des plaisanciers de plus en plus imprudents

L'équipage
15 fév. 2008
15 fév. 2008
0

hum!
voir le CR du CROSSMED, ce bilan inclue la plongée et la baignade...

15 fév. 2008
0

Je me suis permis
Quand le plaisancier du dimanche s'en prend aux sauveteurs

Cette évolution du sauvetage en mer n'est pas sans poser problème, notamment à la SNSM. Maillon indispensable de la chaîne des secours, l'association, présente sur tout le littoral, compte 5000 bénévoles et 180 bateaux, parés à appareiller en moins de 15 minutes à la moindre alerte. Sur 10.000 interventions réalisées chaque année, la plaisance représente désormais 65% de son activité. « Les plaisanciers sont devenus des consommateurs de loisirs. Ils ont l'impression qu'on peut louer un bateau comme une bicyclette et font preuve de négligence et d'imprudence », déplore-t-on à la SNSM. De plus en plus souvent, les sauveteurs sont contactés pour des avaries mineures, un peu comme on appellerait un garagiste pour changer un pneu sur la route des vacances. Des cas de panne sèche sont même constatés, preuve s'il en est de
un copie/colle.
C'est à la fois hallucinant, Ubuesque et tellement triste.
Pauvre SNSM.

l'impréparation de certains usagers. « Souvent, on ne peut pas considérer ça comme une urgence mais, comme cela peut le devenir, nous y allons ». Fréquemment, les canots et vedettes de a SNSM servent donc de remorqueurs aux plaisanciers, soit autant d'énergie et de temps perdu pour les sauveteurs sur des interventions qui auraient pu être évitées. Pire, certains « clients » n'hésitent plus à se plaindre des services de l'association suite à des éraflures ou de légers dégâts sur le bordé, occasionnés pendant le remorquage de leurs bateaux. Plusieurs plaisanciers et leurs assurances ont même attaqué la SNSM pour obtenir des dommages et intérêts. Ainsi, les sauveteurs font actuellement l'objet de trois procès en Bretagne et dans le Midi. Une belle manière de remercier ces hommes et femmes qui risquent leurs vies pour secourir celles des autres, et notamment des imprudents...

15 fév. 2008
0

oh la la
tous ces bilans pessimistes C A SENT LA TAXE
on est plus nombreux sur terre
plus nombreux sur mer
plus nombreux les cons
plus nombreux partout les campings les autos les velo et y en a qui cumulent un camping car pour aller au bateau et un velo ou moto derriere
plus nombreux a posseder un chien
plus nombreux les anglais les allemands les hollandais a venir naviguer chez nous et tant mieux

plus nombreux a utiliser un arsenal menager electrique
enfin faites gaffe quand meme la taxe pointe son blaze et tu verras sur ce fil il y en a bien un qui serat d accord pour une taxe ou un permis

15 fév. 2008
0

oui, oui, moi d'accord
pour taxer les cons, je prends 10 %!

0

c'est pas nouveau
les sauveteurs britaniques se plaignent depuis des décennies que de plus en plus d'interventions sont due à des pannes sèches

15 fév. 2008
0

non,
je parlais des proces intentes a la SNSM pour diverses erraflures.

15 fév. 2008
0

Touche pas à ma SNSM !
Lorsque l'on est membre bienfaiteur, nous recevons régulièrement le journal de la SNSM, qui permet de comprendre le fonctionnement de cette association.
Au surplus, ils disposent d'un site très bien fait, qui informe de leur rôle.
Ils acceptent de participer à des conférences "à l'intérieur" des terres pour expliquer ce que sont leurs missions et les conditions parfois difficiles qu'ils doivent affronter.
Les hommes sont des bénévoles, mais les bateaux, le fuel et l'entretien ont un coût.
Il ne me semble pas "vulgaire" de leur part de demander une contrepartie, lorsqu'il y a sauvegarde du matériel. Avec un VRAI prestataire de services la note serait autrement plus salée.
Cette institution mérite le respect et l'on ne peut que souhaiter voir se perpétuer l'esprit qui anime les bénévoles qui la compose.
La cotise annuelle de base est de 45€...
C'est de mon point de vue un excellent placement ;-)

15 fév. 2008
0

je pense comprendre
le sens de ton intervention qui abonde en tout point avec la position de la SNSM : les interventions qui ne mettent pas en péril la vie d'autrui ne sont pas du ressort de la snsm mais de prestataires privés. J'ai cru lire une histoire de niche commerciale à ce propos ;-) .
Plusieurs pays ont déjà structuré le système de sauvegarde de cette façon. Il serait bien, à mon sens, d'aller "doucement" dans ce sens. Un peu le genre : le matos tu le casques... ta vie, on est fier de te la rendre.

J'ai toujours aimé le bénévolat, à tout propos. Même si c'est pour défendre une cause contraire à mes idées ou croyances. Je crois que la SNSM essaye d'avoir une gestion moderne et rigoureuse en conservant un esprit libre et indépendant. Je crois avoir compris qu'elle en est à un stade où sa mission originelle (sauvegarde des VIES HUMAINES) demande à être confortée et pour ça, elle a besoin que des professionnels s'occupe du reste.
Ce n'est pas au plaisancier de se plaindre : pour une fois qu'on ne pense qu'à ses intérêts :-)

15 fév. 2008
0

je pense comprendre
le sens de ton intervention qui abonde en tout point avec la position de la SNSM : les interventions qui ne mettent pas en péril la vie d'autrui ne sont pas du ressort de la snsm mais de prestataires privés. J'ai cru lire une histoire de niche commerciale à ce propos ;-) .
Plusieurs pays ont déjà structuré le système de sauvegarde de cette façon. Il serait bien, à mon sens, d'aller "doucement" dans ce sens. Un peu le genre : le matos tu le casques... ta vie, on est fier de te la rendre.

J'ai toujours aimé le bénévolat, à tout propos. Même si c'est pour défendre une cause contraire à mes idées ou croyances. Je crois que la SNSM essaye d'avoir une gestion moderne et rigoureuse en conservant un esprit libre et indépendant. Je crois avoir compris qu'elle en est à un stade où sa mission originelle (sauvegarde des VIES HUMAINES) demande à être confortée et pour ça, elle a besoin que des professionnels s'occupe du reste.
Ce n'est pas au plaisancier de se plaindre : pour une fois qu'on ne pense qu'à ses intérêts :-)

15 fév. 2008
0

éraflures
Loin de moi l'idée de défendre les innombrables imbéciles qui prennet la mer sans un minimum de compétence (contre la connerie même les dieux sont impuissants!) mais à partir du moment où la SNSM (contrairement à la RNLI, excusez du peu) fait payer ses interventions, il ne faut pas qu'elle s'étonne d'être traitée comme un vulgaire prestataire de service à qui on demande des comptes.

18 fév. 2008
0

deux points de vue
si les sauveteurs portent "aide et assistance" gratuitement, il me paraît évident qu'on ne pourrait jamais leur reprocher de causer l'un ou l'autre dommage sauf faute lourde ou volontaire (mais je ne peux imaginer que ces cas arrivent tant les sauveteurs en mer sont expérimentés, raisonnés et professionnels).

Soit alors, ils offrent des services de remorquages et dépannages et se font payer et là, il s'agit d'une prestations de services comme une autre pour laquelle ils sont responsables vis à vis du client. C'est assez normal car ils se mettent alors en concurrence avec d'autres opérateurs (dépanneurs des mers et autres,...)

c'est un peu comme comparer l'ambulance et le taxi.

15 fév. 2008
0

C'est très bien qu'un organisme officiel...
...parle de l'imprudence des plaisanciers !

Je prends mon dictionnaire et je lis : "irréfléchi", "écervelé"...

On n'est donc pas très loin de l'inconscient, non ?

Bon, je m'arrête là, ça va encore fâcher...

A quand des plaintes contre le Cross pour mauvaise diffusion de la météo par ceux qui se laissent piéger ?

;-)

15 fév. 2008
0

pour une fois
merci Duf36 d'abbonder dans mon sens

on peut dire des betises mais pas des conneries comme disait un de nos humoriste bien connu

15 fév. 2008
0

J'ai entendu à la V.H.F
un plaisancier se plaindre auprès du CROSS Jobourg que la météo qu'il subissait n'était pas celle annoncée au bulletin météo. :-(

15 fév. 2008
0

C'est pas très gentil ce que dit JYC...
...faut pas oublier que "les vulgaires prestataires de service" sont bénévoles !

Les sous c'est pour faire marcher la mécanique et l'entretenir.

D'ailleurs il devrait y avoir des barèmes suivant l'imprudence commise.

;-)

15 fév. 2008
0

pour faire un rapprochement
simple et direct. Et pour bien comprendre pourquoi l'intervention de pros est nécessaire :
- Pensez-vous qu'il est du ressort des pompiers de remorquer votre voiture au garage ?

D'un autre côté, ne sachant pas si la solution est vraiment adaptée j'aimerais savoir si quelqu'un sait si les pannes d'essence sur les autoroutes ont diminuées depuis que c'est un remorquage payant obligatoire. Si oui, pourrait-on être tenté de faire le lien et de prétendre que ce genre d'action permettra d'augmenter la sécurité en mer ?

15 fév. 2008
0

Très bien parlé...
...cher lapin !

;-)

15 fév. 2008
0

voila qui est bien conclus
que tous ceux qui aiment la snsm se levent

15 fév. 2008
0

à propos de la SNSM
J'ai vu qu'ils avaient sur leur site comme partenaire STW.
Il semble me souvenir que H & H fait un don à la SNSM sur les produits de la boutique.
Peut-être que l'équipage pourrait nous apporter une info ?
Merci

15 fév. 2008
0

Il y a des cons partout, et
je ne vois pas bien pourquoi il y en aurait beaucoup moins à la SNSM que dans le reste du monde.

Il n'est pas question pour moi de dénigrer la SNSM, que je respecte et dont le but est effectivement exemplaire.

Mais je ne vois pas comment elle serait systématiquement infaillible.

Ca, c'est pour les trois procès dont je ne connais rien.

Mais ce n'est pas parceque la SNSM poursuit un but humanitaire que ce qui s'en plaignent ont forcément tort.

On peut imaginer que des mecs de la SNSM bourrés partent en goguette avec le canot, et me défoncent le bordé. Je serais trés probablement tenté de demander réparation.

Sans aller jusque là, on peut aussi concevoir qu'une connerie majeure soit faite par l'équipage, par ignorance, par inattention ou simplement par erreur. Et que le proprio du bateau leur a dit avant. Et qu'il n'a pas été écouté. Si la connerie provoque des dégats, là aussi, la demande de réparation ne sera peut être pas injustifiée.

Surtout si l'on parle effectivement de prestation payante. Derrière payant, va souvent demande de résultat...

Encore une fois, je ne connais rien de ces litiges. Mais je ne peut concevoir à priori que les mecs aient forcément tort et la Snsm forcément raison.

En poursuivant l'idée, si le mec de l'autoroute qui m'a remorqué parce que j'étais en panne d'essence contre un chèque de 800 € (tarif moyen) emplafonne ma bagnole, sûr qu'il a droit au procés...

La question de savoir aussi si l'intervention était nécessaire est complexe. Effectivement, c'est à la fin que l'on sait qu'un drame est arrivé. Avant, on n'en sait souvent rien.

On a tous déja connu des situations apparament trés mal barrées se résoudre par une succession de bonnes décisions et aussi de coup de chance.

Je me rappelle avoir lu une histoire qui s'est passée il y longtemps derrière Porquerolles. Baston, mistral, près. Le tangon, qui était rangé à plat pont, se décroche coté balcon, passe à la flotte retenu par la cloche coté roof, et se coince contre les haubans.

Impossible de continuer à avancer comme cela sans risquer d'arracher tout. Impossible de virer parce que pas de vitesse. La cote pas loin.

Le tangon s'est décoincé après trois heures de délire, sur un moitié coup de bol, moitié bonne réaction...

Deux minutes après, les voiles étaient réglées, le bateau reparti et la vie continuait.

Par contre, si, pendant le délire, un gars était passé par dessus bord, le voilier n'étant plus manoeuvrant, il serait mort...

On a également tous connu des cartons invraisemblable alors que rien ne faisait penser qu'il y avait un quelconque risque.

En bref, je tombe en panne d'essence à un mille du port, à priori, pour moi, ce n'est rien.

Maintenant, si la nuit tombe, que trois gars de l'équipage me font une panique, que le vent se lève, que le courant me pousse à la cote, que l'un d'entre eux se foute à l'eau, alors la connerie arrive.

Bon, tout cela pour dire que, effectivement, une petite facture dans les cas que l'équipage de la vedette juge relever du remorquage et non de l'assistance ne me choque pas, mais entrainera inévitablement des litiges.

Jacques

15 fév. 2008
0

Et bien pour moi, tomber en panne...
... d'essence à 1 mille du port est du à une imprudence.

Pour ne pas dire que c'est une c....rie !

Maintenant tomber en panne moteur, c'est différent !

;-)

15 fév. 2008
0

Non, une connerie
mais pas nécessairement une imprudence.

Erendil est un bateau à voile.

Son moteur m'est absoluement inutile en dehors du port.

Et je suis capable tant de prendre mon corp mort que d'aller m'ammarer au quai d'accueuil de Bandol à la voile.

Alors oui, connerie...

Jacques

0

lamentable...
déja JYC me filait las boules, mais là...

personnellement, en tant que professionnel de la mer, j'aurais tendance à dire: les amateurs, faites de la place!

je m'en abstiens car je fus amateur en mon temps.... mais un minimum de compétence ne serait pas si mal.

pour la SNSM, la RNLI, la KNZHRM etc... chapeau et beaucoup de compassion pour ce qu'ils vivent au quotidien à cause d'inconscients qui risquent des vies et des centaines de miliers de roros sans aucune limite juste parce qu'ils en ont les moyens...

Aaaah, àça fait du bien... bon, c'est l'heure de l'apéro et début de w-e ensoleillé ;-)

0

ce n'est pas...
... le professiponel qui dénigre l'amateur, car comme je l'ai écris, j'ai d'abord été amateur.

Je demande juste un minimum de prise de responsabilité de la part des usagers de la mer. J'ai bossé pour une société de remorquage professionnelle, et donc suis totalement en faveur de la réduction des services SNSM, car c'est pur bénéfice pour les pro du sauvetage.

Je ne doute pas que de temps en temps, un patron de vedette SNSM prenne la mer juste à la sortie du bar du port. Mais si c'est pour un babalou qui ne sait pas controler une jauge de carburant, le plus emmerdé des deux, c'est pas le client.

Enfin, tout ça, c'est de l'eau sous les ponts, mais ce qui compte, c'est que l'apéro sera servi à temps.

pfzzzz comme dirait le crobar

15 fév. 2008
0

Bernard, cela m'embète de relancer
Mais je pense franchement que tu n'as pas lu ce que j'ai écrit.

Quand à l'affirmation du professionnel qui dénigre l'amateur, c'est encore un truc purement gratuit.

Ben oui, il y a aussi des professionnels cons, ignorants, escrocs, incompétents, comme il y en a des bons, des honnetes, des compétents...

Un jour, à part cela, si cela t'interresse, je te raconterai ma vie en MP, et tu verras si ton propos sur les amateurs qui n'ont qu'à rester chez eux pour laisser faire les pros a vraiment du sens.

Je le redis, puisque tu ne l'as apparament pas lu, mon post avait notamment pour objet de ne pas prendre position sans savoir.

Et de rappeler une évidence : chaque corporation a son lot de cons.

Jacques

15 fév. 2008
0

ouai
et bien toute ces réponses m'inspirent le fait suivant,
il ne faudra plus qu'on viennent se plaindre sir la snsm refuse le sauvetage du matériel, ou demande une décharge de responsabilité, :-(

peut être que des pro du remorquage préfère attiser le feu pour prendre la place, n'a t on pas vu sur ce forum quelqu'un proposant un contrat annuel pour assistance (panne carburant etc etc) il sera difficile de ne pas me faire approcher les deux fais, d'un coté une association de bénévole avec un procès et de l'autre des pro qui aimerait bien prendre le gâteau...

les choses ne sont certainement pas liées, mais si la snsm laisse tomber les pros s'engouffreront dans la brèche, c'est sur,

et si un pro s'installe il ira accuser la snsm de pratiquer des prix plus faible que les leurs et de les accuser de concurrence déloyale

dans le coin un pro a gueuler car une assos qui proposait ( dans le cadre de l'association) des permis bateau moins cher que le sien...

misère, la solidarité de la mer est bien loin par moment :-(

15 fév. 2008
0

Je suis d'accord avec toi
c'est loin d'être si siple tout blanc et tout noir.
Et pour reprendre ton exemple, le fait d'avoir à passer par des professionnels (de la facture ??) peut retarder le moment de réaction et provoquer pire que ce n'était au départ. Et ainsi, au lieu d'appeler dès que tu t'aperçois que tu ne t'en sortiras pas seul... tu peux retarder l'échéance jusqu'à cette survente imprévue et cet équipier qui pète les plomb et se fout à l'eau etc....

Ce qui me rassure, c'est que je suis certain que les décideurs de la SNSM en sont encore bien plus conscient que nous avec nos petites expériences étriquées : eux c'est tous les jours qu'ils font face à tout un tas de situation qu'on ne pourrait même pas imaginer ;-) .

15 fév. 2008
0

oui, et il me semble
que la discution du coût du remorquage a déjà eue de fâcheuse conséquences pour les côtes bretonnes ; et là, il ne s'agissait pas d'amateurs.

Il me semble aussi (mais je peux me tromper) que depuis, les navires en difficulté dans certaines zones n'ont plus le droit de négocier, ou refuser le remorquage...

Par ailleurs, à partir du moment ou on a demandé assistance, on donne à ceux qui ont cette mission d'assistance la direction des opérations (je ne me vois pas expliquer aux pompiers comment éteindre le feu dans ma maison).

Evidemment cela a des conséquence sur les responsabilités de chacun ; indépendamment de tout aspect financier.

15 fév. 2008
0

SNSM
Bien d'accord avec Erendil. Quand il y a une trentaine d'années la SNSM a décidé de se rémunérer sur la bête, cà a été un véritable tolle dans le monde maritime : la tradition était que les sauveteurs étant bénévoles, le sauvetage des biens était également gratuit, quitte à ne pas faire d'efforts démesurés pour mettre les-dits biens à l'abri.
La RNLI (équivalent britannique de la SNSM) continue à observer cette tradition, alors que, plus importante encore en nombre et en moyens que la SNSM, elle se heurte aux mêmes difficultés de financement et d'irresponsabilité de plaisanciers.
L'arrière pensée de beaucoup c'est qu'on s'en fout: l'assurance paiera. Quant à l'assureur il est ravi: celà justifie les primes !!! Au bout du compte, chers amis, réjouissez-vous : c'est vous qui payez, via vos primes d'assurance !!!!

15 fév. 2008
0

solution simple
et je crois appliquée par les russes :
en cas de soucis en mer, les sauveteurs suavent les vies.... et laissent le matériel sur place, quelle que soit l'avarie, partant du principe que la plaisance est une activité de riches et que les riches peuvent organiser et payer des secours une fois "sauvés" à terre.
c'est peut etre la solution à adopter chez nous, la snsm intervient, recueille à son bord les occupants du bateau et les lramenent à terre. libre à eux de contacter une entreprise spécialiséé qui ira rechercher le bateau ensuite.
je vois trois avantages:
1 la snsm sera inattaquable pour quelques degats que ce soit au cours du remorquage.
2 cela fera du boulot pour les remorqueurs indépendants qui ne manquerons pas de se lancer dans ce buisness.
3 cela rendra probablement les consomateurs de secours plus prudents et evitera certainement nombres de sorties "inutiles".
jpierre
souvent ecoeuré par le genre humain

16 fév. 2008
0

partiellement d'accord avec toi longues oreilles
dans un premier temps effectivement cette solution ne va pas faire baisser le nombre d'interventions inutiles. par contre en quelques annés, voir quelques mois si.
imagine que tout plaisancier soit informé de la chose, ne crois tu ps qu'il y regarderaà deux fois avant d'appeler pour des broutilles?
ne crois tu pas que les loueurs en aurons vite marre de devoir faire remorquer leurs bateaux que de locataire incapable aurons mis en dérive en criant au secours du fait de leur incompétence?
bref en france on ne comprend que les atteintes au portefeuille, la prevention et l'education ne servent à rien. cette solution tape donc là où elle fera de l'effet.
jpierre

16 fév. 2008
0

Solution simple...
En effet cela peut paraître "politiquement incorrect", mais à mon avis pas humble du tout c'est une excellente idée ! :-)

[color=blue]_/)[/color]

16 fév. 2008
0

c'est bien loin d'être parfait
n'oublie pas que le but de la SNSM est de sauver des vies... ce qui veut dire qu'elles sont en danger.
Ta solution n'empêche pas du tout les interventions "supplémentaires" et ne retire rien à la charge de travail de la snsm. C'est uniquement une "leçon" pour le plaisancier.... :-( .
Aux US, les coast guards évaluent par télephone le risque réel et orientent vers un remorquage privé dès l'appel, sans déplacer quoique ce soit.
C'est aux privés de se mettre au niveau de la demande : remorquages accessibles et soignés !

Maintenant que pour des appels abusifs où la snsm s'est déplacée pour rien.... le matos peut effectivement rester sur place... mais je me souviens l'histoire d'un planchiste à port camargue qui a offert 400€ à l'époque pour qu'on remonte son matos....sachant les besoins de l'asso, devine ce qui s'est passé... on est quand même pas des bêtes non ;-) .

15 fév. 2008
0

de la SNSM con ou pas ?
la loi dit: que l'on doit assistance à la personne et non à l'embarcation.alors excusez moi mais les personnes négligeantes qui partent en mer comme on part au camping et qui apres viennent se plaindre pour des rayures sur leur coque on selon moi tout le temps de remmettre leur bateau en état tout en lisant des bouquins sur la sécurité en mer .au moins cela les occuperas et ça leur permettera meme de la ramener dans les conversations. et oui il faut faire payer le remorquage des négligeants afin que cela ne devienne pas une habitude.car le temps passé pour une intervention comme cela peut couter la vie à une personne qui à vraiment besoin d'aide!!!

15 fév. 2008
0

Comment sais tu
Qu'il s'agit de mecs qui sont partis en mer comme on part en camping et qui se plaignent de rayures sur leur coque ?

Jacques

16 fév. 2008
0

mais comment sais tu
que c'est un procés pour des rayures ?

Jacques

16 fév. 2008
0

C'est bien ce que je dis
Pourquoi se fier à la seule version du défendeur ?

Pourquoi ne pas prendre la peine d'écouter celle du plaignant ?

N'as tu jamais remarqué qu'il pouvait y avoir de grandes différences dans la manière dont la même situation était vécue par différentes personnes ?

Cela, en restant dans l'idée que les deux parties sont de bonne foi, ce qui est loin d'être systématiquement le cas...

Alors juger sur la seule version de l'un...

Je redis que je n'ai aucun avis sur ces trois procés, parce que je ne connais pas l'histoire.

Jacques

17 fév. 2008
0

et béeee...
Alors la Sncm devrait être intouchable, sans même chercher à savoir de quoi il est question.

Es tu certain que c'est la Sncm qui est en cause, et pas des gars de la Sncm ?

Crois tu que tous ceux qui ont utilisés les moyens de la Sncm, devraient être intouchables, même s'ils ont fait une vraie connerie ?

Ou penses tu qu'il est impensable que des gars qui utilisent les moyens de la Sncm puissent faire une vraie connerie ?

Pour moi, un procés est le moyen normal pour trancher un différent. Notamment parce que celui qui aura agi avec une mauvaise foi avérée sera sanctionné. Et que, dans tout les cas, les deux parties peuvent se défendre, exposer leurs arguments, apporter des éléments de preuve, et qu'avec cela, le ou les magistrats disent le droit.

Je n'ai donc pas l'habitude de condamner sans savoir. Encore moins de me limiter aux arguments d'une seule partie rapportée par un journaliste.

Un peu de réalisme ne fait jamais de mal...

C'est justement parce que des mecs se croyaient intouchables que l'Arc a dévoyée une autre idée superbe.

Et je redis encore que la Sncm est une association de militants qui se battent et peuvent engager leur vie pour une idée superbe, sauver la vie des marins par des marins.

Jacques

17 fév. 2008
0

T'as probablement un problème de lecture.
Ca arrive,

Tu vois, moi, là, c'est un problème d'écriture que j'ai eu.

J'ai écrit Sncm à la place de Snsm.

Alors je répéte.

La Snsm est une association de militants qui se battent et peuvent engager leur vie pour une idée superbe, sauver la vie des marins par des marins.

Jacques

15 fév. 2008
0

parce que pour
avoir idée de faire un procés a la Snsm pour des rayures il faut etre tres con ou completement pourri

lamentable !

ils sont venu me chercher un jour , il y avait 25 nds de vent de mer et ma ferrure de safran en inox a cassé (donc plus de safran), donc ils m'ont pris en remorque et a l 'arrivée dans le port quand on a maneuvré pour s'amarrer evidemment cela a frotté un peu

bon j'ai pas fait de proces pour ça et j ai reglé sans discuter les 300 euros qu'ils demandaient et en plus j 'ai dit MERCI !!!

:-( :-( :-( :-( :-(

16 fév. 2008
0

c est ce qui est
ecrit sur l 'article !!

16 fév. 2008
0

et moi
je dis que pour mettre la Snsm devant les tribunaux ils faut une certaine mentalité !!!!

pas beau a voir !

je ne peux pas comprendre que l on defende ce genre d 'hatitude !

des BENEVOLES prennent des risques et a l 'arrivée se retrouvent devant un tribunal tout ça parce que les frais ( je ne parle pas de benefices) ont été facturés ,c 'est grotesque !

si vous voulez que que le systeme tombe , continuez comme ça

ALLUCINANT !!!!!!!!

:-| :-| :-| :-| :-| :-| :-|

17 fév. 2008
0

et bien
j espere qu ils te lisent comme ça si jamais, ce que je ne te souhaite pas ,ils doivent venir te chercher , ils te feront signer une decharge avant et puis si tu ne signes pas ils te prendrons toi et ton equipage et laisseront ton bateau finir comme il voudra alors qu il y avait moyen de le sauver !

tu as raison , c est comme cela que ça finira avec des raisonnement comme le tien

il faut faire tres attention avec les benevoles , le jour ou on les prend trop pour des imbeciles ils ne jouent plus et là , gros problemes

donc je maintiens et je signe : on ne touche pas à ma SNSM !! :non:

:non::non::non:
n 'en deplaise aux proceduriers de tout poils et a leurs avocats qui de toute façon sont les seules agagner de l 'argent dans ces affaires là

:non::non::non:

15 fév. 2008
0

Il suffit de lire
les questions posées sur les forums de voiles ou moteur (ne soyons pas sectaire) pour avoir une représentation de ce qu'on retrouve sur les pontons :bravo:

Heureusement pour la snsm qu'il n'en reste que quelques % qui vont naviguer... :mdr:

pfffzzzz

15 fév. 2008
0

En fait la solution est très simple
Si certain ne veulent pas que des pros puissent soulager la charge de la snsm, il faut alors donner les moyens à celle-ci de s'équiper (homme et matériel) pour répondre à un besoin qui N'EST PAS le fondement de l'association.
Messieurs, à vos chéquiers :-) .

15 fév. 2008
0

en parlant de chéquier
visiblement ça dérange :-(

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

15 fév. 2008
0

permis / reserve obligatoire
je rappelle pour ceux qui n ont pas de permis cotier ou hauturier car c est dans le code que 30% de la capacite du reservoir de carburant doivent etre consideres comme reserve
pour ceux qui ne suivent pas ou qui n ont pas compris :
un reservoir de 120 litres = la reserve est de 40 litres .. normalement cette quantite doit etre disponible a l arrivee dans un port
c est la legislation en vigueur

15 fév. 2008
0

moi je continue a penser
que tous ces rapports pessimistes c a sent la taxe attention c est l epoque qui veut ca

15 fév. 2008
0

de la part de ceux
qui n ont pas tout ces jolis permis ;on le sait
et de ma part aceux qui ont le permis evitez de me raser quand vous marchez a fond

16 fév. 2008
0

Un peu surpris
C'est la 1ère fois que je vois cette règle. Elle s'applique, AMHA, uniquement aux vedettes à moteur.

Un voilier peut très bien naviguer sans moteur, il me semble, le moteur est considéré comme un moyen de propulsion auxiliaire.

C'est le cas de bcp de quillards de régate par exemple (dont les équipiers font souvent du bateau stop pour se faire remorquer jusqu'à leur ponton).

RV

15 fév. 200816 juin 2020
0

Soutien à la SNSM sur Blog Makila Sun-Fast 20..
Bonjour à tous,

Juste pour info :

Ci-joint sur mon "Blog" , un article que je me suis permis de mettre, afin d'inciter!....tous mes amis plaisanciers, à envoyer leur petite "participation 2008 " afin d' aider la S.N.S.M.

Je donne simplement mon avis...! Ensuite , chacun fait ce qu'il veut....!

sunfast20.rmc.fr[...]/2/

Bon vent pour vos prochaines sorties , et bonne "prudence" à tous.
Manu

15 fév. 2008
0

triste constat
j'ai une faible expérience comme matelot, mais par contre j'ai un peu grenouillé avec des palmes dans pas mal de coin.

Et cette dérive de déresponsabilisation des pratiquants je l'ai vu prendre des proportions inquiétantes dans de nombreuses occasions. Combien de fois j'ai assisté à des quasi accidents.

J'ai encore en mémoire une plongeuse. Nous nous étions mis à l'eau par mer plate, et à la remontée il y avait un bon clapot d'un bon mettre. La miss ne sachant pas maitriser sa flotabilité autrement qu'avec son gilet, était surlestée, elle devait avoir au moins 8 kg à la ceinture. Sauf qu'en surface dans le clapot même avec une bouteille vide, ça le faisait pas, surtout que son gilet "stab" était un peu fuyard.. elle buvait la tasse..personne réagissait.. elle réussisait pas à rejoindre l'échelle. Je me suis mis à la baille avec mes nageoires, je lui ai ôté sa ceinture qui a généreusement coulé, et je l'ai tracté jusqu'au bateau. Une fois sur le pont elle n'a su que gueulé pour le fait d'avoir perdu sa ceinture fashion et son lest rose fluo. Je me suis retenu de la refoutre à l'eau.

On en revient aux fondamentaux. Une formation rigoureuse. Malheureusement ça parait rebarbatif pour de nombreux pratiquants et les centres de formations n'osent même plus insister, car les prtiquants sont devenus des consommateurs et se comportent en client. Et c'est valable dans tout les milieux un tant soit peu hostile.

Jeune Matelot de 44 hivers, je souhaite réapproffondir et prendre du plaisir en mer sur un canot.. En ce qui me concerne je n'envisage pas de le faire sans me faire former, et après cet apprentissage aux Glénan (mais il y en a d'autre), ce que je sais , c'est que je commencerai à apprendre. Et que je continuerai à apprendre à chacune de mes sorties en mer, que je ferai mes erreurs, que j'aurai à les assumer, mais surtout que je prendrai du plaisir en toute humilité.

15 fév. 2008
0

Voilà un état d'esprit,
qui t'honore, Laurent, et l'on pourrait souhaiter que ceux qui viennent à la voile se rappelle que cette activité se mérite et requiert beaucoup d'exigence.

On devrait prendre la mer en faisant tout pour n'avoir à demander une aide ultérieure que dans les cas exceptionnelles.

Et toutes mes félicitations à ces bénévoles qui prennent la mer pour nous sauver.

15 fév. 2008
0

Et si on supprimait les services de secours?
S'il y a tant de couillons capables de s'aventurer sur l'eau salée en n'ayant pas compris que cela relevait de leur responsablité et qu'ils se mettaient dans la main de dieu,pour ensuite aller emmerder le monde, ben alors... faut supprimer les services de secours, peut-être que n'irons plus sur l'eau que ceux qui y auront réfléchi avant. Et en plus ça fera de la place sur l'eau et dans les ports. La mer est-elle un terrain de jeu, un parc astérix dans lequel on s'aventure le dimanche aprés midi.
Faudrait peut-être arrêter d'aguicher le chaland avec des publicités sur papier glaçé dans les revues spécialisées avec filles à poil à l'avant des gros catas, et il y aurait probablement moins d'accidents sur l'eau. Allez je vais au dodo, la nuit est tombée depuis longtemps sur l'est de la méditérannée.

15 fév. 2008
0

Oui Laurent, état d'esprit qui t'honore...
...et que tous les prétendants à de nouvelles activités, quelles qu'elles soient mais surtout les éventuellement dangereuses, sachent te lire pour entreprendre un apprentissage et non pas une consommation de cette activité.

Et de mon côté je ne prétends pas, loin s'en faut, tout connaitre.

La voile est un éternel apprentissage...

;-)

16 fév. 2008
0

pauvre bénévoles snsm
vécu de nuit au sud des Roches Douvres :
je suis seul à bord, et je capte un appel de détresse d'un voilier en panne moteur (il y avait un peu moins de 10 noeuds de vent, mais du vent quand même).
Le cross répond et demande des renseignements.
Avec ma VHF, bizarrement les gars ne me répondaient pas, mais le cross a bien noté ma présence à moins d'une heure du bateau en détresse.
J'ai fait part de mon changement de route pour aller vers le bateau (il faut dire que je m'en fichait un peu de l'endroit où je serai le lendemain).
Puis je continue à recevoir les messages du "naufragé" : il ne voulait pas que la SNSM de Saint cast se déplace, car celle ci l'aurait ramené à Saint Cast, et lui voulait aller à Erquy. Il demandait donc à la snsm de le ramener à Erquy ...
J'ai signalé au Cross que je ne me rendais plus sur le bateau.
J'ai été admiratif de la patience des gens du cross ...

16 fév. 2008
0

meme genre d'histoire
maiday sur le 16

le cross repond immediatement
voilier de 12 m en panne de moteur au nord des 7 iles alors qu il y a 5 a10 nds de vent

le cross dit qu ils ont des voiles , eux disent qu'ils savent pas bien s'en servir et que les femmes ont peur

dialogue surealiste a la vhf !

quand tu entends ça , tu crois rever !

le cross demande a un chalut sur zone de proceder au remorquage
le chalut refuse parce qu il est en train de travailler et qu 'il n y a pas de danger pour les personnes (il a eu bien raison )

donc le cross envoie le canot de Ploumanach faire le remorquage

ils ont du s 'en rappeler du remorquage , je les ai vu passer en croisant leur route ,le voilier etait un superbe sloop bleu de 12 m et le canot le remorquait a au moins 10 nds , fallait voir la vague !

honnetement , je ne les ai pas plaind , quand on ne maitrise pas un minimum , on ne va pas en mer , il n y a pas de bande d'arret d'urgence pour les inconsequents !

la mer c est serieux et ceux qui viennent te chercher risquent leur vie , donc il y a un minimum a respecter

16 fév. 2008
0

Classique: ce sont des locataires
comme ils n'ont pas le permis, ils ne peuvent pas louer un bateau à moteur. Ils se rabattent donc sur la location d'un voilier... dont ils ignorent tout. Ils ne font donc que du moteur, mais ne vérifient même pas le minimum: la jauge !
Et quand on leur demande de mettre en route à la voile, ils ne savent pas...
Ils y en a de plus en plus, donc on est bon à terme pour le permis voile, à cause de ces c..s ! :policier:

16 fév. 2008
0

"dépannage" payant ?
de mémoire, mais dites moi si je me trompe, les interventions de la SNSM sont toujours gratuites pour aider, sauver les personnes, mais peuvent (doivent) être payantes pour dépanner les bateaux.

Me trompe-je ?

:reflechi:

16 fév. 2008
0

gratuit
pour les vies humaines et payante pour le materiel
donc un remorquage est payant

et c 'st normal , ils ne roulent pas sur l 'or !

j ai assisté au voeux de la station snsm de mon port cette année ( representant le club de voile qui a fait le neccessaire pour recolter des fonds ) et le president a demandé au maire qui etait present une aide parce qu ils avaient du mal a maintenir le materiel en parfait etat et que des investissements lourds etaient programmés pour les années a venir

la snsm n est pas riche et quand tu vois a quel niveau ils facturent en plus c 'est pas cher!

donc RESPECT !

16 fév. 2008
0

actuellement.......
en ligne 559 (52) combien sont capables de partir d'une zone inconnue par exemple du port du Crouesty et d'aller au port de Piriac avec une carte, regle cras et compas......et de faire sa route en tenant compte des marées......allez 20%.....

16 fév. 2008
0

tu réouvres le debat
cma - cmm

nous, il y a 25 ans on traversait la manche a l'estime et la gonio , aujourdhui le gps te dit tous alors il est vrai que l 'on assiste a des derives

il ne faut jamais oublier qu'une erreur de saisie dans la position d'un way point est toujours possible , et que donc controler sa route SYSTEMATIQUEMENT sur la carte est imperatif,
et dans le meme ordre d'idée , une panne elecrique aussi peut arriver et garder une trace papier de sa route et de sa position regulierment est indispensable egalement , en tout cas sur mon boat , c'est comme ça !

;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

16 fév. 2008
0

Des dérives...
en mer il y en a toujours eu...

16 fév. 2008
0

Détrompe-toi
des gens qui fréquentent un site comme HEO savent à peu près de quoi ils parlent, et quand ils savent pas, ils demandent, eux...

16 fév. 2008
0

C'est vrai 20% c'est ........
dur ......:reflechi: mais 25% doit être proche de la vérité....:heu::mdr:

16 fév. 2008
0

une p'tite blague ..
le weekend dernier, mon GPS est tombé en rade; j'ai fait, comme prévu, Deauville-Le Havre (environ 8 nautiques) avec les conditions suivantes =&gt mer belle, vent de 10 noeuds, visi + de 5 nautiques, cartes récentes et compas de relèvement.
Et bien au retour sur le ponton, j'avais des voisins qui se sont quand même posées la question si cela était bien raisonnable :-D :-D :-D

16 fév. 2008
0

et pourtant
pour bien connaitre , Deauville - Le Havre c est pas le bout du monde !

c est vrai que tu as les courants de la Seine qui sont traversiers et les bancs de sables sur la route directe mais bon , pas insurmontable tout ça

tu as du bien rire en entendant ça!!

16 fév. 2008
0

arretez les gars

tout le monde sait naviguer c est instinctif
c a fait des milliers d annees que les hommes naviguent
par contre tout le monde n est pas prudent
ou serieux ,
tiens je propose que tous les eleves de 11 ans portent chacun le deuil d un marin disparu

16 fév. 2008
0

Tu avais trop de matériel....
et pas assez en même temps!
Avec les conditions du jour, peut être le compas de relèvement n'était-il pas indispensable!!!
Quant aux cartes, même récentes, le problème est que l'estuaire n'a pas été hydrographié depuis la construction de Port 2000 et de nombreux bancs de sable se sont déplacés ou ont pris de l'embonpoint.
Ce n'est pas trop grave car il y a de l'eau lorsque l'on quitte Deauville pour aller au Havre ou l'inverse : on passe aux environs de mi marée.
Encore que dans le sens Le Havre Deauville en route directe pour arriver à D. aux environs de PM -2 ou 3, il n'y a pas beaucoup d'eau sous la quille de chaque côté du chenal de Rouen!

16 fév. 2008
0

Et la sélection naturelle ?
Jusqu'à il y a quelques décades, le marin dans la merde était un marin rapidement mort. Actuellement la plaisance explose at tout un tas de gens ont besoin d'argent. A Calvi par exemple, vous avez, ce qui nous pend au nez, deux systèmes de sauvetage. La SNSM qui met environ 1h30 pour se mettre en route et un service privé qui met 10 minutes.
Problème, ce sont les mêmes gars qui embarquent sur l'un ou l'autre. C'est le capitaine du port qui m'a expliqué ça.

Si on laissait les gens se fracasser sur les rochers ou dériver durant des jours parce qu'ils n'ont pas penser à faire le plein ça assainirait rapidement le milieu marin. Moins ou pas de bateaux de location, les imbéciles seraient décimés, il y aurait de la place dans les ports et les crabes auraient à bouffer.
Laissons-les se démerder.

Quoi ? Et si ça m'arrivait ? Ben oui, faut bien mourir de quelque-chose un jour au l'autre non ?

16 fév. 2008
0

kaj
t as connu comment c etait il y a quelques decades toi alors la j ai trouve plus con que moi

16 fév. 2008
0

Allez voir le Littré
Une décade, c'est 10 jours...

AMHA

RV

16 fév. 2008
0

Mr Claude-Ernest,
je vous trouve bien mauvais joueur, je n'aimerais
pas faire une partie de cartes avec vous...

De plus, en anglais, "a decade" est effectivement 10 ans tout ronds, pas environ...

Amicalement

RV

16 fév. 2008
0

chouette
même si passant (par hasard d'ailleurs) je ne suis pas moyen, je parle toujours de "decennie" pour 10 ans et de "une semaine et pico" pour le reste ;-) .

Comme dirait feuille de choux : La décade c'est la danse.

16 fév. 2008
0

petit diable surement stupide
mais je ne comprend pad pourquoi kaj est plus "con" que toi. meme si c'etait il y a quelques decades, c'est à dire qu'lques dizaines d'années à moins qu'il ne m'aient changé le français depuis ma derniere consultation du littré.
tu peux argumenter ta these stp
d'avance merci
jpierre

16 fév. 2008
0

Mouais
Le livre le dit, mais en realite, c'est la decade anglaise qui est aujourd'hui communement comprise, c'est a dire environ 10 ans.

16 fév. 2008
0

Commandant
Rien avoir avec un jeu, il me semble que c'est ainsi que le passant moyen comprend ce mot.

Quant au mot "environ", il s'agissait d'humour, qu'une petite "grimace accompagnatrice" aurait, il est vrai, mieux souligne. :-)

Respectueusement :-)

16 fév. 2008
0

he kaj
t as connu il y a quelques decades toi???
alors la j ai trouve plus con que moi!!!!

16 fév. 2008
0

Mister Hautbanc,
il me semble que tu énonces deux grosses bourdes en estimant la mer comme milieu instinctif à l'homme; et l'impossibilité pour celui-ci d'avoir des repères personnels sur quelques décennies.

16 fév. 2008
0

Les imbéciles seraient décimés
S'il n'y en a qu'un sur 10 qui y passe, qu'est-ce qu'on fait des 9 autres ???? ;-)

17 fév. 2008
0

Ben
On les gardent en réserve pour l'année prochaine.....

17 fév. 2008
0

Sérieusement...
Le problème des dérives des plaisanciers, que nous condamnons évidement tous, et dans lesquelles nous ne nous reconnaissons pas vient bien du fait que le monde a changé.

Quand la Snsm a été créée, les seuls marins étaient des professionnels, qu'ils soient pécheurs ou matelots.

Ceux qu'ils allaient sauver étaient d'autres marins, parfois leurs voisins, parfois leurs frêres, souvent leurs amis.

Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Il y a eu l'explosion de la plaisance, et donc l'arrivée de pratiques différentes, dont, évidement, de gars qui ne savent rien du monde dans lequel ils naviguent.

Il n'y a pas que cela. Combien d'histoires, aujourd'hui, de pécheurs coulés par des cargos qui ne prenent pas la peine de se dérouter...

Plutôt que de faire payer les mecs qui appellent la Snsm pour arriver à l'heure dans le port de leur choix parce qu'ils ont oublié de faire le plein, ou qu'ils n'ont pas su combien leur moteur consommait, je les enrolerait pour la prochaine sortie.

Cela serait surement plus efficace...

Jacques

18 fév. 2008
0

Ouais,..
On a déjà vu aussi des pêchous se sauver après une collision avec un plaisancier, y a pas les bons d'un côté et les méchants de l'autre.

Pour revenir au sujet, nul d'entre nous n'est à l'abri d'une con..., c'est comme en voiture, ceux qui conduisent mal, c'est tjs les autres.

Je crois être quelqu'un de prudent et de réfléchi, j'ai du faire appel une fois à la SNSM alors que j'étais perché sur un caillou (fin de nuit, pas dormi pendant 24h, fatigue, etc..)
Aucune excuse bien sûr, mais il ne faut pas dire que ça ne vous arrivera jamais...

AMHA

18 fév. 2008
0

en tout cas
je ne connais pas de sauveteurs qui font cela a contre coeur

d ailleurs c est pas si facile d avoir une place a bord

18 fév. 2008
0

CHERS AMIS
Plai. .sancier moi-même et sous patron d'un canot snsm sur la côte nord finistère, permettez moi de vous poser une question : Combien êtes vous à avoir réglé votre cotisation annuelle ????? dans note charmant petit port, seul un tiers environ de nos usagers a mis la main au portefeuille. Je rappelle que la cotisation de base est de 20 euros pour un membre associé et de 45 pour un membre associé donateur.Pour améliorer l'ordinaire nous sommes obligés de vendre des produits divers (tee shirt et autres babioles ) sur le marché pendant la saison estivale.Si il en était autrement, nous ne serions peut être pas obligés de faire payer les remorquages dits de confort... qui sont remboursés par les assurances, encore faut-il être assuré!!!Pour votre info, certaines compagnies d'assurance (pas de pub) participent activement au financement de notre flotte. Il faudrait que tous les assureurs reversent quelques euros sur chaque contrat pour que les choses soient plus faciles. Une heure d'intervention pour un canot de 2ème classe (10,50m)nécessite 120l de gas oil

18 fév. 2008
0

Voila d'utiles précisions...
Une différence essentielle entre notre beau pays hexagonal parait il et nos amis Gibis, c'est que de l'autre côté de l'eau, tout ce qui flotte cotise. En plus la RNLI bénéficie de nombreux dons importants.
Résultat, elle est super équipée et ses interventions d'assistance ne sont jamais facturées.

C'est une question "culturelle". Dès leur plus jeune âge, on inculque aux anglais le sens de la responsabilité individuelle alors que chez nous, il est uniquement question de droits avec un parachute providence d'état.

Le patron de la station de Trouville me disait combien également la contribution des armements de pêche est décevante alors qu'ils bénéficient de nombreuses interventions.

Nos amis de la SNSM ne comptent pas leur temps, leur peine et prennent des risques pour nous qui sommes sur l'eau, quel que soit notre statut, plaisancier ou professionnel. Nous avons le devoir de les aider par nos contributions.

18 fév. 2008
0

Merci JIMANAIS pour ton intervention...
... et c'est sans prendre leur défense que je parle des 2/3 des plaisanciers qui ne cotisent pas dans ton port.

Mais...

Le gus qui ne vient que prendre le pastis sur son canot, ou qui ne sort que quelques heures par an (moyenne nationale ?)
Et qui paye sa place de port (avec la TVA)
Son assurance (TVA)
Son droit annuel de navigation (TVA)
...
Se dit peut-être qu'une partie de toutes les TVA qu'il paye pourrait servir à assurer un service "d'ordre public" de sauvetage.

Qu'en est-il des pompiers, de la sécurité civile ???

Autre question, le rapport du Cross parle du nombre d'interventions, OK, mais pour combien de sorties de bateau de plaisancier, il serait intéressant mais difficile de savoir la proportion.

;-)

18 fév. 2008
0

"Service puiblic de sauvetage"
Duf 36, il existe dans les faits puisque le sauvetage des vies humaines, chez nous comme partout dans le monde est gratuit, quels que soient les moyens mis en oeuvre, chaque pays ayant une façade maritime ayant la responsabilité d'une sone définie par des accords internationaux.. Souvenons nous du sauvetage d'I. Autissier il y a quelques années.

Ce qui pose problème, c'est l'assistance aux biens qui est quelque chose de tout à fait différent.

Si était créée une taxe, comme suggéré ailleurs, cela ouvrirait un "droit à l'assistance gratuite" et ne ferait sans doute qu'accroitre la demande... puisque ce serait la collectivité qui paie!!!

18 fév. 2008
0

En ce qui concerne les pompiers volontaires,
hors marins-pompiers et pompiers de Paris,le problème est différent. Pour l'avoir été je me sens autorisé à en parler. La moindre petite caserne même entièrement composée de sapeurs bénévoles est rattachée à une caserne de pros laquelle dépend de la Préfecture. La dotation en matériels, véhicules et autres frais de fonctionnement est assurée par l'Etat. Le produit de la vente des calendriers est destiné à leur "confort".
Le cas de la SNSM n'est pas comparable dans le sens qu'il n'y a pas de bases pros et d'autres bénévoles.

18 fév. 2008
0

taxe..
en ce qui me concerne je ne verrais aucun inconvénient à l'instauration d'une taxe annuelle de sauvetage, pourvu qu'elle reste d'un montant raisonnable (30 € ?).
en effet le nombre de plaisanciers cotisant à la snsm est lamanetable au vu des services qu'ils en attendent. l'instauration d'une taxe redrai certainement bien service à nombre de station qui tirent le diable par la queue.
par contre je maintient qu'en cas de demande d'assistance pour des incompétences notoires, le bateau devrais etre laissé en dérive et son propriétaire obligé de le faire remorquer par une entreprise privée. cette atteine au portefeuille en ferai sans aucun doute refléchir plus d'un au moment de sortir du port.
jpierre

18 fév. 2008
0

Le problème d'une taxe...
...c'est que ses revenus ne reviendraient pas aux bénéficiaires annoncés.

Donc NON à une taxe !

Et comme je dis ci dessus, le gus qui ne sort jamais avec son bateau, voir les statistiques (qui en a des fiables ?) et il y en a beaucoup, ne sera pas d'accord pour payer le remorquage de son voisin qui sort sans arrêt et qui risque bien plus d'avoir besoin un jour d'un secours.

Un petit calcul rapide : plus un bateau sort, plus son entretien est important, carénage, carburant (pour les moteurs), révision des voiles etc...

Si un voilier de 11 m coute 5 000 € par an (c'est pas cher) il y a 1 000 € de TVA (à 20%).
Si sur ces 20 % il y en a 1 qui revient à la SNSM cela va faire 50 €, soit plus que ma cotisation ou que celle de membre donateur.

18 fév. 2008
0

je pensais comme toi
Mais j'ai peur d'un effet pervers : "on a payé donc on a un service"!!
Je reste sur une solution proposé par Diaoulig et Tilikum (un peu sectaire mais...) la snsm sauve des vies, et pour le matériel, les gens font appels à des remorqueurs.
En tout cas, ce qui me fait peur, c'est que la plaisance va vers une déresponsabilisation. Et je pense que l'instauration d'un permis ne solutionne pas le problème, car les gens qui naviguent savent bien que l'on en sait jamais assez. Typiquement pour la voiture il y a un permis mais il y a toujours des accidents.
Je trouve immorale qu'on puisse s'en prendre à la snsm.
Merci la snsm, qui passe du temps en entraînement (à entrer dans tous les ports de la region de nuit à apprendre par cœur tous les alignements de la région ... Pour les sauveteurs que je connais personnellement (mon père entre autre) ils y passent pas mal de temps, sans jamais compter, juste par passion.

18 fév. 2008
0

be oui, une taxe
parce que nous autres plaisanciers français sommes incapables de nous prendre par la main et de participer volontairement (30 % à peine de cotisant snsm) à l'entretien, la construction et la mise en oeuvre des moyens de sauvetages que nous appelons au premier pépin...
quand au fait que cette taxe risque de rendre les plaisanciers encore plus consomateurs, je ne suis pas sur, regardons les anglais, une telle taxe y existe et il sont plus prudents que nous, sans commentaire...
maintenant si c'est une question de vocabulaire, on peut aussi appeler cela une contribution obligatoire au meme titre que l'assurance responsabilité civile que nous avons tous.
enfin est-ce parceque vous ne sortez votre voiture que le dimanche que votre contribution aux frais d'entretien des routes est moindre que celle de celui qui roule beaucoup ? non !
pourquoi cela devrait-il etre diiferent en mer.
c'est une question de solidarité entre gens de mer, pas une question de nombre de sorties annuelles.
et pour finir, combien parmis ceux qui sont contre mon avis ont contribué d'une maniere ou d'une autre au financement de la snsm en 2007 ?
qui se sent morveux qu'il se mouche.
jpierre

19 fév. 2008
0

Mer et montagne....
Je crois que le secours en montagne ou en spéléo est facturé ou bien me trompé-je?

En mer, la mise en oeuvre de moyens publics (Marine Nationale, AffMar, Gendarmerie, Douanes) est totalement gratuit pour le sauvetage des personnes, longue tradition maritime sur toutes les mers du globe.

La SNSM,qui est historiquement une vieille institution sous d'autres noms ne pouvait être rayée de la carte simplement à cause du développement des moyens publics. Elle assure une mission de service public et doit en assurer le budget pour lequel les diverses subventions sont insuffisantes.

Je trouve tout à fait normal de devoir y contribuer.

18 fév. 2008
0

taxes
je l avais dit un peu plus haut c a sent la TAXE

19 fév. 2008
0

bizard bizard
depuis que j'ai demandé combien de ceux qui refusent une taxe pour le financement de la snsm etaient à jour de leur cotisation à cette organisme.... c'est silence radio sur le sujet
====&gt cqfd
et comme dis par un autre, les secours de toute autre nature (montagne, route, securité civile, ...) sont pris en charge par l'etat. la mer et le seul domaine ou les usagers sont resonsable des moyens de secours et l'on voit immédiatement quel est leur degres d'implication. ne vous etonnez donc plus que l'on parle de taxe...
jpierre

19 fév. 2008
0

Les Anglais...
Les Anglais ne sont pas plus prudents mais meilleurs marins. Nuance.

18 fév. 2008
0

Je parle du financement de la SNSM...
...pour qu'elle puisse mieux se consacrer à sa mission et ne plus faire l'aumône...

Et je dis plus haut que je trouve tout à fait normal qu'elle fasse payer le remorquage des biens matériels, et cela devrait être en fonction d'un barème.
Une panne de carburant couterait bien plus cher qu'un démâtage...
La tenue ou non du livre de bord serait aussi pris en compte...

"Ah ! vous ne saviez pas qu'un coup de vent était annoncé et vous êtes quand même sortis...!"

Ce qui ferait réfléchir les candidats à l'imprudence !

;-)

18 fév. 2008
0

Deductibilité
"Vous devez savoir que vous recevrez, en retour de votre contribution, un certificat fiscal vous donnant droit à une réduction d’impôt égale à 66 % du montant que vous aurez versé pour un particulier "

La contribution de 45euro ne "coute "que 13.50 roros:-D. La cotisation de base a 20 euro vous cotera 6.80 euro.

Ne pas payer sa cotisation snsm, c'est de la negligence.

Tout comme ne pas mettre de GO avant de sortir du port.

18 fév. 2008
0

Je ne paye pas d'impôt...
...mais n'y a-t-il pas un plafond de déduction ?

Maintenant si tu cotises à droite ou à gauche dans un but "économique" pour bénéficier de déductions fiscale, ce serait mieux que le fisc subventionne directement les nécessiteux !

;-)

18 fév. 2008
0

si faut penser a
le deductabilité sur 45euros :-(faut vendre et aretter le bateaux
c'est gens de la snsm meritent de tous le respect et jamais ont ne les remercieras assez
mais bon on sait pas plaire a tout le monde et la critique est si façile

18 fév. 2008
0

Ben si, il faut penser
à la déductibilité.

C'est une des rares occasions de choisir à qui va directement l'impot sur le revenu qu'on paye sans passer par la case Bercy.

Moyennant une participation supplémentaire d'un tiers

18 fév. 2008
0

Effectivement,
On peut se poser la question de savoir pourquoi le secours en mer n'est pas un service public, à l'image du secours en montagne (assuré par les gendarmes de haute montagne) ou des pompiers.

Perso, aussi, je me méfie toujours de la dérive qui consiste à faire appel à la charité publique pour financer une "noble cause" qui relève pourtant directement de la solidarité nationale.

Jacques

18 fév. 2008
0

oui
on se demande en effet pourquoi chacun d'entre nous paye pour le sauvetage en montagne, et que tous les francais ne paient pas pour le sauvetage en mer?

19 fév. 2008
0

dis moi grand marin
t'a versé ton ecot annuel aux sauveteurs?
je ne le pense pas vu la façon dont tu t'exprime.
par contre tu sera bien content de les voir le jour ou tu sera dans la mouise non?
et ce jour là si ils ne peuvent venir faute de sous pour payer le gasoil tu dira quoi ?
si j'aurai su j'ai payé?
ben non tu dira rien parce que tu y resteras.
belle economie que tu aura fait là!
alors si, pour que les 70 % qui "oublient" cette petite participation ne l'oublie plus, il faut instaurer une taxe et bien je suis pour.
maintenant si ces 70 % retrouvent la mémoire la taxe deviendra inutile et tu auras raison mais je doute que ce soit pour demain ni meme apres-demain.
jpierre

19 fév. 2008
0

bien d'accord avec toi duf
je serais egalement fort marri de payer une taxe qui ne servirai pas à cette usage.
la solution serait peut etre de rendre la cotisation obligatoire pour tout detenteur d'un acte de francisation, sous peine d'amende evidement. le produit des ces amende etant egalement reversé à la snsm
ainsi il ne serai plus question de taxe, mot qui visiblement en herisse certain mais de participation.
bref la snsm n'a pas fini de ramer...
jpierre

19 fév. 2008
0

Voilà qui expliquerait
ton espèce d'acharnement sur le monde de la course.
Pas vraiment en copinage avec celui de la pèche. Du moins de la part de ce dernier.

19 fév. 2008
0

Et bien moi, je ne paye pas...
Je le revendique. Et j'ai mes raisons. En particulier, je ne me considère pas comme un plaisancier au sens ou on l'entend généralement.

Je ne pratique plus la planche à voile, ni le scooter des mers et aucun de mes amis vieux navigateurs ni moi-même n'avons eu l'idée de faire appel à des sauveteurs bénévoles dans des situations délicates.

Ce ne sont pourtant pas les "occasions" qui nous ont manqué.

Bien sur, il n'est pas impossible qu'un jour une avarie gravissime exige de faire appel à eux. mais dans ce cas, je me ferais un point d'honneur d'être généreux et j'imagine ma compagnie d'assurance aussi.

J'ai aussi d'autres raisons...mais cela deviendrait polémique.

19 fév. 2008
0

c'est bien
mais dommage qu'il faille te provoquer à ce point pour te le faire dire.
par contre j'aimerai bien voir où je pretends etre un grand marin? c'est une pretention que je ne me connais pas.
pour ce qui est de l'inscription maritime, je l'ai été et cela ne signifie pas grand chose de plus que d'avoir ete professionnel de la mer.
quand aux conseils je me garderais bien de t'en donner.
tout ceci n'enleve rien au fait que la majorité des plaisanciers (je ne parlerai pas des professionnels qui ne sont pas le fondement de ce forum) ne cotise pas à la snsm et que c'est plus que regretable pour le fonctionnement de cette association qui effectivement assure un service public.
jpierre

19 fév. 2008
0

alors la !!
ce sont les meilleures &lt&ltl autre qui veut payer des taxes &gt&gt
et l autre qui pense que&lt&lt les Anglais sont meilleurs marins que nous &gt&gt&gt
non mais ca va pas les gars
un autre qui veut laisser crever les gens en mer

19 fév. 2008
0

Presque d'accord
Je n'accepte pas l'idée de verser une taxe "volontairement", je trouve que le racket permanent que nous subissons va bien au-delà du raisonnable.
Pour notre cotisation SNSM, j'approuve totalement la démarche volontaire de payer une cotisation de 45€ Pour un an !
Vous l'aurez bien compris, c'est la façon dont sont gérées ces sommes considérables que nous versons pour des causes à priori justifiées, que je rejette au prétexte de la "solidarité".
Pour la SNSM, nous sommes des gens qui fréquentons la mer avec ses risques et nécessite une attitude responsable.
Je pense que pour beaucoup il s'agit de négligence en oubliant de s'acquitter d'une somme très modeste au regard du coût d'utilisation de nos bateaux.
Pour ceux qui trouvent cela trop cher, où hors de portée de leurs modestes moyens, il peuvent toujours pratiquer le vélo, la marche ou la pétanque :-(
Je suis bien persuadé qu'un versement de seulement 20€ ne serait pas refusé par la SNSM.
Ils prennent même les cartes de crédit....

19 fév. 2008
0

Diaoulig
pour cette fois je ne te suis pas.
si les 70% quin oublient , n'oublient plus, je suis presque sur que l'etat dira "alors ça c'est interessant, nationnalisons la SNSM puis prelevons une taxe pour la financer, ils ne dirons rien vu qu'ils paient deja.
Dans les annees qui suivront, on privatisera et le sauvetage deviendra payant.
Je ne veux pas dire par la qu'il ne faut pas apporter de soutient financier a la SNSM, bien au contraire, mais que dans le pire des cas ce sera comme j'ai expliqueet dans le meilleur, l'etat diminuera ses subventions (pourquoi subventionner vu que ces "c..s" financent eux meme.
Comme quoi c'est peut etre pas trop simple ce truc

19 fév. 2008
0

Je serai ennuyé de payer une taxe...
...obligatoire qui n'ira pas aux ayants droit !

Je préfère offrir directement une "cotisation" ... Je suis sûr qu'elle arrivera dans la bonne caisse !

Je serai d'autant plus ennuyé de payer une taxe française car depuis 2 ans je ne navigue plus dans les eaux concernées par notre chère (très chère...) république.

Et puis des taxes, comme je le dis plus haut, on en paye pas mal avec nos petits bateaux.

Maintenant s'il y en a qui pense qu'on n'en paye pas assez, je les laisse payer à ma place !

;-)

19 fév. 2008
0

et tdc diourig
j m exprime comme je peux pas besoin de tes conseils et je verse mon ecot tous les ans et moi je me vante pas d etre un grand marin

moi je suis inscrit maritime et retraite de la marine de peche ID 19551
pas de conseils de toi du moins

19 fév. 2008
0

mr lorenzo
pas de probleme avec le monde de la course , mais j ai du mal a admettre qu on puisse lacher des millions d euros dans ces bateaux et qu on puisse en meme temps foutre des des gens dans la merde
tu m as pas repondu sur paris dakar

19 fév. 2008
0

Le
secours en montagne, contrairement à une idée bien ancrée, est de plus en plus souvent facturé... et au prix de l'heure d'hélico, même un Lama.....

19 fév. 2008
0

peu au courant...
peu au courant du système français mais travaillant à la Sécurité Civile belge, je me permets cette petite contribution :

dites-vous bien qu'un secours n'est jamais gratuit et qu'une intervention et les moyens en personnel et matériel qui ont permis de mener celle-ci à bien coûte toujours quelque chose à quelqu'un.

Il y a 4 moyens de payer un sauvetage (et cela doit comprendre le personnel y compris son entrainement, les investissements en matériel et les frais de fonctionnement hors intervention) :

  • l'Etat par les taxes prélevées aux bénéficiaires potentiels des services de secours
  • les bénéficiaires potentiels par une cotisation volontaire
  • les bénéficiaires potentiels via leur assureur
  • les bénéficiaires tout court qui paye les frais après sauvetage

La première solution me semble a priori la moins mauvaise, tout en laissant la possibilité à l'Etat de se retourner contre la victime (ou son assureur s'il est assuré), en cas de négligence.

Ou alors l'assurance obligatoire qui couvre tout, mais elle risque d'être chère...

19 fév. 2008
0

encore faut il que l'etat
gere bien , pas toujour le cas, suis ptet hors sujet mais ici ont va investir 80.millions d'euros pour du tennis et nos pompiers pleures !!!! revoltant!!!!! :-(

19 fév. 2008
0

moi j laisse ca aux pro
l etat : depuis tout a l heure j vois que c a sur les fils l etat se debarasse de tout pourquoi il s occuperait de ces problemes on a meme pas un ministre de la mer
et comme l etat actuellement c est sarko
ne l eveillez pas

19 fév. 2008
0

Toujours le manque de moyens... des sous, des sous
En préambule, le rapport du CROSS MED précise : « La majorité des accidents intervient dans la pratique de sports sous-marins, au cours de baignades ou sur des bateaux de plaisance. Ces activités concentrent 50 à 75% des morts ou disparus… », « Sur 10.000 interventions réalisées en France chaque année, la plaisance représente désormais 65% de son activité»

Il serait intéressant de connaître le nombre de matelas pneumatiques et canots divers cela concerne ainsi que le nombre d’interventions réellement justifiées. Je sais, par ailleurs, qu’il y a 10 ans les cotisations payées par les professionnels de la mer (20 à 35% des interventions selon les régions) étaient négligeables.

En Bretagne, dans la zone que je connais bien, dans un rayon de moins de 30 milles, la sécurité en mer ne dispose pas moins de : 3 canots tous temps, 4 vedettes SNSM, une vedette de dépannage privée, 1 hélicoptère sécurité civile.

Vous ne m’empêcherez donc pas de penser qu’une meilleure gestion du matériel serait possible. Ce n’est pourtant pas géré par l’Etat !

Un exemple : pensez vous vraiment que chaque station ait réellement la nécessité d’un canot tous temps ?

19 fév. 2008
0

Ben
moi cela ne me choc pas! Marre de penser "politiquement correct" ! ! !

Et pourtant je sduis volontaire depuis 30 ans pour des sorties nocturnes après une bonne journée de travail, pour récupérer des skieurs hors piste partis se fourrer dans des coins pas possibles, par des temps éxécrables !

Il ne faut pas tout confondre !

Cela ne doit pas condanner les investissement utiles ou futiles .....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

un éléphant ça trombe

mars 2021