Danger des substituts d'acétone

Bonjour a tous,
Les grandes surfaces brico propose desormais des substituts d'acetone d'origine végétal moins agressif pour l'environnement et l'utilisateur.
J'ai voulu en acheter mais j'ai remarqué un avertissement sur l'étiquette :
NE PAS UTILISER POUR LES APPLICATIONS LIEES A LA FIBRE DE VERRE
Mon bateau etant en polyester, je l'ai reposé pour prendre un bidon d'acetone classique...mais depuis je suis suspicieux sur les danger de l'acétone classique sur la fibre de verre???

Avis aux chimistes : qu'en pensez vous?

L'équipage
18 oct. 2009
18 oct. 2009
0

on nous a déja confisqué le tricho.......
si on ne trouve plus d'acétone , avec quoi on va bricoler (et renifler)
dur dur de bricoler et planer à l'évian !

18 oct. 2009
0

Acétone
J'ai toujours entendu dire que l'acétone, peu importe la forme, était mauvais pour le gelcoat et donc à éviter.
Dur dur, puisque si efficace pour les taches ou pour enlever un surplus de Sikaflex.
Enfin, a manipuler avec des gants. L'acétone sur la peau, cela pénètre, et ne fait pas du bien au foie.
c'est des ouï-dires, mais à force de les relire, j'évite de trop l'utiliser. Ceci dit, j'en ai 5 l à bord :-)
José

18 oct. 2009
0

A ma connaissance
l'acétone est dangereuse par inhalation plus que par contact. C'est un produit tellement volatil que, sur la peau, il s'évapore avant d'avoir le temps de pénétrer.

Par contre, des solvant moins volatils, comme le white-spirit, ont le temps de traverser l'épiderme, et, transportés par le sang, atteignent le foie. Il y a eu des cas de cirrhoses chez des peintres qui ne consommaient pas d'alcool.

Quand au gelcoat, il faudrait qu'il soit de mauvaise qualité ou très frais pour ne pas résister à un nettoyage à l'acétone. Le gelcoat des moules sont nettoyés périodiquement à l'acétone.

18 oct. 2009
0

Acétone
l'acétone est un des plus virulent promoteurs du "stress cracking" des polymères (désolé, il n'y a pas le mot en français).

Cela signifie que s'il y a des contraintes internes dans le polymère, l'acétone va produire des micro-fissures liées à ces contraintes. Ces micro-fissures peuvent apparaître des semaines, voire des mois après le nettoyage à l'acétone ... et peuvent ne pas être visibles à l'oeil nu. On les découvre souvent par le fait qu'elle accrochent la saleté, et c'est ce qui donne le "faïençage".

Donc ne jamais utiliser d'acétone sur un gelcoat ni un plexi, ni aucun polymère à part le PET, le PE, le PVDF ou le PTFE.

Utilise le White Spirit, qui est un des moins agressifs de ce point de vue si on le sèche rapidement après néttoyage.

18 oct. 2009
0

FIL intéressant
Car j entreprends la semaine prochaine le nettoyage de mes encadrements en Alu et des plexis de mes hublots avant remontage

donc:
acétone pour les traces de silicone et sika sur l alu

white spirit pour les plexis ?

merci d avance de me dire si le choix des solvants sont correct.

:alavotre:

18 oct. 2009
0

jamais eu de surprise
avec l'alcool à bruler
:reflechi:

18 oct. 2009
0

jai fait un hublot
avec du white. Cela travaille un peu le silicone mais il faut beaucoup jouer du grattoir et du chiffon. En tout cas pas d'alcool sur les plexis, suivant la nature on peut avoir des surprises.

18 oct. 2009
0

On en a vu
en professionnel médical sur des structures en plastique rigide transparentes. On avait des micro-fissures qui apparaissaient en quelques mois.

Cela dépend de la nature du plastique. Il y en a qui tiennent bien, d'autres non. Et comme on ne sait pas en quoi son fait les hublots...

C'est un simple conseil de prudence. Si on en viet à utilises l'alcool, il faut mieux limites les surfaces mouillées.

18 oct. 2009
0

sur le sika frais
l'alcool à bruler donne de bons resultats

18 oct. 2009
0

stress cracking ?
Sur un plexi cintré sous contrainte et qui subit en permanence des dilatation et rétractation au cours des variations de température, d'accord.
Mais sur un gelcoat issu de moulage et polymérisé sur une structure armée, j'ai des doutes...

Comme je le disais plus haut, il est fréquent de nettoyer les moules à l'acétone sans dommage.

Autre exemple : Pour pouvoir être peintes les œuvres vives des bateaux polyesters doivent être débarrassées des résidus de démoulant. Ces produits "décirants" sont des cocktails de solvants comprenant de l'acétone, et bien d'autres produits bien plus agressifs. L'odeur rappelle en plus fort celle des "pressing" d'il y a 30 ans.

Quand à l'usage du white-spirit... C'est plus dangereux pour l'opérateur, peu efficace en nettoyage et pollue les surfaces avant collage.

19 oct. 2009
0

Soyons concret Robert
J'ai des moules d'où sont sortis plus de 500 pièces et qui ont été nettoyés une vingtaine de fois à l'acétone et le gelcoat polyester est impeccable.

Quand aux méfaits comparés de l'acétone et du white-spirit renseigne toi pour lever tes doutes ! (centre anti-poison, médecine du travail, service prévention de la CRAM)

Bien sûr, l'acétone parait plus agressif au bricoleur moyen, parce qu'à l'inhalation, ça pique.
Le white pénètre à travers l'épiderme puis contamine le foie, et, sur le coup, tu ne sens rien.

En milieu confiné, il est impossible d'utiliser l'acétone, tout simplement parce que l'on arrive pas à respirer.

Maintenant s'il s'agit de nettoyer les bancs du cockpit :
Avec l'acétone tu as un résultat propre sans risque (l'acétone est évaporée avant que tu ne l'inhales ).
Avec le white-spirit, tu as un cockpit gras et, si tu renouvelles l'opération assez souvent, tu peu préparer les bocaux pour le foie gras (le tiens...)

19 oct. 2009
0

D'accord
Par trempage, il peut y avoir des atteintes sur le polyester, et encore, elles ne seront pas les même sur un gelcoat isophtalique que sur un orthophtalique.

Mais de là à préconiser un produit plus toxique...

20 oct. 2009
0

?
Ah ? Goud, je crois que tu n'as pas compris mon message :

Une démarche technique constructive procède de plusieurs sources:

  • il y a d'un côté une expérience pratique qui marche toujours, et elle a une grande valeur. Mais elle concerne un nombre fini de cas différents (un, deux, dix ...)

  • il y a de l'autre coté des connaissances plus globales avec des règles qui décrivent non pas un ou dix cas, mais des règles générales qui ont une portée plus globale.

Si on veut informer valablement celui qui pose la question, il faut lui indiquer les cas particuliers essayés avec succès ET la connaissance générale qui fera que ça ne marchera peut-être pas pour celui qui testera le Nième cas.

Statistiquement, sur un grand nombre de cas, la règle générale sera dominante, car c'est justement de cette manière statistique qu'on a établi cette règle.

Voili-voilà :heu:

20 oct. 200916 juin 2020
0

Tiens?
Ah, il s'est passé quelque chose... (Dixit le fournisseur)

Heureusement je n'étais ni client ni fournisseur.

18 oct. 2009
0

tout est dans les nuances ...
L'usage des solvants agressifs ne conduit pas forcément à la catastrophe de faïançage, heureusement ...

... mais ça peut arriver !

Donc, on ne peut pas conseiller à quelqu'un d'utiliser de l'acétone sur un polymère quel qu'il soit (y compris le gelcoat qui n'est souvent qu'un polyesther et au mieux un époxy).

Les seuls polymères à garantis insensibles aux solvants organiques ont les polyoléfines (PE, PP, PET, POM, PVDF, etc ...)

Je doute que le White spirit soit plus dangereux pour l'opérateur que l'acétone, notamment parce-que sa tension de vapeur est infiniment plus faible, donc moins d'inhalation. Mais bon, faudrait voir la fiche de sécurité.

L'efficacité de White spirit est bien meilleures que celle de l'acétone pour enlever diverses choses, notamment les colles élastomère (scotch, contact néoprène, etc ...)

19 oct. 2009
0

Fiche de sécurité :
www.ac-nancy-metz.fr[...]rit.htm
www.ac-nancy-metz.fr[...]%20.htm

On en apprend tous les jours :

White-spirit :

3. Identification des dangers

Peut provoquer le cancer. Nocif: peut provoquer une atteinte des poumons en cas d'ingestion.

19 oct. 2009
0

OK Recidive
je ne me battrai pas pour la nocivité, c'est trop complexe à quantifier (voir cependant l'histoire des dents un peu plus bas !)

Pour le stress cracking par contre, je serai plus prudent. Le fait que dans ton cas cela se soit bien passé ne peut pas nécessairement être généralisé et conseillé sans réserve. On peut se reporter à un "précis" bien concret également "Matières plastiques" par Trotignon et.al. chez Nathan, 1996 , ISBN 2-09-176572-4

Page 137 , polyesters , propriétés chimiques:

" ... résistent [b]bien aux acides non oxydants, aux solutions salines à température ambiante, aux solvants tels que l'alcool, hydrocarbures aliphatiques, [/b].... ,

...mais [b]sont attaqués par les solvants chlorés, cétones, esthers,[/b] acides oxydants, bases ..."

1°) l'acétone est un cétone (c'est le plus simple de la famille), réputé agressif au polyester.

2°) le white spirit est un hydrocarbure alyphatique, qui justement est dans la catégorie à laquelle le polyester résiste bien ;-)

Dans le même livre on trouve page 72 les agents agressifs du PMMA (Plexiglass = nom commercial). Le White Spirit ne figure pas parmi les agressifs, très nombreux pour ce polymère.

Le lien du livre (qui n'est consultable gratuitement que jusqu'à la page 30 malheuresement, au delà faut acheter le bouquin ;-) )

www.nathan.fr[...]ok.html

20 oct. 2009
0

je suis
tout de même plus tôt enclin à retenir l'expérience d'un professionnel comme récidive chez qui j'ai pu apprécier la qualité des pièces et donc des moules dont elles sont issues

que tous les essais et commentaires des puristes des essais en laboratoire qui vont couper les cheveux en quatre.

enfin c'est mon avis,

quand à la contamination du foi évoqué, si elle est réelle pour un professionnel exposé en permanence avec le produit, pour un amateur s'en servant épisodiquement voir régulièrement, le foi à cette faculté de régénération permanente et donc il n'y a pas de raison d'avoir une inquiétude permanente,

pas une raison de s'en servir en intérieur ;-)

19 oct. 2009
0

le mot plexi est utilé à tord pour les hublots (comme klason)
il s'agit de pmma
deux grandes familles :coulé (cher) et extrudé (moins cher)
l'extrudé est plus sensible (craking) à l'occasion de différence de température entre chaques faces, l'acétone "refroidi" (faites l'éxpérience sur la peau) ne me demandez pas pourquoi , je ne sais pas........
pour moi , le nettoyage du "plexi" , c'est alcool à bruler puis eau savonneuse ensuite , le top: altunet qui est antistatique et limite les salissures

18 oct. 2009
0

exact
l'alcool a bruler est tres bien
mais quid pour degraisser?

19 oct. 2009
0

Depuis
plus de quarante ans que je joue avec de l’acétone, grâce à HEO et à ses techniciens de haut vol, j’ai enfin compris pourquoi j’ai la peau toute faïencée… Même que j’ai mué plusieurs fois :tesur:

Ce qui est bizarre, pour ne pas dire étrange, c’est que mes barques n’ont jamais eu de soucis elle...

La vie est quand même injuste ne trouvez vous pas? :doc:

pfffzzzz

19 oct. 2009
0

bien vu , serpent !
si tu voyais mes mains !la cata ,parchemin fatigué , la moindre pichenette et ça pisse le sang .........

19 oct. 2009
0

le plus grand risque
hormis la santé est l'explosion , de la a en garder 5 litres a bord , fait bien attention a toi , a tes proches et a ton bateau

19 oct. 2009
0

quand je pense
a bricotruc qui a des dizaines de bidon de 5 l en stock sans protection particulère dans leur rayon .. :reflechi:

19 oct. 2009
0

regardes bien dans les grandes surfaces de bricolage
le rayon ou sont stoké ces protuits :
-bacs de rétantision
-bateries d'extintion au dessus
le tout obligatoire et sévèrement controlé
(si ça n'est pas le cas , tu dois cafter aux pompiers du coin !)

19 oct. 2009
0

Email des dents
Bonjour,

L'avis du dentiste de mon frère :
"L'acétone détruit de manière irréversible l'émail des dents".

Et effectivement, mon "petit frère" a vu, vers l'age de 20 ans, la plupart de ses dents gravement abimées, suite à l'utilisation irréfléchie d'acétone dans le cadre d'une fabrication de planches à voile ..... Coût de la remise en état du dentier par implants : 10000 euros ....

Cordialement

Gilletarom.

19 oct. 2009
0

Email des dents suite
J'ignorais ce fait, mais il pourrait expliquer pourquoi les alcooliques ont souvent les dents pourries, car il me semble me souvenir que la dégradation métabolique de l'éthanol produit de l'acétone ...

19 oct. 2009
0

Danger des produits
Acetone
Solvant qui par inhalation ou contact peut entraîner des irritations des voies aériennes, des yeux et de la peau. Lors d'inhalation il peut même donner des troubles neurologiques à type de maux de tête jusqu'au coma. Les problèmes hépatiques et rénaux sont peu fréquents. Son stockage doit être ventilé et éloigné d'une source électrique. Le port de gants et de lunettes est conseillé en usage professionnel.
White spirit
Hydrocarbure donne à peu près les même soucis sauf si vous vous intoxiquez beaucoup par inhalation le risque neurologique est important appelé syndrome psychoorganique.
Il n'y a pas de relations directes connues entre cancer et solvants mais des doutes existent sur des troubles de la reproduction. Les perles de ces messieurs sont mises à rude épreuve de tout coté.
En définitif, portez des gants adaptés au moins et pour dégraisser l'alcool à bruler est très bien voire l'eau de javel diluée pour notamment l'aluminium. Et méfiez vous des produits dits de remplacement qui sont parfois aussi agressifs et toxiques que les originaux

20 oct. 2009
0

Danger de l'acétone
Bonjour à Tous

Le faiençage des mains avec l'acétone est une dermatose due à la destruction des lipides de la peau par le solvant.Si pas d'abus, la peau se régénère avec le temps.

En atmosphère confinée voici une méthode qui était utilisée en industrie:
1/ être à deux
2/ le travailleur a des "ficelles" fixées à ses chevilles et bat des jambes pendant le travail.
3/ dès que le rythme des battements change son compagnon tire sur les "ficelles" pour ramener le travailleur à l'air libre.
OK vieille méthode archaïque d'un autre age mais efficace pour éviter les accidents. Maintenant nous utilisons des systèmes respiratoires autonomes (masque étanche et bouteille). C'est de la plongée en mois sympa.

pour STP : la sensation de refroidissement résulte de la vitesse d'évaporation de l'acétone.

Pour le stress cracking oui en théorie dans un labo, mais les coques et les ponts des bateaux recoivent normalement une couche (ou plusieurs) de peinture PU bi-composants ( résistance aux hydrocarbures et aux solvants)qui procure un bel aspect visuel et protège le gelcoat des agressions diverses.

Tiens pour repeindre mon roof, je vais le dégraisser à l'acétone.
Bon bricolage à Tous
André

20 oct. 2009
0

pas de laque PU
sur les bateaux neufs (ni même un peu ancien tant qu'on a assez de matière à lustrer)!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (171)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021