Désolé pour la priorité tardive entre Le continent et Houat 14/08

Voilà tout est dans le titre ..

MERCI au camarade voileux qui a bien chouffé aujourd'hui 14/08 mi-chemin entre le continent et HOUAT ... moi en gros CAP 190 et lui 90 de moins ... avec cap collision ... pas VU .

Moi en train de bricoler un truc sur la bôme ( en config voile et moteur due to the wind ..)

Tout seul à gérer mon équipage novice ( 3 adultes et 5 enfants ) ... donc tout seul .. merci au coup de sifflet qui m'a remis dans la boucle ...

ça m'a turlupiné toute la journée malgré 35 ans de voile ...

Juste un Méa culpa et un rappel pour tous ...

ON scanne jamais assez autour se son bateau ...

Les bourreaux allez y ... fouettez moi ... les autres comprendrons .

L'équipage
14 août 2016
14 août 2016
18

C'est sympa d'écrire un tel post.

Que celui à qui une telle mésaventure n'est jamais arrivée, te jette la première manille.

14 août 2016
1

Bravo ! La plupart des gens trouvent une autojustification et ne culpabilisent absolument pas !
Je pense que tu es absous : 2 avé et 3 paters ! Lol

14 août 2016
0

Bravo pour ton honnêteté, rassures-toi, tu n'es pas le seul à qui cela est arrivé.

14 août 2016
1

Ah bon y'a des fouets dans la mer ?
chapeau bas m'sieur speedbird56

14 août 2016
0

Donc si je compte bien avec le skipper ça fait 9 personnes à bord soit 18 yeux........et pas un à réagit !!!
Allez 100 coups de fouets à tout le monde....
:-D :mdr: :mdr:

15 août 2016
0

Sympa :pouce:

15 août 2016
0

Ca m'est arrivé une fois au sud de Noirmoutier, au moteur dans le vent très faible contre moi (et le courant) et au pilote, je jette un oeil et pars bricoler rapidement. Ma femme m'a averti mais le voilier prioritaire (et anglais) s'était dérouté. J'ai bien compris qu'il n'était pas content et j'avais honte. Donc speedbird56 je peux te comprendre.

15 août 2016
0

dans mon cas le gars m'a salué amicalement , comme si de rien n'était , j en ai fait de même bien entendu . donc un voileux pas râleur . Merci a lui !

15 août 2016
0

De même sympa :bravo: :bravo:

15 août 2016
0

Dire qu'il y a des gars qui vont sortir le sifflet pour faire respecter leur priorité..

15 août 2016
0

Comme quoi la corne de brume à portée de main, même en plein soleil, ce n'est pas du luxe... ! ! !

15 août 201615 août 2016
3

Par rapport à un bateau au moteur je trouve cela justifié d'essayer de faire respecter sa priorité, par contre à la voile ça ne me dérange pas de dévier mon cap de quelques degrés pour éviter qu'un voilier non prioritaire fasse un virement de bord surtout si c'est un vieux gréement avec tout en l'air!
Gégé

13 sept. 2016
0

Pas de priorité, mais des privilèges... le navire le moins privilégié doit manœuvrer en premier pour éviter l'abordage... mais le plus privilégié (celui qui arrive par tribord) doit aussi manœuvrer si nécessaire.
Ensuite il y a le bon sens marin... un vieux gréement avec tout dessus ne manoeuvre pas aussi facilement qu'un voilier moderne, un véliplanchiste tribord amure n'a pas intérêt à passer devant un voilier sous spi bâbord amure (du vécu rattrapé de justesse qui aurait pu figurer dans le fil erreurs de débutant)...

15 août 2016
0

je me suis mal exprimé . le gars a sifflé pas soufflé dedans ...

le résultat est le même de toutes façons

0

on se fait toujours avoir un jour :

un voilier voile voil t moteur devant à un demi mille moi aussi voile et moteur, le gars a stoppé son moteur t a beaucoup ralenti ... j'ai mis du temps à réagir !

18 août 2016
0

Perso c'est le contraire qui m'est arrivé la semaine dernière en baie de Quiberon. Je filais plein est quand j'ai vu arriver un autre voilier en route de collision, tous les deux tribord amure à la voile, il vient par mon tribord, donc privilégié. Je me déroute pour lui montrer franchement mon intention de passer par son arrière en faisant un petit 45 ° sur tribord et l'éviter. J'avais largement la place et je lui serais passé très largement derrière sauf que....
Sauf que le gars décide de virer de bord juste quand j'arrive presque à sa hauteur. Manque à virer et il se retrouve quasiment planté devant moi, immobile. Heureusement que j'avais un peu de vent pour moi (5,5 nœuds de vitesse surface) et j'ai accentué ma route un peu plus que prévu sur ma lancée. Je suis passé juste à deux ou trois mètres derrière lui et je l'ai vu empêtré avec ses voiles, seul, alors qu'ils étaient 4 à bord. En passant il s'est excusé (à la voix car nous étions proches) et comme pour se dédouaner, de me dire que les gens à son bord ne connaissaient rien à la voile.
Je ne me suis pas mis en rogne pour autant d'une part parce que ça ne sert à rien, d'autre part parce qu'il était tout seul à se dépatouiller avec ses voiles, même s'il aurait du attendre un peu pour virer, le temps que je sois passé car il avait de l'eau à courir.
Ça peut arriver à n'importe qui ce genre de mésaventure, c'est évident. On a beau faire attention, malgré tout quand on est à l'origine d'une erreur de navigation, un petit signe d'excuse à l'adresse de la "victime" est toujours bienvenu.

J'ai eu une autre expérience au large du Portugal, de nuit, vers 3 heures du matin pendant mon quart. Un paquebot arrivait au trois quart bâbord arrière, à bonne allure, forcément. Je pense que son radar m'avait détecté (j'ai un réflecteur en tête de mât), mais j'ai quand même eu un petit doute. Route de collision, confirmée par mon propre radar et à bonne vitesse. Je me suis tourné dans le cockpit face au paquebot avec ma frontale en mode flash clignotant pendant près de trois minutes. Sachant que sur ce genre de bateau il y a toujours au moins une vigie, j'ai vu le paquebot virer un peu d'une dizaine de degrés manifestement pour m'éviter puis reprendre sa route. J'étais privilégié, mais j'en menais quand même pas large à côté de ce mastodonte, en pleine nuit noire sans lune, qui est passé à peine à 200 mètres. J'ai quand même un peu flippé. Wahooo !! Cette ville en pleine mer, ça surprend.

18 août 2016
1

Alain : j'ai un doute quand tu dis : "il vient par mon tribord, donc privilégié". Il me semble que si tu es à la voile, la règle est que quand 2 bateaux sont à la même amure, c'est celui qui est sous le vent de l'autre qui est prioritaire. Le bateau au vent doit s'écarter. Il n'y a pas de notion de venir par ton tribord.
La règle dont tu parles est celle qui s'applique en cas de navigation des 2 navires au moteur.
Me trompe-je ? En tous cas, c'est celle qu'on applique en régate.

18 août 201618 août 2016
0

Il me semble aussi, que sous la même amure, c'est le voilier sous le vent qui est privilégié.

Dans le cas cité par Alain44; faisant de l'Est TA, le vent venait nécessairement du SE au SO et un voilier arrivant sur son tribord était "au vent" donc non privilégié; c'était bien à lui à s'écarter.

Mais si la règle du TA est encore à peu près connue, quoique pas souvent appliquée, celle du voilier sous le vent ne doit pas l'être beaucoup.

PS: Pas vu qu'Alain avait déjà répondu...bonne bière :alavotre:

18 août 2016
0

:oups:
Exact. tu as tout à fait raison bien sûr. Mais bon, sur le coup j'ai réagi un peu basiquement sachant aussi qu'on n'était pas très loin l'un de l'autre et j'arrivais en fait à 90° degrés par rapport à lui. Donc oui, j'étais sous son vent et privilégié dans l'absolu et charge lui incombait de m'éviter... Mais l'aurait-il fait vu ce que j'ai vu après.... ????? Remarque donc ô combien pertinente. Sur le coup je n'y ai pas fait plus attention que ça. Comme quoi on peut toujours se tromper mais je préfère aussi céder le pas sur quelqu'un qui insiste, même si je suis dans une position privilégiée, car je préfère l'éviter que de beugner mon bô batô à mouâ. J'agis aussi comme ça en voiture. Et bravo pour la remarque qui m'avait totalement échappée, pourtant....
Et une bière pour Franky, une ! Sur mon compte.
:pouce: :alavotre:

13 sept. 2016
1

Un voilier à voile et moteur n'est plus un voilier, même s'il n'est qu'embrayé.

18 août 2016
2

Ah bon, y'a des règles de priorité ???
Je croyais que c'était toujours le bateau le plus neuf qui s'écartait!
Moi j'ai un vieux bateau....

18 août 2016
9

L'acier à priorité sur l'alu qui a priorité sur le plastique, lui même prioritaire sur le contre plaqué. :mdr:

13 sept. 2016
0

La règle c'est : bateau en fer, bateau prioritaire :-)

18 août 2016
0

Moi, j'ai le plus fragile, alors l'age, le prix, le reste....Mais je m'attends à ce que les priorités soient respectées, comme je tente de les respecter moi même.

18 août 2016
0

Hé ben, d'après ce que je lis ici, c'est manifestement risqué de se trimballer en baie de Quiberon... je vais sans doute songer à changer de terrain de jeu moi...
:mdr: :mdr: :acheval:

12 sept. 2016
0

En baie de Quiberon par beau temps tu as tout La Trinité, Le Croisty et Arzal qui va au mouillage à Houat. Même si peu naviguent ça fait du monde :p

13 sept. 2016
0

Ça dépend de la saisin. L'année dernière, ä Pâques, nous étions deux bateaux à mouiller sur la grande plage. Bon, y faisait pas chaud... ;)

19 août 2016
0

hips, merci pour la bière !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (66)

un éléphant ça trombe

mars 2021