre dans le balcon avant un tube plastique avec une clochette. Bien sûr il faut régler la hauteur y compris le pied de pilote et quand ça râpe la cloche sonne. Ensuite démerdez vous pour arrêter avant de faire une connerie. C'est mieux que le loto c'est pas cher et ça peut rapporter gros. :pouce: :mdr:

06 avr. 2014
0

"... je suis en train de l'installer, un détecteur d'obstacles pouvant se trouver en AVANT du bateau ainsi que la profondeur devant le bateau...

les sondeurs vendus couramment ne présentent aucun intérêt mis à part pour les pêcheurs... "

Je comprend l'intérêt de cet appareil et j'ai hâte de lire votre retour d'expérience.

Détecter la profondeur devant le bateau lorsqu'on se déplace à faible vitesse (dans une zone de mouillage par exemple) me semble intéressant.

Je suis plus sceptique pour se qui est des obstacles flottants lorsqu'on est lancé à 5 ou 6 noeuds.

Cependant, je ne comprend pas votre commentaire à propos de L'INUTILITÉ des sondeurs classiques. Un sondeur est avant tout un instrument de navigation. Il est utile pour naviguer en suivant des lignes de sonde, pour confirmer sa position...

06 avr. 201406 avr. 2014
1

perso, si j'avais 800€ en trop, je pense que je m'en achèterais un ...
comme j'ai pas, je mets ma femme en vigie dans le balcon avant ...
aussi efficace et pendant le temps où elle est à l'avant , je n'ai pas a subir sa conversation :heu:

[size=6] c'est une boutade... mais ne la rapportez pas à ma femme, elle n'aime pas trop mon humour :langue2:[/size]

06 avr. 201406 avr. 2014
0

Faut se méfier, c'est dangereux de naviguer sans ce type de matériel. La preuve:
www.hisse-et-oh.com[...]ntainer :acheval:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (98)

mars 2021