COQUE ACIER : vos peintures dans les fonds

Dans moins de 3 semaines, je m'attaque à la rénovation des fonds (sous et derrière le moteur dans un premier temps) , je prévois donc de gratter la rouille et d'enlever les couches diverses de peintures qui tiennent mal ou plus du tout.

Le but : retrouver la tôle nue (par grattage + ponçage avec perceuse et meuleuse + acide dans les endroits difficiles d'accès).

Après un dégraissage (acétone à priori, mais si vous avez mieux je suis preneur), viendra donc le moment de passer une primaire antirouille. J'ai à bord un restant de Nautix il me semble, pas encore utilisé.

J'aimerais un traitement réellement efficace, je n'aimerais pas faire du boulot d'amateur à reprendre 2 mois plus tard. Pour le moment, je pensais appliquer 2 couches de bi-composant InterProtect, puis 2 ou même 3 couches de VC-TAR2.

Qu'en pensez-vous ?
Quelles sont vos peintures efficaces contre la rouille ?
Combien de temps est passé entre votre traitement de peinture et la réapparition inévitable des premiers points de rouille ?

La discussion est ouverte.

Merci.

L'équipage
02 mai 2011
02 mai 2011
0

Bonsoir,
La préparation dont tu parles ne peut pas donner de bon résultat. Seul le sablage est valable pour les peinture chargée en zinc, celles qui conviennent pour les fond d'un bateau acier...

03 mai 201103 mai 2011
0

Oui bien sur! Mais je pense que Philippe est dans le même cas que moi: aménagements existants, accès pas simple pour tout sabler correctement, etc.
Je me pose la même question, sachant que j'accepte une durée de vie du traitement de 5 à 10 ans, quitte à refaire ensuite.
Ce traitement doit donc être raisonnablement peu intrusif et relativement simple. Si ça existe ! :)

03 mai 2011
0

Bonjour Philippe,

Perso après le sablage, j'appliquerai une couche de wash-primer contenant 5% acide phosphorique pour avoir une couche d'accrochage sur le support acier ( 10 µm en sec soit 1 couche). Ensuite une anticorrosion epoxy/zinc épaisseur mini en sec 100 µm (3 à 4 couches fines bien meilleur qu'une seule grosse épaisseur) finition en époxy bi-composant(50 µm en sec soit 2 couches)avec un durcisseur permettant la résistance aux hydrocarbures et à l'eau salée.
Bon corage car cela demandera du temps mais le résultat final vaut bien cet investissement
Navicalement
André

03 mai 2011
0

Les méthodes utilisées dans la marines marchande...

Sablage ou marteau à aiguilles (un plaisir pour les oreilles)...
Le ponçage à la meuleuse peut rendre la surface non adhérente pour la peinture.

Les produits le plus utilisés.
Intertuff (international) ou Jotamastic 87 (jotun).

Pour la peinture de cale....j'ai mis, 2 couche de bi-composant polyuréthane + 2 couches de bandoline (sans trop d'espoir) par dessus mes couches de Jota car les peintures haut de gamme pour les huiles et hydrocarbures sont hors de prix...on verra dans la durée.

Bon courage.

0

Merci jeanmar, je vais voir en détail tes produits. Pour la Danboline, je n'en rachèterais plus, j'ai souvenir d'en avoir mis dans la cale moteur de mon ancien bateau en CP, moteur HB, quand de l'essence tombait dans les fonds, la Danboline cloquait et ne résistait pas. Pour une peinture sensée résister aux hydrocarbures... (mais en monocomposant faut pas s'attendre à des miracles).

Tout le monde parle de sablage, mais comme wolf larsen le fait remarquer, en effet, je n'ai pas l'intention de tout démonter et vider à l'intérieur, il y a déjà assez de bordel comme ça.

Pour le ponçage à la meuleuse si la peinture n'accroche pas c'est gênant, quelle en serait la raison, surface trop lisse ? Si oui, contournable après avec une ponceuse, peut-être, pour "rayer un peu la surface".

Dede94 bonjour, ta solution m'intrigue : 5% d'acide dans de la peinture ? Mais cet acide, moi je l'utilise pour dissoudre la rouille, mais il est vrai en réfléchissant que l'acide que j'ai déjà passé n'attaque pas la peinture... A voir.

03 mai 201103 mai 2011
0

Bonsoir Philippe,

L'acide phosphorique est normallement inclut dans la formule wash-primer mais la mode écolo pousse les fabricants à produire des produits sans acide (marketing oblige).Le rôle de l'acide est d'attaquer superficiellement l'acier pour créer une liaison physico-chimique avec le revêtement.
Bonne peinturlure
André

04 mai 201104 mai 2011
0

Salut....

C'est exactement ca, quand on meule la surface devient trop lisse. Le sablage ou le marteau à aiguille donnent une surface "rappeuse".
Merci pour le retour sur la bandoline. Je m'en doutais en passant les couches, on verra combien de temps ca tient.

04 mai 201104 mai 2011
0

A propos de l'acide phosphorique, quelqu'un sait si la date limite d'utilisation est vraiment primordiale ? Mes 2 bouteilles sont périmées mais comme c'est de l'acide... l'année dernière il était encore efficace (mais c'est du 80 ou 85%, donc du costaud).

Je pense éviter la meuleuse mais utiliser un embout pour perceuse, nylon ou acier je sais pas trop lequel est le mieux ? La surface ne devrait pas être lisse, enfin j'espère.

Pendant que j'y suis dans mes questions, j'ai des petites zones à rattraper à l'enduit, vous feriez quoi :
- métal nu, enduit puis sous-couche et peinture
- ou bien métal nu, sous-couche, enduit puis peinture

Bref l'enduit epoxy (bi-composant) vous le mettriez entre le métal nu et la sous-couche, ou bien entre la sous-couche et la peinture ? (je suis tenté par la 2e solution)

04 mai 2011
0

Bonjour Philippe,

A ma connaissance l'acide phosphorique n'a pas de date de péremtion. Tout au plus une lègère reprise d'humidité qui abaisse très lègèrement la concentration.
En industrie, les contenants en plastique ont une date de réforme car ils se fragilisent avec le temps et entraînent des risques lors des manipulation. Le meilleur contenant est le verre car parfaitement étanche mais fragile aux chocs.
Si par sous-couche tu entends primer anti-corrosion, ce dernier doit être en contact direct avec le support mettalique pour être efficace. Donc primer anti-corrosion + enduit pour rattrapper les défaults de surface + finition pour un bel aspect visuel.
Navicalement
André

0

bonjour André
En fait j'ai vu une date sur les bouteilles l'année dernière.
Oui je voulais dire primer anti-corrosion en effet. Je suis d'accord avec ton analyse.
D'ailleurs en matière de date de péremption, je ne sais pas trop non plus vis-à-vis des peintures et époxy bi-composant. Les pots actuels sont restés dans le bateau, ont au moins 2 ou 3 ans, certains entamés, et ont donc "subis" le froid et le gel de l'hiver dans le bateau.

Est-ce "grave" pour la qualité des produits et leur efficacité ?

05 mai 2011
0

Bonjour Philippe,

Les peintures et durcisseurs dans des pots non ouverts ont une durée de vie de plusieurs années (au moins 2 ans)sans problème de qualité. Seuls les systèmes en phase aqueuse sont sensibles au froid;recommandationest stockage à +5°C mini pour éviter le déphasage.
Pour les pots entamés (peinture et durcisseur) l'avenir est la décharge controlée car une partie des solvants sera évaporée et il sera quasi impossible d'avoir un dosage précis peinture/durcisseur nécessaire pour obtenir un film performant.
Navicalement
André

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (100)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021