couac méteo france

Prévisions météo sud Bretagne pour dimanche, vent 4/5 avec rafales. J'ai constaté entre Belle-ile et Lorient dans l'aprés-midi un vent en moyenne de 25 noeuds avec des pointes à 39, une mer agitée, prévue calme etc... était-ce un phénomène trés local ou une erreur de météo france ?.

L'équipage
07 avr. 2008
07 avr. 2008
0

me semble que rafales
50 % de plus que vitesse moyenne, donc un peu sous estimé mais pas tant que cela

une mer calme avec du 4/5 avec rafales ???

:-)

07 avr. 2008
0

TU oublies...
simplement que dans cet endroit tu as en plus l'effet VENTURI qui a son role. Les prévisions c'est toujours pour une grande zone mais après c'est en fonction du contexte géographique, idem sur les BALEARES, entre l'Italie et le cap corse
ou entre Bonifacio et la Sardaigne, et si un jour tu vas sur les Cotes Dalmates, tu coucheras le bateau!! car tu ne changeras pas de voilure entre les iles.

08 avr. 2008
0

semaine dernière
en Corse, vent d'est-nord-est 4 à 5 prévu 5 jours durant par Météo France sur côte occidentale Corse. Observé chaque jour vent d'ouest-sud-ouest 1 à 3. Il n'y a que le BMS de dimanche qui s'est avéré juste. Maintes fois constaté : les (nombreux) BMS sont corrects à part ceux qui auraient dû être émis, mais sinon grosses et fréquentes erreurs y compris pour le moment même où le bulletin est diffusé. En navigation ça pose un réel problème.
Par ailleurs, le Cross Med diffuse en continu ses bulletins sur le canal 63, expérimentalement pour le moment. A part la fiabilité très relative des infos c'est une très bonne idée, sauf que les bulletins ne sont pas plus réactualisés qu'en mode habituel : c'est toujours le même qui passe.

08 avr. 2008
0

vent synoptique et régime de brise
Oilivoile, ton WSW 1 à 3 sur W-Corse, c'était pas de la brise de mer ?

l'excellent bouquin de J-Y Bernot (brises thermiques ... ed du pen duick) explique qu'avec un synoptique modéré (4 à 5 c'est encore modéré) souflant de terre et depuis la gauche d'un marin regardant le rivage on est dans le cas le plus favorable de renforcement de la brise de mer par le synoptique (aka "cadran 1"), c'est à dire dans un cas ou le synoptique ne tue pas la brise.

Dans ce cas il est fort possible que le synoptique, au voisinage du rivage, restait confiné en altitude (avec le courant de retour de la brise) et n'atteinait le sol qu'à 10 ou 20M des côtes (la fameuse ceinture de vents tempêtueux dont est parait-il doté la Corse).

Dans mon hypothèse, ton bulletin (VHF ?) était correct pour la zone des 20M mas pas pour le litoral (brises ?).

Il est fréquent qu'on confonde le synoptique (vent constant dans le temps) et la brise thermique (vent dépendant de pas mal de condition et s'établissant plutot dans l'après-midi solaire pour disparaitre en fin de journée), surtout lorsque les deux se confondent et que l'un renforce l'autre (situation courante dans le var ou on parle à tord de mistral).

D'autres effets liés au reliefs et aux différences de température peuvent conduire à des fortes brises (6B) que le novice (ça a été mon cas) confond avec un mistral qui se lève, par ex dans le golfe de Propriano.

Des bulletins traitent du vent synoptique, d'autres et surtout des modèles "méso-NH" prennent en compte le relief et les effets thermiques. C'est le cas du modèle Arome en cours de déploiement chez Meteo France et du modèle Aladin déployé dans le produit grib Navimail pour la zone France)

Yves.
PS : on peut gogoliser avec "Jean-Yves Bernot" et aussi avec "D. Wisdorff", on remonte de forts beaux poissons, surtout pour la région de La Rochelle. A ce propos le bouqin de Wisdorff est pas épuisé.

09 avr. 2008
0

peut être pas une brise de mer
Effectivement, la brise de mer s'établie lus ou moins tard dans la matinée, culmine peu après le midi solaire et se vautre en fin de journée. Elle dépend de paramètre tels que l'instabilité de l'air, l'humidité ... et est influencée (en + ou en -) par le vent synoptique. De plus elle a tendance à tourner dans le sens des aguilles d'une montre au cours de la journée ("veering")

Tu rapporte un "vent constant bien que faible (jour et nuit) WSW pendant près d'une semaine" qui, s'il fallait l'expliquer, pourrait s'expliquer par u effet de relief (la météo en Corse est très influencées par le relief). Essaie d'en parler avec qq'un de MF (Aix), ils aiment bien ce genre de contre-exemple, du moins c'est ce que j'avais compris lors d'un navistage.

Pour Arome et Aladin, je t'apporte de l'eau dans un post suivant.
Yves.

09 avr. 2008
0

les modèles Arôme, Aladin et Arpège ...
Olivoile, le n° 1 de "Météo" (qui remplace Metmar) comporte un article de Michel Hontarède (le rédac chef) sur les modèles de Météo France, article qui répond bien à nos interrogations. En voici des extraits, j'ai ajouté le dessin explicitant le relief alpin pris en compte par les 3 modèles.

Arôme ...
Aujourd'hui, previsionistes et cherhcheurs de Météo-France peaufinent les réglages et mènent les derniers tests du modèle Arôme, le plus précis des trois logiciels de prévision du temps. Bénéficiant de toutes les avancées et des connaissances en la matière, il a été conçu pour représenter les nuages les plus virulents - les curnulonimbus-, ce que ne savaient pas faire ses prédécesseurs. On espère ainsi améliorer la prévision des orages, des rafales, des précipitations et plus généralement prévoir plus finement le vent, la température, la visibilité... Pour atteindre cet objectif, la «maille», distance entre deux points de grille du modèle, est réduite à 2,5 km, quatre tais moins que son grand frère Aladin.
La réduction de la maille apporte de nombreux avantages. Elle permet de mieux représenter le relief et la nature du sol. Ainsi, la modélisation varie en fonction de la portion de la maille d'Arôme qui peut être de type mer, ville, lac ou champêtre. Elle permet également d' «assimiler» les mesures des radars, des satellites et des 550 stations météorologiques de métropole [le réseau Radôme] pour enrichir la connaissance fine du temps présent. Enfin, â cette échelle, les mouvements verticaux de l'atmosphère qui donnent naissance aux cumulonimbus peuvent être représentés.

Aladin ...
Avant l'arrivée d'Arôme, Aladin constituait le nec plus ultra en matière de modèle de prévision du temps. Si sa distance de maille (9,5 km) n'a pas changée depuis avril 2003, il a bénéficié récemment d'améliorations, notamment la prise en compte des radars, dont on tire des détails d'organisation du vent, ou de certaines mesures du satellite Météosat. A la différence d'Arôme, les cumulonimbus lui échappent totalement, mais il est capable de représenter les bandes pluvieuses liées aux fronts météorologiques larges de quelques dizaines de kilomètres et longues de plusieurs centaines de kilomètres.
Le domaine d'Aladin-France - près de 3 000 km de côté - englobe celui d'Arôme. Ses prévisions vont jusqu'à 60 heures d'échéance.

Arpège ...
Ce modèle présente une focalisation originale sur le Proche Atlantique et l'Europe la «grille» qu'il utilise est plus fine dans cette partie du monde qu'aux antipodes. Récemment, le nouveau calculateur de Météo-Francs. en service depuis le printemps 2007, a permis de réduire la distance entre deux points de grille : 15 km au lieu de 23 sur la France, 86 km au lieu de 133 â l'opposé, dans le Pacifique. Sur la verticale, Arpège est passé de 46 é 60 niveaux, entre le sol et environ 60 000 m. Arpège élabore des prévisions jusqu'à J+3 inclus. Au-delà, MétéoFrance utilise le modèle IFS,, mis en oeuvre à Reading par le Centre européen de prévision météorologique à moyen terme (CEPMMT). IFS pour la prévision lointaine. Arpège pour Les tempêtes. Aladin pour les fronts, Arôme pour les orages, ces modèles constituent Les maillons de la chaîne de prévision.

Le prévisioniste ...
Cependant, le dernier maillon avant diffusion de l'information est bien le prévisionniste. A lui de surveiller le fonctionnement de cet ensemble. de détecter et de corriger Le plus tot possible toute dérive. Car un modèle, aussi sophistiqué soit^-il, reste un outil. Le prévisionniste anticipe les défauts et limites du modèle pour mettre une information claire et fiable à la disposition des usagers et des clients, correspondant parfaitement aux diverses attentes.

08 avr. 2008
0

la brise de mer yves d
peut-être, mais normalement elle s'inverse en fin de journée, non ? On connaît bien les thermiques dans le Var en effet. Et puis Météo France dit bien "bulletin météo COTIER" (oui, en VHF), c'est pas à 20 milles ni à 10 km d'altitude tout de même ? Non, moi j'ai bien observé un vent constant bien que faible (jour et nuit) WSW pendant près d'une semaine, alors que Météo France diffusait inexorablement des situations (pas des prévisions mais la description de l'état en cours) carrément inverses. Je maintiens que les prévisions Météo France, au moins en med, sont très sujettes à caution hors des BMS qu'il faut prendre au sérieux.
Les modèles Arome et Aladin, j'avais cru comprendre qu'ils consistaient surtout en un maillage beaucoup plus serré des prévisions. S'ils intègrent en plus les phénomènes locaux de relief et autres effets venturi, alors attendons avec impatience...!
Pour ne pas être systématiquement critique, je salue quand même les prévisions de samedi-dimanche, où j'ai traversé entre 2 avis de coup de vent en Corse et sur le Var, qui se sont avérés exacts à l'heure près, heureusement pour moi ! Il y a quand même du bon, c'est pourquoi on est exigeant !

09 avr. 200816 juin 2020
0

avec le dessin promis
j'ai ajouté le dessin explicitant le relief alpin pris en compte par les 3 modèles. Ce coup ci c'est vrai

08 avr. 2008
0

Mouvements sociaux
Je ne sais plus quand il y a qq jours, les bulletins sur le net n'était plus à jour.
Mais il était clairement indiqué qu'il y avait des perturbations chez eux.

Amicalement.
François-Xavier

08 avr. 2008
0

en cas de mouvement sociaux ...
Météo France est bien sur soumis à astreinte pour la partie sécurité.
En cas de mouvement sociaux les bulletins mentionnent uniquement les avis de grand frais et au delà. Jusqu'à 6B c'est à toi d'assumer.

09 avr. 2008
0

J'étais dessous et ...
... de toute évidence, c'était un phénomène de grain, très local.

En pratique, ciel bleu 10/15 knds de vent.
Le vent diminue jusqu'à 3/4 knds alors qu'un gros "machin" tout noir qui arrive au dessus.
Et deux minutes plus tard (le temps d'aller pi..er très exactement) le mât est à l'horizontal sur l'eau, le vent est à 35/40 knds (et avec tout dessus...) il grêle etc...

Sur ce coup là il n'y avait pas plantage puisque il était annoncé des orages il me semble.

09 avr. 2008
0

t'étais dessous mais plantage léger
"puisque il était annoncé des orages il me semble"
Ils aurraient du parler d'orages violents.

Il faut relire, avec intérêt, la description d'une cellule orageuse et de ses vents aussi bien dans le plan horizontal (y a eu un fil récemment sur ça) que dans le plan vertical ainsi que la description du front d'orage et des rouleaux arcus.

Bon, de toute manière ce sont des phénomènes (les orges locaux, pas les fronts orageux) d'une échelle pour laquelle on ne fait pastourner de modèles opérationnels.

Ca laisse de l'espoir aux voiliers (ceux qui fabriquent/réparent ...)

09 avr. 2008
0

certes, ils étaient violent...
...et ce n'était pas perceptible dans ce dont je me souviens de la prévision.

En effet, c'était très localisé.

Je te confirme qu'au moins un voilier aura du travail :-( (Drisse de génois coincée enroulage et affalage impossible avec un poche, pour faire joli...)

09 avr. 2008
0

Je ne vois pas pourquoi
il n'y aurait pas de couacs avec la météorologie marine aussi.

J'étais dimanche après midi tout près de Sterwenn quand le vent a nettement forci et s'est stabilisé dans cette hausse. Je n'ai pas l'impression que ce fut un phénomène local. Mais je peux me tromper bien sûr.

Pour l'anecdote.
J'ai donc mouillé le Sangria dans Sterwenn.
Mais le vent étant de nord, je fus protégé de la houle mais pas du vent, plein dans l'axe de la longue crique.
Résultat: un sangria situé à 3 mètres des rochers, parallèlement, et amené à supporter un passage de rafales à plus de 40 noeuds. Inch Allah…

09 avr. 2008
0

Pas très local ce grain
A Camaret je l'ai très bien ressenti ce grain (et la grêle avec biensure)!
Il y avait un bms en cours, j'étais au port.

Christian

11 avr. 2008
0

motivé par les palourdes
dimanche dernier dans le golfe du morbihan, on est parti aux palourdes, ça motive, 4 nks de vent vers 11h00 puis brutalement c'est monté avec dans l'après midi à + de 25 knts et une claque à 33 kts apparent... j'ai trouvé que la météo pour une fois s'était trompé de sens.... avec 4-5 annoncé le ciel n'était plus à grain en fin de journée mais j'ai remarqué que contrairement aux vents d'ouest ce vent du nord était bien plus capricieux avec des claques violentes comme un mistral... on apprend tous les jours c'est que j'aime dans la voile
capt'ain lu

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (177)

Encore la pluie...

mars 2021