Corrosion ou électrolyse sur voilier « polyester ».

Corrosion ou électrolyse sur voilier « polyester ».

Avant de lancer un nouveau thread , j’ai consulté les anciens sujets, mais je n’y est pas trouvé mon bonheur.
J’ai acheté mon bateau en 95 et celui ci est resté basé 4 ans dans un port bien connu du var ou les quais sont maintenus par des palplanches en acier sur lesquelles sont placées de grosses anodes pour éviter la corrosion (602020) .
Durant cette période, mon bateau qui se trouvait là depuis 8 ans est resté impeccable , les tuyaux ou raccords en laiton ou en cuivre, corps de pompe à eau, tresse de masse, câblage ; tout est resté dans l’état et a conservé sa couleur d’origine.
Fin 99 j’ai fuit Port Grimaud et ses tarifs pour trouver mon bonheur sur la cote Espagnole.
Depuis ; toutes les parties du bateau que j’ai citées changent de couleur et se corrodent.
Toutes ces pièces sont reliées d’origine par un câble de masse relié a la plaque de masse du bateau et isolé du – batterie.
J’ai vérifié la continuité et l’isolation qui restent bonnes.
J’ai eu pendant deux ans un bateau en acier sur un coté et maintenant un autre se trouve de l’autre.
Certains disent sur place que mon problème peut venir de là.
D’autre part , auparavant les deux grosses anodes rosaces du safran n’était jamais remplacées, a présent elles sont complètement rongées au bout de huit mois.
J’espère que je n’ait pas été trop long, si certains d’entre vous qui sont spécialistes de ce sujet sur le forum veulent bien m’apporter leur aide j’attends leur recommandations avec impatience.

A+

Phil

L'équipage
09 fév. 2002
12 fév. 2002
0

Galvanic isolators zinc savers
Qui connaît ce type de matériel

Galvanic isolators zinc savers

site

12 fév. 2002
0

Peut etre le marina?
C'est peut etre à cause de la marina. S'il y a des bateaux pas trop correctes du point de vue de l'isolation/installation éléctrique (en plus des pontons eux-memes qui parfois ne sont pas géniaux) dans l'eau se développent des courants parasites qui sont plus importantes que celles dues au différent potentiel galvanique des différents vannes passecoque moteur hélice axe safran etc. Le courant rentre dans ton objet immergé qui offre le moins de résistance, passe à travers le cable de masse qui le rélie à un autre objet immergé qui se trouve plus bas dans l'échelle galvanique et ce dernier devient ton anode sacrificiel. Au meme temps les zincs disparaissent vite mais ils ne sont pas suffisant pour empecher la corrosion des autres conducteurs immergés qui sont réliés entre eux.
Cela pourrait expliquer en partie ce que tu experimentes sur ton bateau.
C'est un phénomène dont on entend parler plutot dans les marinas US où il y a plein de monde qui vit dans les bateaux, et où les consommations éléctriques sont généralement bien supérieures aux habitudes éuropéennes. Peut etre pas espagnoles!

12 fév. 2002
0

32 Amp dispo
Roberto, Effectivement nous avons 32 Amp disponible pour chaque bateau, et une dizaine de bateaux sont occupés l’hiver par des bateaux de passage, donc bonjour le chauffage electrique.

Comment peut-on isoler, la plaque de masse ?

Ou de grosses anodes dans l'eau
phil

13 fév. 2002
0

Pas simple...
...ou mieux pas de solution miracle.
La minimisation des phénomènes galvaniques pousse à relier entre eux tous les objets métalliques immergés qui aient un potentiel différent, de l'autre coté les courants parasites des marinas éléctriquement "actifs" poussent à tout déconnecter...

De deux maux, mieux choisir le moins pire: quand tu restes dans un marina "actif" détache les connexions éléctriques intérieures entre passecoques hélice axe etc etc et utilise de gros zincs -au moins il y aura une reduction des phénomènes que tu observes.
Par contre une fois loin de cette situation (mouillage, navigation etc) tu peux tout reconnecter pour minimiser la corrosion.

Dans un bateau il y a au moins cinq compartiments "éléctriques" qu'il faut considérer, surtout pour la masse/terre: courant continu, courant alterné, radiofréquences pour émissions radio, protection contre la foudre et protection contre electrolyse. Leurs intéractions rendent tout encore plus complexe, mais bon en se renseignant un peu à la fois on arrive sinon à s'en sortir au moins à s'approcher d'un diagnostique correcte.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (15)

novembre 2021