Dématage en croisière

Au cours du convoyage du voilier que je venais d\'acheter d\'occasion à la Napoule j\'ai subi un dématage au large du Portugal par 39° 10\'de lat nord et 9°31\' de long ouest le 14 05 2003 à 16h 45 TU.
LE BATEAU: CONATI 31. long: 9,40m, bau max: 3,30m. TE: 1,70m.Poid lège: 3,2T. Mat à 2 étages de barres de flèche posé sur emplanture et épontille, avec hauban, hauban inter et bas hauban, les deux derniers repris sur la même cadène. Moteur 13 CV. Armement 2° catégorie.
METEO: Vent nord F3à4 visi 10 NM houle 2,5 à 3 m
REGLAGES: foc enroulé 1/4 - GV 1 ris - appuyé par le moteur. (nous étions fatigué par un départ de Cascaïs difficile - ancre prise dans une chaine - et un passage du cap raco avec houle croisée et rafales F 5 à 6) et nous voulions arriver à Péniche avant la nuit. Allure:louvoyage.
CIRCONSTANCES: juste aprés un virement de bord pendant que l\'équpier bordait le foc,la cadène babord portant le bas hauban et l\'inter s\'est rompue provoquant la rupture du mat au-dessus du 1° étage de barres de flèche et la chute de celui-ci sur tribord.La partie basse du mat est restée accrochée aux filières par le winch de drisse de GV situé à tribord sur le mat, la partie haute s\'est rangée le long de la coque du fait de l\'erre du bateau.
CE QUE J\'AI FAIT: D\'abord couper le moteur puis rassurer l\'équipier (qui croyait avoir trop bordé). puis tentative d\'appel à la VHF portable (l\'antenne de la fixe étant dans l\'eau). Première surprise mon équiier qui avait sympatisé avec un équipage anglais avait vidé la batterie en conversations diverses et ne l\'avait pas remise en charge. Faute de ma part. j\'aurais dû vérifier! toutefois il est probable que la portée aurait été insuffisante.
Ensuite appel par le téléphone portable; miracle ça passe. Je préviens la capitainerie de Péniche sans demander immédiatement assistance. Enfin tour d\'horizon des dégats et réflèxion sur ce qu\'il faut faire. Remarque: le cerveau marche beaucoup moins bien en mer quand on désemparé et fatigué qu\'au bistrot du port à étaler sa science d\'où la necessité de bien y réfléchir avant et de garder son calme au cours de l\'incident.
J\'ai pris la décision d\'essayer de sauver ce qui pouvait l\'être.La houle modérée me laissait un peu de temps.
J\'ai pû: débrancher proprement le passe cable en pied de mat, démonter la bôme, récupérer les hale bas et hale haut de tangon récupérer les bosses de ris + la 2° drisse de foc + celle de spi + les palans de pataras et d\'écoute de GV et enfin les écoutes de foc.
J\'ai envisagé de récupérer le mat en me servant de la bôme et du tangon pour faire une chèvre et du palan de pataras comme treuil, mais le mat étant coupé en 2 il m\'aurait fallu aller à l\'eau pour capeler un cordage au niveau du 1° étage de b d f qui se trouvait alors à 2m sous l\'eau. mon équipier étant effondré et sans ressort j\'ai crains qu\'il ne soit pas capable de me ramener à bord en cas de problème. J\'ai donc renoncé (d\'autant q\'au mois de mai en atlantique l\'eau est frisquette). Je me suis donc résolu à couper les haubans pour libérer le mat. Seconde erreur: j\'aurais dû commencer par l\'étai et l\'enrouleur. En effet le mat libéré pesait de tout son poid sur le profil d\'enrouleur qui ainsi était fortement cintré. J\'ai cherché à atteindre la vis akéne qui fixe le profil supérieur à celui solidaire du tambour mais plusieurs épaisseur de Dacron (foc enroulé à 1/4) ne sont pas faciles à couper au cutter. Aprés réflèxionj\'ai pensé que même si j\'arrivais à devisser la vis akène je n\'arriverais pas à désolidariser les profils haut et bas. J\'ai donc démonté l\'axe fixant l\'étai aux lattes ridoir. Le mat totalement libéré a coulé mais au passage le tambour d\'enrouleur a arraché le balcon avant. Ensuite j\'ai vérifié le niveau de carburant: il n\'en restait pas assez pour rallier Péniche par mes propres moyens. J\'ai donc demadé un remorquage à Péniche. 3° erreur:j\'ai omis de demander un devis (fatigue quand tu nous tiens!). A ce moment un voilier anglais faisant route vers le sud s\'est dérouté pour nous porter secours et est resté prés de nous jusqu\'a l\'arrivée de la vedette. Cette présence rassurante a eû une valeur inestimanble pour le moral. Cela fait chaud au coeur que la solidarité entre voileux existe encore. L\'accueil à Péniche a été remarquable. Tous nos interlocuteurs, sauveteur et administratifs ont été d\'une coutoisie et d\'une gentillesse exceptionnelle. Le coût du remorquage a été modéré: 318 € pour 4h de vedette.
CONCLUSION: Même par temps maniable un dématage est une épreuve et pourtant nous avons eû de la chance ( pas de blessés). Dans ces circonstances le plaisancier moyen n\'est pas au top de ses capacités morales ou physiques. Il faut donc s\'y préparer en connaissant bien son bateau et notamment comment libérer rapidement un étai passant dans un enrouleur. S\'il faut libérer mature et gréement je pense qu\'il faut commencer par l\'étai et l\'enrouleur. Ne pas demander un remorquage sans devis. Disposer toujours d\'assez de carburant pour faire tout le trajet au moteur.
LES SUITES: Intermutuelles assistance a assuré le rapatriement de mon équipier et moi-même par taxi Péniche Lisbone et par avion Lisbone Paris et le rapatriement du bateau par camion jusqu\'à Saint valéry (76). Navimut m\'a indemnisé correctement (50% d\'abattement sur mat et voile). Coût des travaux par chantier: 21000 € Indemnisation: 14000€ aprés déduction de la franchise. Coût annuel de l\'assurance 470€.
Si mon expérience peut servir tant mieux; Si vous avez des critiques ou suggestions je suis preneur.
Tchao

L'équipage
14 fév. 2004
14 fév. 2004
0

chapeau bas
rien ne dit qu'on aurait fait aussi bien.et surtout sans blessés
Je n'y avais pas reflechi, mais c'est vrai que la cisaille a haubans, c'est inutilisable pour l'étai enrouleur, et défaire une goupille coincée a mort par la torsion du truc... reste la scie a metaux ??

et quid de la cadene? qu'a dit le chantier? car c'est pas normal..

14 fév. 2004
0

cadène
La rupture de cadène a été considéré par l'assurnce comme vice caché. Elle a renoncé à une procédure car cela était difficile a prouver.
Conclusion on n'est jamais assez tatillon dans l'examen d'un bateau d'occasion. Même l'expert que j'avais mandaté avant achat n'avait pas vu ce que l'expert de l'assurance a remarqué: boulonnage des cadènes à l'intérieur sur les tirants différant à babord et à tribord, modification de l'épontille probablement pour rattraper le "chewing gum " sous l'emplanture du mat. C'était mon premier bateau, je n'ai rien vu mais mon expert non plus! :-(

14 fév. 2004
0

vraiment bravo
c'est aussi une petite leçon pour ceux qui disent que le moteur auxilliaire ne sert à rien et qu'on peut tout faire à la voile quand on est un vrai marin

amicalement

14 fév. 2004
0

Tout à la voile
C'est vrai et faux à la fois. Dans mon armement en 2° catèg il me manquait le tourmentin que j'avai prévu d'acheter aprés installation d'un étai larguable. Avec la bôme et le tourmentin je pouvais installer un gréement de fortune. Mais je n'aurais pû atteindre Péniche (louvoyage). Il m'aurais fallu revenir à Cascaï soit une nuit de navigation même vent arrière. Et dans l'état de fatigue ou nous étions...?. Dés que le bateau sera réparé j'achèterai un tourmentin car si je n'avais pû contacter les secours par portable que serai-je devenu? De plus je vais installer l'antenne VHF sur le balcon arrière

14 fév. 2004
0

Merci pour l'expérience ...
Et je ne vois pas ce qui pourrait appeler la critique.
J'aurais juste deux questions:
1- quel age avait le gréement ?
2- si ton gréement avait plus de 12 ans, pourrais tu me donner les coordonnées de ton assurance ? En effet, la mienne a refusé de l'assurer (ainsi que le mat) au pretexte qu'il est trop vieux

Enfin, si je peux me permettre une petite suggestion: au lieu d'installer l'antenne sur le balcon, ce qui diminiera la qualité de réception, sera encombrant et n'aura d'avantage que quand tu auras dématé une nouvelle fois (ce que je ne pense et n'espère pas que cela t'arrivera à nouveau), pourquoi ne pas prévoir une antenne de rechange. J'ai moi même une deuxième connection sur le tableau arrière avec une fixation prevue pour. L'antenne de secours est rangée dans la cabine avant et se monte en 2 mn en cas de perte de l'antenne principale (il y a juste un bouchon à enlever)

Encore merci pour ton expérience

15 fév. 2004
0

antenne au balcon
Fréja: as-tu une idée de la différence de portée entre une antenne au balcon et en tête de mat (12m)?

Le mat devait être d'origine 1980, le gréement dormant de 2002.

Mon assurance est la SMACL (société mutuelle assurance des collectivités locales). J'ai pu y adhérer en qualité de fonctionnaire territorial. J'ignore s'il prennent des particuliers sans rapport avec les collectivités territoriales .
Adresse:141 Av salvador allende 79031 NIORT cedex 9. e mail: Par contre il exgigent une expertise de pré assurance.
A+

15 fév. 2004
0

Non, je n'en ai aucune idée !
Mais je ne pense pas que la portée soit meilleure avec l'antenne au balcon ! Cela me donne d'ailleurs envie de faire des essais (comme beaucoup d'autres choses, mais le temps ....)
Si cela se trouve, cela n'emmet pas plus loin qu'une VHF portable, et cela ne vaut peut être pas le coup de s'emm.... !

Merci pour les coordonnées de l'assurance, et bonnes futures nav !

15 fév. 2004
0

Entre une antenne à 2m au dessus des flots et......
une antenne à, disons 12m, l'écart de portée peut aller jusqu'à 5nm, en fonction des conditiond de propagation, de l'état de la mer.... bref d'un tas de paramètres difficilement quantifiables.
Moralité, installer l'antenne le plus haut possible et prévoir de brancher facilement l'antenne de secours (accès facile à l'arrière du poste)

15 fév. 2004
0

bizarre
qu'ils n'ont pas remboursé le total des frais...ici connaissait qq qui a tout eu de retour, je vais me renseigner pres de notre assureur, pour notre bateau, combien il rembourserait...je sais juste qu'ici ils demandent juste que les haubans soient d'un age x maximum, pour le reste, jamais entendu que l'age du mat avait son importance :-(

15 fév. 2004
0

antenne au balcon (pâques aux tisons!!!)
A Freja: si j'envisage l'antenne au balcon ce n'est pas parceque je craindrais un nouveau dématage! suis pas un anieux! mes amis m'en ont offert une nouvelle qui mesure 1,5 m. ça me parait bien grand pour mettre en tête de mat.Un peu plus de fardage et de poids dans les hauts et bonjour le tirant d'air! Faut dire que mon programme est mixte: régates les WE de printemps et d'automne et là, rigolez pas,je vais vider oceane de tout ce qui pèse et ce démonte mettre mes voiles mylar et me battre comme si j'avais 20 ans. Et en juillet et aôut 3 ou 4 croisières de 15 j mini. Alors trouver le bon compromis m'interpelle

16 fév. 2004
0

Ce ne sont pas les 300g d\'antenne en haut du mat
qui vont changer de façon radicale le fardage ni les performances du bateau

15 fév. 2004
0

a catherine
L'indemnité est fixée à dire d'expert qui détermine les coéfficients de vétusté de chaque élèment, la main d'oeuvre étant à 100%. se déduit ensuite éventuellement la franchise

15 fév. 2004
0

Bien vu le truc de l'enrouleur.
Je ne sais pas si désaccoupler l'étai est la première manoeuvre à faire systématiquement, ça doit aussi dépendre de la façon dont ça tombe. Au portant sur rupture de pataras, je ne sais pas si l'étai est le plus urgent, mais en tous cas, prévoir une super cisaille pour couper aussi le profil, puis l'étai.
Merci pour l'info, je vais vérifier que ma cisaille s'ouvre suffisemment pour découper le profil alu au ras du tambour.
Une autre chose que confirme ton recit, c'est que même crevé, désemparé,abandonné par son équipier, il reste encore assez d'énergie et de lucidité pour prendre le recul nécessaire afin d'éviter LA connerie.
Bravo pour assumer ça pleinement sans en rejeter la faute sur quiconque.
J'espère que si ça devait m'arriver, je réagirai aussi bien que toi :-)

16 fév. 200416 juin 2020
0

merci
bonjour et grand merci pour ce témoignage vécu. Je n'ai rien à ajouter si ce n'est la photot d'une des cadènes de mon bateau qui était en place mais cassée. J'aurai certainement fini par démâter si j'avais eu la chance de m'en apercevoir.
Bon courage pour la suite, les expériences sont toujours profitables.
L'antenne sur le balcon perd de son efficacité si ce n'est pas une grande antenne comme celle des bateaux à moteur.

16 fév. 2004
0

merci
d'avoir partagé cette expérience intéréssante et on espère ..unique

:-)

16 fév. 2004
0

La mémoire ...
de cet exemple mérite qu'on en fasse un article sur HEO , car sinon il va se dissoudre dans les fonds insondables du forum :-)

Qu'en pensent Tom et Océane ?

Robert.

16 fév. 2004
0

en général
toutes les contributions bien réfléchies et documentées meritent de rester en article de bibli: il suffit de l'entrer en "trucs et astuces "puis de creer un fil associé.
Ensuite comme dit robert, elle ne sombrent pas dans les oubliettes de forum.

16 fév. 2004
0

A propos de cadenes...
...J'ai lu il y a peu qu'il existait des cadenes "fil" soit en etire soit en forge.
Est-ce que cela est facile a reperer sur un montage effectue et faut-il preferer systematiquement du materiel forge? D'autre part qu'elles sont les sections a respecter en fonction de la hauteur du mat ? du poids du bateau ?
Merci a la contribution pour oceane.

17 fév. 2004
0

bibliothèque
Je suiétonné, heureux et disons le "un peu flatté" de l'intérêt porté à ma contribution. Si comme le suggèrent robert et michel l'équipage souhaite le mettre en biblio je donne bien volontier mon accord.
Bon courage et bonne navigation à tous.

17 fév. 2004
0

priorités
Bravo pour la manoeuvre, et merci pour le récit.

Je suis un peu étonné de ce qui apparaît comme de l'obstination à vouloir informer la côte de la situation, avant de gérer la manoeuvre sur le pont.

Si j'ai bien compris, il n'y avait pas péril immédiat. Par contre, il me semble que laisser un tronçon de mât se ballader trop longtemps le long du bord d'un bateau désemparé, c'est augmenter les risques d'avaries graves. N'eût-il pas mieux valu s'occuper de ça d'abord, avant de voir si la VHF ou le cellulaire passaient ?

(Débat purement théorique, nul ne sait comment il aurait effectivement réagi dans les circonstances...)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (87)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021