deshumidificateur électrique

Avec le froid qui revient , le chauffage et notre respiration, ça condense!!
Avez vous fait l'expérience d'un déshumidificateur électrique?
Est ce efficace le temps d'un weekend ?

L'équipage
30 oct. 2012
30 oct. 2012
0

Très efficace, mais aussi très bruyant.
Si on désire le laisser tourner le temps d'une absence, il vaut mieux privilégier la version la plus simple, sans électronique, qui supporte mal les micro-coupures (mise en alarme).

31 oct. 201231 oct. 2012
0

notre delonghi n'est pas bruyant (ronronnement)

il tourne au ralenti la nuit (en hiver) et permet de récuperer les "vapeurs cuisine "(du soir), la douche chaude , la respiration nuit: si on laisse tout fermé(hublots)" par grand froid" = 1L50 de condensation récupérée le matin et le webasto doit moins tourner (air sec)

en hiver il tourne 2H tous les jours (timer)
quand on y va par t° négatives très basse(par ex -7° le temps de chauffage webasto est fort raccourci (économie)
l'atmosphère reste ultra seche et ça sait etre que positif pour la santé du bateau aussi

en été par temps très "humide" soit pluvieux : qq heures la nuit

ps on pose l'appareil sur un petit coussin plat par terre ça coupe le petit bruit

cath

31 oct. 2012
0

comment se fait il que le chauffage tourne moins par air sec?

sachant qu'un air sec donne une sensation de chaleur moins importante (avec un air sec notre transpiration s'évapore mieux et donc en s'évaporant donne une sensation de froid)...

ça doit s'expliquer avec une histoire de contact ou "d'excitation" des molécules d'eau?

07 nov. 2012
0

merci! :reflechi:

07 nov. 2012
0
  • la capacité thermique massique de l'air sec est plus faible que l'air humide, donc il faut moins d'énergie pour le chauffer.
  • l'air sec génère peu de condensation, donc il faut moins d'énergie pour sécher les parois humides.
  • à 20° on transpire très peu, sauf agitation momentanée si bien accompagné(e), donc pas de sensation de froid due à l'évaporation de la sueur (on n'est pas en atmosphère tropicale).
31 oct. 2012
0

J'en ai un, c'est un peu bruyant mais extrêmement efficace, plus de condensation. Bac de récupération des condensats de 3 litres. Le déshumidificateur se coupe automatiquement si le bac est plein.

Le mien fait également chauffage, mais 1500w sont insuffisants pour bien chauffer.

31 oct. 2012
0

oui mais il faut du courant ! Soit c'est un appareil à compresseur et il consomme pas mal (et est cher) soit c'est un appareil à effet Pelletier qui consomme moins mais déshumidifie peu soit c'est un déshumidificateur chimique qui ne consomme rien sauf des euros pour l'achat des pastilles mais qui déshumidifie relativement peu ou alors il en faut plusieurs.
Attention ! Un air trop sec est mauvais pour la santé à preuve qu'on rajoute des humidificateurs quand on a des chauffages puissants.

31 oct. 2012
0

Peltier

31 oct. 2012
0

Va dire ça quand tu demandes une pièce d'identité...

05 nov. 2012
0

tu as raison "Cage" :-D :-D :-D

31 oct. 2012
0

Les noms propres n'ont pas d'orthographe.

01 nov. 2012
0

là ça n'est pas de l'orthographe mais de l'administration. Rien à voir en principe.

31 oct. 2012
0

Bonjour,

énergivore, bruyant et à ne pas laisser branché en permanence (risque de débordement et incendie). Totalement inutile sous nos latitudes si aération permanente bien réalisée (sous les tropiques, je ne dirai pas la même chose). Il est vrai que les aérateurs permanents disparaissent du pont de nos bateaux....

31 oct. 2012
1

Sur mon précédent bateau j'avais un petit du type www.uship.fr[...]fr.html je le laissais en marche en permanence, poser dans l’évier de la cuisine sans la boite de récupération d'eau, pour qu'il ne puisse pas déborder.

Résultat, je gagnais 30% d'humidité ce qui est vraiment significatif. Par contre il faut du courant en permanence, ce qui n'est plus mon cas. A noter que comme presque tous les déhumidificatreurs il ne fonctionne plus des que la température chute sous les ~8° car le système de condensation gèle. Coté bruit, un petit ventilateur qui reste très acceptable, mais qui s'entend.

Sinon je confirme les dire de Foxdl, une bonne ventilation fait le travail aussi bien. Lorsque je suis passé au corps mort, j'ai remplacé le humidificateur par deux vieux ventilateur d'ordi installés dans la chambre arrière et dans les WC et connecté sur le panneau solaire. La VMC sur les bateaux c'est sacrement efficace.

31 oct. 201231 oct. 2012
0

Le bon sens donne de mauvaises informations concernant l'humidité des locaux.

La condensation n'indique pas un taux d'humidité élevé mais une paroi froide.

La condensation dépend de la température de la paroi plus que du taux d'humidité du local. Ex (*): si la température du local est de 20°C, la température de la paroi - la vitre - de 5°C, pour arrêter la condensation, il faut faire tomber l'humidité de l'air dans le local à 25%, ce qui est très peu. Lorsque l'air est sec, il absorbe plus facilement l'humidité ... de votre corps entre autre.

En hiver, les locaux chauffés sont trop secs, ce qui n'est pas très sain : de mémoire ? peau sèche, lèvres sèches, démangeaisons oculaires, ...

L'air extérieur réchauffé ne condensera pas sur vos vitres, ex : de l'air extérieur à 5°C humide à 100%, entrant dans le local et réchauffé à 20°C, verra son taux d'humidité tomber à 25%.

La bonne solution pour éviter la condensation est de faire monter la température de la paroi ... en isolant.

Réchauffer 1 mètre cube d'air de 5°C à 20°C, nécessite 0.004 kWh soit environ 1/2 gramme de carburant : aérer n'est pas ruineux (juste 'changer' l'air).

Sauf erreurSSSSSS :-)

Erdy

(*) approximation : pour T entre 5°C et 40°C, un air saturé en humidité (100%) contient par mètre cube T gramme de vapeur d'eau : 5°C : 5g, 15°C : 15g, 40°C : 40g

01 nov. 2012
0

Il faut donc isoler et isoler encore mais attention ! Si isolation mal faite, condensation entre parois et isolant, catastrophique.
Une bonne isolation laissera toujours un pont thermique quelque part (entourages de panneaux ou de hublots, ecrous de rail de génois, écrous de winch, de taquets....
C'est un travail long et fastidieux qui nécessite beaucoup de temps, d'argent et de jurons variés et multiples.
Ca ne doit pas empêcher une bonne aération sous peine de se réveiller mort un beau matin.
Beau ? pas pour tout le monde évidemment.

01 nov. 2012
0

Isolation parfaite et ventilation efficace sont inséparables et le principe de la paroi froide est physiquement incontournable.
L'isolation assez épaisse doit donc recouvrir tout ce qui peut l'ètre. L'alu des encadrements d'ouverture reste un problème à moins de faire un double vitrage intérieur.
La ventilation doit ètre circulante (1 entrée 1 sortie).
Un homme évapore surtout par la respiration 1L d'eau en une nuit.

01 nov. 2012
0

Le bateau est un vase clos, et les sources d'humidité sont nombreuses : air saturé en humidité l'été, celle-ci va imprégner les coussins, vaigrages et autres tissus... L'équipage, qui respire, transpire... Celle dégagée par la flamme du réchaud et par la cuisson des nouilles (10-12' à l'eau bouillante, c'est marqué sur la boite). A l'approche de l'hiver (air froid) il y aura condensation, à moins que l'air intérieur n'ait été renouvelé en permanence et que l'hygrométrie intérieure et extérieure soit à peu près équivalente (bateau non chauffé), ce que seule permet une ventilation permanente (également efficace contre les odeurs et l'évacuation de l'air vicié). Comme dit plus haut, le surcoût en chauffage, si l'on vit à bord, est négligeable, à comparer au coût induit par les dégradations liées à l'humidité et à l'inconfort.

Le renouvellement d'air nécessaire, pour des locaux non habités, est de 0,3 volume/heure, et pour des locaux habités de 0,6 à 1,5 v/h. En prenant une moyenne de 1 v/h, on obtiendrait, pour un bateau de 10 m, environ 60 m3/h en période d'occupation, et à peine 20 m3/h en période d'hivernage. Facile à réaliser de façon permanente avec des aérateurs à plat pont ou des manches à air + boîte daurades à installer à l'avant et à l'arrière du bateau pour permettre la circulation de l'air, descente fermée.

Et ne pas négliger l'isolation, nécessaire sur un bateau métallique. Pour le plastique ou le bois, la chasse aux ponts thermiques reste de rigueur pour réduire la condensation liée aux parois froides.

05 nov. 2012
0

retour d'expérience ce weekend.
Le résultat est incroyablement satisfaisant!!
Aussi bruyant qu'un frigo seulement, aucunes gouttes de condensation dans le bateau, occupé par quatre personnes et un chien.
L'appareil est le moins cher de casto, soit un investissement de 99€. Aucun regrets...

05 nov. 2012
0

Le mien est programmable, donc pas besoin de le laisser en permanence, et on peut régler le taux d'humidité, sauf que pour un bateau c'est inutile car y'en a toujours trop.
La conso n'est pas un problème qu'en on est à quai.
En mer, chauffage central au gasoil !
J'ai des aérateurs, mais pas suffisant.
Le déshumidificateur c'est génial et puis c'est tout !!!

05 nov. 201205 nov. 2012
0

Et une dépendance électrique de plus…

05 nov. 2012
0

Nous vivons à bord et le désumidificateur de marque Zibro fonctionne 24/24 sans presque de bruit. Juste un petit ronronnement dans la cabine arrière.

Nous recoltons tout de meme 2 x 3.5 litres sur 24h.
Un vrai bonheur. Pas d'humlidité du tout.

Juste à l'instant 22° et 38% d'humidité dans le carré. Dehors il pleut et il ne fait pas chaud.

On peut vivre dans un bateau et aimer aussi un peu de confort.

05 nov. 2012
0

quel modèle de Zibro ?

06 nov. 201206 nov. 2012
0

bonjour,

juste une bête question: l eau récoltée provient de la condensation de l humidité de l air.
peut on considéré cette eau comme de l eau distillée ?
( pour les batteries ou le fer a repasser)
Je suppose qu elle n est pas potable???

Merci d éclairer mon neurone.

Pierre

06 nov. 2012
0

Oui... c'est de la vapeur d'eau condensée donc pure (autant que cela puisse exister)
Elle pourrait être bue si bien aérée (il suffit de la verser comme du thé à la menthe) pour être plus digeste et légèrement rechargée en minéraux ou en sucre pour la force osmotique...
Bien sur à condition que la récolte soit proprement faite...

06 nov. 2012
0

Bonjour,
j'ai regardé les modèles chez LM mais les moins chers ont des reservoirs de 1.5 litres. Il faut se lever dans la nuit pour les vider ??????

07 nov. 2012
0

le notre a soit
- remplissage danc bac a récuperation
eau pure qu'on utilise pour rincer les hublots,fenetre capotte,auto par ex (pas de traces)
- un tuyau qui permet de faire couler dans l'evier cuisine pendant nos absences
delonghhi est une bonne marque on l'a trouvé sur un site voile UK

pour la question plus haut :
peau seche etc :tesur: nous ne restons pas enfermés 24h/24h :doc: même qu'on "humidifie" bien l'hiver dans le brouillard matinal en naviguant
cath

06 nov. 2012
0

perso j'en ai 3
faut dire qu'habiter en mobilhome en bretagne a tendance a augmenter legerement le taux d'humidité dans la maison...
je peux affirmer que les electriques sont tres performants (les miens retirent environ 10 litres d'eau par 24 heures et c'est pas du luxe). resultat la sensation de chaleur est bien meilleure et je chauffe beaucoup moins. au final j'ai baissé ma consomation electrique de plus de 15 % depuis que je les ai.
pour l'eau, c'est effectivement comparable à de l'eau distillée et compatible avec les fers et les batteries.
ils peuvent egalement etre branchés sur des evacuations directes (posés dans l'evier par exemple) et du coup fonctionner en continu.
la consommation electrique est en gros celle d'un frigo a froid ventilé (groupe + ventilateur).
bref tres satisfait
jpierre

06 nov. 2012
0

des marques, des modèles à recommander ??

06 nov. 2012
0

à recommander je sais pas.
tout ce que je peut dire c'est que j'en ai 2 de marque casto le petit modele (79 roros de memoire il y 4 ans) et un de marque bodner il y a plus de 10 ans un peut plus gros.
le gros fait 235 w et les petit doivent tourner ans les 180/200.
les trois fonctionnent tout l'hivers depuis 4 ans et le gros fonctionnait epizodiquement avant.
voilivoilou.
jpierre

06 nov. 2012
0

question subsidiaire...
ils existent uniquement en 220V ? pas en 12v je suppose

j’aime pas trop laisser tourner un bidule électrique en 220 sur le canot quand j'y suis pas... :oups:

06 nov. 2012
0

cela existe surement en 12 v
mais cela risque de couter largement plus cher que les "ordinaires" chez casto merlin.
il suffit d'avoir un petit tableau 220 avec un différentiel et un disjoncteur de 2 A et d'y relier la rallonge. c'est facile à faire et ne coute pas des bras.
en plus cela peut servir à brancher d'autres choses (max 400 w)
enfin chacun fait comme il veut.
perso à bord je l'utiliserais pour ne pas avoir de condensation quand je dors à bord, le reste du temps il est bien aéré donc pas réelement besoin.
jpierre

06 nov. 2012
0

moi itou,

sauf que sur un an avec mes 2 absorbeurs d'humidité je consommes plus de 50€ de recharges...d’où l'idée de passer sur un électrique...
:litjournal:

06 nov. 2012
0

en cas de soucis d'humidité à bord non resolvable par l'aération en l'absence du proprio le desu electrique en n220 avec les securités dont j'ai parlé plus haut est pour moi la meilleure solution.
donc sans doute pour toi grelin
jpierre

06 nov. 201206 nov. 2012
0

merci jpierre,

je vais tester, sur le cata j'ai pas d'aération possible qui soit protégée de la pluie ( boite dorade ou panneaux avec aérateurs... ) et en plus 2 coques ce qui fait des volumes bien distinc...difficile de faire courant d'air !
sur mon ancien mon entre le panneau de descente et le panneau avant muni de son aérateur l'absorbeur "mangeait" moins de recharges...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (131)

mars 2021