Corrosion mèche de safran inox.

Salut à tous,

Dans le cadre de la préparation au grand voyage, j ai tombé mes deux safrans et la oh surprise j ai trouvé de la corrosion à la jonction mèche/pelle de safran. Sur 2 mm avec ici ou la une cavité de 3 a 5 mM et une de un centimètre dont l entrée est minuscule. Je suis allé voir un spécialiste qui a après réflexion trouve que c est un peu tendu de recharger à cet endroit. L inox est du 630, il voulait recharger au début avec du 316l, qui est quatre fois moins résistant. Bon, je lui dit qu on pourrait le faire avec du 360 mais cette fois il invoque le fait que la soudure, après ouvert les cavités pour sonder leur profondeur peut en chauffant déstructurer l inox initial et que c est pile poil à l endroit de la flexion maximale.
Tous ses arguments me paraissent sages et judicieux, d autant que ce n est pas dans son intérêt...
J apprécierai néanmoins vos remarques parce qu a supposer que je le refasses en rachetant deux mèches identiques ( 44mm /1600 chez jeta), ça ne résolve pas mon problème de corrosion. Les mèches sont prises dans dès palier autoalignants eux même encastrés dans des tubes en...aluminium.
Bien à vous et merci d avance pour vos réponses. Je joints des photos.

L'équipage
21 avr. 2020
21 avr. 2020
0

es-ce que les mêches sont en équipotentialité et reliées à une anode extérieure ?
l'idéal c'est une grosse anode extérieure de 2kgs sur laquelle on relie tous les métaux qui sont immergés
par un câble .
alain

21 avr. 2020
0

Bonsoir Alain et merci pour ta réponse.

Non, en effet les mèches ne sont pas reliées à une anode. Suffirait il de les reliées par l intérieur du bateau à la vis traversante de fixation de l anode ? Est ce qu en reliant la mèche à son tube pour les mettre en equipotialité peut suffire ?

21 avr. 202021 avr. 2020
0

non il faut que le tube le soit aussi ,j'espère que c'est de l'ag4mc et il serait bon de le contrôler pour voir s'il n'est pas rongé à l'intérieur ainsi que le boitier du palier autoaligneur .il faudrait radiographier les deux mêches ,la corrosion perforante fait un point de rupture

alain

21 avr. 2020
0

C est étonnant en effet mais le tube a l air nickel. C est surprenant que ce soit le inox qui ce soit corrodé en premier. Il faut donc tout relier sur l anode. Ok. Merci

21 avr. 2020
0

Radiographier les mèches ? Faut aller au chu ? C est pas le moment ! Qui fait ça ?

21 avr. 2020
0

C'est apparemment un cas typique de corrosion cavernante.

Perso, je meulerais et je rechargerais, puis je surveillerais tous les ans.

Il serait probablement plus sécu de remplacer, mais ça ne dispenserait pas de la surveillance annuelle.

21 avr. 2020
0

C'est effectivement le point où les contraintes sont maximales, et les dégâts sont sérieux.
A remplacer, le rechargement par soudure ne peut pas se faire en conservant les caractéristiques mécaniques initiales, et il est probable que le matériau est altéré même là où il n'y a pas de trou.

22 avr. 2020
0

Pourquoi la corrosion commence pile à cet endroit là ?
Est-ce la présence d'un autre matériau à proximité ? ou est-ce que le matériau avait ici des faiblesses induites par la technique de fabrication ? ou autre ?

22 avr. 2020
0

J'ai eu le même problème avec une mèche de safran en aluminium.
Dans mon cas, la corrosion est apparue après l'installation d'un pilote automatique (Regarde sur:

à t= 3 min.30). Je laisse traîner une anode dans l'eau reliée au bras du pilote et le phénomène de corrosion s'est arrêté.

22 avr. 2020
0

10 secondes après avoir lancé ta vidéo, déjà envie d'applaudir, rien que pour le choix de la zik!!

22 avr. 2020
1

Hello,
De visu c'est mieux qu'une photo,mais la mèche n'est pas pleine donc recharger cet endroit me paraît très limite.
Mélanger les métaux dans un endroit qui baigne dans l'eau c'est pas top...

Pour moi c'est poubelle vu la zone où c'est.
Après on peut ouvrir plus et voir ce qui est atteint...
Je peux me tromper,je ne suis pas spécialiste, juste petit soudeur amateur.

Enfin j'ouvrirai le safran pour voir les dégâts et changerai la mèche si possible
Tant qu'à faire trouver la cause de la corrosion électrolytique et éliminer tout ce qui est alu si on conserve une mèche inox,ou avoir une anode ?

Bon courage si tu dois refaire, c'est un sacré boulot.

Le plus simple c'est un tube de jaumiere en pvc,une bague haute en pom/ertalon et une bague basse bronze en bas avec un graisseur.
Métaux proches dans l'échelle galvanique donc no corrosion avec une mèche inox et inusable ou presque...j'ai bordé les safrans en tôle d'inox 316 L,en 3mm le coût n'est pas astronomique.
Si on veut faire compliqué,paliers auto alignants,etc etc...mais je ne suis pas assez connaisseur de ces produits techniques.

22 avr. 2020
0

on fait tout de m^me n'importe quoi en plaisance .
Pourquoi souder ainsi au ras du safran on ne pouvait pas prolonger le tube sur 10cm et souder correctement !!!

et bonjour les soudures!!!

question , on dirait que la meche c'est un tube ,non ?

22 avr. 202016 juin 2020
0

changement d'une mêche tordue de 60mm dans un safran en rotomoulé de 70kgs

22 avr. 2020
0

Super repa, tu as dû galérer pour enlever l ancienne...

23 avr. 2020
0

tout à la tronçonneuse j'ai gardé les morceaux et remonté à la résine époxy chargée silice coloïdale
puis deux couches de biax mastiquage et ponçage .ressoudé à l'arc à la baguette inox de 2.5mm
comme neuf
alain

23 avr. 2020
0

pourquoi -1 ? peut être fallait 'il la redresser ?
du rond de 316 de 60mm c'est impossible le métal a de la mémoire .
alain

23 avr. 2020
0

le palier inférieur est en bronze avec graisseur ,en haut c'est du pom en plus il y a l'écrou de réglage qui tient le safran
le tout est relié à l'anode par un câble électrique ainsi que la chaise toutes les vennes sont des randex comme les passe coque et le lest en plomb enduit époxy
alain

06 oct. 2020
0

les trois pattes sont soudées sur une tôle de 5mm inclue dans le safran ,celle si est rentrée dans une rainure pratiquée dans la mèche avant soudure ,il y a l'équivalent de l'autre coté .
ça m'étonnerait que ça bouge .
la mêche à été tordue par un rocher qui est tombé de la digue lors d'un fort coup de vent et qui c'est arrêté juste en dessous ,la houle à fait le reste avec le poids du voilier .
la structure n'a pas bronché .
mais c'est quand même un gros boulot
alain

22 avr. 202022 avr. 2020
0

si la mêche est un tube ,on peut percer à l'endroit du trou ,rentrer un rendort intérieur et faire quelques soudures bouton ,mais ça reste un pis aller .
je ne crois pas que ce soit des soudures mais de la corrosion galvanique ,au dessus il y a le palier qui polit le tube en permanence .
alain

22 avr. 2020
0

c'est un tube , je pensais bien a ta solution Fritz

percer de part en part mettre et mettre une entretoise souder de chaque coté ..

mais c'est un drole de montage tout de m^me ...

a cet endroit il aurait fallu mettre un tube dans le safran d'un diametre plus gros et enfiler la méche dedans sur 10/20cm et souder mais a quelques cm au dessus du safran ..

sinon oui il faut des anodes ..ou autre solution remplir l'espace en tre la meche et le tube de jaumiere de graisse

22 avr. 2020
0

rentrer un tube de diamètre inférieur et faire quelques soudures bouton pour le tenir ,la graisse ne servira à rien .mais il faut quand même une protection galvanique .
alain

22 avr. 2020
0

la graisse c'est ce que l'on met dans les grand navires , on la met un peu sous pression avec un gros graisseur en haut du tube de jaumiere , cette pression empeche l'eau de montée au delà du premier palier bas et evite ainsi la corrosion galvanique , la rouille et sa graisse au passage les paliers ...

22 avr. 2020
0

j'avais eu le même problème sur mon Hanse.....je faisais pendre une anode dans l'eau ( quand bateau a l'arrêt bien sur) elle était reliée sur le pilote lui même pris sur la mèche du safran.....depuis plus aucune oxydation !
par contre pour un projet de grand voyage ....impérativement changer les mèches de safran..car la réparation en profondeur impossible a ce niveau
je suis complètement d'accord avec le diagnostique du spécialiste....
bon courage !

22 avr. 2020
0

Salut tous,

Merci pour les réponses.

Je ne pense pas que la mèche soit un tube. Elle est pleine. C est une mèche jefa de 44mm d épaisseur au niveau de la pelle. J ai ouvert en profondeur le long de la mèche et la corrosion continue, en surface le long du tube. Dans tous les cas ce sera anode parce que les tubes de jaumiere inox sont stratifiés à la coque. C est un bateau en strip planning. J aimerai trouve un bon soudeur avant de me lancer dans les gros travaux,je suis de sarzeau, Morbihan, si quelqu un connaît. C était le dernier truc à vérifier avant mise à l eau...pas de bol.

22 avr. 2020
0

Salut Lelian,
Tu as été voir inox marine au crouesty?

22 avr. 2020
0

Oui, c est suite à ses arguments pour ne pas les refaire que j ai publié ce post.

22 avr. 2020
2

Lors de la construction du cata, et plus particulièrement des safrans j'ai inséré une vis dans la pelle des safrans qui me permet de mettre pour chaque safran une anode. Lors de mon dernier carénage elles étaient autant "bouffées" que les anodes de saildrive. Après coup, Je suis très content de l'avoir fait.
André sur folet 2

22 avr. 2020
0

Excellente idée,car L anode est contact directe avec la mèche. Mais du coup, c est peut être le tube de jaumiere alu qui va morfler.

22 avr. 2020
-1

etoile ... sur le trajet Guyane Tobago a l arrivée au mouillage drole de bruit la nuit , la méche avait a moitié cédée , un tube épais en inox , éléctrolyse au niveau de la flotaison . on a resoudé comme on a pu et finit la saison . En france j ai refait les deux safrans/méches mais j ai repéré ou était la plaque dans le safran , percé , taraudé , posé une anode plus de souci ...

22 avr. 2020
0

Salut, si tu a ouvert, pense à mettre des tiges en inox qui sorte sur le coter du gouvernail pour mettre une anodes directement dessus.....

Une bonne soudure et ses repartie !!

22 avr. 2020
0

Quelques info supplémentaires:
Taille du bateau, nature de la quille, présence d'une liaison équipotentielle quille-mèches de safran, taille de l'espace entre le palier et le polyester du safran, présence ou non d'une bague pour combler cet espace destinée à éviter que de l'anti-fouling y soit appliqué (pas bon du tout), si mèche et safran JEFA es-tu sur que c'est du tube? je pencherais pour de la barre alu ou inox????
L'attaque n'est pas si méchante que cela, les trous une fois nettoyés peuvent recevoir une résine de reconstruction de chez Loctite.
Avant le grand saut, pour lever le doute d'une rupture, le mieux est de se mettre dans des conditions très rudes en tirant au maximum sur la bête, filières dans l'eau plusieurs fois, équipier près à choquer, avec éventuellement une assistance à proximité. Avec 2 safrans ça va le faire!!

22 avr. 2020
0

Le voilier est un randonneur de 40 pieds et 4,40 de large en strip planning de red cedar stratifié intérieur/ext, qui marche bien à toutes les allures, il a une quille relevable par vérin hydraulique, entièrement stratifiée elle aussi.
Les mèches sont pleines. Tout est dans le post de présentation.

22 avr. 2020
0

Quille: voile en acier et bulbe en plomb

22 avr. 2020
0

Résine de reconstruction : tu peux préciser Chadouf ?
Merci

22 avr. 202022 avr. 2020
1

Qu’as tu comme pilote électrique ? Vérin électrique ou hydraulique ?
Vois le site de JEFA et notamment. Solution to avoid electrolysis...
www.jefa.com[...]tro.htm

22 avr. 2020
0

Pilote jefa électrique. Et second pilote non encore installé, raymarine type 2 et nke.

22 avr. 2020
0

CHADO... pardon, correcteur...

22 avr. 2020
-1

Loctite/Henkel offre une gamme de produits pour la réparation de surfaces métalliques, époxy chargé acier ou céramique. Dans ton cas cela fera un bon rebouche trou. Très cher, autour de 70€:500g, mais surprenant d'efficacité.

23 avr. 2020
2

C'est bien pour améliorer l'étanchéité ou l'état de surface, mais ça n'a aucune efficacité concernant la résistance à la flexion ou au cisaillement, la mèche ne sera pas plus solide que si on n'avait rien fait.

22 avr. 2020
0

Bonjour,
Quel est le matériau des palliers, Ertacétal ? Les bagues recouvrent-elles les zones corrodées ?
Cdt,

22 avr. 2020
1

Non, les zones corrodées sont sur la partie de la mèche entre la pelle et la coque, à fleur d eau, pas de 2cm, de haut. Le reste de la mèche est nickel. Cf photo dans post 1

23 avr. 2020
0

Bonjour,
Au moment d’une embardée par vent soutenu, j’ai entendu un grand bruit et j’ai perdu mon safran. Il y a eu rupture de la mèche en inox, 25 cm sous la flottaison, à l’intérieur de la pelle en stratifié mousse.

Je ne saurai dire si cela est dû à une corrosion cavernante (pas de trace de corrosion extérieure au niveau de la rupture) ou d’un défaut de fonderie d’origine, (paille), à l’intérieur de la mèche; celle-ci était creuse et la rupture a eu lieu précisément au point de faiblesse.

Le safran, que j’avais retiré et entièrement révisé avant mon départ, était un modèle suspendu comme sur la majorité des bateaux actuels; il avait déjà 20 années dans l’eau.

Personnellement, je changerais mon safran pour un neuf (ce que j’ai fait après sa disparition) ou en commanderais un autre chez Jefa. Je crois comprendre que vous avez deux safrans,c’est un avantage; les efforts de flexion sont moindres (safran plus petit) et en cas de rupture, vous pouvez toujours vous diriger.

Je ne suis pas architecte naval mais il me semble à la suite de cet incident, qu’un bateau de catégorie A, destiné à traverser les océans avec un seul safran suspendu, se doit d’être renforcé par un skeg et d’un troisième palier sur la mèche. Les efforts de flexion dans les embardées dûes aux vagues sont énormes, d’autant plus que nos plans de dérive sont de plus en plus étroit; (tendance à des bateaux plus volages).

En plus de la corrosion galvanique avec le temps, des fissures et des infiltrations d’eau se produisent au niveau de la jonction mèche/pelle, affaiblissant l’ensemble.
La casse a lieu en général par gros temps.

Avec un skeg, on gagnerait un peu de stabilité de route et surtout en sécurité; on perdra en rendement hydrodynamique et en manœuvrabilité dans les marinas.

Au moment de l’achat d’un bateau, c’est un choix à faire selon son programme, et nous sommes pleinement responsable du choix de notre bateau.

J’ai pu sauver mon bateau parce que le tube de jaumière était costaud (pas d’entrée d’eau), et parce que j’ai utilisé la méthode de l’ancre flottante, préconisée par Viking 35 dans son blog Karibario.
Un grand merci à lui.

La tendance actuelle est donc au safran suspendu, même pour les bateaux de voyage. Par conséquent, il serait peut-être utile pour tous de penser à un système de safran de secours facile à installer, et que les Glénans indique cette méthode dans leur excellent livre de navigation, à l’aide d’un simple croquis.
Bonne journée.

23 avr. 2020
0

Merci pour ta réponse. Les mèches sont pleines. Elles ont dix ans. Il y a effectivement trois paliers dessus: un a la pénétration dans la coque, a à mis section, et le dernier auto alignant, tout en haut.

23 avr. 2020
1

La perte du safran dans des conditions difficiles est une avarie majeure qui entraîne souvent l'abandon du bateau...
Au delà de la diminution de section (environ -20% de résistance au cisaillement et -30% en rigidité avec de creux de 2 mm), ces cratères entraînent une concentration des contraintes (découper selon le pointillé) à l'endroit le plus sollicité de la mèche.
A changer avant le départ pour le grand voyage.

24 avr. 2020
1

"J’ai pu sauver mon bateau parce que le tube de jaumière était costaud (pas d’entrée d’eau), et parce que j’ai utilisé la méthode de l’ancre flottante, préconisée par Viking 35 dans son blog Karibario.
Un grand merci à lui." Azzuro

23 avr. 2020
1

L'attaque est typique d'une corrosion caverneuse.
Je te confirme qu'il vaut mieux ne pas essayer de recharger car c'est un inox martensitique, a priori choisi pour augmenter sa résistance par traitement thermique.

Hormis un changement de matériau, la seule voie possible c'est la protection cathodique (anode en AlZn In ou en Zn)

23 avr. 2020
0

Merci, je pense que c est ce que je vais faire. Étant donné qu on va peut être devoir reporté le départ d une saison pour cause de covid, je vais laisse comme ça pour la saison, en mettant tout de même une anode et les changer l hiver prochain.

23 avr. 2020
0

enfin c'est un montage pas tres serieux tout de m^me

on prends un échantillonage de 44mm de diametre sur toute la longueur , et brusquement on fait un raccordement par soudure au dessus du safran ...ce qui fait qu'a l'endroit de cette soudure la section de la meche n'est que de l'épaisseur de la soudure c'est à dire quelques mm....

c'est du n'importe quoi

23 avr. 2020
0

Ce ne est pas du tout le cas. La mèche est d un seul tenant. Ce qu on voit sur la photo, c est de la corrosion.

23 avr. 2020
0

Calypso ou as tu vu une quelconque soudure ? Il s.agit d.une mèche pleine sur toute la longueur diamètre 44mm et en inox HR ( 17-4 PH )...

23 avr. 2020
0

sur la photo il s'agit bien d'une soudure ou bien j'ai un probleme avec mes lunettes s

23 avr. 2020
0

C est les lunettes !

23 avr. 2020
0

Des très bons infos sur le site du fabricant Jefa. Saviez-vous que l'antifouling créé l'effet cathodique ? Ils disent de ne pas mettre Afouling a proximité de la mèche!!
Je pense que la grand majorité des voileux mets de l'antifouling partout où le pinceau passe!! A prendre au sérieux les avaries de safrans...

23 avr. 2020
0

Tu peux aller voir ton opticien ...😊😊 mais pas facile en ce moment ..c.est bien un manque de matière du à la corrosion ...

23 avr. 2020
0

ça alors , ok je comprends mieux , c'est incroyable ce truc ,curieux tout de m^me

23 avr. 2020
0

Oui. La corrosion est du a la corrosion galvanique. L'anti fouling sur l'inox accélère la corrosion... J'ai mes lunettes et un cerveau ;)

23 avr. 2020
1

Comme à dit Alain, il faudrait pouvoir radiographier (où?) la mèche pour voir jusqu’où celle-ci est corrodée.
Pour info, la mienne qui s’est cassée faisait 60 mm de diamètre, sans corrosion externe, et l ´incident s’est produit dans 3 m de houle, un petit force 6.
Résultat: une semaine pour atteindre le Cap Vert sans safran.

Le système de l’ancre flottante est efficace quand on est loin des côtes et qu’on a le temps de l’installer.( ou quand on s’est entraîné avant, dans cette éventualité ).

23 avr. 2020
0

Corrosion relativement courante sur ce type d’inox ( 17-4 PH) que WIchard ne recommande pas en immersion permanente eau de mer et qui est plus sensible à la corrosion que le 316 L bien que plus costaud ...
De plus cette zone concentre tous les inconvénients propices à cette corrosion tels que efforts de flexion maxi , interface air/eau de mer ..et quelque fois des mauvais montages de pilote électrique ...

23 avr. 2020
-2

Le problème vient de l'acier utilisé pour les mèches (F16 PH ou F17PH4). les propriétés chimiques de cette classe d'acier sont faibles. Ce type de problème a conduit VERITAS à ne pas certifier ce matériel au moment de la norme CE (vers les années 95 si ma mémoire est bonne). Il a été remplacé par le DX45 qui a de moins bonnes qualités mécaniques et dont l’échantillonnage doit être plus élevé.
Le moyen le plus simple pour vérifier cette hypothèse est de vérifier que que les mèches sont magnétiques à l'aide d'un simple aimant. Quand à souder cet inox, c'est tout simplement impossible.

23 avr. 2020
0

La très grande majorité des mèches de safran des chantiers en Europe sont en 17-4 PH et bien sûr certifiés CE....voir les fournisseurs JP3 et JEFA...
Je ne trouve aucune référence à un inox DX 45 ‘?,, ne confond tu pas avec le Aisi 329 ?

23 avr. 2020
0

DX 45 ou URANUS 45 , c'est la même chose. Je crois me souvenir que DX 45 était la dénomination commerciale de Péchiney.
Quand à la certification, je confirme que depuis longtemps, le F16 n'est plus certifié pour les mèches de safrans suite à des casses chez Jeantot, Fountaine Pajot et d'autres chantiers.
Et pourtant, le F16 présentait bien des avantages, facilité d'usinage, réduction d’échantillonnage donc gain de poids et profils de safrans plus fins.

23 avr. 2020
0

Oui l.URANUS 45 ou DUPLEX est bien l’aisi 329... mais impose une section plus importante en cas de remplacement ainsi que des boîtiers et paliers ... Je confirme par contre que les safrans avec mèches en F17-4 PH sont bien Toujours fournis par JP3 et JEFA et donc CE..

23 avr. 2020
0

www.jefa.com[...]der.htm
Sur le site Jefa ils montre des mèches de safrans en alu sans corrosion après 20ans.

23 avr. 2020
0

l'inox pour les meches ça n'a jamais été terrible .

par contre il est possible de les usiner dans de l'acier étiré puis de faire un traitement de surface en galvanoplastie au cadmium ..c'est surement l'idéal . on reuni la resilience de l'acier et l'anti corrosion en milieu marin ..

par contre ou trouver une boite qui fait ça ?? je ne sais plus

07 oct. 2020
0

Ou tout simplement les faire usiner dans une barre de CuAl

23 avr. 2020
0

Alors au final, qu’ est ce que vous mettriez en changement de ces mèches, pour rappel, inox 360. j’aimerais bien garder les paliers qui sont impeccables, le bateau ayant finalement assez peu navigué, d ou un diamètre obligatoire de 44mm. Les pelles des safrans font en gros 1m a 1m20, de haut par 50cm de large, de tête.
Bon, les tubes de jaumiere en alu font au moins 120 alors je pourrais prendre plus gros...

23 avr. 2020
0

Le site de jefa est en effet assez parlant, en anglais. Il y a l exemple d Une mèche alu sans corrosion après 25ans. D autan que sur mon bateau tout le système de bars jefa est alu, sauf les mèches. Je comprends pas le choix originel. Question de résistance à la flexion sans doute entre les deux, l alu est sans doute moins performant pour le même échantillonnage ?

24 avr. 2020
0

c'est corrodé certes mais la section de la meche n'est guere entamé donc la resistance n'est pas diminué
a mon avis il doit etre possible de souder et apres pensé a mettre des anodes

24 avr. 2020
0

Si tu veux garder les paliers tu n’as pas le choix car au niveau caractéristiques techniques à diamètre égal ,rien ne pourra remplacer le 630... J’ai personnellement sur mon voilier depuis 9 ans deux safrans JP3 avec mèches en 630 sans aucune trace de corrosion ...
Je te conseille de prendre l’avis de Marc Lombard avant toute modification ...

24 avr. 2020
0

Si les safrans font 500 mm de corde à la flottaison, avec une épaisseur relative de 12% (qui va bien pour un safran), ça fait une épaisseur de 60 mm, de qui permet de mettre une mèche un peu plus grosse.

La résistance au cisaillement varie avec le carré du diamètre de la mèche, et la flèche avec le cube.

Donc s'il y a la place, mèches plus grosses et changement des paliers.

24 avr. 2020
0

J ai retrouvé les plans des safrans. Au bout de la mèche, à l extrémité basse de la pelle, une plaque inox de 5mm d épaisseur est vissée. Elle était sous l antifooling. Je pourrais mettre une une anode ici et laisse l inox apparent ?
Autre chose est ce que l inox 360 et F16ph sont ils identiques ?

24 avr. 2020
0

J ai retrouvé les plans des safrans. Au bout de la mèche, à l extrémité basse de la pelle, une plaque inox de 5mm d épaisseur est vissée. Elle était sous l antifooling. Je pourrais mettre une une anode ici et laisse l inox apparent ?
Autre chose est ce que l inox 360 et F16ph sont ils identiques ?

24 avr. 202016 juin 2020
0

Cf plans.

24 avr. 2020
0

Pour moi, mais cela a déjà été dit par d'autre:
Pour acquérir confiance dans sa machine
- vérifier la liaison équipotentielle entre la quille et la mèche, sinon en installer une entre l'un des boulons de quille et la mèche, fixée par un simple collier sur la barre de la mèche entre les deux paliers.
- installer 2 anodes plates sur la quille et direct au contact du métal
- recharger la partie attaquée par résine époxy céramique, ou rien faire, sinon bien nettoyer les cavités
- faire fabriquer une bague (teflon, nylon......) à enfiler ou démontable réduisant l'espace entre la pelle et le boitier de bague pour éviter qu'on puisse y passer de l'anti-fouling
- tester la résistance de la mèche, en situation, par de violentes embardées.
Bon grand voyage
L'envolée se rapproche!!!!!

24 avr. 2020
0

Ok. Mais pour l envolée, je ne sais quand on pourra quitter nos frontières, ni accoster à l étranger...

24 avr. 2020
0

Soyons confiants, le déni de réalité s'estompe !

05 oct. 202005 oct. 2020
0

Salut tous,

Pour clore le post j'ai commander deux mèches chez Jp3. Je vais refaire les safrans en novembre.

Bon, j'avais réparés ceux qui sont à post, rempli les trous à l'epoxy chargé et même stratifié jusqu à la limite de la jonction avec la coque. on a pris quelques petites bastons de 35/37 noeuds en filant des grands coups de barre et rien à bougé mais voilà, on part dans le grand nord au printemps prochain alors...ceinture et bretelles !

merci pour vos contrib

Stef

06 oct. 2020
0

" Dans le cadre de la préparation au grand voyage", bon à retenir:

karibario.blogspot.com[...]il.html

06 oct. 2020
0

Merci pour le lien. j'avais déjà vu ce truc de l'encre flottante mais j'ai pas encore testé.

06 oct. 2020
0

Le 17-4 PH (AISI 630) ne devrait pas être utilisé à la mer.
C'est l'acier HR de Wichard qui a une réputation méritée de casser sans prévenir.
www.plaisance-pratique.com[...]-la-mer

06 oct. 202006 oct. 2020
0

Une anode boulonee sur la meche ( en bas!!! ) ;

Pendant 40 ans, pas une trace de corrosion sur ma mèche de 42, ni sur la crapaudine au bout du skeg.

Puis la crapaudine a commencé à se bouffer. Crapaudine en inox 316.
Anode rosace diametre boulonee dessus. Et je la change tous les ans. Elle se bouffe a moitie. Donc elle sert bien!

Dans votre cas, une meche en inox dans un tube en alu... meme avec des bagues, pas sur que ca soit genial.

06 oct. 2020
0

ha bah oui c'est sur que je vais mettre deux petites anodes sur chaque safran pour ne pas avoir à les refaire tous les dix ans !

Ce n'est sans doute pas le tube inox qui a généré autant d'électrolyse mais un mauvais branchement électrique: la terre du quai branchée sur la masse du moteur, sans isolateur à bord et des gens qui ont vécu longtemps sur le bateau, sans que je comprenne excatement le pourquoi du comment, il semblerait que ce soit la cause !

07 oct. 2020
0

oui en priorité installer un isolateur de masse, car dans certain port la terre est mal installée et le courant circule de bateaux en bateaux lorsque l'on est branché au quai.
L'isolateur s'installe à l'arrivée du 220/230 volt sur le fil de terre.
Ci joint un exemple d'isolateur

www.ebay.fr[...]7509162

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer