Damien

les voileux du yacht club de la have river en nova scotia me demandent de transmettre leur souvenir aux damiens,ils se souviennent encore de leur premier passage en...?Si quelqu'un connait leur e-mail:reroutez svpNicolas

L'équipage
18 mar. 2003
18 mar. 2003
0

un bonjour pour les damiens
les voileux du yacht club de la have river en nova scotia me demandent de transmettre leur souvenir aux damiens,ils se souviennent encore de leur premier passage en...?Si quelqu'un connait leur e-mail:reroutez svpNicolas

24 oct. 2004
0

bonjour d apsara del sur
juste un petit clin d oeil: on s est connu a puerto la cruz au venez nous avec nos 5 enfants sur notre petit prince en acier et toi avec ton fils sur ton beaujolais.
amicalement.

07 mai 2004
0

Petit rectificatif...
Gérard JANICHON et Jérome PONCET et non pas "Poncelet"...

" trés "baba-cool" soixante-huitards. "
ils ont certainement passés plus de temps à construire leur bateau qu'à grimper sur les barricades. ;-)
Leur révolution n'était pas la même... :-p

" Ils sont arrivés avec leur cotre rouillé..."
Il était bien en bois, leur bateau ! Non ?

Mais que tous mes propos ne vous empêche pas de lire cet excellent ouvrage.
Attention, c'était il y a 30 ans, notre dernière mine de charbon a fermé récemment... ;-)

Bien à vous.

Alain Pert...

07 mai 2004
0

c'est troll, comme analyse...
...car on ne compte pourtant pas les soixante-huitards partis autour du monde à la voile (ou à pied à Katmandou, ou en deuche en Ardèche etc)Façon comme une autre de changer sa vie, sinon "la" vie...Et certains sont encore "au charbon", aujourd'hui, pour préparer la concrétisation du même rêve, même si les mines ont fermé ;-)

07 mai 2004
0

Ce n'est pas une analyse...
... c'est un commentaire. ;-)

Et principalement sur une orthographe de nom propre...

Pour Nicolas de Nez rouge, il y a longtemps que Gérard et Jérome ne font plus route ensemble.
L'un est écrivain, facilement trouvable sur le ouaib, il pourrait peut-être transmettre à son ancien co-équipier (?) qui lui doit continuer à élever des moutons dans le sud du sud (et non pas en Ardèche... :-p).

Aller, bref de trollerie, je pars naviguer ce week-end, bon vent à vous si vous pouvez en faire autant.

Alain Pert... :-)

08 mai 2004
0

et Damien vient d'être mis à l'abri
dans le chantier du vieux port à La Rochelle. dans un triste état pour l'instant, mais parait qu'il vat être restauré :-)

0

Jerome est là.
www.horizon.co.fk[...]_fr.htm

Bon voyage
JP

20 juin 2006
0

je l'ai lu récemment et je n'ai pas accroché
J'avais lu la longue route de Moitessier à l'époque de sa sortie, ça m'avait enthousiasmé.
Je viens de lire l'aventure des damien : bof! Est-ce les années qui ont passé qui sont en cause ? Peut-etre.

J'ai été déçue, l'impression de rester au bord des choses, comme s'ils ne nous faisaient partager que la surface de la vague. Au départ ils sont trois, un débarque, on se demande pourquoi. Il ne doit pas vivre l'histoire de la meme manière que les deux autres, mais ça ne transparait pas vraiment.

A un moment, Jérome ou Gérard tombe malade assez longuement. Ce n'est pas celui qui reste sur le bateau qui raconte, non, ils confient la plume à une tierce personne. J'ai trouvé cela étrange.

Mais bon à chacun de se faire son idée, pour ma part mon livre culte serait plutot "les révoltés de la Bounty" des anglais Nordhoff et Hall.

20 juin 2006
0

le voyage de damien en dvd
coincidence, je viens de recevoir le voyage de damien en dvd.

en dvd, c'est plus facile à lire et on peut se le procurer à :

www.equator-editions.com[...]uit.cfm

22 juin 2006
0

a cause d eux
je me suis mis a construire mon premier voilier de 9 m a 19 ans et suis partis 3 ans apres autour du monde et plus arreté depuis , merci mes freres, moi moitessier ou tabarly pas plus aimé que ca , les damien et trimus sont tj dans ma tete

22 juin 2006
0

C'est vrai que le dvd est plus accessible que le livre
de belles images et surtout des commentaires à postériori, débarrassés de l'esprit baba et plus focalisés sur la beauté des paysages, la joie de vivre cette aventure, et les craintes aussi ....

J'aime beaucoup ce dvd. La scène du début ou le trait avance sur la carte au fur et à mesure de l'avancée de leur voyage permet de bien mesurer l'exploit, surtout si on le remet dans le contexte de l'époque. Le diaporama final est superbe !

26 juin 2006
0

Blabla ??
Nicolas,

le blabla, cela s'appelle de la philosophie.

L'esprit de la vie, une pincée de sagesse et un brin de poésie pour le plaisir.

Et le parcourant tu comprendras, les raisons de leur succès et les torts des jugements hatifs. Pourquoi la réussite est souvent sous-tendue par une démarche intellectuelle.
Et donc aussi pourquoi, ils ont réussi ce que certains ne pourront jamais atteindre.

Si cela te parait trouble, dommage car il n'y a pas de lunette varilux pour ceux qui consomment les images sans discours, les gentils membres d'un grand club de vacances planétaire et privilégié en quelque sorte.

Même si on retrouve pas mal de saint-Exupery dans leurs livres, on apprécie son adéquation à leur voyage, car tout est dans le sens mon ami. Sans esprit, sans philosophie les voyages ne sont rien.
Et l'esprit est dans le commentaire, dans le texte. Dommage que tu passes à côté.

Bon vent à tous.
Jena-Pierre

26 juin 2006
0

3 qualités ...
Il y a 3 qualités qui n'ont rien à voir ensemble:

1)avoir l'envie et le goût d'aventure,

2) avoir une pensée philosophique construite et intéressante,

3) avoir le don de l'écriture.

Le plus souvent on a le premier quend on est jeune, le second quand on est plus mature, et le troisième de naissance.

Quand on a les 3 à la fois, on fini quelquefois sa vie à l'accadémie françaie :réflechi:

Le problème c'est quand on croit que le goût de l'aventure suffit à donner les deux autres ;-)

26 juin 2006
0

baba! pas bla bla..
je crois que tu as lu trop vite (:&gt)

26 juin 2006
0

Bla bla ?
JP d'A, ton amour des Damien t'égare :-D

26 juin 2006
0

C'est vrai, le sens donne du sens.
Mais pas forcément du style !

J'ai lu vers mes 15 ans leurs bouquins (l'aventure n'était pas vieille), puis à plusieurs reprises depuis, et j'attaque toujours les premières pages avec autant de plaisir.
Mais faut bien admettre que si Janichon décrit merveilleusement bien les ambiances, les évènements, les lieux, les rencontres, par contre il est un tantinet un peu lourd et long dès qu'il aborde l'aspect moral et philosophique de leur démarche.

Peut-être était-ce lié au contexte de l'époque (post-hippie, baba, pré-bohème :-)) qui voulait à tout prix apporter une dimension mystique, voire religieuse à toute démarche rompant avec la vie "bourgeoise"...

De toute façon ça reste à lire. Je me rappelle que quand je les lisais et que je regardais leurs photos des îles subantarctiques (Macquarie, Heard, Kerguelen...), je ressentais les mêmes émotions que lors de l'arrivée des premières images de la planète Mars prises par les sondes Viking...
De l'exotisme, du vrai !

26 juin 2006
0

Goût de l'aventure et philosophie
L'Aventure étant un mode de vie, elle est me semble-t-il la conséquence d'une pensée, plus ou moins empreinte de sagesse. Dans le cas des Damiens il semble quand même que le désir de ce voyage correspondait à une quête de sens et de sagesse, aussi maladroite soit-elle. En tout cas pour celui qui a écrit (de Poncet et de son for intérieur on n'apprend pas grand'chose, si ce n'est que son choix de vie était clair et net et ne semblait pas s'embarrasser d'interrogations métaphysiques).
En bref et en simple, et à la lumoière de ton classement :
1)les Damiens avaient envie de bouger,
2)ils pensaient,
3)et l'un d'entre eux ne s'est pas trop mal démerdé pour le raconter, même si parfois il a le don de faciliter la survenance du sommeil... :-)
Ils ne méritent donc probablement pas l'habit vert, mais faut pas non plus les réduire à l'état de doux dingues à côté de leurs pompes...

26 juin 2006
0

Et pourtant
C'est certainement à St Exupery (ses oeuvres regroupées dans une édition de la Pleïade sont ma bible à terre comme à bord, même si je dois avouer encore quelques difficultées avec "Citadelle") que je dois beaucoup de chose dans ma démarche. Les premières lignes de Vol de Nuit, celles où il compare son avion à un outil qui permet de relier les hommes, sont gravées dans ma mémoire comme dans le marbre.

C'est aussi lui qui m'a appris que l'essentiel est invisible pour les yeux, et qu'on ne juge, si tenté qu'on puisse se le permettre, qu'avec son coeur ...... ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (53)

novembre 2021