Demande de renseignements sur indemnisation assurance

Bonjour, bonsoir à tous

Je me permets de vous demander votre avis et/ou expérience sur les suites d'un "sinistre" avec les l'assurance.
En effet, il vient de m'arriver une chose que je ne souhaite à personne et ai besoin de quelques renseignements
Dans la nuit du 30 au 31 07 je me suis fait eperonner par un gros bateau en acier (genre qui traine des filets derriere lui)alors que j'étais au mouillage. Il n'y a heureusement pas de blessés mais les dégats sont énormes.
les émotions passées il faut donc passer maintenant aux choses matérielles à savoir l'indemnisation: mon bateau étant ancien, le montant des travaux risque d'être sensiblement égal à celui du bateau donc à l'heure actuelle je ne sais si il est réparable ou pas , l'expert est venu mercredi et des devis sont en cours.

Mes questions sont les suivantes:

1/ Si le bateau n'est pas réparable l'expert m'a parlé d'un indemnisation avec reprise d'épave c.a.d qu'ils me font un cheque moins élevé que l'expetise et me laissent le bateau sur les bras. Ai-je le droit de refuser?, si non que fait-t-on d'une épave?

2/Ai-je le droit de demander des indemnsisations supplémentaires style dommages pour préjudice, remboursement des frais de rapatriement? A ce sujet j' ai commencé à en parler mais l'assurance (la MAIF) me dis que c'est l'expert qui jugera et l'expert me dis que c'est l'assurance qui s'en occupe en général alors ???

J'aurai sans aucun doute d'autres intérrogations mais pour l'instant ce sont celles là qui me travaillent l'esprit.

Merci d'avance pour toutes les infos que vous pourrez me transmettre.

Salutations

JF

L'équipage
05 août 2006
05 août 2006
0

D'une manière générale
C'est l'expert le "patron". En effet c'est lui qui determinera le montant de l'indémnisation et éventuellement les à cotés....A défaut d'accord amiable avec la compagnie (c'est quand même elle qui fait le chèque), il reste la voie judiciaire et là c'est le juge qui determine (appuyé par un expert) le montant de ton préjudice et donc le montant de l'indémnisation. Pour info les compganies d'assurance apprécient modérement les procédures judiciaire, cela peut donc être un élement dans ta négociation.
A +

05 août 2006
0

assurance dommages au bateau
Je suis également assuré à la MAIF, qui pour le contrat Nautis ne joue que le role de courtier; les délégations n'assurent d' ailleurs pas la gestion des dossier ( suivis à Niort).

Ils rembourseront à mon sens, à concurrence de la valeur du bateau mentionnée lors de la souscription du contrat ( si celui ci est ancien,ils procédront à une réevaluation annuelle).
Pour le rapatriement, il faut se reporter au contrat .

En général, la MAIF couvre bien les remboursements, je n'ai à ce jour jamais rencontré de difficulté à ce niveau . Par contre ils refusent d'assurer les pavillons étrangers ( Belge)

Bon courage

05 août 2006
0

L'autre assurance !
Ton assureur (la Maif) a aussi comme rôle d'assurer ta "défense et recours" contre l'assurance de l'autre bateau, si celui-ci est fautif. C'est là que l'expert intervient aussi, pour déterminer qui est fautif.

Savoir à qui est la faute est sûrment un des premiers points à éclaircir, et la Maif a tout intérêt à ce que cela ne soit pas toi, donnes leur des billes dans ce sens ;-)

05 août 2006
0

pourrait tu donner quelques informations
Sur les circonstances de ce qui peut hélas arriver à tout un chacun; avais-tu un feu de mouillage? De quel genre? Quelles ont été les explications du pêcheur? Etait-tu loin des côtes?

Bon courage pour la suite, aucun d'entre nous n'aimerait perdre un peu "de son âme".

06 août 200616 juin 2020
0

Complément d'informations

Les explications du pecheur ont dans un premier temps été : 1/ je n'étais pas mouillé où il faut 2/ Que le feu n'était pas allumé.

Oui mon feu (en tête de mat) était bien allumé mais depuis le choc il ne fonctionne plus.

Lors de la 1ere expertise contradictoire (je ne sais pas si il y en aura d'autre) 2 conclusions principales ont été admises:
Feu de mouillage:
-Il a fallu monter en tete de mat pour vérifier l'état de l'ampoule qui c'est révélée en état de fonctionnement
- Vu qu'une cloison a été arrachée que certains fils électriques ont été arrachés (auto radio, lumiére carré) nous (les 2 experts et moi) avons testé le circuit électrique et il apparait que le 12v+ arrive bien au pied de mat mais pas la masse: le probleme semble donc etre entre le tableau et le mat.

Position de mouillage:
Le pecheur affirmait que j'étais dans le milieu du chenal et en plus que je n'avais pas le droit de mouiller à cet endroit . Aprés vérification de la trace sur le GPS (toujours en présence de tous) il a été prouvé que mes dires étaient les bons et que j'étais trés loin de la position qu'il prétendait avoir relevée, de plus les instructions nautiques du Shom confirment la possibilité de mouillage.

Sur son rapport le pecheur spécifie qu'il navigait avec un projecteur directionnel + son radar en haute résolution

Ce qui me met en rogne (le mot est faible) c'est que lui n'avait rien à faire là car c'est la zone de mouillage pour les bateaux qui attendent l'ouverture des portes et de plus assez près de cailloux, nous étions 6 à 7 bateaux cette nuit là.

Pour ceux qui connaissent cela c'est passé dans la petite rade de St vaast (50) je joint un extrait de la carte avec un rouge mon bateau et violet les autres. La position exacte était :N 49°34.880’ E 01°15.195’

Je ne vous demande bien entendu pas de jouer le role d'expert dans cette affaire mais plus simplement les erreurs à ne pas commettre avec les assurances.
Je trouve inadmissible qu'il faille justifier de son bon droit.

Merci déjà pour les infos

JF

06 août 2006
0

trace GPS,
personnellement j'aurais du mal à penser que la trace GPS puisse etre prise en compte à moins qu'il ait été en service au momment de l'impact (alarme mouillage par exemple) ; autrement je pense que la partie adverse peut tres bien arger que le bateau a été déplacé apres arret du GPS.
A titre documentaire, quand j'ai perdu Mer Oceane , le bateau a été déclaré epave non economiquement réparable et c'est l'expert de mon assurance qui s'est chargé de trouver un acheteur mais c'est moi qui ai signé l'acte de vente à celui-ci....
André

06 août 2006
0

L'émotion ...
Une erreur à éviter dans ce genre d'affaires, c'est de mettre trop d'émotions personnelles dans la partie d'échec qui va s'engager. Cela concerne aussi bien les émotions liées au bateau que celles liées à l'obligation de justifier de son bon droit.

Quand le différent entre les deux parties se résume à "parole contre parole", sans preuves d'aucun côté, les deux compagnies d' assurances s'occupent chacune de leur assuré , et basta.

Quand des erreurs peuvent être prouvées contre une partie, l'assureur de la partie en tord devient un ennemi pour son assuré (car elle devra tout payer pour les deux dégats) et l'assureur de la partie dans son bon droit devient un défenseur de son assuré (car c'est l'autre qui va tout payer).

Il faut donc donner à ton assureur le plus possible de preuves de ton bon droit, afin de lui permettre d'attaquer l'autre assurance, même si ces preuves ne sont pas à priori irréfutables. Ce sera très intéressant de savoir si par exemple ta trace GPS sera considérée comme une preuve irréfutable.

06 août 2006
0

dans tous les cas, il y a un abordé et un abordeur
et quelles que soient les circonstances, elles ne permettent jamais à l'abordeur de s'éxonérer de sa responsabilité

en clair, c'est pas parce qu'un piéton traverse devant toi hors passage clouté que tu as le droit de l'écraser et c'est pas parce qu'un véhicule est stoppé dans un endroit interdit ou dangereux que tu as le droit de lui rentrer dedans et c'est pas parce qu'un bateau est mouillé dans un chenal qu'il est autorisé de l'aborder

les traces du choc doivent permettre facilement de déterminer qui est l'abordeur et il a failli à son devoir de veille et de prendre toute mesure pour éviter un abordage,y compris avec un autre bateau mouillé en situation irrégulière, ce qui engage automatiquement sa responsabilité

amicalement

06 août 2006
0

Conseil à jeffre.
Tu devrait t'inscrire.
HEO est formidable en ce que l'on ne reçoit aucune pub indésirable. Cela te permettrait d'avoir une boîte pour recevoir des message car ce sujet est délicat et peut être que certains n'hésiteraient pas à te donner un conseil directement.

Déjà, le fil a tendance à dériver.

Si d'autres pensent comme moi, des étoiles sur ce conseil peuvent t'inciter à franchir le pas.

07 août 2006
0

Merci

Je me suis inscrit, cela fait assez longtemps que viens sur HEO mais vu que je ne poste pas beaucoup je n'avais pas pris la peine de le faire.

Pour le trace GPS, j'avais effectivement activé l'alarme.
Ce qui a été vérifié avec les 2 experts (le mien + "l'adersaire" c'est ma route d'arrivée puis nous avons zoomé sur un ensemble de petits points correspondant au mouillage et pointé la fleche à peu pres au milieu : cela en a déduit ne position.

Je suis dans l'attente et aurai normalement des nouvelles à la fin de la semaine.

Merci encore

JF

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (2)

novembre 2021