Coque acier / rouille

Bonjour je me permets de venir vers vous afin de filer au moins des infos a un bateau copain ...

La situation : il a acheté un bateau il y a 3 ans sans avoir inspecté/vue tous les fonds ... Aujourd'hui à sec pour travaux, l'ancien proprio lui ayant indiqué qu'il avait mis de la mousse expensive pour "isoler", il a commencé à l'enlever afin de voir ses fonds ...

L'ancien propriétaire a consciencieusement collectionné environ 2000 bouteille d'eau en plastique, et quelques bouteille d'actimel pour les recoins ... Il en a remplit les fonds, à pausé un plancher de 12mm en bois et a injecté de la mousse expensive.
Travail réalisé très très consciencieusement ...
Les bouteilles sans bouchon ont été fermée une par une par de la mousse expensive ...

Le résultat en photo :

Quelqu'un aurait il une idée géniale à appliquer afin de ne pas sombrer dans un "désastre" ?

J'ai lu le fil récent sur la soféisation, et celui sur la quille rouillée du first à la grenadine.

Je cherche par ce topic a essayer de lui présenter le maximum d'idée en espérant en trouver grace à vous de miraculeuse ...

Avec ma faible connaissance des coques aciers, je ne voyais "que" sablage/choupage ...

D'avance merci pour lui qui est dans la galère pour le moment :(

[URL=www.hostingpics.net[...]wer.php ]

[URL=www.hostingpics.net[...]wer.php ]

[URL=www.hostingpics.net[...]wer.php ]

[URL=www.hostingpics.net[...]wer.php ]

L'équipage
13 avr. 2012
14 avr. 2012
0

Salut,
si ton pote lit l'anglais, fais-lui lire ceci,sur les bateaux acier, écrit par des convaincus de l'alu,
en bref, la conclusion est que tout est dans la préparation et protection de l'acier à la construction, ce qui en théorie ne t'aide pas, puisque ce bateau est loin d'ètre neuf ...

www.morganscloud.com[...]th-wns/

Sinon,
je suppose qu'il a mesuré les épaisseurs, et/ou qu'il a des trous ?
il faut donc en effet déshabiller l'intérieur, de tte façon,
et remplacer ce qu'il y a à remplacer,
si il n'y a pas de budget, c'est donc le moment d'apprendre à souder ... ce qui est comme tous les métiers, un métier, mais tt s'apprend, surtout si le portefeuille te l'impose,

si il reste de bonnes toles, sabler et repeindre (l'intérieur donc) avec des peintures époxi double composant professionelles,
C'est un peu comme tt, la qualité se paie, mais à commander directement en grande quantité chez Hempels / Jotun / internationnal, ou via les pècheurs, mais pas chez le Ship,

ensuite doubler le nombre de couches prévues par le fabricant,

Ici nous venons de remettre le pont à nu après 10 ans, (au marteau pneumatique, mais les épaisseurs ne sont pas comparables à celles utilisées en plaisance), après traitement époxi à l'origine, au fil des ans, on a rajouté des couches en repartant chaque fois du primaire epoxi (pour l'adhérence des couches entre elles),
pour un total de probablement 15 couches (au rouleau),

après 10 ans donc, on vient de tt enlever, la tole d'origine est intacte,
on a retraité à l'acide phosphorique (unitor metalbrite), puis 4 couches de primaire epoxi,et 3 couches de polyuréthane (Hempels dit 3x en tt, mais c'est bien trop peu ...),

Ceci dit, mais ce n'est que mon humble avis, une isolation doit tjs permettre de voir ce qu'il y a derrière ...
que ce soit pour un acier, ou mm pour un alu, ...
c'est plus simple à réparer quand ça perce, par la rouille, ou par collision ...

Bon courage !

PS : tt est relatif, et dépend de la valeur que chacun met en chaque chose, mais refaire un bateau coute parfois bien plus cher en valeur, temps, énergie ... que d'en acheter un autre,
surtout dans un marché de l'occase effondré

14 avr. 2012
0

Bonjour,
Un chaleureux merci pour cette réponse précise et technique.

Concernant la préparation "à neuf", le bateau date de 1960 ou 1948 (j'ai un trou), donc je pense qu'à l'époque c'était du sérieux.
Je pense pour ma part que c'est précisément cette isolation faite en dépit du bon sens qui a fortement amputé l'espérance de vie ...

L'épaisseur des tôles est de 2,4 à 5,8 à la construction et devraient être mesurée aujourd'hui.

Concernant le traitement, merci pour ce retour d'expérience.

Concernant une éventuelle revente, il semble au vue des travaux à réaliser et de la conjoncture, qu'il ne vaut plus grand chose :( donc je pense que le pote va devoir faire avec ou sans bateau :(

Merci beaucoup pour le temps passe à cette longue explication.

Shamane

14 avr. 2012
0

bonjour
moi je pense que la soféisation et un systeme a étudier pour moi personnellement je suis entrint de faire des test sur des petits maurceaux de férail et pour le moment ca marche mais g pas assé de recul on verra dans le temps sinon le site explique bien
www.sofrap.biz[...]fr.html
bon courage

14 avr. 2012
0

Bonjour et merci pour cette réponse concernant la sofeisation.
Une personne "devant savoir" est venue à bord aujourd'hui avec un produit "miracle" (le même ou un produit conçurent), de son avis si quelques endroit gagnerais à subir ce traitement pour beaucoup d'autre cela ne suffirait pas ...
Cordialement,
Shamane

14 avr. 2012
0

Les bateaux acier meurent de l'intérieur. L'isolation est indispensable sur les coques métal mais ne doit pas interdire l'accès
à la tôle si nécessaire. La mousse projettée utilisée par certains est une solution à courte vue.
Dans le cas décrit la seule solution est, bateau complètement vidé, de tout décaper au maximum, de faire le bilan, de changer tout ce qui doit l'ètre puis en théorie de tout sabler puis faire suivre par toutes les protections connues. Certains essayent pour l'intérieur de s'épargner le sablage, mais dans tous les cas il faut une préparation impécable pour que la rouille soit neutralisée, qu'il n'y ait aucun résidu parasite et que les couches protectrices accrochent, le problème étant les recoins et zônes masquées par les membrures. Ensuite il faudra isoler correctement et enfin reconstituer les aménagements. Plusieurs sites de constructeurs amateurs montrent bien les différentes étapes.
Un très très gros chantier.

14 avr. 2012
0

exact, tout à fait d'accord avec JP !
grenaillage-sablage, changer tout ce qui doit l'ètre, le cycle complet de protection ...
gros, très gros travail en perspective :scie:

14 avr. 2012
0

sauver un bateau qui en vaut peut-être la peine ???? :oups:

14 avr. 2012
0

intérêt économique d'une opération pareille ?

14 avr. 2012
0

Merci a vous pour ces 3 interventions.

L'option de "déshabiller complètement l'intérieur est déjà prise ...
Enlever ce "fatras" bouteille + mousse expensive est impossible autrement tellement l'accroche est bonne ...
Le décapage au mieux est déjà valide, c'est pour après que les questions se posent ...
Bien entendu mesures très dense des épaisseurs de coques, puis découpage de toutes les tôles abîmées (voir changer des ments entier des tôles des œuvres vives), puis sabler / couper serait un "must" ...
Mais le copain n'étant pas milliardaire une solution "à moindre coût" est recherche ...

L'intérêt financier d'une telle opération est évidemment proche du désastre, et le copain n'aurait certainement pas acheté s'il avait imaginé le 10eme de ce qu'il trouve ....

Une "solution" entendu sur les ponton serait de renforcer l'extérieur de la couche par epoxy épais et traiter à "minima" (mais le plus correctement possible l'intérieur). D'après les arguments entendu, le principal serait de recréer l'étanchéité, d'améliorer celle existant toujours tout en concervant presque la solidité de la coque. Et de surveiller très très attentivement les fonds à l'intérieur.

Qu'en pensez vous ?

Un grand merci pour l'intérêt porte ainsi que le temps passe à réaliser vos réponses.

Cordialement,

Shamane

15 avr. 2012
0

il faut pouvoir diagnostiquer le problème ou l'étendue du problème, et ici c'est la rouille ou l'épaisseur de tôle bonne.

peux t'on , sans enlever l'isolation mesurer les épaisseurs de tôles ?

car , si je comprends bien , le problème n'est pas que de réparer mais aussi de trouver un compromis de réparation viable financièrement.

15 avr. 2012
0

on peut bien sur mesurer la tole par l'intérieur ou par l'extérieur, pas de problème,
réparer des toles d'acier, càd découper et remplacer est relativement simple et bon marché,
vider et nettoyer, chacun sait faire,
découper et ressouder, un bon soudeur fait cela très vite,

mélanger vieilles toles et nouvel epoxi ??? l'epoxi est cher,
assainir d'abord, puis protéger

15 avr. 2012
0

Bonjour,

Sans enlever l'isolation : je pense que 99,99 % seront d'accord avec l'idee que voir ses fonds, pouvoir les assécher est obligatoire. Donc enlever l'isolation est "obligatoire".

Découper / souder / chouper le tout imposé aussi un sablage.
Le tout commençant à avoir un coût, un temps, et une "complexité" lorsque l'on vit à bord. Si seule solution, alors elle sera choisir, mais si une plus simple et/ou moins cher voyait le jour ...

Coût de l'expoxy : très cher chez le Shimamiah par 10g, moins ruineux en achat industriel par pot de 20l ou plus directement au fabricant.

Merci a vous de poser de bonnes questions, de donner de bons avis qui font avancer la réflexion.
Grâce à vous le copain s'oriente de plus en plus vers un vrai bon travail que vers un "bricolage" avec peu de potentiel de tenue dans le temps.

Cordialement,
Shamane

15 avr. 2012
0

Une question me titille, alors je la pose :

Comment savez-vous que ce sont de bons avis ?

15 avr. 2012
0

Pour au moins 3 raisons :

1) découper tôle abîmées, sabler / chouper se fait depuis très longtemps. Ces méthodes "anciennes ont fait leur preuve à priori. Si quelqu'un avait eu une idée novatrice (sur ce forum), je pense qu'il l'aurait exposé et défendu par un argumentaire en béton arme.
2) si de "mauvaises idées" avaient été exprimées alors s'en serait suivit une empoignade ou une polémique, alors que "globalement les avis vont tous dans le même sens et sont très étayés.
3) lorsque l'on ne sait pas soit même et que l'on vient demander de l'aide, le minimum à mon sens est d'être ouvert à croire le bien fondé des réponses ... Sinon pourquoi demander ... D'autre part si l'on ne savait pas en arrivant comment "partir" en pensant que les personnes qui ont pris du temps à essayer de répondre avec arguments et largement étayer l'on fait sans savoir eux même ou en disant des bêtises pour nuire ?
Donc je remercie chaleureusement les contributeurs et ai pour ma part qui ne suis pas le propriétaire. Tendance à rejoindre leurs avis.

Cordialement,
Shamane

15 avr. 2012
0

Salut....

Il existe bien des produits pour des applications "locales" utilisés dans la réparation navale. Certains ont même des résistances supérieures à l'acier comme le Belzona, mais ils coutent excessivement cher et ils ont évidement besoin d'une surface saine pour s'appuyer.

Avant d'entreprendre des travaux, il faut absolument connaitre l'état de la coque. Les mesures peuvent se faire de l'extérieur.

Sans vouloir être pessimiste, les 2 personnes que j'ai rencontré qui ont entrepris de changer des bordées entières sont soudeurs de métier et avaient acheté leur bateau au prix de l'accastillage présent.
De très fortes déformations peuvent apparaitre lors du découpage et du soudage des tôles et on peut affaiblir la structure même du bateau (surtout qu'il faut souvent changer les lisses par la même occasion).

C'est un bon gros chantier, beaucoup de temps (il faut aussi vider le bateau pour éviter tout départ de feu), compliqué sur un terre plein de port (parfois interdit) par la proximité des autres bateaux.

Si les tôles sont "mortes" tout autre opération sera une dépense inutile.

Bref....il y a un vrai calcul à faire, avec des devis sérieux (temps,argent).

Bon courage pour à ton ami.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (107)

mars 2021