Convoyage Bretagne sud-&gtBretagne nord en automne

Bonjour à tous,

J'aimerais avoir votre avis (éclairé, bien entendu) pour le changement de zone de navigation de mon petit canot. Nous le déplacerons de la rivière d'Arzal (sud de Vannes) à Binic (baie de Saint-Brieuc) à la fin octobre/début novembre.

Deux possibilités:
- soit démater au Folleux, remonter la Vilaine, rattraper le canal d'Ile et Rance, remâter et déboucher en Manche par le barrage de la Rance.
Inconvénients: le démâtage/remâtage (le voilier fait 7m, le mâtage est faisable à deux marins costauds mais je n'aurai que ma femme avec moi); et le zonzon du moteur pas très poétique.
Avantage: découverte des canaux bretons!

  • soit remonter la côte et faire le tour de la Bretagne par la mer. Inconvénient: je n'ai jamais passé le raz de Sein, et ça m'ennuie de le faire à cette époque ventée. Avantage: pas de démâtage...

Que pensez-vous du passage des différents raz et courants du Finistère? Et quels sont vos meilleurs conseils? (à part agir en fonction des marées et regarder la météo, bien-sûr..).

Merci

Guillaume

L'équipage
17 août 2004
17 août 2004
0

Je pense que...
Passer le Raz de sein mais aussi le four, les roches de portsall, les heaux de Brehat etc. en octobre-novembre, c'est carrement plus costaud qu'un dematage/rematage sur un bateau de 7 metre!

Il y a a Dinan une petite grue manuelle qui peut peut-etre aider a remater.

A mon avis, faire tout le tour n'a aucun avantage pratique (par contre si tu as envie de le faire, c'est une autre histoire...)

17 août 2004
0

Iroise
Ben, faire le tour c'est faisable mais bien malin qui peut dire comment sera octobre novembre. Déja qu'il ne faut pas trop jouer dans le raz et le Four avec des forts coefficients par temps assez maniable alors si tu dois attendre le beau tu peux passer l'hiver à Camaret ou à Audierne. Si tu veux etre certain de ne pas y passer l'hiver...choisis les canaux... sauf si ya des innondations !
ça c'est de l'optimisme :-D
amicalement

17 août 2004
0

Les avis convergent
... Ma femme pense à peu près la même chose que vous concernant le passage des zones mal pavées et autres turbulences des fluides. Merci pour les conseils :-)

Ce sera donc champêtre. Les canaux sont donnés pour 1,20 de TE max, mon canot tire 1,10. Je vais donc nommer ma fille de 20 mois pilote, pour réduire le pied du pilote :-D
... L'ancien propriétaire avait déjà fait ce trajet, donc je ne fais pas d'inquiétude.

Ah, marin d'eau de mer je suis, marin d'eau de mer je resterai: il y a une taxe pour emprunter les canaux je crois? Où faut-il se renseigner?

17 août 2004
0

www.vnf.fr[...]tte.pdf
et tout le site vnf.fr

17 août 2004
0

Excellent Benoit!
Un grand merci! :-)

17 août 2004
0

Bonne expérience .
A la lecture des lignes, j’ai envie de raconter mon histoire. Car après certaines appréhensions, j’ai été content de la vivre …
J’ai acheté un bateau de 8m6 au mois de juin à St Gilles Croix de Vie, cela faisait une bonne quinzaine d’année que je n’avais pas navigué. La place a l’année que j’ai louée est justement à Binic !!! On se croisera surement là bas.
J’ai loué les services d’un convoyeur semi-pro qui, dans l’idée initiale allait m’accompagner pour ce trajet, histoire de faire une bonne remise à niveau. Le tarif négocié était d’env. 1,5 euro/MN + la bouffe. A oui, je précise, même si cela faisait longtemps que je n’avais pas navigué, j’étais auparavant assez « amariné », moniteur de voile, etc.. ce qui m’a permis de conserver qq relations dont l’avis m’a été utile.
L’histoire fut finalement la suivante. Depart le 19 juin:
St Gilles - Pornichet
Pornichet – Groix
La meteo annonce du mauvais temps ( 7/8 Bf )
Groix – Concarneau et stop, car je découvre à ce moment que mon "copain convoyeur" n’avait devant lui que 5 à 6 jours max, et donc tout arrêt rendait impossible la conclusion du voyage. Pas la peine d’aller plus loin, Concarneau semblait être une étape où il facile d’accéder par la SNCF, et pour un soir de fête de la musique, ce fut sympa. Le lendemain, abandon du bateau et retour à Paris avec l’idée replanifier rapidement la suite du voyage ne souhaitant pas payer le gros tarif pour un séjour un peu trop long en visiteur à Concarneau.
Finalement , ayant été mis en confiance par les premiers jours ou le bateau avait bien marché dans une mer assez formée avec 15 à 35 neuds de vent, et par moi qui retrouvais bien mes capacités marines et découvrais avec bonheur l’apport des technologies qui n’existaient pas 15 ans auparavant, GPS, enrouleur et pilote auto, je décide de bien m’organiser et de prendre conseil auprès d’un professionnel cité plus haut, et suite à un second désistement d’une personne qui devait m’accompagner cette fois en tant qu’équipier je décide finalement de me lancer seul :
Je dois avouer que quand j’ai expliqué à mon pote ce que je comptais faire j’ai été surpris de la réponse, et je précise que c’est un très bon professionnel de la voile :
"En choisissant Les bonnes conditions et en préparant bien ton trajet, il n’y a pas problème, qu’y ma dit"
Voici les paramètres importants à prendre en compte, et les difficultés rencontrées :
1) Choisir une période de coefficient minimum (&lt 50 de préférence)
2) Passer avec la marée ( impératif )
3) De préférence au portant, mais finalement cette condition n’a pas été remplie et cela n’a pas eu trop d’impact.
4) Bien préparer ses points de route (nombreux), Vérifier à deux fois les coordonnées saisies dans le GPS, et ensuite se tenir à la route prévue
5) Ne pas hésiter à vérifier régulièrement au compas l’harmonie entre la technologie ce que l’on en attend ( Là c’est le professionnel de l’informatique qui parle)
6) J’ai choisi de naviguer de jour uniquement, mais c’était un choix personnel que tout le monde ne partage pas forcément

La Route :
Concarneau - la pointe de Penmarch - Audierne (Mouillage de Ste Evette) pas de difficulté particulière sauf le champ de casier à 300m en face de l’entrée du port.
Le passage du raz de Sein, c’est large (3MN) , en passant au milieu, aucun pb de cailloux, le courant n’est pas un problème majeur, mais la mer peut être rapidement très forte si le vent est contre le courant. La période de mer «bizarre», houle croisée etc, dure peu de temps environ une quinzaine de minute. Par faible coefficient (50) , et force 3/4 de NO, ça reste anecdotique, on repère l’endroit ou la mer devient «bizarre», on se dit que cela pourrait rapidement devenir très agité, mais rien de plus. Le passage chaud est de courte durée (15min.). L’étape Audierne – Camaret à duré à peine 6 heures.
Ensuite, le Four, mer beaucoup moins agitée qu’à Sein, mais pas mal de courant. Un balisage correct, et c’est globalement tout droit. Pas super large, mais même en tirant des bords, c’est pas non plus la remontée de la Vilaine, y a qd même un peu de place. Là aussi partir avec la marée (évidemment. Avec une route bien préparée pas de difficulté particulière, le seul truc, c’est que l’on a 2 à 3 neuds (par petit coeff j’insiste) de courant qui porte donc ça va plus vite, d’où l’importance d’avoir bien préparé les waypoints pour ne pas se faire surprendre. Les conditions étaient force 3 à 4 de NNO comme la veille donc au près avec un bord long un bord court. Je suis parti avec un ris inutile (dans le doute) que j’ai largué en arrivant en Manche. En Manche ou la mer était bien plus formée avec une longue houle que je n’avais pas ressenti du tout en passant le Four. A l’entrée de la Manche, les roches de Porsall à laisser assez loin car le courant porte légèrement vers elles. Ensuite l’Aber Wrach, jolie escale sauvage. Camaret – Aber Wrach, 8 à 9 Heures. L’entrée de l’Aber, quand on vient de l’Ouest est relativement large. Ne prendre en aucun cas si on ne connaît très bien, l’entrée le par le Nord, dit de la Malouine. Ayant vu la largeur en passant, même le lendemain j’ai fait le grand tour par l’Ouest, bien qu’allant vers l’Est.
Attention je signale un dernier point sur lequel je me suis fait avoir. Dans le Bloc Marine les cartes de courant de mer d’Iroise sont sur la PM à Brest, alors que les cartes de Manche sont sur PM à Cherbourg, pas pareil … quand on enchaine les 2, attention au référentiel.
Etape suivante Aber Wrach – Primel / Primel – Lezardrieux, / Lezardrieux -Binic.

Ceci doit être lu comme une simple expérience, avec la valeur qu’elle a, c’est à dire qu’elle ne s’applique pas forcément, loin de là pour une autre personne à une autre saison, mais en ce qui me concerne, j’étais content de le faire, et content de le raconter.

Alain

19 août 2004
0

j'ai fais les deux
hello,
une petite contribution de plus.
j'ai fais les deux, st-malo / arzal par les canaux avec le muscadet dl (je precise car 70 cm de tiran d'eau), c'est une semaine avec le hors-bord qui a la longue devient insuportable, de serieux problemes de ravitailement en essence (prevoir un truc à roulettes, ou mieux un velo)mais la balade est belle et le dematage-rematage sans soucis majeur si on s'organise bien. par contre le mat est un peu genant sur le pont (prevoir des planches pour faire une ou deux biques pour le surelever) et il faut une armée de parbattages. reste a verifier que les ecluses fonctionnent je crois que c'est fermé une partie de l'année.petite précision, il y en a bien pour une bonne semaine.
pour ce qui est du grand tour c'est d'abord une question de meteo et la c'est la loterie, ceci dit si tu as un peu de temps devant toi il y a toujours une fenetre assez large pour passer en securité. par exemple ces jours ci un passage en partant d'audierne hier matin deux heures avant basse mer aurait permi de passer le raz et le four dans la fouléeavec le courant et le vent portant et d'etre à l'aberwrac'h avant l'arrivee du coup de vent tout en gardant la securité de se planquer à camaret, au conquet ou a l'aber ildut si il venait plus vite que prévu.
a part cette zone, le cabotage le long des cotes bretonnes n'est pas complique et on peu toujour trouver un coin un se mettre a l'abris en cas de mauvais temps. ceci dit vu ton parcours compte deux semaines bien tassées.
pour ce qui est de la période, certe octobre novembre n'est pas la plus favorable théoriquement mais avec de la marge en temps ou la possibilité de laisser un peu le bateau en attendant une bonne fenetre c'est assez sympa. de plus le mauvais temps de cet ete confirme la fragilité de la meteo et si il peut, comme c'est le cas cette année, faire un temps de chien en ete, il peut faire un temps super quoiqu'un peu frais demander à mémé de tricoter un gros pull regle le probleme assez facilement)au coeur de l'hiver. perso, basé à proximité de loctudy, je navigue toute l'année sans trop de soucis avecd'abord le muscadet cité plus haut et maintenant mon cabernet.
maintenant je ne connais ni tes disponnibilités ni tes capacités marines mais pour moi le choix passer par la pointe bretagne.
et une fois de plus verifie la possibilité d'emprunter le canal vers octobre novembre je ne suis pas sur du tout qu'il soit ouvert a la navigation.
bon vent.
jp

19 août 2004
0

Bateliers sur le pont
Bon, donc faut que je me plonge dans la signalisation fluviale moi.
On vous enverra des cartes postales!

Jacquesb, je crains plus la sécheresse que les inondations... Quand y'a de l'eau partout on peut prendre des raccourcis :-D

20 août 2004
0

Attention au periode de fermeture des canaux

Ayant fait une foie de plus Lorient/StMalo cet été puis retour Lorient .Tout est possible mais il faut avoir du temps devant soi pour que celà ne devienne vite la galere.
je conseillerai les canaux Mais à cet periode il faut verifié aupres de l'equipement si les canaux ne sont pas en conges.
PJ

21 août 2004
0

salut JL
Ca faisait longtemps qu'on ne t'avais pas vu...
Lulu l'emmerdeuse!

A moins que ce ne soit Matthieu (mperdereau)

21 août 200416 juin 2020
0

Lulu a été repêchée....
Après ses graves echecs dans les différents fils de HEO, la direction avait décidé de se séparer d'elle.
Il a donc phallus que je passe un coup de fil anonyme au CEO de Troll'n'Co pour réintégrer l'incon pétante.
Je suis heureux que notre voix est été écoutée car j'ai aussi fait intervenir des syndicats notoirement connus : le SBEURK, le PROUT et le SNTNR (Syndicat national des trolls non rémunérés).
Lulu a donc une mise à l'épreuve de 3 fils et elle a choisit naturellement HEO puisqu'on la paye pour ça.
Elle veut effacer ses ignomineux ratages récents et nous nous devons de lui porter un coup de main (non GG, j'ai pas dit un coup de grace :-) ).
N'oubliez pas qu'après avoir son corps à sa hierarchie en espérant un coup de pouce danlk, elle risque encore d'être légèrement fébrile. Aidez la du mieux que vous pourrez en ignorant ses interventions malhabiles et désordonnées, signe d'une convalescence qui se prolonge.
N'aie pas honte lulu, tu n'es pas la première à te faire baiser par tes patrons.... d'autres s'en sont remises et sont aujourd'hui au conseil d'administration.
Nous t'aimons lulu et ne doutes pas que si nous ignorons tes interventions ce n'est que pour ton plus grand bien.

Puduck le troll'n'roll.

21 août 2004
0

even !
ta momie nova,elle bande sec.......

ça fout les boules (de touline)

gg.

22 août 2004
0

Meme idée, meme trajet mais avec un TE 1m7 c par la côte...
Si vous connaissez un volontaire expérimenté pour faire ce trajet de Lorient en direction du nord , merci de me faire signe...Escapade prévue début septembre et dur dur de trouver...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (108)

Bien fini ?

mars 2021