Démontage ou non de l'échangeur, ?

Hello!
J'ai un moteur Craftsman 27.3 qui a 6 ans.j'ai installé une vanne 3 voies et des que je laisse le moteur plus d'1 mois sans tourner je lui fais aspirer 5 litres de liquide de refroidissement ( après l'avoir fait tourner 20 minutes en prise).je récupère ce liquide au prochain démarrage et rebelote.
Mon échangeur est extractible par l'arrière c'est a dire impossible pour moi car derrière un moteur les ingénieurs ont du oublier qu'il y a un cockpit !il faudrait donc démonter tout le bloc en fonte d'aluminium de l'échangeur pour après extraire le faisceau en cuivre.
Comme je n'ai pas envie de tout démonter je prends la précaution que je viens de vous décrire.
Chaque année je démonte la coupelle avant (accessible donc) et je vérifie mes faisceaux.Ils sont nickel (voir photo) et je les tringle par sécurité délicatement avec une tige filetée.
Ma question:
Si mes faisceaux sont nickels (je passe ma tige
filetée a travers sur toute la longueur du bloc) pouvez vous me confirmer que le démontage complet de la rampe du faisceau est inutile?
Je l'espère.....
Philou

L'équipage
31 mar. 2020
31 mar. 2020
-1

Salut,
Vu les précautions que tu prends, il n'y a pas de soucis, mais pourquoi le démarrer tous les mois ?
Un moteur bien hiverné supporte de rester 6 mois sans tourner.
C'est ce que je fais, j'espère avoir raison.🤔

31 mar. 202031 mar. 2020
1

Démonter l'ensemble du bloc d’échangeur n'est pas nécessairement plus difficile ni plus long, et ça permet de faire une vérification complète de l'échangeur; on en profite aussi pour nettoyer les lumières (pas sûr que ce soit le terme exact) d'échappement qui peuvent être encrassées, ainsi que le coude d’échappement pour lequel il n'est pas rare d'avoir des mauvaises surprises(encrassage et/ou corrosion) lors du démontage. Perso c'est comme ça que je procédais sur mon Vétus 16cv.

31 mar. 202031 mar. 2020
1

Salut Philou,
En principe sur tous les moteurs marins , le nid d'abeille (faisceau tubulaire) seul, doit être extractible par 2 cotés (avant et arrière)...
Du coté avant, il est souvent nécessaire de baisser l'alternateur en le faisant pivoter sur son axe.
Le faisceau n'est pas en cuivre, mais en cupro-nickel et insensible à l'eau de mer.
A mon humble avis, le nettoyer comme tu l'expliques avec un goupillon ou tige filetée n'est pas une bonne chose: au contraire, il faut sortir le faisceau , le tremper dans un bains d'acide chlorhydrique diluée a 33% , le rincer à l'eau claire ; il doit ressortir comme neuf ! Le remonter bien centré dans son logement, dans le bon sens, avec ses 2 joints toriques neufs.
Le principal emmerde des échangeurs se situe aux niveaux des joints toriques, là ou se fait la séparation eau de mer/eau douce ; c'est a ce niveau des joints que l'on rencontre l'oxydation, très très rarement au niveau intérieur des tubulures du nid d'abeille...
Il faut donc sortir le faisceau en entier, et ne pas se contenter d'une visite oculaire ! Perso, j'essaie de le faire tous les 2/3 ans , et depuis 45 ans , mon échangeur se porte mieux que moi ! Sinon, un jour ou l'autre , les joints toriques seront shuntés par l'oxydation qui bouffera le corps d’échangeur; il n'y aura plus de séparation eau de mer/eau douce, et le moteur tournera à l'eau de mer...
C'est le coronavirus des moteurs marins: on s'en aperçoit toujours trop tard...
Mamita

31 mar. 2020
1

Pareil, un démontage au moins tous les trois ans permet de visualiser l'état du faisceau et de remplacer les joints.
Seule petite réserve: l'acide chlorhydrique, je préfère éviter. Démonté régulièrement, le faisceau ne s'encrasse pas et une nuit dans du vinaigre blanc sera suffisante pour lui rendre son éclat après rinçage.

31 mar. 2020
0

Si tes faisceaux sont nickels pas et de début de corrosion pourquoi tout démonter ? le reste logiquement devrait ressembler a la partie accessible en cas de doute il faudra démonter.

31 mar. 202031 mar. 2020
1

Salut
"...pourquoi tout démonter..." .
L'ennui c'est que l'échangeur c'est une pièce essentielle du moteur et c'est très très cher! Il vaut mieux démonter périodiquement avec 2 joints toriques neufs, que de se retrouver avec un échangeur impossible a démonter, et d'être obligé (à minima) d'acheter un corps et un échangeur en entier, sans parler de l'état intérieur du moteur qui a fonctionné avec de l'eau de mer à 80/100° !
Mamita

01 avr. 2020
-1

Merci à vous tous pour ces réponses tres intéressantes...
C'est le représentant de Craftsman qui m'a dit au salon nautique que l'extraction se faisait en le tirant par l'arrière. Je le crois....???
Comme le cockpit est juste derrière le moteur je pourrai (en poussant depuis la partie avant pour le faire sortir) le faire sortir que de la moitié . Donc il faudrait que je démonte tout le bloc de refroidissement qui est fixé contre le moteur par 6 gros boutons et il faudrait que je démonte aussi le coude d'échappement....le tout en changeant les joints. Est ce facile?
Et puis une autre question:comment extraire le faisceau ? Je pensais tourner une pièce en bois du diamètre exact et tâper avec maillet en caoutchouc. Maintenant si il y a du sel cela doit être assez stressant de savoir jusqu'à quelle force il faut taper!
Si parmis vous une personne a cette expérience ?
Ai plaisir de vous lire!
Philou

01 avr. 202001 avr. 2020
0

Facile ? C'est surtout très ch...
Tout dépend de l'accessibilité, sur mon 34' la moindre intervention exige des performances de contorsionniste.
Mais sinon ce n'est que du Meccano, le système refroidissement ce n'est pas de la mécanique de précision.
Il faut avoir les bons outils et prendre son temps..

01 avr. 202001 avr. 2020
0

Je ne sais pas comment ton moteur est foutu, mais je suppose qu’il ne doit pas être très différent de celui que j’avais sur mon précédent bateau, à savoir un Vetus M06 (16cv). Comme toi je ne disposais que de peu de place à l’arrière, et même si le démontage était possible, c’était galère, je trouvais donc qu’il était plus facile de tout démonter. Les opérations à effectuer étaient les suivantes :

-Démontage de l’alternateur ; quelques fils à déconnecter et deux boulons à enlever, donc rien de très sorcier.
-Déconnexion des différentes durites après avoir vidanger l’échangeur.
-Déconnexion de la durite d'échappement.
-Dévissage des quatre (six sur ton moteur) boulons de fixation du bloc échangeur.
Et voilà, une petite heure après c’est fini.

Le boulot le plus délicat c’est maintenant, mais tu va pouvoir le faire en étant parfaitement à l’aise avec ton échangeur posé sur une table ou un établi.

Pour commencer tu démontes le coude d’échappement en priant très fort pour ne pas avoir de mauvaises surprises quant à l’état de la jonction entre coude et corps d’échangeur. Ensuite tu démontes les deux coupelles qui encadrent le faisceau, et tu te grattes la tête pour savoir comment tu vas extraire le faisceau pour le cas où il serait bloqué.
Il te faudra prévoir deux joints toriques qui sont à changer impérativement à chaque démontage, ainsi qu’un joint de coude d’échappement et le joint qui fait l’étanchéité entre le moteur et le corps d’échangeur.

Voili, voilou, c’est de la mécanique basique à la portée de tout bricoleur n’ayant pas deux mains gauches.
Je précise que je ne suis pas mécano pro, mais comme je démontais mon échangeur une fois par an, à cause d’un problème récurrent de corrosion au niveau du coude d’échappement, je faisait ça les yeux fermés.

01 avr. 2020
0

Merci bwv pour ce tuto parfait!
Je l'imprime des que je peux!
Cest exactement la manip queje pense faire la prochaine fois.
Je ne lai pas fait car ayant commandé le grand joint plat qui est entre la boite de l'échangeur et le corps du moteur...je me suis aperçu trop tard qu'il aurait fallu que j'ai commandé aussi le joint avec le coude d'échappement.
Derniere question:avec quelle manip tu extrais délicatement faisceau ? Je suppose que le sel doit le coller au boitier?
Bien a toi.
Philou

01 avr. 202001 avr. 2020
1

Normalement l’extraction du faisceau ne doit pas poser de problème s'il est démonté périodiquement, et remonté correctement avec des joints neufs. J'ai juste eu ce problème au premier démontage un an après l'achat du moteur, donc sous garantie. Je souhaitais le démonter pour contrôle, et c'est ce moment que je me suis aperçu qu'il était complètement bloqué. J'ai donc démonté tout l'ensemble pour pouvoir bosser à l'aise.
Après avoir fait une tentative de déblocage en tapotant et en intercalant une cale en bois, j'ai préféré le porter chez le concessionnaire qui a constaté que tout était corrodé. L'ensemble a donc été remplacé sous garantie, sauf le faisceau qu'ils ont réussi à démonter, mais je ne sais comment.
A l'époque ils avaient des problèmes chez Vetus à cause des coupelles en plastique qu'ils ont remplacés par des coupelles en bronze.
Toujours est-il que les démontages suivants se sont passés sans problèmes, d'où l'utilité à mon avis de le faire assez souvent, une périodicité de de deux ans me parait être un maximum. Perso je le faisais tous les ans pour vérification.

Ps- Je me permets de rajouter une précision concernant le démontage du faisceau, c'est de faire attention car il est fort probable qu’il y ait sur une des deux coupelles un ergot permettant de positionner le faisceau, donc fais attention lors du démontage à ne pas le perdre. Je te suggère aussi de prendre des photos, et aussi de repérer avec un coup de pointeau la position du coude d'échappement.Toutes ces petites précautions te permettront de gagner du temps au remontage.

01 avr. 2020
0

Re,
"...L'ensemble a donc été remplacé sous garantie, sauf le faisceau qu'ils ont réussi à démonter, mais je ne sais comment. ; Certainement à la presse !

Mamita

01 avr. 2020
0

Merci à toi.....BWV
C'est très précis....moi je le tringle depuis 5 ans sans démonter....donc j'espère pouvoir le faire sans trop d'efforts.....la prochaine fois.
Mais...comment pousses tu le faisseau pour le sortir?
Pour l'orientation c'est une très bonne idée. Mais pour moi tout est symétrique et pas d'ergo.
Impossible d'envoyer la photo....cela plante.
Merci de ta disponibilité....
Philou

01 avr. 202016 juin 2020
0

Le terme d'ergot que j'ai utilisé est inexact. IL s'agit en fait d'une goupille de positionnement de la coupelle par rapport au faisceau (voir page 46 de l'extrait de manuel ci-joint ); il convient donc de faire attention à ne pas la perdre pour le cas ou elle serait amovible.
En principe le faisceau se pousse vers l'arrière, c'était du moins le cas pour mon moteur. A voir pour le tien.
Et pendant que tu y es, profites en pour démonter le calorstat, et vérifies son fonctionnement en le mettant dans une casserole d'eau chaude.


01 avr. 202001 avr. 2020
0

Re fou de bassan,
Si tu ne fais que "tringler" ton faisceau sans le démonter, cela veut dire implicitement que tu n'as pas changé les 2 joints toriques...
Au bout de 6 ans la sortie du faisceau deviendra très délicate: problèmes en vue !
Mamita

01 avr. 2020
0

quand on dépose le collecteur sur un moteur c'est toujours intéressant avec une petite dremel et une fraise de supprimer les marches de liaison ceci afin d'avoir un écoulement parfait des gaz
dans les conduits ,le moteur tourne mieux et surtout il s'encrasse beaucoup moins .
alain

02 avr. 2020
0

fou de bassan, tôt ou tard, il faudra le démonter cet échangeur. J'espère pour toi, que ça ne sera pas TROP tard

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

Souvenir d'été

  • 4.5 (81)

Un souvenir d'un mouillage aux Grenadines il y a déjà longtemps

novembre 2021