coût global du matériel de sécurité pour aller au dela des 60MN

On découvre chaque jour ou presque des propositions d'achats groupés pour s'équiper dans le but de naviguer à plus de 60Mn.

Il serait intéressant de voir , à la louche le cout du matériel de sécurité pour des navigations à plus de 60Mn
le bib
la balise
la vhf étanche
pharmacie
.
.
On arrive à quelle somme pour être dans les clous?

L'équipage
07 mar. 2015
07 mar. 2015
0

1800 € pour l'équipement complet en neuf

07 mar. 2015
0

Ok et +++ tous les 3ans, je sais je radote et je l'assume vive la Belgique

08 mar. 2015
0

Compte tenu de ton pavillon (et de ton programme de nav) as-tu une survie à bord?

08 mar. 2015
1

@ Keltia,
Non je n'ais pas de radeau et je navigue toujours seul, alors advienne que pourras, comme dirait l'autre.
Je fais en sorte d'avoir un bateau en bon état, et je fais aussi confiance à ma prudence et mes connaissances, je surveille de près le sorcier, je n'attends pas de voir pour réduire etc. enfin juste faire preuve de bon sens.
Le radeau est loin d'être la panacée, voir le Fasnet en je ne sais plus quelle année. Un gros gâchis, beaucoup des disparus ont fait confiance à leur survies, résultats on a retrouvées beaucoup de survies vides. Ceux qui sont resté sur leur bateaux, même démâtés ont été sauvés.

08 mar. 201508 mar. 2015
08 mar. 2015
0

il aurait été intéressant de voir comment se décomposaient ces 1800 euro et combien les achats groupés pouvaient faire gagner sur cette somme.

08 mar. 2015
0

en gros :

un bib : 1000€
une balise : 500€
une vhf : 80€

effectivement entre 1800 et 2000€

en AG tu gagnes entre 10 et 15% mais evidement tout depend de ce que tu prends comme materiel ... ça peut etre plus ou moins ...et celà depends aussi de ton équipement de base

0

Juste une question :

1°) Cette nouvelle ânerie réglementaire n'est applicable qu'à partir de 60 milles d'un abri.

La compétence de police des pays s'étend sur la zone territoriale et sur la zone contigüe soit, au total 24 milles des côtes.

On peut raisonnablement admettre que 60 milles d'un abri c'est toujours plus loin que 24 milles des côtes.

2°) L'armement qui doit être emporté doit correspondre à la zone dans laquelle est effectué le contrôle.

Il n'est donc pas autorisé aux pandores de contrôler l'armement que l'on aurait dû avoir avant, ailleurs que dans la zone du contrôle.

Au vu de tout ça, aucun contrôle n'est possible, donc aucune sanction n'est possible et, faute de sanction, cette ânerie n'a pas d'existence matérielle.

Me gourre-je?

08 mar. 2015
0

il y a une autre subtilité : tu es tenu de tenir un livre de bord sincere , tu peux donc etre controlé dans le port ...

08 mar. 2015
0

Je m'étais posé ce genre de question. Un état a-t-il le droit de légiférer sur les eaux internationales ? Non, sûrement, sauf si accord international. Par contre, il a le droit de légiférer sur les normes que les citoyens doivent respecter. S'il y a contravention, c'est le seul maître à bord qui est responsable et sanctionné.
Mais alors, pavillon français, belge, guatémaltèque ou de mongolie extérieure, c'est tout pareil si le skipper est citoyen français, logiquement.
Parce que le pavillon exprime la nationalité du bateau, mais le bateau n'est pas responsable de son armement.
Marrant, non ?

1

C'est sur ce genre de sujet que j'aimerais que jurismachin se manifeste et prenne une position.

Y doivent être occupés ailleurs. :litjournal:

09 mar. 2015
0

@ Carthage,
En fait , par exemple mon voilier est sous pavillon Belge, donc mon voilier est en quelque sorte un morceau de territoire Belge, donc des militaires Français, affaire maritimes, ne peuvent pas monter à bord, et donc ils ne peuvent pas contrôler l'armement de sécurité.
Seules les douanes montent à bord, mais eux ne contrôlent pas l'armement.
A+ :reflechi:

09 mar. 2015
0

1/ un navire de l'état peut te contrôler en plein atlantique, dans le concret il passera plus de temps à sonder tes soutes qu'à compter tes fusées.

2/ on peut être à plus de 60 milles d'un abri tout en étant à 1 milles des côtes.

3/un voilier peut être suivi de la terre à plus de 60 milles de la côte

4/si tu lances un mayday à plus de 60 milles de la côte et qu'on te retrouve congelé assis sur la quille, il faudra bien briefer la future veuve avant le départ quant au baratin à sortir aux assurances.

09 mar. 2015
0

ou 120 milles de plage avec des déferlantes, ou 120 milles de falaises et de plages exposées, ou tout simplement un navire sans annexe.

09 mar. 2015
0

C'est une question très pertinente à laquelle j'aimerais bien, moi aussi, avoir une réponse de juriste.

0

Il y a des gens dont c'est précisément la fonction de supporter d'ouvrir ce genre d'ouvrage, je ne désespère pas qu'ils nous apportent une réponse.

Cependant : je suis en plein océan en dehors des zones sur lesquelles un pays riverain dispose d'un droit de police.

D'après ce que tu dis, je peux être arraisonné par n'importe quel rafiot mirlitaire de n'importe quel pays?

J'en doute fort, d'autant plus fort que je ne vois pas bien ce qu'il pourrait faire appliquer comme réglementation.

La compétence nationale s('arrêtant aux limites du pays j'ai un peu le sentiment que cette "nouvelle zone" a la même valeur qu'une réglementation imposant à un français de porter des chaussures jaunes sur le sol d'un pays étranger : aucune.

09 mar. 2015
0

Bonjour, sur le 4/ ce n'est pas forcément vrai suivant le contrat et surtout s'il est bien mentionné sue tu dois avoir une survie, une balise etc.... sinon l'assurance fonctionne car l’absence de matériel n'est pas une clause permettant à l'assurance de ne pas fonctionner. Sauf si c'est bien marqué noir sur blanc.
pour le 2/ il faudrait longer 120 miles de falaise et c'est rare ....
Gilles

09 mar. 2015
0

pourquoi annexe, personne t'oblige à débarquer bien relire la définition d'un abri

0

1°)J'aimerais être certain qu'un navire de l'état français soit en droit de me contrôler en plein atlantique sur des points de simple police.

Je n'en suis pas persuadé : sous le couvert de quel Droit le ferait-il?

2°) Comme je le soulignais dans ma question, il n'y a pas confusion dans mon propos entre la largeur de la zone territoriale et de la zone contigüe et la distance d'un abri, cependant, en France, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de circonstances dans lesquelles il soit possible de se trouver à plus de 60 milles d'un abri et à moins de 24 milles de la côte.

Convenons donc de ne pas nous arrêter à ces cas "de frange" pour débattre du cas général.

3°)Peu importe qu'il soit suivi ou non puisque c'est l'endroit ou va se dérouler de contrôle qui détermine la zone auquel le matériel présent doit satisfaire.

4°) Contrairement à bon nombre ici, je ne compte pas sur les assurances pour quoique ce soit. JE suis SEUL responsable.

09 mar. 2015
0

C'est dans le droit maritime.
Pour ceux qui en ont le courage, c'est dans la partie "Etat de droit".
J'en ai mal au crâne rien que de l'ouvrir.

09 mar. 2015
0

oui mais de rouler à gauche en Angleterre ....
(humour)

08 mar. 201508 mar. 2015
2

Non, et oui tu es sensé tenir un livre de bord si tu es au-delà des 60 miles mais au port tu n'es pas sensé montrer un livre de bord .... Tu crois que tous les "petits" bateaux qui vont à la pèche tous les jours tiennent un livre de bord !!!
Donc pas de contrôle au port pour autre chose que les papiers et l'armement basique.
Pour être honnête je pense tout de même que tous ceux qui envisagent une navigation de + de 60 miles ont une survie et ceux qui font une transat ont une balise. Donc sont tous pratiquement en règle et l'était déjà avant cette nouvelle div 240.
Les AG permettent surtout de faire baisser certains ship et tous le monde peut en profiter
Gilles

08 mar. 2015
0

et on peut te demander d'ou tu viens ,et si on t'as suivi à l'ais
encore un moyen de plus de te mettre le fil à la patte ,il n'y a pas que les rallonges électriques de quai .
alain

08 mar. 2015
0

oh et puis les controles ? je ne sais combien de fois vous avez été controlé dans votre vie , mais pour ma part dernierement en 12 ans une seule fois ...et tres aimable , et seulement une demande de mise en conformité pour mon extincteur , sans suite

08 mar. 2015
1

au vue des textes ce n'est pas vrai : tu es obligé d'être en règle au lieu du contrôle. C'est tout, peu importe d'où le bateau vient et encore moins où il va.
Gilles

08 mar. 2015
0

Juste pour rire
juillet 2014 temp magnifique
pogo 1050, vitesse 14kn
contrôlé 2 x surn100nm par la douane
la totale hélicoptère, gros bateau, gros gonflable, gilets pare balles et mitrailleuses
mais sympa les gars

09 mar. 2015
2

Je vais en Irlande et en Espagne en solo par le golfe de Gascogne depuis des années sans ce matériel avec un bateau catégorie B et avec une assurance qui ne m'autorise pas à naviguer en solo plus de 24h! Mais j'ai un BIB radar récepteur AIS , flash light sur le bras et harnais.Je préfère investir les 1500 euros dans mes voiles ! Je ne vais pas changer mes habitudes pour un législateur qui n'a jamais vu l'eau de sa vie !!! Pour les contrôles à 60 nautiques d'un abri je demande à voir !

09 mar. 2015
0

La question initiale de Bernard1968 concernait le cout.

09 mar. 2015
0

les tarifs sont tellement fluctuants que c'est difficile à dire,
simplement si on se base par ex sur 20% de remise sur des prix publics généralement constatés, sur env 2000€ de coût, ça ferait 400€ d'éconocroques ... pas mal quand même non ?

09 mar. 2015
0

Oui, la Sécurité n'a pas de prix à bien y réfléchir mais si on peut faire des économie en restant somme toute bien équipé ...

à la louche pour être en règle 1800/2000 euro max.

09 mar. 2015
0

Je n'aime pas les louches , même pour la confiture ça a tendance à faire grossir ;
A la petite cuillère
bib 850 euro
balise 300 euro
vhf flottante 160 euro
pharmacie 220 euro

total 1530 euro en prenant les prix d'appel sur le catalogue compass.

Dans la mesure où ce sont des prix d'appel, il est sans doute très difficile d'obtenir un prix sur un achat groupé

Sur svb , les prix de bas sont un poil plus élevés , sauf pour les bib qui au même prix ne correspondent pas au pavillon Français

Que manque t il ? Peut on trouver moins cher ailleurs?

09 mar. 2015
0

Ce qui est (AMHA) incompréhensible, c'est le pourquoi de réglementations si différentes d'un pays à l'autre, alors qu'elles ont les mêmes infos de base, et le même objectif.
Dans le domaine de la santé, peut-on imaginer le vaccin contre la grippe obligatoire et déconseillé des deux cotés de la frontière de deux pays européens ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (83)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021