Décrochage du penon intra du génois dans la brise ?

Hello,

Dans le vent faible, 10/12 noeuds, j'arrive à me caler à 30 degrés du vent apparent voire même moins avec les penons du génois bien à l'horizontale.

On vient de faire trois jours au près avec 18/23 noeuds de vent apparent affichés à l'anémo, j'ai eu l'occasion de tester différents réglages, mais pas moyen de remonter à moins de 45/50 degrés du vent apparent sans avoir les penons intrados du génois qui se mettent à la verticale, et la chute qui se met à claquer. Du coup une VMG catastrophique !! On a tiré des bords ridiculement plats, on ne gagnait pas au vent.

J'ai reculé le chariot au max, bordé l'écoute comme une mule, j'ai essayé de modifier les réglages de GV pour améliorer l'écoulement entre GV et Génois .. tout ça sans aucun succès.

Une fois arrivé dans mon canapé bien au calme je réalise que je n'ai pas testé d'enrouler partiellement le génois. On a pris un ris de GV, puis renvoyé, mais bêtement on a pas enroulé le gen' .. parce que je voulais garder de la vitesse, et qu'un génois enroulé est réputé moins performant au près. Et puis le vent n'était pas si fort, et comme les vagues cassaient notre vitesse il fallait de quoi relancer ..

D'après vous: aurais-je du ignorer les penons, les laisser à la verticale et me caler à 30/35 degrés du vent en laissant claquer la chute du génois ?
Aurais-je du enrouler le génois en partie ?
Ou complètement et naviguer sous GV seule, ça marche ça ???

Merci
(prochaine sortie j'espère qu'il y aura du vent pour tester ces options)

L'équipage
20 juil. 2020
20 juil. 2020
0

Laisser claquer la chute non mais sur certains génois et dans certaines conditions j'ai déjà constatév qu'on marchait très bien avec des penons pas dans les clous.

Je serai aussi intéressé d'avoir un avis là dessus par des personnes plus cultivées que moi dans le domaine mais j'aurai tendance à dire que réduire un brin le génois aurait pu aider.


20 juil. 2020
0

On a tout de même essayé une fois d'enrouler un bout de génois mais il s'est mal enroulé (la bordure est "montée" trop haut sur l'enrouleur ce qui a créé une immonde poche à mi hauteur). Du coup on a laissé tomber l'idée.


20 juil. 2020
2

Ce n'est pas grave si les pennons au vent montent, surtout dans la brise. C'est plus gênant si la chute du génois bat, il ne va pas durer longtemps.


20 juil. 2020
5

penons sous le vent à l'horizontale, penons au vent légèrement vers le haut, parfait (relire le pape des voiles Bertrand cheret mais faut du temps libre...).
quant à la chute il n'y a pas de nerf de chute ?


20 juil. 2020
0

Génois peut-être un peu fatigué qui creuse exagérément avec le vent et donc creux qui recule, chute qui flap et devient impossible à régler, ou/et manque d'étarquage, ou/et manque de raideur de l'étai (pataras pas assez tendu).
Mais un génois en dacron coupe horizontale fatigué est impossible a régler quand le vent monte.
La chute ne doit ni battre ni renvoyer dans la GV, le nerf n'est la que pour tenir le galon de chute pas plus, si ce n'est pas le cas voile cuite ou mal coupée...
Sinon la règle avec les pennons a été rappelée par JCL un poil plus abbatu avec du clapot un poil plus serré sur eau plate.
Qu'est ce que c'est comme bateau ?
FVB.


20 juil. 2020
0

30° par mer plate, c'est bien
dès que le vent monte, et la mer avec, il faut composer, surtout si le bateau est petit et lourd, dès qu'il s'arrête planté sur une vague, le vmg en prend un sacré coup si ça arrive souvent, reprendre la vitesse se fait en faisant presque marche arrière, si les 50° sont mesurés sur la trace, ça n'est pas étonnant, si c'est au compas, c'est plus inquiétant
maintenant tt ce qui a été dit précédemment s'applique, et réduire le gégène qd le vent monte, ça n'est pas anormal, l'équilibre vélique est à ce prix, le génois fait abattre et si le penon remonte, c'est que l'écoulement n'est pas bon, à45° ça va mais 90° pas bon
qt à la chute, faut pas qu'elle batte
JL.C


20 juil. 2020
0

Dans la plage 18-23 kt, tu es surtoilé avec tout dehors -> à priori avec un ris, et peut-être 3-4 tours d'enrouleur, ca devrait marcher. Au vu de ton comentaire sur la chute et sur l'enroulement "poché", le génois est mort (je suppose que tu as essayé de tendre le nerf de chute).


20 juil. 2020
0

Merci pour vos retours.

Pour illustrer un peu, voici deux extraits de traces au près, pas de courant significatif, la première avec 10 noeuds la seconde avec 18 et quelques. En fait je croyais qu'avec plus de vent on ferait même un meilleur cap ...

Je pensais qu'une voile pouvait marcher au même angle de vent apparent quel que soit la force du vent (en restant raisonnable). Le bateau plafonne à 6,5noeuds au près. Donc j'me disais que ces 30 degrés de vent apparent donneraient (mathématiquement) une meilleure route avec plus de vent, puisque plus de vent réel et même vent vitesse.

Les penons intrados n'étaient pas légèrement orientés vers le haut mais bien à la verticale et agités.
Oui on a retendu le nerf de chute mais ça a surtout eu pour effet de former une "cuiller" avec la chute, qui du coup devait casser l'écoulement du vent en renvoyant le flux vers la GV.
J'espère que le génois n'est pas HS il est de 2018 ;-)

L'état de la mer a évidemment bien contrarié notre progression, mais je me demande surtout pourquoi on ne pouvait pas garder de la puissance dans le génois au delà de 45 ou 50 degrés de vent apparent.

L'étai me semble mou mais je n'ai pas assez d'expérience pour en juger. Le pataras n'est pas vraiment réglable, y'a un bricolage pour le retendre un peu, je l'avais souqué.


20 juil. 2020
0

bonjour, le génois est une voile de grande surface et par vent de plus de 15 nœuds réel il est nécessaire de réduire par enroulement. la voile d'avant (génois ou autre) est bordée de façon à bien équilibrer les tensions entre la bordure et la chute. reculer le point de tire (chariot d'écoute) à pour effet d'ouvrir la chute et de faire déverser la voile pour réduire la puissance. en faisant cela la chute risque de battre et il est inutile d'essayer de limiter ce battement avec le nerf de chute, on arrive seulement à faire une poche. le fait de border l'écoute très fort a pour seul effet de déformer une voile mal réglée. ce qu'il faut faire c'est réduire par enroulement (attention à avancer progressivement le chariot pour que l'enroulement soit équivalent en haut et en bas) et conserver un bel arrondi de la bordure. dans le même temps la grand voile est soit réduite, soit réglée pour déverser(larguer un peu de hale bas, et choquer un peu d'écoute). l'angle avec le vent apparent donne plus de puissance s'il augmente et la réduit s'il diminue. cordialement.


20 juil. 2020
0

T'as regardé sous la coque si t'avais pas perdu ta quille ?


20 juil. 2020
1

bonsoir
si c'est une génois retaillé aucun espoir .
si la bande rattrapage de creux est efficace on peut en enrouler 30% après le centre de voilure du génois est trop haut et trop avancé ,donc on roule et on passe sur solent ou trinquette .
c'est la manip a suivre ..
si on est pressé c'est gv réduite bordée à plat et appui au moteur c'est là que l'on remonte le mieux et surtout pas face au vent ni à la mer
alain


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (142)

Perdu à Paris

mars 2021