dematage Jouet 680

Bonjour,

je suis a la recherche d'une remorque pour mon voilier, un jouet 680.

Et du coup j'aimerai savoir si le dematage est facile?
Je ne l'ai jamais fait sur ce bateau, si quelqu'un a la marche a suivre.

Merci

L'équipage
18 nov. 2014
18 nov. 2014
0

Bonjour, pour la matage le système des J80 ou mon système rubrique astuces
www.classej80france.com[...]ces.php
jacques.aubert.pagesperso-orange.fr[...]/
Jacques

18 nov. 2014
0

Bonjour,
Pour mon mousquetaire, j'ai utilisé le "système henri", c'est surprenant comme ça marche bien!
L'avantage, c'est que les bouts sont vites rangés et ne tiennent pas de place.

18 nov. 2014
0

Il ne s'agit pas du J80 mais du Jouet 680, petit deriveur lesté.

Le systeme Henri a l'air bien mais je n'ai pas de tangon...mais du coup à 2 ca peut etre jouable comme ca

18 nov. 2014
0

Justement, je viens de faire le topo à un collègue.

Si vous avez une grue au port.
positionner le bateau dessous
sangler le mât 30 cm au dessus de la barre de flèche où se trouve le point d'équilibre
déposer toutes les manoeuvres courantes et les sangler au mât
veiller à garder la tension sur la sangle (le mât doit être maintenu)
déposer pataras et étai, puis les haubans
laisser descendre le mât pour le coucher sur le bateau (ou le monter sur le quai)
attention à ne pas piétiner les ridoirs qui se tordent facilement

Pas de grue.
Bateau échoué à sec
déposer toutes les manoeuvres courantes et les sangler au mât
déposer l'étai et y capeller une écoute, envoyer un équipier le plus loin possible devant le bateau : il gèrera le début de la descente
détendre de moitié les haubans SANS LES RETIRER : il servent à guider le mât
un équipier au pied de mât : il veillera à ce que le mât pivote le plus longtemps possible sur son embase
un (grand) équipier sur les bancs de cockpit : il réceptionnera le mât
l'équipier qui retient l'étai avance, le mât commence à pencher vers l'arrière
jusqu'à ce que l'angle soit trop faible, alors finir le pivotement jusqu'à ce que l'équipier arrière reçoive le mât ; corriger le porte à faux en faisant avancer l'ensemble avant de le déposer sur le rouf
finir de déposer les haubans et le pataras
attention à ne pas piétiner les ridoirs

Le remâtage dans le sens inverse.

18 fév. 2016
0

Démâtage d'un Jouët 680.

Préparer la déconnexion de toutes les liaisons du mât au bateau (drisses liées au pied de mât, prises électriques etc..) sans toucher aux ridoir pour l'instant.

Attacher la drisse de foc sur le balcon avant et la raidir sensiblement pour travailler en sécurité.

Débrancher l'étai et en attacher solidement l'œillet avec une drisse solide et en bon état (12 au moins)
Placer une poulie à grand réa sur le point d'arrimage de l'étai, sur le bateau et passer cette drisse dans le réa de cette poulie.
Cette drisse sera utilisée à partir d'un winch pour retenir le mât dans sa rotation vers l'arrière du bateau.

Lier le bas du mât en appui sur son pied, avec un bout qui sera fixé solidement sur chaque bord au rail de fargue, dans l'axe des ridoirs. Cela évitera au bas de mât de remonter lorsque le mât atteindra une inclinaison critique.

Mollir notablement les ridoirs (haubans et galhaubans) sans les enlever : ils assureront le guidage latéral du mât dans son mouvement.
Raidir la drisse de retenue (celle qui passe dans la poulie) et détacher la drisse de foc des balcons avant.

Le second équipier donne une légère impulsion vers l'arrière au mât et le premier équipier arrête ce mouvement et le stabilise à l'aide de la drisse de retenue que l'on vient de créer (1er équipier au winch)

Le second équipier se positionne alors sur le toit du roof et soutenant le mât au maximum vers le haut, afin de soulager la drisse de retenue, au fur et à mesure que le 1er équipier laisse filer le mât vers l'arrière (très lentement au winch avec une bonne manivelle)
Il est souhaitable que le second équipier soit grand,bien stable, et assez leste pour reculer vers l'arrière du bateau tout en soutenant au maximum le mât pour soulager la drisse qui file lentement au winch.
Par mesure de sécurité, les deux équipiers ne doivent jamais se positionner directement sous la trajectoire du mât, mais légèrement en retrait latéral.
Il est bon de prévoir un matelas de pont sur les balcons arrières, afin de protéger le mât d'une fin de course trop rapide qui pourrait endommager son rail.
On peut éventuellement remplacer le second équipier par un système de perche de soutien, mais c'est du sport garanti !
On peut également augmenter l'action du winch en lui faisant commander non pas une simple poulie de renvoi, mais un palan double, voir triple...

J'utilise cette méthode aussi bien sur l'eau qu'au sec. Il m'est d'ailleurs arrivé de démâter seul mon Jouët 680 (quillard), et même de le remâter (mais pas sur l'eau...) avec la même méthode pratiquée en sens inverse.

Bien à vous tous !

Alain (Brest Moulin Blanc)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (88)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021