deriveur

un doute m'assaille parmi vous y en a t'il qui ont eu ou connaissance de gros ennuis genre "couler" à cause d'une grosse fuite du puits de derive

L'équipage
26 mar. 2013
26 mar. 2013
0

Il y a sans doute un exemple.
Tout comme on peut trouver quelqu'un dont la courroie de distribution de sa voiture a lâché en pleine conduite.

Le risque peut se faire inexistant à partir du moment où l'on inspecte et entretient correctement.

26 mar. 2013
1

Très improbable sur un DL dont l'axe traverse le lest à l'extérieur de la coque et dont le puits n'est qu'une enveloppe qui ne subit pas de contraintes mécaniques.

Sur un DI, le puits subit d'importantes contraintes mécaniques, et c'est possible, puisque j'ai magistralement coulé en 2 minutes avec un Maracuja 42.

Mais c'est la configuration sabre de la dérive qui en est la cause, et un impardonnable défaut de conception et de soudure...
Il y a des fils très anciens sur ce forum où j'en dit d'avantage.

Sur un DI à dérive pivotante, j'ai entendu souvent parler de bris ou de perte de dérive (sur des DL aussi, d'ailleurs), mais jamais de fuite importante, au point de couler.

26 mar. 201316 juin 2020
0

Photo : la face avant pliée du puits de dérive après renflouement du bateau.

En bas, on voit un bloc de bois et du ciment rapide, qui m'ont permis de fermer la base du puits, après avoir décapité et enlevé la dérive tordue.

26 mar. 2013
0

remarque technique :

Sur un DI, le varangage est souvent de trés bonne qualité, meilleur que sur un quillard où le bras de levier doit être réparti horizontalement sous les planchers alors que sur les DI on a souvent des points d'appui moins concentrés sur la même zone et plus haut. Mécaniquement c'est d'ailleurs la solution retenue sur les bateaux de course pure quand leur quille ne bascule pas. La tête de quille rentre alors dans un puit bien étayé par des varangues hautes.

26 mar. 201326 mar. 2013
0

Bon, j'aurai du regarder votre profil avant de répondre.
Regardez mes précédents bateaux sur mon profil et vous comprendrez !

Sur le Sauvignon, j'ai effectivement eu un accident de puits, mais n'engageant en rien la sécurité du bateau.

En rentrant des Scilly en 2001, j'ai heurté sous spi à 7 noeuds une caisse de criée flottant entre deux eaux.
Celle-ci a brutalement fait remonter la dérive que j'avais descendue de moitié (je ne saurais plus dire pourquoi, peut être pour équilibrer le safran)

Pas de chance, en remontant, le palan détendu s'est coincé entre la dérive et la joue tribord du puits, faisant éclater cette dernière.

La fuite était celle d'un robinet d'eau ouvert en grand, mais un petit plancher (ceux des pieds de couchettes du carré) cloué par dessus a stoppé le plus gros de la fuite.

Pour conclure, autant talonner est un évènement probable, autant la manière dont le palan s'est coincé était improbable. Les quatre brins ce sont superposés au même endroit précisément. Ils étaient si bien coincés, que la dérive ne s'est débloquée qu'en la poussant vers le bas avec un vérin.

photo : la réparation provisoire qui a permis de finir la saison. Une planche trouvée sur un quai à Brest, vissée et barbouillée à la colle PU diluée à l'acétone, ce que j'avais toujours à bord.

26 mar. 2013
0

La dérive sabre du Maracuja 42 est elle la dérive centrale ?

26 mar. 2013
0

C'est la dérive arrière, dont le puits sur certains modèles n'est pas en arrière de la cloison étanche, mais à cheval.

La cloison étanche sert donc de varangue pour les efforts latéraux, mais "on" a juste oublié de prévoir quelque chose devant (rien, absolument rien ne venait renforcer la face avant du puits)

26 mar. 2013
0

On n'est jamais à l'abri d'une malfaçon ou d'un très mauvais entretien. J'avais lu sur une info un problème de soudure sur le puit de dérive d'un OVNI.
Logiquement sur un montage à dérive sabre, le puit de dérive est déjà solide et la dérive est fabriquée pour faire fusible et casser. Sur un montage avec basculement de dérive la réalisation est particulièrement renforcée et solide au niveau de l'axe très bas situé et si l'on respecte le concept DI la dérive est relativement légère
La dérive doit s'effacer relativement lors d'un talonnage si le système de relevée le permet.
Le problème pourrait ètre en cas de retournement avec chute de la dérive sortie mais il y a souvent un freinage et la dérive est relevée dans ces conditions extrèmes.
Les quillards à quille relevable seraient théoriquement les plus vulnérables au niveau du puit pour des raisons mécaniques évidentes à moins de faire des structures très fortement échantillonnées donc lourdes ou de compter vraiment sur des structures amortisseuses ou fusibles de sécurité en cas de talonnage.

0

sur mon di l'axe de la derive est pris sur la galette en fonte moulée sous la coque ,aucun risque de voie d'eau a moins d'arracher la galettel

26 mar. 2013
0

Sur un quillard monté avec une quille sabre le risque en choc direct, choc indirect ou talonnage est identique à celui d'un quillard à quille fixe. Bon échantillonage et ammortissement des accélérations via des crash box est la seule réponse jusqu'à la valeur de calcul. Au delà on est dans l'accident.
C'est vrai que quand on a les valeurs en tête, il vaut vraiment mieux éviter de taper.

26 mar. 2013
0

Sur les OVNI le puits de dérive est partie intégrante de la structure La dérive n'est pas lestée Sur mon bateau elle est pleine ,une grosse tôle de 3cm d'épaisseur.L'axe est à l'intérieur du bateau à l'extrémité du puits cet axe est de 3,5 cm d'épaisseur plein il est tenu par deux plaques d'alu très solidement vissées au puits.La dérive est manoeuvrée par un bout relié à un palan.Cette dérive peut être calée en position basse par un bout qui l'empêche de bouger.C'est une obligation légale.La dérive est accessible de l'intérieur par trois trappes tenues par quatre visses Très simple d'accès pas d'eau car bien au dessus de la flottaison.La dérive est maintenue latéralement par des glissières .
Une fois ayant été généreux sur l'antifouling cette dérive est restée coincée en position haute avec un coup de marteau elle est descendue sans problème. Le lest est à l'intérieur du bateau sérieusement protégé pour éviter toute électrolyse.La tôle doit faire 6 mm d'épaisseur
Le safran dans sa partie mobile est commandé par une petite pompe hydraulique qui lui permet de remonter de sorte que le bateau se pose sur ses fonds épaisseur des tôles 8mm très sérieusement varangués.
Cette pompe a une sécurité une pastille coûtant 2 euros faite d'une sorte de papier mâché qui explose au moindre choc Le liquide de cette pompe est du liquide de refroidissement de voiture car beaucoup d'ovnis vont naviguer vers les pôles.Tous les ovnis ont ce dispositif ultra simple et fiable.
Je n'ai pas entendu parler de perte de dérive sur des ovnis ni même de soucis autour du puits car tout est en alu il n'y a pas de possibilités d'électrolyse par différences métalliques.
ATTENTION :Je ne me shoote pas à l'ovni tous les soirs.
Je suis juste content de mon bateau et souhaite éclairer l instigateur de ce fil.

27 mar. 2013
0

merci à tous vous avez bien apaisé mes craintes,bonne navigation à tous

19 déc. 2015
0

Bonjour à vous les experts de la Voile,

Je suis un parfait débutant dans le milieu!
Mais j'ai pour projet audacieux de partir à l'aventure tout août et d'embarquer toute la ptite famille (2 adults, 2enfants) tirer des bords sur la cote d'usure ;) et faire un ptit peu de cabotage (comme vous dites).
Pour cela, j'ai pour projet d'acheter un gros dériveur transportable type :
Étap 22, edel 4 ou 6, kelt 707... Et une remorque !
Budjet bateaux: 2500€ maxxx

Pour l'instant je ne suis allé que sur "le bon coin" pour trouver mon bonheur.

Je m'adresse à vous, passionnés, pour deux raisons:

-Votre avis aguerri sur ces dériveurs, lequel me recommanderiez-vous? Avez vous d'autre dériveur à me proposer ?
-Quels sont les points primordiaux à vérifier pour distinguer une bonne occasion d'une occasion véreuse? Dois-je impérativement l'essayer avec le propriétaire avant l'achat?

Enfin je précise que j'aime bricoler et que les travaux de de peintures et aménagements intérieur font parti de mes projets...

Un grand merci d'avance pour vos réponses ...

PS: un vendeur m'a dit qu'un dériveur avec malfaçons était en vente sur les réseaux, si vous savez lequel es pourriez vous m'en avertir! Merci

Cordialement

Jérémy

19 déc. 2015
0

Tu dis que tu es novice , que tu comptes partir tout le mois d'aout et d'embarquer toute ta famille sur un petit dériveur mais vous comptez vivre à bord ?
Si c'est le cas je me permet d'émettre quelques réserves à moins que tu veuilles dégouter tout le monde de la voile voir divorcer .
A vérifier sur un dériveur plus particulièrement la dérive et son système de relevage , le safran et sa fixation puis comme pour tout autre bateau le moteur , le mat , les haubans la coque , se sont les postes les plus onéreux .
Bien se promener sur le pont et vérifier qu'il n'y a pas de souplesse par endroits et surtout au pied du mat , pour le reste il ne faudra pas être pas difficile car vu ton budget .....
Faire une sortie avec le proprio serait un grand plus , tu te rendrai compte de beaucoup de choses .

19 déc. 2015
0

Merci hungry bird, c'est vrais que c'est risqué !
Mais aux grandes décisions les grands changements ;)

Il y a de grds lac ds ma région alors je comptais me faire la main avec mon future voilier courant printemps, début été avant le grand voyage...

J'ai bien lu tes conseils et t'en remerci!
Pour ne rien te cacher je suis sur un coup, un "réplique " edel 4"!
Le propriétaire me dit qu'il a été créé et estimé et certifié conforme.
Tout équipé, visiblement en bon état (pas de moteur
vendu pour 3000 € avec la remorque.

Je suis pas mal séduit par le tout, mais reste un bémol sur le "réplique"

Qu'en penses-tu ?

Bon week-end

19 déc. 2015
0

rien , absolument rien ,ça ne veut rien dire

il est en train de te vendre une bouse sur des plans perso dont tu ne sais même pas si ils sont homologués

bonjour la discussion avec l assurance en cas de sinistre !

a éviter

20 déc. 2015
0

Ah OK bon c 'est toujours bon à savoir, j'en prend bonne note !
Merci !
Messieurs, si vous connaissez une bonne occasion je suis à l'écoute j'ai faim de nouveaux horizons ;)
Merci d'avance
Bon week-end

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (164)

mars 2021