De Barcelone à Arcachon... Par Gibraltar!

Bonjour,

J'ai un Super Daimio avec lequel je suis descendu en Meditérannée il y a tout juste un an par le canal du midi.
Le projets et la vie font que je me pose la question de retourner en Atlantique (Arcachon) par le Détroit de Gibraltar.
Départ prévu début Avril 2013.
Je compte voyager en solo.

J'ai fais une estimation (avec le règle de Google Earth) de 1350 Milles en suivant la route Barcelone, Ibiza, Cabo de Gata, Gibraltar, Pointe sud portugaise, cap finisterre, côte nord espagnole et Arcachon.
J'ai pas mal de questions para rapport à la météo, dans le détroit de Gibraltar, sur la côte portugaise, dans golf de Gascogne pendant le mois d'Avril.

Je prend toutes les infos concernant la météo et la navigation dans ces zones là.

Aussi, je voyage avec un pilote, mais pas de radar. Qu'en pensez-vous?

N'hésitez pas, même les conseils les plus basiques peuvent avoir leur importance.

L'équipage
02 fév. 2013
02 fév. 2013
0

le remontée le long du Portugal est la plupart du temps une punition ! Et il se peut bien qu'en Avril les alizés portuguais soient déjà établis.

Vent soutenu de Nord établi, entre 20 et 25 noeuds, auquel s'ajoute un courant permanent de Nord (donc dans le nez) de 1 noeud.

Dès qu'on passe le Cap St Vincent, on comprend que ça va pas être une partie de plaisir.. :heu:

02 fév. 2013
0

Pour l'avoir fait en septembre-octobre (Sète à St-malo) : on a eu des conditions correctes, il ne faut pas généraliser avec la météo.

Je retiens un principe : il faut avancer tant que les conditions sont bonnes (même au moteur en cas de pétole) donc ne pas se fixer d'escales pré-établies. Et il faut avoir le temps aux escales d'attendre le prochain créneau météo.

02 fév. 201316 juin 2020
0

Je confirme: Vent et courrant dans le nez. Le seul moyen est d'aller charcher l'anticyclone des Açores à 200milole des côtes du portugal. Mais là c'est 12 jours avec nos conots de solitaire. et à y étre, tu arrondis la Corrogne, et direct sur Arcachon. Attention aux passes, attends un ou deux jours au large à 30Milles une météo favorable pour rentrer.

02 fév. 2013
0

Faut quand même pas délirer : tu veux le décourager ?

Pourquoi ne pas passer par les Açores tant que vous y êtes ?

02 fév. 2013
0

non. Avertir, c'est tout. Et répondre à ses questions. Après il fait ce qu'il veut.

02 fév. 2013
0

Un détail qui me vient à l'esprit : je suis habitué à naviguer en solo, mais là j'étais content d'avoir un équipier. Comme déjà dit il faut pouvoir faire de bonnes étapes, et en même temps être très vigilant, en particulier sur les côtes portugaises. Je n'avais pas de radar mais un récepteur AIS, qui m'aurait manqué, en particulier pour Gib et Gascogne.

02 fév. 2013
0

Merci pour toutes ces réponses...
Comme diraient les enfants: Encore!

Une question: Les alizées portugaises... Elles s'établissent en général en Avril si je comprend bien... Elles durent longtemps?
Aussi, sur la côte portugaise, ne vaut-il pas rester un peu plus proche des côtes, pour pouvoir s'abriter en cas de baston (plutôt que de les subir au large sans pouvoir rien faire)?

Pour Corto2:
Tu dis: "Attention aux passes, attends un ou deux jours au large à 30Milles une météo favorable pour rentrer."
Qu'appelle-tu les passes? Ça va peut-être sonner débutant, mais je préfère vérifier plutôt que de rester avec un incompris...
Merci d'avance!

Pour Matelot@19001:
En effet, ça serait top d'avoir un coéquipier. Je vais voir si j'ai des potes motivés, et peut-être mettrais-je une annonce sur un site de co-équipiers...

Merci, et au plaisir de vous lire...

05 fév. 2013
0

J'ai 10 jours de dispo à partir de mi mars, je peux faire un peu de route avec toi si tu veux
Capal

02 fév. 2013
0

Les alizés portuguais sont liés à la position de l'Anticyclone des Açores. En situation météorologique normale, ils s'établissent en effet du printemps et durent jusqu'à l'automne, sauf passe d'une dépression amenant du SW.

Ils soufflent de manière régulière, avec parfois de baisses de régime, ou des accélérations (pouvant aller au grand frais voire plus).

Passé le Cap St Vincent, on peut donc s'attendre à avoir le vent dans le nez sur plusieurs centaines de milles.

Deux solutions s'offrent alors :

  • soit aller chercher très au large (+ ou - 200 milles comme l'indique Corto)

  • soit longer la côte en tirant des bords, et faire alors des escales quasi-journalières.

J'ai personnellement fait le trajet une fois en juillet "dans le bon sens" (en descendant), et deux fois en remontant. Une en Juillet, l'autre fin Avril, début Mai (catamaran de 9 m)

A chaque fois, ils étaient là et bien là !

Aux deux remontées, j'ai fait de la côtière.

02 fév. 2013
0

bonsoir
jetez un oeil sur le blog : voyage-enide.blog
il navigue seul a 60 ans et s'arrête tous les soirs. Celà parait une solution sage a envisager dans votre cas.

02 fév. 2013
0

Dans le cas qui nous intéresse, il y a au moins 2 bonnes raisons de longer la côte :
- Le Super Daimio est un bon bateau mais n'a pas une réputation de bateau hauturier ;
- c'est le long de la côte que le courant est le plus faible, et où tu trouveras éventuellement des contre-courants.

02 fév. 2013
0

Tiens Oscarmasselot, j'ai retrouvé deux fils de HEO qui traitent du sujet in-extenso, tu risques de trouver que ça fait trop :

www.hisse-et-oh.com[...]icienne

www.hisse-et-oh.com[...]lorient

Tu disposes de combien de temps pour faire ça ?

02 fév. 2013
0

Merci à tous, je vais aller voir tout ça.

Pour matelot@19001: Je ne sais pas encore... Cela dépendra de l'offre de l'employeur qui m'attend à Arcachon... J'ai calculé, pour environ 1350 Milles, vitesse moyenne de 4 noeuds (pour prévoir large), 14 jours non-stop. J'imaginais donc entre 20 et 25 jours pour faire tout ça, en prenant en compte les arrêts météo et marées (pour gibraltar)... C'est utopique?

02 fév. 2013
0

Pour info, les passes, c'est l'entrée du bassin d'Arcachon,
un passage entouré de déferlantes dangereuses.
L'usage veut que l'on entre à la dernière heure du montant,
c'est le moment où on a le plus d'eau et le courant avec soi pour franchir ses passes.
Par sécurité, on appelle le sémaphore, et on évite si la mer est agitée.

03 fév. 2013
0

Hello,

J'ai fait une partie de se trajet en tant qu'équipier, à deux sur un 9m50, il y a une vingtaine d'année (ou 25?).

Cartagene, La Corogne, avec une seule escale à Porto (plus pour avitailler en breuvage que à cause de météo).

Je n'ai pas souvenir de difficultés particulières pour remonter le Portugal, autre que la nécessité d'une veille attentive pour éviter une collision avec les pêcheurs très nombreux la nuit le long des côtes.

Par contre un souvenir assez précis de rencontres avec les dauphins, du passage de Gibraltar au surf, ...

Il faut dire que j'étais totalement novice et ne me préoccupais que d'aider à la manœuvre, assurer des quarts de nuit et profiter du voyage, mais pas du tout de la nav.

Désolé, ça n'apporte pas de réponse précise à la question, mais c'est juste pour équilibrer un peux les témoignages assez négatifs (mais justifiés et qu'il faut écouter bien sur) qui sont apporté à chaque fois que cette question est posée et dire que ça peut aussi être une nav très agréable

Un très bon souvenir pour moi en tous cas :heu:

03 fév. 2013
0

la remontée du Portugal n'est pas dangereuse, elle n'est pas spécialement difficile, elle est chiante, c'est tout ! :-) vent et courant dans la gueule la plupart du temps. On ne dit pas autre chose.

03 fév. 2013
0

Bah, moi, j'avais trouvé ça super.

Bon, il faut dire que c'était la première fois ou je passais plusieurs jours en mer sans escale et que c'était sur un excellent bateau de près (de portant aussi d'ailleurs). Donc, je découvrais tout avec plaisir.

Je ne me souviens pas qu'on ai mis le moteur une seule fois (sauf pour rentrer et sortir du port à Porto bien sur)
Mais bon, la mémoire est parfois sélective et on a souvent tendance à ne retenir que les bons cotés.
En tous cas, je referais ce parcours avec plaisir si j'en avais l’opportunité.

Bon vent à oscarmasselot quel que soit son choix.

03 fév. 2013
0

Fonce, tu feras avec la météo, j'en ai marre des voiliers qui marchent aux moteurs et qui refuse le louvoyage...

03 fév. 201303 fév. 2013
0

Bonjour

Le pire n'est jamais sûr ! Lors de de ma seule remontée Gib-Gascogne, pas vu ces fameux alizés contre lesquels on m'avait mis en garde.
Ça devait être mon mois (Juin) de chance, on venait de passer de nuit Gibraltar avec F5 de portant !

Alain :-/

03 fév. 201316 juin 2020
0

Bien vu: il y à la tactique , la raison, et puis...l'inpiration du moment.
Bien que tu risque d'avoir le long de la cote Espagnole le vent debout, franchir les trois caps avant gibraltar va solliciter du moteur. Les pêcheurs et surtout les casiers ainsi que les vedettes rapide au départ de Barcelonne, Alméria, Gibraltar et Tarifa sont les plus important en trafic. Reste les rails de cargos à raison d'un toute les trois minutes (dans les deux sens) il ne faut pas s'écarter des côtes. Aprés en méd. à cette époque , tu peux avoir un vent portant à terre qui se lève en 15 minutes de 5 à 35 kts. Garder de l'eau à courrir car bien qu'il y ai des ports partout, il y à plus de roches et de plage.
Perso, et emma l'à bien compris, ce que j'ai fait, et que je referai soit en Mai cette année ou septembre, c'est port aussi souvent que besoin en med ou 1 équipier pour la veille et direct Gibraltar régime convoyage <4kts = moteur.
Passé Gibraltar, tu peux caboter, mais c'est long et chiant pas que pour la météo. Les casiers jusqu'à 30milles des côtes et 120m de fond ( vérifié) des barques de pêche ou chalutiers partout de nuit comme de jour, et comme ils n'ont pas d'AIS bien qu'obligatoire, le tiens ne servira qu'occasionellement. Une grosse dépréssion en Atlant. se voit arriver et au large avec une grosse houle tu pourras mieux gérer quitte à fuir et perdre un peu de route, alors qu'à la côte, tu auras le stress de te faire drosser car tu auras choisi de partir entre deux, ayant encore une houle contre vent qui lève sur les haut fonds, et face au vent bon courrage. Alors que même30kts de vent avec la vague qui suit au bon plein, avec le soleil de la bordure d'anticyclone que tu peux même trouver à 100Mn des côtes, ya pas photo. Là pas de pêcheurs, les cargos longent à 50/70 Mn des cotes portugaises, rares filets ou casiers ( voire exceptionnel) , et malgrés cela je me tâte pour ne pas le faire en solitaire.........
Quant aux passes à Arcachon, le chenal est de plus en plus ensablé étroit et peu profond. le courrant y est d'autant plus fort ( effet venturi ) Beau temps obligatoire, dernière heure de montante et max 1 h aprés PM, de toute façon le cémaphore du Cap Ferret te conseillera par VHF. des que tu arrives à 15Mn, apelles les.
Aprés c'est du beurre. si t'est pas trop préssé d'arriver, jette l'ancre dans l'anse du banc d'arguin ( si encore autorisé), et remontes la dune du pyla et le chenal à l'aube: Magique. enfin ne t'écartes pas des chenaux à partir de mi hauteur ( balisage correct et piquets plantés peints) sinon c'est planté dans la vase pou la journée. Même punition pour tes mouillages autorisés partout ( sauf zone de baignade)
Je me suis un peu égaré en longueur, mais les raisons de la route que je proposais sont plus claire maintenant...non?

Petit souvenir du bassin quand j'étais jeune et mon petit Aloa 23, calant 1.70 , jamais de berniques sous la quille tellement ca frotait la vase....................

03 fév. 2013
0

de toulon à cadiz je connais ,par la cote espagnole ou par l'est des baleares et la côte marocaine .
les deux options sont bonnes ,tout dépend de la météo .
ne pas oublier que le courant de gibraltar se ressent jusqu'à alboran ,il faut en tenir compte juste après le cabo de gata pour déterminer l'heure de départ vers l'ouest
autrement ce n'est pas la nav la plus facile .
alain

04 fév. 2013
0

Un grand merci à tous pour tous ces avis, ces conseils et ces expériences vécues...
Je ne sais pas encore ce que je vais faire, mais vos paroles m'aident beaucoup dans le choix difficile qu'est celui d'y aller... ou pas...
La sécurité prendra le dessus.
Une bien bonne année à vous tous, bon vents et bonne navigations!

05 fév. 2013
0

bonjour

au risque de dire une connerie (pas taper je ne sait pas)
pourquoi ne pas passe par le canal du midi, j'avais regarder a l’époque pour ramener un bateau (démâter) de bordeaux et de mémoire il m’annonçait 5 jours sur le site des vnf , c’était pour un dériveur intégrale, je ne connais pas le tirant d'eau du super daimio (a vérifier si ça passe ..)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (43)

mars 2021