CTP epoxy et isolation

fort intéressant par ailleurs, je me pose des questions au sujet des qualités d'isolation du CTP epoxy = isolation thermique et phonique ???

des retours d'expérience au niveau du vécu ??

L'équipage
11 jan. 2004
12 jan. 2004
0

Possible...
J'avais un bateau polyester avant d'avoir un Ctp/epoxy. Aucun problème de condensation maintenant, et l'été, c'est moins la fournaise qu'avant. Il semble que les échanges thermiques se fassent mieux avec le bois -ne dit-on pas qu'il respire ?

Question délaminage, j'avais de gros problèmes avant, et plus maintenant.

Mais c'est sutout au niveau des poids que je suis gagnant. Pour obtenir les mêmes rapports de rigidité que Ctp, une coque plastique de même jauge sera plus lourde. C'est du moins mon avis, car je navigue avec des camarades qui possèdent des coques plastiques. Je les gratte à chaque coup, pour des tailles à la flottaison équivalentes.

Une question me vient toutefois à l'esprit. Certains pros préconisent d'époxyer le bois sur un seul coté, afin que celui ci puisse respirer. Qu'en pensez vous...?

D'autre part, le bois a aussi ses propres inconvénients -condensation interne-. Je l'ai décelé sur un bateau récent ... alors ... que penser...

12 jan. 2004
0

Isolation
pour la construction amateure, rien ne vaut le cp ou strip planking pour ceux qui aime le bois. Cela est bon pour les petites unités ,mais l'isolation phonique ou thermique est quasiment nulle. Mieux tout de même que la fibre de verre ou que l'acier, mais ce dernier n'est pas présent dans les petites unités.
S'il s'agit d'une contruction hauturière,il vaudrait mieux dans ce type de choix de "shooter" de l'uréthane à cellules fermées qui agira de façon maximale pour l'isolation thermique et phonique. De plus,avec un certain volume, il complètera la sécurité du bateau comme insubmersibilité.(voir le calcul sur le livre des Glénans...)
Je dis shooter car projection avec force sur la fibre de verre intérieure de la coque que vous ne manquerez pas d'installer pour isoler votre bois de l'humidité. Cela ne vous coûtera que le cinquième de votre survie obligatoire.
En France, il y a les A.M. avec sa sécurité étatisée, donc taxée. Au Québec, pas d'ennuis avec cela. Bien sûr, il y a un minimum, mais au combien plus intelligent. Aussi, pas besoin de bib à réviser annuellement, et cet un en trois vous donne un confort et une sécurité optimale.

12 jan. 2004
0

Bois moulé epoxy, expériance
Bonjour,

Je peux donner mon expérience pour du bois moulé époxy, très peu d'humidité en hivers et seulement au endroit ou la ventilation naturelle est trop faible, coffre de salle de bain, cabine arrière ou j'ai ajouté une grille de ventilation sous le lit pour éviter le problème.

Dans le coffre à linges des cabines, j'ai posé des plaques de DEPERON 6 mm (leroy merlin) sur le bois pour éviter la condensation et plus de problème d'humidité.

Pour l'isolation phonique, le bois absorbe pas mal de bruit, mais ce n'est pas comme une maison ! Quant il pleut, comme en ce moment, on entent très bien les gouttes tombées, le pond est en CP de 15 mm sur barreau de 40 x 40 sans vaigrage.

L'isolation thermique est très bien, j'ai 20°C par 0°C externe avec 1500 W électrique soufflant avec les portes ouvertes sur les cabines ! La monté en température est rapide et se stabilise sans problème (le pond est blanc).

J'ai des voisins avec bateaux en acier et en alu, le bateau en acier refait l'isolation en ce moment, et l'eau coule sous le pond dès qu'il y a présence d'air, pour l'alu il vide 1 litre d'eau par jour, aucune isolation mais des fonds bien fait pour récolter l'eau et l'évacuer.

Je parle de voilier habité à l'année, donc avec de l'eau de condensation emmenée par la vie à bord, pas de fuite du pond !

La solution DEPERON est intéressante, car ininflammable et n'absorbe pas l'eau comme c'est le cas pour le polystyrène, facile à découper et à poser, il se déforme légèrement et ce colle avec presque tout, le prix est d’environ 3,5 € le m² (je n'ai pas d'action, dommage).

Bonne Balade,
Balade.chez.tiscali.fr
Nono

12 jan. 2004
0

Thanks a lot
:-) pour vos remarques intéressantes

gebe je vais aller de ce pas chez ton ami l'enchanteur MERLIN ...

C'est quoi ton canote ?

12 jan. 2004
0

un bateau en contre plaque
a une isolation ( sommaire certe ) mais correcte, pour ma part, quand j ai de l eau dans les fonds, avec une bonne aeration, l eau s evapore toute seule

Je suis d accord de ne pas epoxyfier l interieur, ca permet le jour ou une plaque pourrie ( un chtar' dans la coque que l on a pas vu ) de voir que la peinture cloque et de savoir qu il y a un soucis a cet endroit, alors que si c est en swandwich, l eau pourrira de grandes parties dans la plus grande discretion........

13 jan. 2004
0

j´ai lu
dans certains catalogues de plans de bateaux et un "study pack" anglais que les coques en bois, ctp, strip planking etc. devaient se construire quand le bois est à sa résistance maximum, c´est à dire sec (il y a des indices d´humidité du bois), et aussitôt bien couvrir de résine époxi les deux côtés, afin d´isoler complètement le bois de l´humidité. Il conserverait ainsi isolé toute sa résistance, cette résine étant imperméable aussi à la vapeur d´eau.
La firme West Systems insiste beaucoup sur ce point, avec exemples, calculs, etc. (Pour vendre le double?)

Bonne construction!

13 jan. 2004
0

J'ai...
rencontré un pro, qui m'a dit le contraire : surtout ne pas époxier des deux cotés, car le bois respire. De même, le faire respirer des deux cotés = ne pas le peindre en bi-composant des deux cotés.

Je ne sais pas quel son de cloche est le bon, te j'ai décidé de laisser le bois respirer, ça permettra de voir son état -comme dit Takari-.

Salut les gars.

13 jan. 2004
0

Où sont les poumons du bois ?
Picolo, ton pro me paraît bien étrange ! Qu'est-ce que ça veut dire, le bois respire ? C'est des foutaises, une image fausse de ce qu'il faut faire et pas faire entre le bois et l'époxy.

Il faut surtout se dire que le bois est plus ou moins chargé d'humidité, que celle-ci varie selon que le bois est au contact de l'eau ou non, selon le degré d'humidité de l'air, et selon le séchage plus ou moins bon qu'il a subi entre sa coupe et son usinage. Plus le bois est humide et plus il se gonfle, plus il est sec, plus il se rétracte.

Que fait l'époxy ? Il isole totalement le bois de son environnement. Une pièce en bois entièrement passée à l'époxy gardera indéfiniment le même taux d'humidité tant qu'il n'y aura pas déchange avec l'air ambiant.
Maintenant, si une planche de bois, ou une virure d'un bordé en construction classique sur membrure, n'est passée à l'époxy que sur un seul côté, que va-t-il se passer ? Une face sera bloquée par la résine, et éventuellement le tissus de verre adjoint, et l'autre face subira des variations de volume en fonction des variations de son taux d'humidité : tuilages, déformations, fentes obligatoires !
C'est pourquoi il est fermement déconseillé de stratifier un bateau bois de construction classique.
C'est bien sûr encore pire avec le polyester, mais c'est vraiment pas recommandé avec l'époxy.

Prenons maintenant le cas des matériaux composites à base de bois.
Nous avons : Les contreplaqués, le bois moulé, le strip planking.

Les contreplaqués sont des matériaux quasi inertes car les plis de bois sont croisés et collés, rien ne bouge. L'époxy est utile pour isoler les chants et augmenter la résistance aux chocs et aux poinçonnements.

Le bois moulé, c'est du contreplaqué artisanal, qui a l'avantage de permettre des coques en forme, donc d'offrir des coques convexes, beaucoup plus résistantes que des surfaces planes. Les plis aussi sont croisés, le matériau est lui aussi quasi inerte, on peut mettre de l'époxy où on veut, ca ne changera pas la rigidité et ça ne déformera rien.

Pour le strip planking, ou en bon français lisses jointives collées sur chant, c'est un peu différent : les lisses sont de l'épaisseur du bordé, chacune est à considérer comme du bois massif, et il me semble qu'il convient d'isoler totalement le bois des lisse sur les 4 faces : l'extérieur et l'intérieur, plus les chants par le collage au mastic époxy. Il est judicieux également à l'assemblage des lisses de faire alterner le sens du bois.

Maintenant, on peut aussi considérer ces matériaux comme l'âme d'une construction sandwich, avec 1200 g de verre/époxy à l'intérieur comme à l'extérieur, et l'on a alors des coques littéralement blindées, pas forcément trop lourdes, et à mon avis plus solides que des coques alu !

Voilà. Toutes mes excuses je présente à ceux qui trouveraient ma prose trop longue.
D'habitude je ne suis pas si bavard
:-)

13 jan. 2004
0

C'est ni plus ni moins que la vérité de la Palisse...
Désolé, mais je ne sais pas comment l'on confirme vos trois étoiles, aussi personnellement j'y ajouterais un hunier, qui représente pour moi la forme du savoir au dessus de la ligne d'horizon.
Tout est dit , de façon la plus simple et à la fois la plus technique.
Très bien, revenez nous le plus souvent possible pour nous donner l'heure juste, et n'ayez pas peur d'être on ne peut plus explicite , même s'il faut un paragraphe de plus.
J'aime le constructif sur base saine plutôt que l'a peut prêt révolutionnaire du réveur.
Gérann.

13 jan. 2004
0

C'est vrai...
Absolument, je l'imprime, car je ne connaissais pas tout ça. Merci 'Chimel'.

13 jan. 2004
0

Coque en forme et CP.
Certains architectes américains (Brown et ??)ont "inventés" le "Constant Camber", un moule a courbure constante qui permet "d'empiler" des strates de CP très fines (de l'ordre de 2 à 3 mm) en bois de construction qui sont collées sous vide à l'epoxy. On réalise ainsi des catamarans de 50 à 60 pieds (surtout des charters).
Ils ne sont fibrés que sur l'extérieur pour répondre aux problèmes de poincement. Toutefois, la méthode de construction insiste sur le recouvrement total des "panneaux" réalisés pour effectivement garder un taux d'humidité constant (de l'ordre de 10% à l'achat) sous peine de délamination rapide et irréversible :-(

03 août 2009
0

procede constant Camber
Bonjour,
Quelqu'un aurait il la gentilesse de me fournir des infos, photos, photocopies loisir Nautique numero 156 - 167 sur le procede de fabrication panneaux cp colles sous vide epoxy Constant Camber. Je suis isole au Myanmar avec difficultes de me procurer de la documentation sur le sujet facilement. Uu grand merci d'avance... :-)

0

chimel
tu connais vraiment bien le sujet mais ne crois tu pas que pour etre aussi solide que l'alu il faudrai 1ou2 tissus mixtes kevlar verre
as tu des chiffres sur la soliditée du sandwitch dont tu parle ,ce serait tres interressant

14 jan. 2004
0

Je vais regarder dans ma doc
Je n'ai pas la mémoire des chiffres :-)
mais je vais voir, promis. Faut dire que c'est au bureau que je musarde sur HEO (excuse, Gérard, j'ai pas fait exprès...)et que c'est chez moi que j'ai cette doc.
En tout cas bien sûr que kevlar et carbone augmentent la raideur du composite. En me relisant, je me suis aperçu qu'une phrase pouvait prêter à confusion : Une coque en sandwich est très raide, non pas parcequ'il y aurait du bois comme âme, mais surtout parceque quand elle résiste à la flexion d'un côté, elle résiste à la compression de l'autre. L'avantage du bois dans un sandwich, c'est que ça revient moins cher que de la mousse.
Il y a un bois africain moins cher que le red cedar, et plus léger, c'est l'ayous.
En tout cas l'alu est un matériau plutôt mou, et il faut beaucoup plus de lisses et de barrots qu'une coque acier.
J'ai des vieux Loisirs Nautiques où on parle aussi du Constant Camber, je vous donnerai les références.

03 août 2009
0

Problème de définitions?
Quand on dit que le bois massif 'respire', c'est une métaphore: ça veut dire qu'il prend et rend de l'humidité. Comme l'haleine de son propriétaire en somme! ;-)
Le contreplaqué marine est quant a lui assez inerte puisque plein de colle.

Pour la solidité, je crois qu'il aussi voir sur quelle définition de la solidité on parle:
Il est possible qu'en laboratoire une éprouvette de cp+résine+fibre soit plus solide qu'une éprouvette d'alliage alu.
Mais à quoi? (poinçonnement, étirement, choc...?)
Sur la solidité du bateau en soi, Quand on se prend un tanker ou une roche à grosse vitesse, il vaut mieux une tôle qui, passée sa limite de résistance se déforme plutôt qu'un panneau de bois résiné rigide qui explose d'un seul coup à la tête des marins! :-(
C'est sur ce principe que l'on fait des 'crash-box' à la proue.
Du coup le plus solide c'est plutôt celui qui revient au port. Même tout gondolé! ;-)

03 août 2009
0

aie!
le sujet était en haut de la liste, mais je n'avais pas vu la date des messages!
pardon!

03 août 2009
0

mince alors ...
Sujet intéressant pourtant et en stand by, car on attend la doc de Chimel depuis 5 ans et demi :-p

03 août 2009
0

le CP meme époxifié..............
et bien ça condense pas mal . Si en plus on a des panneaux de pont en alu on peut préparer les bassines . Un truc aussi , c'est l'épontille , pour la condensation vaut mieux quelle soit en bois qu'en métal .
On me parlais d'isolation phonique de la mousse type airex / fibré époxy , eh bien je ne suis pas d'accord .

03 août 2009
0

en savoir plus
Ollie a écrit :
"On me parlais d'isolation phonique de la mousse type airex / fibré époxy , eh bien je ne suis pas d'accord ."
Si possible, j'aimerais en savoir plus. Merci

04 août 2009
0

Un pont ....................;
en airex époxy n'est pas un matériau silencieux . une goutte d'eau se transforme en un bruit de grelon ........ Je suppose que c'est dû à la rigidité du matériau ????????
Faites l'expérience de naviguer avec une planche à voile en sandwich époxy carbone et avec d'autres ( matériau )

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (189)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021