CP - Epoxy

merci de m indiquer pour reparer et repeindre un voilier coque polyester le meilleur compromis facilite d emploi pour brocoleur debutant et efficacite:mastic epoxy ou polyester pour reparations gel coat,peinture polyurethane mono ou epoxy ?

L'équipage
21 oct. 2002
21 oct. 2002
0

reparation coque polyester
merci de m indiquer pour reparer et repeindre un voilier coque polyester le meilleur compromis facilite d emploi pour brocoleur debutant et efficacite:mastic epoxy ou polyester pour reparations gel coat,peinture polyurethane mono ou epoxy ?

24 déc. 2002
0

Voir aussi le bois moulé epoxy
Bonjour,

Le bois moulé epoxy est un peu plus difficile à faire que le CP mais présente des avantages suplémentaire.
Trois ou quatre pli de bois en quinconse, enduit d'epoxy = solidité et sécurité, le bois est totalement recouvert d'epoxy dessus-dessous et sur les tranches.
Une coque en forme, car le bois est plus fin, m mm par pli, la finition est la même que le CP.
Par contre c'est plus cher, car le bois n'est plu du CP mais du bois rouge en général.
Bonne construction.
Nono
Pour une même épaisseur de bois,

27 jan. 2003
0

les epoxys : utilisation vecue
Comme beaucoup j'ai du decouvrir moi-meme ce qui est décrit ci dessous. C'est donc améliorable sinon meme non applicable dans certains cas. Mais meme dans les revues dites nautiques, il n'y a plus de tels articles.

EPOXY : quelques remarques et données sur ce que j'ai pu trouver pendant la construction d'un voilier a structure bois lamellé-collé, bordés contreplaqué a bouchains vifs, et stratifié de protection extérieur un seul tissu 300 gr/m2

PRODUITS et réaction:

· Deux liquides : Resine generalement transparente à mélanger avec durcisseur - en général 30% volume - à 5% près. Respecter les proportions : le durcisseur fait partie intégrante de la molécule ; il n'y a aucun diluant ( 99. % du produit devient solide si les proportions sont tout juste).
En conséquence :
- joints épais permis ; Serrage faible à nul permis .
- doit etre TRES BIEN mélangé - mélangeur (hélice) à peinture recommandé, à la main avec batonnet tres douteux.

· Il n' y pas UNE epoxy mais DES epoxys.
- Qualités de mouillage, d'accrochage sur différents matériaux, fluidité, toxicité, rapidité de prise, transparence, résistance aux Uvs (faible de toutes facons), qualités mécaniques (contraintes en rupture et surtout résistance au choc (les epoxys sont fragiles, c'est pourquoi les joints de faible épaisseur sont préférables ! ).
- L'époxy est pratiquement chimiquement neutre - par exemple on colle tres bien les mousses polystyrènes.
- Pour chaque résine, de 2 à 5 durcisseurs sont proposées, du plus lent au plus rapide.
- Les différentes époxys ne sont pas forcément compatibles

· La réaction est TRES exothermique
La molécule en se formant dégage un tres forte chaleur, qui elle-meme augmente la vitesse de réaction donc la temperature du mélange en cours de prise, donc la vitesse de prise, etc …
100 g de mélange dans un verre atteignent 160°C et donc bout : on obtient un bloc de mousse dure de 4 à 6 fois le volume de mélange.
En pot, avec 2 centimètres de hauteur de liquide, le mélange à 20°C au départ bout apres 5 à 30mn (odeur + formation de « glue » dans le liquide, ensuite ébullition en moins d'une minute).
Donc :
- Refroidir résine et durcisseur avant usage (indispensable au dessus de 25°C)
- Pots de mélange tres larges pour hauteur de liquide la + faible possible
- Poser les pots sur plaque eutectique de congélateur par ex.

Et surtout : il est IMPOSSIBLE de couler la résine pour remplir un volume de plus de 2 cm.

Egalement : pour coller des mousses rigides, il faut des durcisseurs LENTS (la mousse est tres isolante et garde la chaleur)

Noter que la résine chargée (poudres, voir ci-dessous) réagit moins vite et moins fort (le volume est plus grand pour la meme quantité de produit réactif)

· Les CHARGES sont incontournables
- La résine est tres chere (autour de 60 francs le litre, contre 9 F/litre pour le polyester). On peut augmenter le volume du mélange. à Microballons phénoliques, microsphères de verre
- La résine pure est cassante (résistance au choc). On peut la renforcer à Microfibres ou sciure de bois
- La résine est coulante jusqu'a sa prise, on peut rendre le mélange tixotrope à Silice colloidale. Attention : un mélange colloidal arrete de couler quand on arrete de le « touiller », mais il peut libérer sa résine donc il reste mouillant (bon accrochage) ; par contre, si on le surcharge de microspheres ou de microfibres jusqu'a une consistance de mastic ferme, il n'y aura pas de bon accrochage.
- Il y d'autres charges pour qualités specifiques (résistance aux chocs, contrainte maxi, coulabilité, résistance au feu, résistance aux UV, etc etc ) mais je n'en aie pas eu besoin

Les CHARGES existent en produits séparés :
- Microballons phénoliques, microsphères de verre
- Microfibres ou sciure de bois
- Silice colloidale.
Ou bien sous forme de mélanges tout prèts :
- Joints congés basse densité
- Joints-congés haute densité
- Mastic de ragréage de surface,
- choucroute
- etc

Nettoyage des outils et pinceaux : ACETONE

Diluant de résine : il n'y en a pas. Et ce serait dommage, les diluants laissent des « trous » apres évaporation alors que le film epoxy est étanche, sans retrait et sans bulles (solidité)

PREPARATION DES SURFACES :
Les époxys sont des colles DIFFICILES D'EMPLOI (comparé à ce qui existe aujourd'hui) :
- Adhérence facilement mauvaise si mauvaise préparation de surface
- Mauvaise mouillabilité
- Ne pas surcoucher une époxy completement durcie sans poncage (rien ne colle sur un film d'époxy durci sans préparation)

Adhérence :

Pour tous supports : pas d'humidité

Pour le bois :
- Poncage gros grain (40 sur le bois massif, 60 sur le CP) systématique au disque tournant
- Dégraissage absolu (trichloréthylene) et pas de traces de doigts. Pour l'iroko (tres gras), c'est un flot de trichlo, pour le Bossé (acajou africain), un coup de pinceau, pour le CP neuf rien.
Ceci fait, le joint est plus solide que le bois (éprouvette + coups de marteau et de ciseau à bois, le bois casse mais pas le joint)
Il semble que certains bois ne se collent pas (chene ? = tanin ? )

Pour la fibre de verre : Propre (donc pas salie) et résine assez liquide pour bien mouiller

Pour le collage sur une surface déja résinée époxy :
- Poncage (fin suffit). En fait il faut enlever la couche « grasmouillé » qui se forme quand l 'époxy durcit. S'il fait froid (10°C) et/ou humide, cette couche est évidente (et dégueulasse), mais meme si le film a l'air sec (temps chaud et sec), il ne l'est pas (ou bien peut etre il est simplement trop lisse) et il faut poncer. Faites l'expérience !

Attendre entre deux jours et plusieurs semaines pour poncer l'époxy, sinon le disque s'encrasse en 15 secondes et poubelle. La couche « grasse » finit par s'évaporer.

Pour les mousses : surface propre en apparence, de toutes facons la mousse n'est pas tres costaud.

Mouillabilité :
Pour le bois, double encollage systématique (on encolle les deux cotés)

OUTILS :
- Gants caoutchouc (les gants en latex naturel sont anti allergiques - j'en sais quelque chose - et tres fins mais fragiles et instantanément détruits par l'acetone. Pas cher de toutes facons.
- Pots de toutes contenances (intérieur lisse pour bon mélange, culs de bouteilles pas bon) , bassines plastique. Je prépare entre 20 ml et Un litre de résine, le plus souvent 60 ml soit une grosse seringue
- Seringues (bouchées avec une vis), éprouvettes graduées (seul moyen fiable jusqu 'a 200 ml) , fausse balance qui s'equilibre pour le bon rapport en masse résine/durcisseur (poids des pots inclu)
- Mélangeur a peinture (helice plastique). J'ai branché à poste fixe une visseuse 12V avec accus morts sur un chargeur de batteries.
- Bouts de bois pour finir de touiller les poudres pour les mastics (le mélangeur peine trop)
- Pinceaux à poils nylon (blancs) ; spatules plastique (découpéées dans une feuille de 2 mm), toutes formes carrées pour racler, arrondies pour rayons, etc.. Pour racler les bords de joints-congés, j'utilise aussi souvent un vieux ciseau à bois.
- Rouleau ébulleur seulement pour stratification de gros tissus ( > 800 gr/m2)
- Scotch papier lisse (dit « a masquer ») et feuilles de plastique.
- Tous outils à poncer = disque sur meuleuse 115 mm, vibrante triangulaire, orbitale, ponceuse à bande, brosses métalliques sur perceuse (pour joints-congés) , etc .

Les rouleau à peinture s'imbibent, se mettent à bouillir apres 5 mn. Nous étions en train de stratifier un tissu 300 gr/M2 sur toute la coque : réflexe salvateur = les gants trempés dans la bassine et on enduit coque et tissu directement à la main.

UTILISATIONS VECUES :

· Collages bois sur bois (ou contreplaqué)

  • Résine + sciure étalée au pinceau, sur surfaces à peu pres planes.

  • Le plus souvent, Résine plus melange « joints-congés » jusqu'a consistance mastic coulant , étalé soit pinceau en fin de vie (poils durs) soit spatule.

  • Resine plus un max de microspheres de verre plus un petit peu de silice pour grandes surfaces à plat (un max de volume pour un minimum de résine et pas de risque de couler), étalage grand pinceau 50 ou 60 mm neuf ou presque.

· Stratification fibre de verre sur bois ou sur contreplaqué
Un seul tissu 300 gr/m2 jusqu'a 5 tissus 1200 gr/m2 supperposés.

Résine sans charge ou avec un peu de microspheres ou un peu de poudre « joint-congés » (surfaces inclinées et de plus semble aider à éviter les bulles)

Enduire genereusement le bois, poser le tissu apres (plus on met de résine avant, plus c'est facile ). Lisser/ajouter de la résine/faire penetrer avec pinceau souple (neuf), utilisation du rouleau ébulleur seulement pour supperposition de gros tissus (strip-planking, sandwich, .. )

Les bulles ne viennent JAMAIS d'un manque d'imprégnation ou d'un mauvais ébullage pendant l'imprégnation : c'est le bois qui « dégaze « à NE JAMAIS JAMAIS JAMAIS stratifier quand la température MONTE, seulement quand elle descent. Grosse merde quand ca se produit et impossible d'éviter les bulles meme en les crevant, lissant, tamponant, jusqu'a la prise de la résine.

· Vernissage
Résine pure (visible) ou un peu chargée pour obtenir une couche épaisse sans coulure (coffres, fonds).

Comme vernis en zone visible, 2 couches le plus fin possible (tirer la résine au maxi), la deuxieme couche aussitot que la pemiere « file » (léger collage, fils, quand on décolle le gant ). Résultat esthétiquement moyen mais tres protecteur. Pour beau vernis brillant couche épaisse, reponcer la résine dure grain tres fin ponceuse orbitale et surcoucher au polyurethane.

· Joints-conges (soit pour coller une cloison soit pour avoir un joint arrondi (et étanche) qui évite l'accumulation de crasse dans un angle vif. )
Résine plus mélange « joint conge » plus dans certains cas ajout de silice supplementaire (au plafond ou pour eviter la coulure de grands joints) ou de microspheres (joints a plat = + de volume moins cher).
Bourrage à la spatule plastique, puis lissage une seule passe avec spatule plastique en rond, en pan coupé, etc, puis raclage des bords et coulures. C'est long mais bien fait ca peut meme rester visible.

· Collage mousse sur mousse ou mousse sur contreplaqué (sandwich, isolation, remplissage d'un compartiment)
Résine plus un max de microspheres plus un peu de silice. Durcisseur le plus lent possible et joints inférieurs à 3 mm (la mousse est isolante, il est difficile d'éviter l 'ébullition)

12 juil. 2003
0

diluant époxy
Ca existe patrick, ça ne sert jamais en collage ni en stratification, mais dans certains cas pour saturer le bois. Dans ce cas, il faut laisser la résine polymériser entièrement avant d'utiliser le bout de bois, sous peine de dégazage.
le nettoyant de l'époxy n'est pas l'acétone, qui ne marche pas du tout, mais l'alcool à bruler.
Par rapport à ta mise en oeuvre, j'utilise beaucoup plus de silice coloidale. Ca aide le tissus à épouser les formes tordues, ça donne le coté 'mayonaise" au mastic, d'ou facilité d'utilisation. le microbalon est génial pour le remplissage et le ragréage, trés facile à poncer, mais vilain aspect point de vue finition. Ca va mieux avec un peu plus de silice.
Alex Horus

28 mar. 2005
0

dégagement de chaleur
Bonjour,

Patrick, si l'ensemble de ton article est intéressant, je ne suis pas d'accord avec le coté exothermie. J'ai réalisé des moules de coulée en mélange sable - epoxy et il y a un dégagement de chaluer léger mais rien de comparable à ce que tu décris. En pratique, il faut adapter le type de durcisseur à l'utilisation... Si on a besoin de polymériser un volume important d'epoxy, à part les charges à additionner, il faut consulter le fournisseur quant au durcisseur. Mais, si c'est possible...

Cordialement, Eric

21 fév. 2018
0

Si j'ai bien compris pour un support ctp, dans l'ordre on commence par une bonne couche de résine epoxy puis fibre de verre 300g/m2 puis un coup de pinceau avec un peu de resine, ensuite ponçage puis une couche de résine avec enduit. Pour finir une laque polyuréthane bicopsante et ça suffit ?

21 fév. 2018
0

Merci

21 fév. 2018
0

Merci de votre réponse, c'est que ça me paraissait peu, et une autre question pour mes joints de plaques j'utilise resine plus fibre de bois et est-ce qu'il faut mettre une bande de tissu par-dessus avant ma première couche de résine ?

21 fév. 2018
0

Type de joint de plaques bout par bout

21 fév. 2018
0

Réponse oui! Tu peux aussi attendre que ta résine devienne amoureuse (poisseuse) après ton coup de pinceau, tu peux lisser ta surface avec une cale caoutchouc souple. ta résine deviendra (belle et avec un aspect très lisse presque transparent)Ta surface sera plus plane et ton ponçage moins fastidieux. au ponçage longue cale la résine restée brillante est un trou.
Quand c'est bien fait tu diminues ta quantité d'enduit. en aucun cas tu ne la supprimes,car il est difficile d'éviter les trous.

21 fév. 2018
0

j'oubliai,la cale caoutchouc c'est jusqu'au durcissement complet en croisant les mouvements...

21 fév. 2018
1

Oui. Attendre que le CTP ait bien absorbé la première couche avant de poser le tissu. Autre solution pour la finition, poser un tissu d'arrachage par dessus le tissu de verre, ça laisse une surface qui peut être enduite directement.

21 fév. 2018
0

Quel type de joint ?
Si c'est un collage, résine + microfibres de cellulose.
Si c'est un joint congé, résine + microsphères + silice, et un tissu sur l'ensemble.

21 fév. 2018
0

Il faut faire un scarf (biseau à 10%) et collage résine + microsphères. Si le collage est en bout à 90°, il faut une bande de tissu de chaque côté du joint.

21 fév. 2018
0

Pour bien comprendre tes problèmes le mieux serait de continuer sur le sujet que tu as lancé. Il y a des photos qui permettent de mieux répondre.
www.hisse-et-oh.com[...]-marine
Jac

21 fév. 2018
0

exact pour le tissus d'arrachage. En plus ça enlève le trop plein de résine. mais c'est pas donné!
résine +fibre bois ok (pas trop sec le mélange). première couche de résine puis bande de tissus.(c'est mieux même sur les joints congés)

19 mar. 2003
0

Projet de construction
Un groupe de 4 "fondus" planche sur la construction de 4 monos de voyage, quillard, 12 X 4, en CP époxy à bouchains.
Si tout va bien, la construction commence en 2005, ce qui nous laisse le temps de réfléchir à la validité du projet.
Pour plus d'infos par E mail ou sur le tread.

23 sept. 2003
0

Projet construction, infos complémentaires
Bonjour les 4 fondus

J'envisage le construction d'une unité de 12 mètres en CP voir époxy. Quel sera votre lieu de construction et pour quel type de bateau envisagez-vous ?

Si voisin, plaisir de vous rencontrer

Cordialement

Pat

23 mar. 2003
0

à propos de C.P Epoxy
Je finis la fabrication de mon Boheme 43 plans Danson.C'est tres simple et spectaculairement rapide.Deux Boheme ont ete faits en 11 et 8 mois à Martigues.

29 juin 2003
0

topo sur construction cp-Epoxy
pourrez tu nous faire un topo.
Les plans?.. les galères,erreurs à ne pas faire..
merci

23 mar. 2003
0

yves
tu veux dire boheme 43 le cata?

24 mar. 2003
0

réparation coque plastique super dorade
je viens d'acquérir un vieux superdorade (6.50m, 1968). je suis complétement novice pour tout ce qui touche aux matériaux pour rénover la coque. c'est une coque en résine époxy qui a beaucoup de petits reliefs dus à l'usure et aux différentes épaisseur de peinture. Comment dois-je procéder pour la rénover sans me ruiner?
Quel mastic utiliser pour lisser le tout? dois-je refaire le gel coat entièrement? quelle peinture puis-je mettre directement sur le mastic de rebouchage sans que ca fasse une mauvaise réaction chimique? Comment préparer les surfaces? J'ai un petit manuel mais c'est un êu abscon....
Merci. Montpellier

25 juin 2003
0

Réparation coque palstique super Dorade
Bonjour,
J'ai pris connaisance de votre message très tardivement mais s'il n'est pas trop tard voici qq conseils de base.
Tout d'abord identifier avec certitu la matrice (résine) de votre coque : polyester ou epoxy Il est très rare de trouver des bateaux contruits en epoxy datant de cette époque.
Un epoxy de cette époque devrait ^^etre de couleur brune, assez sombre, un polyester dégage une odeur de styrene lorsqu'on le brule (essayez avec un petit prelèvement )
La première opération est de décaper la totalité de la surface à restaurer sans avoir peur d'utiliser rapes à mastic et autre outils abrasifs. Sans cette opération votre travail sera anéanti en très peu de temps car il n'y aura pas d'adhesion du mastic rapporté.
Ensuite utilisez les mastics appropriés pour les trous.
Poncez et lissez à l'aide de papier abrasif
Une fois toutes les déformations éliminées appliquez un tissu leger 100 g m² si votre surface est belle ou 200g dans le cas contraire. Il est impératif de travailler avec du polyester si votre coque est en polyester ou en epoxy dans le cas contraire.
Laissez bien polymeriser puis poncez 'mirroir" puis appliquez une laque "marine"
Vous trouverez conseils et- les produits chez SF COMPOSITES Rue H. BOUCHER ZA DE FREJORGUES OUEST à MAUGUIO.
Salutations
Daniel

13 jan. 2004
0

restauration super dorade 1968
Salut antoine

Je restaure actuellement un Super dorade
Je suis un novice dans la rénovation de coque plastique.

J'ai commencé a gratter la coque de maniere a visualiser les defauts.

J'ai remarqué une multitude de petits trous au niveau du gecoat.
Je me demande si il est possible de restaurer cela sans refaire entièrement le gelcoat.

Peux tu me faire part de ton expérience SVP

Merci

14 avr. 2004
0

Super Dorade
J'ai remis à neuf notre super Dorade de 1967.
Je n'avais aucune connaisance, mais j'ai suivi à la lettre les informations pompées ici et là sur le net. Les chantiers navals en Suisse n'apprécient guère car on leur pique du travail... Heureusement il y en à des potables.
Resumé des travaux :
Ponçage jusqu'au gelcoat de toute la coque Apparition de fibre de verre.Ponçeuse ronde diam 150 mm Papier 40 à 220.
apparution de multipes petites cloques env 2-3 mm
un maximum ayant été creveé par ée ponçage.
Casser au ciseau à bois les plus grosses (une dizaine)
Séchage total de la coque (min 6 mois)Pour avancer dans les travaux j'ai totalement baché la coque est installé au dessous un dessicateur (Appareil pulsant de l'air sec et evacuant l'ai humide)Après séchage et contròle du taux d'humidité, utilisation de produits 2 composants de marque International (De très bon conseils)Mastiquage de la coqueà la truelle, Poncage
Giclage d'un mastique 2 composant de carrosserie, Pongage.
Apprêt peinture zone hors de l'eau
VC tar 5 couches surface mouillée
VC 17 Téflon 3 couches
Giclage peinture 2 composants 2 couches.
Apéro pour remercier mon copain peintre et hop le tout à l'eau
Rénovation faite il y a deux ans et aucun problème est apparu.
Bon courage et a ta disposition pour de plus amples informations

07 sept. 2007
0

coque de superdorade
Bonjour, si ça peut aider, mon superdorade de 1968 est en stratifié EPIKOTE. Je sais aussi que l'article "J'ai barré" du N° 77 de la revue Bateaux est consacré au super dorade, mais je n'ai pas ce numéro
Cordialement
Jacques

10 sept. 2007
0

Site de SUPERDORADE
Il y a un site pour la superdorade !
&gt&gt&gt superdorade.ifrance.com[...]
+ un forum spécial petits biquille (Lien sur le site)
A+ Jérôme

12 avr. 2003
0

projet de construction en cp epoxy
bonjour eric bonjour yves
je réfléchis depuis qque temps à construire un voilier de voyage, pouvez vous m'en dire un peu plus car je pourrais envisager de construire un plan identique... fbesse@libertysurf.fr

22 avr. 2003
0

Stratification mât
Un internaute a-t-il l'experience de la stratification d'un mât bois .

L'idée est de renforcer un mât de 12 mètres, restauré par des collages époxy par deux enroulement hélicoïdaux successifs de tissu de verre roving, collés au polyester.
Le tout serait enduit et laqué.

12 juil. 2003
0

surtout pas
de polyester, dont l'élasticité n'a rien de commun avec le bois.
D'une manière générale, c'est une connerie de stratifier un mat en bois. On peut stratifier des colliers époxy pour faire des souflages (protection contre le ragage), ou renforcer un point de compression précis, mais si le bois du mat est mort, le mat est mort.
Un des inconvénients est la surcharge pondérale, on évite en général de mettre du poids dans les hauts, alors, sur un mat!!
un enroulement hélicoidal donne de la souplesse, pas de raideur. Voire les anciens mats de "Ponnant" en mat de verre, fibres dans la longeur du mat.
On fait les cannes à pêche en fibres à 45° enroulées hélicoidalement, par exemple.
Donc, pour réparer un mat en bois, on peut d'abord remplacer ce qui est mort par du bois, collé époxy, ça tient trés bien. les scarfs doivent faire 10 fois l'épaisseur de la pièce à coller.
Au boulot :)))
AlexHorus

11 juil. 2003
0

epoxy
Bonjour,

Après avoir lu les contributions précedentes, je
m'aperçois que beaucoup de gens semblent
utiliser l'epoxy sans protection.

Il faut savoir que les vapeurs des composants de
ces résines sont très agressifs et en
particulier les vapeurs du durcisseur.

Protections:

  • pour les voies respiratoires et les yeux :

    masque complet avec cartouches filtrantes
    normalisées référenciées A.B.E.K1.P2 ou P3.

  • pour les mains : gants vynile ou caoutchoux.

  • pour le corps en général, car les vapeurs

    passent aussi par l'épiderme : combinaison
    jetables de peintre.

Pensez-y !!!!!!

11 juil. 2003
0

protection
je me contente du masque adapté et des gants... et bon j'èspère que c'est suffisant... masque complet et combinaison... en été... c'est trop pour moi. Il me semble que les plus exposées sont quand même les voies respiratoires et la peau au contact directe.
Quelle sont vos expériences..?

12 juil. 2003
0

tout p'tit truc
problème: les bacs pour mélanger l'époxy....
-faut pas r'mélanger +ieurs fois dans l' même bac
-faut des bacs +tôt plat,éviter l'effet masse
-c'est super ch...t a nettoyer surtout quand on a fini l'boulot,on a plus qu'une seule envie c'est d' virer l' masque et les gant dans les quels on fini par baigner beurk!
-donc il en faudrait des jettables a pas cher
-fô des bacs a bonne dimention
-fô qui soit bien "lisse" pour bien mélanger ...
Ouai...
Ben voilà a la décheterie j'récupere les bidons polyétylene (ceux qui serve pour l'eau distillée, les produits lave glace, le with spirit,l'eau d'javel...)coupé en 2 dans la hauteure les 5L le plus souvent les 10L quand j'ai une grosse quantité de "mastic" a faire et c'est impec.Mes favorit sont ceux ayant contenu de l'eau distillée y a qu'a les sècher avant usage, les autre y fô quand même un peut les netoyer avant.
Juste attention pas s'couper avec le cutter en coupants les bidons en 2.
a+

14 août 2003
0

témoignage et question
témoignage.

Mon ancien arbre de transmission ayant entamé le tube étambot, j'ai remanchonné un tube légèrement inférieur en diamètre collé à l'epoxy (celui en bâton avec extérieur vert qui peut être utilisé sous l'eau). Depuis 3 ans, malgré les vibrations inévitables du presse-étoupe flottant tout est OK, pas une fuite.

question

Attendu qu'il y a effectivement "DES" époxys, quelle référence faut-il prendre aujourd'hui pour faire une pièce en bois moulé à partir de tranché d'acajou ?

André

14 août 2003
0

epoxy,bois...
Epoxy prévu pour le collage du bois...
chez sicomin c'est sr 5550. Charge la plus simple a utiliser tjs chez sicomin, c'est wood fill250 (1à1.5 vol de poudre).
Je suis juste en train de faire mes premiere pièces en lamelé collé...pas encore sortie du moule...(jusque la tout ce qui était collage bois je l'ai fait comme ça)

14 août 2003
0

Merci Laurent
Merci de l'info.

André

16 sept. 2003
0

Gants latex
Pas de probleme avec les epoxys de Resoltech, et moi ont employé environ 150 kilogrammes très bien pour saturer le bois et pour le stratifier. Mais les gants de latex m'ont produit une "hinchazon" et irritation à les mains qui doivent me laisser quelques jours sans travailler, est la deuxième fois qui se produit et est plus fort.Je pense n´est pas alergia allatex mais aux produits de la fabrication des gants. Il em faut employer un autre type de gants. Quelqu'un a eu cette problème ?

16 sept. 2003
0

Amines toxiques.
Les resines Epoxy sont catalysées par des amines(trés toxiques), et qui passent sans problémes à travers le latex.
Si tu veux garder ta peau de bébé, prends des gants EPAIS type pro.

16 sept. 2003
0

Sans amines? (je crois)
Les résines Resoltech estan exemptes des amines aromatiques et fenol .Je travaille à une température assez élevé , avec les pantalons courts et inévitablement je me souille de la résine et je n'ai pas eu les problèmes avec cette contact directe, aussi avec une autre marque de gant je n'ai eu aucune réaction non plus. C'est raison pour la quelle je pense aux produits supplémentaires à la fabrication de ces gants. Je vais essayer des gants de nitrilo, j'espère que cela fonctionne. Salutations

16 sept. 2003
0

gants latex
Les gants latex sont souvent poudres (pour eviter qu'ils collent trop) avec de l'amidon ce qui peut provoquer parfois une allergie, surtout par temps chaud en reaction avec la sueur.
Les gants nitrile sont a priori moins allergisants.
Dom

16 sept. 2003
0

gants industriels
le marchand qui m'a vendu l'epoxy vendait des gant speciaux (pas en latex) prévu pour les industries chimiques. L'explication serait que le latex est étanche aux liquides mais pas aux vapeurs. c'est un peu plus chaud, c'est plus cher,mais reste peu couteux par rapport au reste du matériel. Je n'ai utilisé que deux paires pour stratifier/coller une quinzaine de panneaux mulitiplex.

16 sept. 2003
0

CTP epoxy + kevlar ??
Une construction amateur en CP epoxy est très tentante mais se pose bien sûr le pb de la résistance à l'impact.
Une finition avec du kevlar (je sais c'est plus cher...) améliorerait grandement la résistance aux OFNIs

Quand on consulte des architectes, des chantiers ou des fournisseurs de CTP et Epoxy les réponses varient (super efficace, inutile, truc commercial, etc....)

...Ca aide bien ...
Vos avis ????

16 sept. 2003
0

CTP + KEVLAR
Sébastien Graal a Marseille a fait des construction sandwich avec le kevlar entre deux feuilles de ctp. Pour statifier à l'époxy un tissus de kevlar, la pompe à vide est obligatoire, car c'est fou comme ce matériau refuse de se plaquer comme il faut tout seul. Encore pire que le carbone.

17 sept. 2003
0

kevlar extérieur
je faisais - entre autres - références aux bateaux de l'ex sysba marine dont certains ont recu une couche de tissu kevlar à l'extérieur.

Selon leur propre fournisseur de CTP (ets Charles)ça ne servait à rien !!!

Va comprendre

11 juin 2007
0

crash-box
jamais trop tard pour repondre? selon moi pas d'autre solution pour les OFNIS que la crash-box d'autant plsu appropriee pour un cata de moins de 10 m - comme mon projet-car les entrees d'eau sont si fines que les 10/20 % avant sont inutilisables et ne doivent pas etre charges ....sur ma precedente construction (gros monocoque) j'avais utilise de la mousse polyurethane expansee a cellules fermees ....je vais utiliser du polystyrene moins couteux et plus facile a mettre en oeuvre (compatible epoxy mais on le sait tous pas polyester...) phil

16 sept. 2003
0

GANTS ET ALLERGIES
Il faudrait te renseigner dans un hôpital : je sais qu'il existe des gants jetables anti allergie, l'hôpital pourrait sans doute fournir les coordonnées de leur fournisseur.
Je pense que sur ce forum, ça en intéresserait plus d'un !

16 sept. 2003
0

epoxy....... conseils
Un ptit conseil pour melanger de grosses quantite de resine : plus le bac est grand mieux c est : le melange se fait mieux

Pourquoi ? dans un pot haut, le melange se fait pas assez rapide, donc commence a prendre a certains endroits dans le pot, cree de la chaleur et fait partir le reste........... j ai gaspillé 500g de resines comme ca.......

17 sept. 2003
0

Gants et autres questions
Merci pour vos réponses, j'esseyeré des gants de vinyle et les nojetables mais plus résistants.

Une autre question, l'intérêt du Kevlar ce bon, mais les difficultés pour travailler avec ce matériel et suivant les recommandations de l'architecte et du fournisseur des composites que j'ai décidé de ne pas l'employer, quoi qu'il en soit mon CP estratifie sandwhich entre 1800g/m2 externe et de 1200g/m2 interne avec tissus multiaxiales(10mts HT).

Je visite cette forum chaque jour, et pour la bonne réponse a mes commentaires que je crois que je ferai peût êtrê des consultations sur beaucoup de questions... excepté sur l'élection du meilleur type d'ancre > : -)

Salutations

22 nov. 2003
0

CTP epoxy et isolation
le CTP epoxy me tente toujours, mais j'ai une nouvelle question existentielle : le pb de l'isolation. J'ai navigué sur des bateaux en CTP en été et sous nos latitudes. Si on fréquente des coins plus froids voire plus chauds, le CTP epoxy suffit-il?
Quid de la condensation ?
Est-il idiot d'isoler le carré et les cabines comme on le fait sur une coque alu : coller de l'isolant plus un revetement fin de surface ??

merci du retour d'expériences

20 déc. 2003
0

vive le placoplastique!
Quitte à faire des bateaux à bouchains, pourquoi ne pas faire des coques en panneaux composites (polyester, vynilester ou époxy) stratifiés sur marbre et prédécoupés, assemblés A L'ENDROIT!!! dans un manequin femelle succint(4 couples)
Les aventages sont multiples: avantage du gel coat sur les peintures, possibilité de sanwich, construction à l'endroit, peu de ponçage ext. hormis le bouchain sup l'étrave et le joint de tableau etc etc.
avec "rhinocéros", c'est un jeu d'enfant que d'avoir la forme développée de ses panneaux.
pour plus d'info me contacter vincent.crespy@club-internet.fr
A+

20 déc. 2003
0

Kevlar
mettre du kevlar en couche exterieure me semble etre une connerie de première à moins de vouloir faire de l'antidérapant partout ou d'utiliser des tonnes de mastic! L'idée de l'inserrée entre deux plis me parrait bonne mais quel travail!

21 déc. 2003
0

oui mais un peu quand meme
sur l etrave histoire de renforcer, moi sur mon cognac, j ai juste quelques bandes fines de verres mais sur un bateau neuf, kevlar c bien, le carbone aussi et hyper facil a travailler

21 fév. 2018
0

Voici mes joints à faire entre mes plaques. Frédéricl, seamer

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (78)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021