Coût de la construction amateur

Bonjour

A la recherche d’un voilier acier (DI ou DL) d’environ 11m, je me rend compte que les bateaux d’occasion « prêts à partir » sont au dessus de mon budget.

Le type Chatam 37, en dériveur, me semble bien correspondre à ce que je recherche.

Il devient évident que la construction amateur sera la solution pour y arriver, que ce soit une construction complète ou un aménagement à partir d’une coque nue.

Avant de me lancer, il reste les deux aspects principaux à évaluer ; le temps et le coût d’une tel entreprise.

Peut être pouvez vous m’aider à me faire une idée plus précise de ce qui m’attend.

Pouvez vous me donner une estimation du temps et des coûts des différentes phases de construction ( Coque, Motorisation, Aménagement, Gréement)

J’ai bien conscience qu’autant les coûts que le temps passé peuvent varier suivant le type de construction et d’équipement recherché, mais je n’ai besoin que d’un évaluation pour me décider.

Merci de votre aide, et bons vents à tous.

Michel.

L'équipage
30 jan. 2007
17 mar. 2007
3

le temps perdu ne se rattrape... jamais plus...
franchement, pour en avoir fait un, c'est du temps perdu sur la vie, pendant ce temps là tu peux naviguer et il y a tellement d'occasions qui n'attendent que cela...
Donc, question de psy, voulez vous bricoler ou naviguer...
bonne pêche au bateau d'occasion
a plus

30 jan. 2007
0

dans tous les domaines
une construction amateur coutera toujours plus qu'une construction industrielle neuve, mains d'oeuvre en moins...

le choix de la construction amateur est plutôt le choix de savoir ce que l'on a, de pouvoir faire des choix de fond sur la construction, voir des impasses sur des aménagements.

alors si on le compare à l'occsaion... y a pas photo,

compare avec un extrème, une bagnole, va acheter les pièces pour en construire une,elle te coutera 4 ou 5 fois le prix neuf;

seul avantage , c'est d'étaler sur de longues années le financement que ne t'accorde pas le banquier ;-)

il y a aussi des bateau pas finis, qui ne demande qu'un gars pour les finir...

ou alors revoir la taille du projet à la baisse, ou faire comme pas mal , un tupperware plus petit ;-)

bon vent

30 jan. 2007
0

en fonction du carré.. ou du triple
j'ai construit deux bateaux...:
- un deriveur léger type 420, en bois epoxy... bref temps élapse 6 mois, cout 2500 euros environ, pour un bateau de 4,60 m et environ 130 kg

  • en cours un tri repliable de 6m80, et 350 kg (environ) en sandwich.. bref cout environ 15000 euros.. mais temps très long.. plus de deux ans.. mais la car je n'y travaille que les we

donc pour un "vrai" bateau de "voyage"... je n'ose imaginer les temps et les couts.. car c'est qd même en fonction du volume des matériaux employés...
En dehors du sujet: faut il passer du temps à faire.. ou à naviguer.. moi j'aime bien faire les deux

30 jan. 2007
0

pour ma part

au debut de ma preretraite j'avais envisagé de construire mon bateau apres avoir passé ma vie à construire ceux des autres (enfin pas dans le m^me creneau)...

Apres avoir bien pesé le truc durant 6 mois je me suis de nouveau rendu compte que c'était trop cher.ça vaut pas le cout.

Il y a tellement d'occas .

A mon sens l'on construit pour la satisfaction de realisé quelques chose pas pour navigué ce sont deux choses differente.

Oh biensur l'on trouvera toujours des exceptions et des reussites mais les autres ...sont passés sous silence.

Pour faire un bateau de 11m ...je dirais 5 à6000h
josé

30 jan. 2007
1

ça varie
pour un 12m typique voyage:
de an à plein temps, outillage chantier et deux ou trois gars compétents, a 5 ans (moyenne des copains qui ont mis a l'eau en bossant le we), à 10 ans pour les dielettantes, voire jamais fini pour d'autres

30 jan. 2007
0

amateur ...
Le choix de construire un bateau en amateur ne doit pas être dictée par une approche economique .
C' est plus philosophique !
Trop de gens croient encore qu' un bateau est une coque avant tout . En fait , un bateau est un tout , avec un amenagement interieur , un grement , un accastillage , une sellerie ...et pour finir , un "mobilier" qu' il faudra deplacer pour le mettre dans son element naturel .
De plus , on oublie aussi les problèmes de financement et d' assurance . Dès que l' on parle de construction amateur , beaucoup de portes ce ferment .
Je crois que la preparation d' une construction amateur est une entreprise qui ne peut être faites que par des surdoués qui ont par ailleurs toute mon admiration .
Le constructeur amateur doit :
Avoir des doigts en or , un outillage exceptionnel , des amis sur qui compter , un archi disponible , une bonne connaissance le la legislation sur le sujet, un bon compte banque , une femme qui a les mêmes envies !!!Et pour finir , du Temps !!! beaucoup de temps !!!

30 jan. 2007
0

8000 heures
c'est ce qu'il faut compter en moyenne pour un 11m à 12m moyennement fini (champs pas travaillés, pas de bois massif,...) mais bien réalisé (isolation,...).
le prix peut aller de pratiquement rien (exemple du cata de palavas) à 2,5 fois le prix du neuf.

en travaillant 8 heures par jour ça ne fait que 3 ans à temps plein sans WE ni vacances. Il te faudra quelqu'un pour t'occuper des commandes, des livraisons et de tout ce petit monde annexe sans qoui ton bateau ne verra jamais le jour.

30 jan. 2007
0

Si les bateaux que tu visites sont au dessus...
...de ton budget !...

... c'est aussi que ton budget est en dessous de tes envies ! :-D

Et il est de combien ton budget ? Sans indescrétion ! ;-)

On pourra alors peut-être te dire ce que tu pourrais trouver.

Quand aux "tupperware" par rapport aux "aciers", les premiers ont l'avantage de pouvoir passer au micro-onde... :-D

30 jan. 2007
0

Parlons budjet...
Mon budjet est de 40000€ et mes envies ... ne sont pas chiffrables. :-)
Il semble qu'a la palce de construction amateur, il me faut trouver une ocas à remettre en état. J'ai déja restauré une ancienne ferme (10 ans de travail le WE et las vacances avant de l'habirer) et je ne me sent pas de recommencer avec un bateau.
Par contre je reste déterminé sur le materiau; acier (ou alu) et sur la longueur 11m.

05 mai 2021
0

Bonjour,
si tu es à la recherche d'un bateau amateur,
je dois m'en séparer parce que j'ai perdu ma moitié, de suites d'un terrible cancer: ce bateau c'était toute sa vie. Il reste nos souvenirs. Tu trouveras les caractéristiques aussi dans ma contribution sur le site. Le prix est discutable. C'est une goélette acier, un professionnel des voiliers se charge des visites, car il le connaît par coeur comme son bébé. Nous étions aussi très sérieux sur l'entretien. ( Tél. 0679545565 Matthew DAVID - Port Napoléon)

VOILIER GOELETTE

CHARACTERISTIQUES

Marque / Modèle : GOLETTE ACIER ESCUDIER Année : 1981 Construction : Acier Longueur : 14.8 m Largeur : 4.20 m Tirant d'eau : 1.9 m Cabines : 4

Capacité de eau : 1000 L

Capacité de fuel : 600 L

MOTEUR : PERKINS 4236 (80CV) , INVERSRUR : BORG WARNER 2.1 , LIGNE D'ARBRE . TBE.

Équipement

Électronique Central de navigation : - Sonde - VHF- Pilot Autosimrad interfacé - GPS - Radar - Receptor BLU - ELECTRICITE ET ELECTRONIQUE 2004 - NAVTEX ICS -

EOLIENNE aerogene 6

3 Batteries(s) 12 V / 170 Amp/H

Chargeur 12 V / 60 Amp -

Circuit 220V

Frigo 12v

Four a gaz

Groupe electrogene : BMW ( HS )

Panneaux solaires 110W .

Guindeau: Lofrans electrique 700w ( moteur neuf 2019 )

Voiles :_ GV - Génova - Trinquet - 2 TRINQUETTES BOMEES. :_ Génois - 2 mats marco polo 15M - DORMANT 2001.

Barre : verin hydraulique poussé 2.5T.

Coque et pont : Acier TBE , Peinture du coque : bon : Sous marine : decapé 2021 novel primmer,pret pour antifouling

Pont : acier sur le pont arriere change 2021 par un chantier naval,

TRAVAUX A PREVOIR :

PEINTURE DU PONT A FINIR

Finishion du charpente interieure a finir ( REMONTAGE )

Greement dormant: a controler / reviser

Voile: à reviser

Greement / accastage: à reviser

Voilier de croisiere et du grand voyage

Place de port possible.

Bateau tres peu navigue ces dernieres annees, chantier arrete cause deces du proprietaire, reste a finir.

Voiliers similairs : Ketch, Habitable, Coque acier, à finir.

06 mai 2021
2

Je suis désolé pour vous, et pour ce message qui n'a pas du être facile à écrire.

@équipage : J'INSISTE ! Combien de temps encore laisserez vous les membres se planter en répondant sans le savoir à des fils vieux de dizaines d'années ?
Un petit popup d'alerte, ca ne coûterait pas grand chose et n'engage à rien !

06 mai 2021
0

Toutes mes condoléances.
Commencé en 1981 et pas fini 40 ans après!!! Cela peut éclairer sur le temps nécessaire pour une construction.

06 fév. 2007
0

il y a un chatam 33
en acier à vendre dans les petites annonces aujourd'hui à 40000€ prêt à prendre le large

30 jan. 2007
0

construction amateur
A titre info, si çà peut être utile.
Temps de constrution d'une Hermine 36 dans mon chantier. Coque alu à bouchains vifs, pontée, portique, lestée, dérive en place hors hydraulique, redressée, prête à peindre, hors sablage: 1800 heures (on peut tomber à 1400 mais il ne faut pas être regardant sur la finition, ce que je ne voulais pas).
Compter au total environ 2,5 fois ce temps pour être prêt à aller à l'eau en version pas trop compliquée pour les aménagements.
A mon avis, il vaut mieux acheter une coque nue (ce qui garantit la qualité d'exécution de l'essentiel et encourage car c'est long de partir de rien). Une coque nue, c'est pas trop cher.
OU ALORS,
chercher une occasion, quitte à la retaper. Tout dépend des bugets.

J'ajoute qu'il est dommage de se tourner, si on veut absolument constuire de A à Z, vers des vieux plans qui ne prennent pas en compte l'évolution de l'architecture. Quant à l'acier dans les petites tailles, je n'en vois pas l'intérêt. Pas sous les 12 ou 13 m car le matériau est trop lourd. Mais le mythe du coffre-fort à la vie tenace. On peut faire léger et solide... et pas forcément en métal (je suis ancien constructeur alu !. Le stripplanking est plus rapide, pas vraiement plus cher et bien plus adapté à la constuction amateur. Avis qui n'engage que moi mais le bateau acier en plaisance a vécu, hors applications particulières type charter antarctique à longueur de saisons. Et encore. Autant prendre de l'alu, aussi solide, voire plus car élastique et pas de pissures de rouille partout.
A+

31 jan. 2007
0

Pla,s anciens ou pas
Cà ne veut pas dire que je pense que le bateau n'est pas " bon pour un TDM" ! Le plan du Chatam date de quand ? Parce que quand je compare avec les dessins de F Lucas, de Lombard ou de Plessis, par exemple, çà date ... Et sur l'eau, j'ai pu comparer, et là, çà datait encore plus. Mais ce n'était pas la dernière version du Chartam, peut-être.

De toutes façons, il ne faut pas rêver: des petits bateaux de grand voyage doivent sacrifier leurs performances au profit de la charge utile. Les 2 tonnes classiquement embarqués sont à peu près incompressibles pour laplupart des couples et plus le bateau est petit, plus il sera pansu pour porter ces 2 tonnes. Et moins il ira vite (et c'est d'ailleurs, ce qui plaide aussi pour un matérieau plus léger que l'acier dans les petites tailles). Affaire de choix et de budget. Mais on peut partir avec un petit bateau à condition de savoir voyager léger. C'est ce que je fais en me contentant de 800 kgs, eau et gasoil compris mais hors moteurs diesel. J'ai un petit cata de 12 m, léger et comme je ne veux pas d'une caravane, je fais des sacrifices de confort (et des prodiges de débrouillaridse aussi). Mais je suis seul et en couple, ce serait sans dote différent.
A+

09 fév. 2007
0

quel coût
bonsoir,
j'aurais voulu savoir à quel tarif trouve t'on le chatam 37 DI en alu prèt à naviguer construit par le chantier Caroff?
merci

09 fév. 2007
0

nivaguer...
divaguer...
euh....naviguer

30 jan. 200716 juin 2020
0

Pour SEGUIN,
je trouve que traiter un Chatam 37 de vieux plan qui ne prend pas en compte l'évolution de l'architecture est un peu exagéré. Le Chatam 37 acier est comme l'Atlantis 370 alu le même plan Caroff qui en est à sa version 3; pour info voici la photo du mien, un Atlantis 370 alu version 2

09 fév. 2007
0

coque alu chantier Dujardin
aménagé par Marine Atlantique au Croisic prêt à nivaguer environ 240 000/250 000€

Dans ce cas le bateau s'appelle Atlantis et non plus Chatam (qui est le nom donné au plan de Caroff)

30 jan. 2007
0

bin oui
mais l'alu non plus ne passe pas au micron onde chez le banquier non plus d'ailleurs...

le bon bateau est celui que l'on peut se payer et entretenir, le reste on fait avec.

quand on choisit une maison c'est pareil,on en regarde on en visite, on fini même par la construire soi meme ( là sa vaut le coup, mais 3 ans de boulot pareil sans vacances)

et puis qued t'es à la troisième, tu prends celle qui rentre dans le budget et qui a assez de pièce pour la marmaille...

non ??

30 jan. 2007
0

Affimartif Philippe !
Et l'immobilier a tellement flambé que certains achètent des bateaux pour se loger !

30 jan. 2007
0

tu peus aller
voir sur:
www.yachtworld.com[...]orm.jsp

ou alors sur :
www.monbateau.com[...]/

il serait étonnant que tu ne trouves pas un canot qui corresponde a tes reves et pret a naviguer

bon courage ;-)

30 jan. 2007
0

Merci Michel "Mro"...
... pour ta confiance en annonçant ton budget. ;-)

Mais à ce prix là...??? Et tout à un prix !

11 m en acier à la rigueur, et encore, dans quel état ? voiles, moteur, équipement ???
Un coup à devoir rajouter la moitié de son prix pour le remettre en état.

En alu faut pas y penser ! :-(

Ou alors trouver un vendeur hyper "pendu" qui doit se "débarrasser" à tous prix de son bateau !

Bonne recherche. ;-)

30 jan. 2007
3

Question récurrente
Dans ce genre d'aventure, chaque expérience, chaque trajectoire est différente.

Difficile d'en retirer des généralités.

Ce que je peux en dire d'après mon vécu, c'est que ce n'est surement pas la façon la plus économique d'avoir un bateau.
Si on se lance dans une construction, c'est qu'on a dépassé le critère du prix de revient. On le fait par ce qu'on en a envie, parce qu'on veut réaliser quelquechose de ses mains.
Ce n'est pas une entreprise raisonnable qu'on peut quantifier. Il faut prendre ça comme un caprice, une œuvre d'artiste.
La valeur réelle de l'objet à la fin ne refletera jamais le temps et les sacrifices investis.

Je parle pour les individus de base comme moi, dont le principal atout est juste une détermination en béton.
Il y a évidemment des surdoués, des virtuoses, qui réalisent des prouesses, mais ils restent des exceptions.

A mon avis, si tu te poses des questions quant à la rentabilité d'une construction amateur, c'est que tu n'es pas prêt. Rencontre des constructeurs amateurs, écoute leur histoire, leurs motivations. Elles seront toutes différentes.

Quand la construction devient comme un besoin, parce que tu sais que ce projet fait partie de ta vie, et qu'aucun argument ne pourra te faire changer d'avis, quand les seules questions que tu te pose ne sont plus "vais-je y arriver ?" mais "comment vais-je y arriver ?", là tu peux te lancer.

Construire un bateau, c'est un peu comme gravir un montagne.
Du bas, tu vois le sommet, là-haut. Tu te dis "facile, suffit de mettre un pied devant l'autre !" et tu pars.
Au début ça gimpe gentiment, tu as une pêche d'enfer et tu ne quittes pas des yeux le sommet qui te guide.

Puis viennent les premières difficultés, les premiers doutes. Tu regardes ce que tu as fait puis ce qui te reste à faire et tu comprends que ça ne va pas être du gateau.
Plus tu montes, plus la paroi devint verticale, et ton champs de vision se réduit au rocher que tu est en train d'escalader. Quand tu relèves la tête, le sommet disparait dans la brume.
Surtout, ne pas réfléchir, ne pas s'arrêter, se concentrer sur ce putain de rocher qui t'empêche d'avancer et éventuellement prévoir le suivant.
C'est dur, tu en chies, mais au bout d'un moment, à la faveur 'une éclaircie, tu vois la vallée dans le bas et tu mesures le chemin parcourru. Tu mesures en même temps ta détermination, car tu vas en avoir besoin pour arriver jusqu'au bout. Tu mesures aussi celle de tes compagnons de cordée, car c'est tous ensemble que vous avancez, tu ne peux pas les tirer jusqu'en haut contre leur gré.

Au début, ton portable sonnait souvent. Tous tes copains t'appelaient pour t'encourager. Maintenant les coups de fil se font plus rares. Les gens en ont marre de te savoir toujours indisponible.

Il y a des périodes fastes, où tu trouves le bon rythme, ou chaque effort est récompensé. Un peu plus loin, va savoir pourquoi, tu dérappes à chaque pas, tu glisses, tu perd du terrain. Il faut racler les fonds de ta réserve d'énergie et repartir. Toujours...

Et puis un jour, ça y est, tu grimpe les derniers mètres et tu t'assoies au sommet de ton exploit.
Dire que le paysage est beau serait vraiment réducteur. C'est divin !

Tu embrasses tes compagnons de cordée. S'ils ne t'ont pas abandonné en route, vous avez tissé de sacrés liens entre vous. L'effort vous a rapproché et ce sommet sera à jamais le vôtre.

30 jan. 2007
0

Bien résumé
Alors là, je me le sent de moins en moins :-)
Ceci dit, tu as raison, et ça illustre bien les avis précedents.
Il me reste à trouver le bon compromis entre le budjet l'achat, le temps de restoration et aussi la possibilité de naviguer... ça reste l'objectif.

Merci à tous pour vos contributions

Michel

30 jan. 2007
0

et une ch'tite étoile, Philippe !
c'est trop bien dit et très bien ecrit.
La comparaison avec le sommet à atteindre est excellente !

Jacky
constructeur amateur et ex-alpiniste

30 jan. 2007
0

Une étoile....sepia
c'est bien dit, bien imagé :bravo:

ps j'y connais rien en construction amateur

30 jan. 2007
0

achete un programme télé pour 1 €
il y a une émission qui s'appelle " faut pas réver"

si tu as tout compris tu n'auras pas perdu ton €

un Dériveur de 11M en alu pour 40.000 €? c'est de la naïvitude, mon ami...

40.000 € c'est déjà une belle somme à mettre de coté et c'est toujours avec de gros sacrifices pour la majorité d'entre nous

mais pour un bateau de voyage de cette taille c'est beaucoup trop court, malheureusement

ou alors avec certains ferros ou coffres- fort aciers plus très jeunes et très moyennement équipés

il faudrait revoir certaines contraintes du programme

amicalement

30 jan. 200716 juin 2020
0

Rien de nouveaux
Nous avons construit Erendil il y a dix huit ans.
Quelques leçons :
- Nous étions 6 à temps plein (c'est à dire que le budget comprenait aussi une rémunération suffisante pour que chacun de nous mange, s'habille, dorme...).
- Cela nous a pris 12 mois.
- Nous avons commencé dans un local de 120 m². Dès que nous avions fini les moules, nous avons déménagé dans un local de 300 m². C'était indispensable.
- Le coût final s'approchait de celui d'un Maldive (qui sortait à la même époque), mais Erendil était nettement mieux équipé (voiles mylar, accastillage à billes) et aussi nettement moins aménagé (peu de menuiseries, pas de vernis, pas de tiroirs, de portes de placard ou de trucs comme ça).
Mon avis :
Il est absolument indispensable :
- d'avoir tout le budget au début de la construction (ou de la rénovation, ou de l'amménagement de la coque nue) pour ne pas perdre du temps.
- d'avoir un local fermant à clé, équipé d'un minimum de matos sérieux (comme par exemple un portique de levage pour manutentionner les machins lourds).
- Sans en être totalement certain, je pense quand même qu'il vaut largement mieux faire comme nous, c'est à dire laisser tomber le reste et ne faire que ça (la construction) plutôt que d'y consacrer ses weeks ends pendant 12.000 ans.
T'en aura marre effectivement avant la fin.

Et enfin, c'est un bonheur sans comparaison effectivement de mettre à l'eau le bateau que l'on a construit. Evidement, pour cela, il faut le finir et qu'il ai l'air de quelque chose...

Jacques

30 jan. 2007
0

le piège
c'est que comme on fait soit même on considère que l'on fait beaucoup d'économie sur la main d'oeuvre et quand on choisit l'accastillage; les équipements on prend le meilleur du meilleur, et là la facture explose....

30 jan. 2007
0

40000 euros
cherche hors du marché français (ils sont trop riches ;-) ). Un alu pourquoi pas , mais sans problème un acier de 11 à 12m si c'est ce que tu penses être le mieux pour toi. Tu dois même pouvoir le trouver presque prêt à naviguer, mais il te faudra faire des concessions sur le niveau d'équipement (l'âge,...).
PS : Les allemands aiment aussi l'alu et quand ils veulent vendre, ils savent vendre :-) .

30 jan. 2007
0

4 secondes de recherche google
et voilà un bateau certes pas DL ou DI
www.wysistat.net[...]er.html

construction garcia. prix demandé 40000. tu vois, c'est pas très compliqué. Internet te donnera une idée aussi de ce qui se fait ailleurs qu'en france et bonne chasse :-) .

30 jan. 2007
0

tout est dit ou presque
c'est mon 5 em bateaux..
j'en ais construit 2 et restauré 3..avec un budget limité il vaut mieux restaurer..tu auras la sensation de l'avoir construis..tu achète un bon bateau ,solide bien pensé ,un peu crade mal aménagé , pas cher...tu casse tout et tu refais a ton gout..tu réutilise un maximum du matos que tu enlève , peu d'achats , rien que du temps..

30 jan. 2007
0

Si je n'étais pas si vieux
j'en recontruirais un autre.... Car dans mon cas parti d'une coque nue, à plein temps, j'ai mis 8 mois pour le rendre naviguant, et les finition se sont faites en tunisie... Quant aux prix de revient de l'opération à peu près le tiers de l'équivalant chantier. Mais attention il faut être sûr de soi pour éxécuter chaque étape, et être très bien outillé, ne pas hésiter à discuter les prix et mettre en concurence tous les fournisseurs.

30 jan. 2007
0

Construire un bateau
Après avoir lu vos avis je vois qu'ils sont bien partagés.Pour ma part mon temps je ne le chiffre pas et certainement comme tous ceux qui on construit et qui construisent encore.Une idée que j'ai du mal à comprendre:"achète plutot une coque nue à finir" une coque nue c'est environ 5T d'acier à moins d'un euro le Kg soit 5000€
On ne voit pas tout les jours des coques nue à 5000 € Quand au choix de l'acier plutot que l'alu pour ma part je sais que n'inporte ou que je me trouve je peu reparer moi même sans moyen lourd ce qui n'est pas le cas pour souder de l'alu etc... Cela peut paraitre bénin pour certain mais important pour d'autre.Construire ce n'est pas forcement avoir le budget global au départ à moins de vouloir faire vite ,mais si on veut faire vite pour naviguer et qu'on à les roros et bien on fait comme tout le monde on achète.Le choix de construire est bien une affaire d'individu et ce qui est vrai pour l'un ne l'est pas forcement pour d'autre.La décision de construire apartien bien uniquement à celui qui va construire

30 jan. 2007
0

Voir des constructions
perso.orange.fr[...]ns.html
Si le lien copié ne marche pas

liens voir des plans caroff
Bon courage

30 jan. 2007
0

Vive l'occase !
J'ai acheté voici deux ans mon Sangria pour 3500 euros. A ce prix évidemment beaucoup de choses à revoir.

Un an de travail assez intensif et le voila reparti comme neuf (enfin presque) Et prèt à naviguer.. Moyennant 3000 euros supplémentaires.

Par rapport à un voilier neuf où à une construction perso, il n'y a pas photo, comme on dit.

Beaucoup ont parfaitement résumé la situation. C'est la détermination qui est en jeu dans une construction amateur et il en faut une sacré dose. Et l'envie très forte d'avoir un bateau qui correspond exactement à ces désirs. Et aussi la passion du bricolage.

Pour le temps passé: sur un 11m, 5 à 10 ans de sacrifice selon le niveau technique personnel et le résultat désiré, à 1 ou 2 personnes.

Et puis il y a beaucoup trop de voiliers qui ne naviguent plus et qui cherchent un nouveau propriétaire...

31 jan. 2007
0

reflexion personnelle qui n'engage que moi
la construction est une autre aventure.
Rares sont ceux qui aboutissent, mais pour ceux-là, c'est souvent parce que leur véritable but était de naviguer et non pas uniquement de construire.
Comme quoi... tout est loin d'être aussi simple.

31 jan. 2007
0

Tout n'est pas aussi simple,
car il en est pour qui le véritable but est de construire et non pas de naviguer. J'en ai connu et ceux-là vendent souvent leur bateau terminé en pensant déjà au prochain.

Ce sont les plus veinards, ce temps passé avec le marteau et la clef de dix est pour eux un moment de réjouissance.

31 jan. 2007
0

Je ne regrette pas mon choix
J'ai décidé de me construire un second bateau en Juillet dernier.
1- parce qu'en Thailande je ne trouve pas de bateau qui me plaise.
2- parce que le bonheur de mettre à l'eau celui que l'on a pu construire de ses mains n'a pas de prix.
3- Un bateau de 11 mètres tel que je le construis coute au bas mot 1 million de FF en France,le mien me revient à 150,000 FF ( et pourtant,sans forfanterie,le financement est bien le cadet de mes soucis ).

Alors bien sur ce ne sera pas un Riva,pas de bois verni ,tout est peint ,pour l'entretien,mais le fait de l'avoir pensé,et dessiné,me permet d'avoir un bateau réellement adapté à mes besoins,une seule cabine,une seule toilette,une seule cuisine,un seul poste de pilotage,mais de beaux volumes et la possibilté de s'assoir au moins à douze pour les balades à la journée.

Le choix du matériau est personnel mais le strip-planking me parait vraiment le meilleur,sauf à vouloir naviguer sur le cuirassé Potemkine ( et sous réserve de ne pas être allergique à l'époxy !!! voir épisodes précédents !!!)
Mais que d'avantages:
Matériel portatif léger,j'ai une scie sauteuse,deux scies circulaires,une perceuse,une ponceuse,des serre-joints et roule ma poule.
Pas de pièces lourdes à manipuler.
Je travaille seul,
Enfin presque !!!
Ne mentons pas !!!
L'après-midi j'ai engagé une spécialiste !!
Ma femme de ménage vient m'aider et nettoie les gamelles d'époxy de la veille,et quand je lui dis tiens là je temps que je serre ,elle tient.

J'ai commencé en Juillet,et espère le mettre à l'eau en Mars,le bateau est pratiquemet terminé,je vais attaquer la peinture,qui ne sera sans doute pas un miroir comme un swann,mais pour aller à la pêche avc les copains ça évite d'avoir les boules quand un couillon fait taper les plombs contre la coque.
J'y travaille chaque jour,entre 3 et 10h suivant mes disponiblités ( je ne suis pas à la retraite !!)
Mais quand je vois certains qui construisent pendant 10 ans ....là je n'aurai pas le courage...et achèterai une occase.

Fonce...et bon courage.

31 jan. 2007
0

4 boats apres
apres 4 constructions de voiliers
n° 1 : km 9.50 construction integral d apres un kit , 2 ans au taquet ( france tahiti avec )
n°2 vulcain 5 , a partir d une coque ponté lesté , 8 mois a plein temps et j avais le budget complet ( france guyane antilles )
n° 3 apocalyspe , soubise/lerouge , a partir d une coque ponté et avec tout la structure de soubise et vie chez tournier , 3 mois a pleins temps( j avais le budget avec 10 ans de credit) et finition a traves l atlantique !! ( 4 transats et divers courses avec )
n° 4 proto , plan lerouge de 45 pieds , construction complete de chez complete !! 5 ans en bossant 6 mois par an a plein temps j estine a 6 000 heures ( pas le budget demarré avec 3 000 euros )
N°5 achat d un catana 40 ou je suis en plein refit , deja 1000 H de boulot
bref avec 40 000 euros de budget oublie tout de suite si tu veux en profiter rapidement
demande a boulal , je n ai jamais lu son buget , ca t aideras a savoir ce qu il faut , temps , courrage ( il en faut x par 100 voir 1000 )

31 jan. 2007
0

Pour ce qui est de la durée

Voici une experience.

Deux collegues 30/35ans en construction navale , l'un a été responsable de la salle à tracer , l'autre ingenieur.Donc il y a tout lieu de penser qu'ils savent ce qu'est un bateau.

ILs ont passé 18 mois pour construire un RM 10.5m en travaillant 40h par semaine.soit environ 6000h de travail.

Et je dois ajouter que lorsque l'on est du metier l'on a tout un reseau autour de soi qui n'est pas negligeable et qui aide bien.

josé

31 jan. 2007
0

Question au expert
Bonjour a tous, je prend souvent un grands plaisir a vous lire.
J’ai la possibilité de pouvoir racheter pour pas chère un Jeaneau des année 80
J’aimerais avoir votre avis sur le coût de remise en état c’est un GINFIZZ
Il y a une réfection moteur un aménagement total à refaire (électricité, plomberie, confort, sellerie, peinture total, électronique). Un ponçage total et nécessaire.

Si vous avez des idée te temps de travail et de coup total cela m’aiderais bien pour me décider.

Précision j'ai l'a chance par ailleur d'avoir un local fermé et chaufé pour travailler confortablement ..

A+
Yann

31 jan. 2007
0

dificile
sans avoir vu le boat , deja avec un local chauffé tu gagne 30% du temps ( ce matin 3 degres dans le cata et humide , dur de ce mettre au boulot ) la realité c est que des que tu demonte tu vas tj plus loin que prevut , t attaque un boulot puis t appercois que c est degueullesse derrier, donc peinture , ou bois pourrie , tuyeau d eau , de pompe de calle limitte etc ... puis tu te dis tant que j y suis je vais demonter l esemble du mat , aie , des pieces a changer , trouver un tourneur qui te promets ca dans deux jours et 15 j apres tj rien , bague de safran , on change , merde ca rentre pas retour au fraiseur , changement du reseau electrique t arrache tout en 2 heures et 15 j pour refaire , bref c est tj beaucoup plus long que prevut

31 jan. 2007
0

pour un programme identique,
mais pour un voilier de 7,50m (mon Sangria 1971) avec aussi une réfection du mat: autour de 1500 heures. Chiffre très approximatif.

En revoyant complètement l'aménagement intérieur, j'ai découvert pas mal de choses qui n'allaient pas et qui étaient dues aux méthodes de construction en série vraiment pas sérieuse à l'époque.

La restauration d'un voilier, sur certains points, pose souvent plus de problèmes qu'une construction où tout est décidé d'après plan et se construit avec logique. Par exemple, certaines pièces ne sont pas démontables et il faut faire preuve d'ingéniosité pour contourner cette contrainte, et y passer plus de temps que prévu.

31 jan. 2007
-1

sur un gin fizz
moins tu touches à la quille et mieux c'est celles ci ayant une petite tendance à se casser en deux morceaux très lourds

ensuite c'est un bateau très sombre à l'intérieur et un petit coup de peinture blanche sur certaines boiseries prend bien moins de temps qu'un gros ponçage pour vernir et fait bien plus d'effet

un peu de skai mat agrafé aux plafonds ( par recouvrement et agrafage sur le dessus) ne fait pas de mal non plus

j'avais viré les plexi de cloisons ce qui améliore le bateau et le rend + moderne

pour le moteur trois solutions c'est un Couach RC30 d et tu attends qu'il te lache pour le virer et le remplacer, surtout ne pas faire de frais dessus ni perdre de temps

c'est un 4108, une petite révision un petit coup de peinture et ça roule

bien vérifier l'étanchéité entre la tube d'étambot en laiton et la coque car c'est un point faible qui fait entrer pas mal de flotte dans la cabine arrière et c'est indétectable sur certains modèles, sauf quand le cul s'enfonce un peu trop

amicalement

31 jan. 2007
0

Tu peux
toujours te rassurer en changeant les boulons de quilles sans toucher à celle-ci. Un déquillage c'est toujours très délicat et pas forcément nécessaire même sur un voilier ancien.

Parfaitement d'accord avec JP sur la nécessité d'éclaircir l'intérieur: c'est ce que j'ai fais sur mon sangria ( placage acajou devenu marron ) et la différence est flagrante: impression d'espace accentuée et impression globale plus "positive"

Pour ce qui me concerne, j'ai bénéficié d'un hangar, c'est le minimum vital pour bosser sérieusement dans ce genre de travaux importants.

31 jan. 2007
0

pour vérifier l'étanchéité
il faut regarder à l'intérieur, sous le plancher de cabine arrière et il y a deux version

une où l'étambot est visible sur sa longueur et il suffit de regarder qu'il n'y a pas d'eau

une autre version avec un plancher fixe formant coffre dans lequel est l'étambot

dans ce cas, quand le bateau est hors d'eau, il faut démonter le flasque d'étambot extérieur en enlevant les deux vis qui sont prises uniquement dans l'epaisseur de la coque et voir si l'eau ne sort pas par ces trous

remonter en étanchant bien

pour ma part, j'avais moussé à la mousse fermée tout ce coffre pour éviter les entrées d'eau

j'avais aussi mis du formica blanc mat sur la table, la table à carte et le bloc cuisine

amicalement

31 jan. 2007
0

difficile certainement
Merci Rolle pour tes remarques..

Dans la liste de ce que je prevoirais de faire:

Le bateaux a 30 ans donc je prévoie un déquillage.
Refaire totalement la peinture de coque et d’en profiter de faire un traitement osmose.
J’imaginerais bien ajouter une jupe mais bon cela me semble rallonger fortement le travail
Le pont est propre j’imagine juste de mettre du faux teck dans le coquepit la peinture est très très propre
Refaire l’électricité totalement
Plomberie ajouter un cuve a eau noir plus changement de toute la plomberie.
Peinture des fonds
Cuisine + amélioration des coffres.
Pause de l’électronique neuve sauf pilote déjà existant directement sur secteur.
Verni total
Vaigrage total
J’imagine sous traiter la partie cousin qui sont tous a refaire ainsi que la capote de roufe.
Le moteur mérite une bonne révision il n’a pas tourné depuis 5 ans 2500H. certainement partiellement sous traité aussi .

Si certain d’entre vous on déjà réaliser certain morceau de ce type de travaux avoir une idée du temps passé m’intéresse fortement.

Par exemple poncer tout l’intérieur d’un Gin fizz c’est combien de temps cloison, + fonds (ponceuse excentrique + aspirateur branché dessus)
J’ai imaginé cela en 2 semaine plein temps cela vous semble réaliste ?

Merci par avance pour vos réponses

Yann

31 jan. 2007
0

bonne basse
Merci pour cela me donne une idée.

J'ai l'avantage d'avoir un grément vraiment en tres bonne etat ... pas les voiles mais bon ....

1500H tu etait dans de bonne condition pour bosser?

Merci de ta reponce

Yann

31 jan. 2007
0

re; sur un gin fizz
Merci JP pour ces infos ..

pour le moteur c'est un 4108 ... donc je garde ;-))

Donc la quille je ne touche pas cela gagne du temps mais il y a pas de risque que les gougeons de quilles soient ussée?

Quel est la procedure pour detecter un probleme d'etancheité sur le tube d''étanbot?

Je partage ta vision sur le cotee sonbre du bateaux.

Mon idee etait d'avoir des coussin clair dans le carree, ainsi que en refaissant le tableaux ellectrique qui est totalement pouri, avoir un fond blanc par exemple.
Sur la cuisine ajouter un maximum d'inox ou de blanc ....

Mais la peinture sur tout le verni cela me semble pas top surtout au vu de l'etat des vernis (pas mal de petits eclats)

A+
Yann

31 jan. 2007
0

Bien réfléchir...
Sans connaître ton âge, je le devine comme étant celui de la force, impatiente de réaliser enfin un rêve au long cours. Le rêve, nous sommes une majorité à le partager ici et tes constatations et questions ont été ou/et sont les notres, après avoir été ceux de bien d’autres avant nous. Le rêve, il a commencé souvent il y a longtemps, sur les cahiers d’écolier où aux heures ennuyeuses on dessine des bateaux comme Prévert faisait le « portrait d’un oiseau » et en imitant son « Cancre » qui «Sur le tableau noir du malheur…dessine le visage du bonheur. »
Mais au fil des années où l’on perd sa vie à la gagner on découvre tout ce qui s’oppose à la réalisation du rêve et qu’on résume sous le sale mot « argent » :
« Parce que chez ces gens-là »
« Monsieur on ne s'en va pas »
« On ne s'en va pas Monsieur »
« On ne s'en va pas ». (J.Brel)
Tout ça pour dire que le dilemme « Occasion-construction amateur » on en a parlé avec soi-même (et parfois d’autres qui le méritent) pendant des années. Personnellement j’ai opté pour l’occasion, suivant les arguments exposés ici par plusieurs. Mais j’ai connu des passionnés tenaillés par le désir de construire ; jusque parfois à ne pas naviguer lorsque le bateau est fini, à le vendre et en construire un autre !…Ta décision doit vraiment être soigneusement mûrie, documentée, appuyée sur des expériences d’autrui.
Juste une piste qui n’est pas encore évoquée ici : les catamarans dessinés par le pré-hippy James Wharram pour être vite construits, par des amateurs, à pas trop cher. Il a un succès non tapageur mais certain, se confirmant de plus en plus sur les 50 dernières années. Son site (www.wharram.com[...]/ ) et tous les liens que l’on trouve dans le monde entier en tapant « Wharram » sous Google méritent le détour relativement à ton budget, sans compter que pour cette somme tu peux dénicher un beau « Tiki 38 » d’occasion.

31 jan. 2007
0

Après

3 constructions entre 9 et 12 m, 2 rénovations plus une en cour... Quelques balades quant même entre les bricolages... ;-)
Je crois bien pouvoir assurer, que ce sera la dernière foutaise parce que ça commence à me gonfler!

Pour la question de temps, +ou- un an pour chaque construction et renovations, sauf la dernière qui traine un peu pffffff :-(

Mon petit itinéraire me permet de penser que les constructions sont toujours plus rapides et moins compliquées que les rénovations, surtout si on pousse un peu les conneries comme moi maintenant

pfffzzzz

31 jan. 2007
0

refit contre construction
pour un refit , c est demontage , modification puis remontage soit 2 operations de plus

03 fév. 2007
0

il y a pas photos
entre un refit et une construction total , mais souvent le boulot est plus important que prevut , tu peux pas savoir comment est l alu de ton mat sous les pieces inox , les fils electriques , l etat des passes coques , des bagues de safrans , boulons de quille , etat du guindeau etc etc etc , mais tout ca depand du programe , pour du local pas trop grave , mais en voyage galere , imagine toi dans une ile perdu , les chabons du guindeau naze ou l alternateur qui lache car tres vieux , un refit c est l ensemble du boat a demonter et a controler si tu veux partir , d ou le boulot important , sur mon cata , c est l ensemble complet , tout a ete demonter, controler et changer si necessaire

01 fév. 2007
0

oui mais
En effet mais lors de refit on ne démonte pas l’ensemble du bateaux.
Par exemple on ne retire pas l’ensemble de couche de strate par exemple !!!

Donc oui c’est plus long que d’aménager un coque ponté mais pas que de construire totalement un bateaux.

Dans mon cas c’est moins chère car vu le prix ou je touche le bateaux avant le réfit il y a photo.
Riens que le pilote auto sur secteur de barre, les 2 mats, le gréement neuf dormant, un moteur a réviser, une GV neuve, un enrouleur de GE
Le total de ces équipements et supérieur au prix du bateaux donc moins chère que d’aménager une coque ponté….

Certes il y a la perte de temps de casser l’existant de démonter des truc parfois impossible.
Mais bon je préfère pouvoir sous traiter certain poste ou je gagnerais certainement le temps perdu pour démonter l’existant.

A+
Yann

17 mar. 2007
0

du tout ou rien
le cout de la construction amateur varie a l'infini.

souvent, le prix a payer , c'est sa vie.

je suis d'accord avec tout ceux qui dise qu'il vaut mieux lorgner sur de l'occasion plutot que de construire, tous les constructeurs amateurs que j'ai rencontre ayant eu la meme reflexion apres avoir fini leur bateau !

ils disaient que le temps passe a construire aurait pu etre utilise a chercher et trouver "chaussure a leur pied", tout en continuant a economiser ou a gagner de l'argent qui leur aurait servi soit dans le bateau, soit pour naviguer.

Comme il a ete dit , l'economie se situe sur la main d'ouvre...a priori, car quand on voit qu'un 13 m chez jeanneau ou beneteau ca se fait en mojns de 15 jours...on se dit que la main d'oeuvre doit etre une part moins importante qu'avant dans le cout final d'un bateau de serie !

Pour les materiaux, il n'y a rien a faire, meme en ayant les meilleurs prix, ca sera toujours plus cher que les prix de gros obtenus par les grands chantiers.

l'autre erreur est de croire qu'apres avoir fait la coque et le pont on a fait le plus dur.

En fait on en est a 25 ou 30 % maxi d'avancement, beaucoup le decouvre a regret et abandonnent en s'apercevant qu'ils n'en sont qu'au debut.

je crois que la construction amateur reussie, car elle existe est bien decrite dans les messages precedents : il s'agit de passionnes de construction, en general maitrisant un ou plusieurs materiaux particulier, ayant des talents de fabrication (meme si le bateau est simplifie, on ne parle pas de clouer un crochet X pour tenir un tableau dans le salon), qui se font plaisir comme ca et en general recidivent.

la question a poser est toujours la meme en fait : quel est mon but ?

Est-ce de naviguer ?

Est-ce de construire un bateau ?

Ensuite, ai-je envie de naviguer le plus tot possible ?

ou, ai-je envie de naviguer plus tard ?

Ensuite : ou ai-je envie de naviguer, quel parcours ?

Ai-je envie de naviguer seul ?

En famille ?

Une fois tous les choix arretes on peut aller du depart immediat avec les 40000 Euros sur un 6/7 metres pour un tour du monde a la construction sur 20 ans d'une goelette de 25 metres en bois dont on etalera le budget dans le temps et qui sera l'objectif de toute une vie.

En fait tout est possible, la premiere question etant : qu'est-ce que je veux faire exactement ?

17 mar. 2007
0

Construction amateur.
Moi j'ai construit mon bateau moi même (Rêve d'Antilles), je ne le regrette pas. Ca m'a pris 8 ans c'est vrais, mais j'ai appris une foule de chose. Après cette expèrience, je constate que la première qualité à posséder est la patience et cela devant l'habileté technique. Autre point important, il faut avoir un site de construction le plus près possible de son domicile. C'était mon cas.

17 mar. 2007
0

Construction
Je mets une photo.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (30)

mars 2021