Cunningham ou ris de fond

;-)y a t'il un intérêt de monter un oeil de cunningham sur une GV de 10m2 ?
Et éventuellement un oeillet au même niveau côté chute pour avoir un ris de fond ?
Le réglage doit il être séparer ou monter en parallèle agissant ainssi comme une prise de ris automatique ? ( en remontent légèrement la balancine de bôme, si vous voyez ce que je veut dire! ).
Le cunningham normalement retend le guindant vers le bas et avance le creux " brise" et inverssément.
Pourtant, il n'est pas souvent proposé le cunningham à l'achat d'une GV, y a t'il une raison ? utiliser vous souvent le réglage de cette manière, ou les nouvelle voile et les dernière technologie permettent de s'en passée.

;-)

L'équipage
22 sept. 2004
22 sept. 200416 juin 2020
0

Sur le premier bateau
Une jolie barrique dériveur de 11m sur 4 en alu en forme, le cunningham était obligatoire à partir de 15 noeuds.
Pour le ris de fond, je l'ai toujours vu sur l'oeil d'écoute. Il sert à tendre la bordure et aplatir la voile (diminuer le creux). Le cunningham, reduit aussi le creux mais surtout le déplace vers l'avant et le bas. La voile doit être taillée pour : une sorte de rajout en forme de banane le long de la bordure provoque un creux supplémentaire sur l'ensemble de la voile. Le cunningham reprend cette "banane" et ainsi, il ne reste plus que le creux typique à la coupe de la GV.
Il doit y avoir aussi d'autres coupes, et loin d'être un spécialiste (il n'y a qu'à me lire), le mieux serait d'avoir l'avis d'un régatier.
Roberto ?

23 sept. 2004
0

Cunninghams
Comme soupeçonne Evenkeel, le Cunningham est un outil de regate pour aplatir les voiles et (re)tirer le creux à l'avant quand le vent le pousse en arrière. La réglementation des bateaux de régate interdit que le bôme déscend plus bas d'un bandeau noir peigné sur le mât. (Vous pouvez verifier -- tous les mâts pour les bâteaux destinés à régatter ont ces bandeaux. Les mat des autres bateaux - peut-être pas.) Ceci permet de mésurer la surface de voilure, pour que ce soit capable d'être mis dans la formule de handicap, ou pour verifier que les surfaces soient égaux dans le cas des unités de série.

Si les voiles sont coupées pour donner le maxi de surface possible pour petit temps, on ne peut pas tirer sur l'hale bas de bome pour aplatir la voile quand le vent augmente -- le bôme est déjà à la limite. Briggs Cunningham a inventé ce petit truc dans la voile elle-même pour pouvoir aplatir la voile sans avoir besoin de baisser le bôme pour le faire. (Ça évite aussi la nécessité d'avoir plusieures grand'voiles pour les vents de forces differentes. )
Un oeil de Cunningham peut servir sur n'importe quelle taille de voile. Le besoin d'en avoir un dépend du bateau lui-même et de ce que vous faites avec. La meilleur chose serait d'en parler avec votre voilier -- et peut-etre son concurrent -- pour voir ce qu'ils disent.

23 sept. 2004
0

il s'appelle Briggs !!
celui qui a inventé le cunni.. truc-muche
;-) ;-)

PS : AMHA il faut un cunnigham.. quand la voile a été taillé pour cela, et dans ce cas c'est OBLIGATOIRE, car très souvent la GV n'est pas renforcer entre la prise du cunni et le vis de mulet ==&gt si pas de cunni et du vent, la voile risque de se déchirer :-(

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

Souvenir d'été

  • 4.5 (85)

Mouillage en med, on se croiserai en Polynésie

novembre 2021