coque en tole...

par opposition aux coques en planches et au coques en plastoc.. :-) :-) :-)
Avant de faire venir un expert compétent et rémunéré que faut il inspecter avec mes zieux de né aux phites sur une coque en acier d'une quinzaine d'années avant de la sortir de l'eau quel signes sont rédibitoires et visibles du premier coup d'oeil...? Pitete y a un ^pécialiste ici..

L'équipage
08 oct. 2004
0

facile.
cloques, taches de rouille.. à l'extérieur, mais aussi à l'intérieur. parfois difficile si on ne peut pas facilement déshabiller l'intérieur.

Un examen facile est le test du maillet. Tu frappes toute le surface au maillet en caoutchouc. Le sonorité te donne une bonne idée de l'épaisseur et des soudures qui auraient laché. Si des plaques de rouille se défont à l'intérieur, tu l'entends.
Faut trouver une démolition et t'entrainer sur de vieilles coques, tu apprendras très vite.

heu... attention de pas passer à travers, le proprio srait p'têt pas heureux ;-)

08 oct. 2004
0

fo pa egzagerer
avant de passser au travers, il faut quesques dizaines d'annees de VRAIE rouille.
Mais par contre, c'est vrai qu'il faut etre vigilant sur les soudures urtout s'il s;agit d'une construction amateur

08 oct. 2004
0

nouveau ship en vue pascal ??
as tu trouvé un remplaçant à ton vieux camarade,serait-ce que la cave est plus grande???

gg.curieux............. ;-)..........

08 oct. 2004
0

Ouh là là Pascal ...
Dans quelle aventure tu te lances ! Rappelle toi Laurent de Timshel, qui passe par là de temps en temps !

Bon, si tu te lances dans l'aventure, j'avais été tenté à une époque par un bateau en acier, et je m'étais entouré des conseils d'un gars qui connaissait bien les bateaux aciers puisqu'il avait un chantier spécialisé là dedans (j'avais plus confiance en lui qu'un expert)

Le gars très sympa disait que le premier truc à regarder, c'était derrière le moteur. La plupart du temps, c'était par là que ça commençait. Il m'avait parlé du coup du maillet aussi dont parle Kiwi. Et puis normalement, une vrai expertise se fait par un sondage (oui, oui, tu arrives sérieusement vers le gars avec ta perçeuse en lui disant que tu vas transformer sa coque en gruyère, une bonne entrée en matière pour se faire un pote :-D), mais cette technique a ses limites, et j'ai récemment lu un gars qui avait fait de même, mais a du changer 4 toles de bordée après car tous les trous qu'il avait fait étaient tombé à coté de la tole pourrie !

Personnellement, si j'achetais un acier, je l'achèterais coque nue, sinon c'est trop la roulette russe. Je connais autant d'expérience d'achat heureux (ex Fabien du voilier Quasar qui a fait un super boulot avec un bateau qui était auparavant ... coulé !) que d'achat malheureux.

J'ai juste eu l'impression que les achats malheureux se faisait plus dans le sud, avec souvent un broker véreux dans le coup ! Mais ce n'est qu'une impression !

Contacte Laurent (membres.lycos.fr[...]imshel/ ), son expérience malheureuse peut être riche d'enseignements.

08 oct. 2004
0

si tu veux,
je peux, hors fil, te donner le nom et l'adresse d'un expert(un vrai)qui de dira si oui ou nom tu peux y aller. c'est lui qui m'a donne le OK pour acheter mon boat (que j-ai achete sans l'avoir vu)

Super serieux et super pointu

r.d.

08 oct. 2004
0

......
je demandais juste un conseil pour regarder de près avant de lancer la vraie expertise avec expert reconnu, matériel a des couats et tout le tintouin,...Rassures toi y a pas de brooker sur le coup

09 oct. 2004
0

pascall11
salut, lorsque j'ai acheté mn voilier acier j'ai commencé l'inspecton par l'interieur.Le proprio ne peut te refuser l'ouverture de ses planchers.une peinture neuve est douteuse alors il faut gratter.Difficile de se faire une opinion sans connaitre la vie du voilier, et le proprio.
Si le bateau a sejourné aux antilles attention l'acier n'aime pas le chaud humide.
a-t-il des ventiles dans toutes les cabines(dorades,aerateurs)?
Est-il zingué?
le proprio connait-il les peintures employées sur son bateau?
un ressuage estil possible?
un beau bateau n'est pas focément un bon bateau.
bonne chance et ne jamais précipiter un achat.

09 oct. 2004
0

si tu as juste la tete du mat qui sort de l'eau
c'est déjà un indice;...négatif

sinon, c'est comme disent les + spécialistes que moi, sachant quand meme qu'une soudure n'est pas un ensemble homogène et qu'une merde peut bien etre à coté d'un super endroit

donc il vaut mieux souvent tester le soudeur plutot que la soudure, sauf à radiographier tous les cordons ce qui est rarissime en plaisance

amicalement

09 oct. 200416 juin 2020
0

Aussi important que l'inspection de la coque elle même
Les navigations entreprises, les endroits et les équipages. Un acier 3 cabines avec un couple et 3 enfants aux antilles est certainement préférable au même bateau à Carentan depuis 5 ans ne sortant que 10 jours par an.

Un truc assez con mais probant : comme pour l'alu, tester les fuites de courant sur la coque (c'est bien moins dégradant que pour l'alu) ça donne aussi une idée de l'entretien général et evidemment les silent blocks et attachements (c'est généralement par là que commencent les plus grosses corrosions (fuite de refroidissement, vibrations, innaccéssibilité).
Des petites retouches de peintures étalées dans le temps prouvent aussi un entretien régulier et sont certainement préférables à une super peinture de cale neuve.

Et puis évidemment la tôle à tous les tours de hublots (intérieur et extérieur), et le pied de mât. Le moindre petit chancre de peinture à l'un de ces endroits annonce une corrosion profonde, difficile à corriger autrement que par le remplacement des tôles concernées (avec toute la merde des emménagements).

L'avantage de l'acier de 15 ans c'est que c'est rarement mal construit (soudure etc..., mais c'est le temps où l'entretien mal fait se fait sentir. L'histoire de la tôle entièrement pourrie, après 15 ans, ça m'étonnerait que tu puisses le voir à la première inspection, ou alors c'est tout le bateau qui est dans un état desastreux.

Si les emménagements sont facilement démontables, les interventions seront plus facile et même si le bateau est loin d'être parfait, ce sera une option payante. Perso, je preférerais acheter un truc tout démontable sans être trop regardant sur l'état (sauf pour fixer le prix) qu'un truc en super état mais où il faut tout casser pour passer un coup de zinc (parce que tu le feras... de toute façon tu le feras ;-) ).

09 oct. 2004
0

Carentan ?
pourquoi Carentan ??
Je préfère un bateau acier chauffé à l'année dans un port d'eau douce. En plus il pleut souvent à Carentan, ca rince.

09 oct. 200416 juin 2020
0

Rien de perso frablo
et je ne parlais pas d'un bateau chauffé à l'année, mais du genre d'épave qu'on peut aussi trouvé dans tous les culs de sac de tous les coins du monde.
Je me rappelle d'une visite d'un petit prince à Caen où ça dégoulinait de partout : intérieur et extérieur.
T'as raison, ça rinse :-D

09 oct. 2004
0

aciers, aciers...
salut a vous,
en parlant acier, connaissez vous bouquin technique sur les aciers et alu assez recent??? je ne trouve que le hors serie loisirs nautique des annees 70!! sur qu'il etait bien fait mais n'y a t il pas eu des progres dans les alliages ou autres depuis ????

09 oct. 2004
0

aciers, aciers...
salut a vous,
en parlant acier, connaissez vous bouquin technique sur les aciers et alu assez recent??? je ne trouve que le hors serie loisirs nautique des annees 70!! sur qu'il etait bien fait mais n'y a t il pas eu des progres dans les alliages ou autres depuis ????

09 oct. 2004
0

Une solution de rève
et peut-être un cauchemard pour le voisin en alu :

La coque en cupronickel ! Même plus besoin d'antifooling :-)

Voir : www.bruceroberts.com.au[...]uNi.htm

Je n'ose pas imaginer le prix :-D

10 oct. 2004
0

Pas trop cher :-)
Le chantier indique 7 dollards US le kilo de tôle cupronickel, soit dans les 35F. C'est l'ordre de grandeur de la tôle d'alu ou d'acier de qualité, non ?

Reste la technique de mise en oeuvre ...

10 oct. 2004
0

Se soude
comme l'acier, sous protection de gaz inerte, ou avec des baguettes enrobées...

Je penses que c'est plus cher que ça, le tube CU NI départ usine, c'est +/- 20 $ la livre...

J'ai trouvé plein d'infos sur Gogol, mais pas de prix...

Par contre, on économise car pas besoin de peintures, ni d'anodes... :-)

10 oct. 2004
0

il y a aussi la coque en
peau de dauphin

ils n'ont jamais d'antifooling ni de moules accrochées :-D

amicalement

juste pour le fun: on sait bien faire en métallurgie et depuis très longtemps des métallisations des toute sorte et des "feukketages" de métaux différents

est ec qu'il ne serait pas possible de "cuivrer" la carène dun bateau acier? et y a t'il une contre-indication?

il y en a certainement une, mais je ne suis absolument pas bon en construction acier donc je demande à ceux qui savent mieux que moi (et c'est pas difficile)

10 oct. 2004
0

et le cupro nickel, ça vaut l'acier
au point de vue mécanique?

je le sens pas bien...

amicalement

10 oct. 2004
0

JP...
en quoi sont fabriqués les échangeurs de tes Perkins ? ;-)

10 oct. 2004
0

Un doc PDF
avec des photos de voiliers et autres en CU NI, en anglais...

-

:-)

10 oct. 2004
0

les corps en alu et les faisceaux en cu ni (certainement)
mais il n'y a pratiquement pas d'effort mécanique dans cette pièce là

j'ai bien une dent en or et c'est pas pour ça que l'or convient en construction navale malgré qu'il soit particulièrement résistant à l'oxydation et à la corrosion et très facile à travailler

amicalement ;-)

10 oct. 2004
0

D'après ce que l'on peut lire,
il se construit des unités de plaisance, de pêche et de travail jusqu'à 25 mètres, avec les mêmes échantillonnages que pour l'acier...

Il y a quand même plus de trente ans de recul...

Mon interrogation, ce serait plutôt le prix... si ce n'est pas plus répandu, c'est que ça doit être chaud !

Pour les échangeurs des diesels marins à ma connaissance on utilise que deux métaux : le CU NI, et de plus en plus le titane, et ce n'est pas celui que l'on croit qui est le plus cher... :-)

(J'en ai vu en inox, c'est nul !)

11 oct. 2004
0

controle des cordons de soudures???

Vendredi après midi ma modeste contribution sur le sujet de la détection des défauts des cordons de soudures par une méthode non destructive et
applicable par un amateur éclairé sur son chantier
sans investissement coûteux à du se perdre dans les méandres du forum ou dans le tuyau du WWW ??
Dommage et j'ai la flemme de recommencer!

11 oct. 2004
0

christian..
ça nous fait une belle jambe.
bon vent
jpierre

11 oct. 2004
0

oui la la la la la la la...
vous me foutez la trouille les mecs je crois que je vais garder mon vieux Karaté en plastoc, au moin sil n'a que de l'osmose qui n'a jamais fait couler de bato... et puis on s'entend bien tous les deux

11 oct. 2004
0

cupro
depuis au moins 10 ans (aussi loin que je me souvienne), on construit des lignes d'arbre et des vannes en cupro. Alors oui c'est mécaniquement résistant.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (76)

Les enfants de la mer

novembre 2021