Debridage Moteur Nanni 5.250 TDI

Bonjour
je n'ai pas pu faire de recherche sur les forums avant ce post donc si le sujet a deja été traité veuillez m'en excuser
J'ai un Merryfisher equipé d'un moteur Nanni 5.250 TDI de 85ch. J'ai cru lire que ce moteur etait bridé.
- est il possible de le debrider ?
- si oui comment ? ou trouver de l'info sur le sujet ?

D'avance merci de vos réponses

L'équipage
03 mai 2011
03 mai 2011
0

L'augmentation de puissance est souvent possible, mais es tu sûr que l'inverseur puisse l'encaisser? :reflechi: :non:

03 mai 2011
0

Attention, les moteurs d'origine automobile utilisés en marine sont souvent bridés car incapables de tenir en continu leur puissance "routière"...

03 mai 2011
0

Merci pour vos réponse mais ou puis je trouver la marche a suivre pour se debridage

03 mai 2011
0

je ne pense pas que ce moteur puisse exister en version plus puissante, en tous cas pas dans la configuration du 5.250, le fait de desserrer la vis de débit fera immanquablement augmenter les t° d'échappement qui ne doivent en aucun cas dépasser 450° sur ce moteur...

04 mai 2011
0

Sans ne rien modifier d'autre, c'est idiot...
Augmenter la puissance au même régime ne sert à rien puisque l'hélice n'absorbera pas plus que la puissance calculée avant...
Augmenter le régime est sans espoir puisque la puissance augmentera au mieux comme le régime et que la puissance absorbée par l'hélice augmente comme le cube du régime.
Pour que ça ait un effet il faudrait donc changer le réducteur et/ou l'hélice...

04 mai 2011
0

d'accord sur le principe, mais quand l'ensemble moteur/hélice n'atteint pas tout à fait le régime maxi nominal, par exemple 2600t/mn pour 2800t/mn maxi pour ce moteur, le fait d'augmenter le débit(donc la puissance) pour gagner 200t/mn peut faire augmenter la vitesse de pointe de 2 ou 3 nds sur une semi-planante légère ce qui n'est pas inintéressant. malheureusement, pour avoir déjà tenté l'expérience sur ce même moteur j'atteignais la température maxi d'échappement aussitôt que j'augmentais le débit.

05 mai 2011
0

C'est exactement ce que je disais : passer de 2600 à 2800 tours revient à augmenter la puissance de 25 % !
Alors que le moteur est déjà au mieux au couple max et que le gain sera donc de 7 %...

04 mai 2011
0

Merci pour toutes ces reponses meme si je percois que l'exercice semble compromis sans risquer la vie de mon moteur.

Donc "exit" le debridage du moteur. Y aurait il alors une voie du coté changement d'helice (4 pales? modif de l'inclinaison des pales ?) ou du reducteur sans modification de la puissance du moteur, l'objectif comme le dit "plouc" etant de gagner quelques noeuds de vitesse de pointe

04 mai 2011
0

rien à attendre non plus côté hélice, Jeanneau montant d'origine l'hélice la plus adaptée, souvent en 4 pales uniquement pour une question de vibrations.le problème de ce moteur c'est son régime maxi de seulement 2800 t/mn qui donne la fausse impression de se trainer en coque semi-planante. or les 2 concurrents de l'époque (yanmar et volvo) ne rendaient pas ces bateaux plus rapides, au contraire ils étaient moins nerveux et consommaient plus mais étaient plus agréables à utiliser. pour moi le nanni 5.250 a plus sa place sur une coque à déplacement.

22 mai 2011
0

Comment s'appelle, et où trouve-t-on l'instrument qui indique la température d'échappement? 5pardon pour la question, mais les moteurs et moi bien qu'entretenant d'excellentes relations, ne sommes pas intimes.
Mais je vis avec mon Nanni 5.250 sans trop le connaître. Tel qu'il est il me plaît...

22 mai 2011
0

On peut cogiter aussi d'une autre façon: quelle est la vitesse théorique de coque, (fonction de la longueur à la flottaison pour une coque à déplacement). Car si cette coque ne peut pas déjauger vraiment il ne sert à rien de chercher à dépasser cette valeur. On pousse une vague importante à l'avant on augmente nettement l'effet de sucion arrière, on consomme beaucoup, tout le système propulsif fatigue (moteur, inverseur qui encaisse la poussée sauf montage type aquadrive , silent blocs qui transmettent la poussée à la coque ), l'assiètte est sensiblement modifiée et la barre peut devenir instable. Se souvenir qu'un moteur utilisé à fond voit son espérence de vie au moins divisée par 2 d'où le conseil de ne pas dépasser 75% en continu.
Une coque déjaugeante connait ce pic de puissance mais peut le dépasser.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (106)

mars 2021