dessalinisateur ou pas?

bonjour à tous...je vais mettre deux cuves de 250 litres-en inox- à bord,et nav generalement à deux,du moins pour les longues traversées : aurais-je besoin d'un dessal en plus?merci de me faire part de vos experiences ;-)

L'équipage
15 déc. 2009
15 déc. 2009
0

Salut Ptirouge...
(J'adore ton pseudo)

Si tu te rationnes raisonnablement (ex : vaisselle à l'eau de mer), non en traversée tu n'auras pas besoin de dessal, surtout si tu embarques en plus quelques jerricans d'eau.

Le dessal en revanche peut être utile pour les vagabondages où l'eau est rare. (Iles du Vénéz, Tuamotu etc...)

Cest un investissement important qui est souvent cause de soucis. Etudie un bon récupérateur d'eau de pluie ça ne mange pas de pain...

A+ Sergio

15 déc. 2009
0

ça dépend ...
du mode de consommation de l'équipage ... ;-)
Nous avons fait une traversée de 43 jours à 2 + 2 enfants (6 et 4 ans) avec 400 litres. Mais usage de l'eau de mer pour TOUT sauf la boisson, la cuisson des aliments (avec mélange eau de mer) et le lavage des dents ...
:-) :-) :-)

16 déc. 2009
0

rassurant ...
si je tiens tes chiffres, on arrive à 2.5 litres par personne et par jour.
un équipage de 5 personnes aurait donc suffisamment d'eau pour une traversée atlantique d'une vingtaine de jours avec 250 litres.
C'est notre cas.
Il faudra bien sûr s'adapter à cette vie "camping sauvage", qui personnellement nous convient bien.
Mais si on veut garder le même mode de vie qu'à terre, même avec 400 litres, il faudra un déssalinisateur (et donc une grosse caisse à outils, un gros porte-feuille, et beaucoup de patience pour attendre les pièces de rechange en escale).
Un bon système pour récuperer l'eau de pluie et un peu de bon sens me paraîssent bien plus pertinents.

16 déc. 2009
0

Dessal ou pas
Bonjour

En théorie , le fait d'avoir un dessalinisateur a bord est séduisant : dans certaines régions du globe les pluies sont rares , l'eau dure a trouver et de qualité médiocre .
Seulement dans la pratique , l'usage a bord d'un bateau vagabond de ces appareils compliqués est source d'ennuis et la maintenance doit être rigoureuse . Les appareils les plus fiables sont ceux qui fonctionnent en 220 V , donc ils doivent être associés a un générateur puissant , autre source de tracas .
J'ai l'exemple intéressant d'un monsieur qui n'a pas de problèmes financiers , beaucoup d'expérience ( il prépare son troisième tour du monde )et qui après avoir eu des adoucisseurs sur ses deux bateaux précédents n'en a pas voulu sur son 15 m actuel .
Il me semble qu'avec 500l a bord et un système de récupération d'eau de pluie efficace , on n'en a pas besoin . Il faut s'adapter et perdre certaines habitudes terrestres . On se lave très bien avec un peu d'eau et un gant de toilette .
Réservons les douches aux escales , elles n'en sont que plus délicieuses . Se méfier des systèmes d'eau courante sous pression : même dans la cuisine ou la salle d'eau il est préférable d'avoir une pompe a pied sur les robinets .
Et ne pas oublier la pompe a eau de mer .

Amicalement - Joël

16 déc. 2009
0

A bas la technique
une caisse a eau et pis c tout

17 déc. 2009
0

Ca dépend de ta femme
Si elle se lave abondamment, si elle se douche souvent, si elle veut faire la vaisselle à l'eau douce, si elle veut laver le linge tous les deux jours il te faudra un dessal costaud. Si tu n'as pas de femme, tu fais comme mon voisin, il part en traversée avec 75 litres et il arriva aux Antilles avec 40 litres. Mais il ne sent pas très bon...

17 déc. 2009
0

le dessal
à mon avis est utile si on veut faire beaucoup de mouillages et peu de ports sans trop se priver
surtout en eté, sur mon ancien voilier j'avais 500
l d'eau ça durait la semaine à deux et on touchait un port pratiquement tous les week end.
avec ce voilier j'ai fait une transat a trois
il nous restait 120l à l'arrivée au bout de 19 jours de mer et on à beaucoup utilisé l'eau de mer .
sur mon nouveau voilier j'ai 220l d'eau et un petit dessal qui consomme 12A pour 10/15l heure
on fait bien 1 h de moteur tous les jours
donc je l'ai mis en automatique avec le demarrage du moteur avec possibilité de coupure evidemment
je vous dirais comment ça a fonctionné à l'automne .
pour l'instant il est démonté et en cours de révision (joint ,axe de pompe exct )
alain
:-)

18 déc. 200916 juin 2020
1

en fait,j'ai ce modèle:
mais je n'ai aucun mode d'emploi...et je n'ai pas non plus la puissance de moteur nécessaire pour le faire tourner : si quelqu'un connait et peut m'aider ???merci!!

18 déc. 2009
0

super...
l'usine a gaz..
Pour se laver, on peut prendre de l'au de mer, idem pour la vaisselle, et puis on se salit moins en mer qu'a terre. Et avant, il faissait coment, hein!!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (179)

Eté norvègien

novembre 2021