Coulisseaux de GV et transfilage

Bonjour à tous !

Quelqu'un utilise t'il/elle un système de transfilage pour coulisseaux de GV, n'obligeant pas à les enlever du rail de mât lors de la prise de ris ?

Si oui, je suis interressé par un retour d'expérience sur ce système.

Comme je viens de péter des attaches de coulisseaux de GV hier, grâce à notre très chère Tramontane Audoise, quitte à les rattacher je me pose la question de monter un tel système...

Merci d'avance !

L'équipage
23 mai 2005
23 mai 2005
0

aussi
je suis aussi preneur!

:pouce:

23 mai 2005
0

Moi aussi,,,,
Je suis preneur ( a cause de notre chere Tramontane Catalane ( Grrrrr !!!!!) )

Amicalement

Gilles .
;-)

23 mai 2005
0

Empannages
Pas d'idée pour la prise de ris...
Par contre, j'applique la technique de Moitessier consistant à ajouter des anneaux entre la voile et les coulisseaux pour avoir un débattement de 180° et ce depuis une survente arrière avec empannage indésirable et bris de tous les coulisseaux

24 mai 2005
0

prise de ris
&gt Sinon je n'ai pas vraiment compris l'histoire du transfilage. Quelque soit le montage des coulisseaux on est obligé d'en enlever un certain nombre quand on prend un ris

Non, justement: avec le transfilage, on peut amener l'oeillet de ris au niveau du croc sans dégager les coulisseaux de la gorge. Faudrait un dessin pour montrer le truc, mais là j'ai pas le temps. Ca doit exister sur le 'net déjà quelque part...

24 mai 2005
0

sangle
Le montage dans les règles de l'art consiste à relier la voile aux coulisseaux par une petite sangle : 3 tours de sangles. Après c'est cousu au milieu avec du fil à surlier. C'est le système qui offre le plus de résistance et de souplesse et c'est réparable avec les moyens du bord. Par contre c'est long à faire et donc plus cher chez le voilier, c'est pour ça que c'est souvent remplacé par des sortes de manilles en plastique.

Sinon je n'ai pas vraiment compris l'histoire du transfilage. Quelque soit le montage des coulisseaux on est obligé d'en enlever un certain nombre quand on prend un ris, et c'est super pratique à faire de nuit avec la petite goupile à remettre dans le trou , n'est-ce pas ? Il y a eu des sytèmes bien meilleurs avec les rails rapportés sur mât bois et une cale qui basculait pour ouvrir/fermer le rail mais ça s'est perdu avec les mâts alu.

Ben

24 mai 2005
0

transfilage coulisseaux .

Bonjour à toutes et tous.
L'expérience que j'ai de ce système est le suivant:
Etablir le transfilage des coulisseaux entre le ris de fond et le deuxième ris maximum.
Sur l’œillet du 2eme ris on fait un nœud de cabestan avec de la drisse dériveur de 4mm en deenema ,si la voile est prévue pour cela elle doit avoir deux oeillets en face de chaque coulisseau le bout passe dans celui du haut fait un tour dans le pontet du coulisseau puis repasse dans l’œillet du bas suit la ralingue de GV et recommence plus bas jusqu'a l’œillet d'amure entre l’œillet du ris de fond et celui du point d'amure normal j'ai un petit palan à quatre brins dériveur qui me permet de reprendre de la tension sur le transfilage en navigation sans ris et à donner du mou au transfilage lorsque on prend des ris.
Cordialement votre.

24 mai 2005
0

transfilage
J'ai effectivement déja vu ce système sur d'autres bateaux.Je me demande si au moment de l"envoi de la G.V le transfilage n'a pas tendance à crocher un peu partout(crocs de prises de ris,poignées des cames de bosses de ris etc..)Tu dis : la voile doit avoir 2 oeillets en face de chaque coulisseaux,est ce obligatoire? et pour quelle raison.

24 mai 2005
0

je n'ai pas compris
non plus ce que c'est un transfilage, mais

si on veut prendre des ris sans enlever les coulisseau du mat, il faut juste bien positionner les oeillets des bandes de ris par rapport à la position des coulisseau, c'est à dire un oeillet plus ou moins dans la positione intermédiaire entre deux coulisseau

j'ai des chariots à billes et je peux (heureusement) prendre trois ris sans en enlever aucun

:-)

24 mai 2005
0

juste pour mieux expliquer
quand on veut prendre le troisième ris, on se retrouve avec 4/5 coulisseau empilés en hauteur à partir de la bome: il suffit que la distance entre l'oeillet du 3eme ris et son coulisseau supérieur soit supérieure à la hauteur des coulisseau empilés :-)

24 mai 2005
0

Pour Roberto
Tiens sers-toi je les ai retrouvés
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

il y en a un peu plus, je vous les mets quand même ?

:-D

24 mai 2005
0

oh
tous les x ont disparux

24 mai 2005
0

Ben justement....
C'est pas le cas sur mon mât/voile car :

  • la goupille de retenue des coulisseaux est placée assez haut par rapport au point le plus haut possible de la bôme ( vis de mulet coulissant) et, en tous cas, l'espace entre goupille (+ empliage coulisseaux) et croc d'amure est bien supérieur à l'espace moyen entre coulisseaux.

  • la bôme étant coulissante, je n'aime pas beaucoup avoir le poid de celle-ci sur les coulisseaux/goupille lorsque la drisse est molle pour prendre le ris.

Pour info, mes coulisseaux sont déjà montés sur sangle et ça a pété quand même... :-(
Mais il est vrai que les sangles ont déjà un certain âge, que ça bastonnait assez velu dimanche soir à Leucate et que je me suis encore mordu les doigts d'avoir, encore, différé la pose d'un 3eme ris sur ma GV... (et que j'ai été trop feignant pour établir la voile suédoise juste pour les 5 miles restants !!)

24 mai 2005
0

ah ah ah
:-D :-D :-D

pas mal celle là!

24 mai 2005
0

coulisseaux GV et transfilage (suite et fin)

Bonjour
. Deux oeillets en face du coulisseau limitent les frottements pour retendre ou choquer le transfilage suivant les besoins.
On peut aussi améliorer le système en installant une platine amovible vissée sur la lumière de la gorge de ralingue du mat ce qui permet de laisser tomber les coulisseaux jusqu'à la fixation du vit de mulet de la bôme.
Cordialement votre .

24 mai 2005
0

Pour fonctionner réellement, il faut que chaque bande de ris
corresponde à un transfillage.
== pour chaque ris:
= deux oeillets pour un coulisseau
= un fixation haute fixe pour la garcette
= un clam en partie basse : réglage de la garcette ( de préférence en alu )
= comme transfillage: une garcette de petit diamètre, et, surtout inextensible ( genre Dyméa, Spectra, Vectran, pré-étiré.. ).
Utilisation:
- fixer les garcettes en partie haute, transfiller les coulisseaux avec la garcette,
- hisser la grande voile, l'étarquer
- régler et étarquer les garcettes, bloquer dans les clams
== c'est prêt !!!
Seul inconvéniant de ce système: à l'affalage la GV à tendance à tomber en tas :-(
Très efficace avec un système de ris rapides = plus de déplacement en pied de mat :-|
Sur mon Fantasia je me suis limité aux deux premier ris = moins usine à gaz et à bouts, le troisième ris reste classique.
A plus , LHA

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (165)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021