DERIVEUR ET QUILLARD

SALUT,

J'aimerais connaître les différences entre la navigation à bord d'un dériveur et celle à bord d'un quillard.
Qu'est ce qui change vraiment au niveau de la sécurité, du confort de route (gîte), faut-il être plus expérimenté pour manoeuvrer un dériveur, et tout autre point de différence.
Je parle de voilier habitable de l'ordre de 6/7 m.

Merci à tous nos spécialistes.

L'équipage
07 avr. 2004
07 avr. 2004
0

attention ...
Troll :-)

Non , je plaisante, quoique, pour faire un sujet qui dérape en insultes y a pas plus efficace :-)

Avec le moteur de recherche du site, tu vas trouver un grand nombre de fils parlant de cela. Comme tu n'est pas inscrit, je suppose que tu ne connais pas encore les détails du mode d'emploi du forum, c'est pour ça que je te propose de chercher dans les archives .

Robert.

07 avr. 2004
0

essaye cette beauté de site si tu veux...
home.nordnet.fr[...]ult.htm
Je me permets de transmettre l'adresse du site de Awen, qui fait une excellente analyse sur le sujet. J'espère qu'il ne m'en tiendra pas rigueur.
Amicalement, Alain.

07 avr. 2004
1

Troll
Faut aussi arrêter un peux avec vos conneries paranos! Je trouve la question pertinente!

Avant de crier au troll, il faut d'abord lire correctement la question!

Je n'y ai pas répondu pour la simple raison que je navigue sur un dériveur, de fait quillard pour moi, c'est exclu et en + j'en sais rien, les raisons sont persos, mais ici on ne demande pas de faire l'apologie de tel ou de tel système on demande juste des précisions sur les qualités / défauts, de navigation et de ses différents! C'est pourtant simple!!!!!

Donc il serait intéressant d'avoir l'avis de qqn qui a pratiqué les deux.

Pour vous, qui naviguez, c'est une évidence, mais pour un novice, il me semble que ces questions sont légitimes!

Je pense qu'il ne faut pas oublié qu'il n'y a pas de mal à s'initier. Quel meilleur moyen qu'un site de voile où tout le monde y va de sa connaissance maritime, (qui de plus est, distillée à tous vents à ceux qui connaisent) pour se renseigner? Avec des réac's pareil (cqfd Robert) le cliché du riche plaisancier a de belles années devant lui! C'est un peux comme le cigare, mais bon là je dérape.....

Abrégeons, moi aussi je suis intéressé de savoir, de lire vos expérience!

Alors, c'est quoi nen nav la différence entre un quillard et un dériveur??? (Parceque si y en a une...!)

07 avr. 2004
0

Farolito ...
Te fâches pas , voyons :-) Deviendrais-tu trop sérieux ?

Toute question posée de bonne foi par un débutant est légitime bien entendu. Je pense que pour un nouveau, ça vaut la peine de lui indiquer qu'il y a un moteur de recherche sur le site, non ?

Ceci dit, j'ai rarement vu un fil sur ce sujet là (dériveur versus quillard) qui ne dérape pas s'il dure assez longtemps: normal, dès que la houle se lève par le travers, les dériveurs finissent par lever l'appendice et dérapent sur le côté, pendant que les quillard se font faire le coup du croche pied par la vague latérale ... J'espère que ça te fera sourire :-)

07 avr. 2004
0

Merci
En voilà une réponse super intéressante!

Juste pour l'annegdote, la 1ère fois que je suis sortis sur le bateau qui est devenu le mien, je ne savais pas que c'était un DL! Après 20 min de ronds dans l'eau, au sens propre du thèrme, et une casi prise de digue, involontaire, vous l'aurez compris rentrée au port au moteur, gaz à coin pour donner de l'inertie, en me disant que décidément j'étais un gros nul et que j'avais encore de gros gros efforts à faire pour sortir seul avec un bateau.

Discussion sur le ponton

  • mais ta dérive, tu l'as baisée?

  • Hein, tu parles de quoi là?

  • Ben tu vois là où tu as la poignée au bout de la châine, ben c'est la dérive, pis faut la baisser!!!

  • Ookkkayyy, j'ai pigé pourquoi je faisais des ronds dans l'eau!!!!

Pas fier ce jour là, vraiment pas, mais c'est en forgeant que l'on devient forgeron, pas vrai? Je m'en vante pas de celle ci, mais maintenant avec les années, j'ai un gros sourire en forme de banane quand j'y repense.

Et je ne vous parle même pas d'un de mes compatriotes qui s'est retrouver pendu par les amarres, mais avec un quillard lui, au quai du port des minimes en Atlantique!!!.

:-D :-D :-D

07 avr. 2004
0

Robert
C'est gagné, j'ai souri! :-) :-) :-) :-)

Santé

07 avr. 2004
0

mon expérence !
Tout juste sorti des études, habitant la bretagne nord et n'ayant pas les moyens de payer une place de marina ni même un mouillage en pleine eau, j'ai acheté un dériveur ( mousquetaire )pour le mettre dans un petit port à Marées, gratos.

c'est une raison qui impose le choix du dériveur pour pas mal de gens en bretagne.

mais j'avais une envie terrible de lui faire pousser une quille pour remonter au vent...

j'ai donc acheté trois ans plus tard, un petit quillard ( Start 7 ) aux performances honorables au près, surtout dans la brise.

Tirant d'eau court, étudié pour pouvoir poser sur béquilles, il est tombé deux fois...
Ca m'a couté le tiers du prix du bateau en lourds travaux de rénovation des fonds de coque et du tableau arrière, arraché par le safran.

"terminé, les quillards et tant pis pour le près", me suis-je dit.

le suivant, un Sauvignon DL.
Ils ont bien rigolé, les copains avec leur Arpège et son lest à bulbe.
" on t'enverra des cartes postales !"...

Mais il ont moins crâné quand ils ont vu qu'au louvoyage, le Sauvignon avec sa carène toujours propre (car brossée sur la plage tous les 15 jours) et son solent sur étai largable, n'était jamais décroché par l'Arpège et son enrouleur de génois.

Ma conclusion : pas la peine d'avoir un quillard pour avancer au près, si la carène n'est pas propre et rien d'autre qu'un génois enrouleur pour faire du près dans la brise.

A bon entendeur !

28 sept. 2008
0

start 7 et arpege
ah le start 7 un super bateau quoi que je trouve qu'il a tendance à se couché un peu trop dans les risées.

pour l'arpege à équipement égal et navigateur égal (ça joue énormément le bateau ne fait pas tout)ça risque d'être un peu plus dur.

leur arpege avait un petit ou un grand tirant d'eau?
quand au hélices fixe ou non? la GV fullbatten?

je pense que la différence de vitesse se joue plus dans ces éléments que dans le nettoyage de la coque.

le netoyage peu avoir de l'importance mais dans certain cas, en effet je nettoyais à fond la coque de mon 470 mais parce que je ne pouvait rien faire de plus les bateau étant identique.

07 avr. 2004
0

POUR COULER UN POT
Le dériveur est génial, régulièrement il y en a qui se font pièger.
"Regarde l'autre, il est aussi gros que nous et il passe donc si lui il passe nous aussi" et paf c'est la baffe parce que c'etait un dériveur lesté et l'autre un quillard avec 165 cm de TE.
Aventure vécue avec un éleve à la barre dans la passe de Dunkerque ;-)

07 avr. 2004
0

à voir avec le programme de navigation

Comme sur beaucoup d'autre sujet l'on doit se poser la question de savoir quel genre de navigation l'on compte effectuer.Par exemple pour faire de la regate vaut mieux un quillard il remonte mieux mais à mon sens pour faire de la balade au ras des caillous en Bretagne vaut mieux un deriveur c'est egalement plus facile pour echouer mais je pense que pour la Mediterranée celà doit perdre de son interet.
J'ai eu les deux , jai été content des deux mais maintenant avec le probleme des places au port et du prix je suis bien content d'avoir un deriveur.Je le met sur corps mort durant la période de navigation et je bequille sur une greve l'hiver et je n'ai pas de soucis et c'est gratos.
Pose toi la question :que vais-je faire avec mon bateau ?

07 avr. 2004
0

tu peux aussi
poser la question à l architecte des serpentaires qui s appelle Bernard Veys, son site :

enthousiaste.com

07 avr. 2004
0

Kom calypso...
Si je naviguais en Bretagne, j'aurais un biquille, en Hollande un dériveur, dans les lagons un cata... Mais comme je suis en Med j'ai un vrai quillard, lesté à 45% du déplacement.
Et comme j'ai pas encore envie d'en sortir, ben je me pose pas plus de questions.

07 avr. 200416 juin 2020
0

Le bi-Loup
Le bi-loup, ça c'est un chouette bateau!
Effectivement je navigue en Bretagne, dans ce petit mais robuste bi- quilles qui se pose gentiment où on veut, qui ne gîte pas trop car mon dos n'aime pas ça...
Evidemment, au près il est pas très performant mais je ne cherche pas la performance... je prends mon pied dès que le moteur s'arrête à la sortie de la Vilaine... Le SULA glisse pénardement sur l'eau, et je me mets à rêver en observant ces côtes si belles de notre Bretagne.
J'ai trouvé le bateau qui me convient!

08 avr. 2004
0

à Vieil Ours

Je suis mouillé à Lorient l'année derniere je suis montée jusqu'à Redon .Quelle belle balade!j'ai été frappé par le nombre d'anglais
Salut

08 avr. 2004
0

entente cordiale?
ne te laisse pas trop frapper par les anglais, rends leur!

08 avr. 2004
0

Programme
pareil que Kidd et Calypso : tout dépend du programme.
En méd. , j'ai aussi un quillard avec fort tirant d'eau, une carène étroite et beaucoup de lest.
C'est ce qu'il faut pour ce coin parce que les côtes sont en général assez franches, pas de marées, et qu'on a souvent à remonter une mer dure avec fortes rafales.

Je vais partir dans 1 ans 1/2 pour la "tournée du laitier" (A/R Antilles) et j'aurais préféré un dériveur pour ce voyage. Surtout pour l'aller avec le vent dans le dos.
Mais bon, hein, je vais pas changer de bateau exprès pour ça et mon Karaté bien aimé fera bien le boulot !!

Je pourrais juste moins m'approcher des plages à cocotiers au mouillage. Mais je serai certainement avantagé pour le retour... Question de compromis...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (63)

Les enfants de la mer

novembre 2021