coque gorgée d'eau

Je m'intéresse à un bateau de trente ans, un alpa 950, il présente quelque traces d'osmose petites bulles, mais en le sortant à la grue il était bien plus lourd que le poid annoncé. Ma question est jusque à quel point une coque ancienne peut se gorger d'eau et alourdir le bateau ? Merci bcp pour vos éclairages

L'équipage
02 mai 2006
02 mai 2006
0

Moi aussi
je me suis intéressé à un alpa 950 il y a 3 ans. C'est un beau bateau. Celui que j'ai vu avait l'avant délaminé sur au moins 2,50 m. La réparation avait été faite avec du mastic. Donc à mon avis, mastic + humidité = poids en plus.

Je ne l'ai pas achetter car l'étendue des dégâts était difficile à cerner.

Pour info, il était à Rochefort et s'appelait le SCHERZO.

02 mai 2006
0

pour ta question, pas de réponse précise
mais il est bien rare qu'un bateau soit au poid annoncé sur la fiche constructeur (d'ailleurs, on ne sait pas ce qui est compris dans le poids) et la pesée du bateau en ordre de marche.

près d'une tonne de différence pour mon aquila

03 mai 2006
0

quel crédit peut-on donner au pesage d'une grue ?
j'avais posé la question "comment peser son bateau" il y qqes temps et les réponses étaient assez évasives quant à la précision des grues;

a part ça je me suis interressé moi aussi à l'alpa 950 avant d'acheter mon centurion, il est basé où le tiens par curiosité?

03 mai 2006
0

La
coque est devenue poreuse. A fuir!

03 mai 2006
0

en général, je n'en sais rien
mais un des peson du Gai Matelot (les bigouden connaissent) est bon à 20 kg près (la grosseur de l'aiguille et la parallaxe certainement), vérifié en pesant les mêmes bateaux dans les mêmes conditions

sinon, que l'Aquila fasse sa tonne de plus que sur le papier ne me surprend pas du tout, entre les pleins d'eau, de gas oil, les réserves liquides et solides de l'équipage, la survie, l'annexe et son moteur, les jouets des gamins, les shampoings des filles et tout et tout. j'allais oublier les voiles dites donc

on arrive vite à la tonne!

03 mai 2006
0

j'ai oublié de taper des mots...
merci de lire :

vérifié en pesant les mêmes bateaux dans les mêmes conditions avec un peson vérifié par les poids et mesures

promis, je vais essayer de relire avant de valider

03 mai 2006
0

ça dépend !
du matériau de la coque.

En "monolithique" (polyester armé fibre de verre) l'eau ne peut représenter que quelques % du poids de polyesther , donc très peu, pas mesurable par la balance d'une grue.

En sandwich balsa "bois debout", le bois peut s'imbiber d'une grande quantité d'eau, du même ordre de grandeur que le volume de balsa ...

... mais ça reste toujours plus petit que ce qu'une grue peut mesurer. Sauf si elle est pourvue d'un peson étalonné et certifiée destiné à la mesure des poids pour une transaction commerciale. Dans ce cas c'est écrit dessus, et vérifié tous les ans, avec numéro de certification.

03 mai 2006
0

Merci beaucoup pour toutes ces précisions....
En fait la différence de poids était de plus de 2 tonnes. Bateau annoncé à 4t et peson de la grue qui indique plus de 6t...l'étalonnage du peson doit y être pour qqch. Il faut que je regarde quand ils sortent un autre bateau dont je connais le poids.

L'alpa a le pont en sandwich, mais il paraît sain et la coque est en monolithique,et il me semble que la coque de ces alpa à plutôt bonne réputation, celui semble avoir tout de même de l'osmose, mais aussi un antifouling mal appliqué qui cloque...

Mais je me demandais si une coque peu devenir complètement poreuse au point de pomper une grande quantité d'eau

J'aime bien ces bateaux, comme l'alpa ou le centurion 32 et je regarde depuis des années si j'en touve pas un, mais là il faut que je sois un peu objectif. Celui-là est basé assez loin de la mer sur le Léman

03 mai 2006
0

osmose en eau douce
très rare et même rarrisssimmmme .
A moins d'une longue ballade en eau salée durant de longues années, mais je crois me souvenir qu'à ce moment là, quand tu passes en eau douce, les tensions se reéquilibrent mieux.... ???

Historique du bateau impératif donc

03 mai 2006
0

Ben, chui plus bien sur,
tropique = plus d'osmose , ça me semble OK (les solvants s'évacuent plus facilement).

eau douce ??? j'ai toujours entendu dire qu'un bateau de lac ne connait pas l'osmose (pression osmotique pas assez forte par rapport à la pression en eau douce ===&gt les solvants restants ne peuvent sortir de la coque (première étape de l'osmose : la création du vide). ===&gt pas de vide, donc pas d'eau qui rentre pour former la cloque.... mais j'ai du oublier kekchoz....

Par contre/// et c'est ça que j'essaye de faire ressortir dans l'intervention (à priori c'est raté) :
si eau de mer (création du vide et début de remplissage) puis eau douce (augmentation de la pression et remplissage /délaminage des vides et des tissus)--&gt Attention donc si osmose sur bateau de lac ==&gt demander l'historique du bateau.

Mais je dois me gourrer, chui loin d'être un spécialiste de l'osmose (juste l'expérience des autres ;-) ) .
KIKI peut trancher ?

03 mai 2006
0

es-tu sûr, Evenkeel ?
Il me semblait au contraire avoir compris l'inverse : eau chaude (tropiques) et eau douce favorisent les risques d'osmose ...
Mais peut-être me trompe-je ???? ;-)

03 mai 2006
0

à peu près ...
si je me souviens bien, c'est à peu près ça: la pénétration de l'eau dans le polyesther ne dépend pas tellement de la salinité. Par contre, une fois que l'eau est rentrée dans le polymère, le "jus" (acide) qui résulte de la décompositon du polyesther a une différence de pression osmotique plus grande avec l'eau douce qu'avec l'eau salée. Donc dans l'eau douce les cloque (qui ne sont que le résultat de la pression osmotique) apparaitront plus rapidement et plus grosse que dans l'eau salée. Mais la cloque n'est pas l'osmose, la cloque est juste l'artéfact visible !

Enfin, SGDG ... hein !

03 mai 2006
0

désolé ,c'est le contraire
risque accentué en eau douce.

03 mai 2006
0

Pour peser un bateau

Vous pouvez l'amener chez un ferrailleur qui dispose du pont à bascule. C'est étonnamment précis.

J’ai acheté un jour de la chaîne pour un corps mort chez un ferrailleur. J’en prends un morceau de 10 mètres, il l’emmène sur une petite bascule genre 100 kg de capacité. Le morceau faisait 75 kg.

Je reviens le lendemain pour en reprendre 20 mètres, soit grosso modo 150 kg. Cette fois ce n’est pas le même gars. Il traîne le morceau vers son pont à bascule pour camion de 15 tonnes, tout rouillé et plein de flaques d’eau. J’étais sur la bascule à regarder ce tas de rouille en me disant il va m’arnaquer.

Il me dit poussez vous que je le mette à zéro. Puis on tire la chaîne sur le pont. Verdict : 150 kg.

03 mai 2006
0

Je confirme
"risque accentué en eau douce"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

Souvenir d'été

  • 4.5 (27)

Baie de Naples. Quand vient la nuit..

novembre 2021