Déclanchement d'un radeau de survie

Mon radeau de survie est attaché sur le pont avec un déclancheur hydrostatique Hammar H2O. Ma quiestion est que la corde de déclanchement du radeau dois-elle être fixée au bateau?,
car c'est bien beau libérer le radeau mais comment faire pour le faire gonfler automatiquement si le bateau sombre sans intervention manuelle pour le gonfler. Autrement dit, si le cordage est fixé au bateau, ce cordage peut t'il se libéré seul si le bateau est entrainé vers le fond rapidement.

L'équipage
14 mai 2012
14 mai 2012
0

En principe, il faut attacher le cordon de déclenchement au bateau. Mais pour eviter toute mauvaise manipulation, il faut l'attacher au moment de la mise à l'eau, car le cordon mesure un dizaine de metre, donc il faut tirer sur ce cordon en lorsque vous sentez une resistance, arretez de tirer, attacher le bout' au bateau en ensuite jeter le radeau pardessus bord. Il faut laisser un peu de mou a ce cordon pour que le radeau ne reste pas le long du bordé mais touche l'eau. Facile à dire mais dans la panique d'un naufrage .....

14 mai 201214 mai 2012
0

Je sais qu'en principe il faut couyper ce cordage s'il est bien attaché au bateau, mais qu'arrive t'il si le bateau coule et que cette corde n'est pas coupé? est-elle asez forte pour entrainer le bib sous l'eau (dans ce cas-ci un Plastimo 6 place)?

14 mai 201214 mai 2012
0

Bonsoir,

la corde de déclenchement doit elle etre fixée au bateau?
Oui est AMHA tout le temps, à faire dés que le radeau est en place.

C'est elle qui une fois le radeau a l'eau et gonflé, l’empêchera de dériver et de s'éloigner du bateau le temps d'embarquer.
Je ne sais la force nécessaire pour le retenir a la main seul, le temps que cela se gonfle et pour déclencher le système. Et puis il manquera des mains pour se tenir, ramener le radeau, prendre du matos, aider d'autres personnes.......

Non le cordage ne peux pas se libérer seul, il faut couper la sangle.

Enfin si il y a un truc qui doit lacher, cela sera surement coté fixation du radeau (coutures) ou alors la fixation coté bateau, mais pas la sangle elle m^me.

Alors oui, si rien ne lache je pense que le bateau entrainera le radeau avec lui.

14 mai 2012
0

Si la "corde" de déclenchement de gonflage du radeau est assez forte pour tenir et l'empêcher de couler (le bateau) alors ça fera un bon moyen pour le récupérer ;)

14 mai 201214 mai 2012
0

Donc il n'a pas d'avantage à y avoir un déclancheur hydrostatique sur le caisson du bib car s'il faut déclancher manuellement le radeau, il coulera de toute façon lorsque l'eau aura envahi le caisson. Ou à moins d'avoir 2 déclancheurs hydrostatique le 2e pour couper le cordage d'ouverture si celle-ci n'est pas coupé manuellement pour rendre le tout totalement automatique si l'équipage se retrouve à l'eau sans avoir eu le temps de libérer le bib.

14 mai 2012
0

Le largueur hydrostatique est là pour libérer le radeau si le bateau coule avant que tu l'ai gonflé. quand le bateau s'enfonce le radeau monte à la surface et le bout de déclenchement se tend et percute la bouteille de gonflage. sur le largueur un bout cassant calibré se rompt et libère le radeau
Donc il faut TOUJOURS amarrer le bout de gonflage: soit au navire directement, soit au bout cassant du largueur si équipé

14 mai 201216 juin 2020
0

pour compléter l'information voir la photo jointe.il faut amarrer le bout déclencheur à la cosse
CQFD
longjohn

15 mai 2012
0

bon et bien on est mal

1 le radeau doit etre attache a la mise en place
2 si tu prends un radeau pour 6 et que tu es 2 a bord et qu avec le vent il se retourne au gonflage tu aurras un mal de fous pour le re-retourner
3 tu as un couteau dans le radeau qui sert a couper la dite sangle

pour la derive il y a une ou deux ancres flotantes

faire un stage survie est toujours interessant pour info lors de celui que j ai fait a antigua sur les 4 radeaux jetes a l eau 2 se sont gonfles et il a ete vivement conseiller de garder l annexe pas tres loin.
avant chaque grande revision faites vous plaisir testez le (le prix de la revision sera le meme) et vous verrez la confiance limite que vous pouvez avoir a cette engin
bon vent

15 mai 2012
0

Merci Longjohn, mais je n'arrive pas à lire le doc attaché.

15 mai 2012
0

Il faut effectivement attaché le bout au bateau, en revanche, le bout est fait pour percuter, et non pour amarrer le radeau, il y a des cas où le radeau est parti tout seul... :-(

15 mai 201215 mai 2012
0

OK je viens de comprendre le montage pour un relachement et gonglage automatique sur le site de Hammar, mais du côté anglo:

www.cmhammar.com[...]ferafts

15 mai 2012
0

Bonjour,
le but du Hammar, c'est justement de libérer la survie si le bateau coule trop vite et qu'on n'a pas le temps de le mettre à l'eau manuellement. Le bout de déclenchement de la survie doit être attaché sur le "weak link" (maillon faible) du Hammar.
Le bateau qui coule, arrivé à une certaine profondeur, aura suffisament délové le bout de déclenchement et va percuter la survie.
ensuite, si le bateau continue de couler, c'est le "weak link" qui va ceder à une valeur d'environ 220 kg, à moins que l'on coupe le bout à la main avant.
Donc la survie ne risque rien, car le systeme de l'amarre est fait pour supporter 750 kg.

Cependant, les survies destinées à la plaisance n'ont souvent pas assez de flottabilité inhérente pour déclencher la survie.
d'apres la norme, l'effort maximum admissible pour déclencher la survie, est de 15 kg. Donc si la flottabilité de la survie est trop faible, alors celle ci sera entrainé sous l'eau et ne se gonflera pas.

Mais ça, peu de fabricant le signalent, et beaucoup font de la promotion pour des Hammar, sans avoir testé la compatibilité de leur produits.

16 mai 2012
0

Quel mélange !
la traction de 15 kg pour déclencher la survie ne concerne évidemment que le déclenchement manuel.
en parallèle si le radeau passe sous l'eau (parce qu'il est attaché au bateau qui coule, soit directement soit via la sangle de gonflement) le déclencheur Hammar déclenchera le gonflement. Reste effectivement à espérer qu'une pièce calibrée cassera au bon moment et laissera remonter à la surface le radeau gonflé.

17 mai 2012
0

C'est justement pour cela qu'il faut que le radeau ait une flottabilite suffisante (supérieure à 15kg) pour pouvoir être déclenché avec le Hammar.
Après, le radeau sera remonté à la surface bien avant que le weak link sera mis à contribution

15 mai 201215 mai 2012
0

Très interessant merci CLS31 pour ces détails exacts. Effectivement le caisson de la survie Palstimo n'apparait pas complètement étanche il y a un grand trou de 30cm au bas pour le bout de déclanchement, donc sans l'avoir mis à l'eau pour tester la flotabilité je doute qu'il ne veuille remonter par lui même une fois forcé sous l'eau, le caisson va se remplir rapidement.

Peut-etre lui attacher des flotteurs supplémentaire pour augmenter sa flottabilité, après avoir obturer toutes les source d'infiltration?

15 mai 2012
0

Bonjour,

Marrant ça, on est à plus d'une dizaine de réponses sur ce post et on parle toujours de "corde".

La seule corde à bord est la corde de la cloche...de quart. Pour le reste ce sont des bouts, des drisses, des écoutes, des amarres, des filins, des garcettes, du bitord, du fil de caret et encore bien d'autres.

Je sais ça fait vieux con qui la ramène mais il est moins compréhensible de dire :

"Tire sur la corde qui passe autour du truc chromé et attache la au bazar en plastique noir"

que de dire :

"Borde la voile et amarre l'écoute au taquet"

C'est un peu extrème mais il serait dommage d'en arriver là. :oups:

15 mai 2012
0

oui ça fait un peu "vieux con" !

15 mai 2012
0

Je me suis posé les mêmes questions, voilà comment je me suis répondu.
Un avis perso, sur ce que je fais :

La survie est attachée au bateau par le bout de déclenchement.

Sur ce bout, j'attache un couteau démanilleur avec manche phosphorescent, laissé à coté de la survie et relié par une petite garcette qui coulisse librement sur le bout..
Si la nécessité impérieuse de balancer le radeau à l'eau arrivait, je suis rassuré par le fait que le couteau, je sais où il est, et que je le verrais même la nuit.

Ma survie n' a pas de weak link, donc il est impératif de pouvoir couper le bout, avant que le bateau coule et l'entraine .

Je sais qu'il y a un couteau à l'intérieur de la survie, mais de là , à le trouver dans des circonstances particulièrement difficiles, je ne suis pas sûr d'y arriver.

Là, je sais qu'il suffit de saisir le bout, le suivre avec les mains , même les yeux fermés, le saisir , s'il fait nuit, on le voit quand même grâce à la phosphorescence, l'ouvrir et couper le bout, et ce, uniquement si le bateau coule.

Voilà le scénario que j'ai imaginé,

Un inconvénient, c'est que le couteau phosphorescent vieilli mal au soleil, et qu'il est nécessaire de le remplacer tous les 2 ans.

M' enfin

16 mai 2012
0

Bonsoir,
Je confirme les containers (et les valises)radeaux plaisance ne flotte pas.
Inutile de mettre un déclencheur hydrostatique .
Pour le couteau du radeau il est fixer sur le boudin du radeau.(bien visible)

16 mai 2012
0

Pas d'accord avec toi AD
car s'il ne flottait pas, il ne pourrait pas être en vente sur le marché francais.
La norme ISO9650 demande à faire un essai de lancement de 4 ou 6 mètres (suivant si c'est un cotier ou hauturier), et de laisser flotter le conteneur (ou la valise) pendant 30 minutes avant de declencher le gonflement.

maintenant, beaucoup de radeaux ISO9650 n'ont pas assez de flottabilité pour fonctionner correctement avec un Hammar, et c'est aussi un point qui n'est pas demandé par la norme.

Pour les survies déstinées aux pros (SOLAS) il y a un essais appelé "float free" qui a pour but de mesurer la flottabilité de la survie conditionné afin de valider la compatibilité avec un Hammar

16 mai 2012
0

Bonjour à tous,

pour moi, voila comment est installé l'installation sur mon bateau professionnel et contrôlé une fois par an par l'inspection nationale de sécurité en mer.
Le container est fixé au bateau via une sangle.
C'est sangle est maintenue sur le bateau via un bout avec le un déclencheur hydrostatique, équipé d'un cuter et qui, quand il se déclenche (entre 5 à 8 mètres de profondeurs), coupe le bout et libère le container.

Le container, reste en surface, et il reste quand même relier au bateau via sa sangle de 30 mètres( ou 16 mètres tout dépend des modèles) qui sert de déclencheur pour la percutions de celui-ci.

2 solutions suivent:

1ère :le bateau coule dans plus de 30 mètres d'eau, le bout tire sur le container assez fort de lui même et déclenche la percutions du radeau.
Le bateau continue de couler et comme le bout est relier au bateau via une pièce en plastique auto cassante, le radeau se sépare de l'embarcation.

2ème : le bateau coule dans moins de 30 mètres d'eau, le container se trouve à la surface et c'est à vous de tirer sur le bout jusqu'à la percutions du radeau.
Ensuite, une fois que vous êtes dans le radeau, un couteau est prévu pour couper le bout. Il se trouve dans le radeau à coté de l'entré de celui-ci.

Voile toute l'explication.

Bonne journée.

16 mai 2012
0

...
si ça doit arriver j'espère avoir eu le temps de mettre le bazar à l'eau avant que le bateau ne coule...:lavache:
CSL31 tu peux nous confirmer que tous les containers des radeaux ISO9650 flottent ???:litjournal:
falcor ton idée du couteau genre wichard est vraiment intéressante... :pouce:

16 mai 201216 mai 2012
0

Archimède, viens à leur secours...
au hasard d'une documentation technique, les dimensions du container et le poids d'un radeau
80x57x32 cm, soit un volume de 146 litres pour un poids de 47 kg....
ça flotte !
CQFD

Mais c'est lourd à sortir du coffre dans le fond duquel il est rangé, alors tu parles si on a le temps d'attacher la corde au bateau... (de frapper le bout de déclenchement, ndlr)

Remarque si le bateau coule, comme le container flotte, il suffit d'ouvrir le coffre, il sortira tout seul...

:pecheur:

16 mai 201216 mai 2012
0

Bonsoir
Il a été relaté nombre d'abandons prématurés, de voiliers retrouvés par la suite !
A part incendie, il n'y a pas le feu pour évacuer, sauf violent abordage...
Un couteau affûté est toujours conseillé, à portée de main, pour tous usages...
Pour amarrer, on peut aussi faire un noeud gansé qui tient, mais se défait facilement.
Alain :-/

17 mai 2012
0

Je confirme à Ficelle que tous les radeaux ISO 9650 flottent.
Sachant que tous les constructeurs, approuvées de nos jour sur le marché francais, mettent leur radeaux sous poche étanche, il n'y a aucun probleme de ce côté là.
Un constructeur avait fait l'essai de se passer de la poche étanche il y a une quinzaine d'années, mais lorsqu'il a vu que le conteneur (ou valise) ne flottait pas pendant 30 minutes comme l'exige la norme, il a fait comme tout le monde, c'est à dire un emballage sous vide.

Quand aux formule matematiques, cela ne fonctionne que dans le meilleur des mondes. Les dimensions extérieures du conteneurs sont ce qu'elles sont, mais à l'intérieur, la radeau n'occupe pas tout l'espace, donc le calcul poids-volume ne veut rien dire.
Aussi, comme le Hammar se declenche à une certaine profondeur (de 1 à 4 mètres) il faut mesurer la flottabilité en profondeur, et plus il sera sous l'eau, plus la pression va comprimer le radeau sous vide, et plus la flottabilité sera reduite.

c'est clair que lorsque le conteneur va flotter en surface, et à l'endroit, avec de l'air emprisonné dans la coquille supérieure, il y aura une bonne flottabilité, mais il faut toujours tenir compte de cas le plus défavorable, donc conteneur à la verticale, de façon à ce que l'air puisse s'échapper par la jonction, et en profondeur.

Donc tous les radeaux flottent, mais peut etre pas assez pour pouvoir déclencher le radeau en toute sécurité avec un montage Hammar

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (136)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021