Dépose dérive d'un Daimio

Bonjour,
Heureux propriétaire d'un DAIMIO de 82, je souhaitais profiter de son hivernage au sec cet hiver pour m'occuper de la dérive pivotante (sablage et époxy).
Quelqu'un saurait-il comment démonter l'axe de pivot? Merci,

L'équipage
26 sept. 2016
26 sept. 2016
0

Daïmio DL...j'ignorais que ça existât.
A ma connaissance, le lest du Daïmio est moulé avec la coque. Mais peut-être y a-t-il eu une version DL ?

26 sept. 2016
0

Je confirme que mon Daimio est bien un DL. La dérive remonte au niveau de la descente, grâce à un filin via un palan dans le cockpit. J'aurais souhaité la démoter afin de vérifier l'axe et en même temps traiter la dérive.

08 déc. 2016
0

bonjour je confirme le daïmio est un quillard avec 1.10m de tirant d'eau quille moulé avec la coque donc indémontable. Il n'a jamais été fabriqué en dériveur je pense que c'est une modification faite par un propriétaire mais j'aimerai voire une photo....A+

28 sept. 2017
0

Bonjour Paulsaint,

Réponse très très tardive, mais voila la photo du Daimio DL. A+

28 sept. 2017
0

bonsoir yodansan là tu me laisse sans voix car je n'y croyais pas c'est la première fois que je vois un daïmio en dériveur.Pourrais - tu me faire des photos de l’intérieur que je vois cette modif car le gars qui la faite et fortiche !Ou es-tu que je puisse venir voire ça de visu cordialement

29 sept. 201716 juin 2020
0

Bonsoir,

Comme la plupart des DL, la dérive remonte dans le carré. Par contre elle n'est visible que si je démonte la table. Le dernier clicher montre le filin de relevage dans le cockpit. Il manque le palan de tirage car j'ai commencé l'hivernage
Sinon je navigue autour de La Rochelle mais habite près de Poitiers. Cordialement,

30 sept. 2017
0

Bonsoir yodansan
je lève mon chapeau pour celui qui à fait cette modification c'est net et propre j'y ai pensé mais là, je n'ai pas osé . Au niveau navigation est ce qu'il fait un bon prés? Je pense qu'un jour nous aurons le plaisir de se rencontrer car je navigue sur l'estuaire de la gironde je suis basé à Pauillac et cela m'arrive de monter jusqu'à la Rochelle

01 oct. 2017
0

bjr j ai un daïmio oui première fois que je vois ça
:pouce:

01 oct. 2017
0

Bonsoir,
Je ne sais pas d'où vient cette modification, mais puisque le Daimio a à l'origine un lest moulé avec la coque et pas un lest rapporté, je pense plus que c’était une demande particulière du premier propriétaire.

Perso, je ne vois pas comment on pourrait "creuser" cette quille pour installer la dérive pivotante.

01 oct. 2017
0

C'était peut-être un proto du chantier.

01 oct. 201701 oct. 2017
0

Bateau sur ber il te suffira sans doute simplement une inspection visuelle pour déterminer l'emplacement de l'axe de dérive. Sur certains dériveurs l'axe travers de part en part l'amorce de quille dans des tubes stratifiés à la coque. De chaque coté de la coque les trous de passage sont ensuite fermés par une plaque ou par masticage.
Avec un simple réglet glissé dans le puits de dérive tu devrais pourvoir mesurer la position de l'axe et la reporter ensuite sur l'extérieur de ta quille. Ensuite un petit grattage localisé des couches d'antifouling devraient te permettre de retrouver les traces de mastic ou de stratification.
Sur certains bateaux l'axe est situé plus haut et on y accède par l'intérieur du bateau mais je ne cois pas que ce soit le cas sur ton Daimio.
Sur d'autres, l'axe de dérive est porté par un système d'équerres glissées dans le puits et vissées sur la base du puits

03 oct. 2017
0

Bonsoir Milo,

Merci pour votre aide. J'ai déjà trouvé l'emplacement de l'axe, en bas et en avant du saumon de quille. Ma question serait plutôt de savoir comment est fixé et maintenu en place? Je verrai si je démonte tout ou si en descendant la dérive le plus bas possible je peux intervenir dessus. En tout cas merci encore.

02 oct. 2017
0

bj à tous on voit que c'est fait par un ancien proprio car la coque de la dérive ( la stratification) n'est pas régulier ,il y a perte de place sous le cockpit et en plus un puits dérive dans la descente ?? les charnières devront être changées car la rouille n'est pas belle ensuite je me pose la question au niveau de la navigation quel intérêt de mettre une dérive sur un bateau qui cale 1.10 de tirant d'eau qui permet d'aller et d'accoster en peu partout Ce n'est pas une critique juste une constatation et encore une fois je tire mon chapeau à la personne qui a fait ça

02 oct. 2017
0

Je peux assurer que sur mon dériveur de série, la stratification du puits de dérive laissée brut et simplement peinte d'une couche de gelcoat n'est pas plus régulière que celle présentée sur les photos. Ce n'est donc à priori pas une preuve absolue d'une modification par un amateur...

02 oct. 2017
0

sur l'acte de francisation page 2 quel tirant d'eau il donne ? cela déterminera si cette modification est d'origine

02 oct. 2017
1

Bonjour à tous.
J'ai eu dans un passé assez lointain un Daimio quillard, et à l'époque, le précédent propriétaire (Qui l'avait acheté en neuf à Bon-Encontre) m'avait parlé de la possibilité qui lui avait été offerte de choisir un dériveur lesté comme celui en question.
Je suis donc assez catégorique pour dire qu'à l'époque de la sortie de ce modèle, il y avait effectivement une possibilité à la commande de choisir quille fixe ou dériveur lesté. Il semblerait qu'il n'y ait eu que très peu de modèles construits.
Il serait intéressant de connaitre l'année de fabrication ainsi que le N° de la coque, le mien était de 1979 avec le N° 1110.
Roland. ;-)

03 oct. 2017
0

Bonsoir,

Après vérification sur l'acte de francisation, la conception est d'origine (merci Hermine), son tirant d'eau étant indiqué à 0.70 mètre dérive relevée. Pour l'Hermine, il porte le n° 304 et est de 1980.

Pour Paulsaint, l'habillage du puits de dérive a été modifié au fil du temps. Je souhaite revoir tout çà cet hiver, notamment revoir la table articulée remplacée par une table amovible intérieur-extérieur. Le haut du puits sert de marche pour entrer et sortir.

En tout cas merci à chacun pour votre contribution.

04 oct. 2017
0

Le numéro 304 semble être le nombre de bateaux construits selon cette option jusqu'à l'année 1980, le mien (à l'époque) portant le numéro 1110 étant antérieur. Ce qui laisse à penser qu'il y a eu quand même une certaine proportion de dériveurs lestés mis en circulation.
Personnellement je n'ai jamais eu l'occasion de voir ce modèle particulier (Quoique la partie immergée ne permet pas forcément au premier regard de saisir cette "subtilité").
;-)

04 oct. 2017
0

effectivement rien ne permet de faire la différence entre le quillard et le dériveur J'ai eu un EDEL 4 en quillard il suffisait de regarder le safran pour savoir que c'était un quillard ou dériveur car le dériveur avait le safran derrière le tableau arrière et le quillard était suspendu hors sur le daïmio rien ne différencie demain je vais sur ma barque et je regarderai son numéro

04 oct. 2017
0

J'en ai vendu plusieurs et je n'ai jamais entendu que le chantier fabriquait des versions dériveurs et pourtant je visitais tous les ans le chantier CNSO à Bon Encontre en revenant du Grand Pavois de La Rochelle...

04 oct. 2017
0

yodansan regarde si il n'y a pas de clips en bout de l'axe de rotation de la dérive

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (66)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021