Courants en Méditerranée

Voir sur ce site: www.previmer.org[...]erranee

On est parfois surpris de leur force (bien sur ce n'est pas l'Atlantique ou la Manche) et de leur direction, par exemple pour une traversée sur les Baléares

L'équipage
07 jan. 2011
07 jan. 2011
0

mesuré
En traversant Corse-Continent, et en enregistrant les traces sur le PC j'ai constaté des courants de grande étendue de l'ordre du noeud, soit par le décalage des vitesses fond et surface, soit par décalage entre cap fond et cap surface (jusqu'à 10° environ en courant traversier en allant à 5 noeuds de vitesse)

07 jan. 201116 juin 2020
0

Carte des courants
Une petite image des courants.
Au large de port vendre environ 0,5 à 1,5 noeuds selon le moment.Sens france espagne.

07 jan. 2011
0

Attention
Il convient aussi de tenir compte de la dérive dûe au vent, particulièrement bien sûr aux allures de près, qui induira forcément une différence entre cap compas (même corrigé) et route fond, indépendamment du courant.

En revanche,s'il existe un décalage entre vitesse fond et surface, là oui, on peut incriminer la présence d'un courant.

Cordialement

07 jan. 2011
0

dérive du vent ... et la dérive du moteur.
J'avais oublié de préciser que la mesure de dérive latérale par la trace avait été faite un jour sans vent avec une traversée en bonne partie au moteur.

07 jan. 2011
0

Drolement intéressant ce site prévimer
Pour mes prochaines traversées vers la Corse ou la Sardaigne je vais essayer de voir comment optimiser mon trajet: selon la prévision sur les prochaines 48h pour une traversée marseille calvi si on longe la côte on aurait peut-être intérêt toutes choses égales par ailleurs (vent/vagues) à faire du SUD bien après les iles du levant pour bénéficier d'un courant de 0.5 à 0.6 n bien orienté vers la Corse. A l'inverse si on prend la route directe et que l'on fait du sud en passant devant porquerolles on se prend 0.5 à 0.6 n dans le pif.
A voir le calcul précis pour estimer le gain/perte en temps selon les fichiers grib de vent.
Amusant! Je confirme avoir été confronté dans mes traversées méditerranéenne à des courants de surface non négligeable en dehors de la dérive du fait du vent ou des vagues.

07 jan. 2011
0

Prévimer ...
Pour avoir une idée du courant à grande échelle, dans ces coins-là il faut tenir compte de la météo locale. Un courant moyen d'est entre Corse et Continent peut être quasi annulé par 3 jours de mistral et quasi doublé par 3 jours de coup de vent d'est.

07 jan. 2011
0

Pour aller aux Baléares en partant de Leucate
...tu as généralement le courant portant, qui n'est donc pas gênant.

Si tu navigues à l'estime la nuit, attention au passage de l'îlot Maza de Oro, invisible dans le noir. Mieux vaut donner un bon tour vers l'est.

C'est seulement en cas de vent du sud un peu musclé le passage de Creus peut se révéler désagréable.

En fait, sur mes très nombreuses traversées, je ne me suis jamais occupé du courant, le subissant ou en profitant selon le cas.

Pour la Corse c'est un peu différent.

07 jan. 2011
0

pour vous tenir au courant
En med, courants de dérive ou autres/
Le mistral vide la côte , il faut bien quelle se remplisse après .
Vous pourrez noter un courant de 1 noeud entre la corse et le continent à certains moments, des courants importants devant cassis ou certaines passe de porquerolle,des tsagiaire de bretagne ont été étonnés, je ne suis qu'un breton, mais ayant beaucoup navigué en med, le gps m'a permit de confirmer.

07 jan. 2011
0

Courants
pas seulement en manche: Dans le détroit de Messine il peut y avoir 7,5 noeuds 4h aprés la pleine mer à Gibraltar.

07 jan. 2011
0

Messine
et les mouvements de l'eau peuvent être étonnants, avec des tourbillons circulaires impressionnants, expliquant les légendes de l'antiquité.

07 jan. 2011
0

Mais alors...
Quel port prenez vous en référence??
PM à Sète??

Pardon....je ferai plus....promis...peut être....

08 jan. 2011
0

Charybde et Scylla, c'était après Circée ou Nausicaa
...je crois ?

Mais si notre ami, partant de Port Leucate pour aller aux Baléares , se retrouvait dans le détroit de Messine, cela représenterait: soit une sacrée erreur de navigation, soit un vrai voyage d'Ulysse !

07 jan. 2011
0

et c'est ....
qu'on y trouve les sardines ...

:acheval:

07 jan. 2011
0

tourbillons
Exact.
Charybde et scylla situés de part et d'autre du détroit de Messine, siéges de tourbillons pouvant vous entraîner dans un 360° en quelques secondes. On a décrit des bateaux de plus de 30 m faire ces figures improvisées. "Tomber de Charybde en scylla" exprime le fait que voulant éviter les remous de Charybde, les navigateurs se précipitaient dans ceux de Scylla sur la côte de Calabre qui étaient encore plus terribles: Voir l'odyssée et les récits de navigateurs jusqu'aux Hisséens modernes.
Depuis le tremblement de terre de 1908 les remous de Scylla se sont considérablement amoindris.

08 jan. 2011
0

Erreur
Ou une méchante inversion des courants :-D

08 jan. 2011
0

il y a longtemps que je vous en parle
du ligure ,quand des intervenants demandaient si le speedo n'etait pas obsolete par rapport au gps .
comme exemple je citais la difference de vitesse fond,trajet porquerolles calvi en tenant compte du ligure ou en s'en servant c'est à dire passer entre le levant et la terre et après descendre sur calvi on peut facilement gagner 3h par rapport à la route par la gabiniere qui est directe .
plus le voilier est lent et plus c'est important
alain

08 jan. 2011
0

Fusée
C'est sur que gagner 1 noeud pour un voilier lent à 3noeud c'est formidable...

08 jan. 2011
0

Alain
sauf erreur entre les 2 points de depart que tu cite et l'arrivée a Calvi, il doit y avoir 8 a 10 M de difference , ce qui pourrait aussi participer a la reduction du temps de traversée .

c'est donc la definition exacte du point de depart qui compte .

du Port /Mouillage de Porquerolles ?
ou quand tu passe le Levant ou Porquerolles par le travers ?

PS: d'accord , je cherche un peu les mouches en plein vol ........
Mais 3 h de route en moins , parfois cela peut-etre sympa .

Maurice.

08 jan. 2011
0

ma collaboration sur un contre courant notoire
Ici :
www.eauxturquoises.fr[...]ail.htm

09 jan. 2011
0

le départ
se fait souvent de port man ou de hyeres pendant
un certain temps il se faisait de la londe .
je connais particulierement bien la rade de hyeres pour y avoir régaté pendant 10ans .
avant je me faisait plaisir en effectuant la traversée tout à la voile une fois j'ai mis 37h
maintenant je met le moteur en dessous de 3nds et quelque fois 4.
mais bientôt je ,ne le ferais plus du tout
je vends et j'arrete
alain

09 jan. 2011
0

ce courant général
il repart en grosse partie par en dessous et ressort par gibraltar ,les pheniciens le savaient
et immergeaient leur voile carrée pour se faire tracter en sortie .d'ailleurs les bancs de thons le suivent voir la mantanza aux egadies
et l'orientation des madragues .
alain

09 jan. 2011
0

La théorie d'aprés le shom, pas simple
"Le vent génère le courant de dérive par entraînement des couches superficielles qui se transmet par viscosité aux couches plus profondes. La rotation terrestre a pour effet de modifier la direction du courant ainsi généré en raison de la force de Coriolis : un mobile se déplaçant à la surface de la Terre est dévié vers la droite dans l'hémisphère nord et vers la gauche dans l'hémisphère sud. Selon la théorie, pour un vent ayant soufflé dans la même direction pendant plusieurs jours en tout point d'une étendue d'eau indéfinie et par grand fond (plus de 200 m), le courant de dérive en surface est dirigé à 45° de la direction du vent. La diminution de l'un de ces paramètres (durée, étendue, profondeur) a pour effet de diminuer la déviation. Ainsi, près des côtes et par vent variable, le courant de dérive en surface est sensiblement orienté dans le lit du vent. En zone côtière, la vitesse de dérive superficielle représente en moyenne 3% de la vitesse du vent, mais des écarts très importants peuvent exister ; notamment en présence de houle, elle peut atteindre 5%.

La côte constitue un obstacle pour le courant de dérive, provoquant une accumulation ou au contraire un retrait d'eau, selon l'orientation relative du vent et du trait de côte. Lorsque le vent est bien établi, la force de Coriolis se manifeste surtout par un afflux d'eau vers la côte lorsque celle-ci se trouve à droite du lit du vent dans l'hémisphère nord ou par un reflux dans le cas contraire. Au bout d'un certain temps, cette accumulation ou ce retrait d'eau est associé à un courant de pente dirigé, dans l'hémisphère nord, à droite de la direction de la pente maximum descendante qui vient éventuellement renforcer le courant de dérive. Le courant de dérive, le courant de pente et éventuellement le courant général auquel ils se superposent constituent la circulation littorale.

Bien que les courants correspondants soient généralement faibles (vitesse inférieure au noeud), la circulation littorale n'est pas à négliger à cause de la proximité des côtes. Les Instructions Nautiques constituent le support le plus appropriée pour décrire la circulation littorale en raison de son caractère local et de sa variabilité en fonction des conditions météorologiques"

09 jan. 2011
0

Il y a un courant connu qui....
démarre dans le golfe de Gêne et qui longe les cotes direction la provence , camargue , cote du rousillon et fini à peu près à Barcelone.
EN face de Fos sur mer cela peu donner de bonne vague bien cassantess par un vent de NW + croisement de la sortie du Rhone,

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (126)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021