De Marconi à Aurique !

Bonjour à tous, je suis nouveau venu. Je suis plutot navigateur du dimanche, force 3, mer belle à peu agitée, ça me va très bien. Je possède un Kelt 5.5 dèriveur intégral. La grand voile étant très fatiguée, et pour des raisons de commoditè, et surtout parceque je trouve ça très beau, j'ai envie de changer la grand voile , donc mat plus court, voile aurique, bout dehors, et deux focs. Qu'en pensez vous ?

L'équipage
15 nov. 2010
15 nov. 201016 juin 2020
0

que du bien !!!!!!
c'est ce que j'ai fait sur Avel, qui est à la base un Beneteau Fletan, avec gréement marconi.

Qd j'ai acheté le bateau, son mat était cassé.

Comme je voulais le transporter facilement, je suis parti sur la création d'une gréement houari (forme d'aurique mais très apiqué) avec un mat qui fait pile la taille du canot.

Avec un bout dehors et foc + trinquette, c'est génial !

voici ce que cela donne, vu d'en haut !

15 nov. 2010
0

attention
à conserver le centre vélique à la verticale du centre de dérive, sinon pourquoi pas!

15 nov. 2010
0

le centre vélique, un poil en arrière du centre de dérive, non ?
pour être plutôt ardent que mou ... si je ne dis pas de trop grosse c....ie !

hervé

15 nov. 2010
0

oui hervé
neutre par construction et réglage de la quète sur quelques centimètres de part et d'autre en pied de mat, les essais sous voile permettront d'optimiser.

15 nov. 2010
0

Aurique
Un des intérêts du gréement aurique est sa souplesse :
- la GV déverse d’elle-même dans les surventes,
- jouer sur la drisse de pic permet de régler la puissance de la GV plus facilement qu’en prenant un ris (au point que j’ai supprimé l’équipement du 1er ris sur ma barque).

En outre, "le bois descend avec la toile" comme on dit, c’est–à–dire qu’on a moins de poids dans les hauts quand la GV est amenée.

Mais il faut bien admettre que c’est moins perfo au près (excepté pour le houari), mais c'est plutôt plus puissant aux allures arrivées.

Un choix, quoi !

Et puis, comme l'évoque Hervé31, le "houari militaire" permet d'avoir tous les espars de la même longueur (y compris les avirons) et de les ranger en une drome homogène.

16 nov. 2010
0

Centre vélique.
Bonjour et merci de vos réponses. Concernant le centre vélique, je pense qu'une voile aurique ( par rapport à une Marconi ) va reculer le centre vélique de la grand voile, car mons de toile au niveau du mat et plus de toile à l'arriére. Donc, en gardant le petit foc d'origine ( il y en a deux sur le kelt 5.50 ) et en rajoutant un petit clinfoc sur le bout dehors, on doit ravancer le centre vélique, donc réquilibrer le tout. Bien sur, à la louche .... Me trompe-je ? Comment definit t'on le centre vélique d'une voile ? Les médiannes, les médiatrices ( Vieux souvenirs de méca ..) ou autre. A vous lire.

0

centre vélique
je ne vais pas refaire le cours ici, mais en bref, le centre vélique est toujours en AVANT du centre de dérive pour éviter que le bateau ne soit trop ardent (ça a à voir avec la gîte)

comme un gréement aurique aura le centre plus bas, à surfece égale, la gîte sera moindre et l'avance du CV devra être diminuée.

(disons de 5 à 10% au lieu de 10 à 15)

18 nov. 2010
0

j'ai appris quelque chose !
je pensais que le centre vélique devait être derrière le centre de dérive, pour justement avoir un bateau un peu ardent ... comme quoi, on progresse tjs !

hervé

18 nov. 2010
0

Hoho !...
C'est aussi beaucoup la forme dissymétrique et bananoïde de la carène qui rend les bateaux ardents à la gite.

Chacun peut en faire l'expérience sur son annexe :
- coque à plat et moteur dans l'axe, le bateau va droit,
- coque gitée à tribord sans toucher au moteur, la bateau tend à aller à babord, alors que le désalignement des centres de poussée et de résistance devrait tendre à faire l'inverse.

18 nov. 201016 juin 2020
0

pas trop compliqué sur le mien
j'ai deux haubans et l'encornat vient se positionner au plus haut (GV haute) qqs centimètres en dessous de ceux-ci. Il faut calculer pour que l'encornat ne vienne pas se coincer ou frotter contre le haut des haubans, donc prévoir un peu de marge.

Sur mon mat, qqs centimètres au dessus des ancrages de haubans, j'ai l'ancrage de l'étai + poulie de foc (face avant du mat) et la poulie de GV (face arrière du mat).

Tout en haut du mat, il faut mettre la poulie de pic (face arrière du mat)et j'ai aussi une poulie pour le génois sur bout dehors (face avant du mat).

voici un petit croquis, sans aucun respect d'échelle, mais montrant mes 6 ancrages sur le mat. En rouge les drisses, et en noir les 2 haubans + étai

hervé

18 nov. 201016 juin 2020
0

ca doit pouvoir se faire, mais ...
... l'avantage d'un mat de gréement aurique ou houari, c'est qu'il n'a pas de gorge, c'est un simple poteau. La voile est lacée dessus (donc pas de coullisseaux sur la voile). L'encornat et une sorte de simple "fourche" qui enserre le mat. Il faut que ton encornat permette tous les débattements de la voile, dans tous les sens. Je ne connais que deux formes, mais il y en a peut être plus :

la "fourche" telle que décrite et ce qui se nomme en anglais la "gaff saddle" qui est une pièce concave, qui épouse ton mat et sur laquelle est articulée le pic. Le gaff saddle coulisse le long du mat et la pic s'oriente par rapport à elle. Dans le cas de l'encornat en forme de fourche, c'est l'ensemble qui est solidaire ... Je peux te trouver des croquis si tu veux, mais voici un type traditionnel.

Je me suis fabriqué mon propre encornat, et pour le moment, tout baigne !!!

hervé

18 nov. 2010
0

Mais c'est bien sur.....
Merci Kiwi pour tes explications:
" comme le bateau gîte, la force propulsive s'applique sous le vent de la résiatance de la coque.
Cela crée un moment de rotation qui rend le bateau ardent si les centres sont alignés."
Maintenant, ça parait limpide.
A+

19 nov. 2010
0

qqs compléments
je naviqgue sur un gréement houari de petite taille. A mes yeux, les virements de bords sont identiques au marconi. On gère le foc ou génois ou trinquette de la même manière et la GV passe toute seule. Là ou cela diffère c'est sur l'envoi de la GV qui passe par la gestion de deux drisses (GV + pic) mais c'est bien simple qd même sur un petit canot. Sur une bête de 20m avec un pic de 40kg, ca doit être autre chose ...

Le GV houari donne qqs possibiliés de réglage en jouant sur la tension de la drisse de pic.

Pour ce qui est d'articuler l'encornat dans la gorge de GV .... j'ai peur qu'elle ne soit pas faie pour. La gorge doit avoir la taille des coulisseaux qui sont répartis tout le long du guindant. Ce n'est pas la même chose que d'y prendre l'articulation de l'encornat qui concentre qd même qqs efforts. Il y a peut être un mixte qui peut consister à avoir le guindant équipé de ses coulisseaux dans la gorge du mat alu et un encornat "classique" qui enserre le mat en veillant à bien garnir les 2 branches pour ne pas qu'il abime le mat alu (garnir avec cuir ? plastique ?). ce serait un truc hybride mais pourquoi pas.

Sur mon petit canot, je n'ai pas le sentiment que les efforts sur l'encornat soient si importants, mais c'est juste du feeling.

hervé

19 nov. 2010
0

bien noté et merci !
le canot que je restaure (pas celui sur lequel je navigue) a une quille longue ! C'est bon à savoir ... quoi que l'on doit s'en apercevoir assez rapidement !

hervé

19 nov. 2010
0

pour les empannages, ca doit venir aussi
des magnifiques bomes ... hyper longues que l'on voit souvent sur les gréements auriques. C'est vrai que qd ca passe ... ca se sent !
Ma bome dépasse à peine le tableau arrière, mais j'ai vu des gréements ou elle dépassait très largement.

Mal maitrisé, ca doit bien secouer la mature !

hervé

30 nov. 2010
0

J'oubliais.
Le Kelt est un dériveur intégral ( Hein t'es Graal hahaha ). Tirant d'eau de 20 centimètres et la remorque "se casse"
Bonne journée.

18 nov. 201016 juin 2020
0

Hihi...
de nouveau, sans entrer dans les détails:

comme le bateau gîte, la force propulsive s'applique sous le vent de la résiatance de la coque.
Cela crée un moment de rotation qui rend le bateau ardent si les centres sont alignés.

18 nov. 2010
0

bonne idee
apres tout !
dans ma jeunesse, j'avais un Hobie cat 16 gree en voile latine ... ( Tiers de mat de Hobie + mat de Vaurien en bois comme vergue.Et comme voile : un genois de croiseur )

Par contre, il faut bien reflechir a comment va jouer la corne de ta vergue en l'air: mat assez solide et haubanne a cet endroit ? ca pousse pas mal...). Les haubans ne vont pas etre dans le passage de la corne ? .

En tout cas, mets nous des photos quand tu as fini !
;-)

18 nov. 2010
0

Pourrais t'on ?
Merci Hervé pour ton dessin, j'allais justement te le demander. A ton avis, ne pourrait'on pas remplacer l'encornat de pic par un genre de coulisseau, comme la grand voile ?

18 nov. 201016 juin 2020
0

j'ai trouvé une photo de gaff saddle
et voila

18 nov. 2010
0

J'ai pas tout dis....
Excuse Hervé, je me rend compte que j'ai mal expliqué mon projet. Je voulais garder un mat alu ( que j'ai en réserve ) plus court que le mat d'origine. donc, c'est une voile à corne mais une voile qui coulisse dans la gorge du mat. Un mélange du traditionnel et du moderne. On pourrait aussi faire une corne avec une gorge... Qu'en penses tu ?

18 nov. 2010
0

a mieux les plus belle
Bonjour J-fr

Techniquement beaucoup de choses.
Je ne suis pas neutre 10ans de modelisme naval vieux grement navigant,et 2 rasemblements à Brest une fois sur un Belougat en houari et une autre fois sur un Maica.
A mes yeux esthetiquement les plus beaux grement
Alors fais toi plaisir
attention les virements de bord sont different
d'un grement classique .

Super

Le Moko

19 nov. 2010
0

choquer foc et trinquette
Bonjour Herve

Mais cela est vrai sur des quilles longues
quand tu as foc et triquette il faut les choquer
un peu pour virer sinon le voilier va droit.

Le Moko

19 nov. 2010
0

Les virements de bord ...
... avec un gréement aurique ne posent guère plus de pb qu'avec n'importe quel bateau un peu pataud. Il faut seulement éviter de passer les focs trop tôt.

En revanche, les empannages craignent davantage. Ils peuvent engendrer des chocs sur l'encornat et sur les haubans. Donc bien reprendre l'écoute de GV en empannant et la relâcher progressivement.
Éviter aussi le plein vent AR par mer creuse. De toute façon, on gagne généralement du temps, du confort et de la tranquillité en tirant des bords de grand largue.

30 nov. 2010
0

Ca murit ...
Bonjour à tous,

L'idée du greement aurique fait son chemin, merci de vos conseils. L'articulation du pic dans le rail de ralingue de grand voile me plait bien. Je vous soumettrais les plans .

Autre demande d'avis. L'idée de mettre à l'eau à chaque sortie, sur la plage, le kelt 5.50 vous parait elle réaliste. Je m'explique:
Arrivée sur la plage avec le tracteur, monter le mat, les voiles, mise à l'eau, quelques ronds dans l'eau, sortie de l'eau dématage, retour à la maison. Le tracteur et la remorque, ne posent pas de problème, le kelt pése 600 Kg. Avec un gréément aurique, le mat est plus court donc lors du dématage, il peut rester en place au niveau du pied ( Il pivote juste ) et s'appuyer sur une chaise de mat au niveau du tableau arrière, le dapassement à l'arrière ne serait que de 1.5 metre à peu près ( 3 metres maxi suivant le code de la route ).

Qu'en pensez vous ?

30 nov. 2010
0

matage / dématage
pour te donner une idée, je mate et démate pour canot tout seul ou parfois avec ma fille de 9 ans. Le mat mesure 4,5m et il est en bois plein, donc sans doute bien plus lourd que ton profil en alu.

Les haubans sont en place.

je met le mat dans son emplacement (sabot) et je le dresse tranquilement en vérifiant que les haubans se tendent sans torsion de manilles ou choses comme cela.

une fois les haubans en tension, il ne peut pas aller plus vers l'avant et là, deux solutions :

si je suis seul, j'ai préparé un petit bout à l'étrave que je saisis, que je tourne autour du mat et que je met au taquet sur mon petit pont avant. Tout est sous la main. Ainsi, je peux lacher le mat qui reste dressé pour aller à l'étrave fixer l'étai, puis raidir le tout avec les ridoirs.

si je suis avec quelqu'un, il suffit de garder le mat dressé tandis que la seconde personne fixe l'étai.

avec Avel, je compte 20 minutes entre l'arrivée de la remorque sur la cale et le canot pret à partir (desanglage, matage, fixation de la bome, mise en place des voiles, du safran, vérifications visuelles etc ...). Idem au retour.

a mon avis, tu es dans le même cas à un chouia près, mais ton mat alu doit être plus léger que le mien !

hervé

0

utiliser un mat existant...
attention, un mat de gréement marconi est conçu pour travailler en compression, retenu par sau haubannage et ses étais mais sans (trop d')efforts transversaux au milieu.
le mat marconi est de section allongée car le support est moins réparti au niveau des étais que des haubans.

Une voile aurique va imposer des efforts latéraux importants au niveau du pic, ce à quoi le mat existant mais plus petit pourrait ne pas résister.
le mât aurique est généralement de section circulaire et plus fort pour absorber ces efforts latéraux

29 jan. 2011
0

Oh...ric!
Salut, je prends le sujet avec retard, mais... j'ai regréé mon Finnsailer 35 en aurique et c'est beau et efficace, même si la manoeuvre est un peu plus complexe...
Sur l'équilibre= on augmente la surface de GV et son efficacité (+ de surface dans les hauts et voile plus creuse), donc il faut augmenter la surface des voiles d'avant et/ou les décaler vers l'avant.
J'ai gréé un (foc) yankee sur enrouleur sur une delphinière -donc plus en avant- et réutilisé le point d'étai d'origine pour une trinquette autovireuse.
Je passe les détails, mais tout est gréé sur chariots à billes et la fourche de corne est remplacée par un chariot de têtière sur lequel elle s'articule = on grée tout ça seul, une drisse dans chaque main.
Et ça pousse...et ça remonte plutôt bien

29 jan. 2011
0

Oh...ric!
Peut être une photo...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Eté norvègien

Souvenir d'été

  • 4.5 (82)

Eté norvègien

novembre 2021