demande de temoignages

nous avons en projet de partir dans 2 ans pour une duree inderterminee sur les oceans. nous souhaiterions connaitre les experiences de famille etant parties avec des enfants ou ayant eu des enfants apres leur depart.
merci a tous pour votre contribution.

L'équipage
25 oct. 2001
25 oct. 2001
0

En live sur hisse-et-oh
Il y a quelques articles de la base qui peuvent t'intéresser :

Wahoo, deux enfants à la découverte des mers

Cassiopée : usine CNED à bord

La Galienne : 12 ans d'enfance autour du monde

Bonne lecture !

13 oct. 2013
0

si seulement je pouvais retrouver cet article
Wahoo, deux enfants à la découverte des mers

merci, Nadine

04 mar. 2002
0

Lilou, 20 mois, mousse !
Salut,
Juste un coucou pour dire que notre bébé vit à bord depuis 6 mois. On a fait notre première nav (desastreuse) avec elle à Bora Bora! Elle a appris à marcher sur le bateau. Elle est d'une agilité incroyable, s'accroche partout pour monter ou descendre, tire des tiroirs pour monter sur une table piquer un bout de biscuit! Le bateau semble avori vraiment développé son sens de l'équilibre et de l'innovation. Remarié, c'est ma 4eme enfant, la plus dégourdie à âge égal...
pour voir sa bouille et ses premières manoeuvres au winch: http:/yogaman.free.fr
j'attends d'autres questions...
Salut

22 jan. 2003
0

Mouais.....
Le mien aussi était comme un petit singe sur mon bateau au m^^eme age. Nous prenions toutes les précautions possibles et m^^eme plus, puisqu'il dormait dans le poste avant transformé en confortable lit clos, qu'il avait toujours son gilet. N'empeche qu'un jour, il n'avait pas de gilet, il est tombé dans le port d'ibiza. Par chance extraordinaire, ce jour là, l'eau du port était relativement claire... Quand on l'a retrouvé, au fond, il était noyé! et il a fallu lutter une heure pour le ranimer. Alors pas de fanfaronnade l'ami! et je ne te souhaite pas qu'il t'arrive la meme chose un jour...

22 jan. 2003
0

Il faut l'avoir vécu ...

Tous ceux qui ont perdu ou failli perdre un enfant comme Michel comprendront vraiment ce que cela veut dire :-( C'est sûrement ma plus grande peur à bord, avec celle (lorsque je navigue seul à bord avec le moufflet) de passer par dessus bord moi-même en le laissant seul sur le canote ... pour moi ce serait pas grave, mais pour lui ... Alors j'ai toujours moi-même un gilet lorsque je suis seul avec lui, même par calme plat et au moteur.

Robert.

22 jan. 2003
0

p'tits mousses
de toutes façons il faut surveiller les titi car c'est comme le lait sur le feu moi je n'ai pas eu de problemes avec les miennes quand elles etaient petites elles savaient nager et apprennaient les mômes des voisins de ponton à nager mais les conneries elles en faisait quand même perte de linge ,de bricoles etc...... mais c'est beau un mioche qui cours partout sur le pont quitte à avoir qqs cheveux blanc de plus à la fin des vacances
M.... pour ton sejour en bateau
bon vent

25 jan. 2003
0

maltese
en ce qui me concerne, le mien ne savait pas encore nager, il n'avait pas encore 3 ans, c'était dans un port, et juste le jour où il n'avait pas de gilet... et c'est toujours comme çà que çà arrive.
Enfin, c'est devenu un grand et beau mec, mais il a eu de la veine...

23 fév. 2003
0

la navigation familliale
Avec mon mari, nous navigons depuis de nombreuses années, mais la navigation c'est corsée le jour où nous avons eux les filles, effectivement il est plus compliqué de naviguer avec des enfants, mais en même temps je trouve cela moins difficile qu'avec des équipiers non confirmés. En effet, demander aux filles, qui ont aujourd'hui 3 et 5 ans, de mettre leurs gilets de sauvetage ne posent aucun problèmes, en hiver elles mettent leurs gilets gonflables et lorsqu'elles sont en maillots de bain, elle mettent les gros comme cela elles peuvent jouer et nager en sécurité.
Elles ont même des combinaisons néoprènes,cela ne leur posent aucun problème de les mettrent lorsqu'elles trafic sur les pontons. Elles sont bien amarinées, car les filles ont commencées leurs premiers bords à 5 jours et à 11 jours respectivement.
Le bateau quant à lui est sur-équipé, afin d'avoir le maximum de sécurité et de confort avec des enfants à bord.
Bonne navigation à tous, et je suis prête à partager vos expériences aussi.
Actuellement, j'effectue dans le cadre de l'université une étude sur la navigation en famille, faites moi part de vos expériences et de vos souhaits sur l'évolution de cette pratique.
Merci, Céline.
celine.marchadour@libertysurf.fr

23 fév. 2003
0

céline
excuses moi céline mais tu es en train de nous dire que tes filles de 3 et 5 ans portent une combinaison en néoprène toute la journée et toute l'année? Est ce que tu penses que quelqu'un peut croire çà? Est ce que tu supporterais une combinaison néoprène ne serait ce que 2 heures, l'été, en plein soleil sur un ponton? Je préfère ne rien ajouter mais je n'en pense pas moins...

03 avr. 2003
0

Vos témoignages de vie à bord avec des pitchounes
Nous sommes parents de Léo (3ans) et Luna (1an) et navigons sur le lac Léman avec eux depuis leur "conception". Notre fils adore faire des noeuds d'amarrage comme papa et le cockpit est le parc à jeux de notre fille.
Nous nous préparons pour un voyage [Sénégal-Antilles, plus si possible] pour 2006 avec un Sun Rise 34 (enfants en âge de profiter et de garder des souvenirs, meilleurs marcheurs et nageurs(!?), fini couche et biberon). Mon compagnon s'occupe de l'aspect technique et moi de l'aspect administratif et vie à bord.
J'aimerais bien avoir des témoignages de parents qui ont navigué avec des enfants de 4 et 6 ans. Comment ça se passe pour les traversées, conseils pour les vêtements, les jeux, les cours. S'ils ont partagé la même cabine/couchette comment cela s'est-il passé? Mouillage ou port, vos expériences? Conseils pour les moments difficiles (gros temps).
Même si la peur de perdre un enfant sur l'eau est plus présente que dans la vie quotidien (j'ai fait des cauchemards de noyades toute la première année de mon fils) je pense que les enfants risquent bien plus de se faire renverser par une voiture en ville. A bord, notre fils semble assez "conscient" du danger que l'eau représente et qu'on a déjà dû repêcher 2 ou 3 fois son doudou.
J'espère que cette conversation prendra un tour plus joyeux et plus ludique. A plus.

18 août 2003
1

p'tits mous.
Nous vivons à bord depuis la naissance de Hugo.
Agé de 4 1/2 il nage depuis cet été parfaitement et sans aides (boués etc...)C'est pour nous un grand soulagement et pourtant, c'est arrivé, il est tombée de la passerelle d'un bateau ami.

Jamais auparavant je ne l'aurais laissé jouer avec ses copains sans une surveillance absolue.
Cette fois j'ai négligé le principe de base, parce que "rassuré" du fait qu'il sache nager.

Cette chute n'a eue aucune incidence, sauf sur ma conscience et ma vigilance.

Les enfants sont, dans l'absolu, en danger permanant.
A terre dans les air et en mer.

Je crois que c'est aux parents dans tous les cas d'être aux aguets.

Salut à tous

18 août 2003
0

Enfants allô (très mauvais jeu de mot) - Marylou
Ma fille de six ans est tombée du ponton entre deux bateaux, au moment où nous avions enlevés les gilets pour aller dîner en ville. Elle était supposée savoir nager, mais la panique et l'eau froide (Pâques - Hollande)anihilent fortement les réflexes et je pense qu'elle aurait très bien pu y rester. Je pense que j'ai parcouru les 9 mètres jusqu'au balcon en 2 secondes, sauté (sans les mains!) au dessus du balcon, et attrapé son pied (nu, elle venait de perdre botte et chaussette) puis soulevé d'un bras sans même me rendre compte de ce qui se passait. Dans le gros temps, pas question de sortir avec les mouflettes (4 et 6 à cette époque), donc vigilance météo ultra tatillonne. Dans le clapot, elles s'accommodaient très bien des jeux à l'intérieur, et ne pouvaient sortir dans le cockpit que harnachée très court à la barre d'écoute. Ensuite, l'ainée vers 8-9 ans a commencé à être malade, et n'est plus venue nagivuer que très rarement. De temps à autre elle fait encore un essai courageux, qui jusque maintenant se solde toujours par le même résultat gerbatoire (elle a 14 ans). Tout à fait d'accord avec Mohila sur la nécessaire attention PERMANENTE. Je comprends tes cauchemards de noyade, ressentis aussi.
Jean-Louis

18 août 2003
0

Gosse de bateau ...
Je m appelle Hervé et suis ... non pas alcoolique, mais gosse de bateau. Je tennais la barre avant de savoir marcher et ai traversé l Atlantique en suivant les cours du CNED .

Je ne raconte pas dans mon bouquin ma tendre enfance (avant 14ans) mais suis passé aussi qq fois par dessus bord; dont 2 fois assez gravement :
1 fois vers 5 ans entre le bateau et le quai : ma grande soeur de 10 ans qui me tennait la main n arrivait pas à me remonter à la surface ... à crié jusqu a ce que mon qqun arrive et me sorte de l'eau. Une autre fois en "péchant", j ai fait une galipette et suis remonté sous le quai ... sans air. Je me rappelle assez bien des 2 fois , avec les sensations. Cela marque ... une vie.

C'est clair que on prend plus de risque en mer que devant sa télé. Plus de risque de mourir, mais plus de risque de vivre. C est valable pour les enfants de façon encore plus vrai. Car on marque leur esprit et donc leur avenir... bref, leur vie.

Gosses de bateau, on se reconnait souvent, meme déguisés en pinguoins (costard-cravate) dans une reunion de bureaucrates (on arrive parfois à s adapter au systeme!).
Certains traits de caractere et un regard sur le systeme ... "salut, tu mets aussi des Sebago avec ton costume ?"

Gosses de bateau, c est pas facile à vivre tous les jours, car on est assez marginaux, donc parfois exclus du "groupe", et le systeme a du mal à s imposer à nous.

Gosses de bateau, c est parfois magique de se retrouver 3 gosses de bateau sur nos 3 bateaux respectifs à St François (16N61W) 20 ans apres s etre connus sur les bateaux de nos parents !

Gosse de bateau ... pas facile, mais sans regret!

GotoYacht.com

13 oct. 2003
0

Enfant à bord
Nous avons toujours navigué avec notre fille, qui a maintenant 9 ans, et une double transat dans ses docsides. La première fois qu'elle est montée à bord, elle avait 11 jours...Avec le recul, la période la plus stressante est 2/3 ans, car bien sûr les enfants ne savent pas nager, et en plus ils n'ont pas du tout conscience du danger.Par contre, nous n'avons jamais "trop" équipé Julia de son gilet gonflable: toujours un oeil dessus (surtout dans les port, et au moment ô combien dangereux de l'apéro). Dès que le vent se lève et que ça commence à devenir un peu chaud, ainsi que pour toute arrivée au port, quand elle était plus jeune, il n'y avait qu'une consigne: DEDANS! Maintenant, elle gère cela toute seule. Quand elle sent que la navigation ne devient plus de plaisance, elle décide de rentrer et d'écouter de la musique à fond."Comme ça, j'entends plus la mer!" Forcément, des déferlantes, c'est bruyant...
Pour la première fois de sa vie, elle est tombée dans le port cet été, en sachant parfaitement nager...elle a eu tellement peur qu'elle a ameuté tout le ponton en criant "au secours!"...avant que nous ne lui rappelions qu'elle nageait comme un poisson. Je crois qu'il faut être très vigilant, mais pas plus qu'à terre, être parent, à bord ou non, c'est pareil. Il y a quelques jours nous avons vu un petit bout de chou de 6 ans qui faisait du vélo seul sur un rond point, alors que sa mère devisait avec une copine dans la contre allée...

19 juin 2008
0

Départ dans 1 mois
Salut,

Il y a deux ans,on était comme toi..., un enfant, un bateau et un projet... voyage à durée indéterminée sur les océans.
Aujourd'hui, nous sommes à J-30 du départ.

Sur notre blog, tu trouveras une liste d'ouvrages intéressants sur les enfants à bord, entre autre.

Bonne préparation et bon courage

21 juin 200816 juin 2020
1

enfants a bord,
Souvent, la pomme ne tombe pas bien loin de l'arbre... J'ai grandis a bord d'un voilier et je vis toujours sur un voiler... Donc mes enfants aussi.
Pour nous la vie sur l'eau et en voyage est bien plus simple que de vivre a terre, mais c'est très personnel comme jugement. Quand on compare notre vie avec celle de certains de nos amis restés a terre, on vois que l'on a tous des contraintes. Celles de la vie bord avec des enfants sont parfois un peu plus dures, comme par exemple dans une grosse tempête des fois on ne peut pas s'occuper des enfants, ni manger chaud, et il faut dormir dans une couchette mouillée, mais je trouve que nos gosses surmontent bien ces moments difficiles. Ils en ressortent plus fort (c'est pas pour rire, mais même un petit quand il surmonte un moment dur a vivre se sent fier de lui et gagne en confiance)
D'un autre côté on est très unis, pas question de vivre des années les uns sur les autres sans s'entendre bien...Papa et maman donnent l'exemple, on s'aime, on s'aide et on se respecte! c'est a mon avis la règle No 1 pour réussir la vie sur l'eau!C'est pas toujours évident, faut s'adapter, innover et suivre son chemin, écouter ce qui se passe dedans et ne pas suivre a la lettre les conseils donnés par les autres.
Il y a pas mal de familles qui naviguent, toutes sont différentes! Bien plus qu' a terre, car on part normalement en bateau pour être plus libres, non?
Y'a des famille "a l'arrache" des "super organisées", des "comme a terre"... cela dépends aussi du bateau et de ce qu'on a envie.
Par exemple , mon frère et moi, on a pas eu de CNED, ma maman nous a appris avec ses moyens et ceux du bord a lire, écrire et les maths. C'était leur manière de faire. Du coup on est pas très forts en math et mon français est moyen, mais on parle 7 langues parfaitement et on sais ce qu'on veut faire de nos vies. Tout est un choix dans la vie et tous les choix ont leurs conséquences. Faut juste savoir quel chemin on a envie de prendre et de l'assumer. nous on va certainement prendre les cours Sainte Anne pour Luca.

Et en ce qui concerne les noyades... chez nous, ben, même si on est cool sur plein de choses, le gilet est OBLIGATOIRE dès le haut de la descente, TOUJOURS! même si c'est pour aller dans le cockpit ou passer sur le bateau a couple ou pour aller a terre, c'est vraiment TOUJOURS! et comme les parents on s'y tiennent , ben les enfants le savent et suivent, notre Luca le mets de lui même, automatiquement,même s'il sais bien nager a poil, dans de l'eau a température. Il pourra l'enlever le jour ou il nagera 2 fois autour du bateau habillé d'un pantalon, un pull et des chaussures! Comme moi quand j'étais petite!
C'est pas plus compliqué que de rester sur le trottoir pour un gosse de la ville. Faut juste leur apprendre et leurs faire comprendre ce qui est important a nos yeux, répéter un peu... des enfants quoi!!!

En tout cas, une chose est sûre, et valable pour tout le monde je crois, c'est qu'on appréhende toujours ce que l'on ne connais pas, alors pour ceux qui veulent se lancer dans la navigation en famille, c'est sur c'est plein d'inconnus. Mais une fois que vous y serez, ça sera plus l'inconnu, vous ferez votre chemin! C'est comme avoir son premier enfant, c'est aller vers l'inconnu et alors? On s'y fait tous non? Et si on aime pas on peut toujours arrêter!!!

21 juin 2008
0

l'école à bord... les didj
Bonjour,
Avez-vous l'adresse des cours Sainte-Anne et savez vous si elle est "homologuée" en France?Je ne connaîs que le CNED que j'ai utilisé pour mes enfants lors de notre précédent voyage.
Avec mes remerciements.Amicalement.

22 juin 2008
0

Sainte Anne
Bonsoir,
Vous pouvez aller voir sur ou taper "cours sainte anne" sur google.
ils sont homologués, font eux même les démarches administratives.
Amicalement,
Rebecca

23 juin 2008
0

mousses à bord,
Hello !

Nous sommes partis voyager avec nos deux moussaillonnes (2ans 1/2 et 4ans 1/2) au départ.
Nousa vons voyagé deux ans en leur faisant nous même l'école.
Nous repartons pour 3 ans, toujours en assurant nous même les cours (pas de CNED à bord, par choix, cette année niveaux CP et CM)

A bord, c'est TOUJOURS port de la brassière, avec harnais obligatoire en navigation, règle que nous appliquons à nous même et aux autres adultes également. Elles ont su nager à 3 ans (la petite) et 5 ans(la grande), soit 6 mois après le départ.

Histoire arrivée en nav entre St vincent et les grenadines, il faisait grand beau, 15 noeuds de vent pile travers, idéal.
Il y avait de petites vagues bizarres, qui ne nous inspiraient vraiment pas, nous avons vérifié les attaches de tout le monde. 10min après, une vague est entrée dans le cockpit. Tout est parti à la baille, même les cannes à pêche fixées à 50cm au dessus du pont !!! La grande, qui dormait dans le cockpit, a été projetée violemment contre les filières (indispensables). Si elle n'avait pas été attachée... glurps. C'est la seule vague qui soit vraiment entrée à bord durant les 2 ans.

Sinon, elles sont chacunes tombées une fois : l'une en montant dans l'annexe, seule, tout habillée, et l'autre en pêchant des méduses (aïe!!!).

nos histoires, grainedetoile.free.fr[...]

GdE

02 juil. 2008
0

Un témoignage parmi d'autres
Un thème récurrent.

Il n'y a pas de règles. Nous sommes au cas par cas. Les expériences des uns peuvent être positives tandis que pour d'autres c'est l'échec

Par contre, il existe un tas de paramètres à considérer.
Parmi ceux-ci:

Combien d'enfants à bord. Personnellement j'en ai 3 (des jumelles et un garçon).

Premier départ en mer quand ils avaient 1 et 2 ans. Invivable pour ma femme. Nous flottions dans une mer de pampers et de lait en poudre. Nous pensions en toute logique que nous étions partis trop tôt. Retour à terre après trois mois.

Deuxième départ. Les enfants étaient âgés de 4 et 5 ans. Fini les pampers et le lait en poudre évidemment MAIS bonjour la mobilité. Tenir les enfants avec des harnais pendant une traversée de 1 semaine par exemple devient illusoire à cet âge et surtout lorsque la complicité s'installe entre frère et soeur. Disputes, fous rire, etc. Une vie de famille comme à terre. Mais est-elle compatible avec celle menée à bord? La sécurité ne me semblait plus assurée. Nouveau retour à terre après deux mois de voyage.

Troisième départ. Un an plus tard. Le problème n'est plus celui de la sécurité quoique... mais l'école. Le CNED? Un mot: oubliez. Les cours ne suivent pas ainsi que les corrections. En plus avec trois enfants, on passe la plupart des journées dans les livres et les devoirs. Le temps que les parents devront investir pour se substituer à l'instituteur sera considérable. Il n'y a plus guère de place pour le voyage. Troisième retour à terre.

  • Leur âge. Il n'y a pas d'âge idéal.

  • Le programme de navigation envisagé.

  • Le cycle d'étude en cours.

  • Le type de bateau.

Mes conclusions: Faut-il définitivement rejeter l'idée de partir avec des enfants à bord? Non évidemment. La description assez sombre que je trace de mon expérience ne sera pas nécessairement celle d'un autre couple. Il n'empêche... 3 enfants à bord, c'est du boulot quel que soit leur âge! Contrairement aux idées reçues, je me sentais plus à l'aise en navigation qu'au mouillage. Pourquoi? Dès que ça bouge, les enfants se réfugient sur la couchette ou se calent sur la banquette. On les contrôle plus facilement. Au mouillage, c'est précisément l'inverse et l'accident n'est jamais très loin si les harnais ne sont pas attachés. Ceci n'est pas un scoop. Un dernier mot: je continue à naviguer (sans les enfants à bord) et je vois de moins en moins de familles accompagnées d'enfants.

HOOK
www.surdivoiles.com[...]

02 juil. 2008
0

un autre...
Il n'y a effectivement pas beaucoup de familles avec enfants en voyage et il n'y a pas de règles,chaque cas est particulier.S'occuper de ses enfants prend du temps,beaucoup de temps mais à terre aussi et puis en bateau on est plus disponible.Pour les ages,les plus petits gardent peu ou pas de souvenirs du voyage alors que les grands pas trop chauds au moment du départ en gardent eux des bons (ou mauvais d'ailleurs) souvenirs et sont en tout cas vraiment contents d'avoir voyagé et vu un peu de monde.
Pour les mouillages,dès qu'ils savent bien nager il n'y a pas plus de risque à Tortuga ou à Mayereau qu'à Chausey.En navigation,des filets autour du bateau,interdiction de sortir du cockpit la nuit et rester à l'intérieur en cas de mauvais temps.A part ça rien de spécial.

02 juil. 2008
0

les contraintes...
Il y a surement beaucoup plus de contraintes en mer qu'à terre.D'abord vivre 24 h sur 24 dans un espace restreint,faire l'école...
Par contre,je ne suis pas sur que le bateau change grand-chose.Il y a des échecs et des réussites sur tous les types de bateau et avec des budgets de fonctionnement très différents,mais c'est comme à terre.

02 juil. 2008
0

un autre... suite
En prenant du recul, je crois que notre voilier (un catamaran)n'était pas vraiment adapté pour accueillir 3 enfants. Flotteurs indépendants et peu de place pour circuler sur le pont ou même le cockpit. En plus, il faut tenir compte de la personnalité de chaque enfant. Mais au-dessus de toutes ces considérations, il y a d'abord la façon des parents de percevoir la navigation avec des enfants à bord. Partir avec l'idée de vivre différemment et offrir aux enfants autre chose que la télé, oui. Mais partir en se disant, finies les contraintes comme à terre. L'échec est assuré. Avec des enfants, on retrouve autant de contraintes en mer qu'à terre. Peut-être même plus. La différence? Elles me paraissent plus facilement gérables et dépendent généralement de nos actes et décisions au cours du voyage. Pas toujours, mais souvent. En tout cas, plus qu'à terre.

HOOK
www.surdivoiles.com[...]

02 juil. 2008
0

elles sont plus présentes en mer qu'à terre...
Tout à fait d'accord.

Je me souviens que pour rassurer les enfants (ou était-ce pour nous rassurer?), nous étions obligés de nous réfugier tous les 5 dans un des flotteurs.

Sur un Wharram, ils sont trop étroits et je ne pouvais évidemment pas les laisser seuls dans un flotteur pendant que nous étions moi et ma femme occupés à boire un café dans l'autre avec les paquets de mer qui balayaient le pont. Si je devais revivre cette expérience avec des enfants embarqués, sans hésiter je repartirais avec un catamaran mais certainement plus avec des flotteurs indépendants. Ou pourquoi pas un monocoque? Avoir confiance en son bateau étant à mon avis l'essentiel au cours d'un grand voyage.

HOOK
www.surdivoiles.com[...]

02 déc. 200816 juin 2020
0

Famille nombreuse (5 enfants de 6 mois à 12 ans) autour de l'atlantique
Nous rentrons d'une année de boucle atlantqiue avec nos 5 enfants agés de 1 à 12 ans sur un Feeling 446, voilier monocoque 4 cabines de 45 pieds. Voir le site &lthttp://.

  1. Tous les enfants se sont adaptés très vite et sans difficulté à cet envirronnement nouveau (nous sommes partis débutants à la voile)

  2. CNED pas du tout adapté aux grands voyageurs (dates à respecter, envoi par courrier...). Nous avons préféré les Cours Saint Anne, bcp plus souples

  3. Le manque de place sur un bateau limite le nombre de jouets et développe la créativité et l'imagination des enfants.

  4. Les enfants préfèrent les moments où nous sommes avec d'autres bateaux de voyages, avec d'autres enfants... alors que nous avons préféré une route hors des sentiers battus (Vénézuela, République Dominicaine, Cuba)

  5. Les enfants étaient ravis du retour en France, et de retrouver des copains, une cour d'école, etc...

  6. La sécurité à bord avec des enfants n'est pas un pb dès lors que les régles sont expliquées et appliquées.

  7. N'hésitez pas, foncez! C'est aventure familiale est extra-ordinaire: vous vous devez de l'offrir à vos enfants et à vous-même! :-)

Si vous recherchez un excellent bateau de voyage, nous vendons maintenant Apache, notre fidèle compagnon de voyage : voir la fiche détaillée sur &lthttp://wwww.clu7.fr/Projet/Projet004.shtml&gt

En espérant que ces éléments vous aideront dans vos réflexions.

02 déc. 2008
0

Correction site &lthttp://
Désolé, l'adresse du site est &lthttp://

02 déc. 2008
0

nvlle correction []
[www.clu7.fr[...] ]

13 oct. 2013
0

Bonjour,

Un autre témoignage :

www.plaisance-pratique.com[...]-voyage

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (44)

novembre 2021