De l'interet de la construction amateur

Bonsoir,

Comme dans un autre de mes posts on m'interpelle sur l'intérêt de la construction amateur à l'heure ou les pris des occasions on tant baisser, je répond, outre le plaisir de le faire de ses mains:

  • Je reste convaincu que la construction amateur reste intéressante pour de grande unité (>11m) ou l'on souhaite profité des avancés sur les carènes et sur la navigation rapide avec des bateaux ULDB.

Pour illustrer mon propos il suffit de regarder le prix de ces unités qui reste très chère (>100 000 Euros)

Et vous qu'en pensez-vous ?

L'équipage
22 jan. 2012
22 jan. 201222 jan. 2012
0

Pour moi l’intérêt de la construction amateur se serait de faire un bateau qui n’existe pas sur le marché.
Un gréement particulier, des aménagements sans cabine avant, par exemple, puisque la quasi majorité des plans actuels ont une cabine avant.
Le plaisir de réaliser quelque chose de ses 10 doigts est important.
Vu mon age (vénérable) je me suis lancé dans la modification d’un bateau de série, cela permet de continuer à naviguer et de créer le bateau de ses rêves (ou presque) en parallèle.
L’été la navigation, l’hiver les modifications, et bientôt la retraite pour en profiter pleinement.

22 jan. 2012
0

C'est un gros projet.
Je ne sais pas comment ça se passe chez vous...
Chez moi, construire son bateau demande beaucoup de temps, notamment parce qu'il est difficile, sinon pénible, voir impossible, de travailler à la construction du bateau pendant l'hiver.
Au fil du temps il arrive souvent que le constructeur amateur perde de l'intérêt pour son projet et l'abandonne.
Quoiqu'il en soit, un bateau de construction amateur, qu'il soit terminé ou en chantier, c'est très difficile à vendre.
Je partage l'opinion de Jeanlouis, je profite pleinement de mon bateau pendant l'été et je le rénove au printemps ou à l'automne. J'ai fait beaucoup de rénovation l'hiver dernier mais j'ai dû retarder plusieurs projets à cause du froid, les résines, les colles, les produits calfeutrant... n'aiment pas beaucoup le froid.

0

Il y a aussi un aspect financier non pas de coût plus bas ce qui est évident mais de la répartition dans le temps de ces coûts. Une sorte de crédit sans l’intérêt de la banque. Parce que la main d’oeuvre du constructeur amateur est gratuite, enfin pas réellement gratuite mais c’est du temps que l’on paye de son travail et non de son argent. Et c’est la seule manière d’avoir un bateau neuf à moindre coût.
Je vois un marché de l’occasion extrêmement tentant avec des affaires pour un bateau récent, mais là ou je comprend moins c’est la réfection lourde d’une occasion au lieu de partir d’un coque nue neuve plus moderne et adaptée au programme envisagé. On oublie souvent qu’une coque nue chantier standard ou réalisée spécifiquement est une très bonne solution.

23 jan. 2012
0

j'ai presque terminé la construction de A à Z d'un voilier de 10m en strip planking, fait dans mon jardin en 10 ans , pendant les congés et week end
cela m'a couté 60000 euros ( tout compris mais sans main doeuvre )
l'intéret n'est donc pas financier mais dans le grand plaisir de faire
les risques sont nombreux

23 jan. 2012
0

bonjour,
Je ne comprends pas vraiment quand tu dis: "l'intérêt n'est donc pas financier, mais dans le grand plaisir de faire" Matelot!
Le budget de mon Chatam 37 en construction intégrale est d'environ 65 000€.
Le Prix de la coque vide chez Dujardin est de plus ou moins 100000€, sans le pont en inox, et toutes les options... Fini, il faut compter entre 230000€,et 280000€...

Après trois constructions intégrales, je peux dire que l'économie peut être énorme.
Ou je te rejoins, c'est que par contre on ne peut construire que pour l'économie. Il faut y trouver un gros intérêt personnel, et il n'en manque pas.
Ne pas perdre de vu non plus, que le but final est de naviguer... Je connais un constructeur qui est triste à l'idée que la construction de son dériveur touche à sa fin...
Amicalement,
Michel

23 jan. 201223 jan. 2012
0

J'ai construit plusieurs voiliers en pro, mais mes trois voiliers personnels ont été des achats en occasion.
Pour moi, l'occasion, c'est la manière la plus rapide et la moins couteuse d'accéder à la navigation.

le choix de la construction amateur s'articule selon moi sur deux points essentiels :
- carène, aménagement, etc, profitant des améliorations récentes, répondant à ses propres exigences
- le fort désir de construire et il y a intérêt d'en avoir car c'est une entreprise de longues haleine.
Ce deuxième point peut paraitre évident mais il est pourtant à creuser chez celui qui est tenté par cette voie. Il vaut mieux être certain qu'on peut tenir la distance.

Pour ce qui me concerne, le fait d'avoir construit plusieurs voiliers en chantier pro m'a coupé l'envie d'en fabriquer un moi-même…

23 jan. 201223 jan. 2012
0

Je sais pas.

C'est possible que la construction amateur soit "interessante" pour des bateaux qui n'existent pas sur le marché d'occasion.

Mais il vaudrait savoir quels sont ces bateaux, et surtout POURQUOI ils n'existent pas en série. Alors que les chantiers sont prêts à fabriquer n'importe quoi, pourvu qu'ils gagnent leur croute.

C'est le risque d'avoir son bateau à soi, comme on veut. Mais sans aucune valeur car il ne correspond à aucun marché.

23 jan. 2012
0

francois2: mon cahier des charges : 10m, rapide, qui peut échouer, et pas trop cher; j'ai pas trouvé... Donc randonneur 980...
Mais peut-être qu'il n'y a pas de marché, à part moi et 2 ou 3 tordus??
Francois12

23 jan. 2012
0

Des 10m d'occasion, rapide à l'échouage possible, pas trop cher il y en a.
Le Neptune 99 par exemple.
L'occasion demande de la patience mais on finit toujours par trouver un oiseau pas trop éloigné de ses désirs, du moment que l'on peut signer le chèque au moment opportun.

Evidemment, le randonneur sera peut être un peu plus rapide, un peu plus confortable.
Cette différence est pour moi suffisamment minime pour que je préfère l'occasion et pour d'autre elle prend de l'importance.

Il y a donc là une part d'appréciation, très subjective.

23 jan. 2012
0

Neptune 99 vs randonneur980, je crois qu'en performances, on ne boxe pas dans la même catégorie: je pèse 1T5 de moins. Sur 5T vs 3T5, ca fait un joli pourcentage...

23 jan. 2012
0

D'accord, pour constuire, il faut être un peu barré. Je dis juste qu'il y a des voiliers anciens rapides, des voiliers anciens qui échouent, mais que les 2 en même temps...
C'était juste pour dire que dans la grande production, on ne trouve pas toujours ce qu'on veut.

23 jan. 201223 jan. 2012
0

Ne me dis pas qu'il n'existe pas de voilier ancien rapide.

Je comprend très bien ce que tu veux dire
mais pour moi cela reste parfaitement secondaire vis à vis de ce qu'implique une construction personnelle.

23 jan. 2012
0

Non.

Mais vu la différence de prix chantier entre un voilier rapide ou qui échoue et un voilier rapide qui échoue, il y a très très peu de gens qui veulent ce voilier rapide qui échoue. La plupart choisissent un seul de ces 2 paramètres, et la baisse de prix qui va avec.

Donc les chantier ne fabriquent pas pour ce marché beaucoup trop restreint.

24 jan. 2012
0

euh 3,5 tonnes ?? parait pas beaucoup, en plus le poids n'est pas forcément un ennemi, en haute mer,si le bateau a des formes douces. pareil pour l capacité de charge !

23 jan. 2012
0

quand on fabrique soi-même , c'est qu'il n'existe pas de bateau sur le marché ou que le prix d'achat est trop cher pour son budget ou, mais c'est un autre problème, on a un passe temps sur quelques choses qui fait rêver, la navigation n'est pas la priorité, soit un peu de tout..... avec bien-sûr de sérieux atouts en terme de savoir faire, de temps, d'espaces abrités.

l'intérêt de la construction amateur, c'est acheter partiellement ou totalement des parties de bateaux existantes sur plusieurs bateaux et de les rassembler comme un légo sur un seul bateau.

Pendant la construction, mieux vaut avoir un autre bateau qui flotte, taille selon le budget restant.

23 jan. 2012
0

bonjour
comme certains,ici,j'ai construit en amateur
comme d'autres ,ici, j'ai construit en professionnel
cmme d'autre part,l'experience est un peigne pour les chauves
je dirai juste ce qui serait mademarche maintenant
sachant qu'au niveau,financier,rien ne vaudra l'occasion
une coque,representant de 20 a 30):) du cout
je ferai une coque neuve(rapidement si possible(bouchains,cp ou autre suivant affinite)
et tout l'equipement,je me tournerai vers l'occasion
en ce faisant,je limiterai mon budjet a 50):) du neuf pour un canot EQUIPE
et je m'emmerderai(ou m'amuserai) suffisament en faisant la coque

23 jan. 2012
0

Et bien Kiligolo, c'est exactement ce que je veux faire!

Construire rapidement une coque a bouchain avec la méthode placo plastique ou similaire, sur mannequin femelle... parceque moins je ponce et plus j'ai de temps pour construire ;-)
Et puis équiper le bateau en accastillage d'occase!

Je reste convaincu (et factuellement je travail à le prouver) que je peux me construire une grande unité (12 a 13m) moderne, que je serais incapable de me payer d'occase !!

Sinon oui, sauf cas particulier, jusqu'à environ 10m ya de l'occase ya des prix intéressant je pense !

merci pour vos contributions, elle sont toutes bienvenues!

23 jan. 2012
0

je comprends pas bien en quoi construire sur manequin femelle va t'épargner du ponçage... le manequin en plus de le construire il va bien falloir le poncer non? qui plus est poncer en creux c'est pas ce qu'il y a de plus facile... me goure-je?
pour s'éviter du boulot sa technique a lui est pas mal:
www.haka-spirit.net[...]pip.php

23 jan. 201223 jan. 2012
0

l'experience est un peigne chez les chauves

belle image ! :-D

23 jan. 2012
0

c'est une bonne stratégie, mais le matériel d'occasion n'est pas façile à trouver dans son ensemble , l'idéal étant je pense de racheter une épave entiere et rare ( suite à un cyclone par exemple )
un intérét de la construction amateur de A à Z , c'est qu'on en retire par l'experience une trés grande compétance en construction navale , si bien que certains amateurs passaient ensuite professionnels

25 jan. 2012
0

Une épave, de Wharram dans mon cas, 3000€ avec du matériel(voiles jamais montées, électronique neuve, emballée de 30 ans, mat, gréement neufs, etc)
2 ans 1/2 de boulot pour une modif "pour le plaisir" à savoir faire un cata rigide, avec une nacelle, jupe etc, pour 30000€ et 3ans de boulot. A 63 ans, c'est plus un défi qu'un plaisir, pour être honnête, mais je n'aurais pas gagné en 3 ans de quoi m'acheter une occase déjà navigable, à mon goût.
Je dirais donc que c'est un bon choix, au vu des circonstances, mais pas dans l'absolu. Expérience antérieure de constructeur amateur nécessaire, pour garder le moral et savoir improviser au quotidien, fabriquer son inox avec des chutes aboutées, acheter du bois soi-disant sec et le voir rétrécir en 6mois, et s'adapter. Du coup, je travaille sans plan, justement pour saisir les occasions qui se présentent,
sans être psycho-rigide. Je le déconseillerai, mais je le fais.
Prix de revente éventuel de l'ofni: peanut, mais c'est un autre débat...

23 jan. 2012
0

Pour ma part je pense que le constructeur amateur aime avant tout le travail manuel. deuxiemement je vous rejoint sur le point financier et sur celui du voilier à cinq patte. Le marché d'occasion actuel n'est pas si riche que ca dans des unités un peu spéciales. Genre aluminium cockpit central roof panoramique etc etc ...

23 jan. 2012
0

Je rejoins quelques avis. Pour ma part j'ai choisi de construire pour :

  • économiser (au final 40% du prix neuf)
  • avoir un bateau qui ne se trouve pas sur le marché en terme de programme/caractéristiques
  • avoir un bateau qui ne se trouve pas..... en terme de mode de construction. On en parle assez peu mais c pourtant le gros avantage de l'amateur : éviter les énormes inconvénients des bateaux de série (contremoulage/vaigrage/fuites/mauvaises finitions....)
  • connaître son bateau de A à Z et faire corps avec. Ce n'est pas un simple moyen de locomotion !

Comme d'autres, je vois moins l'intérêt de construire soi-même un bateau de série qu'on trouvera plus avantageusement en occasion.
Après c'est une histoire de goûts et de portefeuille. Personnellement, je ne passerai pas 15 ans à construire un chef d'oeuvre en carbone pour 200% du prix neuf, etc...

Arrivé à un certain point cela ne se discute plus... On en a besoin, ou pas.

23 jan. 2012
0

Il n'y a pas d'intérêt à la construction amateur .

C'est un état d'esprit pour ne pas dire une vocation .

Sauf à être incapable de gagner sa vie, il n'y a pas d'intérêt financier . Le bilan final sera le même que le prix d'un bateau de 10 ans bien équipé .

C'est aussi un moyen de vivre la navigation en rêve; ce qui évite de prendre des risques tout en trimant comme une brute pendant plusieurs années pour découvrir que sa compagne est victime du mal de mer (si elle a résisté à 3 ou 4 ans de vie dans une caravane mal isolée au fond d'un terrain vague .

C'est galérer pour les approvisionnements pour finir par acheter du vieux matériel ou du matériel neuf un peu moins cher que chez le ship du coin (-20 à 30% maxi alors que les gros chantiers achètent plutôt à -50 ,et que d'occase cela vaut moins de la moitié).

Seuls aboutissent ceux qui savent ce qu'ils ont, ce dont ils sont capables et où ils vont .

J'ajouterai que uldb de 40" et navigation au lomg cours pour 100k€, il y a comme une incompatibilité .

23 jan. 2012
0

je pense que ce que affirme est faux..
et que 100K Euro pur un ULDB de 40 " est largement faisable, voir moins et rapidement , avec de l'ingéniosité et de la démerde!
Et j'espère même le prouver!
Peut-être ceux qui l'on déja fait viendrons en parler?

24 jan. 2012
0

Pas tout à fait exact.

Manque aussi la quille/lest. La fonderie et/ou la mécanosoudure. Et la disponibilité d'engins ne serait ce que pour la manutention de ces trucs.

Se renseigner sur les tarif de loc d'un banal chariot élévateur. Avec le transport jusqu'au chantier.

24 jan. 2012
0

moi aussi , j'aimerais bien le savoir ????
Quoique le class 40 de parnaudon est réalisable en amateur ( strip)
les cl. 40 ont un lest assez léger grace à leur 3 m de te.
En imaginant qu'un amateur puisse fabriquer aussi léger qu'un chantier d'il y a 15 - 20 ans , il faudrait demander à thomas 75 le poids réel de son apocalypse , ça nous donnerait une base .

23 jan. 2012
0

Commences par faire chiffrer :
- Mat
- gréement dormant
- voiles
- gréement courant, winches, bloqueurs & co
- moteur et périphériques
- parc de batteries et accessoires .

Tu auras déjà dépensé plus de 100 K€ .

On ne se lance pas dans la construction amateur pour faire des économies .

C'est une vocation .

Je l'ai eue .

Je ne l'ai plus . Je préfère naviguer .

24 jan. 2012
0

J'aimerais quand même avoir quelques pesées d'ULDB réalisés amateur.

Parce que sur un certif de jauge "endorsed" (mesures réélles par un jaugeur) un grand surprise, ça fait plus de 3 tonnes : puri.ee[...]330.PDF .

Il y a effectivement des classe 40 à 4500 kg ou des GP42 à 4250kg, mais la technologie de construction n'est clairement pas à 100 000€. Même en amateur.

NB Si on pouvait réaliser un classe 40 à 100 000€ tout compris, ça se saurait, et il y en aurait plein les ports. Quoique qu'avec 3m de tirant d'eau ... Mais bon, si pas tirant d'eau = augmenter le poids du lest = augmenter le déplacement = Déplacement Plus du Tout Ultra Leger ...

23 jan. 2012
0

Toi tu as dû drôlement avoir envie de construire ton bateau pour écrire ça ! :heu:

24 jan. 201224 jan. 2012
0

N'importe quoi alien!!!
Tu parles en donneur de leçon,comme si tu détenais la vérité.
Ce n'est pas utile de venir dans ce genre de discussion dans ce cas. Tu nies la vérité de chacun.
Je répète, tu racontes n'importe quoi!
Il à des personnes qui en ont l’expérience, pourquoi ne pas vouloir le reconnaître?

25 jan. 201225 jan. 2012
0

OK Alien, pour ça je suis d'accord. Pour les échecs des années 70, j'ai à peu près le même parcours que toi et la même vision de cette époque. Les bateaux qui fleurissait dans les champs, il était autour de mon rêve d'Antilles en coustruction.
Ce que l'on peut dire c'est qu'à cette époque, les jeunes avaient des rêves plein la tête, aujourd'hui... ... ... ...

Il y à 5 ans, j'ai voulu donner un Delph 28, en état et complet, nécessitant cependant de restaurer un peut l'intérieur, je n'ai trouvé personne et le bateau qui devait impérativement déménager pour cause de déménagement, à fini à la casse!!!
Oui, on ne peut se lancer n'importe comment dans l'aventure de la construction, et elle n'est pas abordable à tout.

Ou tu dis n'importe quoi, en toute amitié, c'est quand tu dis, je cite:

  • "Pour faire des économies, le meilleur moyen est de rester chez soi naviguer n'est pas une nécessité vitale" Et bien si, pour nous c'est plus qu'une nécessité vitale, c'est un choix de vie, et pour nos enfants également.

-Pour ma part, ayant choisi de vivre une vie "normale", j'ai renoncé à mes fantasmes pour éviter à ma femme et mes enfants la clochardisation.
C'est ton choix, et il n'est pas discutable
Nous, nous n'avons pas de fantasme, mais des rêves, et nous les réalisons.
Demande à ma fille qui a aujourd'hui 27 ans si elle à eu l'impression de mener une vie de clocharde! Elle est aujourd'hui parfaitement épanouie, et son voyage en bateau lui a permis de se construire magnifiquement.

Tu parles des échecs des constructeurs des années 70, mais tu ne parles pas de toutes ses familles qui sont parties des années autour du monde, sur des coques souvent bien cabossées, mais dans un vrai bonheur!
À rester chez soi, on n’économise rien, le monde est en mouvement. On pourrait également arrêter de respirer selon ce principe...

Mais je dois préciser deux choses:
-Seul le bateau de "grand" voyage (en voie de disparition) m'intéresse vraiment, nous ne comptons pas naviguer sur les cotes françaises.
-Nous avons la chance d'être tous les deux parfaitement en harmonie et aussi accro à cette vie, et sur la même longueur d'onde...

Ah, j'oubliai, cesi explique peut être cela, je suis artiste... mais je me soigne ;-)

25 jan. 2012
0

Un régal ce blog, mais ces deux là sont des fous de finition :lavache: le temps de ponçage est hallucinant!!! même les équipets inaxcessibles sont poncés, polies on pourrait même dire!!! :lavache: la qualité de construction est (de ce qu'on en voit) est tip top!!!

Il semblerait que l'amitié des deux constructeurs ait été mise à mal par ce chantier, le bateau à été mis en vente après une saison de nav' à peine...
Faut en tenis compte.

24 jan. 2012
0

Ma concierge disait : "à chacun sa vérité" .

Je ne donne pas de leçons, j'expose mon point de vue basé sur une certaine expérience .

Rien ne t'empèche de zapper et/ou d'exposer la tienne .

La mienne ?

Elle est assez fournie mais je n'ai pas envie de raconter ma vie sur HeO .

Le début :
J'ai construit mon premier bateau à quinze ans en 1960 (ce n'était qu'une prame en cp).

la fin :
à venir .

Entre temps :
J'ai construit plusieurs bateaux en bois (ctp et bois moulé),
J'ai participé, pour le plaisir et pour aider, à la construction de plusieurs coques en ferraille et aussi en sandwich airex/époxy .
J'ai beaucoup traîné dans les terrains vagues où se construisaient des bateaux .
Je n'ai jamais touché au ferrociment .

Disposant de locaux et de machines, j'en ai hébergé quelques uns .
J'ai vu quelques projets échouer .
J'en ai vu aboutir .

Pour ma part, ayant choisi de vivre une vie "normale", j'ai renoncé à mes fantasmes pour éviter à ma femme et mes enfants la clochardisation .

Dans les années 70, les Rèves d'Antille et ailleurs, les Galapagos 43, fleurissaient dans les prés .

Commbien ont vu la mer ?

Combien ont dépassé l'étape du sablage ?

On pouvait à l'époque acheter les deux tonnes d'acier nécessaires pour environ 1000€ . Le hic : une fois la coque assemblée et soudée, il fallait la traiter . Prix des produits : au moins le double !

Combien avaient budgété le prix de la peinture ?

Au dessus de 7-8m, on ne peut pas se lancer dans la construction d'un bateau sur une simple envie .

Pour faire des économies, le meilleur moyen est de rester chez soi . naviguer n'est pas une necéssité vitale .

Il faut de la passion, une résolution inébranlabre, des moyens techniques et financiers et aucune responsabilité à terre .

Pour se faire une idée :
le blog d'un hisseetohssien que j'aime bien .
- super-bien organisé
- hyper-compétent
- avec les bons réseaux .

4500h pour 9,80m !

[url]

24 jan. 2012
0

Faux, il y en a au moins un : faire quelque chose de ses mains plutôt que de rester avachi devant la télé par exemple.

J'ai déjà un bateau et je navigue maintenant plus que ce que je bricole, mais j'ai aussi un rêve : construire un bateau.

Je sais que ça va être dur, long, coûteux etc... mais c'est un rêve, j'y peut rien c'est comme ça.

L'intérêt, c'est de se faire plaisir, et si il y en a qui sont masochiste, c'est leur problème... L’intérêt n'est pas que financier...

Et ce n'est pas parce que je ne sais pas ou je vais que je ne vais pas réussir, l'important n'est pas la destination, mais le chemin que tu empreintes.

Et si j'essaye pas parce qu'un nez gris m'a dit : "surtout pas, il n'y a pas d’intérêt", je pense que je vais m'en vouloir toute ma vie...

25 jan. 2012
0

Vas y!

23 jan. 201223 jan. 2012
0

Ce sont des décisions qui relève moins de la raison que du coeur.
A titre de réflexion ... j'estime personnellement que la construction d'un ULDB de 40' représente à peu près 3000 heures de travail. Pour des professionnels. Pas pour un amateur qui fera inévitablement quelques erreurs pendant la construction. Valeur de la main d'oeuvre: minimum 120.000 €.

L'architecte, ses plans et ses conseils ... quelques milliers d'€
Le mât ... neuf 10.000 €
Le moteur ... neuf 8.000 €
L'accastillage ... neuf 5.000 €
Les voiles ... neuves 10.000€
Etc.
Etc.
Etc.

Par ailleurs, sans me casser le cul, je trouve des Pogo 40 à vendre pour moins de 125.000 € bien équipés.

23 jan. 2012
0

C'est assez vrai que c'est difficile de trouver un voilier qui nous convient .
les voiliers de série correspondent à une normalité à tel point que le quidam moyen reste à baver devant un first 47 " .machin surtout s'il est aménagé par stark . C'est juste du marketing . Par contre lorsque l'on veut regater , c'est peut etre mieux la série .
Pour manu , je dirais que je suis comme les économistes français a essayer de trouver des solutions pour parer à la débacle. il n'y a pas de voilier idéal , pas de solution sûre pour s'en sortir .
Tout dépend qui tu es , ce que tu sais faire oû tu veux naviguer et comment ?????????
Qu'a tu déjà trouvé comme voilier qui " pourrait" te convenir ???
Es tu sérieux dans ton projet , as tu de l'expérience ??
Si déjà tu arrives à sortir quelque chose de ces questions dis le , ne soit pas vague ou sinon , fait comme beaucoup , vas-y sans te poser de questions .

23 jan. 201223 jan. 2012
0

Bonjour,
j'ai construit plusieurs voiliers pour le compte de chantiers, et je me suis aussi construit mes bateaux perso,le dernier un plan Pierre Rolland de 32 pieds .
j'ai travaillé environ 3000 heures , consacré des weekends et soirées, et je ne regrette rien , car il n’existait pas à l'époque de voiliers larges(3.70m) avec double safran, 300kg de ballaste sur chaque bord et une vitesse de croisière élevée.

maintenant le marché de l'occasion est vraiment très intéressant avec des bateaux bien équipés et je pense acheté prochainement un Haberg Rassy 40 pour vivre à bord en attendant la retraite (encore huit ans).
bon vent à tous.
erlannic.

24 jan. 201224 jan. 2012
0

bonsoir,

Il faut être complètement cinglé pour construire un bâto...

Cela dit, j'en ai quant même fait 3...
Et quelques modifs en + :lavache:

Cela n'a pas empêché le dernier de dépasser les 90.000 NM les autres beaucoup moins, à peu près le 1/3.

Conclusion, il est possible de bricoler et de naviguer un peu...
Mais au final, avec ce qu'on trouve à présent sur l'eau, la balade en barque me gonfle de plus en plus... :jelaferme:

De toute façon, comme je n'ai rien à dire et que le chef a décidé qu'elle aime ça, on repartira quelques mois cet été... :heu:

En attendant, dans quelques semaines, petite excursion vers les pays baltes. ( en CC :mdr: )

Portez vous bien les bricoleurs... :alavotre:

pfffzzzz

24 jan. 2012
0

Une autre solution, si vous le permettez.
Si tu as déjà un budget et la disponibilité, regarde vers certains pays qui ont des coûts matière et main d'oeuvre intéressants.
Et tu pourras construire vite et bien.

0

manuprenlair le systeme que tu as choisi pour ta future construction est tres interessant ,si en plus tu prends du cp bakelisé pour faire le moule femelle tu auras tres peu de ponçage a faire ,surtout que le ponçage represente presque 30 pour cent de la mo sur une construction sans moule ,quand au bien fondé de la construction amateur par rapport a l'occasion je ne me prononçerai pas ,vu que c'est plutot une affaire de passion !

24 jan. 2012
0

J'ai fini l'année derniere la construction d'un 22 pieds , ça m'est revenu plus cher qu'un bateau d'occase de meme taille et de type se rapprochant, j'y ai passé aussi 1000 heures (2 ans de week ends). Je suis content de l'avoir fait, et c'etait aussi a la base un galop d'essai pour un plus gros , cette idée m'est aujourd'hui sortie de la tete, le prochain sera une occase (eventuellement un kit). Il ne faut surtout pas construire a l'economie, mettre des materiaux bas de gamme (ou evités en occasion, tel le cp), sous peine de se retrouver avec un bateau invendable. Il faut aussi acheter des plans a un architecte reconnu (pour la meme raison). Si vous avez le courage de construire un 40 pieds, bravo, j'admire ceux qui y arrivent, attention, c'est une aventure !

24 jan. 2012
0

bonjour à tous, la question s'adresserait plutôt à nelson,

à quel pays penses tu ?

24 jan. 2012
0

Bonsoir, Apres avoir hésité, fait les calculs et analysé mon envie de naviguer rapidement, j'ai choisi la solution préconisée par Nelson. J'ai commencé par choisir le materiau (stip planking epoxi), puis un chantier (Tropic multicoque à Dakar), puis un architecte,et pour terminer le materiel négocié au prix grossiste export. Le resultat c'est 50'super équipé au top, clé en main en 15mois a 50% du prix d'un bateau grande serie prix catalogue sans options.
Tres content de la valeur de revente apres 8 ans de nav.

Si projet, j'appliquerai la meme méthode en regardant pour les chantiers du coté de la Turquie, Roumanie, Russie, Tunisie et bien sur Dakar pour les plus proches. new zelande, Af du sud, taiwan, chine pour les plus eloignés.

25 jan. 2012
0

Je précise que a mon avis on peut descendre largement sous les 50% du prix français neuf avec un equipement moins pléthorique. La javais vraiment surdimentionné le matériel et les équipements de confort.

25 jan. 2012
0

Je rajoute à ce que j'ai dit plus haut, que le prix de revente ne m'intéresse pas.
Pour moi un bateau reste l'un des pires investissements. Je n'ai pas d'argent et survivrai avec le minimum vieillesse, mais vivre sur l'eau reste plus accessible pour l'instant en tout cas, que d'acheter une maison, et vu sous cette optique le trip peut encore valoir la peine: le temps n'est pas de l'argent et n'y ressemble ni de près ni de loin.
Tout ceci, naturellement n'est que mon opinion et n'invalide en rien la votre, à vous tous, bien au contraire ;)

25 jan. 2012
0

Il y a un site tres sympa sur la construction d'un plan reard 12 m en CP .
j'ai l'impression que la réalisation a été rapide . coque CP , lest plomb , cadenes composite , pont sandwich . plein d'ingrédient pour que ça marche .le voilier navigue .
le site n'est plus tout jeune mais je crois que le budget -à réactualiser - était aux alentours de 100 000 € . A verifier.
comme quoi ....

25 jan. 2012
0

il y a une coque en strip planking de 10m à vendre sur le site de Patrick Balta. Cette approche fait écho à la remarque de JC Mihaud (autre architecte réputé) qqs posts plus haut. Cela peut être une bonne base (mais la coque ne représente "que" 30% d'un bateau).
hervé

25 jan. 2012
0

Bonjour,

Merci tout d'abord pour tous vos posts.
Néanmoins personnellement je suis surpris par ce que je lis:

  • Des avis catégorique de personne qui semble n'avoir jamais vraiment creusé la question.
  • Des histoires de constructions post 68 qui n'ont jamais abouties.
  • Des lieux communs sur la construction amateur...

Mouaii bon ... J'ai déja lu ça 20000 fois ailleurs!

Peut-on essayer d'élever le débat??

Navigué n'est pas vital: c'est sur ! et c'est pour cela que décider de construire un bateau ça ne se fait pas du jour au lendemain... seul les fous n'en sont pas convaincu!

Construire un bateau c'est beaucoup de travail..oui et? construire une maison aussi!

Construire une bateau ça vaut pas le coups, yen a plein d'occase ... oui c'est vrai pour les bateaux de moins de 11m, sauf recherche d'un programme particulier justement!

Pour le coût, on me cite des devis de mât à 10 000 Euros...certes.
Perso dans mon idée de la construction, un mât c'est 1 profilé de mat, 1 profilé de baume et des profilé de barre de flêche et du câble. ça c'est la matière première que je ne suis pas capable de fabriquer. Pour le reste et l'assemblage du tout, je me démerde! 10 000 Euros tu dis? j'en doute!

Un moteur Neuf? 50cv? pourquoi faire?

Pour terminer, je viens de passer une heure à mater les annonces de bateau sur un site bien connue...ben un bateau dans mon programme y'en a pas !! c'est a dire autours de 11m, carène moderne pour la croisière rapide..
Je ne vois que des veaux, sur-équipé, sur-luxeux, lourd..
Que ça conviennent à la majorité, très bien, je ne suis pas la majorité!

Alors que nous reste-t-il a part construire son bateau?
Bien sur, si t'es blinder de tune, la question ne se pose pas.
Tu choisi, un archi, un chantier et tu balance le fric!

Comment peut-on prétendre que le prix de la matière pour construire un bateau est plus chère qu'un bateau neuf, avec les marges du chantier plus les marges du concessionnaire, plus le transport +++ tous le luxe que l'on vend?? (bien sur je ne compte pas les heures de mon travail, que je n’achète pas...)

Enfin, en ce qui concerne la construction, ya ceux qui aiment poncer, voir tout poncer, et passe au moins 30% de la construction à ça, et puis ya ceux qui préfère naviguer vite et cherche des modes de construction qui limite au maximum ce genre de job. J'ajoute qu'il existe aujourd'hui la possibilité de faire découper en numérique le bois ou les matelas de tissus. Ce qui représente bien du travail en moins!

Emmanuel

25 jan. 2012
0

Un petit devis d'un profilé de mat et de bome, et du transport entre le fabriquant de profils et le chantier remettra les choses en place.

Peut être que le seul prix d'un embout norsemann à sertir soi même va refroidir. Surtout si on compte combien il en faut.

Pour le moteur, faire un calcul de tout ce qu'il y a entre l'arrivée d'eau de mer et la sortie d'échappement au tableau. Et entre le capot insonorisé et l'écrou d'hélice.

Ou alors 60m² à peindre en 2 ou 3 couches, à 35€ le pot de 3/4 de litre qui fait 8m².

Comme en bricolage classique, on prend le prix des "gros" trucs, et on multiplie par 2 pour tenir compte du prix de tous les petits machins nécéssaires et obligatoires qui sont trop long à compter individuellement pour avoir le prix final matière première.

0

C'est pour ça que j'aime bien les jonques et les gréements auriques. Tout est faisable "à la maison" même les poulies. Bon ok il faut avoir du temps....Pour les mats et les bômes on oublie souvent qu'on peut les faire soit même à moindre cout en bois tout d'abord, en fibre de verre sur moule et si on a un peut de sous en carbone. Il faut aussi étudier un gréement non consommateur de technologie industrielle avec des voiles en tout ou rien donc sans enrouleur.Très facile à faire avec un aurique traditionnel ( foc, clin, trinquette) Si on se contente de recopier ce qui est vu en sortie de chaine de prod des chantiers on a des chances que cela coute cher. Il faut savoir si on veut un remake des 60' de course ou si on veut de défaire des carcans des de la mode pour avoir un bateau. On peut y parvenir si on a envie, sans vouloir parler de moi regarder le site de P Balta il y a de bonnes réponses. Et l'envie elle peut soit se faire totalement ou partiellement par un chantier. Si on considère le bateau comme son bateau on peut jeter le caddie du super marché de la plaisance aux orties et demander tout ou partie de son bateau à un chantier et tout ou partie commence avec simplement une structure non montée.

25 jan. 2012
0

Restons calme…
Manu, ce n'était pas la peine de lancer un fil de discussion si tu avais envie d'entendre uniquement des avis brossant dans le sens du poil…

Bon, tu sembles des plus déterminés, donc je ne vois plus qu'un point qui pourrait mettre à mal la réalisation de ton projet, c'est une sous-évalaution trop importante du budget nécessaire à la construction de ce voilier de 11/12m.
François number 2, qui sait de quoi il parle, pointe très justement ce problème, qui peut ne plus en être un, après moult réflexions et calculs.

Bonne chance pour ce rêve en devenir.

25 jan. 2012
0

AladisWing,

Comme a mon habitude surement, je me suis mal exprimé.
(Il est vrai que je ne suis pas très politiquement correct ... Maman Qu'as tu fait! :heu:

Ce que je voulais dire c'est que j'aurais aimé que le débat s'élève et ne pas relire ce que j'ai déjà lu mille fois.
Je te fais quand même que j'ai remercié tout le monde pour la participation. Tout le monde reste libre de dire et de penser, c'est le principe d'un forum.

Bref, concernant les devis, effectivement je vais m'y atteler!
Concernant le message suivant de Kiligolo: oui on se rejoins!

Donc pour ceux qui ont déja construit (pas ya 20 ans hein :tesur:) ou qui sont en cours, ce serait bien qu'ils nous donne leur devis matieres et le mode de construction choisi. Cela éclairerais factuellement ce thread.

A+

25 jan. 201225 jan. 2012
0

Le fameux bugg de retour ! je voulais dire "ne pas relire ce que j'ai déjà lu mille fois", ça, c'est inévitable.

25 jan. 2012
0

ne pas relire ce que j'ai déjà lu mille fois

0

aladis c'est les guillemets qui declanchent le bug !

25 jan. 2012
0

Ca m'interesse aussi.

Mais pas le devis/budget matière coque.

Je pense que les points essentiels se trouvent la :

Cout réalisation ou devis quille/lest (mode construction / outillage nécéssaire).
Cout réalisation ou devis mature/gréeement.
Cout réalisation ou devis safran mèche paliers tete barre.
Cout accastillage / balcons.
Cout finition peinture.
Cout voiles.

25 jan. 2012
0

bonjour
quelques petites remarques que je soumets
:si tu construit en amateur,tu ne peux pas avoir une approche de consommateur beat pour qui plus ca coute cher,meilleur c'est
un exemple(personnel)qui date de 2 ans:un devis pour un mat et bome:3000euros
achat d'un profile d'occasion:200euro
cables d'occasion:100 euro
embouts sertis et manuels(fip)+un cable:250 euro
des ferrures inox soudées par moi(tig): pm
ca suppose quand meme une expertise pour ne pas faire n'importe quoi(notemment les percages existants sur les panneaux ou les noeuds)
quand a penser que le poncage,c'est un tiers du travail:sur les ammenagements,la finition,c'est de cet ordre
sur une coque,a mooins quelle est ete salopée,c'est beaucoup mois(perso,autour de 30 heures sur une coque de 7.5m (cp,epoxy+ tissu 300gr(pas de tissage roving)et tissu delaminage puis enduit epoxy en trois passe et poncage entreet avant premier passage(80;150;150;240)(si tu ponce trop,c'est que tu as mis trop d'enduit:va voir travailler un plaquiste)
pour la peinture,avec une finition epoxy,tu peux tres bien te rabattre sur une peinture batimentqui resiste au uv abeaucoup mois chere et suffisamment performante

25 jan. 201225 jan. 2012
0

Faudrait pas non plus faire des critiques qu'on réserverait à un pro.
L'évaluation d'un budget financier ou un devis horaire, c'est parmi ce qu'il y a de plus difficile à estimer.
Je me suis toujours planté la dessus.

25 jan. 2012
0

Il faut voir ou l'on se trouve , prix d'un local , la T° moyenne du lieu, l'approvisionnement, et surtout de ses relation dans le milieu nautique .
Le cas de RM 980 : l'un des 2 travaille dans un chantier naval ...
vois le turbo 1100 : 1 à vendre + 1 en construction.

25 jan. 2012
0

comparer le prix d'une construction amateur à une pro ? ? ?

la construction pro est "de série" , des dizaines... de bateaux faits avec des équipements importants (moules, dépression, commande numérique...) et relativement peu de main d'oeuvre, avec prix des appros à 50%.

la construction amateur est une construction "unitaire" , peu d'équipements et beaucoup de main d'oeuvre gratuite , prix des appros neufs à 100% , mais il y a aussi l'occase ou les filons.

Tout est possible sur le résultat financier de la contruction amateur, car il faudra jouer avec tous les points : le choix du procédé de fabrication lié au choix du matériau lié au choix des équipements machines lié au choix des appros neuf ou occases et des filons possibles...

il est donc possible que OUI, le prix de la construction amateur soit inférieur à la construction pro, mais sans compter la main d'oeuvre et en faisant les bons choix, mais malheureusement il possible que NON, je ne connais pas le % de oui et de non, le % d'abandon, le prix moyen de l'ensemble des constructions amateurs et le % d'écart avec le prix pro, la fierté de ceux qui s'y sont engagés risquent de minimiser leurs mauvais calculs.

Le prix, à mon avis est trés difficile à prévoir et à tenir, il faut donc admettre une marge, une bonne marge , la marge maxi étant de 50% à 150% du prix pro.

25 jan. 2012
0

Pas tout à fait.

Si le constructeur amateur avait un budget extensible jusqu'a 100% du prix pro, il aurait acheté ,pas perdu du temps à construire.

En fait la marge de manoeuvre de l'amateur va de 50% du prix pro à abandon du projet en cours avec perte quasi totale de ce qui a déja été acheté et construit.

25 jan. 2012
0

Ton exposé est très partial kjjaacc. Les bateaux de voyages demandent beaucoup de main d'oeuvre, c'est tout l'inverse!!!

25 jan. 201225 jan. 2012
0

Bonjour à tous,

Ma petite expérience pour un trimaran de 12mx10m en Cp epoxy construit en 2010.

4000 plans
25000 epoxy/fibres
15000 CP
10000 gréement complet dormant+courant mat et bome Z neuf
10000 moteur sail drive Lombardni neuf + périphériques
5000 Accastillage
5000 Confort interieur
10000 Voiles
7000 Hangar + Manut

En gros 91000€ pour un bateau prêt à naviguer.
Une année complète à plein temps, soit un peu plus de 3000 heures.

sucredepasteque.free.fr[...]

25 jan. 201225 jan. 2012
0

Pour élever le débat,

il ne faut pas parler d'argent .
C'est vulgaire .
:-p

25 jan. 2012
0

A moins de pouvoir maitriser tous les aspects d’une construction (planning des travaux, technique, financement, achat matériel et matériaux…), il est très difficile de prévoir un budget et de s’y tenir.
On se fait une idée à la louche au départ, et après, c’est l’aventure !

L’option prise par Sucre de Pastèque semble la meilleure. Prendre une année pour bosser à temps plein sur le projet. Ça permet de ne pas s’éparpiller et d’éviter que le budget fasse des petits avec le temps.
Mais ça nécessite de financer le bateau sur très peu de temps et du coup la main d’oeuvre devient payante puisqu’on ne se passe de salaire pendant un an.

Dans notre cas, nous avions commencé à tenir un livre de compte au début de la construction. La vue de tous ces chiffres nous démoralisait, nous avons arrêté de compter.
On finançait ce qu’on pouvait tous les mois (pour la construction et la cagnotte du voyage) sans faire de bilan comptable.
Notre bateau, je n’ai aucune idée de ce qu’il a pu nous coûter en tout !

Mais, bon, j’ai horreur des chiffres.

C’était une histoire de passion, pas de raison.
Est-ce qu’un fumeur chiffre son budget cigarette sur 1 an, 2 ans, 5 ans… ?

OK, ce n’est peut-être pas le bon exemple !

25 jan. 201225 jan. 2012
0

désolé pour la réponse tardive kjjaacc, Jip a très bien répondu.
En ce qui me concerne, je connais les Philippines.
Le cp est fabriqué sur place(prix incomparable), les diverses mousses et résines se trouvent sans problème.
Le coût de la vie est incomparable, donc aussi la loc d'un hangar et la main d'oeuvre qualifiée super.
Le climat permet de travailler les résines toute l'année.
Ca permet de voyager avant de naviguer et de vraiment raccourcir le chantier, de plus c'est idéal pour démarrer sa nav.
Bonne soirée.

25 jan. 2012
0

y a pas de quoi ... merci Nelson et Jip en particulier, intéressant ce fil aussi de manière générale.

Pour répondre à François2

le constructeur amateur doit fabriquer des pièces à un prix inférieur que de les acheter, et donc, le prix d'une contruction amateur ne peut excéder le prix d'un bateau neuf !

On pourrait croire cela , mais il existe des hics :
Le constructeur amateur n'achète pas les matériaux au prix pro, certes il peut avoir des "filons" sur quelques matériaux mais pas sur tous. Essayes d'imaginer tous les matériaux différents d'un bateau.

il ne fabrique pas toutes les pièces du bateau , il ne fait que du montage de pièces achetées, il faudra pour certaines les payer deux fois plus cher qu'un pro. Si on achetait un bateau entier en kit , il reviendrait deux fois le prix de vente d'un bateau neuf TTC.
La main d'oeuvre en plus, le hangar en plus, le transport homme et matériaux en plus, les machines et consommables en plus.

Pendant la construction, tous les décomptes faits sont toujours sous évalués, on trouve des prétextes à retirer tels ou tels achats en se disant, oui mais cela je l'aurais acheté tout de même ... Les additions sont à la louche, une louche pour sucredepasteque c'est 1000€, l'électricité, l'électronique, les plexis sont dans quels postes?; peu ose dire comme Sépia qu'il a arréter de compter, merci pour sa franchise, et pour ne citer que cela on oublie l'achat de la feuille de papier verre qui a coûté quatre fois le prix mais qui était indispensable pour ne pas perdre la journée.

Tout est possible, l'artiste qui sort un bateau à moitié prix, mais aussi tous les autres qui oublient ou arrêtent de compter, cela existe.

26 jan. 2012
0

Question prix pro, avant de démarrer la construction de mon Chatam, j'ai demandé un devis à Dujardin, pour voir...
Sans rentrer dans les chiffres, les winchs, sans la pose étaient facturés à un prix que je n'ai trouvé chez aucun fournisseur, à modèle identique bien entendu. Mème chez le ship du coin, il étaient moins cher. Les prix des constructeurs, vous n'en bénéficiez pas, à part méta à une certaine époque.
Vous prenez de sacré raccourcis dans vos analyses!

25 jan. 2012
0

C'est pour cela que le moteur principal doit être la passion !

25 jan. 2012
0

voilà , depuis le temps que je vous en parle:
construiresonvoilier.free.fr[...]dex.php

25 jan. 2012
0

Ca vous plait ???

26 jan. 2012
0

Oui.

Mais dans la liste, je n'ai pas vu le mat et le grement. Ni accastillage de pont (winch, rails, balcons). Ni les voiles.

26 jan. 2012
0

exact . peut etre que le gars nous a passé ses relevés de carte bancaire . Pour le reste , il devait etre en zone rouge !!!
Déjà , ça montre bien que tous les petits trucs , finalement , ça pese tres lourd à la fin . je sais , par ex ; que les safrans ont été fabriqués chez l'archi .

25 jan. 2012
0

Réponse : oui.

26 jan. 2012
0

oui

je reprends mon souffle!

26 jan. 2012
0

J'ai fini (enfin presque) mon randonneur en 2010. C'est donc nettement après 68 (j'étais pas né).
compliqué de chiffrer tout ça.
Exemples: je viens d'acheter une annexe et un moteur. Je les compte?
ou encore, j'ai remis un toit sur la ruine que j'avais achetée et qui m'a servi de hangar. Motivé pour construire le yacht, je l'ai fait tout seul. Economie par rapport aux devis de couvreurs: environ 9000 euros. Sans cette motivation, j'aurais fait faire. J'ai donc gagné 9000 euros. A déduire du coût de la construction??

Mon épouse très méticuleuse a compté jusqu'à la mise à l'eau: matériaux, accastillage, outillage et consommables. On arrive en gros à 75000 euros (sans les 9000 euros, bien sûr).
Chacun en conclura ce qu'il veut...

Si on compare aux prix des bateaux neufs, il faut voir ce que ces prix incluent (parfois même pas les voiles...) et combien il faut rajouter pour être prêt à naviguer..

26 jan. 2012
0

j'ai pratiqué la construction à partir d'une coque nue pontée,
une bonne formule pour moi,
le travail m'a semblé relativement facile, ça m'a permis de bien connaitre mon bateau et de lui donner une finition très correcte
ça m'a pris un an de WE (pas tous), des 1/2 journées deci delà, des bouts de vacances

j'étais plus jeune, mais je le referais si j'étais seul ... :aurevoirdame:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (19)

Le beau temps !

mars 2021