Courbe des 500Mb

Bonjour,

Je viens de m'équiper du logiciel Maxsea et du module routage.
Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce que représente la courbe des 500Mb et comment s'en servir ?

Merci d'avance pour vos réponses

L'équipage
23 jan. 2013
23 jan. 2013
0

Les météorologistes utilisent ce genre de cartes données en pression plutôt qu'en altitude car plus facile à mettre en place selon les relevés qu'ils ont.

La 500mb est une carte des pressions à 5500m ou 18000'. elle a l'avantage de ne pas être influencée par les perturbations topographiques, (ou peu), et d'être également en dehors des jets stream, ou courants de vent très fort en altitude

23 jan. 2013
0

Je comprends. comment interpréter cette coure pour faire de la voile ? est-elle utile pour calculer un routage ou est-il préférable d'utiliser l'affichages de ''toutes'' les courbes ?
De plus il est indiqué sur l'interface (je pense) la distance (ex. +5.6) entre les différentes courbes 500...ça veux dire quoi ?
Merci

23 jan. 2013
0

tu parles météo et de la carte des 500Hpa ?

23 jan. 2013
0

Oui c'est ça !

23 jan. 2013
0

Frank Singleton, qui a été pendant de nombreuses années, responsable de la météo marine en GB, et grand amateur de voile, a écrit que les courbes (isohypses) de 500 hPa ne servaient à rien pour nous autres marins qui ne sommes pas météorologues professionnels
En anglais sur son site
weather.mailasail.com[...]-Useful
Je le crois...

Si vous avez beaucoup de courage, vous pouvez lire en anglais sur le sujet le guide de la météo américaine (NOAA) pour les marins
"Mariner’s Guide to the 500 – Millibar Chart"
www.vos.noaa.gov[...]t.shtml

23 jan. 2013
0

Pour compléter, les systèmes météo suivent en générale les courbe de la 500 hp c'est la couche directrice.

en pression tu as 3 couche importante la surface, la 500 hp et la 300 hp (troppo).

ces couches te permet de déduire la direction des systèmes, si il se creuse ou se comble de placer les fronts, etc ...

C'est bien sur utile pour le routage, mais si tu débute en météo il y a bien des choses a apprendre avant comme par exemple apprendre à lire les cartes d’analyse/prévision faites par un prévisionniste.

Sans chercher à faire ses prévisions, pour le routage un fichier grib avec les cartes d’analyse et de prévision une connaissance de la zone te permettent de faire déjà un bon routage, sur l'eau les observables (nuage, baro, mer, vent) vont te permettre de valider ou non les prévision et agir en connaissance de l'évolution des phénomènes.

(Un bon livre météo et stratégie)

23 jan. 2013
0

Bonjour
J'aimerais que l'on développe :"sur l'eau les observables (nuage, baro, mer, vent) vont te permettre de valider ou non les prévision et agir en connaissance de l'évolution des phénomènes."
quitte à ouvrir un nouveau fil de discussion

23 jan. 2013
0

Un exemple concret, sur une trans golf.

On décide de partir dans un front froid d'un dep en train de mourir sur les cote francaise, la carte de front nous présente l'oculsion avec un légère ondulation. En principe une ondulation peu créer une dep secondaire, mais les carte des prévisionnistes et les sortie de modèle météo n'annonce pas de dépression secondaire. les conditions de rêve un peu sportive au début mais régime anticyclonique sur la fin etc.

On part, donc en mer on n'a plus accé au prévision car nous n'avons qu'une vhf.
Après les grain de la traine active, le ciel reste très chargé en cirus et le niveau alto ne se dégage pas comme il devrait. le vent commence a devenir instable et a chuter, Le baro n'indique pas les pression prévue et là on a une bascule S. Une dep secondaire s'était créer dans l’ondulation. les prévisionnistes ne l'avait pas vu, en mer ne voyant pas la couverture nuageuse faire ce qu'elle était censé faire on commençait a s'en douter, quand on à vu le vent ne plus correspondre on a commencer a préparer de la bouffe, le bateau et on a dormis pour se préparer a quelques choses de plus sportif que prévue.

Les observables c'est tout ce que tu peux voir.
Un prévisionniste ne verra rien depuis son bureau il utilise les infos qu'il a. toi tu es sur le terrain donc tu as cette info en plus.

23 jan. 2013
0

c'était il y a 3 ou 4 ans ...

Mais bon surement a cause de mes expériences lointaine j'avais anticipé un salle coup et il y bien eu une petite dep secondaire, mais faiblement active au large, on a juste été un peu emmerdé quand on s'est approché de le côte ou le vent à accéléré. Mais non on n'a pas eu 70 knts avec des creux de 6m, on à juste pas du tout eu la météo prévue et on a pas fini au soleil avec une petite brise de NNW mais avec de la brise d'W sous la flotte.

Des vraie grosse mauvaise surprise, ça fait un moment que je n'en ai pas eu. C'est même impressionnant la précision que l'on peu avoir maintenant.

23 jan. 2013
0

Dans tous les bouquins qui parlent de météo, à en donner la nausée parfois...
Principalement
Dans les latitudes moyennes, comme en Europe, depuis près de 2 siècles
1 - la variation du baromètre: chute = arrivée d'une dépression etc...
2 - la succession classique des nuages qui annonce une dépression (des cirrus aux différentes formes de stratus)
3 - la succession front chaud / front froid (thermomètre) avec saute du W/SW au NW avec rafales
ou front occlus, sans variation forte de t° et de direction du vent

Conditions donnant de la brume etc etc...

23 jan. 2013
0

'xcuse moi, je pensais que tu blaguais...

Pourquoi dépenser des sous ?
Commence dès maintenant ici
comprendre.meteofrance.com[...]ossiers
Celui sur la tempête est bien fait, nuages aussi, des dizaines d'autres, vision moderne...

Le bouquin des Glénans, grand classique, mais vieillot...

23 jan. 2013
0

exemple : on traverse Porquerolles Minorque
en gros 40 heures avec un petit voilier

au moment où on part on a un certain nombre d'infos : cartes de pression au sol, fichiers de vent qui sont des prévisions

pendant la traversée il faut comparer ce que l'on observe : la force et la direction du vent, le passage d'un front, la pression athmosphérique avec ce qui était prévu et essayer de comprendre ce qui se passe

23 jan. 2013
0

Cet exemple était bon du temps du Fastnet. Mais aujourd'hui, heureusement, surtout depuis les grandes tempêtes de 1999, en combinant photos satellite, courants de jet-stream et modèles probabilistes (ce qui se passe lorsque je fais varier un petit peu les conditions initiales des prévisions numériques) on peut prévoir ces vacheries de dep secondaires ou ces bombes à 2 ou 3 jours...

23 jan. 2013
0

J'enfonce encore le clou :
On n'a aucun document meteo, on a rien, sauf ses sens (evolution du vent, nuages, ...), les instruments du bord (baromètre, ...), et son livre de bord qui historise les observations.
A partir de quelles observations je peux dire ce qui va me tomber sur le coin du grouin ?

23 jan. 2013
0

Un ou des titres qui serai(en)t une synthèse illustré ?

23 jan. 201316 juin 2020
0

Bnoujour,

500 Hpa c'est en gros la moitié de l'atmosphèse (1000 Hpa au sol)

les cartes 500 Hpa sont des cartes isophyses (hauteur à laquelle il faut monter pour être à la pression de 500 Hpa), elles sont tout à fait intéressantes pour nous car elles permettent de prédire le déplacement des dépressions

en gros les dépressions se déplacent sur les isohypses comme une boule de billard sur un terrain vallonné

en coordonnées polaires elles montrent parfaitement les ondes de Rossby : sortes de pattes d'amibe qui nous renseignent sur l'évolution dans les jours à venir de la situation météorologique aux latitudes moyennes de l'hémisphère Nord

elles sont particulièrement utiles en Méditerrannée car elles permettent de prédire si les dépressions atlantiques vont descendre en Méditerranée (comme aujourd'hui), traverser la France assez bas source de Mistral quelques jours plus tard ou passer très Nord comme en été

je ne peux que vous conseiller de lire dans wikipédia les articles sur la circulation atmosphérique

cordialement

Aupilau

23 jan. 2013
0

Merci pour tous vos messages, je vais me documenter et apprendre.
Dans le logiciel Maxsea (module routage) la distance entre les courbe est renseignée (exemple +5.6) que veux dire cette donnée ? C'est la distance entre les différentes courbes ?

23 jan. 201323 jan. 2013
0

la 500 hp est une isohyses donc surement la différence d'altitude en m entre les différentes lignes

tu as différent site/soft qui permette de récupérer de l'info météo.
Zygrib

www.meteociel.fr[...]/ est très bien car tu as plusieurs modèle et aussi la possibilité de faire des coupes d’atmosphère et plein d'autre choses; par contre malheureusement pas de possibilité de sortir des gribs.

23 jan. 2013
0

suivre le conseil d'alexthecoolman : météo et stratégie de Bernot, la bible pour comprendre la météo marine !

23 jan. 2013
0

suivre le conseil d'alexthecoolman : météo et stratégie de Bernot, la bible pour comprendre la météo marine !

23 jan. 2013
0

Hello,
On peut trouver ça ici:
www.sextan.com[...]-Bernot
Perso,je vais le commander!

23 jan. 2013
0

Oui j'ai énormément progressé en lisant et relisant ce bouquin.
Mais il faut quand même une certaine motivation pour lire certain chapitre ;)

Il faut aussi confronté le plus souvent possible ce qu'il y a dans ce bouquin à des situations réel.

23 jan. 2013
0

ça y est,commandé...futur livre de chevet,avant de passer à bord!
:pouce:

23 jan. 2013
0

le livre est très bien fait, je mettrais un petit bémol sur le fait que le titre parle explicitement de "croisière et course au large", bon chacun faira la part des choses mais quand on lit le texte, des stratégies comme "se garer dans le centre d'une dépression pour se reposer", "contourner des anticyclones mobiles", ou "aller chercher le front pour avoir 10 noeuds en plus de vent" etc AMHA sont adaptées à des bateaux de course qui ont des vitesses et des priorités décidément différentes par rapport au bateau de croisière qui fait 6-7 noeuds et qui généralement renonce au dixième de noeud en plus si cela lui permet d'arriver en un seul morceau. :mdr:

23 jan. 2013
0

Pour moi le meilleur c'est mayencon.

23 jan. 201323 jan. 2013
0

Il est assez disons 'personnel'. Les "tempêtes à coeur chaud", c'est pas facile à saisir sans référence aux jet-streaks. Gros et assez cher, à lire par quelqu'un de déjà formé... Pleins de détails intéressants pour les marins...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (5)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021