Dériveur de 5,20m,. CVP de Jean Yves Manac'h

Bonjour à tous
Qui connait ce type de deriveur

L'équipage
09 déc. 2016
09 déc. 201609 déc. 2016
0

Moi, j'en ai eu un : gros laser à dérive lestée, mât et GV de 505.
Un vrai plaisir quand on prend de l'age.
Quasiment inchavirable, planant mais avec queques petits défauts de conception
Que veux tu savoir...

09 déc. 2016
0

J'ai l'occasion d'en acheter un.
Je ne voudrais pas dessaler vu mon âge, mais je veux essayer d'aller vite.
Est il facile de le mettre à l'eau?
Est il bien en plastique et pas en CP?
Peut on envisager de le mater/démâter pour chaque sortie?
Est il facile d'utilisation?
Quel points à vérifier avant achat?
Quel est le prix moyen sachant que c'est du siècle dernier (année 1979)

Éventuellement des photos

Merci

09 déc. 201609 déc. 2016
0

Pour le prix, ça dépend de l'état et de la remorque 1500 € ?...Il est bien entendu en plastique et d'excellente facture. C'est la copie conforme d'un Laser "upsizé".
La GV est à bordure libre, surface et mat de 505 (plein d'occas haut de gamme ), facile à mater car il y a un "trou" quatt de lune dans le pont pour dresser le mât qui est haubanné. Il faut mettre les haubans et dresser le mât ( éventuellement avec la drisse et finir en mettant l"étai. Si le bateau est "nez vers le bas" sur sa remorque, c'est facile.
C'est un solitaire mais on est déjà allé à 3 à bord, souvent à 2 en balade, très sécurisant et pas vicieux.
Si la pente de mise à l'eau est douce ça peut le faire seul, sinon pour la sortie d'eau c'est mieux à 2, car l'ensemble remorque/ bateau est lourd, c'est quand même un quillard même si ça ressemble à un dériveur.
A vérifier avant achat : fonctionnement du treuil de quille, quelle descende bien toute seule. Vérifier la présence d'un dispositif empêchant la quille de remonter en cas de retournement (un bout en travers du puit).
Vérifier l'étanchéité du "trou" de pied de mat (vider une bouteille d'eau dedans et ragarder si ça ne coule pas dans la double coque- joint facile à refaire-)
Globalement c'est un super bateau qui a souffert de l'arrivée de la planche à voile comme les autres solitaires. Et de son nom "Cercle de voile de Paris" qui connotait l'embarcation "marin d'eau douce" genre monotype de Chatoux : pas un dans la rade de Brest qui aurait été son terrain de jeu idéal
Où est ce super canot ?

09 déc. 201616 juin 2020
12 déc. 2016
0

Le propriétaire actuel à la documentation d'origine
Merci à tous
Ce dériveur semble équivalent à un quillard, dérive basse.

12 déc. 2016
0

Si cela intéresse quelqu'un:
CVP 5,20m

12 déc. 2016
0

Un excellent et rassurant bateau injustement peu connu...Arrivé à une mauvaise période ? !
Je regrette le mien.
Où est celui là et à quel prix ?

21 fév. 2021
0

Bonjour
Je recherche un cvp 5,20. Si toutefois vous en connaissez un à vendre... cordialement 0689446700

21 fév. 2021
0

jean yves manach, un génie ignoré, à l'origine d'un de mes bateaux préférés : le joli morgann.

22 fév. 2021
0

Le "Joli Morgann" !

J'en ai vu un il y a quelques années sur le Salagou, je l'ai photographié sous toutes les coutures, c'est vraiment un joli petit bateau !

Dommage, un peu cher et rare.

24 fév. 2021
0

oui.
je regrette le mien, car, en plus d'être le plus beau, c'est formidable à barrer en mode balade.
Un vrai plaisir de vrai quillard.
Fou de voir comment les prix ont monte ces dernières années, j'avais vendu le mien il y a 5/6ans 15000, il en vaudrait 25000 maintenant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (122)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021